Modérateurs: Staff DIY, Staff Installations, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: StoneSet et 7 invités

Les enceintes ( hors caissons qui ont un forum à part )

Correction des LB et Réglage d'évents à l'écoute par D. Petoin

Message » 24 Oct 2019 0:21

Et il n'y a pas de secrets, contrôler la directivité plus bas demande de plus gros composants, qui demandent également plus de recul, ect....
Avatar de l’utilisateur
wakup2
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 6124
Inscription: 14 Fév 2007 0:30
Localisation: Vouvray
  • offline

Annonce

Message par Google » 24 Oct 2019 0:21

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 24 Oct 2019 0:53

indien29 a écrit:
JIM a écrit:Les critères acoustiques standard sont de toute façon peu apte à qualifier un salon ou un HC.
La seule mesure de la réverbération n'a pas réellement de sens dans nos salles. J'ai relu quelques pages sur le sujet récemment, même la doc de REW le précise.

Oui, c'est trop petit pour parler de réverbération, c'est principalement caractérisé par les premieres réflexions, d'ou l'idée de monter un peu la directivité pour arroser un peu moins.

Waterfall et ETC, sont un bon indicateur je trouve, je ne sais pas dans une petite salle ou un petit salon quelle serait les autres mesures qui pourraient montrer des améliorations, C20, C50, RT60, les mesures faites avec les enceintes offrent t'elle une analyse sérieuse dans des salles aussi petites ?

La majorité de ces mesures sont adaptées aux grandes salles, mais pour nous, que faire ?



Peut être éviter d'utiliser du matériel de sonorisation professionnelle dans un salon. J'ai bon

Cordialement
Jean louis
jl.dudu
 
Messages: 366
Inscription: 12 Fév 2016 16:48
  • offline

Message » 24 Oct 2019 10:35

Petite precision :
En fait mes pavillons ne sont pas " en angle" .. contrairement à ce qui a ete dit
le bord externe des pavillons de graves et bas medium ( qui on la meme taille ) est à 1 m des murs ( du " dur " )
Ils sont en fait " prolongés" par une amorce de pavillon formė par le inwall ( qui est angulė ) et le mur lateral
Ceci n'a d'action qu' en dessous de 2/300 hz .. ( parfaitement visible sur une mesure par rapport au systeme central )
ca " fonctionne " parce que c'est un pavillon .. betement continué par une paroi ( enfin avec un angle approprié) ..donc pas de " reflexions" immediates
Avec un hp mis à 1 m du mur lateral , ce serait une grosse bosse suivi d'un gros trou..
donc on peut fort bien se " servir " d'un angle .. mais ca imposera une solution specifique

Par contre l'absorption laterale est elle totale au dessus de 2/300 hz .. et sur 4 m de distance .. ( 12 ms ..)
Donc la non plus , pas de reflexions , çe qui permet de garder un champs direct propre ..

je plussoie aux propos de Wakup .. le fait de gerer la directivité bas en frequence entrainera obligatoirement l'usage de guides d'ondes de taille importante ce qui conduira à un ecart important entre les centres acoustiques ..
Ce qui generera donc un accident à Fc .. en V en hors axe
Dans une acoustique non traitée serieusement , cela entachera gravement le premier champ reflechi .. et entrainera un angle V d'usage sans accident reduit.. voir tres reduit

c'est contournable .. je l'ai deja expliquė ..
d'une part par un tres fort traitement acoustique ã l'avant de salle , d'autre part , par l'usage d'un filtrage en phase lin brickwall .. et un choix de Fc tres adapté
le point le plus important etant que la directivité des divers transducteurs utilisės devra etre identique..
d'autre part une distance d'ecoute plus grande sera necessaire .. pour une coherence optimum ( c'est la base de tout les gros systemes )

Ce que je ne comprend pas bien dans ces discussions , c'est cette volontė d'analyser les early avec des methodes diverses ( waterfall , C20 , Burst , impulse par bande d'octave , scalogramme ,reponse hors axe etc .. ( qui montrent tous en fait la meme chose sous une forme plus ou moins lisible ...) et de theoriser ã l'infini sur les resultats !! ( souvent mal interpretés )
Ben oui les parois proches introduisent un bazar total dans la reponse ..!!
Ben oui si on ressere la directivité , on " arrose " moins le mur en proximité .. mais si on se contente de cela c'est largement insuffisant ..et en petite salle se traduira par tres peu d'effet " auditif " ..
De toute maniere , le rayonnement, en augmentant la directivité ne devient pas " nul " au dela de x degré !!
dans la plupart des cas ca changera tres legerement le niveau des early et se traduira juste par un tres leger decalage temporel de celles ci ..

