Modérateurs: Staff Haute-Fidélité, Staff Univers Casques, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Alesien, cholley, djack, Goan, gorgonetriton, julien goutret, Labiss, MickeyCam, Mike596205, Nab75, PAT 94, philou3, Pio2001, Scudabear, sound, superjoker, viv54, Zebulon51 et 76 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Choisir

Message » 30 Juin 2019 9:11

Haskil (28 juin 2019, 12h51) :
« De nos jours, la qualité de nombre d'électroniques de prix très raisonnable est incontestable. Le choix se fera, si l'on a accès à des vraies mesures ou qu'on fait confiance au constructeur et certains la mérite plus que d'autres d'une façon globale, en fonction de critères objectifs : puissance réelle de l'ampli, rapport signal/bruit, esthétique, nombre d'entrées, ergonomie... plus la dose de passion à ajouter et qui vient se cogner au prix demandé et possible pour l'acheteur...

Les enceintes ? c'est une autre paire de manches : elles restent, aujourd'hui comme hier et avant-hier, le plus difficile à choisir... »

=============

L’ennui avec ce genre de formulation c’est qu’elle incite à ne plus se poser de questions.
Autant s’en remettre tout bonnement les yeux fermés au Marché.

Non. L'immense majorité des audiophiles, mais pas seulement l'immense majorité des essayeurs des revues publiées dans le monde trouvent toujours à l’écoute des différences nettes entre les platines 33 tours, entre les platines CD, entre les amplificateurs et entre les enceintes, les convertisseurs, etc.. Des différences que leurs lecteurs peuvent recouper et vérifier en situation.

Qu’est-ce qu’une « vraie » mesure pour l’utilisateur lambda, et donc aussi une « fausse » ? Heu... :o

C’est son savoir sur le son et plus encore sur la musique, à l’écoute de deux produits qui lui permettra de faire la différence, quelque soit ses goûts esthétiques, ceux-ci en l’espèce ne pouvant être un handicap mais plutôt une aide.

Et s’il ne veut pas se casser la tête, il peut se fier aux essayeurs des revues hifi, qui font du bon boulot et continueront à en faire tant qu'elles pourront paraître, et donc resteront concurrentes.

Aussi les forums ? Non, ce n'est pas leur rôle, qui est plutôt celui de dire la pratique hifi. Evidemment, cela peut entraîner quelques disputes. Et alors ? La vie n'est pas un long fleuve tranquille...
padcost
 
Messages: 2239
Inscription Forum: 08 Sep 2014 9:19
  • offline

Annonce

Message par Google » 30 Juin 2019 9:11

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 30 Juin 2019 9:50

Trop de paramètres pour un consensus :oldy:
jean GROS
 
Messages: 2884
Inscription Forum: 16 Aoû 2002 11:23
Localisation: PARIS
  • offline

Message » 30 Juin 2019 10:22

padcost a écrit:Haskil (28 juin 2019, 12h51) :
Et s’il ne veut pas se casser la tête, il peut se fier aux essayeurs des revues hifi, qui font du bon boulot et continueront à en faire tant qu'elles pourront paraître, et donc resteront concurrentes.


J'aime bien parcourir ces revues si bellement illustrées, mais je suis surpris que les tests se fassent sans comparaison avec un système de référence dans la même gamme de prix. Tout au plus, un élément est inséré dans l'ensemble habituel du testeur et écouté tel que, sans recherche de "mariage" des éléments. Les conclusions sont toujours: "très bon, toi prendre".

De plus une partie des musiques écoutées pour les tests est critiquable pour cette utilisation: variété hautement électrifiée et amplifiée, rock avec distorsion. Comment avoir une référence de la scène en concert? Un piano, un violon un chanteur lyrique sont écoutables en direct sur scène sans artifice. Si le disque est bien choisi (prise de son etc), je porte une plus grande crédibilité aux impressions rapportées (surtout pour les câbles secteur à 5000 Euros :siffle: :siffle: :siffle: :charte: ).

Bref, je préfère faire confiance à mes oreilles avec toute ma subjectivité personnelle. Toutefois, quand il fallait régler son instrument (s'accorder) et bien entendre les autres musiciens de l'orchestre au conservatoire pour caler son intervention, on n'utilisait pas d'oscilloscope. Et il y avait un consensus sur le résultat.

