Modérateurs: Staff DIY, Staff Installations, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Dagda et 7 invités

problème transfo torique alimentation

Message » 10 Oct 2018 21:36

etsimonogn a écrit:Bonjour
androuski a écrit:Filtre "DC blocker"
Effectivement on attribue à ce ronflement des toriques une composante continue du courant secteur liée de la présence de H2.
Siméon

Il peut y avoir aussi une composante continue aux secondaires à cause de dissymétries de redressement (dispersion des chutes de tension directes des diodes)

A la base le problème de ronflement est dû à deux raisons distinctes:

1) Le principe même du transfo torique avec son circuit magnétique sans entrefer donc à forte perméabilité équivalente, ce qui le rend très vulnérable aux composantes continues qui se baladent sur le réseau

2) Et puis une raison économique: pour économiser du cuivre et de la ferraille, ces transfos travaillent à forte induction, très près de la saturation, ce qui accroît encore leur vulnérabilité.

A+

La configuration dans mon profil


Robert
...la raison est une frêle chandelle... pour nous éclairer dans le monde actuel où les charlatans sont légion qui nous susurrent sans cesse à l'oreille: "Souffle cette chandelle, tu y verras bien mieux"
(H. Broch)
Avatar de l’utilisateur
Robert64
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 4437
Inscription: 12 Sep 2006 15:40
Localisation: Sud Ouest
  • offline

Annonce

Message par Google » 10 Oct 2018 21:36

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 11 Oct 2018 12:57

Bonjour Robert,

Les gros transfos toriques ont la "chance" d'avoir une Rdc très faible (Nb de spires + faible).
Le centre de l'hystérésis magnétique est décentré avec une petite composante continue secteur 230V.(déséquilibre des forces de Laplace=vibrations).

Mais je ne pense pas que le flux max calculé/mesuré (d'utilisation permanente) soit supérieur à celui de la marge avec des transfos EI (C,double C) à grains orientés.
à vérifier.
Thierry38-
 
Messages: 184
Inscription: 14 Sep 2018 17:54
  • offline

Message » 11 Oct 2018 16:39

Thierry38- a écrit:Bonjour Robert,

Les gros transfos toriques ont la "chance" d'avoir une Rdc très faible (Nb de spires + faible).
Le centre de l'hystérésis magnétique est décentré avec une petite composante continue secteur 230V.(déséquilibre des forces de Laplace=vibrations).

Mais je ne pense pas que le flux max calculé/mesuré (d'utilisation permanente) soit supérieur à celui de la marge avec des transfos EI (C,double C) à grains orientés.
à vérifier.

Amha, un peu quand même:
La géométrie torique assure une induction plus homogène que dans les autres géométries, donc comme on ne risque pas de saturations locales, la tentation est grande de monter un peu plus haut pour économiser un peu de ferraille qui est assez chère.
Et effectivement, le fait d'avoir un primaire très peu résistant fait que pour une toute petite composante continue en tension, il en résulte beaucoup de courant.
Perso, je n'ai jamais beaucoup aimé les transfos sans entrefer.
Mais bon, tout ça à vérifier, et ça fait longtemps que je n'ai plus tricoté de transfo (et avec la retraite, ça ne va pas s'arranger :oldy: )
A+

La configuration dans mon profil


Robert
...la raison est une frêle chandelle... pour nous éclairer dans le monde actuel où les charlatans sont légion qui nous susurrent sans cesse à l'oreille: "Souffle cette chandelle, tu y verras bien mieux"
(H. Broch)
Avatar de l’utilisateur
Robert64
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 4437
Inscription: 12 Sep 2006 15:40
Localisation: Sud Ouest
  • offline

Message » 11 Oct 2018 17:16

Ahma, j'ai pas vos compétence de bobineur, je me douté pas que les torique n'avez pas d'entrefer.

Je vais peut-être en découpé un de mon ancien Cayin 1205 pour voir de toute manière en terme de qualité de fabrication faisant pale figure face à mon bon vieux transfo de mon kit Vellemann rien qu'a voir la section et la régularité des enroulements.

