Modérateurs: Staff Haute-Fidélité, Staff Univers Casques, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Alesien, Denis31, dodoche1, Fraktur, jean GROS, pacpac69, papytechnofil, Skeb, STEPHLX2001 et 38 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

HiFi ou rétro HiFi ?

Message » 21 Juin 2020 21:40

gailuron a écrit:Il suffit d'avoir un DAP (Digital Audio Processor) et le logiciel qui va vous permettre de recréer le type de son que vous voulez entendre


Tu ne peux pas regagner ce qui est perdu avec de la technologie, c'est comme des MP3 comparé à du WAV si je fais l'analogie.

Mes amplis à tubes n'ont rien à voir avec les amplis des années 50

Ils sont tellement plus optimisés et rapides, circuits modifiés à ma guise, et avec du découplage partout avec les condensateurs les plus rapides qui existent.

C'était un jeu d'enfant à modifier, chose qu'on ne peut pas faire avec des amplis "Populaires" dont je ne nommerai pas les marques.
Dernière édition par mroboto le 21 Juin 2020 21:41, édité 1 fois.
mroboto
 
Messages: 3689
Inscription Forum: 26 Avr 2010 22:21
  • online

Annonce

Message par Google » 21 Juin 2020 21:40

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 21 Juin 2020 21:41

gailuron a écrit:
Scytales a écrit:Il y a des millions de récepteur de radio FM en France et probablement des centaines de millions dans le monde. Ils remplissent parfaitement leur office et la radiodiffusion existe toujours.

Le maintien de la radiodiffusion se justifie par la réception en mobilité comme je l'expliquais dans mon post initial. La radiodiffusion n'a plus aucun sens pour une écoute domestique à la fois sur le plan qualitatif et sur le plan quantitatif. Son efficacité spectrale est très mauvaise et la ressource hertzienne devient de plus en plus rare. Donc, elle disparaîtra dans les pays développés lorsque l'intégralité des territoires sera couverte en radio cellulaire à forte efficacité spectrale (5G).


Sans nul doute, mais cela est un sujet de police administrative des ondes. L'usager n'en a que faire (il subit ce genre de décision ; il n'a aucune maîtrise dessus), sauf à s’inquiéter de la disponibilité du service au moment d'un achat, notamment de renouvellement. Tant que la radiodiffusion existe, il est normal que les usagers, qui ont leurs habitudes d'écoute, utilisent leur poste de réception radio ou cherche à le remplacer en cas de nécessité.

gailuron a écrit:
Scytales a écrit:Bref, il y a toujours une clientèle pour les techniques installées, qui sont devenus des standards. Heureusement, d'ailleurs, car si les techniques étaient tellement volatiles qu'aucun standard ne se dégagerait, personnes n'achèteraient rien, car il serait déraisonnablement de dépenser dans du matériel voué à devenir obsolète.

Pourtant, on ne trouve plus ni magnétophone à cassette, ni cassette sur le marché du neuf. Ce support a pourtant été extrêmement populaire et n'a pas servi qu'à copier ses propres disques. Et du côté de l'image animée, on ne trouve plus en neuf de magnétoscopes, ni de téléviseurs analogiques, ni de projecteurs de films en Super 8...


Oui, mais les supports et modes de diffusion qui les ont remplacés ont apporté quelque chose de nouveau qui a séduit le grand public. Comme le CD a apporté quelque chose de nouveau qui a immédiatement séduit les usagers au point que le CD a balayé et marginalisé tous les autres supports de musique enregistrée. Ce n'est pas le cas de toutes les innovations. Même si elles sont intéressantes, elle ne sont pas toujours suffisamment puissantes pour inciter à un changement de comportement immédiat et radical de tous les usagers.

Un appareil hifi, cela coûte cher (même sans entrer dans les délires de l’audiophilie). L'argent ne se jette pas par les fenêtres. Lorsqu'on l'a dépensé pour s'équiper pour écouter de la musique au moyen de tel ou tel médium, il apparaît normal que la plus grosse partie de la clientèle amortisse son achat, ce qui passe notamment par l'acquisition de contenu pour pouvoir jouir de sa dépense initiale, plutôt que renouveler le matériel. Il y a donc toujours une certaine inertie qui freine et ralentit la pénétration des nouvelles techniques dans toutes les strates de la clientèle. Les strates qui n'opèrent pas de mutation constituent une clientèle qui, si elle est suffisamment significative, entraîne la persistance d'une offre pour la satisfaire. Je ne vois rien d'étonnant à tout cela.

