Modérateurs: Staff Haute-Fidélité, Staff Univers Casques, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 13 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Sys.Igor Kirkwood:StudioBriare/NS1000x/2s.Griesinger by Ohl

Message » 17 Fév 2018 11:30

padcost a écrit:
indien29 a écrit:J'en conclus qu'il ne faut pas essayer de faire descendre de trop les transducteurs, il faut les garder dans leurs plages d'utilisation en confort maximal.

Tu es bien le premier à faire cette immense "découverte" l'Indien29... :lol:

Padcost, toujours des reflexions lowcost... Tu interviens dans le sujet et tu ne sais même pas de quoi on parle...
Lis la totalité du post et renseignes toi avant d'intervenir, ainsi tu seras moins ridicule.
Dernière édition par indien29 le 17 Fév 2018 19:31, édité 1 fois.

La configuration dans mon profil


Entre 2 soeurs jumelles, on a jamais su laquelle ressemblait le plus à l'autre...
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4083
Inscription: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris

Annonce

Message par Google » 17 Fév 2018 11:30

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 17 Fév 2018 11:32

ohl a écrit:
Denis31 a écrit:Voici donc un intérêt certain au grave à 2 caissons entièrement stéréo, mais quels seraient les inconvénients éventuels ? "L'extrême-grave de l'orgue est bien stéréophonique" Disons plutôt qu'il est *possible* de l'enregistrer en stéréo; reste à montrer que cela présente un intérêt quelconque. Comme dit Indien29, les enregistrements de ce type sont très peux nombreux.

En fait, les enregistrements avec un grave stéréo sont très nombreux ! Je m'étais posé cette question et pensais que seuls quelques enregistrements classiques enregistré en AB avaient un grave décorrélé.
Puis j'ai fais un soft pour analyser la décorrélation du grave : de nombreux disques (même pop-rock, jazz,...) sont décorrélés dans le grave mais surtout dans les niveaux bas !
Mon explication : ce sont les réverb utilisées (en hardware Lexicon, TC,... ou en software) qui créent une décorrélation dans la réverbération. Ce qui n'est pas idiot : on a un grave corrélé et plus punchy dans les niveaux standards puis quand le niveau baisse, la réverb donne une belle ampleur de salle par décorrélation. J'avais déjà indiqué un lien vers les travaux de Griesinger qui insiste sur l'importance de la décorrélation interaurale pour améliorer l'enveloppement perçu.
C'est pour ça que j'ai proposé à Igor d'installer un système avec 2 subs en stéréo, ce qui permet de tester ces hypothèses.


Ton hypothèse Jean-Luc serait .... révolutionnaire, ou du moins fort inhabituelle :o

Il reste à entendre l'audibilité de cette hypothèse, Syber comptait m'envoyer des exemples....

Pio2001 a écrit:
Igor Kirkwood a écrit:Conclusion: l'extrême grave de l'orgue est bien stéréophonique, et seul 2 enceintes stéréro ou 2 enceintes avec 2 caissons stéréo peuvent reproduire cet extrême grave en parfaite stéréophonie.


Peut-être, mais là, je ne vois vraiment pas comment on pourrait soumettre cela à un test ABX.



Difficile Pio de réaliser un ABX d'enceintes, à moins de voyager aux USA et accéder à la salle des tests d'enceintes de Harman.

Toutefois je vais te décrire comme j'ai procédé:
J'ai entendu le Ricercar de Bach enregistré par Bernard Neuveu, avec 2 micros éloignés de plusieurs mètres avec caissons (ou subs pour contenter l'indien :wink: ) et sans subs.
Dans ce dernier cas un certain effet stéréo était audible, par contre lors de l'audition d'un de mes enregistrements (André Isoir Tocata) l'extrême grave restait monophonique .

kazuya a écrit:Le LFE en Hi-Fi ça n'existe pas. Je parle en HC bien évidemment.
Je dis que selon l'usage HC ou Hi-Fi ou les deux et selon la priorité que l'on fait pour l'un ou l'autre, le choix ne sera pas le même.


