Modérateurs: Staff Haute-Fidélité, Staff Univers Casques, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Alesien, boXem | audio, Pursong et 85 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Sytèmes actifs: les pieds Pro dans le plat Audiophile

Message » 25 Nov 2017 7:46

Deux méthodes pour aligner les niveaux :

- un signal fixe, un sinus de 1000 Hz, et une mesure au voltmètre sur les bornes de sortie des amplis comparés. Les tensions mesurées doivent être identiques au millivolt près. Sur une sortie casque, euh ..., faire un cordon sur une prise 6.35 avec les deux câbles dénudés pour y apposer les pointes test du voltmètre ? on ne peut pas faire la mesure sur les bornes HP des amplis car on n'est pas certains que les sorties casque aient des gains proportionnels aux sorties HP.

- autre méthode moins précise mais qui permet de s'en sortir tout de même, le bruit rose. En l"écoutant alternativement d'un ampli à l'autre en basculant rapidement de l'un à l'autre, on arrive progressivement en jouant de leurs potentiomètres, à aligner leurs niveaux de sortie à l'oreille.

Si la première méthode permet un alignement à 0.01 db, la seconde permet d'espérer 0.2 dB.
syber
 
Messages: 12020
Inscription Forum: 30 Juil 2005 15:07
  • offline

Annonce

Message par Google » 25 Nov 2017 7:46

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 25 Nov 2017 9:02

@syber= Attention à un détail=
En bridgeant un ampli on attaque en opposition de phase deux canaux et on récupère la somme entre les deux bornes de sortie (+)..
La puissance maxi double sur une impédance double, par ex 2X200W sur 4ohms donne ,bridgé, 1X400W sur 8 ohms.
La première question est que il faut vérifier dans le cas précédent que j'ai pris comme exemple, si l'ampli peut être chargé par 4 ohms en mode bridgé , ce qui suppose qu'il soit capable sans problème d'être chargé par 2X2ohms en mode non-bridgé (4ohms en mode bridgé).Si oui, la puissance max disponible en bridgé sur 4ohms (et non 8), sera plus importante que le double delapuissance initiale.

Mais hormis cette question,et en plus, on DOUBLE l'impédance de sortie de l'ampli en le bridgeant.

Or ce doublement n'est pas forcément anodin sur la courbe de réponse.
Il l'est à peu près si son impédance (non-bridgé) est extrêmement faible.
A quoi peut conduire ce doublement d'impédance de sortie?
Eh bien comme l'impédance des hp's est très variable en fonction de la fréquence (voir courbe réelle),le doublement d'impédance de sortie peut conduire a de légères variations de courbe de réponse,qui peuvent donc intervenir selon le cas, sur le résultat subjectif, indépendamment du niveau SPL.
maxitonic
 
Messages: 1933
Inscription Forum: 26 Jan 2010 9:58
Localisation: Marseille
  • offline

Message » 25 Nov 2017 19:04

syber a écrit:Les tensions mesurées doivent être identiques au millivolt près. Sur une sortie casque, euh ..., faire un cordon sur une prise 6.35 avec les deux câbles dénudés pour y apposer les pointes test du voltmètre ? on ne peut pas faire la mesure sur les bornes HP des amplis car on n'est pas certains que les sorties casque aient des gains proportionnels aux sorties HP.


Un cordon dédoubleur, car il faut mesurer alors que le casque est branché. Telle sortie baissera de 0.5 dB quand on y branche le casque, telle autre de 3 dB.
On peut mesurer avec une carte son, en enregistrant le signal dans l'entrée ligne.
Pio2001
Contributeur HCFR 2019
 
Messages: 8149
Inscription Forum: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 25 Nov 2017 19:30

Les multimètres de bases sont à la limite pour une mesure à 1KHz,surtout pour des centaines de mV.
Utiliser un 4000 (ou 6000 )points autour de 100Hz.

Malheureusement,pas d'info sur la phase (ampli déphaseur ou non).
sans oscillo (ou specs de la doc.technique),
brancher une enceinte sur un ampli,et l'autre sur l'autre ampli,si il n'y a pas de grave à l'écoute (ça s'entend bien),c'est qu'un des 2 amplis est déphaseur.
thierry38...
 
Messages: 485
Inscription Forum: 29 Déc 2015 15:26
  • offline

Message » 25 Nov 2017 23:58

Ok ben plus je vous lis plus je me dis que je vais continuer mes écoutes en aveugle à la Shadoks et me décider comme ça. Si je passe en actif c'est aussi pour me simplifier la vie noudoudiou!