Woolman fait mieux question bobinage …
Colbert67
 
Messages: 218
Inscription: 06 Aoû 2014 20:53
Localisation: Grand Est
  • offline

Message » 15 Oct 2018 10:14

Bonjour

Je ne comprends pas comment une composante continue qui passe dans un enroulement puisse provoquer un ronronnement. Je pensais qu'il ne s'agissait que des conséquences mécaniques de la force de Laplace. Quelqu'un pourrait m'éclairer SVP?

La configuration dans mon profil


Pourquoi fait-il toujours si froid dans les rames TGV ?
Avatar de l’utilisateur
fiscal
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2472
Inscription: 31 Aoû 2006 15:29
Localisation: PARIS
  • offline

Message » 21 Oct 2018 19:42

androuski a écrit:Filtre "DC blocker"... moi j'ai testé ce schéma : plus de ronronnement.

Image

Tu peux ne mettre qu'un seul pont de diode, ou davantage... à tester. Le mieux est câblé en l'air, pour tests rapides, mais dès que j'ai le temps/l'envie je monte ça proprement.


J'ai testé ce schéma sur LTspice, ça n'a aucun effet, tu es sûr du schéma ? Quel est le niveau de la composante continue enlevée lors de ton test ?
tubenstock
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1453
Inscription: 16 Nov 2003 19:13
Localisation: Région parisienne
  • offline

Message » 21 Oct 2018 19:51

Oui j'ai fait le montage : le chat qui ronronne se tait. Les transfos (2x500va) de mon ampi (enfin, avant que je le désosse pour cause de dérive thermique) réagissent à tout ce qui se passe dans la maison (lave linge, sèche linge, frigo qui se déclenche, vmc qui se déclenche, épouse qui se déclenche) par un ronronnement qui disparaît avec ce montage. Le niveau de filtrage correspond à la chute de tension du pont de diode je crois... mais j'ai testé ça marche.
Avatar de l’utilisateur
androuski
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 18474
Inscription: 14 Mar 2007 14:43
Localisation: Tu n'as pas envie de le savoir.
  • online

Message » 21 Oct 2018 19:52

Voici une version qui donne une simulation correcte (les capas sont des modèles polarisés, le - est à l'extérieur et le + au niveau du raccordement des deux capas) :
Fichiers joints
schema.jpg
schema.jpg (16.83 Kio) Vu 555 fois
tubenstock
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1453
Inscription: 16 Nov 2003 19:13
Localisation: Région parisienne
  • offline

Message » 21 Oct 2018 20:02

a fiscal

Quand un décalage continue apparaît, il se crée un courant continue dans l'enroulement qui polarise le noyau du transfo. C'est plus sensible sur un transfo torique qui a moins de fuites magnétiques. Du coup, si le noyau est polarisé, le signal alternatif qui va venir par dessus créera une polarisation asymétrique du noyau avec une saturation possible sur une alternance. D'où le pb.
tubenstock
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1453
Inscription: 16 Nov 2003 19:13
Localisation: Région parisienne
  • offline

Message » 21 Oct 2018 20:17

androuski a écrit:Oui j'ai fait le montage : le chat qui ronronne se tait. Les transfos (2x500va) de mon ampi (enfin, avant que je le désosse pour cause de dérive thermique) réagissent à tout ce qui se passe dans la maison (lave linge, sèche linge, frigo qui se déclenche, vmc qui se déclenche, épouse qui se déclenche) par un ronronnement qui disparaît avec ce montage. Le niveau de filtrage correspond à la chute de tension du pont de diode je crois... mais j'ai testé ça marche.


J'ai fait la simulation avec des décalages continus faibles. Les seuils des diodes sont bien retranchés des deux côtés de la sinusoïde, mais l'offset continue est toujours là. Bizarre. La seule explication serait qui'l y ait dans ton montage une dissymétrie sur les diodes qui passent sur une alternance et sur l'autre de l'ordre de grandeur du décalage continu. Je vais faire des tests en vraie grandeur.
tubenstock
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1453
Inscription: 16 Nov 2003 19:13
Localisation: Région parisienne
  • offline

Message » 21 Oct 2018 20:40

tubenstock a écrit:a fiscal

Quand un décalage continue apparaît, il se crée un courant continue dans l'enroulement qui polarise le noyau du transfo. C'est plus sensible sur un transfo torique qui a moins de fuites magnétiques. Du coup, si le noyau est polarisé, le signal alternatif qui va venir par dessus créera une polarisation asymétrique du noyau avec une saturation possible sur une alternance. D'où le pb.