Parmi les exemples que tu as cités dans ton premier message, il me semble qu'on ne peut pas tous les mettre dans le même sac. Un disque optique n'est pas obsolète sur le plan de la qualité sonore : il permet d'obtenir un son aussi parfait que ce que permet la lecture de fichiers numériques mémorisés sur un disque dur ou lus à la volée au moyen d'un service de streaming. L'ergonomie d'usage est une affaire de goût, d'habitude, de formatage. Techniquement, il n'y a rien d'intrinsèquement supérieur ou inférieur à lire un fichier numérique gravé sur un disque optique ou mémorisé sur un support volatile ou encore lu à la volée. Il n'y a donc pas vraiment d'aspect "rétro" dans la technique du disque optique.

La durabilité du support optique est amplement suffisante à l'échelle d'une vie (sauf, haskil nous l'a suffisamment rappelé, dans les climats très humides, ce qui n'est pas le cas général à la surface de la planète). A contrario, la volatilité des supports informatiques contient en elle-même sa part de risque de perte de données. Du point de vue de la sûreté d'accès à son catalogue musical, je ne vois guère de différence entre support optique et mémoire informatique. J'ai plutôt un préjugé en défaveur de l'informatique, qui nécessite un investissement beaucoup plus conséquent pour être maîtrisée et bien utilisée, mais je reconnais que c'est personnel.

gailuron a écrit:
Scytales a écrit:Le vrai côté rétro de la hifi, ce n'est pas le matériel ou le mode de diffusion : c'est la stéréo 2.0 sur laquelle la production musicale, et donc la production de matériels, est arc-boutée. On attend toujours le multicanal facile.

Peut-être parce que le multi-canal facile est un mythe ? Beaucoup y ont renoncé faute de place (dont moi) ou face à la difficulté de configuration.


C'est une bonne illustration du fait que les commodités d'usage et les habitudes, j'ajouterais aussi le coût financier, peuvent freiner la diffusion d'une technique objectivement supérieure pour améliorer la fidélité et le confort d'écoute.

La configuration dans mon profil


Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 10987
Inscription Forum: 31 Mar 2002 2:00
  • offline

Message » 21 Juin 2020 21:50

mroboto a écrit:C'est pas les transistors comme tel, mais comment ils sont construits.

Les transistors sont très bien dans un processeur pour différencier les 0 et les 1

Pour ton info, les transistors à usage analogique et ceux destinés à la commutation ne sont pas les mêmes (technos différentes). Même s'il est possible d'utiliser l'un à la place de l'autre: ça marche, mais moins bien.
A+
Edit: de même qu'il a existé des tubes de commutation.

La configuration dans mon profil


Robert
...la raison est une frêle chandelle... pour nous éclairer dans le monde actuel où les charlatans sont légion qui nous susurrent sans cesse à l'oreille: "Souffle cette chandelle, tu y verras bien mieux"
(H. Broch)
Avatar de l’utilisateur
Robert64
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 4962
Inscription Forum: 12 Sep 2006 15:40
Localisation: Sud Ouest
  • offline

Message » 21 Juin 2020 22:09

gailuron a écrit:
Je sais que mon post va faire hurler certains hifistes attachés à un passé glorieux (mais révolu).


Le problème c’est que les « hifistes » ont raté le train du progrès avec le multicanal et ça date déjà des années 1990. Un passé du point vue reproduction sonore qui serait bien plus glorieux ! Mais globalement ils sont tous descendu à la gare des années 60 et celles des années 70 :lol: Bon faut dire que c’est devenu un peu le terminus tu as raison, les compagnies n’investissent donc plus dans les nouvelles lignes.
wuwei
 
Messages: 3562
Inscription Forum: 05 Jan 2006 10:58
  • offline

Message » 21 Juin 2020 22:12

mroboto a écrit:
gailuron a écrit:Il suffit d'avoir un DAP (Digital Audio Processor) et le logiciel qui va vous permettre de recréer le type de son que vous voulez entendre


Tu ne peux pas regagner ce qui est perdu avec de la technologie, c'est comme des MP3 comparé à du WAV si je fais l'analogie.

Mes amplis à tubes n'ont rien à voir avec les amplis des années 50

Ils sont tellement plus optimisés et rapides, circuits modifiés à ma guise, et avec du découplage partout avec les condensateurs les plus rapides qui existent.