Et vous commencez à être sérieusement hs... :grr:
vmullot
 
Messages: 152
Inscription Forum: 06 Mai 2009 17:30
  • offline

Message » 26 Nov 2017 10:05

vmullot a écrit:Ok ben plus je vous lis plus je me dis que je vais continuer mes écoutes en aveugle à la Shadoks et me décider comme ça. Si je passe en actif c'est aussi pour me simplifier la vie noudoudiou!

Et vous commencez à être sérieusement hs... :grr:


Le phénomène qu'il faut réaliser - et ce n'est pas évident que de le faire car c'est plutôt contre intuitif - c'est que l'audition ne présente pas une fonction linéaire en fonction de la pression sonore (cf. courbes de Fletcher et Munson ou courbes isosoniques sur Google). Il existe une zone dans le haut médium qui est plus sensible que le reste du spectre ; la zone qui permet justement de reconnaître et de localiser les sons dans la nature. En conséquence de quoi, une légère variation de pression sonore ne se verbalise pas par l'Homme avec des mots comme "c'est plus fort", mais plutôt avec des mots qui décrivent les variations de timbres et de scène sonore. D'autre part, ces courbes isosoniques montrent bien la décroissance de al sensibilité de l'oreille dans les graves et les aigus lorsque la pression sonore diminue. En conséquence, une écoute de la reproduction d'un enregistrement de 1, 2 voire 3 dB de plus qu'une autre écoute trop faible en SPL, va en priorité être décrite comme étant plus équilibrée, plus fidèle à la réalité, avant que d'être décrite comme plus forte.

C'est à mon avis une des raisons qui suscitent les discussions sur le son des amplis et toutes ces sortes de choses.
syber
 
Messages: 12020
Inscription Forum: 30 Juil 2005 15:07
  • offline

Message » 26 Nov 2017 10:55

"Une écoute...1,2,voire 3dB de plus va en priorité être décrite comme plus équilibrée......"

Prenons acte qu'en doublant la distance, on réduit le niveau SPL de 6dB !!!!;
Quand on est au concert, choisir sa place en bas ou au balcon, avec des distances aux interprètes pouvant varier du simple au triple, conduit donc à des ecarts qui peuvent atteindre...18dBSPL (!) à nos oreilles,cette évidence risque donc de nous obliger, avant de statuer si nous avons trouvé l'orchestre ou l'interprétation du soliste "bien équilibrés" , à réfléchir à Fletcher et Munson.Ou à considérer en priorité le plaisir qu'on en retire..
Ce n'est pas de l'ironie,cette réalité physique simple permet de replacer les observations à leur juste valeur.

Revenant au sujet, pour observer sur gearslutz.com les types de hp's, actifs ou passifs, utilisés dans les plus prestigieux studios d'enregistrement, monitoring, mastering,force est de conclure que la répartition entre hp's actifs ou passifs est du genre 50%-50%.

Celà permet d'éviter toute prise de position/opinion un peu rapide ou trop orientée.

Les très bons hp's passifs présentent bien des avantages, ils peuvent donner de grandes satisfactions.
Les haut-parleurs actifs aussi,...s'ils sont bien conçus et bien reglés,ce qui n'est pas forcément une généralité.
Ce qui compte, c'est la performance réelle, les discussion souvent contradictoires concernent les critères à retenir pour l'évaluer,d'autant que la pièce d'écoute a evidemment un effet considérable, tout en ne modifiant pas la performance des hp's.
maxitonic
 
Messages: 1933
Inscription Forum: 26 Jan 2010 9:58
Localisation: Marseille
  • offline

Message » 26 Nov 2017 11:31

Plutôt d'accord avec cette dernière analyse, par contre il reste à mon avis assez évident que le rapport qualité / prix est souvent imbattable en actif, sauf à partir dans les trucs stratosphériques de studio Hollywoodiens et consort où le prix n'est plus un critère de toutes façon.
vmullot
 
Messages: 152
Inscription Forum: 06 Mai 2009 17:30
  • offline

Message » 26 Nov 2017 11:44

vmullot a écrit:Plutôt d'accord avec cette dernière analyse, par contre il reste à mon avis assez évident que le rapport qualité / prix est souvent imbattable en actif, sauf à partir dans les trucs stratosphériques de studio Hollywoodiens et consort où le prix n'est plus un critère de toutes façon.


Mais bien sur que non.

