Modérateurs: Staff DIY, Staff Installations, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: StoneSet et 12 invités

Les enceintes ( hors caissons qui ont un forum à part )

3 voies actives 15PS100/8PE21/TPL200 avec DSP OPENDRC DA8

Message » 30 Nov 2019 2:39

Bon, ben finalement, comme j'ai des coupons à passer avant fin 2019, çà a été l'occasion de me motiver à prendre direct le Dayton DATS V3.
Cela sera mon cadeau de noël. :hehe:

Dispo mi décembre par contre... :ko:
Dernière édition par Sub113 le 30 Nov 2019 13:57, édité 1 fois.
Sub113
 
Messages: 138
Inscription: 05 Déc 2018 14:10
Localisation: Entre sangliers et châtaignes...
  • offline

Annonce

Message par Google » 30 Nov 2019 2:39

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 30 Nov 2019 10:14

Je reviens sur les photos de ta réalisation (drôlement chouette, au passage).
Je vois que tu as monté le TPL en alignant horizontalement les fentes.
C'est délibéré ? L'enceinte sera placée en position horizontale ?

Pascal
Avatar de l’utilisateur
pvrx
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 439
Inscription: 05 Sep 2014 23:20
Localisation: Paimpol
  • offline

Message » 30 Nov 2019 12:46

Bonjour et merci Pascal, j'y ai passé du temps sur ces caisses çà fait plaisir. :D

En effet l'enceinte sera placée à l'horizontale pour l'écoute. Elle est comme çà pour la photo. Cela suite à une judicieuse remarque d'Androuski :
androuski a écrit:Par contre il faut revoir l'implantation, tu vas couper à combien mid/high ? 1200hz ? Avec 25cm d'entraxe, tu vas te retrouver avec une belle annulation en H...


Après çà ASP68 fait quelques vérifs et Gug42 me donne la formule.

ASP68 a écrit:Je viens de regarder avec un entraxe de 220 mm on peut prévoir une FX à 1,5 kh le 8PE21 sera pile-poil dans sa zone de tranquillité et le tpl200h peut prendre le relais à partir de 1500 Hz sans problème.

Gug42 a écrit:
Au plus proche tu seras, au mieux ce sera. non ?
Enfin perso je n'ai pas vu/lu/théorisée de distance minimale. Seulement du maxi correspond à la longueur d'onde (344 / Fc en mètres)

ASP68 a écrit:Oui, c'est ça, mais je ne peux pas faire mieux que 220mm, le 8PE21 et le TPL200 se touchent.


Puis c'est Esscobar qui s'y met.
Esscobar a écrit:Clairement pas une bonne idée d'aligner horizontalement le 8" et le TPL.

Montage vertical obligatoire :wink:


Donc, logiquement on est passé à l'horizontale et fréquence de coupure aux alentours de 1500Hz max au vu de l'entraxe.
Mais tout çà n'étant pas clair dans ma tête, j'en remets une couche et egonnaud me file des supers liens... qui fonctionnent plus aujourd'hui. :ko:

egonnaud a écrit:
Sub113 a écrit:Dans mon cas, qu'est ce qui permet de savoir où aura lieu cette annulation en mesurant le positionnement ( espacement ) de mes hps ?
Par la suite, androuski m'a demandé ma fréquence de raccord.

Quel en est le rapport avec la directivité, horizontal ou vertical, les fréquences se chevaucheront dans tous les cas à la fréquence de raccord qu'elle soit disons dans mon cas précis de 1500 Hz à 2500 Hz ?


L'annulation a forcément lieu puisqu'à la fréquence de coupure les deux centres émissifs sont décalés.
L'idée est de la minimiser selon la combinaison de facteurs suivants:

Rapprochement des centres émissifs au maximum.

La règle qui me semble communément admise est que la distance entre les centres émissifs doit être inférieure à 1/2 longueur d'onde pour que les annulations soient peu perceptibles.