L'idée de Jean-Luc Ohl est de réaliser plusieurs presets (Musique Classique, Jazz, Cinéma) afin de choisir.
Dernière édition par Igor Kirkwood le 17 Fév 2018 11:52, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 7842
Inscription: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare
  • offline

Message » 17 Fév 2018 11:49

indien29 a écrit:Le cerveau se fait avoir très facilement... et la mémoire auditive est nulle... quelques secondes seulement !
Ceci est faux.
Mais que cela ne t'empêche pas de continuer à effectuer des mesures...
http://www2.cnrs.fr/presse/communique/1895.htm
padcost
 
Messages: 1760
Inscription: 08 Sep 2014 9:19
  • offline

Message » 17 Fév 2018 11:54

indien29 a écrit:
padcost a écrit:Tu es bien le premier à faire cette immense "découverte" l'Indien29... :lol:

Padcost, toujours des reflexions lowcost... Tu interviens dans le sujet et tu ne sais même pas de quoi on parle...
Lit la totalité du post et renseignes toi avant d'intervenir, ainsi tu seras moins ridicule.
Si des HP sont fabriqués dans le but d'être utilisés dans une plage de fréquences spécifique, il n'y a rien de surprenant que tes mesures le confirment (tu vois que je sais de quoi je parle)... :lol:
padcost
 
Messages: 1760
Inscription: 08 Sep 2014 9:19
  • offline

Message » 17 Fév 2018 12:40

Igor Kirkwood a écrit:On peut se demander après les remarques de EJK78, Syber et JACBRU sur l'incroyable crédulité de notre cerveau à se laisser berner par des perceptions visuelles, pourquoi les perceptions auditives échapperaient elles à l'imperfection de notre cerveau ?

Et bien tout simplement parce que la mise en place de tests de perception auditive démontrant la non fiabilité de notre cerveau pour les tests auditifs s'avère plus compliquée à mettre en œuvre.
Là ou pour des tests d'aberration de notre perception visuelle une simple feuille de papier, ou d'écran d'ordinateur suffit; la mise en place de tests d'aberrations de notre perception auditive demanderait, du matériel, des mesures et du temps.
C'est vraiment dommage que tu n'aies pas le temps de mettre en œuvre des tests "d'aberration de notre perception auditive", Igor. Ça nous changerait effectivement un peu des sempiternelles illusions... d'optique...
padcost
 
Messages: 1760
Inscription: 08 Sep 2014 9:19
  • offline

Message » 17 Fév 2018 12:51

padcost a écrit:Est-ce que c'est avec tes HP Neumann 120 que tu "mesures" l'effet stéréophonique de l'extrême-grave ?... :o


Non, c'est moi qui ai des KH 120, pas Denis 8)

padcost a écrit:Et quand je lis plus haut Jacbru prétendant que la réalité est celle de chacun le mieux serait encore d'arrêter toute discussion, c'est peine et temps perdus puisqu'on n''arrivera jamais à parler de la même chose... :lol:


Là je suis plutôt d'accord, on est partis dans de la philosophie nihiliste. Comme le disait Lapalisse, les petites différences sont difficiles à retenir, et les grandes faciles à retenir...

Quoi ?
C'est le contraire ?... :hein:

padcost a écrit:C'est vraiment dommage que tu n'aies pas le temps de mettre en œuvre des tests "d'aberration de notre perception auditive", Igor. Ça nous changerait effectivement un peu des sempiternelles illusions... d'optique...


Je ne reviendrai pas là-dessus, on en a déjà parlé pendant des années.
Pio2001
Contributeur HCFR 2019
Contributeur HCFR 2019
 
Messages: 6962
Inscription: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 17 Fév 2018 13:00

Ce qui serait vraiment intéressant, Pascost, c'est que tu te mettes enfin à l'acoustique et surtout à la psychoacoustique, et là, tu ferais un grand pas en comprenant enfin de quoi tu parles... Tu tacles systématiquement les gens qui ne sont pas d'accord avec toi sans même prendre le temps de comprendre leur façon de voir les choses et tu déformes les propos en t'arrangeant pour retomber sur tes pieds... En parlant de ça et histoire d'occuper ton week-end, j'ai trouvé ça pour toi : http://www.claudegabriel.be/ je n'ai pas eu le temps de lire mais ça devrait peut-être t'aider :wink:


