Modérateurs: Staff Installations, Staff DIY, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 12 invités

Le point actuel sur les AOP HiFi

Message » 23 Sep 2010 18:38

JCB, si ce que tu as en tête est la comparaison d'un "bruit de la nature" écouté directement (et enregistré sur place en même temps) et la reproduction de l'enregistrement par un système audio, il est clair que pour moi ça n'a aucun intérêt concernant l'évaluation d'AOP. Est-ce que je me trompe ?
Denis31
Pro-Fabricant
Pro-Fabricant
 
Messages: 4527
Inscription Forum: 16 Sep 2005 9:50
Localisation: Toulouse
  • offline

Annonce

Message par Google » 23 Sep 2010 18:38

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 23 Sep 2010 18:45

D'un autre coté, si il trouve l'AOP qui fera que, les yeux fermés, il voit pas la différence (avec les odeurs du sous bois, la sensation de vent sur le visage et tout et tout...), je suis preneur... :mdr:
Avatar de l’utilisateur
Nexus.6
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3617
Inscription Forum: 09 Oct 2006 19:45
Localisation: Toulouse
  • offline

Message » 23 Sep 2010 20:10

Bonsoir Denis31,
Dès les premiers posts de ce fil, j'ai opté pour l'objectivité . Depuis plus de 30 ans les aop sont matures. Ils ont des caractéristiques propres qui font qu'ils doivent être employés en fonction d'elles.
L'aop nec plus ultra de l'audio, bonne à tout faire de toutes les fonctions d'amplification de conversion, de correction, etc.. n'existe pas réellement. Il me semble étrange donc de vouloir absolument classifier par substitutions.
En imaginant que le montage soit compatible entre quelques aop, les résultats feront peut être ressortir un aop, mais cela ne voudra pas dire que dans d'autres montages il excellera plus que ceux qui ont été rejetés. Il n'empêche qu'il sera colporté qu'il est le meilleur et que , ceux qui ne font pas le distinguo seront mal informés.
Il existe des produits mal aboutis, ou réalisés d'une manière économe, qui peuvent motiver des modifications. Reste à définir si ce sont les aop qui sont en cause.

En ce qui concerne les bruits de la nature, et le langage parlé , ce sont les signaux auxquels nous sommes le plus confronté sans interface et donc ceux sur lesquels nous pouvons être les plus critiques. Il n'est pas besoin de les enregistrer, il existe toujours un bruit d'ambiance caractéristique, il suffit de s'en imprégner.
Il m'est arrivé de procéder ainsi , pas pour faire le test AB entre AOP, mais pour juger de la restitution d'une enceinte. C'est très efficace.
Cordialement
J-C.B
 
Messages: 6170
Inscription Forum: 19 Juil 2009 12:18
Localisation: Haute Normandie
  • offline

Message » 24 Sep 2010 8:02

Ou tout simplement écouter une radio d'info bien transmise, on connait tous l'équilibre tonal de la voix dans la pièce d'écoute.
Gott
 
Messages: 600
Inscription Forum: 09 Oct 2006 13:34
Localisation: 76
  • offline

Message » 24 Sep 2010 8:25

De plus en plus fort, un AOP pourrait changer l'éuilibre tonal d'une voix :o :o :o
ohl
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 1740
Inscription Forum: 13 Aoû 2004 16:17
  • offline

Message » 24 Sep 2010 9:05

Salut,
Y a t'il quelqu'un sur Paris qui peux me prêter (ou vendre) 2 extensions d'AOP AUDIO-GD pour faire quelques tests?
Je pensais qu'il venait d'office avec ces AOP :(

La configuration dans mon profil


SOTM SMS200/UsbULTRA/Mutec MC3+USB /Lector DIGICODE /RME ADI PRO 2/ Magnum Dynalab MD105
Octave RE290 (KT88 KR Audio) Audioprojekte ca10 /MF AMS 35i
Eclipse TD712 + Townshend Supertweeter + Velodyne DD12 /Tannoy mini Autograph
Skeb
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1293
Inscription Forum: 28 Mai 2006 23:14
Localisation: 95
  • offline

Message » 24 Sep 2010 9:13

Bonjour JCB,
J-C.B a écrit:Bonsoir Denis31,
Dès les premiers posts de ce fil, j'ai opté pour l'objectivité . Depuis plus de 30 ans les aop sont matures. Ils ont des caractéristiques propres qui font qu'ils doivent être employés en fonction d'elles.
L'aop nec plus ultra de l'audio, bonne à tout faire de toutes les fonctions d'amplification de conversion, de correction, etc.. n'existe pas réellement. Il me semble étrange donc de vouloir absolument classifier par substitutions.
En imaginant que le montage soit compatible entre quelques aop, les résultats feront peut être ressortir un aop, mais cela ne voudra pas dire que dans d'autres montages il excellera plus que ceux qui ont été rejetés. Il n'empêche qu'il sera colporté qu'il est le meilleur et que , ceux qui ne font pas le distinguo seront mal informés.
Il existe des produits mal aboutis, ou réalisés d'une manière économe, qui peuvent motiver des modifications. Reste à définir si ce sont les aop qui sont en cause.
La dessus je crois que nous sommes d'accord ;) reste la méthodologie d'écoute comparative, car il en faut bien une.