C'était un jeu d'enfant à modifier, chose qu'on ne peut pas faire avec des amplis "Populaires" dont je ne nommerai pas les marques.

T'es un sacré rigolo toi dit donc :D
Je me vais de ce pas envoyer un mail aux ingénieurs de Bryston
Qui construisent des amplis à transistors depuis.....50 ans !
Et qui on accessoirement réalisé mon merveilleux Bryston 14b3 :love:

Pour leur dire qu'ils ont tout faux !! :mdr:
Ils vont sûrement l'embaucher dans la foulée !!
Juste une petite question en passant ?!
Rassure moi, toi aussi tu garanties tes amplis 20 ans ???
Sans changer de lampes bien évidemment.... :ane:
philou de lille
 
Messages: 529
Inscription Forum: 06 Juil 2011 10:17
  • offline

Message » 21 Juin 2020 22:14

mroboto a écrit:Tu ne peux pas regagner ce qui est perdu avec de la technologie, c'est comme des MP3 comparé à du WAV si je fais l'analogie.

Quelle perte ? Il n'y a aucune perte si tu travailles en PCM 24/96 ou à des taux d'échantillonnage plus élevés. Tous les techniciens de post-production le font, même pour la production des nouveaux vinyles.

mroboto a écrit:Mes amplis à tubes n'ont rien à voir avec les amplis des années 50.

Les derniers amplis à tube que j'ai utilisés dataient du début des années 70. Il y a certainement eu des progrès depuis, j'en conviens. Mais, la technologie d'amplification à tubes n'a pas fondamentalement changé.

Quant à la possibilité de modifier les circuits, ça concerne le DIY qui est très minoritaire et ça demande des compétences nettement plus élevées que le maniement d'un logiciel avec des modèles pré-configurés.

La configuration dans mon profil


« On the Internet, nobody knows you're a dog » [Peter Steiner]
Avatar de l’utilisateur
gailuron
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 1633
Inscription Forum: 17 Fév 2003 0:01
Localisation: Paris (intra muros)
  • offline

Message » 21 Juin 2020 22:21

philou de lille a écrit:T'es un sacré rigolo toi dit donc :D
Je me vais de ce pas envoyer un mail aux ingénieurs de Bryston
Qui construisent des amplis à transistors depuis.....50 ans !
Et qui on accessoirement réalisé mon merveilleux Bryston 14b3 :love:

Pour leur dire qu'ils ont tout faux !! :mdr:
Ils vont sûrement l'embaucher dans la foulée !!
Juste une petite question en passant ?!
Rassure moi, toi aussi tu garanties tes amplis 20 ans ???
Sans changer de lampes bien évidemment.... :ane:


J'ai un tuner à tubes qui à 56 ans

Il y a quelques années, J'ai changé quelques condensateurs, moi même, 9 électrolytiques et 5 PIO

Et il marche comme un neuf, ou encore mieux qu'un neuf !
mroboto
 
Messages: 3689
Inscription Forum: 26 Avr 2010 22:21
  • online

Message » 21 Juin 2020 22:24

Et ma platine vinyle que je viens d'acheter avec mon préampli phono tout neuf j'en fais quoi?
sans parler de ma machine à laver .
Bon j'ai à peu prés 800 vinyles a laver donc du boulot en perspective et si je dois les numériser en plus j'ai peur de ne pas avoir assez de temps à vivre pour le faire :oldy: :lol:
Sans compter que j'avais déja fait l'expérience avec une platine ION il y a quelques années et que mon PC équipé d'un pentium 4 avait cramé réduisant mes efforts à néant a par quelques CD que j'avais gravé.
Sans compter que j'adore voir un disque tourner sur ma platine , je trouve cela aussi fascinant qu'une machine a hublot ou qu'un aquarium :love: :love:
hydrofuge
 
Messages: 527
Inscription Forum: 16 Oct 2019 21:21
  • offline

Message » 21 Juin 2020 22:37

gailuron a écrit:
mroboto a écrit:Tu ne peux pas regagner ce qui est perdu avec de la technologie, c'est comme des MP3 comparé à du WAV si je fais l'analogie.

Quelle perte ? Il n'y a aucune perte si tu travailles en PCM 24/96 ou à des taux d'échantillonnage plus élevés. Tous les techniciens de post-production le font, même pour la production des nouveaux vinyles.

Quand tu passes un signal par trop de pièces, pour moi, c'est des pertes.