Bref, je n'ai rien à faire là, je passais par hasard, je file... :ane:
Yoann44
 
Messages: 1057
Inscription: 02 Fév 2004 20:55
  • offline

Message » 17 Fév 2018 13:43

padcost a écrit:C'est vraiment dommage que tu n'aies pas le temps de mettre en œuvre des tests "d'aberration de notre perception auditive", Igor. Ça nous changerait effectivement un peu des sempiternelles illusions... d'optique...
Lire Padcost permet la perception de l'aberration.
ohl
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 1499
Inscription: 13 Aoû 2004 16:17

Message » 17 Fév 2018 15:03

Yoann44 a écrit:Ce qui serait vraiment intéressant, Pascost, c'est que tu te mettes enfin à l'acoustique et surtout à la psychoacoustique, et là, tu ferais un grand pas en comprenant enfin de quoi tu parles... Tu tacles systématiquement les gens qui ne sont pas d'accord avec toi sans même prendre le temps de comprendre leur façon de voir les choses et tu déformes les propos en t'arrangeant pour retomber sur tes pieds... En parlant de ça et histoire d'occuper ton week-end, j'ai trouvé ça pour toi : http://www.claudegabriel.be/ je n'ai pas eu le temps de lire mais ça devrait peut-être t'aider :wink:


Bref, je n'ai rien à faire là, je passais par hasard, je file... :ane:
Merci. Mais avant de partir, pourrais-tu me dire où se trouve sur le document que tu mets en ligne le dossier, le chapitre ou le paragraphe dans lequel il est stipulé et surtout démontré comment nous serions en permanence dans l'aberration de notre perception auditive, et accessoirement comment cela nous empêcherait d'accéder à la Réalité, p.ex. ?...
padcost
 
Messages: 1760
Inscription: 08 Sep 2014 9:19
  • offline

Message » 17 Fév 2018 15:16

Igor Kirkwood a écrit:Il reste à entendre l'audibilité de cette hypothèse, Syber comptait m'envoyer des exemples....


Ca part dans le demi-heure, ou approchant.
syber
 
Messages: 11097
Inscription: 30 Juil 2005 15:07

Message » 17 Fév 2018 15:45

padcost a écrit:Et quand je lis plus haut Jacbru prétendant que la réalité est celle de chacun le mieux serait encore d'arrêter toute discussion, c'est peine et temps perdus puisqu'on n''arrivera jamais à parler de la même chose... :lol:

Je persiste et signe, il existe deux réalités, physique faite d'énergie et de particules, forme matérielle de cette énergie, et un vécu conscient, individuel.
Sans élaboration, par notre système nerveux central, de modèles conscients correspondant aux messages physiquement perçus, faits d'énergie supportant des codes reconnaissables, nous serions incapables d'être, d'exister et de survivre... Chaque être vivant se "construit" une perception consciente de cette réalité physique. Elle constitue son environnement, reconnu selon les caractéristiques, potentiel et faiblesses propre aux capacités individuelles. Rappel utile, humains, nous sommes aussi des organisations constituées d'énergie et de matière.

La perception consciente de notre environnement correspond à un ensemble de phénomènes physiologiques "vécus" comme des images virtuelles (je dis bien virtuelles !), complexes, lumineuses, sonores, tactiles, odorante, goûteuse. Elles provoquent des sensations que nous nommons émotionnelles. L'ensemble correspond bien à une vision individuelle, personnelle d'une réalité physique, construite à partir de captures, par les organismes vivants, d'informations physiques sous forme de signaux énergétiques codés.

