Modérateurs: Staff Haute-Fidélité, Staff Univers Casques, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: alexrs4, gollentz, guyniol, Rabroo, TomAdiT75, tovarich007 et 38 invités

Toutes les enceintes HiFi

L'ovni Buchardt Audio S400

Message » 03 Jan 2020 11:29

Merci Roland

La configuration dans mon profil


La chance est le faux ami de l'idiot
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 8891
Inscription Forum: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris
  • offline

Annonce

Message par Google » 03 Jan 2020 11:29

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 03 Jan 2020 11:44

Attention, il y a confusion sur l'impact de la directivité d'une enceinte, le fait qu'elle ouvre large ou pas, n'a pas de rapport sur la largeur du sweet spot.


POUR REPONDRE a mon "ami" a planche a roulette Sur la directivité et le sweet spot des S400 vs KEF R3 LES MESURES EN SPINORAMA qui incluent la directivités ..

"" Plus les lignes hors axe sont proches des lignes sur axe, plus la dispersion est large et plus le sweet spot est large (également visible sous forme de petite valeur de Directivity Index DI sur les Spinoramas).

https://speakerdata2034.blogspot.com/2019/02/spinorama-cea-2034-2015-ansi-data-format.html

Contrairement a ce qui a été dit par l'indien plus haut , les monitor pro sont très directifs et c'est d'ailleurs leurs usages principal pour écoutes nearfield (très proche) ou pour des petites pièces avec mauvaise acoustiques .
les enceintes comme les S400 ou r3 sont a éloigner des murs latéraux car leurs dispersion est large .malgré leurs petite tailles elles ne conviennent pas forcément aux petites pièces ...

""Dispersion, directivity, directionality, opening angle, coverage angle - all these terms relate to how big difference there is in sound levels starting from straight ahead "on-axis" to more and more off-axis moving around the speaker.
Wide dispersion speaker in a room with walls (houses tend to have walls) means that you will be listening to more of the reflected sound than the pure, direct sound coming straight from the speaker. This adds nice ambiance, but goes against clarity. Basically the ideal omni-directional speakers are not that ideal. Consider this excerpt about from the free "Part 3" of the "Designing a Home Theatre" supplemental information to the book by Dr. Toole:



S400
Image
Image
R3
Image
Dernière édition par fredoamigo le 03 Jan 2020 13:04, édité 1 fois.
fredoamigo
 
Messages: 4030
Inscription Forum: 04 Déc 2010 10:21
Localisation: aix en provence
  • offline

Message » 03 Jan 2020 12:18

tovarich007 a écrit:Comme convenu, voici un retour de la séance d'écoute que j'ai faite cette après-midi d'une paire de Buchardt S400 chez un presque voisin, que je remercie publiquement pour son accueil et son extrême gentillesse.

Le matériel d'écoute

Un ampli Roksan (je crois qu'il s'agit du modèle Kandy, c'est un 2X80 w sous 8 ohms) un lecteur CD Creek (qui nous a planté en cours de test, j'espère pour son très sympathique propriétaire que ce n'est qu'une petite panne), Convertisseur Metrum (modèle de base), streamer avec disque dur SSD Lumin (modèle de base), câbles audiophiles Vovox et autres références (je lui ai avoué que je ne croyais pas - ou si peu- au son des câbles et accessoires, dès lors qu'ils sont bien faits, et que je préfère investir dans d'autres domaines à mon avis bien plus déterminants.

La pièce

Environ 20/25 m² (au jugé) peu traitée, il y a un élément mural absorbant et diffractant néanmoins, mais suffisamment meublée et avec des matériaux de surface variés, une acoustique imparfaite bien sûr -la mienne est au moins aussi imparfaite- mais agréable, pas trop amortie ni réverbérante, et enfin un bon thé offert par le maître de maison, idéal pour une bonne condition psychoacoustique à Five O' Clock et des poussières.

Voici pour la mise en œuvre.

