Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: viv54 et 36 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Fichier binaural et enceintes stéréo

Message » 14 Avr 2020 18:49

Bonjour à tous.
J’ai commandé un casque apparemment assez bon à l’oreille (Philips Fidelio X2HR), et m’apprête à le recevoir.
J’ai, par ailleurs, découvert il y a peu l’enregistrement binaural (non musical), et ai été agréablement surpris par le rendu sonore.
Alors, certes, le nombre d’enregistrements binauraux disponibles sur le marché est faible, mais j’aimerais tester avec un enregistrement musical.
Ma question est la suivante: en attendant l’arrivée de mon casque, puis je écouter un fichier binaural en stéréo sur les enceintes? Cela n’est pas risqué pour les enceintes? Au niveau sonore, est ce que cela a un intérêt sur des enceintes?
Merci.
Bigga69
 
Messages: 992
Inscription: 08 Juin 2018 18:57
Localisation: Rhône
  • offline

Annonce

Message par Google » 14 Avr 2020 18:49

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 15 Avr 2020 0:58

Bonjour,

Wiki :
Techniques d'enregistrement :
Le rendu de ces enregistrements est systématiquement stéréophonique, il se base sur les techniques Hrtf (de l'anglais head-related transfer function), et de l'interaural time difference (ou ITD)(en) , de localisation sonore1 se différencie donc des autres techniques cherchant à spatialiser le son, car elle permet de réaliser une image sonore virtuelle tridimensionnelle dans un format stéréophonique (au casque), là ou d'autres nécessitent des installations de haut-parleurs très lourdes2
Techniques de reproduction :
Dispositif binaural dans une chambre anéchoïque.
Une fois enregistré, l'effet binaural peut être reproduit en utilisant un casque.
La reproduction par un système de haut-parleurs reste plus délicate du fait des difficultés d'alignement temporel rencontrées

Michel...
MickeyCam
 
Messages: 4692
Inscription: 30 Oct 2008 23:17
Localisation: Antibes, Alpes Maritimes
  • offline

Message » 15 Avr 2020 8:50

Merci du lien.
J'avais déjà lu cela, mais cela ne répond pas vraiment à ma question. Le terme "délicate" signifie quoi exactement? Que c'est dangereux pour les enceintes? Que le rendu va être pas top, mais ce n'est pas dangereux? Que l'effet 3D ne pourra être retrouvé, mais qu'on va quand même entendre la musique normalement?
Dans le doute, je vais, comme on dit qu'il est préférable de faire, m'abstenir, mais si quelqu'un a des renseignements plus précis je suis preneur.
Bigga69
 
Messages: 992
Inscription: 08 Juin 2018 18:57
Localisation: Rhône
  • offline

Message » 15 Avr 2020 9:26

Pour le rendu, des spécialistes comme L'Indien 29, Wake Up, Agnostik, Julien Cleriensis ou Igor Kirkwood pourraient te répondre mieux que moi sur les spécificités des enregistrement binauraux.

En tout cas, je ne vois pas pourquoi ce serait dangereux pour les enceintes. Les deux seules choses dangereuses pour les enceintes, c'est dépasser le niveau de puissance maximale recommandé ou, au contraire, utiliser un ampli pas assez puissant qui écrête et produit donc beaucoup de distorsion quand il est poussé à ses limites. Si tu as un ampli adapté à tes enceintes en puissance et capacité en courant, tu ne cours pas plus de risque avec des enregistrements binauraux.
tovarich007
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1654
Inscription: 05 Jan 2010 21:51
  • offline

Message » 15 Avr 2020 11:29

Bonjour,

jamais entendu, mais probablement des effets audibles indésirés
quant aux enceintes, il n' a aucune raison pour qu'elles risquent quelque chose

Michel...
MickeyCam
 
Messages: 4692
Inscription: 30 Oct 2008 23:17
Localisation: Antibes, Alpes Maritimes
  • offline

Message » 15 Avr 2020 11:43

Bonjour,

Aucun souci pour les enceintes, elles se moquent du message à délivrer et ne regardent que la nature du courant entrant dans les filtres répartiteurs de fréquences, puis les bobines des HP.

