Modérateurs: Staff Haute-Fidélité, Staff Univers Casques, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Fredouille40 et 38 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Différences entre audiophile, mélomane, hifiste et hc-iste

Message » 18 Juin 2006 19:21

Emmanuel Piat a écrit:>Pour moi c'est l'inverse. Plus le message est compliqué, mieux j'entends les colorations. Je préfère encore un bruit rose à une note de contrebasse.



Oui et tu as bien raison car au moin le bruit rose ne dépend que de la chaine de réstitution et pas de la chaine d'enregistrement.

Après je conçois aussi que les gens non habitué à du bruit rose ne sachent pas quoi en faire.
chris.c
 
Messages: 3425
Inscription Forum: 24 Nov 2004 22:18
Localisation: Seine et Marne
  • offline

Annonce

Message par Google » 18 Juin 2006 19:21

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 18 Juin 2006 22:55

Je me classe plutôt dans les hifistes, dans la mesure où je préfère avoir un système neutre qui ne me plaît pas beaucoup au premier abord, mais auquel je m'habitue peu à peu.
Des systèmes colorés qui en jettent un max au début, et que je ne peux plus supporter deux ans après, non merci, j'ai déjà donné.

Or ce week-end, j'ai amené la version de concert de Peer Gynt en CD à ma grand-mère. J'avais amené des casques et un dédoubleur pour casque afin de l'écouter sur le combiné radio/k7/CD du grand-père, mais j'ai constaté qu'il ne comprenait pas de prise casque.
Finalement, on l'a écouté en mono, sur le haut-parleur de la vieille télé, à partir du lecteur de DVD branché avec la péritel.
Une merveille ! Un grand moment de musique et d'émotion, avec une interprétation tout en finesse... Cela nous classerait plutôt dans les mélomanes, non ?

Comment on fait quand on rentre dans deux catégories à la fois ?
Pio2001
Contributeur HCFR 2019
 
Messages: 8095
Inscription Forum: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 18 Juin 2006 22:58

Pio2001 a écrit:
Comment on fait quand on rentre dans deux catégories à la fois ?


Je crois que tu es en fait un audiophile mélomane avec ce qu'il faut de sensibilité et de jujotte :wink:
Euterpe
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 2286
Inscription Forum: 13 Fév 2005 16:40
Localisation: Québec-Canada
  • offline

Message » 19 Juin 2006 19:05

Je me classe plutôt dans les hifistes, dans la mesure où je préfère avoir un système neutre qui ne me plaît pas beaucoup au premier abord, mais auquel je m'habitue peu à peu.
Des systèmes colorés qui en jettent un max au début, et que je ne peux plus supporter deux ans après, non merci, j'ai déjà donné.



+1
Mambosun
 
Messages: 1117
Inscription Forum: 15 Mar 2006 23:27
Localisation: 92
  • offline

Message » 19 Juin 2006 19:09

Finalement, on l'a écouté en mono, sur le haut-parleur de la vieille télé, à partir du lecteur de DVD branché avec la péritel.
Une merveille ! Un grand moment de musique et d'émotion, avec une interprétation tout en finesse... Cela nous classerait plutôt dans les mélomanes, non ?


Rappelons nous simplement des premiers émois que nous procura la musique dans l'enfance:
pour moi dans les années 60, c'était les Beatles sur le petit poste de radio de la cuisine écoutant RTL sur les grandes ondes....inoubliable
Mambosun
 
Messages: 1117
Inscription Forum: 15 Mar 2006 23:27
Localisation: 92
  • offline

Message » 19 Juin 2006 19:21

Et ça, aucun systeme aussi hdg soit-il ne te le fera jamais retrouver...puisque ça n'a rien à voir avec la technique...Bon Dieu, pourquoi faut-il que tout passe...sniff de sniff... :(
bruno parfait
 
Messages: 1059
Inscription Forum: 18 Déc 2005 13:05
Localisation: nevers
  • offline

Message » 19 Juin 2006 19:37

bruno parfait a écrit:Et ça, aucun systeme aussi hdg soit-il ne te le fera jamais retrouver...puisque ça n'a rien à voir avec la technique...Bon Dieu, pourquoi faut-il que tout passe...sniff de sniff... :(


qaund je pense que dans 20 ans tu auras la nostalgie de ce moment de nostalgie de maintenant! :o :lol:

Je me demande si vouloir un système hifi pour retrouver son enfance…… ça n'est peut-être pas le but?