Comme beaucoup, tu juges selon des critères mathématiques, physiques, où 2+2 font toujours 4. Les phénomènes très complexes, par exemple vitaux, en l'absence de connaissance de l'ensemble des étapes "intermédiaires", introduisent la notion de variabilité. Les modèles mathématiques ne peuvent plus faire appel à l’arithmétique, l'algèbre et la géométrie. Probabilités et statistiques deviennent indispensables. 2+2 ne font plus 4 mais, en moyenne, 4 avec un écart-type (x) et une probabilité (p) de conclure par une fausse vérité (p inférieur à 5%) ... La physiologie donne des vérités limitées à leur incertitude, on peut le regretter, mais c'est ainsi. Cette incertitude n'a pas que des inconvénients, elle permet la diversité, indispensable pour l'évolution des espèces et pour une véritable liberté individuelle que nous revendiquons...

Désolé, comme pour tout autre phénomène vital, impossible d'approcher la réponse à une question par l'observation individuelle. La prise en compte de populations suffisamment nombreuses devient la règle pour assurer une crédibilité suffisante aux observations.

Globalement, l'analyse probabiliste aboutit à une courbe de Gauss, en chapeau de gendarme. Pour la majorité des critères d'évaluation, environ 80% de la population est homogène ; environ 10% sont dans la tranche basse et 10% dans la tranche la plus élevée... Ceci garantit un minimum de possibilités de compréhension inter-individuelle, mais aussi "d'embrouilles" ! Chic, discussions et négociations restent envisageables !

Loin de faire de la philosophie nihiliste, je tente de rappeler les connaissances actuelles sur la conscience, disponibles grâce aux avancées en neuro-sciences et imagerie. Cela peut choquer certains, mais la prise de conscience sur l'origine et la nature des informations vécues comme perceptions conscientes ne peut être éludée... Je comprends les hésitations de beaucoup à accepter des informations remettant en cause quelques certitudes.

Les informations apportées ici ne sont pas le fruit du hasard mais d'analyses scientifiques. 25 ans de carrière consacrés à l'évaluation de phénomènes, objectifs et subjectifs, physiologiques, cliniques, psychologiques, ainsi qu'en gestion des informations, justifient une certaine expertise. Bien sûr, je ne prétend pas rivaliser avec Jean Luc Ohl en matière de mesures acoustiques. Par contre, mon expérience est complémentaire. Associée à cinq décennies de passion pour la restitution sonore, elle me donne une certaine légitimité dans l'évaluation des perceptions (logique de la raison) et des émotions (intuitions émotionnelles).

J'espère que cette mise au point apporte un minimum de crédibilité aux faits soumis à votre réflexion. Pensez aux Daltoniens présentant une dyschromatopsie d'origine nerveuse, oculaire, cérébrale, pharmacologique, ou plus souvent génétique, leur réalité visuelle perçue est très différente de celle de personnes considérées comme "normales". En fait il n'y a pas de véritable norme pour les sciences de la vie, la norme est la réalité consciente vécue par la majorité de la population sélectionnée dans les conditions de l'étude...
Dernière édition par JACBRU le 17 Fév 2018 17:31, édité 2 fois.
Avatar de l’utilisateur
JACBRU
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3129
Inscription: 04 Mai 2006 11:52
Localisation: 01300 BELLEY
  • offline

Message » 17 Fév 2018 16:30

padcost a écrit:
Yoann44 a écrit:Ce qui serait vraiment intéressant, Pascost, c'est que tu te mettes enfin à l'acoustique et surtout à la psychoacoustique, et là, tu ferais un grand pas en comprenant enfin de quoi tu parles... Tu tacles systématiquement les gens qui ne sont pas d'accord avec toi sans même prendre le temps de comprendre leur façon de voir les choses et tu déformes les propos en t'arrangeant pour retomber sur tes pieds... En parlant de ça et histoire d'occuper ton week-end, j'ai trouvé ça pour toi : http://www.claudegabriel.be/ je n'ai pas eu le temps de lire mais ça devrait peut-être t'aider :wink:


Bref, je n'ai rien à faire là, je passais par hasard, je file... :ane:
Merci. Mais avant de partir, pourrais-tu me dire où se trouve sur le document que tu mets en ligne le dossier, le chapitre ou le paragraphe dans lequel il est stipulé et surtout démontré comment nous serions en permanence dans l'aberration de notre perception auditive, et accessoirement comment cela nous empêcherait d'accéder à la Réalité, p.ex. ?...

