Modérateurs: Staff Installations, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités

Tout l'univers de la domotique, du pilotage et des télépcommandes, du multiroom, du stockage et réseau

Un home-cinéma écologique : isolation acoustique / phonique

Message » 29 Mai 2007 18:42

Merci pour la confirmation concernant la paille ! :oops: J'ai hésité avec le maïs aussi ! (nan j'déconne :mdr: )

Pour l'isolation des maison bois mon oncle en a une (madriers massifs de 14 cm contrecollés) et je peux te dire que non seulement l'acoustique des pièces est bonnes (pas réverbérantes) mais en plus cela isole très bien des bruits... J'en veux pour prive que dans une des pièce il y a une batterie et du séjour on entendait peu l'instrument (2 portes et un couloir de 6m environ).

Pour la dangerosité de la laine de verre ou de roche il y a eu une discussion sur un autre topic à ce sujet... J'avais trouvé un lien officiel où il était dit que la laine de verre ne semblait pas problématique, tandis que la laine de roche si...
J'ai aussi lu que les fibres ne s'éliminent pas dans les poumons... Donc à ne mettre en place que muni d'un masque adéquat !

Maintenant tu as raison, une fois que c'est en place derrière du placo, le risque est certainement nul... (c'est moins vrai sous un tissu tendu où il n'y a pas toujours de molleton devant...)

La voiture est dangereuse certes..... Mais c'est ridicule le nombre de mort par an et on en fait tout un tintoin qui permet surtout de ramener un max de fric à l'état avec la place des radars !!! Sans parler des gendarmes qu'on occupe à ça comme une des principales activité (c'est un peu honteux quand on y pense)...

En France, cigarette et alcool... font 22 fois plus de morts à eux deux... :lol:
Alcool = 50.000 morts / an
Tabac = 60.000 morts / an
Voiture = 5000 morts / an
(A noter qu'aux USA c'est 44.000 décès par voiture, soit proportionnellement environ 2,5 fois de plus que chez nous)

Juste une petite appartée mais ça fait du bien de rapeller certaines vérités qu'on laisse de côté...

Bref....

La laine de mouton est effectivemnt un super produit ! J'avais oublié d'en parler... Elle ne coûte pas cher si on l'achète en vrac pour les comble par exemple... La laine noire est vendue très bon marché car il y en a peu de débouchés... Parfois il faut la faire sécher dans des tunnels soit même pour éviter des odeurs gênantes dans une maison ( :mdr: ). Je ne me souviens plus du prix exact mais c'était vraiment bon marché...

La laine ne doit en aucun cas être lavée car elle contient naturellement une substance qui la protège des bêbêtes (mites)... Agréable à manipuler grâce à la lanoline qui embelli les mains (de quoi convaincre sa tendre de faire le travail à sa place ! :mdr:), elle permet d'absorber une grande quantité d'eau et de reprendre son gonflant naturel sans s'affaisser, contrairement à la laine de verre ! Il n'y a cas remonter voir dans son grenier 10 ans après... :-?

Dans ma grande bonté j'ai recherché les prix dans la revue "Habitat Naturel" n°11 (nov/dec 2006) où un article de 6 pages y était consacré :

Rouleau 40 mm = 6 €/m²
Rouleau 80 mm = 9 €/m²
Rouleau 100 mm = 12 €/m²

La toison naturelle se négocie entre 30 et 70 centimes d'euro le kg... Mais je ne sais plus le poids nécessaire au m² pour l'isolation...

Un monsieur autoconstructeur, toujours dans cet article, cardait d'ailleurs lui-même sa laine achetée en vrac pour son isolation... C'est pas bête et certainement bien moins coûteux... Y'a plus qu'à trouver une vieille "cardeuse" et un peu d'huile de coude... :idee:

Chris.
Avatar de l’utilisateur
chris.24
Pro-Fabricant
Pro-Fabricant
 
Messages: 16115
Inscription: 13 Jan 2004 3:44
Localisation: Dordogne (24)
  • offline

Annonce

Message par Google » 29 Mai 2007 18:42

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 30 Mai 2007 8:58

Pour ma maison, je pensais un rez-de-chaussée en brique crue ou autre peu energivore, avec une isolation extérieure, mais quid pour l'extérieur ? Un bardage bois pourrais convenir mais je préfèrerais de la brique. Existe-t-il de la brique pour l'extérieur non énergivore ?

