Modérateurs: Staff Haute-Fidélité, Staff Univers Casques, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Dialhot et 32 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

comparer des enceintes à un instrument live

Message » 26 Aoû 2020 13:04

L'essentiel n'est-il pas ce qui arrive à tes oreilles ?
Si, assis dans ton canapé, tu a la sensation parfaite d'assister au concert que tu a écouté la veille, n'a tu pas atteint ton souhait d'une reproduction fidèle de musique à domicile ?
tonylb
 
Messages: 2459
Inscription Forum: 21 Déc 2016 16:33
  • offline

Annonce

Message par Google » 26 Aoû 2020 13:04

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 26 Aoû 2020 15:05

tonylb a écrit:L'essentiel n'est-il pas ce qui arrive à tes oreilles ?
Si, assis dans ton canapé, tu a la sensation parfaite d'assister au concert que tu a écouté la veille, n'a tu pas atteint ton souhait d'une reproduction fidèle de musique à domicile ?


Les oreilles, les tympans récupèrent le front d’ondes que les micros ont capté. Front d’ondes qui contient toutes les caractéristiques de timbre, de directivité des instruments, de la salle... enfin toutes les informations acoustiques et il ne peut pas être autrement. Les enceintes doivent être capable de ne rien déformer* de ce que les micros ont capté. Encore Une fois plus les points de captations aînsi que ceux de diffusions sont nombreux, meilleur sera la fidélité.
(* Enceinte doit être neutre.)
wuwei
 
Messages: 3563
Inscription Forum: 05 Jan 2006 10:58
  • offline

Message » 26 Aoû 2020 16:38

Pour moi avoir la sensation du concert, la reproduction fidèle des instruments live, c'est d'avoir le même niveau sonore que l'original, et ça ce n'est possible que pour très peu de personnes( salle dédié de grande dimension, gros HP's, amplification puissante), nous on écoute de la musique bonzaï, c'est plus petit, c'est rétréci, même si les timbres sont justes.

On aura jamais Pink Floyd ou un philharmonique chez soi, a la rigueur de la musique de chambre.
pm57
 
Messages: 2528
Inscription Forum: 02 Aoû 2004 16:16
Localisation: Genève
  • offline

Message » 26 Aoû 2020 17:10

pm57 a écrit:Pour moi avoir la sensation du concert, la reproduction fidèle des instruments live, c'est d'avoir le même niveau sonore que l'original, et ça ce n'est possible que pour très peu de personnes( salle dédié de grande dimension, gros HP's, amplification puissante), nous on écoute de la musique bonzaï, c'est plus petit, c'est rétréci, même si les timbres sont justes.

On aura jamais Pink Floyd ou un philharmonique chez soi, a la rigueur de la musique de chambre.



Pour ce que faisait Cabasse c’était la musique avec des instruments acoustiques. Le titre du topic prête à confusion car il ne s’agit pas pour une enceinte de ce métamorphoser en instrument de musique.
Les enceintes doivent je crois être simplement le reflet du front d.ondes comme le ferait un miroir avec un paysage.
wuwei
 
Messages: 3563
Inscription Forum: 05 Jan 2006 10:58
  • offline

Message » 26 Aoû 2020 17:16

Oui c'était trois instruments acoustiques. Ce n'est quand même pas dur à reproduire de façon crédible. Un ochstre symphonique c'est en effet autre chose, déjà à enregistrer du reste.
Le percheron
 
Messages: 2824
Inscription Forum: 16 Aoû 2017 15:22
  • offline

Message » 26 Aoû 2020 19:41

Le percheron a écrit:Oui c'était trois instruments acoustiques. Ce n'est quand même pas dur à reproduire de façon crédible. Un ochstre symphonique c'est en effet autre chose, déjà à enregistrer du reste.

C'est clair ! :wink:

Il s'agirait d'une batterie, s'eut été plus difficile... moins crédible...