Le meilleur testeur POURRAIT ÊTRE le chef d'orchestre capable de discerner une fausse note parmi 50 instrumentistes. Cependant leur mémoire musicale est telle qu'ils peuvent "entendre" une pièce musicale sur n'importe quelle stéréo d'entrée de gamme: la partition défile dans leur tête et leur cerveau restitue les sons absents ou déformés, un peu comme un presque-sourd s'aide en lisant sur les lèvres. Cet apprentissage musical de l'oreille, j'en ai acquis quelques parcelles en étant souvent au contact avec de vrais instruments, ce qu'aucune chaine n'a pu restituer parfaitement.
sax.tenor
 
Messages: 1020
Inscription Forum: 16 Mar 2019 12:15
  • offline

Message » 30 Juin 2019 12:35

Les grandes âmes se rencontrent padcost, j'ai également remarqué ce passage d'Haskil du 28 juin 2019 à 12h51 :mdr:
Seulement moi qui aime bien pinailler, je me trouve désarmé parce que je partage totalement son avis.
Il est même dommage de l'amputer d'une partie qui m'a fait grand plaisir de lire dans ces temps d'amour déraisonné du traitement acoustique sur le forum. Je ne nie pas l'intérêt de celui-ci mais à l'image de la chirurgie esthétique, je le conçois comme une chirurgie réparatrice ne devant s'opérer que si le patient souffre à la base d'un défaut le gênant réellement. Sinon on se retrouve avec des systèmes Bogdanov et l'acoustidiophilie deviendra le symptôme à traiter :hehe:

C'est au contraire simple de faire une chaine hifi... pour ce qui est de l'électronique, de la source à l'amplification... c'est même quasiment devenu une formalité qui ne dépend que de trois choses : le prix qu'on veut y mettre, et l'on y met ce que l'on veut, de l'esthétique des appareils, et on a le droit d'aimer ce que l'on veut de ce point de vue, et de la puissance dont on a besoin pour faire fonctionner ces enceintes... Et là ça devient compliqué... Les deux derniers maillons. Les enceintes il faut choisir celles dont on rêve et avoir en tête le fait qu'elles devront être adaptées au local et à la position d'écoute... Et il y a la pièce d'écoute... Sur laquelle souvent on ne peut agir que de façon parcimonieuse...

En ce domaine, si l'on a une pièce d'écoute de bonne qualité qui n'impose pas de modes propres trop contraignants, on a bien de la chance... car 80% du travail est fait...


Sur les électroniques je suis d'accord avec l'idée directrice de rechercher la plus grande fidélité à la source enregistrée ne s'obtenant que par une maîtrise scientifique et en cela effectivement le domaine est le plus simple et une objectivité doit être recherchée. En ce qui concerne les enceintes, il y a transformation nécessaire du signal source et à mon sens le critère d'une haute fidélité devient bien abscons dans sa terminologie.

Je ne sais comparer la fidélité d'une glace à la vanille à une gousse de vanille, par contre je peux donner mon avis en fonction de mes talents gustatifs sur la qualité de telle glace à la vanille relativement aux autres glaces à la vanille connues. Cet avis sera mon interprétation de l'idée que je me fais du goût de la vanille.

C'est en quoi je trouve le terme de musicalité beaucoup plus approprié car reconnaissant le fait qu'au final toute cette entreprise n'est destinée qu'à recréer une illusion la plus réelle possible de la musique vivante. Une enceinte n'est pour moi pas un piano ou un saxo mais un autre instrument de musique avec comme particularité de chercher à copier ses congénères. Elle est dépendante de la fidélité en amont altérée éventuellement par les électroniques mais tout autant par la prise de son, même en admettant le circuit le plus direct sans aucune intervention de production, cette prise de son sonnera différemment sur un même système suivant le microphone utilisé.
Kishizo42
 