Mon DAC préféré en ce moment n'a pas de transistor ni de tube, la sortie vient de la puce DAC
Mon ampli préféré en ce moment n'amplifie qu'avec deux tubes par canal, une triode (1/2 6SL7) et un 6L6 en mode triode

gailuron a écrit:
mroboto a écrit:Mes amplis à tubes n'ont rien à voir avec les amplis des années 50.

Les derniers amplis à tube que j'ai utilisés dataient du début des années 70. Il y a certainement eu des progrès depuis, j'en conviens. Mais, la technologie d'amplification à tubes n'a pas fondamentalement changé.

Quant à la possibilité de modifier les circuits, ça concerne le DIY qui est très minoritaire et ça demande des compétences nettement plus élevées que le maniement d'un logiciel avec des modèles pré-configurés.

Les condensateurs dans les années 70 étaient mauvais , présentement, pour chaque source de courant, j'ai un Électrolytique + un Film + un Ceramique.
mroboto
 
Messages: 3689
Inscription Forum: 26 Avr 2010 22:21
  • online

Message » 21 Juin 2020 22:52

Ça n'a pas l'air trop compliqué à modifier ?

https://www.cjoint.com/doc/19_04/IDzsus ... G-0073.JPG
mroboto
 
Messages: 3689
Inscription Forum: 26 Avr 2010 22:21
  • online

Message » 21 Juin 2020 22:57

C'est de quelque chose comme ça que je ne veux rien savoir :lol:

Image
mroboto
 
Messages: 3689
Inscription Forum: 26 Avr 2010 22:21
  • online

Message » 21 Juin 2020 23:34

mroboto a écrit:Ça n'a pas l'air trop compliqué à modifier ?

https://www.cjoint.com/doc/19_04/IDzsus ... G-0073.JPG


Tout ce que je vois est un bouzin chinois premier prix (on le trouve en kit pour moins de 50€), et qu'on ne peut pas vraiment étiqueter comme hifi.

Tu est donc complètement hors sujet. :wink:

Mais là où tu as raison, c'est que ce n'est absolument pas comparable avec la photo de l'ampli à transistor que tu as juste postée; il y en a un qui est juste fait pour écouter de la musique et l'autre pour s'amuser à bricoler avec, avant de le jeter à la poubelle.
FDDRT
 
Messages: 2434
Inscription Forum: 25 Avr 2018 13:33
Localisation: Yvelines
  • offline

Message » 21 Juin 2020 23:43

FDDRT a écrit:
mroboto a écrit:Ça n'a pas l'air trop compliqué à modifier ?

https://www.cjoint.com/doc/19_04/IDzsus ... G-0073.JPG


Tout ce que je vois est un bouzin chinois premier prix (on le trouve en kit pour moins de 50€), et qu'on ne peut pas vraiment étiqueter comme hifi.

Tu est donc complètement hors sujet. :wink:

Mais là où tu as raison, c'est que ce n'est absolument pas comparable avec la photo de l'ampli à transistor que tu as juste postée; il y en a un qui est juste fait pour écouter de la musique et l'autre pour s'amuser à bricoler avec, avant de le jeter à la poubelle.


https://www.ebay.com/itm/Douk-Audio-6P3 ... 3179555454

L'autre que tu dis juste pour écouter de la musique va se ramasser au vidanges bien avant tu peux être sur, au moindre problème...

Je ne paierais jamais le prix de mon ampli à tubes pour faire réparer un ampli à transistors :wink:
mroboto
 
Messages: 3689
Inscription Forum: 26 Avr 2010 22:21
  • online

Message » 21 Juin 2020 23:47

Puis c'est pas faute d'avoir du budget ou des amplis à transistors, j'en ai presque une dizaine qui ne servent à rien, ou presque.

Il faudrait que je les vendent avant qu'il ne m'explosent au visage :roll:

Que je conserve juste mes trois AU-9500 pour faire un multi-canal quand j'en aurai envie.

J'aime mieux les tubes 8)

Puis je me suis aperçu qu'ironiquement les appareils les moins chers sont les plus simples, puis les plus simples les meilleurs, quand on les choisis et optimise bien :D
mroboto
 
Messages: 3689
Inscription Forum: 26 Avr 2010 22:21
  • online

Message » 22 Juin 2020 1:35

Scytales a écrit:Un appareil hifi, cela coûte cher (même sans entrer dans les délires de l’audiophilie). L'argent ne se jette pas par les fenêtres. Lorsqu'on l'a dépensé pour s'équiper pour écouter de la musique au moyen de tel ou tel médium, il apparaît normal que la plus grosse partie de la clientèle amortisse son achat, ce qui passe notamment par l'acquisition de contenu pour pouvoir jouir de sa dépense initiale, plutôt que renouveler le matériel. Il y a donc toujours une certaine inertie qui freine et ralentit la pénétration des nouvelles techniques dans toutes les strates de la clientèle.