Les musiques écoutées

je n'ai donc pas pu écouter tous les cds que j'avais amenés à cause du bog du lecteur Creek, mais l'échantillon de mes cds écoutés avant cette panne et des musiques écoutées à partir du SSD du streamer a été suffisamment varié et qualitatif pour avoir une très bonne idée du potentiel de ces enceintes :

Piéces pour piano de Debussy par Alessandra Ammara chez Piano classics
Extrait du volume 1 des Madrigaux de Monteverdi par Les Arts florissants
La 6ème de Tchaikowsky dans la prodigieuse version dirigée par Mravinsky chez DG
un extrait d'un disque des Swingle Singers,
un extrait de Sarah Vaughan par Sarah Vaughan of course
plusieurs extraits de ce merveilleux disque des Double Six playing Quincy jones
et Come Together des Beatles (remaster 2009 et non pas le remix 2019 -qui est cependant un peu supérieur)

Toutes les écoutes ont été effectuées à des niveaux sonores très raisonnables.

Les impressions d'écoute

Ce qui frappe, c'est d'abord l’extrême sobriété, à la fois esthétique et sonore de ces enceintes : un design scandinave épuré, une toute petite taille, un son d'une grande cohérence, tout sauf spectaculaire : deux mots pour qualifier l'impression initiale : juste et très lisible.

Comme pour les JMR et PE Leon, mais avec malgré tout une esthétique sonore un peu différente, je pourrai ajouter : une restitution naturelle.

Les timbres sont excellemment restitués, ça n'a pas la luminosité (peut-être parfois un peu appuyée) des très bonnes JMR mais cela semble aussi juste, avec, semble-t-il, plus de poids et de matière (je suis prudent car il faudrait pouvoir faire des comparaisons en temps réel).

La dynamique est là quand elle est présente sur l'enregistrement, c'était flagrant sur les pièces pour piano et la 6 de Tchaikoswky. En montant (sans excès du tout) le volume, aucun effet de stress, il y a beaucoup de capacité SPL en réserve, on aurait pu les faire jouer bien plus fort, mais je n'aime pas écouter très fort et leur propriétaire non plus. Un dernier test sur Come Together des Beatles était édifiant sur ce point, la basse et les toms et grosse caisse de la batterie étaient très réalistes, pour une enceinte de cette taille, c'est très rare et plutôt impressionnant.

le grave donc : excellent, très articulé, délié, plutôt profond, le radiateur passif n'est pas... poussif du tout, c'est en effet assez étonnant, mais il faut néanmoins raison garder, cela reste une très bonne petite enceinte, mais pas une grosse enceinte. L'impact n'est évidement pas celui d'une grosse colonne ou d'une enceinte équipée de 25 ou 30 cm. Les comparaisons parfois faites avec de très grandes enceintes comme les JBL M2 ou de grosses colonnes de qualité me semblent de toute évidence très excessives, les lois de la physique et de l’acoustique sont toujours là.

L'image sonore : c'est toujours très difficile à juger car cela dépend de multiples facteurs (enregistrement, pièce d'écoute, son propre placement dans la pièce) mais l'impression qui se dégage est celle d'une grande stabilité et d'un recoupement sans faille de la directivité entre le hp grave medium et le tweeter pavillonné, j'avais l'impression d'avoir une enceinte centrale fantôme sur la voix de Sarah Vaughan et sur Come Together. Buchardt a vraiment bien étudié et réalisé cet aspect là de son enceinte, essentiel à la véracité de l'image sonore et des timbres.

Enfin, contrairement à ce que j'ai pu écouter ou lire sur cette enceinte, je n'ai jamais trouvé l'aigu terne ou en retrait : l'aigu est là, intégré, sans apparaître plus présent qu'il ne doit l'être, et c'est d'ailleurs l"une des grandes qualités de cette enceinte à mes oreilles, si l'enregistrement est bien fait, un orchestre ou une formation de jazz sonne comme un orchestre ou une formation de jazz et pas comme un truc plus brillant qu'en live. Les gens qui vont au concert apprécieront.

