Modérateurs: Staff Haute-Fidélité, Staff Univers Casques, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 36 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

La vie est plus belle à fort SPL...

Message » 05 Avr 2019 11:58

mroboto a écrit:C'est pas que je n'ai jamais eu de haut SPL, justement j'en ai eu, et ça fait peur pour les tympans, je préfère les bonnes écoutes modérées de 10 heures par jour.

Quand les oreilles te cillent, c'est que tu à déjà perdu un peu d'audition, ça part à petit coup et ne revient pas, c'est ce que fait le SPL élevé, tu ne veux surtout pas souffrir d’acouphènes.



Mais quel est ce haut SPL ? on parle tous de haut SPL ici mais si on ne donne aucune valeurs tout cela ne donne aucune indication, la perte d'audition est lié au niveau moyen sur une certaine durée d'exposition.
95dBC est un SPL qui commence a être élevé dans un salon, mais si le temps d'exposition n'est pas très long il n'y a pas grand chose a craindre, on est très loin des niveaux maxi normalisés de 118dBC dans les lieux publique ! la c'est réellement fort et dangereux :ko: d'autant plus que la musique va être compressé !

On considère qu'un niveau moyen de 95dBA (pondération A) deviens dommageable a partir de 45 minutes d'écoute journalière.

La configuration dans mon profil


Spécialiste HiFi, Home Cinéma, Intégration & Installation

https://aykoz-audio.fr/
Avatar de l’utilisateur
wakup2
Pro-Fabricant Contributeur HCFR.
Pro-Fabricant Contributeur HCFR.
 
Messages: 8158
Inscription Forum: 14 Fév 2007 0:30
Localisation: Vouvray
  • offline

Annonce

Message par Google » 05 Avr 2019 11:58

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 05 Avr 2019 12:37

Moins longtemps que 45 mn. Les normes européennes citées plus haut dans ce fil sont sévères mais justifiées, et correspondent aussi à ce qui est admis par les spécialistes de l'audition et de la santé au travail en France. Bien sûr il s'agit de moyennes, il y a des variations individuelles (relatives tout de même). Il faut aussi tenir compte du fait que nous ne vivons pas dans un environnement silencieux, en zone urbaine surtout. Donc il faut ajouter au temps d'exposition musicale les temps d'exposition forcée à certains agressions sonores externes, d'autant plus novices à l'audition qu'elles sont, contrairement à la musique, désagréables, inattendues, et provoquent un effet de stress immédiat sur l'oreille interne.

Mais cil est vrai que la musique prend plus d'ampleur et de vie (sur certains messages) à niveau SPL relativement élevés, écouter un orchestre symphonique ou même des passages forte sur un piano à faible volume, c'est pas le pied. Sur des enceintes, encore faut-il avoir un immeuble bien isolé et des voisins compatissants.

Mais il est sûr hélas qu'écouter très régulièrement de la musique à niveau réaliste finit par engendre des pertes auditives, pauvres de nous !
tovarich007
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 2327
Inscription Forum: 05 Jan 2010 21:51
  • offline

Message » 05 Avr 2019 12:48

tovarich007 a écrit:Moins longtemps que 45 mn


Peux tu donner ta source ? c'est la réglementation du travail ? Le problème c'est déja de parler avec une pondération A.


La législation n'est pas si sévères que cela, il n'y a d'ailleurs que peu de temps qu'on essaye de prendre en compte les basses fréquences avec la pondération C :ko:

La configuration dans mon profil


Spécialiste HiFi, Home Cinéma, Intégration & Installation

https://aykoz-audio.fr/
Avatar de l’utilisateur
wakup2
Pro-Fabricant Contributeur HCFR.
Pro-Fabricant Contributeur HCFR.
 