Messages: 327
Inscription Forum: 02 Mai 2019 21:45
  • offline

Message » 30 Juin 2019 13:58

d'accord avec toi Kichizo
C est d ailleurs parce que le traitement acoustique est contraignant ( noatamment le WAF ) qu on parle beaucoup d'égalisation et de placement
Après, avec toutes les possibilités actuelles d' enregistrement numériques , en particulier les solutions portables, on peut se faire ses propres enregistrements, et on a une bonne base de comparaison reference/reproduction
perso, un simple enregistrement de la voix de ma femme , effectué de près, me dit bcp de choses sur ma chaîne hifi
rha61
 
Messages: 2154
Inscription Forum: 11 Mar 2003 0:34
Localisation: Paris
  • offline

Message » 30 Juin 2019 14:28

rha61 a écrit:d'accord avec toi Kichizo
C est d ailleurs parce que le traitement acoustique est contraignant ( noatamment le WAF ) qu on parle beaucoup d'égalisation et de placement
Après, avec toutes les possibilités actuelles d' enregistrement numériques , en particulier les solutions portables, on peut se faire ses propres enregistrements, et on a une bonne base de comparaison reference/reproduction
perso, un simple enregistrement de la voix de ma femme , effectué de près, me dit bcp de choses sur ma chaîne hifi

et pas sur ta femme ? :lol:
jean GROS
 
Messages: 2884
Inscription Forum: 16 Aoû 2002 11:23
Localisation: PARIS
  • offline

Message » 30 Juin 2019 14:48

Il a allumé la mèche et ça a pris :ane:
MickeyCam
 
Messages: 5429
Inscription Forum: 30 Oct 2008 23:17
Localisation: Antibes, Alpes Maritimes
  • online

Message » 30 Juin 2019 15:23

MickeyCam a écrit:Il a allumé la mèche et ça a pris :ane:


pas trop difficile aussi :))))))
jean GROS
 
Messages: 2884
Inscription Forum: 16 Aoû 2002 11:23
Localisation: PARIS
  • offline

Message » 03 Juil 2019 10:26

sax.tenor a écrit:
padcost a écrit:Haskil (28 juin 2019, 12h51) :
Et s’il ne veut pas se casser la tête, il peut se fier aux essayeurs des revues hifi, qui font du bon boulot et continueront à en faire tant qu'elles pourront paraître, et donc resteront concurrentes.


J'aime bien parcourir ces revues si bellement illustrées, mais je suis surpris que les tests se fassent sans comparaison avec un système de référence dans la même gamme de prix. Tout au plus, un élément est inséré dans l'ensemble habituel du testeur et écouté tel que, sans recherche de "mariage" des éléments. Les conclusions sont toujours: "très bon, toi prendre".

De plus une partie des musiques écoutées pour les tests est critiquable pour cette utilisation: variété hautement électrifiée et amplifiée, rock avec distorsion. Comment avoir une référence de la scène en concert? Un piano, un violon un chanteur lyrique sont écoutables en direct sur scène sans artifice. Si le disque est bien choisi (prise de son etc), je porte une plus grande crédibilité aux impressions rapportées (surtout pour les câbles secteur à 5000 Euros :siffle: :siffle: :siffle: :charte: ).

Seul le résultat compte. Avec des indications en définitive claires et précises à la clé, et surtout compréhensibles par tous. Et par-là vérifiables. Plus les conditions d'écoute sont explicites, plus elles seront discutées et contestées. A l'issue d'une écoute, le prescripteur engage sa responsabilité, autant que celui que celui qui mesure, et même davantage à mon avis.

Bref, je préfère faire confiance à mes oreilles avec toute ma subjectivité personnelle. Toutefois, quand il fallait régler son instrument (s'accorder) et bien entendre les autres musiciens de l'orchestre au conservatoire pour caler son intervention, on n'utilisait pas d'oscilloscope. Et il y avait un consensus sur le résultat.

Le meilleur testeur POURRAIT ÊTRE le chef d'orchestre capable de discerner une fausse note parmi 50 instrumentistes. Cependant leur mémoire musicale est telle qu'ils peuvent "entendre" une pièce musicale sur n'importe quelle stéréo d'entrée de gamme: la partition défile dans leur tête et leur cerveau restitue les sons absents ou déformés, un peu comme un presque-sourd s'aide en lisant sur les lèvres. Cet apprentissage musical de l'oreille, j'en ai acquis quelques parcelles en étant souvent au contact avec de vrais instruments, ce qu'aucune chaine n'a pu restituer parfaitement.