Cdlt :wink:

La configuration dans mon profil


Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Administrateur Forum Univers Casques
Administrateur Forum Univers Casques
 
Messages: 35400
Inscription Forum: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Savagnin et Comté
  • offline

Message » 19 Juin 2006 19:55

Je me demande si vouloir un système hifi pour retrouver son enfance…… ça n'est peut-être pas le but?


J'avais dans mon tout jeune âge une espèce de boite en carton arrondie d'un côté avec haut-parleur dans le couvercle, ça lisait les 33/45/78trs, j'écoutais avec les disques de maman, Sheila, Cloclo, Adamo etc.., ha c'était le bon vieux temps :D
pm57
 
Messages: 2547
Inscription Forum: 02 Aoû 2004 16:16
Localisation: Genève
  • offline

Message » 19 Juin 2006 21:33

La nostalgie, n'est ce pas un sentiment qui fait référence à une émotion passée et perdue?

Pour ne pas être nostalgique, perpétuez le plaisir que vous avez à écouter de la musique et ce quelque soit votre matériel, sans rien perdre de l'instant.

Rappelez vous : qu'importe le flacon pourvu que l'on ait l'ivresse.

Parlez avec un violoniste qui possède un Strad et vous constaterez qu'il n'a rien de nostalgique, sa passion et l'émotion il la vit tous les jours.

Bonnes écoutes. :wink:
Euterpe
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 2286
Inscription Forum: 13 Fév 2005 16:40
Localisation: Québec-Canada
  • offline

Message » 20 Juin 2006 8:08

pm57 a écrit:
Je me demande si vouloir un système hifi pour retrouver son enfance…… ça n'est peut-être pas le but?


J'avais dans mon tout jeune âge une espèce de boite en carton arrondie d'un côté avec haut-parleur dans le couvercle, ça lisait les 33/45/78trs, j'écoutais avec les disques de maman, Sheila, Cloclo, Adamo etc.., ha c'était le bon vieux temps :D


Si la boite était grise et le tourne-crac en plasitque blanc crème de lait: j'ai eu le même! :lol:

Mais il me suffit de repasser certains trucs — de Frédérique de Léveillée à Stairway to heaven de LZ en passant par du Dvorak, Du brel et du Ferré — pour retrouver des souvenirs des impressions d'alors.

Ce que je voulais dire c'est qu'on ne peut pas demander non plus à son système d'être fidèle à sa propre mémoire à ses propres madeleines.

Cela dit, pour retrouver à peu le même son, ça n'est pas trop difficile. :wink:

La configuration dans mon profil


Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Administrateur Forum Univers Casques
Administrateur Forum Univers Casques
 
Messages: 35400
Inscription Forum: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Savagnin et Comté
  • offline

Message » 20 Juin 2006 14:39

ce qui suit est un blasphème...âmes sensibles s'abstenir...voici l'avocat du diable..:wink:

Il y a peut être aussi une autre façon d'envisager la question qui peut en même temps embrouiller certaines choses et en expliquer d'autres :

en effet jusqu'à présent, tout le monde considère comme admis que la référence c'est le concert, les instruments réels. ça parait en effet logique, et si c'était là en fin de compte une mauvaise base qui fausse le jugement...

Prenons le raisonnement autrement :

pour simplifier à partir d'un morceau.....la musique c'est quoi c'est une idée qui a germé dans le cerveau d'un humain..point barre...ensuite vient la volonté de transmettre cette musique..on peut écrire une partition..ensuite on passe au "concert" en chantant à capella ou en jouant avec un ou plusieurs instruments. mais, on voit bien qu'on est dès le stade du "concert" on est dans la reproduction musicale..le choix des voix des instruments de leur nombre affectera le rendu de la musique et le son...dans ce cas on peut aussi considérer la musique enregistrée comme une forme à part entière qui n'a pas forcément besoin de ressembler totalement à un modèle...