Messages: 8158
Inscription Forum: 14 Fév 2007 0:30
Localisation: Vouvray
  • offline

Message » 05 Avr 2019 12:58

En gros le cerveaux veut du plaisir mais le corps ne peut pas le supporter
Thierry B
 
Messages: 200
Inscription Forum: 23 Déc 2016 20:50
Localisation: Seine & Marne
  • offline

Message » 05 Avr 2019 13:21

Audionymphomanie ?
4AD
 
Messages: 1027
Inscription Forum: 04 Nov 2018 18:08
  • offline

Message » 05 Avr 2019 13:22

Il faut éviter de s'exposer trop longtemps, avec la plupart des systèmes audio que je voie il n'y a pas grand chose a craindre, la distorsion désagréable se fait sentir avant, comme dit plus tôt dans le poste, un niveau moyen de 85dBC qui est considéré comme un niveau d'écoute "standard", aucunes lésions auditive possible, sur un bon enregistrement dynamique ayant un facteur de crête de 20dB, le système audio doit être capable de passer des pics de 105dBC au point d'écoute, ce n'est déjà pas forcément si évident que ça a passer :wink:
Dernière édition par wakup2 le 05 Avr 2019 14:29, édité 1 fois.

La configuration dans mon profil


Spécialiste HiFi, Home Cinéma, Intégration & Installation

https://aykoz-audio.fr/
Avatar de l’utilisateur
wakup2
Pro-Fabricant Contributeur HCFR.
Pro-Fabricant Contributeur HCFR.
 
Messages: 8158
Inscription Forum: 14 Fév 2007 0:30
Localisation: Vouvray
  • offline

Message » 05 Avr 2019 13:29

4AD a écrit:
indien29 a écrit: au fil des morceaux, ça monte et plus ça monte, plus la musique est réaliste

Je suis parfaitement d'accord avec ton analyse.


Da :wink: mais si on monte trop le niveau d'écoute, nos locaux le supportant assez mal, les voix vont êtres "dilatées" loin d'un réalisme réaliste

La configuration dans mon profil


Ingénieur du Son
5.3 Local d'écoute traité 130 m3 . Filtrage & corrections FIR, processeur QSC by Ohl + 4 YAMAYA NS-1000x avec 4 médiums Be + 2 tweeters FOCAL Be + 4 SVS + 3 KEF coaxiaux Q 100 + écran LG 88' 8k
Avatar de l’utilisateur
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 9491
Inscription Forum: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare
  • offline

Message » 05 Avr 2019 13:37

Igor Kirkwood a écrit:
Da :wink: mais si on monte trop le niveau d'écoute, nos locaux le supportant assez mal, les voix vont êtres "dilatées" loin d'un réalisme réaliste


Il y a une forme de triptyque du volume sonore selon moi.
1- A faible volume seules les oreilles profitent du spectacle.
2- A volume plus élevé c'est l'osmose, les oreilles et le corps ressentent la musique.
3- A volume trop fort seul le corps profite de la musique, les oreilles souffrent.

Enfin..vu de ma seule fenêtre bien sûr.
4AD
 
Messages: 1027
Inscription Forum: 04 Nov 2018 18:08
  • offline

Message » 05 Avr 2019 14:56

wakup2 a écrit:
tovarich007 a écrit:Moins longtemps que 45 mn


Peux tu donner ta source ? c'est la réglementation du travail ? Le problème c'est déja de parler avec une pondération A.


La législation n'est pas si sévères que cela, il n'y a d'ailleurs que peu de temps qu'on essaye de prendre en compte les basses fréquences avec la pondération C :ko:


Réglementation du travail et réglementation européenne (j'ai travaillé sur ces questions de santé/sécurité au travail pendant longtemps, même si les norme ont un peu évolué, d'ailleurs dans le sens d'une sévérité toujours plus grande). Bien sûr, les SPL sont mesurés en pondéré (A) pour tenir compte de la moindre sensibilité de l'oreille aux basses et hautes fréquences, mais tout de même.

Ceci dit 95 DbA et des crêtes à 105 DbA, ce sont déjà de hauts niveaux sonores (selon le type de messages sonores, plus ou moins riches en basses et hautes fréquences, ça fait un peu plus en Db non pondérés -ce n'est pas si facile d'établir une correspondance à 0,5 Db près sur des messages sonores réels entre mesure pondérée et non pondérée, sauf à faire les deux mesures en temps réel. La différence n'est cependant pas énorme car on double la puissance et l'impression de volume sonore chaque fois qu'on augmente de 3 Db. Et il n'y a pas doublement de l'énergie sonore globale entre un Spl pondéré et un non pondéré).