La configuration dans mon profil


La chance est le faux ami de l'idiot
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 8706
Inscription Forum: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris
  • offline

Message » 26 Aoû 2020 19:48

wuwei a écrit:
Les oreilles, les tympans récupèrent le front d’ondes que les micros ont capté. Front d’ondes qui contient toutes les caractéristiques de timbre, de directivité des instruments, de la salle... enfin toutes les informations acoustiques et il ne peut pas être autrement. Les enceintes doivent être capable de ne rien déformer* de ce que les micros ont capté. Encore Une fois plus les points de captations aînsi que ceux de diffusions sont nombreux, meilleur sera la fidélité.
(* Enceinte doit être neutre.)

Tu oublies quelques détails...
Ce que tu dis, fonctionne en extérieur.

Les démonstrations Cabasse étaient en interieur .

Y a t'il d'après toi une différence entre une diffusion sonore en extérieur et une autre en interieur ?
Si oui, laquelle ?

Penses tu que le front d'onde généré par une paire d'enceinte est le meme que celui de tout les instruments ?
PS : j'ai essayé d'expliqué sur la page précédente :wink:

La configuration dans mon profil


La chance est le faux ami de l'idiot
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 8706
Inscription Forum: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris
  • offline

Message » 26 Aoû 2020 20:58

indien29 a écrit:Tu oublies quelques détails...
Ce que tu dis, fonctionne en extérieur.
Les démonstrations Cabasse étaient en interieur .
Y a t'il d'après toi une différence entre une diffusion sonore en extérieur et une autre en interieur ?
Si oui, laquelle ?
Penses tu que le front d'onde généré par une paire d'enceinte est le meme que celui de tout les instruments ?
PS : j'ai essayé d'expliqué sur la page précédente :wink:


A l’extérieur il n.y pas de réflexions et le front d’onde continue son chemin, un peu comme dans une chambre sourde...A noter que dans la grande chambre sourde de chez Cabasse il etait difficile de discerner un petit d’un grand modèle..comme quoi.
Maintenant à l’intérieur Le front d’onde va jouer au Ping pong mais sera atténué. L.ecoute en champs directe est à privilégier et pas en champs reverberé. L.important aussi est que la pièce soit suffisamment aménagée afin d’absorber de diffuser toutes ces réflexions secondaires.
Difficile pari effectivement :wink:
C.est ce qui me gêne souvent avec certain enregistrements Live ou l’acoustique de la pièce se rajoute à celle du local ou la prise de son a été effectuée.
On entre de faite de plein pied dans la bataille du placement des micros et des techniques de prise de son. Passionnant mais complexe ! :wink:
wuwei
 
Messages: 3563
Inscription Forum: 05 Jan 2006 10:58
  • offline

Message » 26 Aoû 2020 21:27

Quand on entends les gros systèmes en plein air dans le grave, c'est vraiment impressionnant pour les raisons que tu évoques en effet.

Dans le médium et aigu, j'aime bien l'apport de réverbération, ça peut apporter une ampleur importante à l'écoute, ça manque en plein air je trouve !

Pour la prise de son, si il s'agit de sons d'instruments naturels, l'acoustique de la salle d'enregistrement est partie intégrante de la prise de son, certains font le choix de lieux très réverbérants comme une église pour de la musique liturgique par exemple, avec un TR de plus de 10 secondes parfois, ça fait partie du charme et du lieu, mais au mixage, l'ingé fait ce qu'il veut, il a, à disposition une palette d'outils aussi puissants que Photoshop pour modifier considérablement la prise de son, c'est d'ailleurs considéré comme un tout dans la prestation artistique.

Lorsque l'on choisis des enceintes, c'est pour une diffusion en milieu réverbérant, les critères permettant de vérifier si l'enceinte sera fidèle au mixage s'effectuent à la mesure, idéalement les enceintes d'un coté, la salle de l'autre.

Dire que des enceintes qui jouent du son sur scène, à peu près identique en certains points d'une pièce, n'est pas pour moi un critère qualitatif de reproduction sonore dans un salon, les enceintes de sono sont faite pour cela, elles sont imbattables dans ce domaine, je ne veux pas de ligne array dans mon salon, la directivité n'est pas du tout adaptée !!!

Le comparatif Cabasse est sympa, mais ça ne prouve pas que les enceintes employés lors de ces démos, seront les meilleurs dans un salon, je préfère vérifier les mesures en terme de directivité, de distortion, de délai de groupe, de phase, d'impédance... la on sait ce que fait l'enceinte, ça colle d'ailleurs à chaque fois à l'écoute....

