Modérateurs: Staff DIY, Staff Installations, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: chriss_burger et 14 invités

Les enceintes ( hors caissons qui ont un forum à part )

Projet OVERKILL: Biblio 3 voies active

Message » 12 Avr 2019 20:59

J-C.B a écrit:L'oreille est un organe qui s'éduque.

Oui, oui, jusqu'à ce qu'un test ABX passe par là et les maîtres se retrouvent à confondre des câble de luxe avec un cintre :lol: .

Moi le coup de l'oreille, c'est un peu comme les vendeurs de produits miracles, on peut y croire, mais je préfère savoir :wink:
Esscobar
 
Messages: 2218
Inscription: 27 Sep 2016 18:10
  • offline

Annonce

Message par Google » 12 Avr 2019 20:59

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 12 Avr 2019 21:06

C'est une règle de base des professionnels du son que de se méfier de ce que racontent leurs oreilles. C'est même je pense la différence fondamentale entre eux et les audiophiles. Les seconds testent tout, sauf leur oreilles. Les premiers savent, ou devraient savoir se méfier de leurs oreilles. Les boutons "bypass" des machines ou softs qui permettent "d'améliorer" le son sont exactement la pour cette fonction.
Glazik
Contributeur HCFR 2019
Contributeur HCFR 2019
 
Messages: 1138
Inscription: 25 Sep 2003 15:50
  • offline

Message » 12 Avr 2019 21:07

Pour les soirs de pleine lune, ce sont les vierges qui doivent tresser les cables... :mdr:

La configuration dans mon profil


Quand on a pas ce qu'on aime, faut aimer ce qu'on a...
Avatar de l’utilisateur
Rascalito
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1012
Inscription: 07 Jan 2009 17:06
Localisation: RP Nord
  • offline

Message » 12 Avr 2019 21:27

Pas forcément, mais au moins s'expliquer, ou tenter d'apporter un peu d'éclairage. Sinon, ça devient subtile, mais indéniable, comme la ductibilité du son passé par des câbles cryogénisés sous les aisselles un soir de pleine lune.
Le mot cohésion, me semblait suffisant.
Même si l'évent représente une source sonore, tributaire de la source majeure qu'est le haut parleur, le mélange aérien des deux sources doit amener à un rendu cohérent, autrement dit à une reproduction la plus proche possible du message sonore qui était à reproduire.
Une approche consiste à définir les caractéristiques de chacune des sources, en attachant une attention particulière à l'impédance de rayonnement de chacune. Cela permet entre autre de voir la disparité de mode de fonctionnement des deux sources et chercher le meilleur compromis HP/ Event, qui permet à la résultante du mélange des deux signaux sonores, de respecter au mieux le message initial.
J-C.B
 
Messages: 6019
Inscription: 19 Juil 2009 12:18
Localisation: Haute Normandie
  • offline

Message » 12 Avr 2019 21:44

Je comprends bien, c'était juste une petite, mais amicale, mise en boîte :D

Cela dit, c'est un peu comme la cuisine, le talent du concepteur est sans doute plus déterminant que le principe utilisé.

Je viens de relire le cahier des charges, et clairement pour moi, ce qui existe sur le marché et qui se rapproche le plus de ce qui est proposé semble bien être l'A25 PSI, ou certaines Dynaudio Air, Genelec série SAM, etc, mais pas les Neumann.

Et pourquoi pas une version des Zippy ?
Glazik
Contributeur HCFR 2019
Contributeur HCFR 2019
 
Messages: 1138
Inscription: 25 Sep 2003 15:50
  • offline

Message » 12 Avr 2019 22:08

J-C.B a écrit:[Le mot cohésion, me semblait suffisant.

Suffisant, suffisant ...

Il faudra dire à JBL (et beaucoup d'autres) que leurs produits manquent de cohésion sur la partie évent, je suis sûr qu'ils seront ravi d'apprendre à entraîner leurs oreilles :lol:

Même si l'évent représente une source sonore, tributaire de la source majeure qu'est le haut parleur, le mélange aérien des deux sources doit amener à un rendu cohérent, autrement dit à une reproduction la plus proche possible du message sonore qui était à reproduire.

Oui un résonateur d'Helmholtz

https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9so ... _Helmholtz

Mais tu as peut-être une équation complémentaire pour définir la cohésion d'un évent suivant sa forme ?

Car à part augmenter la surface de friction ...

Une approche consiste à définir les caractéristiques de chacune des sources, en attachant une attention particulière à l'impédance de rayonnement de chacune. Cela permet entre autre de voir la disparité de mode de fonctionnement des deux sources et chercher le meilleur compromis HP/ Event, qui permet à la résultante du mélange des deux signaux sonores, de respecter au mieux le message initial.

Ah, tout ceci à l'air de se mesurer, cool, nous allons pouvoir observer tout ceci ensemble :ohmg: .
Esscobar
 
Messages: 2218
Inscription: 27 Sep 2016 18:10
  • offline

Message » 13 Avr 2019 8:33

Mais tu as peut-être une équation complémentaire pour définir la cohésion d'un évent suivant sa forme ?
Car à part augmenter la surface de friction ...


Je rajouterais bien une étude de l'emplacement de l'évent en terme de distance, genre pour les colonnes de plus d'1m... Que se passe t'il quand la distance au HP commence à représenter le 1/4 de la longueur d'onde de la résonance de l'évent? Je trouve le sujet intéressant, au risque qu'il soit peut-être stérile...