de ce point de vue on peut même comprendre qu'un système de reproduction de la musique devient un instrument en soi, et qu'il peut devenir compréhensible que ce vecteur puisse avoir sa propre couleur pour procurer un résultat attendu et voulu par son propriétaire...idiot ? pas tant que ça finalement..

ensuite je ne sais pas qui, selon vos critères, sera l'audiophile ou le hifiste...mais si l'on prend les formes d'orchestration de concert utilisées..on se rend vite compte que la formule colle au lieu de réprésentation. musique de chambre dans les boudoirs et grosses formations dans les opéras ou les salles de concert. Le problème de la musique enregistrée est de vouloir faire rentrer un orchestre symphonique avec choeurs dans un boudoir....Il y a là une imposture..quoi qu'on dise quoi qu'on fassse on ne fera jamais rentrer un orchestre symphonique dans son séjour.. la fidélité totale n'a pas de sens, la hifi est simplement un moyen de retrouver certaines sensations d'une autre forme de reproduction musicale, dans un environnement domestique..

l'audiophile qui recherche, le concert à domicile, poursuit une chimère..il pourra dépenser des fortunes et jamais il n'atteindra l'inaccessible...

le hifiste qui cherchera plus simplement à reproduire dans son environnement domestique un espace sonore qui lui procure le plaisir d'écouter la musique sans forcément rechercher un modéle de concert a beaucoup plus de chances de trouver son bonheur...

ensuite se pose aussi la quastion de la hierarchie : le concert supérieur au disque...

différent certainement mais supérieur ça se discute largement :

vaut il mieux entendre le requiem de mozart par un orchestre modeste dans une église à l'acoustique pourrave ou écouter l'interprêtation d'Harnoncourt ou de Bohm sur sa chaine ? mon choix est vite fait 8)

On peutv aussi se référer à Glen Gould et penser que le disque est le seul moyen fiable pour l'artiste d'exprimer sa vision des choses..on peut dans un concert "louper" à cause de la fatigue, de l'humeur ou perdre les pédales en s'apercevant en plein concert que votre chien a laissé des poils sur votre beau costume (histoire vraie). C'est vrai que seul le disque permet à l'artiste de communiquer intégralement la musique comme il la pense...

le son ? pour les variations golberg, par exemple, on peut choisir un clavecin, un pianoforte, un steinway ou un bosendorfer. ça changera le son de manière significative...l'audiophile recherchera à entendre le steinway comme il l'entend au concert...le hifiste aimera le son du steinway sur sa chaine..

tout ça évidemment n'est pas aussi radical et manichéen...mais ne sommes nous pas tous des mélomanes avant tout à tendance audiophilohifiste et que c'est pour ça qu'il y a tant de matos et que nous ne sommes jamais tout à fait d'accords, ni tout à fait en désaccord...la palette est telle que nous somme tous un savant dosage de tout ça ce qui explique nos différences mais fait aussi que nous avons beaucoup de points communs...


Blounote :wink:
blounote
 
Messages: 4817
Inscription Forum: 11 Juin 2002 18:08
Localisation: 40 - DAX
  • offline

Message » 20 Juin 2006 14:49

J'adoore ton blasphème! :D

Je veux bien même y ajouter que les goûts auditifs des uns ne sont pas ceux des autres.
Par exemple je peux "pardonner" à un système de mal imager, voir de ne proposer que de la monophonie collée au HP — du moment que les timbres de l'instrument sont bien respectés. D'autres préfèreront une image plus spatialisées et seront moins attachés à cet aspect. Etc. Et j'ai déjà vu les mêmes écarts de goûts entre deux musiciens dans le choix d'un instrument: ce sont d'ailleurs des discussions intéressantes.

Et puis, il peut aussi y avoir des conceptions de la musique. Je continue de croire quand même qu'un BEethoven avait en tête le son, la tessiture et les possibilité de tel ou tel instrument, pour lequel il composait en les ayant en mémoire. Idem Chostakovitch dont on raconte que sa mémoire musicale et auditive était prodigieuse.
Il pourrait alors y avoir là des cas de surréférence à des expériences auditives très particulières qui marquent la musique jusque dans leur écriture et ce avant même le premier son joué.
A l'inverse, dans la musique concrète ou dans la musique purement électronique, on peut se demander si l'imaginaire de l'auteur ne vas pas de sa fantaisie vers l'expression sonore sans forcément passer par le souvenir de telle ou telle sonorité entendue.

