Modérateurs: Staff Haute-Fidélité, Staff Univers Casques, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: mannitheear et 27 invités

SOUND DAYS 2017.

Message » 16 Mai 2017 13:43

:thks:
Visite dimanche,
D'abord les évidences :
- le viva 845 : pourquoi ce n'est pas toujours comme ca, ca semble aller de soi et couler de source, c'est parfait !
Reste le prix qui pique un peu :siffle:
- Hifiman He1000v2 , idem, grand confort, c'est fluide, pas de question, juste l'écoute ...
Les bonnes surprises :
- Odin : c'est du lourd :o , et tout y est
- Vali et Elear : bon r q/p et écoutes attractives
- Utopia : wahou la finesse des aigus
- Abyss sur vivra 845 : effectivement, le grave !!
Les couacs :
- Shangri-la : probleme de fichiers, ou autre ? Bref sans intérêt, écoute 1 mn, gavé ...
- Meze 99 : mauvais systèmes ( 2 sur 3 ) sur le stand, mais plutôt bien sur ampli du stand Eudeze à côté
Étonnez vous après des avis contrastés à son sujet ! :siffle:
Réservé :
Je n'ai pas retrouvé le coup de coeur de l'année dernière, lors de mes premières écoutes des planars, en l'occurrence les Eudeze Lcd 2/3, qui m'avaient laissé ébahi :o
Longue vie à cette manif. :bravo:
:thks:
milles
 
Messages: 100
Inscription Forum: 30 Nov 2008 1:23
  • offline

Annonce

Message par Google » 16 Mai 2017 13:43

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 16 Mai 2017 15:54

Bonjour,

De toute évidence le VIVA 845 est l'ampli d'une vie :ohmg:
Pierre devrait s'accorder avec un établissement pour faciliter l'acquisition :idee:
cladane
Contributeur HCFR 2018
 
Messages: 1736
Inscription Forum: 22 Oct 2013 9:42
Localisation: France
  • offline

Message » 16 Mai 2017 17:21

Bonsoir,

Claude, quoi qu'un 2A3 avec tubes KR... :zen: :wink:


Bonne soirée.
ajr
Administrateur Forum Univers Casques
Administrateur Forum Univers Casques
 
Messages: 28170
Inscription Forum: 06 Oct 2007 10:34
Localisation: 06400
  • offline

Message » 18 Mai 2017 17:10

Bonjour @ajr,

Justement concernant les tubes KR, avec l'ODIN j'ai entendu un petit sifflement pour l'un (rien au LCD4 ou avec l'Abyss) et j'ai envoyé une petite vidéo à Mr Skubinski qui doutait. Il va m'échanger la paire au retour de Munich.
L'Utopia aussi était à peine audible mais l'Odin reste un super analyseur de bruits auquel rien n'échappe par rapport au silence total de l'ampli Viva.
cladane
Contributeur HCFR 2018
 
Messages: 1736
Inscription Forum: 22 Oct 2013 9:42
Localisation: France
  • offline

Message » 28 Mai 2017 18:02

Au vu de certains des participants annoncés pour cette 3ème édition, on peut se dire que les sound days jouent désormais dans la cour des grands : foi de Hifiman avec son Shangri-La et de Sennheiser avec le HE 1.

Par où commencer ?
Très facile : cap sur l’Abyss, histoire d’entendre si je suis Phi compatible.
Que ce soit avec le Viva Egoista 845, puis le 2A3, la petite remontée dans le haut-médium n’est pas à mon goût. Le convertisseur Auris D2D y serait-il pour quelque chose ?
Ouais bon, ce n’est pas la scie à métaux, trèèèèès loin s’en faut, mais ça me fait quelque chose et pas dans le bon sens pour ma part. Pour le reste, étant donné l’absence d’un Abyss non-Phi pour comparer à la volée, je me bornerais à constater prudemment que je suis en terrain connu.