Ce type d'enregistrement diffèrent par la nature de la captation des sons (2 micros sur une tête artificielle), mais pour le reste, c'est la même chose.

Le jeu s'effectue dans les différences entre les 2 enceintes dans le domaine fréquentiel, temporel et sur la phase, qui sont les 3 moyens pour "placer" les sons dans l'espace 3D que devront reproduire 2 sources seulement.

L'enregistrement binaural ne diffère que par la position des micros, 2 micros sur une tête artificielle, le but étant d'enregistrer les sons tel que l'humain les perçois, sans autre artifice.

Image

Ces sons doivent donc etre théoriquement sans réflexion à l'écoute, en pur champ direct, donc au casque, ce qui permet de retrouver avec précision ce qui a été enregistré, comme si l'auditeur était sur place à écouter ce qui a été enregistré.

La tête artificielle génère les mêmes réflexions des sons sur le visage et le lobe frontal, avec les mêmes angles, pour que les 2 micros, placés en lieu et place des oreilles, perçoivent strictement le même champ sonore que celle d'un être humain.
Je laisse Igor ou Jean Luc détailler les micros qui peuvent être utilisés (unidirectionnel ?) et le choix des positions (centre du lobe auriculaire ou proche centre ?)


Il est intéressant d'ailleur, de comparer le perçu de la stéréo au casque puis sur les enceintes pour se rendre compte de l'impact des réflexions sur "l'entendu" au point d'écoute, les réflexions participant aussi à la qualité du rendu stéréo, peuvent amplifier l'effet si les enceintes sont bien placées, dans un environnement symétrique qui ne retarde pas le champ réverbéré de l'enceinte, n'affectant pas ainsi le "temps de vol" des ondes, ne modifiant pas l'information temporelle enregistrée.

Si les enceintes sont bien construite en terme de filtrage, avec une super mise en phase et que le triangle d'écoute est assez éloigné des parois, le rendu binaural peut fonctionner.

Si la comparaison au casque montre une grosse différence, il faut réduire le triangle d'écoute pour s'affranchir plus encore du champ réverbéré, plus de son direct améliorera la précision.

L'atténuation totale du champ réverbéré sera la seule condition qui permettra le vrai rendu binaural, donc soit une écoute en chambre sourde, soit une écoute avec les enceintes à 30cm de chaque oreille "hors réflexion", avec la face avant des enceintes, perpendiculaire à l'angle horizontal des lobes auriculaires.

JL Ohl propose sur son blog des enregistrements binauraux que l'on peut télécharger : https://www.ohl.to/about-audio/binaural-recording.

Son blog est d'ailleur une référence en terme d'infos utile sur l'audio et pas que sur ce sujet !

On pourrait sur cette page, recenser les sites qui proposent ce type de prise de son.

La configuration dans mon profil


La chance est le faux ami de l'idiot
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 6911
Inscription: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris
  • offline

Message » 15 Avr 2020 13:33

Ici par exemple, une installation binaurale à l'aide d'enceintes spéciales conçues pour, avec haut parleurs coaxiaux (mise en phase parfaite) et accord en fréquence par résonateur, accordés par ajouts de masse.
Egalisation avec une tolérance proche de 1dB)

binaural.JPG

La configuration dans mon profil


La chance est le faux ami de l'idiot
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 6911
Inscription: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris
  • offline

Message » 15 Avr 2020 14:21

J'ai pratiqué l'enregistrement strictement binaural jusqu'en 1988 ( une quarantaine de CD et de disques vinyles)

Voici à quoi ressemblait ma tête atificielle (photo extraite de Hi Fi Magazine), moins sexy que celle de Ohl :grr:

On y voit la harpiste Marielle Nordman et le baryton Udo Reinemann .

Le résultat était bon mais dépendait de la quantité de kapok utilisée, pour la séparation stéréo.

L'angle des micros Neumann omindirectionnels à lampe KM 80 était de 60°

20200415_1221023.jpg
Dernière édition par Igor Kirkwood le 29 Avr 2020 13:57, édité 1 fois.

