Modérateurs: Staff Haute-Fidélité, Staff Univers Casques, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: boddhidarma, fabbi974, fbi1968, Google [Bot], manolo57420, Pio2001 et 36 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

LFE

Message » 24 Nov 2017 9:39

Merci wakup ,CDGGet indien je vais réfléchir....

Mais clairement mon niveau d'écoute est modéré, et donc aucun problème de niveau extrême grave en Stéréo

Mais pour les films uniquement, exemple: sur le début de Blade Runer je manquerais de profondeur LFE

La configuration dans mon profil


Ingénieur du Son
5.3 Local d'écoute traité 130 m3 . Filtrage & corrections FIR, processeur QSC by Ohl + 4 YAMAYA NS-1000x avec 4 médiums Be + 2 tweeters FOCAL Be + 4 SVS + 3 KEF coaxiaux Q 100 + écran LG 88' 8k
Avatar de l’utilisateur
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 9501
Inscription Forum: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare
  • offline

Annonce

Message par Google » 24 Nov 2017 9:39

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

HIFI cahier des charges défini la cible SPL

Message » 24 Nov 2017 12:24

maxitonic a écrit:Bonjour ,Indien !=
Si l'on parle du niveau SPL au point d'écoute, je te donne ci après mon impression personnelle:
-à partir de 95dBSPL on commence a souffrir du niveau élevé s'il ne s'agit pas de pointes de niveau transitoires de courte durée.
-les taux de distorsion harmonique augmentent très vite dans l'octave la plus basse. En général la courbe d'augmentation nette augmente dès 100hz, et atteint vite des niveaux très importants de plusieurs % aux alentours de 40-50hz. A 30hz et à 95dBSPL elle est le plus souvent rédhibitoire.Pour la rendre acceptable, il faut réduire le niveau.
Je te suggère de vérifier ce point sur l'ensemble hifi que tu comptes utiliser .
Et à 20hz je n'en parle même pas, car l'augmentation est le plus souvent exponentielle et le signal subsistant, s'il subsiste.. à 20hz, ne ressemble plus guère à une sinusoide.
Bien à toi


Si le cahier des charges défini la cible SPL finale des le début et que tout est prévu pour le respecter, aucun problème.

Je pense que tu parles de ton expérience personnelle, chez toi et avec ton système.

Si mon projet abouti, ce sera ma 3ème pièce à objectif 100 et quand l'acoustique est correcte, tu ne souffre pas d'un SPL élevé, bien au contraire, tu as juste envie de monter encore le son tellement ça foudroie et que tes oreilles entendent ce que ton corps perçois, comme dans un concert, si tu es bien placé évidemment.
Après, cela dépends des moments, des morceaux et des envies et je dépasse rarement les 15 minutes à 100dB moyen.

Reproduire la sensation concert est une partie de ma vision HiFi, comme pour ceux qui veulent en HC reproduire les sensations d'un Imax... Dans les 2 cas, il y a de la marge... :lol: mais on peut quand même se faire plaisir !
Dernière édition par indien29 le 05 Déc 2017 1:59, édité 1 fois.

La configuration dans mon profil


La chance est le faux ami de l'idiot
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 8700
Inscription Forum: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris
  • offline

Message » 25 Nov 2017 17:56

Petit témoignage par rapport aux priorités et confirmation du rôle capital de l'interface local d'écoute / enceintes : j'ai copié ci-dessous le texte que j'ai mis dans la rubrique " Calibration Audio et Acoustique / Correction active et logiciels de mesure " .


" Pour me faire une opinion sur le Trinnov St 2 , je suis allé , aujourd'hui , chez Audiophile Access , revendeur-installateur Trinnov le plus près de chez moi : j'avais apporté quatre cd que je connais parfaitement :

Purcell : oeuvres pour soprano et orgue : Feldman / Moroney ( 1992 / Arcana )
Liszt : Rhapsodies hongroises / Setrak ( 1986 / Chant du Monde )
E. Fitzgerald chante Cole Porter ( 1956 / Verve )
Asaf Avidan : Different Pulses ( 2012 / Telmavar )

A noter la grande qualité du système de mon hôte : enceintes Audiophile Access Lympidia ( 38 cms et tweeter Ess Amt ) , lecteur cd Gold Note , deux blocs Nu Force , purificateur de courant . D'autre part , le local , en sous-sol , est partiellement traité ( correction passive par panneaux ) et semble bénéficier d'un sol et de parois très inertes , car demi-enterré et pas de vide sanitaire dessous .

