Utilisateurs parcourant ce forum: ALAIN B 33, BL89, blam17, boboz2, boXem | audio, DSAGNES, Goan, Nigel, pat789, Patrice75015, shawnforever, smalah, Steffou80, vfr2002, ZEPHYR92 et 76 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Signatures sonores ?

Message » 25 Mar 2022 11:02

Enceintes qui seront achetées par des amateurs qui t'expliqueront tout le mal qu'il faut penser des correcteurs de tonalité et - vade retro satanas - du loudness :lol:

En fait ils achètent un loudness embarqué dans l'enceinte.
syber
 
Messages: 12153
Inscription Forum: 30 Juil 2005 15:07
  • online

Annonce

Message par Google » 25 Mar 2022 11:02

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 25 Mar 2022 11:31

Le loudness c'est vraiment un très bon truc, sauf que souvent ça n'a rien à voir avec ce qui est attendu, c'est bien le problème :cry: .
Esscobar
 
Messages: 5074
Inscription Forum: 27 Sep 2016 18:10
  • online

Message » 25 Mar 2022 12:25

Les choses étant ce qu'elles sont, il faut reconnaître que B&W a un sens marketing très pragmatique.

Ils ont en gros deux gammes qui cohabitent. Une gamme fidèle pour amateurs sachant comment doit sonner une enceinte. Et une gamme loudness pour les amateurs un peu plus "amateurs" qui n'écoutent pas très fort, ne savent pas vraiment comment doit sonner une enceinte et/ou sont sans doute un peu bercés par le discours audiophile qui voue aux gémonies les correcteurs sur les amplis (une interprétation dévoyée du fameux "fil droit avec du gain").

Le problème est que cette seconde gamme d'enceintes a un programme limité d'utilisation aux écoutes à faible niveau.

La bonne logique de fonctionnement est d'avoir des enceintes neutres qui soient utilisables dans toutes les conditions et à tous les niveaux d'écoute, et de réaliser les adaptations nécessaires en fonction des conditions d'écoute grâce aux réglages du pre-amplificateur.
syber
 
Messages: 12153
Inscription Forum: 30 Juil 2005 15:07
  • online

Message » 25 Mar 2022 13:26

Kishizo42 a écrit:
syber a écrit:Et non, ce n'est pas une plaisanterie
....
La neutralité ABXiène prescrit des écoutes instantanées et répétées avec, comme en informatique, un résultat + ou un résultat -
Pour juger les enceintes , il convient d'être plus subtil; en effet c'est la courbe de réponse de cette enceinte, dans un bon local donné, qui va déterminer à 80% le résultat auditif.
Hors aucune bonne enceinte X n'a une courbe de réponse identique à une bonne enceinte Y
Comment alors échapper à la subjectivité de la préférence ?

C'est relativement simple il suffit dans un bon local d'ajuster, via une égalisation sophistiquée à la JLO, les courbes de réponse des enceintes X et Y pour découvrir, avec étonnement pour certains, qu'elles sonnent "quasiment pareil".

Dagda a écrit:Et comment feraient-ils pour vendre autant de modèles s'ils sonnaient tous pareils ?
A un moment donner il faut justifier le fait que l'on ai 50 modèles au catalogue et vendre le plus cher comme étant le meilleurs (commercialement parlant parce que techniquement c'est pas souvent le cas).
D.


Dagda j'évoquais seulement les bonnes enceintes .

Et donc pas les casserolettes de chez Klipsch etc..

La configuration dans mon profil


Ingénieur du Son
5.3 Local d'écoute traité 130 m3 . Filtrage & corrections FIR, processeur QSC by Ohl + 4 YAMAYA NS-1000x avec 4 médiums Be + 2 tweeters FOCAL Be + 4 SVS + 3 KEF coaxiaux Q 100 + écran LG 88' 8k
Avatar de l’utilisateur
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 10129
Inscription Forum: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare
  • online

Message » 25 Mar 2022 14:44

Ouh je serais moins catégorique ... :hehe:
Parce que des bonnes enceintes ça implique de savoir comment elles ont été conçues, savoir pour quelle destination (proche, lointain, ...)
Et puis, c'est quoi une bonne enceinte ? :ko:

Image

La configuration dans mon profil


La bougie de ton intelligence n'éclairera ta vie que le jour où tu arrêteras toi-même de souffler dessus !
On ne peut pas donner à boire à un âne qui n'a pas soif
Avatar de l’utilisateur
Dagda
Staffs DIY & Haute-Fidélité
Staffs DIY & Haute-Fidélité
 
Messages: 12032
Inscription Forum: 22 Déc 2005 14:53
Localisation: Fontenay sous Bois
  • online

Message » 25 Mar 2022 14:48

Igor Kirkwood a écrit:...