En résumé

Une enceinte très bien étudiée et très bien réalisée, tirant le maximum de recettes éprouvées (il n'y a pas dans cette enceinte de révolution ou d'innovation majeure, là encore, il ne faut pas en rajouter), avec des composants de qualité sans aller jusqu'au très haut de gamme.

Un rendu sonore d'une grande justesse et sobriété, sans coloration et mise en avant manifeste de telle ou telle partie du spectre sonore. On peut sans doute trouver encore plus neutre, mais plus souvent encore beaucoup moins neutre, dans la hifi domestique en tout cas. La bande passante et la tenue en puissance sont assez étonnantes pour la taille, sans pour autant en faire une grenouille plus grosse que le bœuf. Bref, une enceinte pouvant être utilisée sans problème aussi bien dans le cadre d'une écoute domestique de haute qualité que dans une écoute de monitoring à niveau sonore raisonnable.

Est-ce pour autant la dernière merveille du monde en hifi et audio ? Non, d'abord parce qu'en hifi, et même parfois désormais en audio pro, on nous fait régulièrement le coup, au moins une fois par an, de la nouveauté qui enterre tout le reste, ce qui devient une sorte de mode médiatique ridicule. Soyons donc un peu raisonnable et critique : cette Buchardrt est une excellente enceinte, qui m'a beaucoup plu, vraiment beaucoup plu, j’insiste, mais ce n'est pas la seule enceinte compacte de très haute qualité à prix encore raisonnable sur le marché, chacune avec ses grands points forts et ses petits points plus faibles ; toute enceinte est le fruit de compromis. Il faudrait pouvoir la comparer en temps réel avec d'autres compactes très réputées : Les Amphion, dont cette Buchardt s'inspire beaucoup, la JMR Bliss, la Revel Concerta F16, ainsi qu'avec quelques colonnes au RQP excellent, comme la Récital Define Hefa, la JMR Euterpe, et enfin avec quelques monitors bi-amplifiés d'écoute de proximité ou mid field, tels que les Genelec 8040 et 8050, la Neumann KH 120, des petites ATC ou encore la PMC Result 6 ou l'Adam S2V, qui sont toutes des enceintes "pro" très qualitatives (ce sont des listes évidemment non limitatives, je n'ai pas écouté toutes ces enceintes et il y en a d'autres encore sans doute).

je ne doute pas que cette Buchardt se montrerait à la hauteur de ses compétitrices, sans pour autant être "la meilleure" sur tous les critères.

Buchardt est en tout état de cause un nom à suivre de près, son géniteur et ses sous-traitants ont de très sérieux pedigrees et ses premiers produits S300 et surtout S400 sont des coups de maître. Elles se placent d'entrée parmi les très bons produits dans leur gamme de prix, et sans doute au-delà, vu l'inflation des tarifs en hifi.

MERCI TOVARICH007 pour ce super retour d'écoutes ! :thks:
fredoamigo
 
Messages: 4030
Inscription Forum: 04 Déc 2010 10:21
Localisation: aix en provence
  • offline

Message » 03 Jan 2020 13:08

Indien29 a écrit:Attention, il y a confusion sur l'impact de la directivité d'une enceinte, le fait qu'elle ouvre large ou pas, n'a pas de rapport sur la largeur du sweet spot.

fredoamigo a écrit:POUR REPONDRE a mon "ami" a planche a roulette Sur la directivité et le sweet spot des S400 vs KEF R3 LES MESURES EN SPINORAMA qui incluent la directivités ..
"" Plus les lignes hors axe sont proches des lignes sur axe, plus la dispersion est large et plus le sweet spot est large (également visible sous forme de petite valeur de Directivity Index DI sur les Spinoramas).
https://speakerdata2034.blogspot.com/2019/02/spinorama-cea-2034-2015-ansi-data-format.html

Merci Fredo pour ta réponse, je suis content d'échanger avec toi dans la sérénité.