Sennheiser me voilà ! Le HE 1 aussi !!! En voilà une chose qu’elle est bonne.
L’exigence Renouvelée, dixit Sennheiser ; Orpheus oblige, cela allait de soi.
Senn’ France n’a pas lésiné : si le HE 1 (ampli/dac HEV1060 + casque HE1060) s’offre à tous les regards, c’est au travers des parois vitrées de son habitacle dédié. Un obstacle bienvenu qui va s’opposer avec un certain bonheur au brouhaha ambiant.
Pas une minute à perdre, les écoutes font l’objet d’un timing serré, ce qui est tout à fait compréhensible et m’amènera à revivre l’expérience au fil de la journée pour en arriver à supposer ce qui va suivre.
A contempler la source, un mastodonte de lecteur SACD/CD référencé DP-560 signé Accuphase, je me convaincs illico que la galette irisée n’est pas encore en passe de rendre les armes dans l’esprit de certains constructeurs.
Petit (?) bémol dans ce tableau assez idyllique, mon guide me prévient que je n’écouterais pas le système HE 1 dans son entier. En effet, un problème de câblerie impose de mettre le convertisseur de l’Accuphase à la tâche.
Ma relative expérience des casques électrostatiques étant ce qu’elle est, j’ai la sensation d’avoir entendu (ou cru entendre) une polyvalence et une assise à la hausse, une signature moins éthérée que celle des Stax croisés jusqu’alors, plus étoffée sans qu’elle en devienne charnelle ou enrobée. C’est une écoute invariablement spontanée, sans jamais être projetée, raffinée sans être artificiellement définie, équilibrée sans se laisser aller à rehausser ou à affaisser. L’image est extrêmement cohérente, sans exagération ou trucage. Instruments et interprètes occupent l’espace harmonieusement. Si la source est de bon aloi, le HE1060 nous distille la finesse d’un médium dénué d’agressivité, la luminosité d’un aigu sans la brillance et l’aplomb d’un grave dépourvu de la moindre lourdeur.
A tort ou à raison, j’ai le sentiment que le duo casque/amplificateur du système HE 1 juche le casque électrostatique un cran au-dessus en matière de polyvalence et d’assise dans le bas du spectre ; sans pour autant être persuadé qu’il puisse se prévaloir d’une supériorité manifeste envers la totalité des modèles de technologie électrodynamique et orthodynamique du marché.
Reste que le prix… Mais, comme me confiait ironiquement un partenaire de file d’attente « quand on aime, on ne compte pas ». Et moi, de surenchérir « Il suffit d’aimer à la folie, voilà tout ».

Grado addict un jour, Grado addict toujours ? Non, ce serait mentir en ce qui me concerne ; cette page est bel et bien tournée, mais ce serait faire preuve d’une belle ingratitude que de se désintéresser de ceux qui ont rejoint ou remplacé d’anciens compagnons de route et ainsi faire table rase des moments privilégiés qu’ils m’octroyèrent.

Allez, laissons ce je ne sais quoi de nostalgie de côté et décrivons plutôt en quelques mots ce que j’ai pu penser de l’un des nouveaux venus, en l’occurrence le GH2.

La présence du GH2 fait son petit effet de surprise. En effet, j’imaginais cette édition limitée et deuxième émanation de la gamme Heritage Series, accessible uniquement aux casqueux d’Amérique. L’effet de surprise s’arrête là. On est très proche des modèles qui ont fait la réputation de la gamme Reference Series, à l’exception de la fort séduisante essence boisée de ses chambres faites en cocobolo.
Au menu, je retrouve : une présentation frontale, une profondeur limitée, de la nervosité, de l’impact, un équilibre tonal montant, un bas du spectre sec, un haut du spectre incisif, un médium en exergue… Pas sûr que le Nano Dac de chez 3D Lab soit le meilleur choix avec un pareil tempérament. Malgré cela, je le ressentirais une fois de plus : il n’y a qu’un Grado pour faire rire et sangloter les guitares électriques de cette manière.

Y a un truc qui me chiffonne : j’aurais juré avoir lu et ensuite chaussé un modèle dont les coques étaient estampillées… PS2000 ?! A ceux qui se disent qu’il est largement temps que j’arrête de fumer la moquette à chaque sound days, je leur signale que je suis non-fumeur et qu’il n’y avait pas de moquette. A part ça ? Le bestiau sonnait furieusement comme un PS1000 et avait la même bouille.

Aaaah, cette fois, je n’hallucine pas : AKG fait acte de présence, une première aux sound days. Ce qui va me permettre de tâter du K812. Oui, je sais, on est en 2017 mais mieux vaut environ 4 ans plus tard que jamais, s’pas ?
Okay, pas besoin d’y passer des heures pour cataloguer le bougre : un outil au service du son. C’est précis, structuré, équilibré, transparent, exigeant et pas euphonique pour deux ronds. Y en a qui aiment, moi pas franchement au point que son fermé de frangin alias K872 restera au clou. Si je leur dis que les goûts et les couleurs et cætera, ils ne m’en tiendront pas rigueur, j’en suis presque persuadé.

Doux Jésus, le moins que l’on puisse dire, c’est qu’entre le NightHawk Carbon et moi, aussi confortable soit-il, nos premières gammes furent laborieuses.
La faute à un player bof, un convertisseur pas top et des câbles de chez Nordost qui avaient la joyeuse idée « fixe » de se déconnecter des écouteurs à tout bout de champ.
Résultat des courses ? Tout en faisant pression sur ces fichus connecteurs, je n’avais encore jamais entendu le piano détimbrer autant. L’image est compactée et j’avais l’impression d’entendre Agnes OBEL s’exprimer dans une chambre sourde.
Un commentaire tout en sobriété et en tact plus tard, mon sympathique et réactif interlocuteur change illico de player avec Audirvana, itou avec le dac usb DragonFly Red, me propose accessoirement de piocher sans hésitations dans un pot rempli de caramels aux probables arômes de synthèse et je commence à voir le bout du tunnel puisque ça s’éclaircie et que ça s’ouvre vers l’extérieur. Reste que ça ne grimpe pas très haut en fréquence et que le bas du spectre conserve une certaine tendance à l’embonpoint.
Aux grands maux les onéreux (hélas) remèdes, puisque il faudra faire charger la cavalerie de chez Moon pour que notre NightHawk Carbon prenne enfin son essor, désentravé.
Autrement dit : la latérisation de l’Audioquest reste mesurée, mais ça ne confuse pas/plus. Si la restitution est plus claire, l’équilibre tonal demeure tout de même plus descendant que montant. Le médium ne manque pas d’expressivité même si je suspecte la persistance d’un manque de délié impactant le bas-médium.