Sinon, pour le 1er, je pensais faire tout en bois. Serait-ce une bonne solution pour l'isolation acoustique ?


J'ai une autre question plus pratique : je loue, et je viens de voir que les caissons du volet dans ma chambre sont absolument sans isolation : on voit le jour quand on enlève la plaque de la corde ! Est-ce bonne idée d'isoler ?
On ne risque pas de manquer d'air quand on dort ?
Sinon, avec quoi isoler le moins cher ? (et non toxique)

Du papier journal torsadé conviendrait-il ?
ryuma
 
Messages: 2612
Inscription: 22 Nov 2000 2:00
Localisation: Ligny, Belgique
  • offline

Message » 30 Mai 2007 12:23

La brique cuite est énergivore à produire... Il faut chauffer très fort donc ça restera un produit pas vraiment écologique à produire...

Tu prévois une isolation extérieure pour quelle raison ? Pour protéger les briques crues ? Parce que sinon c'est très isolant la terre et elle se suffit à elle-même... Un torchis dessus suffit à la protéger des intempéries + toit débordant...

Le papier journal torsadé devrait pouvoir pas mal isolé en effet je pense... Mais de l'air qui circule c'est très bien aussi car souvent les maisons modernes sont trop hermétiques et on est obligé de poser des VMC pour aérer...

Chris.
Avatar de l’utilisateur
chris.24
Pro-Fabricant
Pro-Fabricant
 
Messages: 16115
Inscription: 13 Jan 2004 3:44
Localisation: Dordogne (24)
  • offline

Message » 30 Mai 2007 13:13

chris.24 a écrit:Tu prévois une isolation extérieure pour quelle raison ? Pour protéger les briques crues ? Parce que sinon c'est très isolant la terre et elle se suffit à elle-même... Un torchis dessus suffit à la protéger des intempéries + toit débordant...


Parce que j'ai lu qu'une isolation extérieure est plus efficace qu'une isolation intérieure.
voir:http://www.fiabitat.com/construction-ecologique.php
Si l’isolant se trouve à l’extérieur, le sandwich du mur (parement intérieur, structure, isolant, parement extérieur) est exactement dans le bon ordre pour qu’il évacue naturellement l’humidité


Si j'ai bien compris, la brique crue ne supporte pas les intempéries ?

chris.24 a écrit:Le papier journal torsadé devrait pouvoir pas mal isolé en effet je pense... Mais de l'air qui circule c'est très bien aussi car souvent les maisons modernes sont trop hermétiques et on est obligé de poser des VMC pour aérer...


Il s'agit d'une veille maison, ou le proprio a fait mettre des doubles vitrages.
J'ai demandé à toutes mes connaissances de garder les bouchons en liège, je les reduirais en morceaux et je les passerais quelques secondes au micro-ondes pour les faire gonfler. L'avantage sur le papier est la résistance à l'humidité.
ryuma
 
Messages: 2612
Inscription: 22 Nov 2000 2:00
Localisation: Ligny, Belgique
  • offline

Message » 30 Mai 2007 18:51

Disons que la terre crue est suffisamment isolante et ne nécessite pas un doublage extérieure AMHA... Par contre en effet il faut la protéger et un torchis (paille, chaux, ciment) finira d'apporter sa touche à l'isolation tout en protégant le mur des intempéries...

Sinon faut faire comme dans certains pays où les murs sont reconsolidés chaque année... mais bon faut l'environnement adéquat aussi (Afrique) pour envisager de mettre les main dans la boue devant le regard ébahi de ses voisins ! :mdr:

Chris.
Avatar de l’utilisateur
chris.24
Pro-Fabricant
Pro-Fabricant
 
Messages: 16115
Inscription: 13 Jan 2004 3:44
Localisation: Dordogne (24)
  • offline

maison passive

Message » 03 Juin 2007 12:33

Je vous retranscris ici une discution que j'ai eu par email avec le maitre d'ouvrage de
http://www.maison-passive.be/
je me demande si on peut envisage de remplir les blocs creux monté à l'envers avec de la terre du terrain ?

avantages :
pas de ciment à payer (qui est polluant à la création),
augmentation de l'inertie,
pas de frais d'évacuation de la terre du chantier.