Dagda j'évoquais seulement les bonnes enceintes .

Et donc pas les casserolettes de chez Klipsch etc..


Faut pas pousser, il n'y a pas que des casseroles, chez Klipsch.

La Horn, certaines Cornwall sont tout à fait respectables ...

La configuration dans mon profil


Sound performed by JBL, JBL powered by McIntosh & Phase Linear. What else ...?
CR installation by HcFr Team : http://issuu.com/homecinema-fr.com/docs ... 81/9959588
Pour les autres photos, voir lien dans mon profil
Avatar de l’utilisateur
itofa
Administrateur Suppléant de l'Association & Admin Forum Home-Cinema
Administrateur Suppléant de l'Association & Admin Forum Home-Cinema
 
Messages: 11209
Inscription Forum: 14 Déc 2007 23:31
Localisation: Montpellier area...
  • offline

Message » 25 Mar 2022 14:58

Perso je n'ai jamais entendu une enceinte même haut de gamme sonner exactement de pareil qu'une autre, d'ailleurs en analysant la réponse en fréquence en multi axe, la disto harmonique/IMD, l'amortissement, ect, etc... on observe de très net différences même sur les enceintes HDG et on ne parle pas de certains délires ésotériques.

Après, des enceintes HDG ayant des caractéristiques proches, vont sonner de manière proches, en général ça demande quand même souvent un minimum d'égalisation pour que les réponses en fréquences se calques les unes sur les autre.

La configuration dans mon profil


Spécialiste HiFi, Home Cinéma, Intégration & Installation

https://aykoz-audio.fr/
Avatar de l’utilisateur
wakup2
Pro-Fabricant Contributeur HCFR.
Pro-Fabricant Contributeur HCFR.
 
Messages: 8885
Inscription Forum: 14 Fév 2007 0:30
Localisation: Vouvray
  • online

Message » 25 Mar 2022 15:11

Tout à fait d’accord
Par priorité, de bonnes enceintes ont surtout une réponse hors axe qui suit la réponse dans l’axe, au moins c’est egalisable…

Pour le choix de la directivité, il dépends avant tout comme le dit Wakup, de l’usage, celui qui veut être loin a intérêt à prendre des enceintes directives, surtout dans une acoustique reverberente.

Ensuite évidement, si directif, le DI montre une réponse croissante, avec une rupture dans le bas médium ( une virgule d’autant plus marqué que c’est directif dans le haut médium )

L’autre problème des enceintes a directivite croissante, c’est que ça manque d’aigu, ou ça arrache les oreilles, par manque de réverberé dans les HF (souvenirs des pavillons JMLC)

La configuration dans mon profil


La chance est le faux ami de l'idiot
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 9579
Inscription Forum: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris
  • online

Message » 25 Mar 2022 18:31

indien29 a écrit:Tout à fait d’accord
Par priorité, de bonnes enceintes ont surtout une réponse hors axe qui suit la réponse dans l’axe, au moins c’est egalisable…

Ne suis pas hélas :oops: fin connaisseur d'un grand nombre d'enceintes. Ne savais même pas que Klipsch. en faisait des bonnes

Par contre en tant qu'ingé son, sais écouter.

Le concept de "bonnes enceintes" a minima n'est sans doute pas si évident à définir. pour certains...Voir la controverse au sujet de sa définition. :o

Préfère alors évoquer une caractéristique clef des dites "bonnes enceintes "

C'est à dire leur aptitude, dans un bon local + une égalisation aux petits oignons d'aboutir à la "quasi ressemblance" qu'évoquait Syber .
Il me semble que Jean-Luc Ohl soit aussi de cet avis.

La configuration dans mon profil


Ingénieur du Son
5.3 Local d'écoute traité 130 m3 . Filtrage & corrections FIR, processeur QSC by Ohl + 4 YAMAYA NS-1000x avec 4 médiums Be + 2 tweeters FOCAL Be + 4 SVS + 3 KEF coaxiaux Q 100 + écran LG 88' 8k
Avatar de l’utilisateur
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 10129
Inscription Forum: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare
  • online

Message » 26 Mar 2022 1:39

Sur la neutralité, mon avis est que nous n'avons pas tous la même définition, dès lors il est difficile de communiquer. Je vais donner la mienne.

Il me semble qu'en se plaçant dans une approche objective de la reproduction sonore, la neutralité ne peut correspondre qu'à une chose : retrouver ce qui a été capté en entrée, à la sortie du système. Cela repose sur des éléments tangibles avec une existence propre. Pour moi un scientifique se détournera vite de la tentation de comparer le son de l'objet sonore à l'origine de l'enregistrement, de celui sortant de l'enceinte. Cette approche ne conduit qu'à une approche subjective d'écoute. On ne sait pas non plus a priori quel doit être le degré de ressemblance. Il n'y a pas identité entre la musique vivante et la musique enregistrée, ce sont deux réalités différentes. La neutralité perçue par nos ancêtres à la période de reproduction sonore au gramophone ferait sourire aujourd'hui, comme celle d'aujourd'hui, le fera probablement demain avec notre descendance. La neutralité est ou n'est pas.