dans tout les cas la solution ne reside pas dans la visu interminable de mauvaises mesures .. ni en reduisant la directivitė de la trompe de medium aigu ..
ce qui genere le " bord " .. c'est les parois .. donc la solution c'est le traitement acoustique serieux ..
ce n'est pas une " critique " , c'est juste la constatation que l'on a des centaines de posts ( peut etre des milliers au total ) qui " tournicotent " en rond sur ce sujet , qui crient au miracle avec tel ou tel nouvelle procedure de mesure .... , mais qui sur le fond ..se contente de " constater " ..sans resoudre .. !!
Si on ne gerent pas le " vrai " probleme ( les parois ) , ca ne sert pas à grand chose de mesurer à l'infini , ce qui est deja connu avant meme de mesurer !!
Ce que j'en dit ..
cordialement
thxrd
thxrd
Pro - Contributeur HCFR 2017
Pro - Contributeur HCFR 2017
 
Messages: 1422
Inscription: 29 Mai 2008 20:08
  • offline

Message » 24 Oct 2019 16:47

Merci Roland !
Avatar de l’utilisateur
Kro
Staff DIY
Staff DIY
 
Messages: 28019
Inscription: 12 Jan 2004 19:24
Localisation: L'Isle d'Abeau (38)
  • offline

Message » 24 Oct 2019 16:50

Question subsidiaire :
L'analyse de la qualité des parois d'un séjour est-elle possible avec la mesure RT60 de REW ?

Autrement dit :
Peut-on mesurer l'effet positif ou négatif des traitements acoustiques essayés ?
B@R
 
Messages: 617
Inscription: 07 Jan 2010 11:14
  • offline

Message » 24 Oct 2019 17:18

Le RT60 donne une indication sur la décroissance, mais si on fait la mesure a partir des enceintes directive et en un point fixe et proche d'une parois cela n'as plus rien a voir avec le vrai RT60, mais de toute manière le RT60 ou en français le TR60 n'est vraiment pas ce qu'il a y'a de plus adapté pour caractériser l'acoustique de nos salons qui ont un volume souvent faible "acoustiquement parlant", le champs réverbéré étant dominé dans ce cas par les réflexions précoces, spéculaire et non diffuses.
La lecture de l'ETC donnera bien plus d'informations et sera plus utile :wink:
Avatar de l’utilisateur
wakup2
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 6124
Inscription: 14 Fév 2007 0:30
Localisation: Vouvray
  • offline

Message » 24 Oct 2019 18:25

Merci pour ces précisions utiles.

Voici un exemple d'enveloppe ETC d'un grand salon en forme de L, assez meublé et assez peu traité.

Image
B@R
 
Messages: 617
Inscription: 07 Jan 2010 11:14
  • offline

Message » 24 Oct 2019 18:54

Au dela de la mesure, comme dit Thxrd, on sait ce qui est à faire en priorité, amortir en proximité des enceintes pour réduire l'effet néfaste des premières réflexions qui se lient au champ direct (effet de Haas), il indique souvent l'espace temps des 12/16 premières ms comme étant vitale.

Pour moi et concernant la directivité, mes essais me font penser que plus de directivité permet une écoute de l'auditeur moins collée aux enceintes, je trouve que c'est un critère à prendre en compte, écouter à 1,5m ou à peine plus, quand on s'est habitué à presque 3 mètres, ne donne pas envie de revenir en arrière, après cela dépends des configurations de chacun.

Pour les mesures dans les petites salles, ça donne l'impression qu'il n'y a pas tellement d'indicateurs fiables, en dehors de l'ETC que nous a présenté Greg, mais qui ne donne aucune référence car il n'y a pas de valeurs de bases connues, ce n'est pas comme dans les grandes salles ou un ratio entre le volume et le RT est normé...
Sans référence, on peut donc mesurer avant traitement et après traitement, pour le plaisir de mesurer, mais normalement, la mesure permet de prendre des décisions, dans nos cas, on sait déjà en gros ce qu'il y a à faire...

La configuration dans mon profil


La chance est le faux ami de l'idiot
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 6061
Inscription: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris
  • online

Message » 24 Oct 2019 19:00

Le sujet est sans doute à creuser...

La configuration dans mon profil


La chance est le faux ami de l'idiot
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 6061
Inscription: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris
  • online

Message » 24 Oct 2019 19:30

B@R a écrit:Voici un exemple d'enveloppe ETC d'un grand salon en forme de L, assez meublé et assez peu traité.

ETC non filtrée, je ne trouve pas que ce soit très intéressant. Il faut appliquer les filtrages et voir l'évolution avec la fréquence.

Sinon indien29, c'est un peu plus compliqué car les early ne sont pas toutes néfastes. Ça dépend de leur niveau, de la fréquence, etc ...
Toole a beaucoup travaillé sur le sujet. Voir son livre Sound Reproduction.

