Modérateurs: Staff Haute-Fidélité, Staff Univers Casques, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: rha61, tovarich007 et 71 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

ACOUSTIQUE EN HIFI, THEORIE ET PRATIQUE

Message » 25 Nov 2018 14:09

Je suis dessus effectivement, merci.

Maintenant que j'ai débloqué le noeud de départ :mdr:
4AD
 
Messages: 1027
Inscription Forum: 04 Nov 2018 18:08
  • offline

Annonce

Message par Google » 25 Nov 2018 14:09

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 25 Nov 2018 19:58

4AD a écrit:Ah c'est sympa ça, surtout la démarche "pas à pas" qui est bien accessible au néophyte.

J'ai la chance immense d'avoir un waf très élevé quand on parle musique, il n'est pas loin des 9/10 (en gros seules les boîtes à oeufs sont proscrites dans tout le salon).
Et je trouve idiot d'investir une petite fortune dans du matériel hifi sans gain réel, je reste très largement convaincu que l'optimisation de la zone d'écoute est la priorité absolue, avant tout achat de matériel. Il suffit de se déplacer de gauche à droite devant une enceinte pour s'en rendre compte. C'est pourquoi je suis avec intérêt les interventions de l'indien qui me semble très raisonnable sur ce point.
Ce serait un peu comme acheter une Bugatti pour se déplacer uniquement au centre ville, c'est idiot.


Je te comprends mon cher 4AD. La correction de l'acoustique de la pièce d'écoute est évidemment une étape, qui devrait être la première, sur la voie d'une meilleure écoute. Personne ne contredira l'Indien sur ce point. Mais ce n'est pas toujours réalisable, ni souhaité si la pièce d'écoute est aussi la pièce dans laquelle on vit. La mise en place de panneaux acoustiques ou de basstrap (pièges à contre-grave) peut chambouler non seulement l'esthétique d'un salon mais aussi sa fonction qui est d'accueillir la famille entière et pas seulement les amateurs de musique (ce qui ne serait pas ton cas heureusement). C'est pourquoi une correction électronique, au moyen d'un appareil qui ne coûte pas cher (comme le BEHRINGER) est parfois un adjuvant très utile même si elle n'est pas une panacée et elle vaut la peine d'être tentée. Cordialement Olivier

La configuration dans mon profil


La haute-fidélité est une servante de la musique et non une fin en soi.
Le daim
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 436
Inscription Forum: 11 Aoû 2012 7:59
  • offline

Message » 26 Nov 2018 8:20

Et...... je peux avoir une petite réponse please ? :wink:
Merci.
MusicalBox
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 1026
Inscription Forum: 04 Déc 2011 9:57
Localisation: Rouen
  • offline

Message » 26 Nov 2018 9:22

Il me semble que traiter l'acoustique la pièce est l'étape indispensable pour celui qui veut réellement exploiter son système.

Un trés grand nombre de "pièce à vivre" possède un niveau de résonance qui domine sur la qualité du système. Il y a souvent des phénomènes de masque générés par le niveau des résonances dans le médium/aigu. La correction électronique est trés efficace dans le grave pour éviter un traitement lourd avec des bass-trap.

Mais, il me semble que l'on ne peut pas mettre la charrue avant les bœufs. Le traitement acoustique me semble indispensable et préliminaire à toute installation d'un système dit "HDG". Un traitement simple, permettant d'absorber la majorité des échos dans le médium / aigu, sera non seulement plus apte à accueillir un système Hifi digne de ce nom mais sera aussi beaucoup plus agréable à vivre.
FDDRT
 
Messages: 2431
Inscription Forum: 25 Avr 2018 13:33
Localisation: Yvelines
  • offline

Message » 26 Nov 2018 10:26

MusicalBox a écrit:Et...... je peux avoir une petite réponse please ? :wink:
Merci.


Une réponse à quoi?

La configuration dans mon profil


La haute-fidélité est une servante de la musique et non une fin en soi.
Le daim
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 436
Inscription Forum: 11 Aoû 2012 7:59
  • offline

Message » 26 Nov 2018 13:41

MusicalBox a écrit:Au risque de poser une qyestion déjà posée car je n’ai pas parcouru toutes les pages,
si j’ai bien compris ces deux boîtiers sont des solutions pour les gens qui n’ont pas de PC en source.

Quel est le coût en gros ?

Je conseille très fréquemment (pour ne pas dire systématiquement) la correction active,
aussi j’aimerais pouvoir être plus précise sur cette qyestion.


Le moins cher des MiniDSP revient à 150 euros environ. Mais il n'est pas pratique à l'usage. Il faut faire le paramétrage dans le logiciel, puis brancher le MiniDSP au PC, et lancer l'export du paramétrage dans le boîtier. Ensuite, il garde ce réglage en mémoire jusqu'à ce qu'on lui en injecte un nouveau.