D'ailleurs même dans le domaine de la musique vivante, peut-on caractériser objectivement un son neutre ? les ondes sonores sont très volatiles et prennent la couleur de ce qui les entoure. Sauf éventuellement à placer le musicien dans une chambre sourde, et quand bien même alors le placement du micro, leur nombre... apporteront des identités différentes au son capté pour un même événement sonore. Les ondes sonores sont insaisissables d'une manière neutre, on ne peut les graver dans un marbre de neutralité. La seule réalité physique définie est l'empreinte figée par la sensibilité du micro et de son opérateur. La certitude objective est ce qui est capté pas ce qui doit être capté. Ce qui peut nous permettre de contrôler si personne n'a rien mangé ou au contraire amené de supplémentaire, c'est le fichier numérique. Peut-être que cela a un autre terme, je ne suis pas technicien du son. Cette empreinte doit donc se retrouver en sortie, mais le problème est qu'il est possible de la contrôler uniquement en amont de l'enceinte, car à sa sortie, il y a transformation en ondes sonores, l'écueil subjectif se retrouve.

Pour contourner cette difficulté dans une précédente discussion, je me demandais s'il n'était pas possible de faire une boucle complète. Peut-être est ce irréalisable en pratique, mais l'idée était de placer un micro à la sortie du système, capter le son émis par l'enceinte, afin d'obtenir son empreinte :mdr: La relancer à l'entrée de la même chaine, et enregistrer avec un mimétisme parfait dans le placement etc lors de sa nouvelle sortie. Dans l'absolu, si neutralité il y a, on devrait avoir une empreinte très semblable. Il faudrait capter le champ direct et ne pas être perturbé par l'acoustique de l'endroit, sinon celui-ci se doublerait à chaque boucle et cela deviendrait spécial :lol:

Dans une approche subjective de la neutralité, celle du mélomane souhaitant retrouver sa propre perception de la musique au travers de ce qui émane de sa chaine, l'approche est différente. Le souhait est celui d'une signature sonore particulière, celle donnant l'impression d'écouter de la musique vivante. Plutôt que neutre, le terme plus approprié me paraîtrait être naturel. La neutralité n'entraine pas de facto ce naturel. L'enregistrement n'étant pas neutre, un tel système au sens objectif devrait reconduire à cette même absence de neutralité. Ce que l'on devrait entendre, c'est l'enregistrement. Le mélomane agira alors de toutes les manières possibles pour obtenir le son qu'il souhaite. Correction du matériel de l'acoustique de la pièce etc... En l'état c'est comme cela que je comprends le sujet et c'est pourquoi à cette dernière conception, je répondais que cette neutralité était de type subjective. Ce qui ne veut pas dire que je la considère comme fausse, il y a des subjectivités plus éclairées que d'autres, toutes ne se valent pas non plus. Un mélomane m'annonçant son système d'une neutralité exemplaire, je vais avec plaisir en faire l'écoute pour percer les mystères de la neutralité. Ce que je ne comprends pas, c'est cette propension à ne pas se considérer comme subjectiviste, alors que nous le sommes tous au stade de l'écoute.
Kishizo42
 
Messages: 328
Inscription Forum: 02 Mai 2019 21:45
  • offline

Message » 26 Mar 2022 8:11

La sensation d'euphonie est un objectif sans doute plus réaliste que la neutralité absolue concernant des systèmes de reproduction?
Par ailleurs le risque d'une signature sonore particulière peut favoriser certains supports/enregistrements et être catastrophique sur d'autres.
Une chaîne plus équilibrée va augmenter le nombre d'albums qui rendent bien à l'oreille, et mettre aussi en valeur des choix d'enregistrement. On passe du constat "cet album est vraiment mal enregistré" à "ils ont fait tel choix pour prendre la voix du chanteur principal, projetée en arrière avec telle réverbération" et ça passe bien avec la chaîne hifi mais j'aime le choix artistique ou je l'aime moins.
Rayphi
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1107
Inscription Forum: 15 Avr 2019 19:17
Localisation: 60
  • offline

Message » 26 Mar 2022 8:51

Esscobar a écrit:Bonjour Yoann44,

Yoann44 a écrit:Bien sur qu'il y a une signature sonore propre à chaque fabricant côté enceinte grand public. Pourquoi ? Parce que les constructeurs n'en ont cure de nos sempiternels débats stériles. Ils veulent juste vendre leur produit sur un marché très concurrentiel donc chacun y va de sa "patte".