Le lien que tu posts est très juste, ça explique bien ce que l'on appel sur Hcfr et partout ailleurs dans le monde "la réponse en puissance" de l'enceinte, qui n'est pas la meme chose que "la fenetre d'écoute" "listenning window" en anglais.

Le spinorama dont tu parles, que je ne connaissais pas est un terme interne à JBL / Harman, pas un terme général employé à l'ASR par exemple, ils avaient aussi une autre appellation chez Harman (S. Olive) que je trouvais bien, qui est proche, le "PIR", Predicted In Room".
Je pense que c'est déjà assez compliqué et que l'emploi des mots officiels est préférables pour que l'on ne emmêle pas les pinceaux, car si demain, un autre constructeur donne un autre petit nom à l'ensemble des mesures constitués des très importantes réponse en puissance de l'enceinte ou au DI, ça va être compliqué à comprendre, déjà que faire la différence entre le DI (Directivity Indice, Indice de directivité en Français), la réponse en puissance et la fenetre d'écoute n'et pas simple, autant ne pas compliquer plus par des termes généraux d'une maison (très respectable).

Pour les directivités, relis bien mon propos, ça n'a rien a voir avec la réponse en puissance, un auditeur, pour percevoir à même niveau le canal droite ou gauche et avec un centre virtuel centré doit etre au milieu, sans que la directivité de l'enceinte ne change quoi que ce soit (premier post de cette page qui constitue le sujet de ce différent technique, que je pense etre bon) : https://www.homecinema-fr.com/forum/enceintes-haute-fidelite/l-ovni-buchardt-audio-s400-t30100588-90.html
Dernière édition par indien29 le 03 Jan 2020 13:27, édité 2 fois.

La configuration dans mon profil


La chance est le faux ami de l'idiot
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 8891
Inscription Forum: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris
  • offline

Message » 03 Jan 2020 13:21

Maintenant, on retrouve dans le Spinorama des données intéressantes, il faudrait expliquer ce que c'est pour que tout le monde comprenne, peut etre un post spécial ou un ajout dans la rubrique HiFi, mais c'est peut etre plus le lieu en rubrique acoustique, je pense que le terme réponse en puissance est plus assimilable et général, le Spinorama étant un "panorama", un visuel sur un certains nombres de mesures indicatives

La configuration dans mon profil


La chance est le faux ami de l'idiot
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 8891
Inscription Forum: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris
  • offline

Message » 03 Jan 2020 13:46

Comme un dessin vaut mieux qu'un long discours

axe 1.jpg
Dernière édition par indien29 le 03 Jan 2020 17:32, édité 1 fois.

La configuration dans mon profil


La chance est le faux ami de l'idiot
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 8891
Inscription Forum: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris
  • offline

Message » 03 Jan 2020 13:50

fredoamigo a écrit:Plus les lignes hors axe sont proches des lignes sur axe, plus la dispersion est large et plus le sweet spot est large

axe2.jpg


On voit clairement qu'il n'y a pas de lien entre la directivité de l'enceinte et la largeur possible exploitable au point d'écoute, le seul moyen à courte distance, c'est une enceinte centrale physique réelle comme en HC pour garder un centre en étant un auditeur décalé du centre (ça a aussi des limites), Exemple, 2 auditeurs à 2 mètres, aucun des 2 ne sera bien dans l'axe, le mix mono sera pas centré et ce n'est pas une écoute HiFi qualitative

Ou, pour le centre virtuel, d'avoir un recul important dans le champ sonore, à courte distance, la solution c'est de se mettre dans l'axe à la queue leu leu

La configuration dans mon profil


La chance est le faux ami de l'idiot
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 8891
Inscription Forum: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris
  • offline