Pourquoi pas : l'inertie thermique ne fonctionne que sur les sept premiers centimètres de vos parois.

Sachant que les blocs font 3-4 cm d'épaisseur, ce sont donc les 3-4 centimètres suivants qui complèteront le système.

Pour que l'inertie thermique fonctionne bien (déphasage de 12 heures), il faut atteindre une masse volumique de +/- 2.200 kg/m³.

C'est pourquoi il faut remplir les blocs creux qui ne font que 1.700 kg/m³.

Un m³ de terre bien tassée doit faire au moins 1.500 kg, donc cela devrait être bon.

Mais il y a un autre problème, celui de l'adhérence !

En remplissant les blocs avec du mortier, le lit de blocs qui vient dessus adhèrera parfaitement à celui qui est dessous.

Qu'en sera-t-il avec de la terre qui est friable ? Je ne sais pas...

Mais, ne rêvez pas : le remplissage de tous nos blocs sur l'ensemble du bâtiment à demandé +/- 20 m³ de mortier.

Or, le terrassier a du dégager plus de 500 m³ de terre pour creuser le trou (notre terrain était en pente).

Donc ce que vous pourrez utiliser est une infime partie des terres en excédant.

Maintenant, si vous n'avez pas de sous-sol, et qu'il a juste la terre arable à évacuer, c'est peut-être rentable.

Il faut voir ce que cela donnerait dans votre cas.


j'ai vu sur votre schéma de vmc que les bouches de prise d'air vicié sont aux plafonds (wc, cuisine, sdb..) mais je vois que vous avez prévu les arrivées d'air frais (chambres...) aux plafonds ? Ne vaudrait-il pas mieux envoyer l'air plus bas, vu que l'air chaud et vicié monte ?

Sinon, il est bizarre que le concept de maison passive, qui est plutôt écologique, soit fait en béton, un des pires matériaux à créer du point de vue énergetique ?


En effet, si vous voulez être au top du top en matière aéraulique, il faudrait placer les arrivées d'air "frais" en bas.

Mais dans le même temps, il faudrait placer dans la même pièce l'extraction au plafond, à l'opposé !

Ce que vous dites est applicable quand chaque pièce ventilée possède sa propre arrivée d'air et sa propre extraction.

En fait, le système utilisé en général pour les VMC double-flux est un compromis qualité/prix.

On pulse l'air dans les locaux dits "de vie", l'air transite par des ouvertures de transfert (fentes) sous les portes via les couloirs, puis est extrait dans les locaux dits "humides".

C'est pourquoi on place les bouches de pulsion au plafond, pour que l'air frais se mélange à l'air vicié et descende vers les ouvertures de transfert au bas des portes, puis qu'il transite par les couloirs, puis qu'il pénètre par le bas des portes des locaux d'extraction (qui sont donc en dépression) pour remonter vers les bouches d'extraction.

Cette solution est la moins couteuse, tout en offrant une relativement bonne performance au niveau du "remplacement" de l'air dans les locaux. Le but du "jeux" étant que l'air ne peut rester immobile en un endroit plus de trente minutes.

Il est donc important de bien positionner les bouches au plafond pour éviter les zones "mortes" où l'air ne se renouvellera pas pour cause "d'immobilité".

Concernant votre propos sur le fait qu'une maison passive soit plutôt "écologique" (ça veut dire quoi au juste ?), relève de votre propre appréciation.

Le but d'une maison passive, c'est de se passer d'un chauffage conventionnel et de consommer 10 fois moins d'énergie qu'une maison "classique".

Je n'ai jamais prétendu vouloir réaliser une maison "écologique" (quoique je ne sais toujours pas ce que vous entendez par là) et effectivement, vous ne trouverez chez moi que du béton, de l'acier et des isolants synthétiques ou du verre cellulaire.