Clique sur "techniques de l'image B1 et B2" puis "acoustique"
Yoann44
 
Messages: 1057
Inscription: 02 Fév 2004 20:55
  • offline

Message » 18 Fév 2018 10:34

RÉALITÉ : ce qui existe indépendamment du sujet, ce qui n'est pas le produit de la pensée (dictionnaire).

La Réalité est ce qui existe indépendamment du sujet ; elle n’est donc pas la "réalité de chacun". La réalité de chacun, produit de la pensée, est une représentation de la Réalité (et donc pas une représentation ex nihilo). On peut se représenter (s’imaginer) la porte de son logement de mille façons, il n’en restera pas moins qu’il faudra l’ouvrir pour sortir ou entrer ; on peut toujours dire et répéter p.ex. que ce que l’on voit de la porte est une aberration, et essayer de sortir sans l’ouvrir, mais bon… :hehe:
On peut toujours se représenter (s’imaginer), dire et répéter que le son que l’on entend sortant d’un système audio est, plus ou moins, une aberration auditive (ou même une aberration tout court), il n’en reste pas moins que cette "aberration" produite par la pensée, l’imagination, la croyance, la névrose, l’insuffisance auditive, ou même la bêtise toute simple ne vient pas de nulle part puisqu’elle est physiquement ce qui frappe le sens de l’ouïe par l’effet de vibrations qui communiquent leur mouvement à l’air (mediatico.com).
La Réalité ne peut être contournée, et l’ "aberration auditive" ressentie (ou imaginée) ponctuellement ou continûment par une personne n’est pas forcément ressentie par toute personne (généralisation abusive).
Une représentation d'un fait (ou événement) sonore n'empêche nullement de se confronter à celui-ci dans sa réalité, de s'en faire une idée juste et de porter un jugement sur ses effets.

@yoann44 : excellent site, mais qui ne dit rien sur les "aberrations auditives", ou alors cela m’a échappé.
padcost
 
Messages: 1760
Inscription: 08 Sep 2014 9:19
  • offline

Message » 18 Fév 2018 10:40

ohl a écrit:
Denis31 a écrit:il me parait bien plus judicieux de sommer mathématiquement les signaux puis de les restituer par un réseau de caissons de grave (les bénéfices en sont bien connus), plutôt que de travailler en supposée stéréophonie avec des caissons (ou enceintes) qui n'ont forcément pas la même réponse en amplitude et encore moins en phase. La difficulté de cette approche étant qu'elle nécessite pour des résultats parfaits de pouvoir corriger indépendamment la phase sur les canaux G/D (est-ce possible sur ton système Igor ?) Mais j'aimerai avoir l'avis de Jean-Luc à ce sujet (en étant conscient que rien que pour fixer précisément un cadre de discussion il faudrait des pages).

Idéalement, il me semble que le grave des deux enceintes devrait être très corrélé entre 70 et 150Hz (pour la meilleure sommation et donc garder le bon niveau du grave mono). En dessous, pourquoi ne pas essayer de décorréler pour améliorer l'enveloppement (voir ci-dessus). Le sujet est vraiment intéressant et, à ma connaissance, pas très étudié.


Voici une illustration de ce procédé:

C-27-stereo-essentials.png


Nota: la courbe de réponse du caisson droit est perfectible
Dernière édition par Igor Kirkwood le 18 Fév 2018 11:17, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 7842
Inscription: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare
  • offline

Message » 18 Fév 2018 10:55

Igor Kirkwood a écrit:En effet suis maintenant persuadé, que toutes les très bonnes enceintes seront proches en rendu sonore, et c'est la qualité du local qui fera vraiment la différence entre elles.
Je vois mal comment la qualité du local peut faire la différence entre deux enceintes si elles ne sont pas déjà différentes entre elles.
Ce sont les enceintes qui produisent le son, pas le local, qui ne fait que le réfléchir.
Deux enceintes proches en rendu sonore sont des enceintes différentes, qui le resteront quel que soit le local...
padcost
 
Messages: 1760
Inscription: 08 Sep 2014 9:19
  • offline


Retourner vers Discussions Générales