C'est le lieu final d'écoute qui doit servir de lieu de comparatif, si c'est de la scène, c'est le bon endroit pour comparer, si c'est dans un salon, les enceintes devront etre adaptée à cette application.

Je me vois mal faire du karting sur une piste dédié au buggy... enfin, la piste de buggy, c'est nos salons, la piste de Kart, les grandes et bonnes salles de cinéma, les bons studios etc... ceci dit, un bon buggy, ça peut foncer si les amortisseurs sont bien réglés !!

La configuration dans mon profil


La chance est le faux ami de l'idiot
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 8706
Inscription Forum: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris
  • offline

Message » 26 Aoû 2020 23:37

indien29 a écrit:
Le percheron a écrit:Oui c'était trois instruments acoustiques. Ce n'est quand même pas dur à reproduire de façon crédible. Un ochstre symphonique c'est en effet autre chose, déjà à enregistrer du reste.

C'est clair ! :wink:

Il s'agirait d'une batterie, s'eut été plus difficile... moins crédible...


La première expérience de comparaison eut lieu en 1957 (année de création du Festival du Son à Paris, sous le nom de Semaine de la Haute fidélité) avec l'orchestre de jazz de Claude Bolling, fondé une année plus tôt : https://www.claude-bolling.com/biographie

On peut voir cet orchestre dans cette vidéo de l'INA, accompagné par un orchestre symphonique plus large (celui de Raymond Lefèbvre) :

Dans la biographie de C. Bolling, Bolling Story, l'expérience est évoquée : "L’événement [le premier album de musique enregistré en stéréophonie en France : New Orleans Promenade] avait donné lieu à une expérience en public dans la salle de concert de la Maison de la Chimie. Pour cette séance, l’orchestre commençait à jouer, jusqu’au moment précis où il était relayé par le son enregistré préalablement. Le public était censé ne pas entendre la différence… J’ai été sans le vouloir, pionnier du play-back." (C. Bolling).

Un extrait de la biographie, d'où est tiré le témoignage de C. Bolling ci-dessus, peut être lu ici : https://www.fremeaux.com/index.php?opti ... 2&Itemid=0

On sait aussi par M. Muller, ancien chef de produit Cabasse et lui-même preneur de son, que la première expérimentation d'enregistrement et de reproduction en pentaphonie, dans une salle de concert à Brest, a été réalisée avec le concours de la musique des équipages de la flotte de Brest interprétant la marche du Régiment de Sambre et Meuse :

La configuration dans mon profil


Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 10991
Inscription Forum: 31 Mar 2002 2:00
  • offline

Message » 27 Aoû 2020 9:30

Si je puis me permettre, je ne suis pas certain du tout que ce soit le premier enregistrement stéréo fait en France...

Et aussi une chose : le fabricant de phonographe Pathé faisait des démonstrations de son gros modèle de phono équipé d'un gros pavillon : des chanteurs et chanteuses d'opéra se succédaient derrière un rideau où était aussi installé le phonographe et le public dans la salle était incapable de faire la différence entre la voix directe et sa reproduction :o

Confronté à la nouveauté, le public perdait ses repères. Comme les premiers spectateurs du cinématographe avaient peur que le train sortent de l'écran...


Je suis certain que les auditeurs habitués à ces démonstrations son direct/son reproduit finissent pas entendre ce que le choc des premières écoutes, renouvelé de loin en loin par des démos espacées d'une année pour le public du festival du son, dont je fus, ne permet pas de percevoir...

Mais reste une certitude pour nos oreilles contemporaines habituées à la musique reproduite au point que nombre d'amateurs de musique n'ont quasi pas d'expérience du son réel à la différence du public du début du XXI siècle qui n'avait lui aucune expérience du son reproduit : si des enceintes peuvent faire illusion sur ce critère, c'est qu'elles ne sont pas mauvaises... Et Cabasse a vraiment montré le chemin...
haskil
 
Messages: 57119
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 27 Aoû 2020 12:03

haskil a écrit:Si je puis me permettre, je ne suis pas certain du tout que ce soit le premier enregistrement stéréo fait en France...