Je ne cherche pas à polémiquer, je veux juste que vous compreniez que notre but, c'est de minimiser notre dépendance énergétique et de démontrer qu'il est possible de construire en "traditionnel" une maison passive.

Maintenant, si vous voulez des faits, sachez que le béton, qui est composé de sable, de pierre et de ciment ; ciment qui lui-même à la base est issu de l'argile et du calcaire, et est donc 100 % naturel. Le seul "défaut" que l'on pourrait reprocher, c'est que pour fabriquer du ciment, il faut chauffer le mélange argile/calcaire à 1.450° pour obtenir le klinker qui sera broyé pour obtenir du ciment.

Donc on pourrait se dire que le ciment est extrêmement générateur de rejets de CO2, et c'est en partie vrai. Cependant, utilisé dans une maison passive, de par le fait que nous n'aurons aucun rejets de CO2, les rejets de CO2 générés pour la fabrication du ciment que nous avons utilisés, seront compensés au bout de trois ans et demi.

Mais du fait d'avoir conçu notre bâtiment en béton, avec de l'acier et des isolants qui sont inaltérables (voire éternels : le verre cellulaire), cela lui donne une durée de vie de plusieurs générations, bien au-delà de l'ère du pétrole !

Donc, faites le bilan CO2 sur 100, voire 150 ans, et vous verrez qui est le plus écologique (en terme de rejets de gaz à effet de serre) !

C'est d'ailleurs la raison pour laquelle nous avons été contacté par l'émission "une brique dans le ventre" pour illustrer le thème qu'ils abordaient : l'utilisation du béton dans l'optique d'une utilisation rationnelle de l'énergie (URE).

Maintenant, peu importe le moyen, ce qui compte, c'est de convaincre le public de la nécessité de diminuer drastiquement leur consommation énergétique afin de sauvegarder, non pas seulement la planète, mais notre mode de vie et notre civilisation ! Lisez l'article de C. Duncan que j'ai mis en téléchargement sur mon site, à l'onglet "contacts & partenaires", en fin de page, et vous serez édifié par ce qui nous attend ! Et rien ne le dément depuis presque trente ans, quand il a émis sa théorie, bien avant qu'on ne parle de changement climatique ou de trou dans la couche d'ozone.

Il y a donc "écologie" et "écologie". La responsable - à mon sens - et l'autre qui ne vise que des buts purement politique.

Je ne serai plus là dans cinquante ans pour en reparler (j'ai 49 ans), mais vous verrez qui avait raison...


merci beaucoup pour vos réponses. J'ai en effet vu le reportage dans "une brique dans le ventre" (je regarde tous les samedi ;-)

En effet, je n'avais pas pensé au ciment sous cet angle.
J'ai encore quelques années avant de construire, ma copine étant encore aux études.

J'ai commandé le livre sur http://www.lamaisonpassive.be/ et je compte acheter le livre "la conception bioclimatique", j'espère apprendre des choses interressantes.
Une maison avec un rez-de-chaussée en bloc de béton comme vous et tour de brique, et un étage vitré au sud en bois me tente bien. J'ai dans l'idée de faire aussi en sorte que le rez-de-chaussée soit habitable seul, pour faire l'aménagement de l'étage plus tard. Je me dit que ce serait bien aussi que chaque étage soit habitable séparement (sdb et wc en bas et en haut, possibilité de faire une cuisine en haut) Qu'en dites-vous ?

Je pense aussi prévoir panneaux solaires pour l'eau chaude sanitaire, photovolaique pour l'électricité et récupération de l'eau de pluie au maximum (peut être meme pour la consommation) Chaque chose se faisant en son temps en fonction des budgets et étalées sur plusieures années pour ne pas atteindre les plafonds des primes.

Et pour bien plus tard : une piscine naturelle. Voir les belles réalisations sur :
http://www.aca-sprl.com/galerie.asp

Pensez-vous que ce serait une bonne idée de faire creuser le trou pour la piscine lors de la construction, d'y faire pousser des plantes stabilisantes pendant 5 ans puis de faire faire la piscine ? Cela permettrait d'éviter le retour des engins.