L'écoute cognitive et l'écoute esthétique, en tant que deux manières, deux attitudes-postures d'écouter sont deux choses différentes. De moins en moins séparables, à mon avis, au fur et à mesure que l'on acquerra des connaissances musicales.
Personnellement, je n'aborde plus l'écoute que d'un point de vue esthétique. Le reste m'emm..., et de plus en plus...
padcost
 
Messages: 2239
Inscription Forum: 08 Sep 2014 9:19
  • offline

Message » 03 Juil 2019 11:07

Kishizo42 a écrit:Les grandes âmes se rencontrent padcost, j'ai également remarqué ce passage d'Haskil du 28 juin 2019 à 12h51 :mdr:
Seulement moi qui aime bien pinailler, je me trouve désarmé parce que je partage totalement son avis.
Il est même dommage de l'amputer d'une partie qui m'a fait grand plaisir de lire dans ces temps d'amour déraisonné du traitement acoustique sur le forum. Je ne nie pas l'intérêt de celui-ci mais à l'image de la chirurgie esthétique, je le conçois comme une chirurgie réparatrice ne devant s'opérer que si le patient souffre à la base d'un défaut le gênant réellement. Sinon on se retrouve avec des systèmes Bogdanov et l'acoustidiophilie deviendra le symptôme à traiter :hehe:

C'est au contraire simple de faire une chaine hifi... pour ce qui est de l'électronique, de la source à l'amplification... c'est même quasiment devenu une formalité qui ne dépend que de trois choses : le prix qu'on veut y mettre, et l'on y met ce que l'on veut, de l'esthétique des appareils, et on a le droit d'aimer ce que l'on veut de ce point de vue, et de la puissance dont on a besoin pour faire fonctionner ces enceintes... Et là ça devient compliqué... Les deux derniers maillons. Les enceintes il faut choisir celles dont on rêve et avoir en tête le fait qu'elles devront être adaptées au local et à la position d'écoute... Et il y a la pièce d'écoute... Sur laquelle souvent on ne peut agir que de façon parcimonieuse...

En ce domaine, si l'on a une pièce d'écoute de bonne qualité qui n'impose pas de modes propres trop contraignants, on a bien de la chance... car 80% du travail est fait...


Sur les électroniques je suis d'accord avec l'idée directrice de rechercher la plus grande fidélité à la source enregistrée ne s'obtenant que par une maîtrise scientifique et en cela effectivement le domaine est le plus simple et une objectivité doit être recherchée. En ce qui concerne les enceintes, il y a transformation nécessaire du signal source et à mon sens le critère d'une haute fidélité devient bien abscons dans sa terminologie.

Je ne sais comparer la fidélité d'une glace à la vanille à une gousse de vanille, par contre je peux donner mon avis en fonction de mes talents gustatifs sur la qualité de telle glace à la vanille relativement aux autres glaces à la vanille connues. Cet avis sera mon interprétation de l'idée que je me fais du goût de la vanille.

C'est en quoi je trouve le terme de musicalité beaucoup plus approprié car reconnaissant le fait qu'au final toute cette entreprise n'est destinée qu'à recréer une illusion la plus réelle possible de la musique vivante. Une enceinte n'est pour moi pas un piano ou un saxo mais un autre instrument de musique avec comme particularité de chercher à copier ses congénères. Elle est dépendante de la fidélité en amont altérée éventuellement par les électroniques mais tout autant par la prise de son, même en admettant le circuit le plus direct sans aucune intervention de production, cette prise de son sonnera différemment sur un même système suivant le microphone utilisé.

