Modérateurs: Staff Haute-Fidélité, Staff Univers Casques, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 32 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Michel Serres...

Message » 13 Juin 2019 20:24

Bigga69 a écrit:Ben on peut communiquer, mais là j'avoue, c'est compliqué de te suivre car tes explications sont assez absconses: elle parlent tantôt de sons de la musique, tantôt de document sonore, ce qui est bien différent.
Pour ce que tu décris dans ton dernier message, on a déjà le terme fidélité, pas besoin d'un autre terme moins pertinent.


+ 1

Et même de Haute fidélité... un mot, je crois, né au début des années 1950 aux Etat-Unis et il dit bien ce qu'il dit...
haskil
 
Messages: 57119
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Annonce

Message par Google » 13 Juin 2019 20:24

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 13 Juin 2019 20:45

jean GROS a écrit:
pm57 a écrit:
Du même genre que les clips vidéo irréels qui font vendrent des téléviseurs ?


Je vais peut être choquer mais je pense que le public fait la différence entre une image surboostée et une image "normale" ! mais là aussi, il peut y avoir de nombreuses variantes et surtout les réglages volontairement poussées aussi :)
par contre, en audio, c'est plus diff. de savoir, on peut aussi en montant le volume donner l'impression que c'est meilleur ! ou des dispositions particulières !!!

j'ai même entendu des enceintes volontairement mises hors phase pour donner l’illusion d'une plus grande ambiance !


C'est une question de référence au réel. On voit en permanence à quoi ressemble une personne, une voiture, un immeuble, un chien, un chat. Leur reproduction plus ou moins fidèle à l'écran est immédiatement appréciée en fonction de ce réel que nous avons en permanence sous les yeux et en mémoire. Telle focale déformant les lignes de fuite et les proportions, telle saturation de couleur non conforme à la réalité sera immédiatement perçue par comparaison au réel.

Avec un enregistrement musical cette confrontation au réel est plus délicate, voire impossible dans l'immense majorité des cas. En effet, hormis le cas de la musique classique sur instruments acoustiques (avec deux micros et sans traitements ni compressions ultérieures ...), quasiment toutes les autres formes de musiques sont produites et n'ont pas de réalité. Pardon pour notre amie Diana Krall qui sert d'exemple à chaque fois que ce genre de débat survient mais c'est la rançon de la gloire : quelle femme au monde a cette voix réellement, à la fois en timbre et en taille dans l'espace ? Personne n'a cette voix. En conséquence, cette voix change selon les enceintes qui reproduisent ses enregistrements et bien malin celui qui peut dire que telle enceinte est plus fidèle que telle autre en écoutant de telles musiques.

Musiques au demeurant légitimes et dignes d'être appréciées.
syber
 
Messages: 11950
Inscription Forum: 30 Juil 2005 15:07
  • offline

Message » 13 Juin 2019 22:27

Musicalité n'a donc rien à voir avec Haute Fidélité. On comprend toute la difficulté aujourd'hui pour référencer et hiérarchiser des Enregistrements, des Albums, des Appareils, des Systèmes.. en fonction de ces deux critères.
wuwei
 
Messages: 3562
Inscription Forum: 05 Jan 2006 10:58
  • offline

Message » 14 Juin 2019 7:10

wuwei a écrit:Musicalité n'a donc rien à voir avec Haute Fidélité. On comprend toute la difficulté aujourd'hui pour référencer et hiérarchiser des Enregistrements, des Albums, des Appareils, des Systèmes.. en fonction de ces deux critères.

Appliquée au produit audio, la définition de la musicalité — capacité à reproduire fidèlement les sons de la musique (cnrtl) — est la meilleure définition. Et même à mon avis la seule. Elle ne contredit pas celle de haute-fidélité. Ces deux notions sont intriquées, si j'ose dire...
Le substantif musicalité est employé par le magazine ON-Mag, p.ex.
Refuser le mot musicalité pour l’audio tout en préconisant celui de transparence est assez cocasse. En matière de « connotation » (polysémie) bonjour !
Avec transparence — au sens premier propriété qu'a un corps, un milieu, de laisser passer les rayons lumineux, de laisser voir ce qui se trouve derrière (cnrtl) —, peu de chance en effet de se mettre d’accord lors d’une écoute collective.
Pas davantage en utilisant celui de neutralité appliqué à l’audio d’ailleurs.
Des mots souvent utilisés par ceux-là même qui ne jurent que par la "rigueur" de la mesure technique.
Comprenne qui pourra… :siffle:
padcost
 
Messages: 2239
Inscription Forum: 08 Sep 2014 9:19
  • offline

Message » 14 Juin 2019 10:13

wuwei a écrit:Musicalité n'a donc rien à voir avec Haute Fidélité. On comprend toute la difficulté aujourd'hui pour référencer et hiérarchiser des Enregistrements, des Albums, des Appareils, des Systèmes.. en fonction de ces deux critères.