La configuration dans mon profil


Quand on a pas ce qu'on aime, faut aimer ce qu'on a...
Avatar de l’utilisateur
Rascalito
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1012
Inscription: 07 Jan 2009 17:06
Localisation: RP Nord
  • offline

Message » 13 Avr 2019 8:46

Mais bien sur Rascalito.
Sans parler des sempiternelles diffraction de caisse, des résonances interprétées à tord comme étant liées à la fragmentation, prendre en compte:
- Les dimensions internes et relatives de l'enceinte, pour définir la masse d'air interne qui joue sur l'accord,
- la position relative de l'évent (ou des évents) qui définit pour chacun vis a vis du HP un coefficient de couplage par inertance mutuelle.
Il est faux de considérer que tant que la distance de l'évent est inférieure au quart de la longueur d'onde sonore rapportée à la fréquence d'accord ed l'enceinte, elle peut être considérée comme négligeable.
- L'impédance de rayonnement de chacune des sources, et la réelle pression acoustique qu'elles délivrent,
Cela permet de se rendre compte que définir la surface d'un évent à partir d'une vitesse limite d'écoulement n'est pas suffisant.
- Le report des flux de vitesse en rapport avec les coefficients de couplage pour définir la pression résultante à chacune des sources,
- etc....
L'enceinte BR n'est pas une enceinte simple a maitriser. L'image qui en est donnée à travers la grande majorité des softs de simulation est minimaliste.
Dernière édition par J-C.B le 13 Avr 2019 9:16, édité 1 fois.
J-C.B
 
Messages: 6019
Inscription: 19 Juil 2009 12:18
Localisation: Haute Normandie
  • offline

Message » 13 Avr 2019 9:12

Bonjour à tous,

Quelques commentaires personnels à toutes fins utiles.
La forme idéale d'évent est évidemment circulaire, pour les raisons évoquées plus haut.
Pour les amateurs de forte puissance, les turbulences se traduisent par l'effet de compression d'évent, parfaitement connu et identifié. Je pense même en avoir présenté des mesures sur un autre fil.
A cet égard, l'évent "laminaire" n'a rien de laminaire, c'est plutôt une sottise. Mais en ambiance domestique ce n'est pas grave, of course, et la nostalgie Onken est respectable...

La plupart des évents ont des dimensions qui restent faibles par rapport aux longueurs d'onde considérées. Leur géométrie est donc sans aucun impact sur leur "rayonnement".
C'est moins vrai précisément pour les évents latéraux de type Onken, mais est-ce que ça porte vraiment à conséquence ? Pas sûr.

Pascal
Avatar de l’utilisateur
pvrx
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 426
Inscription: 05 Sep 2014 23:20
Localisation: Paimpol
  • offline

Message » 13 Avr 2019 9:27

Sans parler des sempiternelles diffraction de caisse, des résonances interprétées à tord comme étant liées à la fragmentation, prendre en compte:
- Les dimensions internes et relatives de l'enceinte, pour définir la masse d'air interne qui joue sur l'accord,
- la position relative de l'évent (ou des évents) qui définit pour chacun vis a vis du HP un coefficient de couplage par inertance mutuelle.
Il est faux de considérer que tant que la distance de l'évent est inférieure au quart de la longueur d'onde sonore rapportée à la fréquence d'accord ed l'enceinte, elle peut être considérée comme négligeable.
- L'impédance de rayonnement de chacune des sources, et la réelle pression acoustique qu'elles délivrent,
Cela permet de se rendre compte que définir la surface d'un évent à partir d'une vitesse limite d'écoulement n'est pas suffisant.
- Le report des flux de vitesse en rapport avec les coefficients de couplage pour définir la pression résultante à chacune des sources,
- etc....


Heu.. sans moi. :o
pour ma part, une étude sur la distance me suffit et pourrait peut-être s'avérer fructueuse car pas forcément négligeable en ce rapprochant des caractéristiques du 1/4 d'onde. Je n'irais pas plus loin en spécifiant de pas oublier de relativiser l'importance des divers paramètres.

C'est moins vrai précisément pour les évents latéraux de type Onken, mais est-ce que ça porte vraiment à conséquence ? Pas sûr.

L'avantage principal des Onken c'est de rigidifier la caisse... non?
Parceque sinon, ça correspond simplement à une sortie à 8 évents. Qu'ils soient rectangulaires, c'est peut-être que c'est plus facile à construire?

La configuration dans mon profil


Quand on a pas ce qu'on aime, faut aimer ce qu'on a...
Avatar de l’utilisateur
Rascalito
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1012
Inscription: 07 Jan 2009 17:06
Localisation: RP Nord
  • offline

Message » 13 Avr 2019 9:41

Bah je vais finir par faire mes enceintes en clos pour clore les débats :mdr:

Sinon éclairages multiples intéressants merci pour vos contributions. J'adhère à la synthèse de pvrx pour qui différences il y a avec avantages / bénéfices sur les types d'évents. Pour l'usage visé dans mon cas (écoute domestique à niveau <100db) l'évent circulaire est confirmé.
egonnaud
 
Messages: 426
Inscription: 11 Avr 2006 16:58
Localisation: Lyon
  • offline

Message » 13 Avr 2019 9:49

Afin de documenter mon précédent post : le schéma de simulation (mode linéaire) pour une enceinte BR à 1 évent.
Image
J-C.B
 
Messages: 6019
Inscription: 19 Juil 2009 12:18
Localisation: Haute Normandie
  • offline

Message » 13 Avr 2019 11:18

Et pourquoi pas une version des Zippy ?
Ben oui! C'est ce qui se rapproche le plus des PSI . :wink:

Bah je vais finir par faire mes enceintes en clos
Ça tombe très bien, le système "Zippy" a été élaboré pour des enceintes closes. Je suis prêt pour une aide au développement.
J-C.B
 
Messages: 6019
Inscription: 19 Juil 2009 12:18
Localisation: Haute Normandie
  • offline


Retourner vers Enceintes

 
  • Articles en relation
    Dernier message