Se constituer une chaîne hifi aujourd'hui est d'autant plus simple que cela n'a jamais été compliqué. Sans que jamais cela n'ait relevé de la Science. Dès lors que l'on est seulement l'acheteur-utilisateur d'un système hifi, et contrairement aux apparences et à une inlassable propagande, l'approche "scientifique" est une forme de superstition, la meilleure façon de se perdre dans l'indécision.
Quand on parle de "norme hifi", c'est une norme a minima, et donc peu opératoire au moment du choix.
Par contre, une vraie réglementation obligée serait intéressante. Pour les amplis p.ex., puissance minimale, comportement sur charge capacitive, bande passante, distorsions de toutes natures, etc.
La "liberté" qui règne dans l'industrie audio est une fausse liberté. Le seul qui n'y trouvera jamais son compte, c'est l'acheteur, pas le Marché, évidemment.
Le terme musicalité est approprié dès lors qu'on se place du côté de l'utilisateur. D'où les crises d'urticaire que ce mot cela déclenche chez les (mauvais) fabricants, les "pros", demi-"pros" et autres demi-habiles...
padcost
 
Messages: 2239
Inscription Forum: 08 Sep 2014 9:19
  • offline

Message » 03 Juil 2019 11:27

padcost a écrit:Par contre, une vraie réglementation obligée serait intéressante. Pour les amplis p.ex., puissance minimale, comportement sur charge capacitive, bande passante, distorsions de toutes natures, etc.


+1

Là on voit tellement de choses aberrantes, d'amplis qui ne peuvent driver des enceintes qui ont une courbe d'impédance un peu tortueuse (ce que l'on ignorait), l'ampli HC avec des puissances monstrueuses (sur le papier seulement), le caisson de basse qui descend à 20Hz (à +-6dB), etc... chacun met ce qu'il veut et il est souvent difficile d'avoir une vraie information...
Vynz100
 
Messages: 2284
Inscription Forum: 09 Mar 2006 19:54
Localisation: Panama
  • offline

Message » 19 Juil 2019 0:46

rha61 a écrit:d'accord avec toi Kichizo
C est d ailleurs parce que le traitement acoustique est contraignant ( noatamment le WAF ) qu on parle beaucoup d'égalisation et de placement
Après, avec toutes les possibilités actuelles d' enregistrement numériques , en particulier les solutions portables, on peut se faire ses propres enregistrements, et on a une bonne base de comparaison reference/reproduction
perso, un simple enregistrement de la voix de ma femme , effectué de près, me dit bcp de choses sur ma chaîne hifi


Je n'ai pas d'enregistreur numérique mais ce doit être un bon test.
A défaut j'ai quelques disques dans lesquels sont glissés quelques sons domestiques, de craquement de parquet etc... Et j'aime bien regarder mon compagnon d'écoute, mon petit chien westie somnolant entre mes enceintes, il se redresse alors car si la musique ne lui évoque rien d'habituel, le son d'un bruit courant le met direct aux aguets et il se fait piéger. Je peux toujours avoir un avis faussé mais lui n'a pas de biais et s'il se fait berner c'est que l'enregistrement est bon et la chaîne fidèle. L'illusion réussie.
Le décès de Mark Hollis m'a fait ressortir son album solo et il y a un bruitage qui sur le moment me piège ainsi que mon chien. Ma pièce dédiée est à l'étage et proche de l'escalier en bois et on a l'impression que quelqu'un est dans l'escalier. C'est un disque de silences et de fantômes, un disque de studio, une belle réussite.

Image
Kishizo42
 
Messages: 327
Inscription Forum: 02 Mai 2019 21:45
  • offline

Message » 19 Juil 2019 10:27

Oh oui !

Francis-James-Barraud-La-voix-de-son-maître.jpg


J 'ai même cru remarquer que le Clavier bien tempéré , au piano , a un effet apaisant sur mon chiot Berger des Shetlands de quatre mois , du genre agité .

Et peut-être le chat , mais ce n'est pas prouvé .
En effet , j'interdis à ma chatte noire l'accès à ma pièce dédiée ...