Oui et non en ce qui concerne Hifiman. Oui, il y avait du beau monde : Edition X V2, HE1000 V2, Susvara et Shangri-La. Non, je n’ai pas été surlecuté.
J’empoigne l’Edition X, histoire d’entendre si cette seconde version a encore ma préférence et je fais la bourde de le comparer à la volée au Susvara en partenariat avec l’ampli EF6, le HE1000 étant entre d’autres mains. Mal m’en a pris, il en a reçu une sévère. De facto, l’Edition X en ressort bouché, simplifié et déséquilibré. C’est rude, même si on se dit que la douloureuse qui figure au bas de la page n’est pas la même pour l’un et l’autre. Cela dit, le Susvara en tête-à-tête avec lui-même ne me laissera pas bouche bée, la faute au vieillissant EF6 ? Il a beau être plus équilibré, plus raffiné dans ses timbres et plus abouti en matière d’image, j’en attendais davantage puisque il a jeté l’ancre financièrement parlant à proximité d’un certain monstre des profondeurs, né de la concurrence, que je connais assez bien.
Le Shangri-La ? Oui et non ici encore. A l’instar de l’exigence renouvelée signée Sennheiser, on gagne en polyvalence et le bas du spectre est plus charpenté vis-à-vis de tout ce que j’ai eu l’opportunité d’entendre avec les électrostats jusqu’à ce jour. L’image conjugue ampleur, aération et étagement des plans. Les pupitres sont détourés et la restitution de l’ensemble n’est pas avare de détails et de nuances. L’extension est bonne sans prétendre être poussée dans ses ultimes retranchements. Oui, mais voilà, il me manque l’essentiel : sa définition de la musicalité ne me parle pas, ne m’atteint pas, ne me transporte pas. Il n’y a rien de doucereux dans ce qu’il me fait entendre. C’est fin, subtil, sans agressivité mais enclin à une sobriété qui avoisine l’austérité.
Pour ne rien vous cacher, si je récidiverais avec plaisir chez notre voisin germain, je le ferais avec détachement chez Hifiman.

A moins que mes yeux ou mon sixième sens ne m’aient joué des tours, il semble que MrSpeakers ne fut finalement pas des nôtres. Côté casque, l’Audeze LCD-4 et le Beyerdynamic DT 1990 PRO semblent avoir été privés de sortie par leur tuteur respectif. Je m’apprêtais à exercer ma vengeance sur le Amiron, mais c’est un plat que je mangerai froid une prochaine fois ; car il est temps pour moi de prendre congé.
ostinato
 
Messages: 1256
Inscription Forum: 02 Sep 2006 21:57
  • offline

Message » 28 Mai 2017 23:49

Tu trouves que l'Abyss a le haut medium en avant ??? Ben alors ça... c'est bien la première fois qu'on lui trouve ce défaut.. ou alors c'est une spécialité de la nouvelle version phi ?

La configuration dans mon profil


Quand la musique exprime l'intelligence du cœur…
Quand elle résonne comme un rempart contre la barbarie…
Avatar de l’utilisateur
cleriensis
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 5519
Inscription Forum: 23 Juin 2010 1:22
Localisation: Rennes
  • offline

Message » 29 Mai 2017 14:16

je ne trouve pas que le Phi avance plus le haut médium que la version 1
Il est par contre, à mes oreilles, un peu plus précis, mieux détouré, un peu plus doux tout en étant un peu plus résolvant et mieux dégraissé dans le bas

Pierre
Pierre PAYA
Pro-Commercant.
Pro-Commercant.
 
Messages: 3710
Inscription Forum: 09 Avr 2011 18:53
Localisation: Nimes
  • offline

Message » 29 Mai 2017 18:59

cleriensis a écrit:Tu trouves que l'Abyss a le haut medium en avant ??? Ben alors ça... c'est bien la première fois qu'on lui trouve ce défaut.. ou alors c'est une spécialité de la nouvelle version phi ?


La version Phi.

ostinato a écrit:étant donné l’absence d’un Abyss non-Phi pour comparer à la volée, je me bornerais à constater prudemment que je suis en terrain connu.
ostinato
 
Messages: 1256
Inscription Forum: 02 Sep 2006 21:57
  • offline


Retourner vers Casques sédentaires

 
  • Articles en relation
    Dernier message