Il était donc particulièrement intéressant de voir si l'apport du Trinnov allait être décisif , dans ce contexte déjà favorable d'une pièce plus saine et plus travaillée que la moyenne des locaux d'écoute des audiophiles .

Les premières minutes d'écoute ( Purcell ) l'ont démontré et la suite des cd l'a confirmé , peut-être encore plus nettement : la comparaison instantanée , répétée de nombreuses fois , avec / sans Trinnov , montre l'apport de ce dernier , tellement important que le retour au sans Trinnov est cruel .

Formulé autrement : l'écoute sans Trinnov parait déjà très satisfaisante , mais , en activant le Trinnov , on se rend compte , tout d'un coup , de ce qu'elle pourrait être et qui va bien au-delà ...

Je suis incapable de dire , techniquement , ce que fait exactement le Trinnov et ce sur quoi il intervient précisément , mais , pour moi , l'écoute comparée avec /sans est sans appel et je vais en commander un , avec , bien sûr , prestation d' installation et paramétrage chez moi .

Comment essayer de traduire en mots l'apport du Trinnov sur mes quatre disques :

retour d'un soubassement puissant et limpide du grave
liquidation des aigreurs et acidités-duretés résiduelles + souplesse et fluidité accrues = pureté de la restitution
espace sonore qui semble évident et naturel , avec un rééquilibrage G/D , sur certains disques
sensation que tout s'est " remis en place " et " à sa juste place " : ce point est capital car il augmente considérablement l'impression de réalisme et le plaisir d'écoute .

En cherchant à quantifier le progrès constaté à l'écoute , je dirais que ce n'est pas un gain à la marge : il ne s'agit pas de gratter ici quelques % de qualité mais bien d'une avancée massive , que je situerais autour de 30 % , ce qui est bien plus que ce qu'on obtient en changeant , à prix d'or , les électroniques ou les sources .

Je n'ai pas noté de modification des timbres ou de côté artificiel et électronique qui serait ajouté ."


Je précise qu'en plus du Trinnov , on va aussi m'installer quelques outils de correction passive : deux diffuseurs , entre les enceintes ou à l'arrière ( selon mesures sur place ) et quelques panneaux acoustiques PYT , sur les murs , en fonction des relevés de mesures .

La configuration dans mon profil


C 2300/MC 462/Canterbury 15 SE/K-01/LP 12 Ittok Lingo Charisma/MD -101/Trinnov/Siltech/In-akustik/GigaWatt
Avatar de l’utilisateur
philou3
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2364
Inscription Forum: 20 Aoû 2005 16:44
Localisation: Normandie
  • offline

Message » 26 Nov 2017 10:20

@philou= Ton témoignage est intéressant.
Le seul problème de Trinnov c'est que c'est très cher.
On peut faire les mêmes corrections avec Rephase ,qui est gratuit si on l'intègre dans son PC...
Ceux qui ont travaillé Rephase, et qui l'ont comparé avec Trinnov, Dirac et d'autres, ont pas mal édité sur le web; les corrections CONSISTENT à linéariser la phase acoustique au point d'écoute (en optimisant l'amplitude aussi).
Ces corrections concernent le système et ne prennent pas en compte des mesures en temps réel concernant le local d'écoute.
L'appellation "room correction" , commerciale, ne doit donc pas être prise "au pied de la lettre", peu importe puisqu'elles s'avèrent bénéfiques.
Enfin, je ne puis- pour mon cas personnel- utiliser ce genre de correction du fait que j'obtiens une phase acoustique linéaire sans correction..Je pourrais quand même utiliser une optimisation de l'amplitude; dans ce cas il existe de nombreux equalizers a phase minimale peu onéreux..Un de mes amis m'a confirmé sa parfaite satisfaction en utilisant un eq Behringer DEQ2496 (moins de 300E), en mode numérique (E/S AES/EBU) et paramétrique, avec des corrections ÉTABLIES en fonction de mesures, ET maintenues dans des valeurs raisonnables toujours en -.
maxitonic
 
Messages: 1933
Inscription Forum: 26 Jan 2010 9:58
Localisation: Marseille
  • offline

Message » 26 Nov 2017 10:56

Oui. MiniDSP est excellent aussi, pour pas très cher. J'ai un 10*10 HD réglé pour mon HC par un acousticien dans 4 configurations différentes, dont une pour la Hifi en stéréo 2 canaux (+ caisson) et j'en suis vraiement content. ça marche avec Rew.
Il faut dans tous les cas aller aussi loin que possible en correction passive (traitement acoustique) afin de limiter la correction active au strict nécessaire. La correction active est à mon avis indispensable dans la plupart des cas et améliore beaucoup les choses, sauf que ça ne marche vraiment que pour une seule position d'écoute.
coincarre
 