Si tu cherches des infos sur le bio climatisme, tu en as un excellent résumé sur mon site en téléchargement http://www.maison-passive.be/resources/ ... atique.pdf. Tu peux acheter le livre dont tu parles, mais tu n'en apprendras guère plus.

Pour ton idée de maison, l'étage vitré au sud : très bien (mais gaffe au coût en maison passive !).

Mais pour le bois, je suis désolé, mais je suis toujours plus que sceptique. Cela fait trois ans que j'étudie mon projet et personne ne m'a jamais convaincu. Le bois n'a AUCUNE inertie thermique (contrairement au béton), en plus, il "travaille" et pose d'énorme problème d'étanchéité à l'air, paramètre extrêmement important dans une maison passive. Sais-tu qu'une simple fente de 1 mm sur 1 m laisse passer à une pression de 50 Pa plus de 26 m³/h d'air par heure ? Alors oui, quand on vient de construire une maison passive en ossature bois (MOB), on a tous les paramètres bons, mais dix ans après, quand le bois à bien séché et qu'il s'est très légèrement rétracté, ça fuit de partout ! Sans compter l'isolation en ouate cellulosique qui s'est tassée de 10 cm créant un énorme pont thermique en haut des murs !

Les constructeurs de MOB essayent aussi de compenser le manque d'inertie thermique du bois en plaçant des murs recouverts d'argile à l'intérieur. Mais ce dont personne ne se vante, c'est que l'argile est un excellent absorbeur d'humidité. Et vu la forte étanchéité à l'air d'une maison passive, ils ont tous des problèmes d'humidité relative (HR) dans l'air qui est beaucoup trop basse : l'argile pompe tout. Je connais un gars près de Welkenraedt qui est entré dans sa MOB passive en décembre dernier et qui a du mettre des plantes vertes partout pour essayer de remonter le degré d'HR dans son air intérieur. Au mois de mars de cette année, il avait à peine 25% d'HR dans l'air. Il panique déjà pour l'été et envisage de mettre des petites fontaines à eau pour essayer de faire remonter son taux d'HR !!!

Enfin, du fait de l'absence d'inertie thermique, une MOB doit être protégée des rayonnements solaires en été pour éviter la surchauffe. Comment ? Avec des débordements de toit et des balcons (bonne chance avec l'Urbanisme) ou des stores occultant extérieurs.

Moi, avec mon béton, je n'ai besoin de rien de tout ça. L'inertie thermique est telle que je n'aurai jamais de surchauffe intérieure sans aucune protection quelconque, simplement le fait que la VMC en régime nuit se chargera de dégager à l'extérieur la chaleur accumulée la journée. D'ou l'intérêt du béton qui permet d'avoir un déphasage de 12 heures. La chaleur emmagasinée à 10h du matin est restituée à 22h le soir (et ainsi de suite) et rejetée dehors par la VMC.

Et question HR, mon bâtiment est fermé depuis début avril de cette année, la VMC n'est pas encore installée et mon taux d'HR se situe entre 50% et 70% en permanence. Cela est donc de bon présage.

Ainsi, je pense que ma conception est bien plus "intelligente" que ceux qui veulent faire plus Vert que Vert, et vu le nombre de mails que je reçois d'ingénieurs civils ou d'architectes qui me disent "mais c'est bien sûr, comment n'y a-t-on pas pensé avant", je leur répond simplement que je n'ai rien inventé et que les Allemands construisent (entre autres) des maisons passives comme ça depuis plus de 10 ans. Ils sont même déjà plus loin que nous et sont en plein "boum" de rénovation passive de bâtiments existants.

Ton idée de faire des étages habitables séparément, comme tu dis, n'est pas mauvaise en soi si tu as la superficie (et l'argent) pour le faire. Il faut juste prévoir de disposer tes pièces suivants les concepts bioclimatiques.

Panneaux solaires pour l'ECS (de toute façon cela sera obligatoire an Wallonie d'ici 6 mois pour toutes les nouvelles constructions) et photovoltaïques, bravo aussi, mais c'est toujours une question de budget.