Fort juste, le concept de musicalité, d'introduction bien plus récente que celui de Haute-fidélité, renvoie au goût, aux préférences de l'audiophile qui l'emploie. Il est vague, ne créée pas de consensus autour de ce qu'il décrit. Pour untel, une enceinte sera musicale, pour tel autre, elle ne le sera pas. Ce mot est souvent utilisé comme argument suprême pour distinguer les marques qui ont la "carte" comme on dit de celles qui ne l'ont pas.

L'expression haute-fidélité dit de quoi il s'agit : elle désigne des appareils qui modifient le moins possible le signal qu'ils reproduisent, qui lui sont le plus transparent possible en l'état des techniques du temps. Elle a même été normée, comme la haute définition est aujourd'hui normée en vidéo comme en audio. La norme servant à protéger le consommateur (et parfois le marché d'un pays..). Certains appareils n'atteignant pas cette norme peuvent d'ailleurs être qualifiés de "musicaux" par ceux qui les apprécient.
haskil
 
Messages: 57119
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 14 Juin 2019 11:28

La norme hifi date de la préhistoire (!).

« Contrairement à une opinion largement répandue, les appareils « hi-fi » ne doivent pas répondre impérativement à des « normes hi-fi » : si des tentatives pour imposer des normes ont existé dans le passé, aucune vérification des performances n'est réalisée par un organisme officiel. L'idée même de « norme Hi-fi » est peu satisfaisante : le but des normes est généralement d'assurer la sécurité et l'interopérabilité des équipements, d'indiquer des méthodes de mesure, pas d'exiger un niveau de performance, ici difficile à définir et devant être réactualisé sans cesse. Le terme « hifi » peut donc être utilisé pratiquement sans contrainte par les fabricants, distributeurs, revendeurs. Les normes pouvant être invoquées sont soit obsolètes soit ne pouvant s'imposer en France car émanant d'organismes étrangers » (Wikipedia).

Obsolètes ou sans contraintes. Clairement formulé.

« L'idée majeure de la haute-fidélité, contenue dans son nom même, est de reproduire un enregistrement de façon à obtenir une diffusion sonore aussi parfaitement conforme que possible à l'original. » (Wikipedia)

Conforme à l'original. Cet original n'étant pas concrètement connu de l'utilisateur, celui-ci ne peut donc se fier qu'à la capacité de reproduire fidèlement les sons de la musique de son système d'écoute, quelqu'en soit le niveau technique.
La haute-fidélité concerne d'abord et avant tout les fabricants (être techniquement fidèle dans la reproduction du son c'est la base du métier, j'imagine...). Le sens de tout l'article Wikipedia.
La musicalité concerne directement l'utilisateur, la musicalité de son matériel d'écoute, la seule qu'il peut évaluer in situ à partir de son bagage culturel.

Lors d'une comparaison p.ex., les différentes qualités musicales de tel ou tel appareil s'entendent immédiatement. Il restera à les définir et à les discriminer — entre autres choses le travail des essayeurs "hifi". Et ici interviendront les éléments et jeux de langage (ce que soi-disant l'on ne peut dire au-delà de la technique et qu'il faudrait taire :lol: )...
padcost
 
Messages: 2239
Inscription Forum: 08 Sep 2014 9:19
  • offline

Message » 14 Juin 2019 11:40

Pas une installation HIFI n'a exactement le même son, trop de critères rentre en ligne de compte, donc ''haute fidélité'' oui, mais alors au sens large, et on peut tenter de régler aux petits oignons, à un moment ou un autre arrive le critère de la préférence.
pm57
 
Messages: 2520
Inscription Forum: 02 Aoû 2004 16:16
Localisation: Genève
  • offline

Message » 14 Juin 2019 11:46

pm57 a écrit:Pas une installation HIFI n'a exactement le même son, trop de critères rentre en ligne de compte, donc ''haute fidélité'' oui, mais alors au sens large, et on peut tenter de régler aux petits oignons, à un moment ou un autre arrive le critère de la préférence.


C'est un but poursuivi par les concepteurs depuis l'apparition de l'enregistrement... Alors il est évident qu'à un moment ou un autre arrive le critère de la préférence... et que là, le mot Musicalité sert à exprimer les préférences de chacun qui les met dedans.
haskil
 
Messages: 57119
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 14 Juin 2019 14:02

padcost a écrit:La norme hifi date de la préhistoire (!).