Tu peux trouver un calculateur pratique pour déterminer cette distance en fonction de ta FC et de l'éloignement possible ici: http://www.mh-audio.nl/calcmaxfreq.asp

qques explications: http://audiojudgement.com/speaker-lobin ... -response/


Coupure du filtre raide

La pente du filtre à la FC joue car plus les pentes sont raides moins il y a d'annulations. Certains essaient même des coupures "brickwall" avec des résultats étonnants sur la directivité / annulations comme expliqué ici: https://www.prosoundtraining.com/2013/0 ... ng-part-2/

Le filtrage LR24 semble le plus adapté pour ces problématiques: http://www.rane.com/note160.html


Là tu interviens et ce que je comprends c'est qu'alors je ne me limiterai pas à 1500 Hz, faudra faire des essais y'a tellement de paramètres qui rentrent en compte...
Je me servirai sûrement des 4 presets du dsp pour faire des comparaisons rapides à 1500,2000...

pvrx a écrit:+1
Un filtre à pente raide améliore les choses.
Mais le choix de la fréquence de raccordement entre deux HP sera toujours un compromis.
Si la plage de raccordement possible est de 1500-2500 Hz, par exemple, le meilleur choix en termes de directivité verticale sera 1500 Hz.
Mais l'examen des courbes de réponse, de distorsion, le comportement temporel, le SPL max, peuvent conduire à un arbitrage différent.
A titre personnel, la directivité verticale ne sera jamais le critère numéro 1.

Pascal


A terme j'essaierai une coupure brickwall mid/high, c'est en partie pourquoi j'ai pris un dsp qui peut faire du fir. Un peu limite en taps par contre cela sera plutôt du LR à forte pente suite à l'intervention de wakup2 et JIM.

wakup2 a écrit:
egonnaud a écrit:Coupure du filtre raide

La pente du filtre à la FC joue car plus les pentes sont raides moins il y a d'annulations. Certains essaient même des coupures "brickwall" avec des résultats étonnants sur la directivité / annulations comme expliqué ici: https://www.prosoundtraining.com/2013/0 ... ng-part-2/

Le filtrage LR24 semble le plus adapté pour ces problématiques: http://www.rane.com/note160.html



:bravo:


C'est ce que je fait également du BW en FIR, par contre, cela suppose que la directivité entre les composants soient identique autour de FC, sinon c'est l'accident assuré :wink:



speedbad a écrit:Sous rephase il faut éviter le filtre "brickwall" et préférer un LR 150 ou 200, pos avait expliqué pourquoi mais il faudrait retrouver la raison technique

JIM a écrit:Le Brickwall, c'est la pente maximale par rapport aux taps disponible. Le problème, c'est que la précision diminue avec la fréquence ce qui amène à des pentes différentes pour la section passe haut et passe bas.
Le LR à forte pente reste symétrique (100% complémentaire).


Enfin, on verra bien, déjà on va mesurer l'impédance... :mdr:
Sub113
 
Messages: 138
Inscription: 05 Déc 2018 14:10
Localisation: Entre sangliers et châtaignes...
  • offline

Message » 30 Nov 2019 14:15

Image

Ce n'est pas leur lieu de prédilection ni la bonne hauteur d'écoute évidemment...

Mais dans ces conditions, puis je faire une mesure du mid et du high pour m'entraîner où vaut mieux aller chercher des champignons dans la colline ou poser mon parquet qui attend sagement ? :mdr:
Sub113
 
Messages: 138
Inscription: 05 Déc 2018 14:10
Localisation: Entre sangliers et châtaignes...
  • offline

Message » 30 Nov 2019 14:47

Une magnifique réalisation !
Nuforce75
 
Messages: 59
Inscription: 02 Jan 2016 20:49
  • offline

Message » 30 Nov 2019 15:13

Subaru ?

La configuration dans mon profil


La bougie de ton intelligence n'éclairera ta vie que le jour où tu arrêteras toi-même de souffler dessus !
Avatar de l’utilisateur
Dagda
Staff DIY
Staff DIY
 
Messages: 8747
Inscription: 22 Déc 2005 14:53
Localisation: Fontenay sous Bois
  • offline

Message » 30 Nov 2019 15:26

Oui, une prodrive de 2002 un poil préparée. :evil: 8) :wink: :love:
Sub113
 
Messages: 138
Inscription: 05 Déc 2018 14:10
Localisation: Entre sangliers et châtaignes...
  • offline

Message » 30 Nov 2019 15:58

Super belle réalisation, bravo !