Pour l'eau de pluie récupérée, toujours bravo (nous, nous allons placer d'ici 2-3 semaines une citerne de 10.000 L en béton ;-) pour les WC, la machine à laver, le nettoyage des sols et l'arrosage) mais pour l'usage alimentaire, c'est moins évident. Cela demande la mise en place d'un filtre à osmose inversée qui est très cher à l'achat, et à l'usage. Donc pour un usage alimentaire, l'eau de pluie n'est pas (encore) rentable.

Enfin, pour ta piscine, tu peux bien sûr déjà la creuser, mais attention à consolider les "berges" avec un mur de soutient, heu... en béton, sinon avec les pluies, et l'hiver, les cycles gels-dégels, les berges s'effondreront et tu pourras recreuser. Ou alors tu mets une "bâche" en plastique comme pour les étangs de jardin et tu la remplis déjà d'eau.

Bon, il se fait tard, je te laisse.

Si tu as encore des questions, c'est bien volontiers que j'y répondrai (dans la mesure de mes connaissances, je ne suis pas architecte).


Je vous explique mon projet :

homecinéma au nord-ouest, entrée, wc et escalier pour l'étage au centre, 2 garages au nord-est, avec un espace buanderie.

Au sud, d'ouest en est : salon, cuisine et chambre avec une petite salle de douche.

Je pense mettre un couloir pour séparer la chambre, pour ne pas être contre la cuisine.

La salle à manger serait face a la cuisine, avec un toit plat pour faire une terrasse pour l'étage. A l'étage, plusieures chambres, une salle de jeu au dessus de la cuisine (qui pourrait être transformée en cuisine ultérieurement) avec une dalle de 1 m² en verre translucide pour que la lumière rentre dans la cuisine en dessous. Et une salle de bain avec une baignoire-douche au nord.

J'hésite encore pour la toiture : l'urbanisme accepterait-il plus facilement une toiture qui atteint le rez-de-chaussée au nord et le dessus du premier au sud ?
ryuma
 
Messages: 2612
Inscription: 22 Nov 2000 2:00
Localisation: Ligny, Belgique
  • offline

Message » 12 Mai 2009 11:48

Notre projet avance tout doucement, nous sommes déja propriétaires du terrain à Ligny (Sombreffe).
J'ai créé un blog pour faire état de l'avancement.
http://notre-maison-bioclimatique.blogspot.com/

A priori, le home-cinema servira aussi de bureau et de chambre d'amis.
ryuma
 
Messages: 2612
Inscription: 22 Nov 2000 2:00
Localisation: Ligny, Belgique
  • offline

Message » 15 Jan 2019 13:57

Bonjour, je déterre un topic, ma foi vraiment intéressant, j'ai aussi le projet de construire une maison écologique, si les gens du forum qui sont encore actifs peuvent témoigner de leurs constructions écolos. De plus, etez vous allez plus loin dans votre consommation de tous les jours utilisez vous des objets réutilisables ? Bouteille, Gourdes, Gobelets réutilisables pour vos sièges, etc..
Merci
deez
 
Messages: 2
Inscription: 15 Jan 2019 13:29
  • offline

Message » 09 Fév 2019 12:12

deez a écrit:Bonjour, je déterre un topic, ma foi vraiment intéressant, j'ai aussi le projet de construire une maison écologique, si les gens du forum qui sont encore actifs peuvent témoigner de leurs constructions écolos. De plus, etez vous allez plus loin dans votre consommation de tous les jours utilisez vous des objets réutilisables ? Bouteille, Gourdes, Gobelets réutilisables pour vos sièges, etc..
Merci


Salut Deez, pour moi c'est un mode de vie, je suis jeune papa nous essayons de recycler un maximum d'objets. Helas nous avons un appart pas du tout écolo (grosse déperdition énergetique). Mais nous avons comme projet de construire une maison écolo. Sinon oui pour notre petit nous utilisons des gourdes réutilisables pour sa compote, des pailles aussi en bambou, les couches pareils aussi réutilisable. Ce n'est pas grand chose pour l'instant c'est un début :thks:
lolotwo
 
Messages: 1
Inscription: 09 Fév 2019 1:11
  • offline


Retourner vers Intégration, Domotique, Stockage et Réseau

 
  • Articles en relation
    Dernier message