Messages: 2077
Inscription Forum: 12 Sep 2011 20:36
  • offline

Message » 26 Nov 2017 14:15

coincarre a écrit:La correction active est à mon avis indispensable dans la plupart des cas et améliore beaucoup les choses, sauf que ça ne marche vraiment que pour une seule position d'écoute.


maxitonic a écrit:Un de mes amis m'a confirmé sa parfaite satisfaction en utilisant un eq Behringer DEQ2496 (moins de 300E), en mode numérique (E/S AES/EBU) et paramétrique, avec des corrections ÉTABLIES en fonction de mesures, ET maintenues dans des valeurs raisonnables toujours en -.


J'utilise une correction active depuis plus d'un an : une égalisation manuelle faite avec un micro de mesure, une courbe de correction faite avec REW, et ensuite appliquée au système par un égaliseur paramétrique MiniDSP. Mes enceintes ont une réponse en fréquence plate au départ. Mes corrections sont totales de 40 à 80 Hz, approximatives, mais sans limitations, de 80 à 200 Hz, faibles de 200 Hz à 1000 Hz, et nulles ensuites.
Aucune distinction entre les corrections vers le haut ou vers le bas.
J'ai passé énormément de temps (plusieurs dizaines d'heures) à régler l'équilibre global grave/medium/aigu, aujourd'hui satisfaisant. Ca a fait comme chez Igor, rien n'allait, jusqu'au jour ou bing ! je suis tombé sur la courbe miracle.

De cette expérience, je tire les conclusions suivantes.

Sous 80 Hz, vouloir corriger "avec parcimonie" est une erreur. Quand la courbe est corrigée à 80 % c'est encore mauvais. Corrigée à 95 %, ça commence à être vraiment bon. Il ne faut rien laisser passer.
C'est dans le medium-aigu qu'il faut agir avec parcimonie. En fait, pour une pièce qui a un "bon son" (taux de réverbération constant en fonction de la fréquence ? ), au delà de 1000 Hz, je serais même partisan de corriger l'enceinte seule et pas du tout la pièce (moyennant un petit coup sur l'extrême aigu, voir plus bas). Mais là-dessus, je n'ai pas expérimenté.

Ne pas corriger vers le haut, c'est un problème un peu plus délicat. Le gros problème que ça pose est que l'on va enlever le plus d'énergie dans le registre le plus accidenté. Or, la pièce, lorsqu'elle fait osciller la courbe de réponse, accentue certaines fréquences, mais en réduit d'autres. Si on ne fait que réduire avec l'égaliseur, tout le registre concerné se retrouve en retrait, et si l'enceinte était équlibrée au départ, la correction provoque un déséquilibre général de la courbe de réponse. Les accidents et résonances sont lissés, mais la courbe toute entière bascule d'un côté en moyenne.
C'est peut-être à l'origine de la déception de certains qui disent que cela donne un son "typé montitoring". En réalité, le registre grave, où il y a les plus grosses résonances, est le plus atténué, d'où l'impression d'un son "chirurgical".

Mais il est vrai que corriger "vers le haut" demande une certaine prudence et ne se fait pas n'importe comment. Sans rentrer dans les détails, il faut savoir gérer le clipping numérique, la puissance admissible des enceintes dans le grave, mais surtout, savoir estimer quels creux seront néfastes à corriger (étroits et profonds), et quels sont ceux qui seront bénéfiques (larges et peu profonds). De plus, les creux importants n'ont généralement pas du tout la forme d'un filtre paramétrique, ce qui les rend difficiles à remonter.