Et aussi une chose : le fabricant de phonographe Pathé faisait des démonstrations de son gros modèle de phono équipé d'un gros pavillon : des chanteurs et chanteuses d'opéra se succédaient derrière un rideau où était aussi installé le phonographe et le public dans la salle était incapable de faire la différence entre la voix directe et sa reproduction :o

Confronté à la nouveauté, le public perdait ses repères. Comme les premiers spectateurs du cinématographe avaient peur que le train sortent de l'écran...


Je suis certain que les auditeurs habitués à ces démonstrations son direct/son reproduit finissent pas entendre ce que le choc des premières écoutes, renouvelé de loin en loin par des démos espacées d'une année pour le public du festival du son, dont je fus, ne permet pas de percevoir...

Mais reste une certitude pour nos oreilles contemporaines habituées à la musique reproduite au point que nombre d'amateurs de musique n'ont quasi pas d'expérience du son réel à la différence du public du début du XXI siècle qui n'avait lui aucune expérience du son reproduit : si des enceintes peuvent faire illusion sur ce critère, c'est qu'elles ne sont pas mauvaises... Et Cabasse a vraiment montré le chemin...


Dans les démos auxquelles j'ai assisté, il y avait un piano !!! quand on sait la difficulté à reproduire cet instrument.... :oldy:

maintenant, reproduire une caisse claire est selon moi bcp plus difficile !!! et je suis pas sur que les enceintes qui pourrait s'en approcher, soit bonnes sur d'autres critères ????
jean GROS
 
Messages: 2673
Inscription Forum: 16 Aoû 2002 11:23
Localisation: PARIS
  • offline

Message » 27 Aoû 2020 21:49

haskil a écrit:Si je puis me permettre, je ne suis pas certain du tout que ce soit le premier enregistrement stéréo fait en France...


C'est en tout cas l'information qui est donnée dans la biographie de C. Bolling par l'intéressé (qui en est peut-être d'ailleurs persuadé de bonne foi, étant ou ayant été dans ignorance de la commercialisation d'autres prises de son stéréophoniques plus anciennes). J'admets ne pas avoir vérifié ce point.

La configuration dans mon profil


Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 10991
Inscription Forum: 31 Mar 2002 2:00
  • offline

Message » 27 Aoû 2020 22:24

indien29 a écrit:Le comparatif Cabasse est sympa, mais ça ne prouve pas que les enceintes employés lors de ces démos, seront les meilleurs dans un salon, je préfère vérifier les mesures en terme de directivité, de distortion, de délai de groupe, de phase, d'impédance... la on sait ce que fait l'enceinte, ça colle d'ailleurs à chaque fois à l'écoute....


Les Enceintes Georges Cabasse devaient en fin de processus passer l’épreuve de la Live Musique. Il semblerait que les modèles qui ont suivi n’arrivaient plus à passer avec succès cette épreuve qui a finalement été abandonnée au profit d’un son plus "standard" avec les modèles de la concurrence..
Les mesures Cabasse en faisaient de nombreuses avec un protocole sérieux de labo, les ingénieurs qui vont avec, et la plus grande chambre sourde du monde je crois...Il y avait donc de la recherche pointue pour l’obtention d’un résultat objectif qui dépassait le simple show-business.
wuwei
 
Messages: 3563
Inscription Forum: 05 Jan 2006 10:58
  • offline

Message » 28 Aoû 2020 20:26

Bonjour l'Indien;

Comment peux tu mettres en doute le travail d'ingénieurs qui accompagnaient un homme comme G.Cabasse, qui était capable de reconnaître en aveugle un piano Steinway d'un piano Yamaha ?
De plus tu connais les enceintes Cabasse (celles de George) et tu dis même en avoir entendu et posséder. Dirais tu que se sont de mauvaises enceintes ? Moi, j'en ai entendu et j'ai toujours été surpris par leur transparence !
Si la reproduction d'un son naturel est aussi facile, pourquoi d'autres marques ne le font pas ?
strato66
 
Messages: 109
Inscription Forum: 20 Jan 2012 20:27
  • offline


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message