Je reviens sur la méthode de calage proposée de Pascal qui est complète (EQ champ libre, puis DRC), c'est en gros ce que je fais aussi, mais je pense important de préciser plusieurs choses lors des EQ, surtout sur l'étape dite "DRC" qui est très sensible.

Il y a pour moi 2 sujets biens distincts :

1- Enceinte plate en champ libre, c'est le clonage de ce que l'on a préparé au filtrage théorique lors de l'emploi d'un simulateur, mesure physique dans l'axe et hors axe (en extérieur).
Il faut donc que la simu soit bonne, choix des composants et interaction sur l'ensemble de la réponse hors axe, vérification de la réponse en puissance, choix des bandes utile et choix des Fc.

Ces mesures réelles donnent les mêmes pentes de filtrage acoustiques que celle visées à la simulation, si ça ne colle pas il faut corriger.
Les calages des pics sont fait avant filtrage, le filtrage modifie un peu ce calage que l'on ne corrige pas.

Quand c'est fini, l'enceinte est parfaite en conditions simulées "anéchoique"

2- Ce qui est appelé DRC "Digital Room Correction", ça ne veut rien dire car on ne corrige pas l'acoustique de la salle avec un égaliseur... il faudrait dire, correction "pleine bande".
L'effet de la pièce va modifier la réponse de l'enceinte par rapport à l'écoute extérieure.
Le room gain et les différentes réflexions varierons par rapport au placement des enceintes dans la salle, proximité des cloisons, premières réflexions, effet de précédences modifierons le son perçu au point d'écoute.

Là, il y a 2 écoles
A- la méthode très fiable :
Elle consite à ne faire de la correction en salle que sous les 200Hz : https://www.homecinema-fr.com/forum/general-haute-fidelite/comment-mesurer-et-corriger-au-point-d-ecoute-en-mmm-t30098001.html
L'optimisation au-dessus de 200Hz (environ) devrait en théorie se faire par des optimisations acoustiques dans la salle, dans la limite de ce qui serait possible san défigurer si c'est un salon et y aller à fond si c'est une salle dédiée.

Réglé comme ça, ça marche déjà très bien, normalement c'est terminé et si la pièce est bonne acoustiquement et que le placement des enceintes est symétriques, c'est fini. Tout est au mieux.

Les placements:
Il faut se placer à distance critique pour ensuite définir le placement de la zone d'écoute.
Le bon moyen peut être la diffusion d'une voix mono par exemple, jusqu'à trouver un centre virtuel parfait qui part de l'axe des enceintes jusqu'au plafond.
Ca peut ne pas marcher, pour cause de masquage partiel du champ direct (enceintes trop proche des murs, trop d'effet de précédence https://en.wikipedia.org/wiki/Precedence_effect, asymétrie acoustique, réflexions sol ou autres, etc...

Parfois, c'est aussi une boulette, l'enceinte de droite et en oppo de phase avec celle de gauche, ou un HP est en oppo de phase, il faut vérifier, c'est comme en mécanique auto, on regarde si il y de l'essence dans le réservoir avant de déposer le moteur :D

Il faut trouver sur ce signal mono le placement des enceintes et de la zone d'écoute, jouer avec la taille du triangle d'écoute, faire des essais avec des roulettes sous les enceintes si elle sont grosses, les enceintes sont placées en hauteur pour que les fréquences les mieux analysées par le cerveau soient à hauteur d'oreille.
Je colle sur ce lien une voix mono très utile (merci à Igor Kirkwood) http://www.hifi-stereo.fr/a/VOIX-MONO.wav (cliquez sur les 3 petits points verticaux pour télécharger.)

La distance critique dans un salon moyennement réverbérant varie en fonction de la directivité des enceintes.
Avec une enceinte peu directive c'est souvent vers les 2 mètres, parfois plus, il faut trouver à proximité des enceintes, le centre sur la voix mono et se reculer pour sentir le centre virtuel se noyer dans le champ réverbéré de la salle et faire le choix de la distance d'écoute sur ce seul critère.

La distance critique varie avec la directivité de l'enceinte, plus c'est directif, plus on peut être loin, moins "la pièce" dilue le son direct des enceintes.
Le meilleur résultat est souvent avec un triangle équilatéral, mais la base (l'espace entre enceintes) peut être un peu élargie, c'est le test sur la voix mono qui décide.