En ce qui concerne la validité de la correction par rapport à une zone d'écoute, c'est variable. Chez moi les corrections sous 150 Hz sont bénéfiques dans toute la pièce. C'est peut-être une exception dûe au fait que j'ai un room gain très élevé.
Par contre, les corrections vers 150 à 500 Hz ne marchent que dans un zone très petite. Ceci dit, je n'ai pas l'impression qu'elles soient néfastes ailleurs, sauf en avant du point d'écoute. Si je me déplace ailleurs dans la pièce, cette zone de fréquence ne sonnepas mauvais.
Mais il faut dire que la correction à ces fréquences est discrète.
Enfin, je n'ai pas eu le cas, mais si l'enceinte a un défaut de courbe de réponse à un endroit, et pas de défaut de directivité à ce même endroit, il est clair qu'une correction de ce défaut sera valable en n'importe quel point d'écoute. D'ailleurs, le fait de baisser le contrôle "treble" de l'enceinte comme préconisé pour une utilisation dans une pièce non traitée est une correction de ce genre. Si elle est bénéfique à un endroit, elle est bénéfique partout.
Pio2001
Contributeur HCFR 2019
 
Messages: 8035
Inscription Forum: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • online

HIFI FIR ET CONVOLUTION ACTIVE

Message » 26 Nov 2017 14:34

maxitonic a écrit:@philou= il existe de nombreux equalizers a phase minimale peu onéreux..Un de mes amis m'a confirmé sa parfaite satisfaction en utilisant un eq Behringer DEQ2496 (moins de 300E), en mode numérique (E/S AES/EBU) et paramétrique, avec des corrections ÉTABLIES en fonction de mesures, ET maintenues dans des valeurs raisonnables toujours en -.


100% d'accord avec toi maxitonic, avec le couple Behringer, le choix d'un DEQ2496 et d'un DCX 2496 serait une belle base d'electronique pour faire un système performant dont on pourrait imaginer un bon système :

Sur une installation de base et par ordre de priorité en pourcentage :


1 - Définition du cahier des charges en fonction de la taille de la piece, définition de la position d'écoute avec pour but de faire du 50% direct / 50% diffus (voir mes explications au début de ce post)

2 - Pour 50% du résultat final : Diminution du RT de la pièce, par exemple de façon très basique par l'ajout de 30cm de laine de roche sur l'ensemble du mur arrière (derrière les enceintes), caché par des rideaux à la couleur du mur, c'est très WAF... Essayez de diffuser en zone arrière si c'est possible (un meuble ouvert de type bibliothèque)
Les canapés et fauteuils ferons le reste pour un RT convenable et déjà l'acoustique permettra une installation convenable HiFi.

3- Pour 30% du résultat final : Enceintes :
En DIY, facile à réaliser et en suivant un plan très efficace, par exemple, fourni par thxrd :

Système 2 voies composé des éléments suivants : 1 HP de 12" à 250€ + un moteur de compression + trompe à 300 € l'ensemble, ce qui pourrait ressembler à des JBL 3678
- 1 compression 1,4" modèle ND 1480 de chez 18"sound sur trompe RCF HF 64 ou trompe 18"sound XT 1464
- 1 boomer 12" modèle 12 LW 1400
Filtrage actif, par exemple avec un Behringer DCX 2496, raccord à 900hz en 24 LR /12 Bt
- Une caisse avec un volume de charge très réduit pour ce HP de 33L



4- 10% : DAC et Filtrages :
Pour faire simple et efficace, en IIR par un DCX 2496, coupure à 900hz en 24 LR /12 Bt, le DAC est celui du DCX, de qualité irréprochable.


5- 10% : Amplificateurs (par exemple) :
1 tamp E400 avec gain à 26dB pour la compression 1,4", le gain à 26dB est le plus important pour que la compression 1,4" ne souffle pas... c'est là le secret du montage correct d'une compression.

1 ampli de très forte puissance (le HP 12 LW 1400 prends 800 Watts AES), par exemple pour pas cher, 1 tamp proline 3000 ou Yamaha P7000S



6- Recherche et mesure des modes de la pièce, puis à l'aide de l'égaliser Behringer DEQ2496, régler finement le système pour égaliser ces modes de pièces afin de se rapprocher le moins loin possible d'une réponse en fréquence plate...

C'est un système de base complet pour débutant qui veut aller droit au but, moins cher que n'importe quel système du marché et incroyablement performant, bien au dela des équipements du marché.





Ce système est évolutif, toujours par ordre d'importance :

A- Etude acoustique plus fine de la pièce, masquage des modes par les solutions adaptées
B- Si la pièce le permet en terme de volume et de RT, rajout de 2 SUB, par exemple, JBL GTI 12 ou 15 ou équivalent.
C- Passage en filtrage FIR (assez simple sans SUB sur un système 2 voies)
Dernière édition par indien29 le 05 Déc 2017 2:00, édité 1 fois.