C'est un des seuls à aborder plus en profondeur l'acoustique de nos petites salles d'écoutes.
JIM
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 5596
Inscription: 19 Nov 2001 2:00
Localisation: Toulouse
  • offline

Message » 24 Oct 2019 19:34

C'est ça :bravo: les early, leur délai, leur intensité, leur densité, répartitions, ect.... ect....
Avatar de l’utilisateur
wakup2
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 6124
Inscription: 14 Fév 2007 0:30
Localisation: Vouvray
  • offline

Message » 29 Nov 2019 18:56

PETOIN Dominique a écrit:Bonjour

Je voudrai revenir sur ce lien : http://www.alexaudio.fr/travaux/enceinte-colonne-3wac1/

Cela fait des mois voire des années que j'écrits qu'un HP large bande ne s'écoute pas sans corrections, au minimum un correcteur de courbe de réponse RLC.
L'auteur de l'étude ne le sait pas, celui qui a mis le lien non plus...

Il y a une remonté de niveau moyen de 5 dB au dessus de 4000 Hz.
Quel est le sens d'une écoute comparative qui ne le corrige pas ?
Permettez moi, malgré les apparences, de ne pas trouver cette étude sérieuse...

Le passage de trois voies en large bande seul aurait du supprimer tout les composants du filtre du LB.
Cela n'a pas été fait, pourquoi ?

Concernant la directivité, l'atténuation n'est pas significative à +/-10° de l'axe.
Pour une écoute à 4 m, cela fait +/-4*sin(10) = +/-0.7 m.
Il suffit donc de tourner les enceintes vers le point d'écoute pour que la directivité ne soit plus un problème, même si l'auditeur bouge un peu.
Cela n'a pas été fait dans l'étude. Pourquoi ?

Je n'ai jamais trouvé la moindre étude sur les large bande qui a était faites correctement.
Tout est fait, sous des apparences sérieuses, pour mal utiliser le LB testé, et tirer des conclusions fausses.
ça vous amuse tous, tant mieux pour vous.

J'ai un site internet, un chapitre spécifique sur les larges bande, un lien avec un contenu critiquable, je ne vais pas me gêner...
Merci de m'avoir donné du grain à moudre.

Cordialement, Dominique

Bonjour Dominique.

J'ai lu votre commentaire sur votre site.
Permettez moi, malgré les apparences, de ne pas trouver cette étude sérieuse : Laisser +5 dB entre 4000 et 16000 Hz est un non sens.

J'ai volontairement laissé + de dB dans l’aiguë dans la config LB pour compenser "légèrement" la perte d'énergie du LB dans les HF. En fait, le LB, même ce petit FE127E, perd très vite en SPL hors axe et cela se ressent immédiatement à l'écoute comparé à une medium+tweeter. Regardez les diagrammes de directivité!
La comparaison LB versus Mid+TW n'a pas été simple tellement ça ne sonne pas du tout de la même manière.
Côtés essais, je dispose d'un émulateur numérique qui m'a permis d’essayer une multitude de filtrages et "corrections" (LSPCAD, vous connaissez ?). Il est ABSOLUMENT impossible d'obtenir une écoute proche entre les deux modes de fonctionnement. On ne peut hélas pas tout corriger, ni en passif, ni en actif ; un pic de fractionnement de membrane, comme celui vers 8kHz du FE127E est intrinsèque au comportement mécanique de la membrane, on peut corriger le pic SPL, mais pas la résonance qui le provoque (voir CSD), c'est à dire que même si on obtient une courbe absolument plate avec un LB (dont phase) celui ci restera coloré à cause de la fragmentation de membrane. Pour la directivité, il n'y a hélas rien à faire non plus mis à part de rehausser un peu le SPL dans l'axe (ce que j'ai fait) ceci pour pouvoir jouir d'un minimum de clarté et de détails dans une pièce normalement réverbérante. Si je n'avais pas laissé ces 3-4dB supplémentaires dans l'aigu, j'aurais sans doute été plus sévère dans ma conclusion, tellement ça aurait été fade, manquant de vie p/r au mode de fonctionnement mid+tweet.

Il faut savoir que par conception le LB est une accumulation de compromis, sur la puissance, sur la directivité, sur la transparence, ceci pour pouvoir reproduire une large gamme de fréquences. Par conception, ce qui permet à un HP d'être un LB c'est ;
- faible inductance
- membrane relativement souple
- membrane faiblement amortie
Ce qui implique
- bobine courte d'où une faible excursion linéaire d'où disto et faible puissance admissible (non corrigeable)
- fragmentation de la membrane très marquée et qui s'étale sur une très large BP, dès 2kHz pour le petit FE127E d'où une importante coloration (non corrigeable)
- accidents dans la linéarité
- lacunes de la réponse en puissance dans les HF -> importante directivité (non corrigeable)
- légèreté de l’équipage mobile -> rendement « élevé » (on s’en fout)

Alex
alexaudio.fr
 
Messages: 23
Inscription: 04 Déc 2017 20:21
Localisation: alsace
  • offline


Retourner vers Enceintes

 
  • Articles en relation
    Dernier message