En ce qui concerne les bruits de la nature, et le langage parlé , ce sont les signaux auxquels nous sommes le plus confronté sans interface et donc ceux sur lesquels nous pouvons être les plus critiques.
Pourquoi pas, en effet. Mais quels montages électroniques déformeraient en milieu de bande passante, à part en le faisant exprès ? le langage parlé, les bruits de la nature, ça tient dans la bande 100-10000 à tout casser, non ?
(il parait qu'il y a des ultra son en forêt, ceci dit ?)


Il n'est pas besoin de les enregistrer, il existe toujours un bruit d'ambiance caractéristique, il suffit de s'en imprégner.
Ou alors je ne vois pas ? quel genre de bruit ?


Il m'est arrivé de procéder ainsi , pas pour faire le test AB entre AOP, mais pour juger de la restitution d'une enceinte. C'est très efficace.
Et bien là aussi je peux être d'accord ;) même si je ne pense pas que ce soit la méthode ultime.
Comparer des enceintes et comparer des AOPs, ça n'a quand même pas grand chose à voir...

Cordialement
Denis31
Pro-Fabricant
Pro-Fabricant
 
Messages: 4527
Inscription Forum: 16 Sep 2005 9:50
Localisation: Toulouse
  • offline

Message » 24 Sep 2010 9:36

J-C.B a écrit:En ce qui concerne les bruits de la nature, et le langage parlé , ce sont les signaux auxquels nous sommes le plus confronté sans interface et donc ceux sur lesquels nous pouvons être les plus critiques. Il n'est pas besoin de les enregistrer, il existe toujours un bruit d'ambiance caractéristique, il suffit de s'en imprégner.
Il m'est arrivé de procéder ainsi , pas pour faire le test AB entre AOP, mais pour juger de la restitution d'une enceinte. C'est très efficace.
Cordialement


Cher JCB,

La j'ai un peu de mal. Toi qui te dit "objectiviste:, je trouve que tu fais fi du biais d'attente un peu rapidement (expectation bias). Deux ecoutes (l'une apres l'autre) ne peuvent etre comparees comme ca.
Ou alors j'ai mal compris ce que tu voulais faire ...
akira9a
 
Messages: 1555
Inscription Forum: 14 Nov 2008 16:20
Localisation: Paris
  • offline

Message » 24 Sep 2010 9:46

Denis31 a écrit:le langage parlé, les bruits de la nature, ça tient dans la bande 100-10000 à tout casser, non ?
(il parait qu'il y a des ultra son en forêt, ceci dit ?)

Oui, surtout la nuit...

... à cause des chauves-souris.
Avatar de l’utilisateur
Nexus.6
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3617
Inscription Forum: 09 Oct 2006 19:45
Localisation: Toulouse
  • offline

Message » 24 Sep 2010 12:08

Bonjour akira9a,
Il me semble que la mémoire auditive sur des temps courts n'est pas franchement altérée.
Quelque soit l'engin que tu considères le juge final reste l'oreille. Rapprocher une écoute au réel me semble tout à fait objectif.
Estimer que machin jouant de la guitare ou du piano à un son étriqué ou un son super , sans même avoir entendu l'original me gêne car cela fait souvent appel à l'imaginaire.
Que l'écoute de l'environnement sonore paraisse futile , m'apparait être une grossière erreur. C'est à travers ce type d'écoute que l'on se forme une oreille. Je tiens cela d'un bonhomme qui était considéré comme une oreille d'or et qui m'a apris à écouter. Je lui en suis toujours gré, ce type m'a vraiment ouvert les oreilles. Pas de sublectivité la dedans, mais un réel soucis d'entendre avec justesse.
D'après toi,
- Face à un message facial, ton écoute est elle symétrique ?
- Le placement des instruments dans un orchestre à t il de l'importance vis à vis du public (En acoustique pure) ?
- Quelle est l'utilité des percussions dans la musique et plus particulièrement dans la musique moderne?
Cordialement
J-C.B
 
Messages: 6170
Inscription Forum: 19 Juil 2009 12:18
Localisation: Haute Normandie
  • offline

Message » 24 Sep 2010 12:45

Il me semble que la mémoire auditive sur des temps courts n'est pas franchement altérée.