La configuration dans mon profil


Ingénieur du Son
4.3 Local d'écoute traité 130 m3 + QSC Q-SYS Core 110f +4 NS-1000x +4 subs SVS by Ohl
general-haute-fidelite/sys-igor-kirkwood-by-ohl-q-sys-core110f-4-subs-ns1000x-t30094413.html
Avatar de l’utilisateur
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 9163
Inscription: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare
  • offline

Message » 15 Avr 2020 15:25

Igor Kirkwood a écrit:Le résultat était bon mais dépendait de la quantité de kapok utilisée, pour la séparation stéréo.

Il est clair que la séparation des canaux doit avoir un sacré impact lors de la prise de son, comment c'est géré ?

La configuration dans mon profil


La chance est le faux ami de l'idiot
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 6911
Inscription: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris
  • offline

Message » 15 Avr 2020 20:56

Merci à tous pour vos réponses.
J’essaierai d’ecouter demain sur mes enceintes un fichier DSD binaural que j’ai acheté chez Native DSD (Album « Héritage » du Cuarteto Quiroga).
Au casque, il me sera impossible d’ecouter ce fichier en DSD sur mon DAC RME. Il faudrait régler le DAC pour qu’il transcode le DSD en PCM. Ou alors que je transcode ce fichier en PCM au préalable sur mon ordi. Je présume que le caractère binaural du morceau sera conservé.
Mon but premier est d’evaluer l’interet du binaural pour l’ecoute musicale.
L’indien, ton idée de recenser les sites proposant des enregistrements musicaux binauraux me paraît très bonne. Tu as cité le site de JL Ohl, je ne savais pas qu’il proposait des fichiers binauraux, donc merci.
En DSD, NativeDSD en propose quelques uns. C’est payant et pas donné. Mais la qualité d’enregistrement, en dehors du caractère binaural, est souvent au rendez vous.
Il y en a certainement d’autres.
Bigga69
 
Messages: 992
Inscription: 08 Juin 2018 18:57
Localisation: Rhône
  • offline

Message » 15 Avr 2020 20:58

La tête Neumann c'était pas avec 2 omnis placés dans les oreilles (miniatures et câblés à l'intérieur)?
ssebs
 
Messages: 1124
Inscription: 23 Nov 2014 22:30
Localisation: Vers Delémont (Suisse, canton Jura)
  • offline

Message » 15 Avr 2020 20:59

Igor Kirkwood a écrit:J'ai pratiqué l'enregistrement strictement binaural jusqu'en 1988 ( une quarantaine de CD et de disques vinyles)

Voici à quoi ressemblait ma tête atificielle (photo extraite de Hi Fi Magazine), moins sexy que celle de Ohl :grr:

On y voit la harpiste Marielle Nordman et le baryton Udo Reinemann .

Le résultat était bon mais dépendait de la quantité de kapok utilisée, pour la séparation stéréo.

L'angle des micros Neumann omindirectionnels à lampe KM 87 était de 60°

20200415_1221023.jpg


Merci pour ces détails intéressants.
C'est sur que l’enregistrement musical binaural doit être plus complexe que les « simples » bruitages qu’on trouve sur YouTube, et qui sont souvent assez spectaculaires au casque.
Bigga69
 