Ok, je comprends. Pour que cette composante continue soit vraiment génante (polarisation significative), je suppose que cette tension soit de quelques volts.

La configuration dans mon profil


Pourquoi fait-il toujours si froid dans les rames TGV ?
Avatar de l’utilisateur
fiscal
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2472
Inscription: 31 Aoû 2006 15:29
Localisation: PARIS
  • offline

Message » 21 Oct 2018 20:55

Non, ça peut être beaucoup moins. Van der Veen qui fabrique des toriques parle de 30 mV....
tubenstock
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1453
Inscription: 16 Nov 2003 19:13
Localisation: Région parisienne
  • offline

Message » 22 Oct 2018 7:31

:grad:
octuor
 
Messages: 181
Inscription: 09 Nov 2008 8:03
Localisation: montpellier
  • offline

Message » 22 Oct 2018 20:18

J'ai,refais les calculs pour un transfo de 200 VA, 30 mV ça doit passer sauf si c'est un torique dimensionné juste. Par contre 300 mV, c'est pas bon...(300 mA de courant continue pour 800 mA efficace en fonctionnement à pleine charge)
Sur un transfo plus puissant, c'est pire car la résistance ohmique va baisser et le courant va augmenter. En fait si on reprend la formule de Boucherot et le fait que la section fer est proportionnelle à la racine de la puissance, le nombre de spire est inversement proportionnel à la racine de la puissance.
Dit autrement, un transfo de 500 VA aura 37 % de spires en moins qu'un de 200 VA. La section cuivre sera quant à elle supérieure de 2,5. Donc la résistance ohmique sera inférieure de 68 % (en prenant en compte l'allongement des spires) . En cas de tension continue sur le secteur, on aura 3,1 fois plus de courant que dans un transfo de 200 VA. Le nombre d'ampère tour sera donc 2 fois supérieur et la polarisation du noyau plus perturbée. Si le secteur présente 300 mV de décalage, on aura 0,9 A dans le primaire...
tubenstock
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1453
Inscription: 16 Nov 2003 19:13
Localisation: Région parisienne
  • offline

Message » 22 Oct 2018 22:08

tubenstock a écrit:J'ai,refais les calculs pour un transfo de 200 VA, 30 mV ça doit passer sauf si c'est un torique dimensionné juste. Par contre 300 mV, c'est pas bon...(300 mA de courant continue pour 800 mA efficace en fonctionnement à pleine charge)
C'est même pire, parce que la composante continue est à comparer avec le courant magnétisant, beaucoup plus faible que le courant primaire en charge.
Sur un transfo plus puissant, c'est pire car la résistance ohmique va baisser et le courant va augmenter. En fait si on reprend la formule de Boucherot et le fait que la section fer est proportionnelle à la racine de la puissance, le nombre de spire est inversement proportionnel à la racine de la puissance.
Dit autrement, un transfo de 500 VA aura 37 % de spires en moins qu'un de 200 VA. La section cuivre sera quant à elle supérieure de 2,5. Donc la résistance ohmique sera inférieure de 68 % (en prenant en compte l'allongement des spires) . En cas de tension continue sur le secteur, on aura 3,1 fois plus de courant que dans un transfo de 200 VA. Le nombre d'ampère tour sera donc 2 fois supérieur et la polarisation du noyau plus perturbée. Si le secteur présente 300 mV de décalage, on aura 0,9 A dans le primaire...

A+

La configuration dans mon profil


Robert
...la raison est une frêle chandelle... pour nous éclairer dans le monde actuel où les charlatans sont légion qui nous susurrent sans cesse à l'oreille: "Souffle cette chandelle, tu y verras bien mieux"
(H. Broch)
Avatar de l’utilisateur
Robert64
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 4437
Inscription: 12 Sep 2006 15:40
Localisation: Sud Ouest
  • offline


Retourner vers Amplis et Préamplis

 
  • Articles en relation
    Dernier message