Cdlt :wink:

La configuration dans mon profil


Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Administrateur Forum Univers Casques
Administrateur Forum Univers Casques
 
Messages: 35400
Inscription Forum: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Savagnin et Comté
  • offline

Message » 20 Juin 2006 14:58

dub a écrit: Je continue de croire quand même qu'un BEethoven avait en tête le son, la tessiture et les possibilité de tel ou tel instrument, pour lequel il composait en les ayant en mémoire. Idem Chostakovitch dont on raconte que sa mémoire musicale et auditive était prodigieuse.
Il pourrait alors y avoir là des cas de surréférence à des expériences auditives très particulières qui marquent la musique jusque dans leur écriture et ce avant même le premier son joué.

Cdlt :wink:


Bien sur, et non seulement ça, mais on sait que de nombreuses parttions on été écrites pour UN interprête en particulier les exemples sont nombreux...

JS Bach, ne pouvait pas se douter qu'on jouerait le goldberg sur un piano...maison revient là au role de l'interprête..le modèle original est l'interprêtation d'origine mais d'autres en font ce qu'ils veulent, donnent un autre vision que 'on peut préferer à l'original..c'est ce qui fait la richesse de la musique et qu'on peut encore aujourd'hui enregister et réenregistrer des oeuves plus que centenaires..
blounote
 
Messages: 4817
Inscription Forum: 11 Juin 2002 18:08
Localisation: 40 - DAX
  • offline

Message » 20 Juin 2006 15:04

blounote a écrit:JS Bach, ne pouvait pas se douter qu'on jouerait le goldberg sur un piano...maison revient là au role de l'interprête..le modèle original est l'interprêtation d'origine mais d'autres en font ce qu'ils veulent, donnent un autre vision que 'on peut préferer à l'original..c'est ce qui fait la richesse de la musique et qu'on peut encore aujourd'hui enregister et réenregistrer des oeuves plus que centenaires..


Je suis tout à fait d'accord avec ce que tu dis, évidemment (enfin: jusqu'au Rondo'Veneziano exclusivement! car j'ai mes limites comme tout le monde :lol:).

Je n'employais ce type d'exemple que pour avancer l'hypothèse suivant laquelle la référence à l'instrument et sa sonorité "naturelle" (si l'on peut parler de naturel quand on parle de musique càd d'art!), était peut-être plus forte jadis qu'après l'invention de l'enregistrement et des méthodes d'analyses et de recombinaison qui ont suivi. Càd après l'invention de la possibilité de sons purement artificiels - ou pour mieux dire: générés par synthèse et non à partir d'instruments.

Cdlt :wink:

La configuration dans mon profil


Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Administrateur Forum Univers Casques
Administrateur Forum Univers Casques
 
Messages: 35400
Inscription Forum: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Savagnin et Comté
  • offline

Message » 20 Juin 2006 16:27

Par exemple je peux "pardonner" à un système de mal imager, voir de ne proposer que de la monophonie collée au HP — du moment que les timbres de l'instrument sont bien respectés.


Le timbre, c'est goûteux, ça a une saveur, ça s'imprime dans la mémoire autrement qu'une spatialisation, même si le souvenir, ça peut aussi être une voix, quand elle vous appelait de tel ou tel endroit...mais bon, c'est le timbre qu'on reconnait, qu'on identifie, qu'on évoque...Je viens d'écouter trois versions de l'opus 132, les Budapest en mono me caressent (encore) plus que les Amadeus ou les Prazak (je pourrais en rajouter dix autres!)...et je ne parle pas d'interprétation (il y a aussi à dire!) mais bien de son...en mono, j'ai de la sève de quatuor (pas trop collée aux HP tt de même ds cette interprétation) et je pleure, nom de dieu, je pleure... :wink:
bruno parfait
 
Messages: 1059
Inscription Forum: 18 Déc 2005 13:05
Localisation: nevers
  • offline


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message