Modérateurs: Staff DIY, Staff Installations, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Avel_Biz et 8 invités

Les enceintes ( hors caissons qui ont un forum à part )

Acoustique élémentaire, traitement et isolation acoustique

Message » 27 Aoû 2019 11:07

Merci Wakup2 concernant le post de JPL. Je ne savais plus où j'avais lu les infos :) Voila !

:thks:
Gug42
 
Messages: 636
Inscription: 16 Nov 2007 15:20
  • offline

Annonce

Message par Google » 27 Aoû 2019 11:07

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 31 Aoû 2019 18:58

Champ diffus: 
du fait des multiples réflexions des ondes sonores sur les parois très proche en fréquence, le champ de pression acoustique y est uniforme en un point, donc pas d'accidents majeurs liés à la salle à déplorer à la mesure.


Ce n’est pas très compréhensible, non ? Des parois proches en fréquences, c’est quoi ?
Bien sûr qu’il peut y avoir des accidents liés à la salle dans le champ diffus. Mais tu as certainement voulu exprimer le fait qu’en champ diffus l’effet des interférences de toutes sortes, y compris les modes, lisse la courbe amplitude fréquence.

Le Tr est la moyenne des mesures effectuées à partir d'une sphère pulsante (ndr : type dodécadére), placée à plus de 1,50m de la paroi la plus proche en 8 points différents. Les résultats sont captés avec 8 micros ou 1 micro sur une perche rotative avec une inclinaison d'orbite variable. De mémoire, c'est la norme ISO 354.
On ne mesure jamais la réverbération avec les enceintes d'écoute.


Cet extrait de JPL est cité hors contexte. La norme ISO 354 décrit une méthode de mesurage pour évaluer en chambre réverbérante les coefs. d’absorption d’un matériau. Les normes relatives à la mesure de la durée de réverbération sont:

- ISO 3382 partie 1 relative aux salles de spectacle
- ISO 3382 partie 2 relative aux salles ordinaires (moins de 300 m3)
- auquel il convient d’ajouter la norme ISO 18233 qui décrit la méthode par sinus glissant.

Dans une salle ordinaire, le microphone doit être au moins à 50 cm de toute paroi. Les 2 m, souvent cité par Roland, concernent uniquement les salles de spectacles ! Un HC de 50 m3 n’est pas une salle de spectacle.

À noter qu’une mesure avec 8 microphones ou 8 mesures avec un microphone, c’est pareil, car l’événement est dit scolastique. Par ailleurs, Le nombre de combinaison source-position n’est pas nécessairement de 8, ça c’est le choix de JPL pour la salle Arane. De toute façon, le nombre de couples position/récepteur est indiqué dans la norme ISO 3382-2 en fonction de l'incertitude souhaité ( 2 pour du contrôle, 6 en "expertise" et 12 pour de la précision)

Globalement, il existe trois méthodes principales pour mesurer une durée de réverbération.

- Méthode du bruit interrompu avec source omni
- Méthode du sinus glissant avec source omni
- Méthode de la réponde impulsionnelle intégrée avec source impulsionnelle

Cette dernière est sans doute la plus appropriée pour un amateur, car il est aisé d’importer la réponse impulsionnelle dans un logiciel dédié.

À noter que le terme de durée (de réverbération) est préféré à celui de temps (de réverbération) dans les textes officiels, car en physique le temps désigne une date alors qu’une durée est la différence entre deux dates. Par ailleurs, de mon point de vue sur un forum francophone il est préférable de désigner le temps de réverbération par le symbole T ou Tr ou encore TR60 plutôt que de RT qui est un américanisme qui n’a pas lieu d’être.

:) :-? 8)
Bachi
Bachibousouk
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 1614
Inscription: 06 Juin 2009 13:25
Localisation: Besançon
  • offline

Message » 31 Aoû 2019 19:15

speedbad a écrit:Et oui les laines alternatives n'ont aucun intérêt en traitement acoustique en fait.


C’est un raccourci rapide! Ce n’est pas parce qu’un matériau à une absorption moins performante qu’une laine minérale qu’il ne présente pas d’intérêt, même pour un acousticien, bien au contraire. Chaque produit à des inconvénients et des avantages.