Ca n'est pas l'avis de ces personnes :
http://www.youtube.com/watch?v=BYTlN6wj ... re=related

J'aurais tout de meme un peu tendance a penser que toute ecoute humaine est subjective avec un nombre de biais gigantesque ... Et que pour mesurer la fidelite d'un systeme audio, il convient d'utiliser des mesures parfaitement reproductibles dont on controle tous (ou du moins le plus possible) les parametres. Et c'est faisable exclusivement avec une mesure objective qui ne depend pas du sujet ... donc pas une ecoute humaine.

Je pense que l'ecoute est forcement asymetrique puisque mon cerveau est asymetrique dans son fonctionnement. Il a ete mis en evidence un traitement extremement different selon l'hemisphere (donc l'oreille) consideree (en particulier chez des personnes lobotomisee - coupure des faisceaux interhemispheres).
Le seconde question me parait identique a la premiere.

Cela dit je ne vois pas trop le rapport avec le sujet :oops:
akira9a
 
Messages: 1555
Inscription Forum: 14 Nov 2008 16:20
Localisation: Paris
  • offline

Message » 24 Sep 2010 13:58

Akira 9a
Cela dit je ne vois pas trop le rapport avec le sujet

La connaissance de l'audition permet d'avoir confiance en elle. Il est fort heureux, que des oreilles exercées puissent discerner des détails et les mémoriser.
J'aurais tout de meme un peu tendance a penser que toute ecoute humaine est subjective avec un nombre de biais gigantesque

Sur des écoutes distantes peut être, mais pas si la comparaison a lieu sur de courts moments.
Le subjectif existe aux deux moments et à travers cela la différence devient objective.
C'est du reste ce que je défend depuis toujours; le message sonore doit être interprété tel qu'il est sur le support et ce n'est pas à la chaine de restitution de le modeler au gout de chacun. La seule appellation chaine de restitution gomme toute modification possible.
Cordialement
J-C.B
 
Messages: 6170
Inscription Forum: 19 Juil 2009 12:18
Localisation: Haute Normandie
  • offline

Message » 24 Sep 2010 14:07

As tu regarde le lien que j'ai poste ? Il y a au moins un exemple clair de biais apres deux ecoutes separees par une minute.
Que l'oreille soit capable de memoriser des choses, c'est certain. Mais c'est a peu pres aussi certains que deux ecoutes ne sont pas du tout reproductibles (dans le sens tres precis d'une reproductibilite scientifique).

Le subjectif existe aux deux moments et à travers cela la différence devient objective.


La encore ca me parait extremenent rapide comme raisonnement. Dire que deux resultats biaises donnent le meme resultat suppose (a priori) que le biais est constant ... sinon ca n'est pas vrai du tout. Et ca me parait completement impossible concernant deux ecoutes meme successives.
Par exemple lorsqu'on ecoute un son, la perception est significativement modifiee selon ce qu'on cherche a entendre. Autrement dit, on entend pas la meme chose selon qu'on essaie de se focaliser sur les graves ou les aigues. Ce genre de parametres me semble assez incontrolable entre deux ecoutes ... meme si on pense y arriver.
akira9a
 
Messages: 1555
Inscription Forum: 14 Nov 2008 16:20
Localisation: Paris
  • offline

Message » 24 Sep 2010 14:26

Akira9a
La encore ca me parait extremenent rapide comme raisonnement

Pas du tout. La phrase est peut être courte, mais par expérience cela fonctionne très bien.
Bizarre tout de même qu'une égalisation de studio, soit faites aux appareils de mesure et peaufinée à l'oreille. C'était du moins ma manière de procéder, et tout le monde était content.
Cela veut tout simplement dire que la mémoire précise des timbres et des équilibres existe. Du reste si elle n'existait pas, aucun mixage ne serait possible.
Cordialement
J-C.B
 
Messages: 6170
Inscription Forum: 19 Juil 2009 12:18
Localisation: Haute Normandie
  • offline

Message » 24 Sep 2010 14:33

Bonjour à tous,
Je lit avec grand interet ce fil sur les AOP et je me pose plusieurs questions.
1) Pour un étage de préamplification à based d'AOP, peut-il y avoir une différence du point de vue sonore entre les différentes valeurs que prendra le réglage de volume sonore? Plus particulierement, obtient-on les meilleurs valeurs (moins de disortion, etc...) lorsque le réglage de volume est à son maximum? Si la réponse dépend du type d'AOP, je me la pose pour le NE5534.
2) Je constate que mon DAC possede deux puces NE5534. Est-ce une par canal? Ou est-ce une pour la sortie RCA et l'autre pour la sortie casque?
3) Peut-on facilement "bypasser" un AOP en retirant la puce et en soudant les contacts ou faut-il prévoir une résistance de remplacement dans le circuit? Existe-t-il des puces "null" qui viendraient se ficher à cet effet sur le connecteur?
jimi00
 
Messages: 735
Inscription Forum: 29 Déc 2002 2:05
  • offline


Retourner vers Amplis et Préamplis