Là, c'est une grosse inertie, une inertie de vieillard ! Les technos dont j'ai parlé sont obsolètes depuis longtemps même si on prend comme point de départ seulement le moment où leurs remplaçantes sont arrivées à maturité : le tube depuis au moins 45 ans, le vinyle depuis au moins 30 ans, le drive de CDA depuis 20 ans et la radiodiffusion depuis une dizaine d'années. De plus, les technos qui leur ont succédé sont nettement moins chères.

Il y a quelque chose de délétère dans le maintien au catalogue de ces appareils dépassés et dans la promotion qu'en font certains utilisateurs. Cela conduit les débutants à penser que ces appareils sont toujours d'actualité et à dépenser leur argent en pure perte.

Scytales a écrit:Un disque optique n'est pas obsolète sur le plan de la qualité sonore : il permet d'obtenir un son aussi parfait que ce que permet la lecture de fichiers numériques mémorisés sur un disque dur ou lus à la volée au moyen d'un service de streaming. L'ergonomie d'usage est une affaire de goût, d'habitude, de formatage. Techniquement, il n'y a rien d'intrinsèquement supérieur ou inférieur à lire un fichier numérique gravé sur un disque optique ou mémorisé sur un support volatile ou encore lu à la volée. Il n'y a donc pas vraiment d'aspect "rétro" dans la technique du disque optique.

C'est surtout le drive de CDA qui est "rétro" plus que le CDA lui-même. Il y a des différences énormes entre la lecture sur HDD/SSD, l'extraction de CDA et la lecture via un drive de CDA.
- Un CDA ne contient pas des fichiers mais des pistes. Donc, si le CDA ne contient pas d'index (cas général), il est impossible pour un drive de se positionner à un endroit précis à l'intérieur d'une piste.
- Un drive de CDA ne sait pas relire une portion de piste endommagée. Un lecteur de CD/DVD informatique en mode extraction peut relire autant de fois que nécessaire. Or, les dommages sont souvent suffisamment légers pour que la tête laser parvienne à récupérer les données après plusieurs passages.
- Un HDD/SSD a un système de correction d'erreurs infiniment plus robuste que celui d'un CDA. Il possède une mémoire tampon qui lui laisse le temps de corriger ses éventuelles erreurs (très rares) sans provoquer de gigue ou de rupture du flux.
- Un HDD/SSD est insensible aux vibrations courantes et à la poussière contrairement à la tête laser d'un drive.

Scytales a écrit:A contrario, la volatilité des supports informatiques contient en elle-même sa part de risque de perte de données. Du point de vue de la sûreté d'accès à son catalogue musical, je ne vois guère de différence entre support optique et mémoire informatique. J'ai plutôt un préjugé en défaveur de l'informatique, qui nécessite un investissement beaucoup plus conséquent pour être maîtrisée et bien utilisée, mais je reconnais que c'est personnel.

Les supports informatiques ne sont pas si volatils que ça. Un HDD peu sollicité peut durer plus d'une dizaine d'années. Tu peux sauvegarder tes extractions de CD rapidement vu le peu de volume que cela occupe. 1000 CD, c'est environ 650 Go non compressé et env. 325 Go en Flac, soit 30 min de copie pour une sauvegarde complète vers un HDD performant. Ensuite, tu ne fais plus que des sauvegardes incrémentales pour les nouveaux CDA, ça dure moins de 5 min et tu peux automatiser. Avec deux HDD (1 pour la lecture et 1 pour la sauvegarde), tu as un niveau de sécurité infiniment supérieur à celui d'une discothèque de CDA pour un coût modique (env. 100 € pour 2 HDD de 1 To sans boitier). En plus, c'est transportable et tu peux tout mettre dans un cloud si tu as une connexion FTTH (env. 1h40 pour transférer à 500 Mbps 1000 CD en Flac).

La configuration dans mon profil


« On the Internet, nobody knows you're a dog » [Peter Steiner]
Avatar de l’utilisateur
gailuron
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 1633
Inscription Forum: 17 Fév 2003 0:01
Localisation: Paris (intra muros)
  • offline


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message