:) :-? 8)
Bachi
Bachibousouk
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 1614
Inscription: 06 Juin 2009 13:25
Localisation: Besançon
  • offline

Message » 31 Aoû 2019 19:30

Yes j'ai modifié pour le diffus, la formulation était pas suffisamment clair même, bon on je comprend bien que ce sont les ondes sonores qui sont proches en fréquences quand même ^^

J'ai raccourci pour la citation hors contexte de JPL, je mets une petite phrase sur la durée de réverbération dans la def mais je peux pas le mettre partout car il faut que ça corresponde au "T".

Pour le RT, dans tout le forum c'est préféré à Tr donc je ne peux pas trop changer ça non plus, mais c'est déjà dans le titre :
RT ou en français Tr :


Merci !
Avatar de l’utilisateur
speedbad
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2558
Inscription: 13 Fév 2005 5:12
  • offline

Message » 31 Aoû 2019 19:31

Bachibousouk a écrit:
speedbad a écrit:Et oui les laines alternatives n'ont aucun intérêt en traitement acoustique en fait.


C’est un raccourci rapide! Ce n’est pas parce qu’un matériau à une absorption moins performante qu’une laine minérale qu’il ne présente pas d’intérêt, même pour un acousticien, bien au contraire. Chaque produit à des inconvénients et des avantages.

:) :-? 8)
Bachi


Dans quel cadre tu les utilises ?
Avatar de l’utilisateur
speedbad
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2558
Inscription: 13 Fév 2005 5:12
  • offline

Message » 01 Sep 2019 15:16

Champ diffus:
Du fait des multiples réflexions des ondes sonores, très proche en fréquence, sur les parois, le champ de pression acoustique y est uniforme en un point, donc pas d'accidents majeurs liés à la salle à déplorer à la mesure.


C’est toujours confus comme définition, notamment l’évocation de la fréquence proche. Si tu excites une salle avec un sinus pur de fréquence 1000 Hz, tu retrouveras dans le champ diffus ton unique signal de 1000 Hz. Donc le champ diffus n’a pas de rapport avec des ondes qui sont proches en fréquences.

Pour ta définition, préfère celle de Jacques Jouhaneau à celle de Wikipédia, approximative car cette encyclopédie est parfois renseignée par des rédacteurs pas toujours bien documentés:

Le champ diffus est homogène et isotrope dans tout le volume du local à un instant donné, c’est-à-dire constitué d’une infinité d’ondes planes se propageant dans toutes les directions. Maintenant, reste à indiquer les conditions d’obtention d'un champ diffus.

:) :-? 8)
Bachi
Bachibousouk
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 1614
Inscription: 06 Juin 2009 13:25
Localisation: Besançon
  • offline

Message » 01 Sep 2019 15:31

Je m'y perd aussi, ce sont les reflections qui vont donner des reflection suffisamment proche en fréquence pour que ce soit diffus.
Je mets ta def
Avatar de l’utilisateur
speedbad
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2558
Inscription: 13 Fév 2005 5:12
  • offline

Message » 01 Sep 2019 16:27

speedbad a écrit:
Bachibousouk a écrit:
C’est un raccourci rapide! Ce n’est pas parce qu’un matériau à une absorption moins performante qu’une laine minérale qu’il ne présente pas d’intérêt, même pour un acousticien, bien au contraire. Chaque produit à des inconvénients et des avantages.

:) :-? 8)
Bachi


Dans quel cadre tu les utilises ?


Les matériaux alternatifs peuvent être utilisé pour corriger la réverbération, pour caller un temps de réverbération par exemple. Pour cela, il suffit d’en disposer plus, c’est donc forcement beaucoup plus cher.

Maintenant, il est vrai que pour réduire une réflexion précoces d’au moins 15 dB en dessous du son direct, il faut un coefficient d’absorption d’au moins 0,93 en tenant compte de la distance supplémentaire parcourue par la réflexion. Cela se réalise pour une onde arrivant sous incidence de 52 ° qu’à partir de 4000 Hz pour une laine de chanvre de 50 mm, alors qu’avec une laine de verre de même épaisseur, la condition est réalisée à partir de 1250 Hz (voir schéma ci-dessous qui indique le alpha 52°).

Cet aspect donne raison aux détracteurs des matériaux biosourcés.

Image
Vert LdV
Bleu LdC


:) :-? 8)
Bachi
Bachibousouk
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 1614
Inscription: 06 Juin 2009 13:25
Localisation: Besançon
  • offline

Message » 01 Sep 2019 16:34

Bonjour,
dans le fichier d'aide de REW, si je traduit la définition faite du Tr et du diffus, j'arrive a cela :
"Le TR60 est la mesure du temps nécessaire au son pour décroitre de 60 dB dans un espace doté d'un champ sonore diffus, c'est-à-dire d'une pièce suffisamment grande (j'ajouterais parois diffusant) pour que les réflexions de la source atteignent le micro de toutes les directions avec le même niveau sonore.
Les pièces domestiques sont généralement trop petites pour quoi que ce soit s'approchant d'un champ diffus à basses fréquences, leur comportement dans cette région étant dominé par les résonances modales."