4122266165_e7c9849bf4_b.jpg

La configuration dans mon profil


C 2300/MC 462/Canterbury 15 SE/K-01/LP 12 Ittok Lingo Charisma/MD -101/Trinnov/Siltech/In-akustik/GigaWatt
Avatar de l’utilisateur
philou3
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2420
Inscription Forum: 20 Aoû 2005 16:44
Localisation: Normandie
  • online

Message » 20 Juil 2019 0:46

Ah nous avons les mêmes valeurs, nos chiens sont écossais :bravo:
Le mien est de la même grande famille des terriers que notre célèbre Nipper :oldy:

Un petit résumé de cette émouvante histoire :
Nipper était issu d'un croisement entre deux espèces de terriers, il n'était donc pas de pure lignée mais connaîtra un destin exceptionnel.
Il est né à Bristol en 1884 , son propriétaire était Mark Henry Barraud, un décorateur de théâtre, et lorsque ce dernier mourut en 1887, son frère Francis Barraud, un peintre, pris la garde de notre ami à quatre pattes.
Nipper mourut en 1895 et fut enterré à Londres dans le quartier de Kingston, dans un petit parc arboré de magnolias. Il faut voir ceux de la Place des Célestins de Lyon en fleurs, c'est magnifique. L'histoire aurait pu s'arrêter là mais Francis allait trouver l'inspiration en repensant à l'attitude de Nipper en présence d'un phonographe Edison. Son idée était de représenter cette scène en peinture. Il déposera un copyright puis proposera celle-ci à James E. Hough de ladite compagnie qui répliqua "les chiens n'écoutent pas des phonographes". Bien plus éclairés les gars de la compagnie gramophone de Londres furent intéressés à condition de remplacer bien évidemment l'appareil par l'un des leurs. Francis va refaire sa peinture et leur cédera les droits pour environ 100.000 livres sterling d'aujourd'hui. La grande aventure de Nipper et de "His Master Voice" allait commencer.

ImageImage

Pour la petite histoire, le parc dans lequel a été inhumé Nipper n'existe plus et à son emplacement a été érigé un bâtiment de la banque Lloyds dans lequel une plaque honorifique a été posée. Dans une petite voie sans issue proche, des artistes ont créé une galerie au doux nom de "Toilet gallery" : https://www.artrabbit.com/organisations/toilet-gallery
C'est drôle parce que ce genre de voie sans issue est en Angleterre très utilisé pour les envies pressantes, pas que chez eux d'ailleurs. La pratique local des jeunes de passer d'un pub à l'autre en écumant des pintes de bière fait que la situation est sensible :lol:
Les trois artistes pour pousser le vice plus loin ont fait la demande de nommer cette petite allée "Nipper Alley". Une dame patronnesse locale a jugé l'idée totalement idiote, Jennifer Butterworth, présidente de la Kingston Society, a été consternée par la nouvelle. Elle a déclaré: «Je pense que c'est vraiment idiot. Vous savez ce que font les chiens dans les allées. Dans ces circonstances, je préférerais peut-être Empire Way, même si c'est un peu exagéré. C'est de pire en pire. " :mdr:
Ils ont eu gain de cause :
https://moderngov.kingston.gov.uk/ieDec ... AIId=13957

Tout mélomane devra donc se rendre à Kingston en pèlerinage à la "Nipper Alley" :oldy:
Image

Image
Kishizo42
 
Messages: 327
Inscription Forum: 02 Mai 2019 21:45
  • offline

Message » 20 Juil 2019 0:50

Pour en revenir à mon anecdote avec mon West Highland White Terrier, plus frime que Westie, se prénommant Jazz, année en J, l'époque est différente. Mon pauvre ami n'est pas intrigué par les enceintes car il ne sait pas que le son provient d'elles. Miracle de la stéréophonie et de l'évolution du matériel, lui comme moi ne regardons pas les enceintes mais croyons véritablement que le son provient de l'escalier. Parfois je m'amuse à enlever le cache et approcher mes oreilles pour leur donner une présence physique, sinon et c'est une qualité, elles se font totalement oublier.

Spécial Syber, fan notamment de Buster Keaton et de Feuillade :

Dans l'épisode 7 des Vampires de Feuillade, le phonographe sert l'intrigue comme un nouveau gadget technologique dans un épisode de James Bond. Tous les épisodes sont visibles en version non restaurée du domaine public sur ce site :
https://archive.org/search.php?query=le ... e%3Amovies
A partir de 25'10 :
https://archive.org/details/lesVampires ... e7-satanus
Marie Boissier de la "Compagnie universelle des phonographes"
"Universelle" aurait du les faire réfléchir à la supercherie :grad: 8) :mdr:
Kishizo42
 
Messages: 327
Inscription Forum: 02 Mai 2019 21:45
  • offline


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message