Message » 03 Jan 2020 13:58

Ce n'est pas propre a HARMAN puisque kef et buchardt publies leurs spinorama :-? ce n'est pas très compliqué non plus puisque le spinorama regroupe toute les mesures importantes d'une enceinte , dans l'axe et hors axe , réponse en puissance , etc en un coup d'oeil tu peut pré-jugé du comportement d’une enceintes sans chercher les mesures polaires "lambda " rarement publiés .. c'est devenu une norme (cea-2034-2015-ansi-)

https://speakerdata2034.blogspot.com/2019/02/spinorama-cea-2034-2015-ansi-data-format.html


pas d'accord avec toi sur les dessin et la directivité ..je sait que tu tiens toujours a retomber sur tes pâtes , mais désolé , la directivité a une incidence directe et patente sur le sweet spot !! c'est évident ! voir liens et explication plus haut :-?

de plus , les dessins montre une directivité a 1khz tu n'écoute qu 'a cette fréquence ?
fredoamigo
 
Messages: 4030
Inscription Forum: 04 Déc 2010 10:21
Localisation: aix en provence
  • offline

Message » 03 Jan 2020 14:08

fredoamigo a écrit:pas d'accord avec toi sur les dessin et la directivité ..je sait que tu tiens toujours a retomber sur tes pâtes , mais désolé , la directivité a une incidence directe et patente sur le sweet spot !! c'est évident ! voir liens et explication plus haut :-?

Je ne vois pas comment être plus clair, mais je veux bien des explications qui démontrent le contraire... :wink:
A toi de jouer (en Français, pas des liens en Anglais qui sont completement hors sujet)

La configuration dans mon profil


La chance est le faux ami de l'idiot
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 8891
Inscription Forum: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris
  • offline

Message » 03 Jan 2020 14:11

indien29 a écrit:Merci pour ce CR, qui peut sembler proche de ce qu'affiche les mesures, je trouve tes comentaires très justes sur la taille et la comparaison avec de plus grosses enceintes et aussi par rapport à la concurrence qui n'est pas en reste.

A quelle distance des enceintes as tu avec ton ami, fais les différentes écoutes ?

Quelle était la distance avec les murs ?


J'étais à environ 3,5 m des enceintes, elles -me^me espacées d'à peu près la même distance, et très légèrement pincées dans ma direction.

La paroi arrière était à 0,5 m environ, et de côté il y avait beaucoup d'espacé, plusieurs mètres, davantage à gauche qu'à droite.

Le grave était vraiment propre et je n'ai pas ressenti de toniques ou d'irrégularités trop marquées dans le grave-bas medium.

Une belle écoute, qui corrobore en effet, pour l'essentiel, les spécifications de l'enceinte.

C'est presque impossible à réaliser, mais j'aimerais la comparer avec l'Amphion One 18 (quand on voit la Buchardt et cette Amphion, on est frappé par le concept quasi identique, même si la réalisation et les Hps sont différents), la JMR Bliss Jubilé, la Récital Define hefa et une bonne enceinte de monitoring de dimension et de prix comparables, type Genelec 4040 ou l’ancienne 1030 ou encore la Focal Solo 6be (j'avais bien aimé aussi la Focal et la Genelec 1030 que possède un ami musicien et arrangeur presque voisin lui aussi). Une sorte de rendez-vous au sommet des compactes, ou toute petite colonne dans le cas de la Récital, dont le prix n'est pas exorbitant.

Sinon, débat très intéressant entre toi et Fredoamigo (maintenant que ce dernier a calmé son agressivité à ton égard). Dans les très bonnes et très sérieuses compactes, j'oubliais les Revel et les JBL pro Série 7, puisqu'on parle du groupe Harman. J'ai quand même l'impression, sans être aussi techniciens que vous deux, que les caractéristiques de directivité influent nettement sur la largeur et la stabilité du sweet spot. C'est, à mon avis, parce que les Buchardt ont un très bon contrôle de directivité et un sweet spot plus large que la moyenne que j'ai pu ressentir une telle stabilité, faisant penser à une enceinte fantôme centrale, alors me^me que les enceintes étaient fortement espacées latéralement.
tovarich007
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 2382
Inscription Forum: 05 Jan 2010 21:51
  • online

Message » 03 Jan 2020 14:24

fredoamigo a écrit:de plus , les dessins montre une directivité a 1khz tu n'écoute qu 'a cette fréquence ?