Donc si on veut un grand triangle d'écoute et avoir une bonne distance de ses enceintes, il faut une pièce assez mate et des enceintes directives.
Petit ou grand triangle d'écoute ne change rien à la qualité d'écoute, c'est la même chose si la distance critique est respectée, mais dans la même salle, si des enceintes qui rayonnent à 120°pondéré de 1 à 3kHz sont à distance critique à 2 mètres, avec un rayonnement à 90° la distance critique sera à 3 mètres.
Par cette augmentation de directivité, le triangle d'écoute passe de 2 à 3 mètres, (triangle formé par l'espace entre enceintes et la zone d'écoute...
https://www.homecinema-fr.com/forum/enceintes-haute-fidelite/la-planche-a-roulette-en-hifi-t30086338.html


B- La correction pleine bande et courbe cible : (DRC)
- Si après optimisation acoustique, dans la limite de ce qui est faisable ce n'est toujours pas bon.
- Si on a une asymétrie de placement d'enceintes (une enceinte en encoignure et pas l'autre) ou une asymétrie de salle...

On peut tester l'égalisation des enceintes "pleine bande"

Par ce moyen on peut corriger l'asymétrie acoustique et en profiter pour corriger certaines "réponses en peignes" dus à certaines réflexions néfastes et comparer à l’écoute avec le réglage A (enceinte plate en freefield) pour voir si bénéfice il y a, c’est à chacun de juger.

Ce qui est faisable, c’est :
- De regarder une fois la méthode A terminée, la réponse au point d’écoute en stéréo par une mesure RTA / MMM.

- De copier cette courbe, de gommer les petits défauts et de la lisser au 1/3 d’octave.

- Puis, enceintes par enceintes, de modifier les courbes mesurées au point d'écoute.

Ces courbes seront différentes pour cause d’asymétrie acoustique, il suffit de les corriger en les forçant à suivre la courbe cible.

Le prélèvement de la courbe cible au point d'écoute s'effectue depuis des enceintes préalablement égalisées en champ libre, en stéréo (les 2 enceintes en même temps). C'est obligatoire, il n'existe pas de courbe cible "type".
La courbe cible dépends de la position des enceintes, de leurs directivité, des réflexions de la pièce, elle est unique à votre salle et change si l'un de ces critères change.

On ne peut pas corriger au point d'écoute sans cette référence, sinon, on fracasse l'équilibre tonal de l'enceinte, l'objectif c'est la correction des défauts pour une neutralité recherchée, pas du tuning audio :D

Cette méthode déforme la réponse naturelle de l’enceinte en champ libre, faut donc être vigilant sur la qualité des mesures, pas de correction de plus de 3dB en positif depuis un lissage au 1/3 d’octave.
Pas d’EQ positive sous les 80Hz.

Voili voila, désolé d'avoir été un peu long
Dernière édition par indien29 le 30 Nov 2019 17:33, édité 7 fois.

La configuration dans mon profil


La chance est le faux ami de l'idiot
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 6061
Inscription: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris
  • offline

Message » 30 Nov 2019 16:02

Pour revenir sur le rapport entre la directivité des enceintes et la distance critique, on peut regarder l'impact de l'augmentation de la directivité au point d'écoute sur une mesure de la réponse impulsionnelle filtrées par bandes d'octaves en mesurant par exemple depuis le point d'écoute dans REW.

En regardant les bandes concernées par l'augmentation de la directivité, par exemple, un pavillon qui charge à partir de 1kHz sera observé sur une bande choisie à fréquence équivalente, on peut ainsi comparer l'impact par la mesure sur la décroissance en ms .https://www.homecinema-fr.com/forum/post180109812.html#p180109812

La configuration dans mon profil


La chance est le faux ami de l'idiot
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 6061
Inscription: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris
  • offline

Message » 30 Nov 2019 16:08

En fait, si on observe bien tout ça, on se dit qu'on fonctionne à l'envers.

Le choix de la directivité de l'enceinte devrait être calculé en rapport avec les contraintes de placement (écoute de proximité ou écoute plus lointaine), ceci en rapport avec les caractéristiques acoustiques de la salle.

Quand la directivité de l'enceinte est imposée, il faut se soumettre à ce qu'impose la distance critique dans la zone d'analyse maximale du cerveau.