Le Behringer coûte dans les 300 euros, il me semble.

Aucun des deux ne fait de convolution, donc il faut créer minutieusement sa correction personnalisée.
Pio2001
Contributeur HCFR 2019
 
Messages: 8030
Inscription Forum: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 26 Nov 2018 16:36

Après de nombreuses années passées à utiliser une correction active, logicielle (Dirac, IK Multimedia ARC, multiples plugins pros de haut niveau genre Ozone ou de chez Waves...) et matérielle (Antimode pour 1 sub, puis 2), j'ai totalement abandonné la correction active. Même excellente dans sa meilleure version (solution avec crosstalk de chez Home Audio Fidelity en France) ça n'est jamais aussi satisfaisant que sans correction du tout dans une pièce traitée. On perd toujours un peu en naturel et impact.

Désormais, j'ai toujours mes 2 subs, en sortie directe depuis un filtre actif à tubes (d'un tout autre niveau qu'un filtre actif pro à 200 balles, n'en déplaise aux grincheux habituels). Rien d'autre qu'une coupure décalée pour gommer une bosse (subs coupés à 80Hz et principales à 90) Leur positionnement ainsi que l'utilisation de nombreux panneaux acoustiques, très esthétiques, suffit parfaitement à traiter ma pièce avec un RT de 0,40 environ, très linéaire, sachant que la seule bosse résiduelle vers 35/40Hz est plutôt agréable à l'écoute (un boost vers 40Hz est souvent utilisé pour des musiques en "live").

Donc pour moi, mieux vaut -de très loin- ajouter des panneaux dans une pièce plutôt qu'une correction active, quelle qu'elle soit...Les modèles actuels de panneaux font que l'excuse habituelle du "c'est pas beau" est devenue totalement injustifiée. C'est même souvent bien plus beau avec pas mal de panneaux design, que la déco d'origine de pas mal de salons modernes...

Le coût atteint le prix d'un élément HDG, mais c'est largement rentabilisé. Après, on peut faire du DIY, mais surtout pour les absorbeurs (un panneau de basotect collé sur plaque de contreplaqué et agrafage de tissu acoustique dessus...hyper simple). Pour des diffuseurs, c'est un peu plus complexe, même si on trouve d'excellents petit modèles chez Thomann par exemple (leur marque basique T Akustiks est très correcte, et Hofa est aussi abordable)

Après, dans des pièces de petites dimensions, la correction active peut hélas rester indispensable pour les basses, mais si on suit quelques règles (rarement respectées en configs hifi) ça limite quand même largement les dégâts (écoute en Nearfield/triangle isocèle pour limiter les réflexions primaires, se dégager au maximum du mur arrière pour éviter les retours d'onde, écarter les enceintes des angles, les coller au mur arrière ou au contraire les écarter de 1,5/2m minimum, éviter les baies vitrées ou les recouvrir avec des rideaux acoustiques, meubler avec des meubles bien rembourrées genre canapés chesterfield, etc.)
jeffas66
 
Messages: 1187
Inscription Forum: 21 Juin 2003 20:13
  • offline

Message » 26 Nov 2018 17:15

FDDRT a écrit:Il me semble que traiter l'acoustique la pièce est l'étape indispensable pour celui qui veut réellement exploiter son système.

Un trés grand nombre de "pièce à vivre" possède un niveau de résonance qui domine sur la qualité du système. Il y a souvent des phénomènes de masque générés par le niveau des résonances dans le médium/aigu. La correction électronique est trés efficace dans le grave pour éviter un traitement lourd avec des bass-trap.

Mais, il me semble que l'on ne peut pas mettre la charrue avant les bœufs. Le traitement acoustique me semble indispensable et préliminaire à toute installation d'un système dit "HDG". Un traitement simple, permettant d'absorber la majorité des échos dans le médium / aigu, sera non seulement plus apte à accueillir un système Hifi digne de ce nom mais sera aussi beaucoup plus agréable à vivre.

Merci pour cette juste évidence FDDRT :thks:
jeffas66 a écrit:Après de nombreuses années passées à utiliser une correction active, logicielle (Dirac, IK Multimedia ARC, multiples plugins pros de haut niveau genre Ozone ou de chez Waves...) et matérielle (Antimode pour 1 sub, puis 2), j'ai totalement abandonné la correction active. Même excellente dans sa meilleure version (solution avec crosstalk de chez Home Audio Fidelity en France) ça n'est jamais aussi satisfaisant que sans correction du tout dans une pièce traitée. On perd toujours un peu en naturel et impact.