La configuration dans mon profil


La chance est le faux ami de l'idiot
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 8700
Inscription Forum: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris
  • offline

Message » 26 Nov 2017 14:55

concernant le traitement du mur derrière les hps et celui du fond de la pièce,

n'est-il pas plus judicieux de traiter le mur du fond avec 30 ou 40cm voir plus si possible d'isolant type laine de roche, et de traiter en diffusion le mur derrière les hps?
wilmo76
 
Messages: 795
Inscription Forum: 05 Déc 2005 19:34
  • offline

Message » 26 Nov 2017 16:33

Inefficace dans le grave : longueur d'onde trop grande.
JAVA Alive
 
Messages: 2888
Inscription Forum: 12 Jan 2010 22:53
Localisation: Mayenne
  • offline

Message » 26 Nov 2017 17:58

JAVA Alive a écrit:Inefficace dans le grave : longueur d'onde trop grande.


tout est affaire de compromis, effectivement il est quasi impossible de traiter le grave sans travaux lourd est démesuré financièrement,

il faudrait je crois 4,5m d'épaisseur d'isolant sur le mur du fond pour le traiter correctement.

l'idée serait de présenter ce qu'il est possible de faire raisonnablement pour améliorer l'acoustique d'un salon.
wilmo76
 
Messages: 795
Inscription Forum: 05 Déc 2005 19:34
  • offline

Message » 26 Nov 2017 18:50

Un point important pour le grave, même si effectivement ça ne marche que pour la partie haute du grave, c'est de traiter en priorité les coins de la pièce (les 8 si possible) car le grave s'y concentre beaucoup plus (trois fois plus, en gros). Et on peut parfois mettre une bonne épaisseur de laine de roche dans ces endroit (attention, toutes les laines de roche ne se valent pas d'un point de vue acoustique).
Si vous n'avez jamais écouté un caisson avec la tête dans un coin de la pièce, essayez... c'est impressionnant.

Je trouve que le système que tu proposes, indien 29, est très bien pensé. Il faudrait peut-être arriver à 2 types de propositions, une en DIY et l'autre en définissant les caractéristiques importantes à chercher dans les produits du commerce.
coincarre
 
Messages: 2077
Inscription Forum: 12 Sep 2011 20:36
  • offline

Message » 26 Nov 2017 19:17

Oui, traiter en priorité les angles et coins, mais à condition d'adopter un dispositif bien pensé (pas évident).
Pour le mur du fonds, si tu as de la place en profondeur, tu pourrais placer une sorte de "haie de LV ou de mousse"traversée par le son à une distance de 1m à 1,2 m du mur, en effet,pour absorber les BF, il faut que la LV ou la mousse se trouve a une distance du mur approximativement égale au quart de la longueur d'onde que tu veux atténuer; En effet ce quart correspond au maximum de dépacement de l'onde, il s'agit d'un "ventre", alors que le mur est un "noeud" vu que le déplacement vibratoire est nul.L'absorption est de ce fait maximale, alors que si la même LV tu la mets contre le mur, elle n'a aucun effet sur les BF..
Ce genre de dispositif est décrit dans certains articles concernant la conception de chambre anéchoiques ou semi-anéchoiques. Je pourrai si tu penses que cette solution peut t'intéresser, essayer de retrouver l'article correspondant et te le faire passer par MP..
maxitonic
 
Messages: 1933
Inscription Forum: 26 Jan 2010 9:58
Localisation: Marseille
  • offline

Message » 26 Nov 2017 19:30

donc il faudrait mieux mettre pas exemple 20 cm de laine de roche suspendu comme un rideau a 1 metre du mur ar plutôt que de mettre 1 mettre de laine de roche?
wilmo76
 
Messages: 795
Inscription Forum: 05 Déc 2005 19:34
  • offline

Message » 26 Nov 2017 19:40

wilmo76 a écrit:
JAVA Alive a écrit:Inefficace dans le grave : longueur d'onde trop grande.


tout est affaire de compromis, effectivement il est quasi impossible de traiter le grave sans travaux lourd est démesuré financièrement,

il faudrait je crois 4,5m d'épaisseur d'isolant sur le mur du fond pour le traiter correctement.

l'idée serait de présenter ce qu'il est possible de faire raisonnablement pour améliorer l'acoustique d'un salon.


D'où l'intérêt de la correction numérique.
JAVA Alive
 
Messages: 2888
Inscription Forum: 12 Jan 2010 22:53
Localisation: Mayenne
  • offline

Message » 26 Nov 2017 19:50

Les chambres anéchoïques sont faites pour écouter de la musique ?
syber
 
Messages: 11959
Inscription Forum: 30 Juil 2005 15:07
  • offline


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message