Sur un graph ou un dessin, tu dois indiquer la fréquence en rapport avec la directivité donnée, la directivité varie avec la fréquence (elle se resserre en montant car l'onde devient plus courte devant la source émissive, taille du HP qui ne change pas)
Les courbes de directivité d'une enceinte sont compliquées à bien gérer, c'est pour ça que rare sont les constructeurs à les publier, elles varient à chaque changements de taille de HP, c'est la base de la conception de l'enceinte que de garder une directivité relativement linéaire hors axe. Une enceinte dont la directivité crois brutalement, c'est une enceinte qui n'imprègne plus la salle en haute fréquence, l'aigu est concentré sur un axe serrée (20 /40° par exemple), le son "perçu" est déséquilibré, il ne vient plus que des enceintes, plus d'enveloppe haute fréquences en provenance de la salle, résultat, ça pique les oreilles, ça "arrache" dans les aigus, insupportable...(et fréquent)

C'est pour cette raison que la réponse "hors axe" est importante dans sa linéarité

La forme de l'indice de directivité montre l'évolution de la croissance de la directivité de l'enceinte en fonction de la fréquence, plus c'est sérré, moins la salle est imprégné du son de l'enceinte (enceinte directive), ça recule la distance critique (post de la planche à roulette) et ça permet de se reculer des enceintes, c'est donc un critère qui permet de gérer le recul de l'auditeur par rapport à la source
Dernière édition par indien29 le 03 Jan 2020 17:43, édité 3 fois.

La configuration dans mon profil


La chance est le faux ami de l'idiot
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 8891
Inscription Forum: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris
  • offline

Message » 03 Jan 2020 14:32

indien29 a écrit:
fredoamigo a écrit:pas d'accord avec toi sur les dessin et la directivité ..je sait que tu tiens toujours a retomber sur tes pâtes , mais désolé , la directivité a une incidence directe et patente sur le sweet spot !! c'est évident ! voir liens et explication plus haut :-?

Je ne vois pas comment être plus clair, mais je veux bien des explications qui démontrent le contraire... :wink:
A toi de jouer (en Français, pas des liens en Anglais qui sont completement hors sujet)


désolé , mais en français il n y a absolument rien sur directivité vs sweet spot mais dommage que pio , ou wakcup ne soit pas là ils pourrais donner leurs avis ? :-?

https://www.audiosciencereview.com/forum/index.php?threads/about-the-sweet-spot.5545/

http://www.linkwitzlab.com/Constant_directivity_louds.htm
Dernière édition par fredoamigo le 03 Jan 2020 16:50, édité 1 fois.
fredoamigo
 
Messages: 4030
Inscription Forum: 04 Déc 2010 10:21
Localisation: aix en provence
  • offline

Message » 03 Jan 2020 14:37

tovarich007 a écrit:Sinon, débat très intéressant

Merci :wink:
Oui entre passionné, on doit pouvoir se comprendre, c'est cool.

tovarich007 a écrit: Dans les très bonnes et très sérieuses compactes, j'oubliais les Revel et les JBL pro Série 7, puisqu'on parle du groupe Harman.

Oui, l'étude des courbes de directivité permettent de vérifier ce point, les Revel sont très bonnes, comme bcp d'enceintes de chez JBL / Harman :thks: .

tovarich007 a écrit:J'ai quand même l'impression, sans être aussi techniciens que vous deux, que les caractéristiques de directivité influent nettement sur la largeur et la stabilité du sweet spot.