Messages: 992
Inscription: 08 Juin 2018 18:57
Localisation: Rhône
  • offline

Message » 16 Avr 2020 18:20

Bon... Premier avis à chaud: déjà l’ecoute aux enceintes est tout à fait possible sans encombre avec un fichier binaural. Ayant reçu mon casque aujourd’hui (Philips Fidelio X2HR), j’ai pu comparer. Au casque le caractère binaural apporte une vraie séparation des côtés, qui est intéressante pour séparer les différentes voix ou instruments, mais qui a mon sens n’apporte pas de réalisme à la scène sonore. Enfin, sauf si on écoute en général au milieu des musiciens.
Je n’ai pas l’habitude d’ecouter au casque, cela explique aussi certainement que je sois sensible à ce changement. En tous cas, sur un enregistrement magnifique comme celui de l’album (Très belle musique) « la esfera de Apolo » par Musica Temprana chez Cobra Records (Que j’ai acheté sur Native DSD), la projection sonore n’est pas du tout comme celle des enceintes, mais c’est plus immersif, et avec ce côté séparation des voix que je trouve intéressant en binaural. Après on est loin des effets de bruitages qui vous donnent l’impression que le son vient de derrière vous ou d’au dessus. La musique c’est plus complexe à gérer je pense.
Je précise que pour pouvoir écouter au casque sur mon RME ADI 2 DAC, le DSD est transcodé en PCM.
Sur les enceintes, en restant en DSD (DoP), l’effet est moindre, mais j’ai toutefois l’impression que le binaural modifie les choses, dans le sens où j’ai eu une écoute presqu'identique même en changeant de place et en me déplaçant du point d’ecoute.
Peut être n’est qu’une impression, et peut être cela ne le ferait pas avec d’autres musiques enregistrées en binaural. A voir à moyen terme.
En tous cas, j’ai l’impression que cette technologie est complexe à appliquer à la musique, mais au casque cela apporte quand même une immersion totale tout en séparant parfaitement les voix, c’est à la fois enveloppant et très clair, dans le bon sens du terme.
Bigga69
 
Messages: 992
Inscription: 08 Juin 2018 18:57
Localisation: Rhône
  • offline

Message » 16 Avr 2020 21:35

indien29 a écrit:Ici par exemple, une installation binaurale à l'aide d'enceintes spéciales conçues pour, avec haut parleurs coaxiaux (mise en phase parfaite) et accord en fréquence par résonateur, accordés par ajouts de masse.
Egalisation avec une tolérance proche de 1dB)

binaural.JPG

Il y a pas à dire...ça fait vraiment rêver :mdr:
Et puis c'est convivial...c'est un emplacement pour moine solitaire :ko:
Par contre ?! Rassure moi.....l'absence de peinture, c'est pour améliorer les " mesures"
J'imagine....
philou de lille
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 432
Inscription: 06 Juil 2011 10:17
  • offline

Message » 20 Avr 2020 9:51

J'avais posé à NativeDSD les questions que je vous avais soumises ici, et j'ai donc eu leurs réponses:

Question N°1: Does XLD really converts DSF files to AIFF correctly? I saw you mention Aul or DSD master… There are some DSD settings on XLD, but I don’t totally understand how it works. Maybe there are some subtilities to know?
Réponse: I'm not a Mac user but would offer these comments: XLD appears to accept DSD files and convert them to PCM before playback. That would include the Apple's AIFF format.

Question N°2: When transcoding, with a software, a binaural DSF file to another PCM format (AIFF, ALAC/FLAC or whatever), is it still a binaural PCM file we get?
Réponse: A Stereo Binaural DSD file is created to be played over Stereo Headphones in DSD. The binaural effect may indeed be compromised by downsampling it to PCM. For best results, Binaural DSD files should be played in DSD without conversion.

Question N°3: When I choose on my DAC (RME ADI 2 DAC) an "on the fly » transcoding process from a DSF file to uncompressed or lossless PCM file (AIFF or FLAC/ALAC), will the binaural aspect be conserved when listening with a headphone?
Réponse: Same comment as N°2.

Question N°4: Is it dangerous to listen to a binaural file in a classic stereo amplified system, not with headphones but with speakers this time? Maybe there’s no use doing it, from quality point of view, but I’d like to know if there is a real risk for my speakers to be damaged.
Réponse: There would be no damage listening to a Stereo Binaural file over speakers. But it is unlikely that the resulting sound would be as good as if it were played over Stereo headphones as intended by the recording's producer, engineer and artist.

Bon, je vous avoue que l'histoire du binaural qui serait altéré par le transcodage, que ce soit par un logiciel de transformation de fichier ou à la volée par le DAC, cela me laisse perplexe.
Pour le reste, les réponses je les avais déjà mais on ne sait jamais...
Bigga69
 
Messages: 992
Inscription: 08 Juin 2018 18:57
Localisation: Rhône
  • offline


Retourner vers Discussions Générales