Avec mon appartement et mes voisins, je ne peux pas monter si haut, sauf une fois de temps en temps, et pas longtemps.
tovarich007
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 2327
Inscription Forum: 05 Jan 2010 21:51
  • offline

Message » 05 Avr 2019 15:15

Et bien justement on aurai tout intérêt a prendre en compte les basses fréquences car si notre sensibilité est plus faible en basses fréquences, cela est de moins en vrai au fur et a mesure que le SPL augmente et cela ne veux pas pour autant dire que la pressions sonore en basses fréquences n'est pas moins dangereuses pour notre audition.

95dBA c'est très élevé comme niveau moyen ! l'indien parle de 95dBC ce qui est quand même très différents sur de l'écoute de musique bien que déjà pas mal fort, ces niveaux ne sont pas comparable, 95dBA est bien plus élevé encore.
Les crêtes on parles toujours et encore en pondération C voir Z, 105dBC pour des crêtes ce n'est pas si fort, comme tu le dit il suffit de mesurer directement avec les bonnes pondérations.

Il faut doubler l'intensité acoustique pour obtenir 3dB de plus, pour avoir une impression d'un son 2 fois plus fort c'est +10dB qu'il faut rajouter :wink:

Sur les études de psychoacoustique que j'ai les valeurs d'expositions avant dommage sont donné pour 45 minutes d'expositions pour un SPL moyenné de 95dBA, au travail la législation indique 15 minutes maxi.

La configuration dans mon profil


Spécialiste HiFi, Home Cinéma, Intégration & Installation

https://aykoz-audio.fr/
Avatar de l’utilisateur
wakup2
Pro-Fabricant Contributeur HCFR.
Pro-Fabricant Contributeur HCFR.
 
Messages: 8158
Inscription Forum: 14 Fév 2007 0:30
Localisation: Vouvray
  • offline

Message » 05 Avr 2019 16:05

Merci Wakup pour le recentrage, oui dB C et avec une pondération longue, comme indiqué dans mon premier message, le sonometre indique des pics très bref en raffraichissement 0,5 secondes.

Pour avoir écouté chez toi, chez Igor, chez le Daim, chez THXRD, les démos sont toujours proche de ces niveaux (avec qqs nuances quand meme :D ) à ces niveaux, évidement ce sont des gros systèmes à disto basses et c'est bien mis en oeuvre, c'est pour ça que c'est bon à ce type de niveau !

C'est aussi assez proche du niveau "cinéma" qui lui est normalisé.

Sur mon ancien système qui était enorme, je pouvais encore allez au dela (80m2, 4 GTI 12 + 2 RCF 15, bas med avec un 12G40, Radian 2" au dessus), c'était de la folie, tremblement de terre sur les nappes d'infras, l'aigu qui accroche les oreilles, au bout de 5 minutes, le cerveau demandait lui meme à réduire par fatigue auditive, alors que, pourtant, c'était très bons en début d'écoute.

Le probleme n'étant pas le grave, j'ai vu en concert que là on peut metre la dose sans que ça gène, c'est le corps qui perçoit, mais le médium et l'aigu, meme avec une disto contenue, rendent l'affaire vite désagréable, il faut je crois suivre ce que l'on ressent et immédiatement arreter des que la moindre gene apparait.

95dB C pondéré sur 15 secondes, si on est bien, c'est me semble t'il le niveau ou les oreilles apprécient le mieux le système, ou il se déploie, ou le grave cogne et commence à se faire sentir physiquement, ce qui est toujours sympa pour ceux qui apprécient.

Maintenant et comme dit plus haut, ça doit être hyper clean, le moindre défaut, la montée de disto, une RF défaillante, c'est l'oreille qui accroche et c'est vite insupportable.
On entendait souvent ça avant dans les concerts, les discothèques, avec juste l'envie de se boucher les oreilles et de partir en courant.

La configuration dans mon profil


La chance est le faux ami de l'idiot
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 8626
Inscription Forum: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris
  • offline

Message » 05 Avr 2019 16:35

Il reste qu'un haut niveau de SPL, si il peut être un critère pour celui qui cherche ce genre d'émotion, n'est pas en soi un critère de qualité essentiel d'un système.
Le percheron
 
Messages: 2824
Inscription Forum: 16 Aoû 2017 15:22
  • offline

Message » 05 Avr 2019 17:12

Je suis d'accord avec toi, si la pièce est petite, c'est compliqué, mais vers les 30m2, c'est jouable avec un peu d'acoustique, un bon gros système et une belle EQ.