Comme expliqué au dessus, ça n'agit pas sur la largeur exploitable du sweet spot (point d'écoute) qui est très limité, souvent 1 place si moins de 3 mètres.
Par contre, l'effet est très audible, une enceinte peu directive imprègne beaucoup la salle, si la salle est bonne, si pas de grosses asymétrie acoustiques et que les enceintes sont bonnes, on peut garder une centre virtuel fort avec un peu de recul, comme tu l'as fait sur ces écoutes, tu as essayé en te rapprochant tout en restant sur l'axe, quels étaient dans tes sensations les variations ?


tovarich007 a écrit:C'est, à mon avis, parce que les Buchardt ont un très bon contrôle de directivité et un sweet spot plus large que la moyenne que j'ai pu ressentir une telle stabilité, faisant penser à une enceinte fantôme centrale, alors me^me que les enceintes étaient fortement espacées latéralement.

Ca c'est bon signe, bonne phase et pas de soucis acoustiques majeurs, l'effet d'une enceinte fantôme centrale, si elle est forte / stable / large, montre que la symétrie de l'acoustique est bon, plus le centre est stable / marqué dans l'axe, plus on peu se décaler un peu sans trop perdre (mais sans lien avec la directivité des enceintes, les effets sont les memes dans de bonnes conditions avec des enceintes plus directives)
Dernière édition par indien29 le 03 Jan 2020 14:53, édité 1 fois.

La configuration dans mon profil


La chance est le faux ami de l'idiot
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 8891
Inscription Forum: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris
  • offline

Message » 03 Jan 2020 14:49


Merci Fredo pour les liens, il n'y a rien qui parle dans ces liens du sujet d'une augmentation de la largeur de la scene sonore permettant par exemple de placer 2 auditeurs à courte distance, par une directivité plus large.

Il est question uniquement de directivité d'enceintes.

Sur le site de S Linkwitz (super site d'ailleurs, entretenu par un ami de M. Linkwitz, recement décédé), il n'est pas non plus fait mentions de propos indiquant une possibilité d'élargissement permettant une zone idéale exploitable plus large, il reprends les détails de ce que j'essaye d'expliquer.
M. Linkwitz est entre autre, celui qui a mis au point le fameux filtrage Linkwitz / Riley dont les sommations acoustiques sont très présente dans nos enceintes, mais aussi sa fameuse transformée de Linkwitz.

Lui apprécie le dipole, ça arrose très très large, la pièce est vraiment imprégné et à l'écoute, ça offre certains effets qui en fonction des acoustiques de salles peuvent être impressionnantes, maintenant, le montage à plus de défauts que de qualité (ça arrose partout, alors plein de peigne, effet de précédence et faible tenue mécanique du HP), pour cette raison, c'est très peu usité dans l'industrie audio, mais ça vaut le coup d'y jeter une oreille si c'est bien mis en oeuvre.

Oui, l'avis de Pio et de Wakup serait intéressants, ils répondrons de pense (Wakup à une maitrise forte de ce sujet pour en parler souvent avec lui)
Dernière édition par indien29 le 03 Jan 2020 17:45, édité 1 fois.

La configuration dans mon profil


La chance est le faux ami de l'idiot
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 8891
Inscription Forum: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris
  • offline

Message » 03 Jan 2020 15:05

Le soucis de notre différent et de notre incompréhension c'est que toi tu pratique et préconise une écoute très rapprochée (1m) de toute manières vu ta configuration tu ne peut pas faire autrement ? .donc forcement le sweet spot et la scène sonore sont considérable réduit ..
et que chez moi parce que j'ai la chance d'avoir une grande pièce avec une bonne acoustique je ne peut concevoir qu 'un large sweet spot même s'il existe toujours un point précis ou l'écoute est meilleure (nous somme d'accord ) avec une scène sonore large mon point d'écoute est a 3 m des enceintes ..

pour aller plus loin sur la directivité http://www.gedlee.com/Papers/directivity.pdf
fredoamigo
 
Messages: 4030
Inscription Forum: 04 Déc 2010 10:21
Localisation: aix en provence
  • offline


Retourner vers Enceintes