Peux-tu nous dire comment fait un constructeur pour apporter une signature à ses enceintes (j'ai une petite idée, mais j'aimerai que tu développes ce point)
Wakeup a répondu avant moi donc je ne vais faire que de la redite mais il suffit déjà de regarder la réponse en fréquence - dans l'axe et hors axe - pour se donner une idée de la signature et autres coquetteries ;)

Si je reprends chez Focal, les gammes Beryllium grand public ont toutes eu la même bosse vers 5kHz et ce n'est clairement pas une erreur de conception ni même une radinerie, juste un choix.

syber a écrit:Ils ont en gros deux gammes qui cohabitent. Une gamme fidèle pour amateurs sachant comment doit sonner une enceinte. Et une gamme loudness pour les amateurs un peu plus "amateurs" qui n'écoutent pas très fort, ne savent pas vraiment comment doit sonner une enceinte et/ou sont sans doute un peu bercés par le discours audiophile qui voue aux gémonies les correcteurs sur les amplis (une interprétation dévoyée du fameux "fil droit avec du gain")
Qu'elles sont ces 2 gammes précisément ? Car de la 600 à 800, c'est tout sauf neutre chez nos amis anglais
Yoann44
 
Messages: 1304
Inscription Forum: 02 Fév 2004 20:55
  • offline

Message » 26 Mar 2022 9:20

Pio2001 a écrit:
Esscobar a écrit:Bonjour Yoann44,


Peux-tu nous dire comment fait un constructeur pour apporter une signature à ses enceintes (j'ai une petite idée, mais j'aimerai que tu développes ce point)


Un exemple de marque d'enceinte avec un son typique : Klipsch.
Les mesures d'AudioScienceRieview montrent un gros plateau après 4000 Hz sur deux des trois modèles mesurés. Le troisième a plutôt un trou sous les 4000 Hz.


Oui c’est ça. Les Klipsch que nous avions à la maison avaient cette caractéristique qui procurait cette sensation de plus détails..de vie.. de musique vivante type concert. Malheureusement les timbres en étaient modifiés. Une guitare classique sonnait un peu.. comme une Selmer Meccaferri. Bref passé l’attrait d’une musique vivante sans doute palpable… à la longue celle ci devenait globalement "monochrome"
wuwei
 
Messages: 3955
Inscription Forum: 05 Jan 2006 10:58
  • offline

Message » 26 Mar 2022 9:27

syber a écrit:Les choses étant ce qu'elles sont, il faut reconnaître que B&W a un sens marketing très pragmatique.

Ils ont en gros deux gammes qui cohabitent. Une gamme fidèle pour amateurs sachant comment doit sonner une enceinte. Et une gamme loudness pour les amateurs un peu plus "amateurs" qui n'écoutent pas très fort, ne savent pas vraiment comment doit sonner une enceinte et/ou sont sans doute un peu bercés par le discours audiophile qui voue aux gémonies les correcteurs sur les amplis (une interprétation dévoyée du fameux "fil droit avec du gain").

Le problème est que cette seconde gamme d'enceintes a un programme limité d'utilisation aux écoutes à faible niveau.

La bonne logique de fonctionnement est d'avoir des enceintes neutres qui soient utilisables dans toutes les conditions et à tous les niveaux d'écoute, et de réaliser les adaptations nécessaires en fonction des conditions d'écoute grâce aux réglages du pre-amplificateur.


Oui c’est aussi ce que j’ai lu. Cela prouve que les constructeurs savent orienter leur production et ont le savoir faire pour le faire. Et c’est un peu ce qui a manqué à Cabasse à une époque.. le pragmatisme. Cabasse qui devrait être au même rang que BW dans l’échelle d’importance des fabricants.
wuwei
 
Messages: 3955
Inscription Forum: 05 Jan 2006 10:58
  • offline

Message » 26 Mar 2022 10:35

On arrive à sortir des enceintes qui marchent d'enfer nous autre petits DIYeurs ou même les pro qui font du sur-mesure.
Les grosses marques ont encore plus de moyens que nous, mais on aussi un service marketing et des bénéfices à faire ... ce n'est donc pas une volonté technique, c'est bien une problématique monétaire !

La configuration dans mon profil


La bougie de ton intelligence n'éclairera ta vie que le jour où tu arrêteras toi-même de souffler dessus !
On ne peut pas donner à boire à un âne qui n'a pas soif
Avatar de l’utilisateur
Dagda
Staffs DIY & Haute-Fidélité
Staffs DIY & Haute-Fidélité
 
Messages: 12032
Inscription Forum: 22 Déc 2005 14:53
Localisation: Fontenay sous Bois
  • online


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message