C'est d'ailleurs ce qui est fait dans les salles de ciné ou les studios ou même en concert, la zone d'écoute est définie, la directivité des enceintes est choisie en fonction de la zone à couvrir.

Pour nous en Hifi, comme c'est tout petit, c'est de la "micro adaptation"

La configuration dans mon profil


La chance est le faux ami de l'idiot
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 6061
Inscription: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris
  • offline

Message » 30 Nov 2019 17:47

Merci les gars çà fait plaisir.

Indien29, tes propos résument bien la situation en ce qui me concerne.
Je n'ai pas du tout pris en compte la salle lors du choix de mes hps, caisse...
J'aurai du préciser les contraintes de ma pièce et composer avec directement au lieu de réparer après.

Il y'aura beaucoup à faire dans ma toute petite salle pour le traitement, heureusement elle est dédiée, j'ai de multiples possibilités sauf sur le placement. :ko:

Je vais utiliser les méthodes les plus simples au début.

Arf, entre les distances de mesure, le fenêtré ou pas,mesure mmm, bruit rose ou sweep, arta ou rew, la phase, la directivité... Je prends des notes. :mdr:

Vraiment un sujet passionnant, j'aurai du m'y mettre bien avant !!!

Bon, je suis en train de regarder le TPL qui me chagrine, en effet lorsque j'ai branché les cosses, qui sont directement soudées au diaphragme, celui ci s'est mis à avancer. :wtf:
J'ai essayé de vérifier le serrage mais c'est déjà bien serré, la plaque qui appuie sur le diaphragme ne remplit pas sa fonction, on dirait que c'est mal ajusté. Sur l'autre, cela bouge pas d'un millimètre. Je ne m'en étais pas rendu compte avant. :grr:

Il est maudit ce TPL, déjà il est arrivé avec le pavillon concave, Beyma a du m'en envoyer un autre.

Je vais envoyer un mail à TLHP de suite.

Image

Image
Sub113
 
Messages: 138
Inscription: 05 Déc 2018 14:10
Localisation: Entre sangliers et châtaignes...
  • offline

Message » 30 Nov 2019 19:33

Sub113 a écrit:Bon, je suis en train de regarder le TPL qui me chagrine, en effet lorsque j'ai branché les cosses, qui sont directement soudées au diaphragme, celui ci s'est mis à avancer.

Si ton diaphragme a avancé, c'est surtout qu'il a reçu à ses bornes une tension continue.
Tu peux tester n'importe quel HP avec une simple pile, le diaphragme avance ou recule en fonction de la polarité appliquée. Si tu frottes le fil contre la cosse, tu dois entendre des crachotements, et c'est normal.
S'il ne s'agit pas de ça, c'est que ton ampli envoie du continu au HP, et ça, c'est pas glop...

Pascal
Avatar de l’utilisateur
pvrx
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 439
Inscription: 05 Sep 2014 23:20
Localisation: Paimpol
  • offline

Message » 30 Nov 2019 20:54

@indien29 : De mon coté , je ne fait jamais d’égalisation positive, que des EQ soustractif ! est ce une erreur ?
je ne despasse jamais des Q de maximum 3, par contre je ne limite pas les DB lors de mes EQ soustractif ! Est aussi une erreur?

J'ai toujours des craintes d’écraser les Pics dans les basses fréquences (ex 50 HZ-80HZ), mesurés au point d’écoute (Pics imposants dans ma piece)...donc il ne faut hésiter a utiliser un Q élevé et écraser le plus possible ?
Nuforce75
 
Messages: 59
Inscription: 02 Jan 2016 20:49
  • offline

Message » 30 Nov 2019 22:13

Nuforce75 a écrit:@indien29 : De mon coté , je ne fait jamais d’égalisation positive, que des EQ soustractif ! est ce une erreur ?
je ne despasse jamais des Q de maximum 3, par contre je ne limite pas les dB lors de mes EQ soustractif ! Est aussi une erreur?
J'ai toujours des craintes d’écraser les Pics dans les basses fréquences (ex 50 HZ-80HZ), mesurés au point d’écoute (Pics imposants dans ma piece)...donc il ne faut hésiter a utiliser un Q élevé et écraser le plus possible ?