Pour ce qui est du diffus, préciser qu'il se caractérise par des sons arrivant au micro de toute les directions avec le même niveau sonore est très parlant, par opposition a un réflexion isolée prenant un chemin bien déterminé.
Greg Lagarrigue
 
Messages: 24
Inscription: 11 Jan 2019 22:18
  • offline

Message » 30 Sep 2019 10:35

nouveau point en post 1 :
7 Isolation d'un mur existant et cloison séparatrice acoustique
Avatar de l’utilisateur
speedbad
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2558
Inscription: 13 Fév 2005 5:12
  • offline

Message » 30 Sep 2019 13:13

"Jointoiement des plaques" ajouté, si wakup2 passe par là ^^
Avatar de l’utilisateur
speedbad
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2558
Inscription: 13 Fév 2005 5:12
  • offline

Message » 01 Oct 2019 11:40

speedbad a écrit:"Jointoiement des plaques" ajouté, si wakup2 passe par là ^^


Je pense que c'est un mauvais conseil.

Déjà, toutes les plaques bougent. Si elles ne bougeaient, l'isolation serait parfaite.
Ce qui est fortement déconseillé, c'est collé les plaques entre elles car c'est le cisaillement (le frottement) qui permet d'avoir un meilleur amortissement par rapport à un carreau de plâtre par exemple. JPL a donné des explications sur le sujet.
La greenglue permet d'amortir et limiter ce frottement.

La greenglue coûte très cher donc, mieux vaut éviter de l'utiliser à mauvais escient. Les plaques de plâtre disposent d'une large zone de recouvrement en retrait prévu pour l'application des enduits + bande papier. Remplir cette zone avec de la green glue est une mauvaise idée car la greenglue a de forte chance d'être moins efficace dans ce cas.

Et pour finir, dans le descriptif de la salle Arane de JPL qui dispose au minimum de 4 couches, il est précisé que chaque couche est jointé soigneusement !
Allé, on n'est pas fainéant :mdr:
JIM
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 5537
Inscription: 19 Nov 2001 2:00
Localisation: Toulouse
  • offline

Message » 01 Oct 2019 11:47

Ok, pourtant c'est ce que disait JPL sur le topic de la greenglue sur cinetips :

Normalement, c'est
1- Placo jointoyé,
2- Placo, Green Glue,
3- Placo jointoyé.
Il faut jointoyer toutes les couches sauf celle(s) qui reçoit le Green Glue.

Remarque le GreenGlue est étalé sur la plaque 3 pour venir en appui sur la 2.




Mais ok c'est plus simple à expliquer en plus, c'est supprimé.

Merci :bravo:
Avatar de l’utilisateur
speedbad
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2558
Inscription: 13 Fév 2005 5:12
  • offline

Message » 01 Oct 2019 12:57

ajout de définition et schéma pour "Isolation d'un mur existant et cloison séparatrice acoustique" suite aux remarques sur un autre topic :wink:
Avatar de l’utilisateur
speedbad
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2558
Inscription: 13 Fév 2005 5:12
  • offline

Message » 01 Oct 2019 13:15

JIM a écrit:
Ce qui est fortement déconseillé, c'est collé les plaques entre elles car c'est le cisaillement (le frottement) qui permet d'avoir un meilleur amortissement par rapport à un carreau de plâtre par exemple. JPL a donné des explications sur le sujet.
La greenglue permet d'amortir et limiter ce frottement.
La greenglue coûte très cher donc, mieux vaut éviter de l'utiliser à mauvais escient.


je vais bientôt attaquer le double placo de ma future salle
la green glu étant très chère …… il est prévu d'en mettre uniquement entre les rails Placostil et les plaques
JIM si je comprends bien tu déconseilles de coller les plaques entre elles , mais n' y a t il pas risque de vibrations entre les plaques ?
Avatar de l’utilisateur
jeanluc79
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 650
Inscription: 13 Fév 2005 0:27
Localisation: charentes maritimes
  • offline


Retourner vers Enceintes

 
  • Articles en relation
    Dernier message