Le plaisir est autre quand même (c'est l'objet du post) même si c'est déjà plaisant à des SPL plus bas

La configuration dans mon profil


La chance est le faux ami de l'idiot
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 8626
Inscription Forum: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris
  • offline

Message » 06 Avr 2019 9:11

wakup2 a écrit:Il faut éviter de s'exposer trop longtemps, avec la plupart des systèmes audio que je voie il n'y a pas grand chose a craindre, la distorsion désagréable se fait sentir avant, comme dit plus tôt dans le poste, un niveau moyen de 85dBC qui est considéré comme un niveau d'écoute "standard", aucunes lésions auditive possible, sur un bon enregistrement dynamique ayant un facteur de crête de 20dB, le système audio doit être capable de passer des pics de 105dBC au point d'écoute, ce n'est déjà pas forcément si évident que ça a passer :wink:


Je crois que 85dB pondération C qui prend en considération les très basses fréquences... la même mesure en pondération A donnerait une valeur inférieure
Je dis ça car ce n'est pas clair..par rapport par exemple.. aux niveaux sonores maxi généralement admis que l'on doit respecter dans le tertiaire, l'industrie, la législation du travail Etc.. exprimé plutôt en dBA (pondération À)
Á confirmer donc... :wink: De toute façon pour notre passion commune mon seuil de tolérance pendant un concert et généralement le même que lors de l'écoute à la maison. :wink:
wuwei
 
Messages: 3559
Inscription Forum: 05 Jan 2006 10:58
  • offline

Message » 06 Avr 2019 10:40

wakup2 a écrit:Et bien justement on aurai tout intérêt a prendre en compte les basses fréquences car si notre sensibilité est plus faible en basses fréquences, cela est de moins en vrai au fur et a mesure que le SPL augmente et cela ne veux pas pour autant dire que la pressions sonore en basses fréquences n'est pas moins dangereuses pour notre audition.

95dBA c'est très élevé comme niveau moyen ! l'indien parle de 95dBC ce qui est quand même très différents sur de l'écoute de musique bien que déjà pas mal fort, ces niveaux ne sont pas comparable, 95dBA est bien plus élevé encore.
Les crêtes on parles toujours et encore en pondération C voir Z, 105dBC pour des crêtes ce n'est pas si fort, comme tu le dit il suffit de mesurer directement avec les bonnes pondérations.

Il faut doubler l'intensité acoustique pour obtenir 3dB de plus, pour avoir une impression d'un son 2 fois plus fort c'est +10dB qu'il faut rajouter :wink:

Sur les études de psychoacoustique que j'ai les valeurs d'expositions avant dommage sont donné pour 45 minutes d'expositions pour un SPL moyenné de 95dBA, au travail la législation indique 15 minutes maxi.


La pondération A est celle qui simule le mieux le comportement d'une oreille humaine moyenne. la pondération C prend surtout en compte les crêtes de modulation, or c'est la durée d'exposition qui constitue le principal critère d'atteinte à l'audition. c'est la raison pour laquelle les normes européennes et celles du droit du travail français (et de bien d'autres pays) retiennent des mesures en pondération A. Bien sûr, une crête de modulation très élevée dans le grave peut aussi provoquer des dégâts auditifs, mais c'est moins fréquents en ambiance professionnelle ou quotidienne que des niveaux moyens élevés avec peu de crêtes.

Il ne s'agit pas seulement de psychoacoustique mais surtout de physioacoustique. certes, un son agréable à niveau élevé procure moins de stress, et est donc un peu moins dangereux qu'un son de même niveau ressenti comme désagréable (ce qui est le cas des sons en ambiance de travail, c'est nettement moins sympa que la musique). mais malgré tout, agréable ou pas, des SPL élevés soutenus ont des effets néfastes sur l'audition. Je maintiens que 45 mn en Dba, c'est vraiment beaucoup et plutôt dangereux, d'où les normes plus strictes.
tovarich007
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 2327
Inscription Forum: 05 Jan 2010 21:51
  • offline


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message