Un piano écouté en concert à 3 mètres ou à 15 mètres aura un SPL et une réverbération différente et dans les deux cas, le son sera naturel et donc équilibré. Différents mais naturels et équilibrés. Comment pourrait-il en être autrement ?

En revanche, deux enregistrements effectué à ces deux positions puis reproduits sur une chaine HiFi à des SPL inadaptés car différents de ceux du concert à ces deux positions, donneront tous les deux un son non fidèle et non équilibré.

Production et reproduction sont deux choses différentes.
syber
 
Messages: 12020
Inscription Forum: 30 Juil 2005 15:07
  • offline

Message » 26 Nov 2017 11:54

Les très bons hp's passifs présentent bien des avantages, ils peuvent donner de grandes satisfactions.
Les haut-parleurs actifs aussi,...s'ils sont bien conçus et bien reglés,ce qui n'est pas forcément une généralité.
Ce qui compte, c'est la performance réelle, les discussion souvent contradictoires concernent les critères à retenir pour l'évaluer,d'autant que la pièce d'écoute a evidemment un effet considérable, tout en ne modifiant pas la performance des hp's.


Je parlais de cette partie là de l'analyse...
vmullot
 
Messages: 152
Inscription Forum: 06 Mai 2009 17:30
  • offline

Message » 26 Nov 2017 12:18

vmullot a écrit:
Les très bons hp's passifs présentent bien des avantages, ils peuvent donner de grandes satisfactions.
Les haut-parleurs actifs aussi,...s'ils sont bien conçus et bien reglés,ce qui n'est pas forcément une généralité.
Ce qui compte, c'est la performance réelle, les discussion souvent contradictoires concernent les critères à retenir pour l'évaluer,d'autant que la pièce d'écoute a evidemment un effet considérable, tout en ne modifiant pas la performance des hp's.


Je parlais de cette partie là de l'analyse...


HP ou enceintes ? Ce n'est pas bien clair.

Les HP ne sont ni actif, ni passif. C'est le filtrage qui l'est.

Je n'ai pas d'avis sur ce passage, il ne constitue en rien une analyse utile. De quels critère à retenir parle t-on ? Pourquoi parler de la pièce d'écoute comme critère pour choisir entre un filtrage actif ou passif ?

Verbiage amphigourique ...



... Je retourne finir mon film avec Humphrey Bogart. Ca c'est réellement important ! Across the Paficic de John Huston :D Un film d'espionnage auquel on ne comprend rien de rien :lol:
syber
 
Messages: 12020
Inscription Forum: 30 Juil 2005 15:07
  • offline

Message » 26 Nov 2017 13:02

Enchaine avec Mulholland Drive, de David Lynch.
On n'y comprend rien non plus, et la plupart des personnages ne semble pas comprendre davantage. :mdr:
Excellente musique, dont une super intro bien gothique de Rammstein.

Honnêtement, je comprends pas le débat.

L'actif a certains avantages sur le papier, notamment niveau filtrage et amplification. Sur le papier. Mais ça ne garanti pas un résultat meilleur, d'autres facteurs rentrent en jeu, notamment la qualité des HP, la conception de la caisse, etc. Et bien sûr la mise en œuvre.

Le passif n'a pas ces avantages. Mais ça ne garanti pas un résultat moins bon, pour les mêmes raisons.

Le pro (actif ou passif) peut parfois offrir, à qualité de son égale, un coût de construction plus faible car il met moins l'accent sur l’esthétique et sur des grigris plus fréquents en hifi, comme les pointes.
Le pro peut néanmoins aussi être sujet aux éléments de look et aux croyances infondées, tous les pros ne pratiquent pas l'ABX, la subjectivité de l'écoute valant pour tout couple oreille/cerveau, pro ou amateur.

Ce sont des tendances, on trouvera des contre-exemples à chacune de ces tendances, inutile de se battre pour établir une vérité vraie sur ce sujet, il n'y en a pas.

Pro ou Hifi, ne sont que des étiquettes marketing qui prédestinent un produit à un usage plutôt qu'un autre et je trouve que l'intérêt du topic est d'inciter le public de ce forum (donc principalement des clients du monde hifi) à élargir leur vision.

Inutile de tomber dans le dogme.
Dernière édition par JAVA Alive le 26 Nov 2017 13:49, édité 1 fois.
JAVA Alive
 
Messages: 2888
Inscription Forum: 12 Jan 2010 22:53
Localisation: Mayenne
  • offline

Message » 26 Nov 2017 13:48

D'accord avec Java. J'ai fait des écoutes excellentes sur des systèmes passifs comme actifs, j'ai rencontré des pros réputés qui avaient des systèmes passifs (certes de très haute qualité : du tout Klinger Favre de haut de gamme).