« Contrairement à une opinion largement répandue, les appareils « hi-fi » ne doivent pas répondre impérativement à des « normes hi-fi » : si des tentatives pour imposer des normes ont existé dans le passé, aucune vérification des performances n'est réalisée par un organisme officiel. L'idée même de « norme Hi-fi » est peu satisfaisante : le but des normes est généralement d'assurer la sécurité et l'interopérabilité des équipements, d'indiquer des méthodes de mesure, pas d'exiger un niveau de performance, ici difficile à définir et devant être réactualisé sans cesse. Le terme « hifi » peut donc être utilisé pratiquement sans contrainte par les fabricants, distributeurs, revendeurs. Les normes pouvant être invoquées sont soit obsolètes soit ne pouvant s'imposer en France car émanant d'organismes étrangers » (Wikipedia).

Obsolètes ou sans contraintes. Clairement formulé.

« L'idée majeure de la haute-fidélité, contenue dans son nom même, est de reproduire un enregistrement de façon à obtenir une diffusion sonore aussi parfaitement conforme que possible à l'original. » (Wikipedia)

Conforme à l'original. Cet original n'étant pas concrètement connu de l'utilisateur, celui-ci ne peut donc se fier qu'à la capacité de reproduire fidèlement les sons de la musique de son système d'écoute, quelqu'en soit le niveau technique.
La haute-fidélité concerne d'abord et avant tout les fabricants (être techniquement fidèle dans la reproduction du son c'est la base du métier, j'imagine...). Le sens de tout l'article Wikipedia.
La musicalité concerne directement l'utilisateur, la musicalité de son matériel d'écoute, la seule qu'il peut évaluer in situ à partir de son bagage culturel.

Lors d'une comparaison p.ex., les différentes qualités musicales de tel ou tel appareil s'entendent immédiatement. Il restera à les définir et à les discriminer — entre autres choses le travail des essayeurs "hifi". Et ici interviendront les éléments et jeux de langage (ce que soi-disant l'on ne peut dire au-delà de la technique et qu'il faudrait taire :lol: )...


C'est ça: la haute fidélité concerne les fabricant, puisque c'est eux qui la conçoivent. Mais l'utilisateur est quand même à même de juger si le matos sonne vrai ou pas du tout, déjà, et d'autre part on a quelques critères, comme par exemple la THD, pour savoir si on a affaire à un matériel fidèle ou pas.
Après, comme je l'ai déjà dit, on peut aimer une coloration, ce n'est pas une tare, mais on s'éloigne de la volonté de communication universelle que certaines mesures des électroniques nous permet.
Bigga69
 
Messages: 1038
Inscription Forum: 08 Juin 2018 18:57
Localisation: Rhône
  • offline

Message » 14 Juin 2019 14:12

pm57 a écrit:Pas une installation HIFI n'a exactement le même son, trop de critères rentre en ligne de compte, donc ''haute fidélité'' oui, mais alors au sens large, et on peut tenter de régler aux petits oignons, à un moment ou un autre arrive le critère de la préférence.


On parle de fidélité des électroniques et des enceintes. Le rendu global d'une installation hifi dépend aussi beaucoup du local d'écoute. L'électronique n'a souvent pas grand chose à voir avec ces différences, qui sont surtout liées aux enceintes et pièces d'écoute.
Bigga69
 
Messages: 1038
Inscription Forum: 08 Juin 2018 18:57
Localisation: Rhône
  • offline

Message » 14 Juin 2019 14:41

Bigga69 a écrit:C'est ça: la haute fidélité concerne les fabricant, puisque c'est eux qui la conçoivent. Mais l'utilisateur est quand même à même de juger si le matos sonne vrai ou pas du tout, déjà, et d'autre part on a quelques critères, comme par exemple la THD, pour savoir si on a affaire à un matériel fidèle ou pas.
Après, comme je l'ai déjà dit, on peut aimer une coloration, ce n'est pas une tare, mais on s'éloigne de la volonté de communication universelle que certaines mesures des électroniques nous permet.


Et fort heureusement, la norme ancienne, d'abord allemande, a évolué... elle est un minium syndical sous lequel... il n'est pas de haute fidélité.

Et bien évidemment, la haute fidélité dit bien ce qu'elle dit : être le plus possible transparente au signal que la chaine hifi reproduit, le modifier le moins possible...