Cela dépend de la qualité intrinsèque du local. Plus le local sera bon (volume , hauteur de plafond, traitement acoustique…) , plus une correction électronique efficace sera difficile à obtenir… Mais celle-ci reste possible .
L'inverse est vrai: plus le local est médiocre, plus la correction électronique sera efficace.
jeffas66 a écrit:Désormais, j'ai toujours mes 2 subs, en sortie directe depuis un filtre actif à tubes (d'un tout autre niveau qu'un filtre actif pro à 200 balles, n'en déplaise aux grincheux habituels). Rien d'autre qu'une coupure décalée pour gommer une bosse (subs coupés à 80Hz et principales à 90) Leur positionnement ainsi que l'utilisation de nombreux panneaux acoustiques, très esthétiques, suffit parfaitement à traiter ma pièce avec un RT de 0,40 environ, très linéaire, sachant que la seule bosse résiduelle vers 35/40Hz est plutôt agréable à l'écoute (un boost vers 40Hz est souvent utilisé pour des musiques en "live").

Très bien jeffa :D , mais as tu, in fine, essayé la position des 2 subs en Griesinger? (position 180° par rapport à l'auditeur, inversion de phase d'un sub de façon à diminuer le la sommation L + R dans l'extrême grave)

La configuration dans mon profil


Ingénieur du Son
5.3 Local d'écoute traité 130 m3 . Filtrage & corrections FIR, processeur QSC by Ohl + 4 YAMAYA NS-1000x avec 4 médiums Be + 2 tweeters FOCAL Be + 4 SVS + 3 KEF coaxiaux Q 100 + écran LG 88' 8k
Avatar de l’utilisateur
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 9500
Inscription Forum: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare
  • offline

Message » 26 Nov 2018 19:30

Il faut bien distinguer la correction intégrale, généralement automatique (Dirac Live, MathAudio...), mais pas toujours (elle peut être faite à la carte par un pro, comme chez Igor), de la correction des résonances basse fréquences seules, qui est souvent manuelle (mais pas toujours, p.ex. avec REW).

Sur de très bonnes enceintes, une correction intégrale automatique va dénaturer le son des enceintes, que le micro ne peut pas analyser complètement depuis le point d'écoute.
Sur des enceintes colorées mais avec une directivité régulière, la correction intégrale va au contraire apporter un plus.

La correction du grave seul ne change pratiquement pas le son de l'enceinte. Les mêmes règles s'appliquent, mais cette fois par rapport à la pièce et à l'emplacement du système. S'il se trouve dans une zone acoustiquement correcte, une correction auto risque de faire plus de mal que de bien.
En revanche dans un emplacement affreux, la correction du grave (c'est mieux si elle est manuelle qu'automatique) peut être extrêmement efficace, à des fréquences (50 Hz) où aucun traitement passif raisonnable ne peut sauver la situation (à moins de reconstruire les murs).
Pio2001
Contributeur HCFR 2019
 
Messages: 8030
Inscription Forum: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 26 Nov 2018 19:32

Le problème de la correction Jeffa, c'est que c'est de la haute précision.

Ce n'est pas un soft, 2 ou 3 mesures vite fait qui feront de la qualité.

La correction, c'est déjà l'art de la mesure, un micro calibré, la maitrise du fenetrage, des contrôes, des différentes prises de mesures en différents endroits, c'est ensuite le passage par un logiciel comme rePhase (ou autre équivalents)

Lorsque la mesure est bonne, il faut frapper au Herz près, sur les modes principaux.
Faut pas rever avec les trucs tout fait style anti-mode, Dirac, Audissey, ça manque de précision et je comprends tout à fait dans ce cas que ça sonne mieux sans correction qu'avec correction, surtotu si la réponse d'origine de l'enceinte est bonne.

Regarde par exemple ici, les différences entre une correction champ proche et point d'écoute (avec une réponse mesuré au point d'écoute en zone sensible qui tient dans 3 dB de 250 à 5kHz), c'est pile dans le sujet : http://www.homecinema-fr.com/forum/post179738450.html#p179738450

Je suis d'accord avec Pio, sur une enceinte correcte, il ne faut corriger que sous la fréquence de transition de la pièce (disons 500Hz), toucher au dessus sans avoir une bonne interpretation de la mesure, c'est risquer de déformer l'enceinte par mauvaise interprétation ou d'une mesure fausse

La configuration dans mon profil


La chance est le faux ami de l'idiot
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 8694
Inscription Forum: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris
  • offline

Message » 26 Nov 2018 19:55

Est-ce que la solution pour les néophytes si le problème se fait sur le bas du spectre, ce n'est pas d'ajouter un caisson de basse bien placé dans la pièce d'écoute pour se charger de cette partie ?
Monkee
 
Messages: 9
Inscription Forum: 25 Oct 2015 13:26
  • offline

Message » 26 Nov 2018 20:10

Un caisson permet de combler le bas du spectre si celui ci manque de niveau, mais souvent, en condition acoustique défavorable, pousser le bas du spectre est problèmatique, mieux vaut d'abord avoir qqs chose de bien avec un grave écourté ( focalisation / spacialisation)

L'idéal c'est de s'initier à la mesure pour controler tout ceci

La configuration dans mon profil


La chance est le faux ami de l'idiot
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 8694
Inscription Forum: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris
  • offline

Message » 26 Nov 2018 22:23

Monkee a écrit:Est-ce que la solution pour les néophytes si le problème se fait sur le bas du spectre, ce n'est pas d'ajouter un caisson de basse bien placé dans la pièce d'écoute pour se charger de cette partie ?