Oui, sous les 100Hz, les pics doivent etre corrigés avec précision, je reste au 1/48ème d'Oct.
La correction doit coller au pic, à sa forme, si pour y parvenir tu as 10 points d'EQ sous 50 Hz dont 1 qui a un pic très élevé, pas de soucis, c'est la forme globale du pic qui compte, pas la valeur unitaire d'une fréquence ou d'un "Q" pour y parvenir, car ce point n'est qu'un micro correcteur servant à affiner la correction globale.

Plus c'est précis, plus on peut espérer une sensible décroissance temporelle au dela de la simple correction en amplitude du mode
https://www.homecinema-fr.com/forum/general-haute-fidelite/comment-mesurer-et-corriger-au-point-d-ecoute-en-mmm-t30098001.html

A titre perso, je trouve REW imbattable en terme de précision pour générer des EQ.

Je suis la méthode B, enceintes par enceinte depuis la courbe cible précédemment collectée, et je le laisse faire l'automate à EQ de REW avec un individual max boost de 3dB, overal de 6dB et flatness target de 3.
Tenter de faire ce qu'il fait en moins de 1 minute de calcul et d'optimisation (fréquences et "Q" sur 17 bandes) prendrait des jours à la main, c'est impossible de dépasser une telle puissance de calcul et d'optimisation, c'est comme un jeu d'échec avec toute les hypothèses des 5 coups suivants. !

REW est avant d'être un soft de mesure, un générateur d'égalisation, on s'en sert pour mesurer, mais sa fonction première est de tirer les déductions pour faire des choix d'EQ et faire tourner son automate, il porte bien son nom, Room EQ Wizard.

De plus il comporte depuis peu un modèle d'export compatible rePhase et rePhase, un modèle d'import REW (Mulcahy et Pos ont fait plus que parler) > Paragraphic gain EQ / menu déroulant "Tool" / import REW filter setting.
L'import se fait au format .Xml
Ca marche aussi avec un mini DSP 4x4, mais le nombre de biquads est limité, c'est bien moins puissant que ce qu'offre rePhase, couplé à un Open DRC, et avec 6144 taps par canal (ou plus puissant encore, un PC), ça copie bien la correction dans le grave pour bien suivre la forme de correction d'un mode.

La fonction "courbe cible" de REW n'est pas optimisée et c'est regrettable, il faut la copier par extrapolation de la vraie courbe cible (enceinte/salle au point d'écoute) à la main dans un bloc texte à importer dans le menu "preference", onglet "house curve", 5 à 6 lignes de textes suffisent, mais ensuite c'est très rapide.

La configuration dans mon profil


La chance est le faux ami de l'idiot
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 6061
Inscription: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris
  • offline

Message » 30 Nov 2019 22:46

pvrx a écrit:
Sub113 a écrit:Bon, je suis en train de regarder le TPL qui me chagrine, en effet lorsque j'ai branché les cosses, qui sont directement soudées au diaphragme, celui ci s'est mis à avancer.

Si ton diaphragme a avancé, c'est surtout qu'il a reçu à ses bornes une tension continue.
Tu peux tester n'importe quel HP avec une simple pile, le diaphragme avance ou recule en fonction de la polarité appliquée. Si tu frottes le fil contre la cosse, tu dois entendre des crachotements, et c'est normal.
S'il ne s'agit pas de ça, c'est que ton ampli envoie du continu au HP, et ça, c'est pas glop...

Pascal


Je me suis mal fait comprendre, tout cela est hors tension, ce n'est pas un mouvement électrique qui pousse ou tire la membrane, c'est un mouvement mécanique, le diaphragme glisse dans son emplacement.

En gros, si j'appuie avec mon doigt là où y'a la flèche rouge, ben le diaphragme avance pour arriver contre une butée de l'autre côté.
Je peux le faire coulisser de +/- 5 mm, il est normalement emprisonnée par serrage comme sur l'autre.

Mais sur celui ci, tout est serré correctement , et le diaphragme veut quand même se barrer comme une carte sd. :wtf:
Sub113
 
Messages: 138
Inscription: 05 Déc 2018 14:10
Localisation: Entre sangliers et châtaignes...
  • offline


Retourner vers Enceintes

 
  • Articles en relation
    Dernier message