Après ça, on peut tenter de noyer le poisson dans la mare sans fond de la musicalité, mot auquel chacun donne un sens différent et ne permet pas de discriminer entre les appareils, on en revient au même point de départ qui est

Michel Serre a été photographié une enceinte Cabasse derrière lui :lol: :
haskil
 
Messages: 57119
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 14 Juin 2019 15:40

Bigga69 a écrit:
pm57 a écrit:Pas une installation HIFI n'a exactement le même son, trop de critères rentre en ligne de compte, donc ''haute fidélité'' oui, mais alors au sens large, et on peut tenter de régler aux petits oignons, à un moment ou un autre arrive le critère de la préférence.


On parle de fidélité des électroniques et des enceintes. Le rendu global d'une installation hifi dépend aussi beaucoup du local d'écoute. L'électronique n'a souvent pas grand chose à voir avec ces différences, qui sont surtout liées aux enceintes et pièces d'écoute.



C'est bien ce que j'essayais de dire, l'électronique c'est plus un problème aujourd'hui, les enceintes on les choisi le plus fidèle possible, (donc mesurée en chambre sourde), n'empêche qu'arrivé à la maison, on a plus le même son, ni chez les un, ni chez les autres, la pièce donne ce qu'elle peut, et les plus pointus s'essayent à corriger tout ça à coups de DSP, mais comme personne ne corrige exactement de la même manière, (la fameuse préférence), on a toujours pas le même son partout, d’où ma conclusion '' haute fidélité, mais dans une certaine fourchette''.
pm57
 
Messages: 2520
Inscription Forum: 02 Aoû 2004 16:16
Localisation: Genève
  • offline

Message » 14 Juin 2019 17:03

On est d'accord.
C'est pour cela que le terme fidélité ne peut être attribué qu'aux électroniques et enceintes. Le reste, l'environnement d'écoute, est au mieux neutre.
Bigga69
 
Messages: 1038
Inscription Forum: 08 Juin 2018 18:57
Localisation: Rhône
  • offline

Message » 14 Juin 2019 17:35

« Le terme « hifi » peut donc être utilisé pratiquement sans contrainte par les fabricants, distributeurs, revendeurs. Les normes pouvant être invoquées sont soit obsolètes soit ne pouvant s'imposer en France car émanant d'organismes étrangers » (Wikipedia)

Ce paragraphe correspond étroitement à la réalité du Marché.

La musicalité est celle de l'appareil et du système que l'on écoute. C'est la seule chose évaluable en situation à la portée de l'utilisateur. Il n'en existe pas d'autre. Evaluable et comparable aux produits concurrents.
Ce qu'évalue aussi les essayeurs très compétents de revues comme Classica et Diapason p.ex.

La reproduction musicale est chose top sérieuse pour être confiée exclusivement aux techniciens.
L'écoute de l'utilisateur est le meilleur stimulant (et le seul) à même de faire progresser musicalement les produits "haute-fidélité". Et c'est heureux...
padcost
 
Messages: 2239
Inscription Forum: 08 Sep 2014 9:19
  • offline

Message » 14 Juin 2019 18:35

padcost a écrit:« Le terme « hifi » peut donc être utilisé pratiquement sans contrainte par les fabricants, distributeurs, revendeurs. Les normes pouvant être invoquées sont soit obsolètes soit ne pouvant s'imposer en France car émanant d'organismes étrangers » (Wikipedia)

Ce paragraphe correspond étroitement à la réalité du Marché.

La musicalité est celle de l'appareil et du système que l'on écoute. C'est la seule chose évaluable en situation à la portée de l'utilisateur. Il n'en existe pas d'autre. Evaluable et comparable aux produits concurrents.
Ce qu'évalue aussi les essayeurs très compétents de revues comme Classica et Diapason p.ex.

La reproduction musicale est chose top sérieuse pour être confiée exclusivement aux techniciens.
L'écoute de l'utilisateur est le meilleur stimulant (et le seul) à même de faire progresser musicalement les produits "haute-fidélité". Et c'est heureux...


A la portée de l'utilisateur, il y a aussi les forum ou certains blogs, où des techniciens, comme tu aimes à les décrire (Il me semble qu'ils ont quand même un avantage sur les autres, car en plus de leurs compétences techniques, ils possèdent aussi des oreilles), renseignent les autres utilisateurs de leurs essais en précisant leur méthode.
Et puis, si c'est certainement vrai que certaines marques manient habilement les mesures tronquées, d'autres sont plus honnêtes. Et elles sont de plus en plus nombreuses.
Pour le reste, je te laisse à ton univers onirique...
Bigga69
 
Messages: 1038
Inscription Forum: 08 Juin 2018 18:57
Localisation: Rhône
  • offline


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message