Ca peut marcher si le caisson peut être placé dans un endroit idéal où on ne peut pas placer les enceintes... ou pas. Il faut étudier le problème avant, soit en se faisant prêter le caisson, soit en déplaçant provisoirement les enceintes à l'emplacement prévu pour le caisson.

Je pense que dans ce cas, le simulateur de REW aidera énormément, aussi bien à éliminer les zones, dans la pièce, où le résultat est sans espoir, que pour déterminer la fréquence de coupure entre les enceintes et le caisson.
Pio2001
Contributeur HCFR 2019
 
Messages: 8030
Inscription Forum: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 27 Nov 2018 8:12

Pio2001 a écrit:
MusicalBox a écrit:Au risque de poser une qyestion déjà posée car je n’ai pas parcouru toutes les pages,
si j’ai bien compris ces deux boîtiers sont des solutions pour les gens qui n’ont pas de PC en source.

Quel est le coût en gros ?

Je conseille très fréquemment (pour ne pas dire systématiquement) la correction active,
aussi j’aimerais pouvoir être plus précise sur cette qyestion.


Le moins cher des MiniDSP revient à 150 euros environ. Mais il n'est pas pratique à l'usage. Il faut faire le paramétrage dans le logiciel, puis brancher le MiniDSP au PC, et lancer l'export du paramétrage dans le boîtier. Ensuite, il garde ce réglage en mémoire jusqu'à ce qu'on lui en injecte un nouveau.

Le Behringer coûte dans les 300 euros, il me semble.

Aucun des deux ne fait de convolution, donc il faut créer minutieusement sa correction personnalisée.


Merci. :wink:
J’y vois beaucoup plus clair.

Cela reste compliqué pour Monsieur tout le monde.
La solution la plus simple est tout de même un PC en source et une correction automatique.
Hélas beaucoup de gens sont accrochés à leur lecteur CD ou leur streamer.

Pour convaincre ceux qui n’ont même jamais entendu parler de correction active il manque une solution simple, quitte à être plus sommaire pour débuter.
C’est dommage.

Ou bien des bénévoles avertis pour aller aider les novices à mettre la correction en place.
MusicalBox
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 1026
Inscription Forum: 04 Déc 2011 9:57
Localisation: Rouen
  • offline

Message » 27 Nov 2018 8:37

jeffas66 a écrit:
On perd toujours un peu en naturel et impact.



Je ne suis pas d’accord.

J’utilise Mathaudio, et n’ai aucun problème ni de naturel ni d’impact.

Par contre je reconnais que dans ma configuration actuelle j’ai un peu modifié la proposition automatique de sorte à « coller » plus à la courbe naturelle,
et je ne corrige pas jusqu’en haut.

À l'oreille les défauts dérangeants sont estompés, il n’y a donc aucune fatigue même à volume soutenu, et rien qui accroche l’oreille,
il n’y a non plus aucune modification de timbres, ni de transparence, ni de naturel raffiné et d’expressivité, ni du caractère « impulsif » du système.

Ce n’est pas moi qui ai fait la mesure et mis en place la correction,
j’en suis incapable,
mais j’ai pu tout de même adapter un peu. Sans bricoler les fréquences, juste une adaptation qui reste en cohérence avec le resultat initial (courbe « en cloche » au lieu de trait tout droit).

Contrairement à des solutions plus complexes il me semble que celle ci s’adapte mieux à des pièces pas forcément carastrophiques.

Effectivement j’ai pu constater qu’un Tact par exemple se débrouille beaucoup mieux dans un contexte ...franchement pourri, et une grande pièce, où il part de zéro et corrige efficacement, que dans une pièce plus petite et pas particulièrement difficile.

Il me semble aussi que plus le matériel a par nature une excellente maitrise, une tenue, du contrôle, plus il est facile de corriger.

Lorsqu’on n’a pas la formation pour comprendre comment cela fonctionne, ce qui est mon cas, pour moi c’est du chinois,
il faut avoir la chance d’être bien entouré.
La correction active reste un exercice pas à la portée du néophyte.
Pourtant c’est indispensable.
MusicalBox
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 1026
Inscription Forum: 04 Déc 2011 9:57
Localisation: Rouen
  • offline


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message