Toutes choses égales par ailleurs, et j'insiste sur cette condition, un système actif avec filtre corrigeant la phase est meilleur que le même système en passif. Cependant, pour le filtrage actif, je note que des firmes très réputées comme ATC, PSI ou Prosodia n'utilisent pas de filtrage FIR, et PMC pas sur tous ses modèles, je suis donc moins catégorique qu'Igor et d'autres intervenants sur la supériorité absolue du FIR. Là encore, la qualité de la mise au point et l'oreille des concepteurs semblent avoir une influence plus grande que la technologie en elle-même.

Enfin, mon point de vue est qu'une enceinte active a vraiment un intérêt à partit de 3 voies. Dans un modèle deux voies, surtout si le medium est coupé haut et si le filtrage est simple, je ne suis pas sûr qu'un système actif est vraiment un intérêt. Les meilleures deux voies que j'ai écoutées étaient toutes passives (Onkyo D 302, Klinger Favre gros et petit modèle, petite ATC, "petite" Magico, différents modèles de JMR), la seule petite active qui m'ait vraiment beaucoup plu était la petite Prosodia qui est active mais avec un filtrage particulier, mi actif mi passif.

Voici pour mon expérience, elle n'engage que moi.
tovarich007
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 2489
Inscription Forum: 05 Jan 2010 21:51
  • offline

Message » 26 Nov 2017 17:17

Enceintes actives ou passives,.. les deux peuvent avoir des supériorités ou défauts selon leur réalisation et mise au point. incluant évidemment le choix des drivers mais aussi des tas d'autres variables.

Le "résultat des courses", tel qu'on l'entend dans la pièce de test, dépend évidemment de la pièce, (son traitement, ses particularités ,du positionnement..) , n'y revenons pas ça a tellement été dit..alors que la pièce n'intervient pas dans les performances des enceintes, qui sont intrinsèques.

La vraie "pierre d'achoppement", c'est que les critères de qualité sur les mesures des enceintes acoustiques ne sont pas fixés,pas plus que les conditions de tests .
Les essais d'enceintes dont les mesures sont diffusés dans la presse spécialisée, sont loin de respecter le même standard: on peut, à titre d'exemple, comparer les résultats d'essais diffusés par Stéréophile, Fidelity.de, Audio.de/ Stereoplay.de, Stereo.de, et Hificritic, pour constater que les conditions d'essais sont semblablesmais différentes, les systèmes de mesure aussi,et la liste des résultats donnés aussi.Les mesures de loin les plus détaillées et complètes sont celles de Fidelity.

Reste dans tous les cas, aussi, la question de l'interprétation des mesures disponibles, et de savoir quels critères chacun décide de PRIVILEGIER.

Il me semble que cette question très générale est importante, car à ce jour il n'existe pas de consensus, chacun étant libre de choisir ses critères préférentiels.

Je ne parle pas, évidemment, de ceux qui pensent suffisant d'écouter, c'est leur droit le plus strict, mais ça ne mérite pas d'en débattre.
maxitonic
 
Messages: 1933
Inscription Forum: 26 Jan 2010 9:58
Localisation: Marseille
  • offline

Message » 26 Nov 2017 18:09

syber a écrit:... Je retourne finir mon film avec Humphrey Bogart. Ca c'est réellement important ! Across the Paficic de John Huston :D Un film d'espionnage auquel on ne comprend rien de rien :lol:


JAVA Alive a écrit:Enchaine avec Mulholland Drive, de David Lynch.
On n'y comprend rien non plus, et la plupart des personnages ne semble pas comprendre davantage. :mdr:


Ah, ça y est j'ai compris. A un moment de l'histoire un des personnages changeait. En fait c’est un pilote espion japonais qui prenait la place du maître d'hôtel d'un américain félon à la solde des japonais, chef d'une bande chargée de fomenter une attaque aérienne contre le canal de Panama.

Mais tout ceci ne constitue que des péripétie pour Humphrey Bogart car à la fin c'est lui qui gagne en abattant l'avion ennemi, en tuant le pilote, en tuant chaque membre de la bande organisatrice et en capturant leur chef. Il est trop fort Humphrey ! :D

Dans Sahara, il faisait encore mieux en capturant tout seul une brigade entière de l'armée allemande :lol:
syber
 
Messages: 12020
Inscription Forum: 30 Juil 2005 15:07
  • offline


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message