Modérateurs: Modération Forum Installations, Le Bureau de l’Association HCFR • Utilisateurs parcourant ce forum: anthony B., Baboulinet, boddhidarma, Dabozz, lexahifi et 13 invités

Les installations HiFi des forumeurs de HCFR.

L'installation d'un retraité de la HIFI

Message » 06 Oct 2022 21:37

Donc ok, un ressenti avec des doigts seulement, en même temps sur des grosses ébénisteries comme celles que tu montre les modes interne font vibrer les parois bien souvent, mais ton caisson il est coupé a qu'elle fréquence ? Normalement si les dimensions ne sont pas trop délirantes les modes interne sont repoussée plus haut et jamais tu n'auras de problèmes de résonances interne ! C'est d'ailleurs certainement pour cela que tu ne ressent rien sur ton caisson... je te fait les mêmes enceintes en bois et tu verra que c'est inerte si bien fait. Le mieux d'ailleurs pour ma part ce sont la sandwich de matériaux et non pas l'alu seul. On évite d'avoir la même fréquence critique d'un matériaux unique, ça fonctionne rudement bien. Mais il faut également tenter d'amortir les modes internes si on fait des grosses ébénisteries.
wakup2
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 10101
Inscription Forum: 14 Fév 2007 0:30
Localisation: Vouvray
  • offline

Message » 06 Oct 2022 21:48

wakup2 a écrit:Donc ok, un ressenti avec des doigts seulement, en même temps sur des grosses ébénisteries comme celles que tu montre les modes interne font vibrer les parois bien souvent, mais ton caisson il est coupé a qu'elle fréquence ? Normalement si les dimensions ne sont pas trop délirantes les modes interne sont repoussée plus haut et jamais tu n'auras de problèmes de résonances interne ! C'est d'ailleurs certainement pour cela que tu ne ressent rien sur ton caisson... je te fait les mêmes enceintes en bois et tu verra que c'est inerte si bien fait. Le mieux d'ailleurs pour ma part ce sont la sandwich de matériaux et non pas l'alu seul. On évite d'avoir la même fréquence critique d'un matériaux unique, ça fonctionne rudement bien. Mais il faut également tenter d'amortir les modes internes si on fait des grosses ébénisteries.


Si tu veux en savoir plus sur Thrax audio et notamment les enceintes, je te renvoie sur ce post :

http://forum-hifi.fr/thread-27713.html

http://forum-hifi.fr/thread-27713-page-2.html

Je cite Rumen Artarski, traduction Google :

"Pourquoi l'aluminium comme matériau de boîtier ?

Eh bien, voici le secret de la Lyra.
La surface du baffle du haut-parleur est plusieurs fois plus grande que la surface des haut-parleurs.
Toute énergie transférée à l'enceinte devra être dissipée ou re-radiée.
En rendant le baffle avant aussi rigide que possible avec un amortissement de perte élevé, la résonance est augmentée en fréquence et abaissée en Q.
Cela réduit considérablement la contribution de l'enceinte au son rayonné.

Rendre le rapport signal sur bruit plus élevé.
L'usinage de l'avant à partir d'une billette solide en aluminium de 50 mm a fait l'affaire.
Maintenant, la corne est continue et solide sans diffraction.
Bien sûr, nous avons construit les premières versions en contreplaqué et en MDF mais le MDF se comporte comme du fromage dans les fréquences moyennes et est inutilisable pour les enceintes à mon avis.
Le contreplaqué était un peu mieux mais pas beaucoup.
Nous avons une caméra à grande vitesse utilisée pour les effets spéciaux dans le secteur du cinéma à 1000 images par seconde.
Ainsi, lors de nos recherches, nous avons pu voir les panneaux bouger et les vagues les traverser.

Pas ce à quoi vous vous attendez.
L'écoute de l'enceinte en aluminium amortie par rapport à l'enceinte en bois est une différence de jour comme de nuit.
Le boîtier en bois ajoute tellement que lorsque vous passez à l'aluminium, c'est une chanson différente.
La dynamique de la clarté et la pureté du son sont à un niveau différent. "

SECONDE PARTIE : L'IMPORTANCE DES BASSES

"Un système d'enceintes à la pointe de la technologie est-il complet sans subwoofers ?

Vous touchez maintenant un sujet qui est rarement abordé.
Voici donc quelques faits. L'oreille est moins sensible aux basses fréquences et au plus bas, cela peut être de 20db par différence d'octave.

Donc, pour entendre les basses, il faut qu'elles soient au-dessus d'un certain niveau. Appelons ce fait 1.
La sortie sonique d'un pilote à bobine mobile conventionnel est régie par son efficacité de conversion et sa charge acoustique.
Une loi physique définit l'efficacité maximale d'un haut-parleur dans un certain volume d'air (volume interne du haut-parleur - d'autres principes de haut-parleur ont des limites différentes) et la relation est une extension volume/efficacité à 3 voies et vous ne pouvez en choisir que deux. Appelons ce fait 2.

La charge acoustique produit un déphasage aux basses fréquences résultant en un retard de groupe de quantités variables. Fait 3.

Maintenant, pour un exemple, un haut-parleur super haut de gamme moderne aura un volume interne de 60l mais les spécifications liront 92db/1w @ 28hz -3db et ainsi de suite mais ensuite vous écoutez et ça sonne mince, manquant de rythme et de rythme et les instruments sont comme des fantômes.
Cela sera dû au fait que celui qui a écrit la spécification est ignorant ou un sac de merde menteur.
Comme une efficacité maximale pour cela sera inférieure à 83 dB si l'extension est correcte, mais ce n'est souvent pas le cas, donc le haut-parleur touchera très probablement à peine 40hz @-3 dB et l'efficacité dépassera rarement 87db/w.
Surtout, les basses seront en décalage avec le reste de l'enceinte.
Le réglage d'un haut-parleur à petit volume pour produire des basses graves entraîne un retard pouvant atteindre 12 à 15 ms des notes les plus basses.
Ceci est parfaitement audible en tant que son séparé souvent traduit par "boue" en langage audiophile.
Mais pas seulement que les haut-parleurs de petite taille utilisés produisent généralement une distorsion harmonique de 3 à 10 % aux fréquences les plus basses, ce qui signifie que dans ce cas, vous entendez les harmoniques avant d'entendre les fondamentaux.
L'oreille est 20 dB plus sensible aux harmoniques.
Et pour prouver qu'il existe un calculateur en ligne gratuit avec lequel tout le monde peut jouer pour voir le SPL maximum produit par un piston d'une taille particulière et sa cylindrée.
Ainsi, un haut-parleur avec 2 woofers de 6,5 pouces atteindra à peine 100 db SPL à 40 Hz alors que les harmoniques seront déjà à 80 dB SPL, ce qui les rendra plus audibles que le fondamental qui arrive en retard, voire jamais.
Heureusement, peu de musique descend aussi bas et on s'habitue à l'absence des fondamentaux.
La réponse est donc que vous avez besoin des pilotes de distorsion les plus faibles avec une surface suffisante pour produire suffisamment de SPL et le plus grand volume de haut-parleur possible pour rendre l'efficacité raisonnable.
En une phrase pas de temps corrigé gros sous-boîte fermée - pas de musique !
Eh bien, du moins pas la partie inférieure de celui-ci.
Les grands haut-parleurs ont tendance à avoir un son plus réaliste en raison de ces simples faits.
Une bonne reproduction des basses modifie la perception globale en raison de l'effet de modulation mais ceci est une autre histoire."
Dernière édition par poprock le 06 Oct 2022 21:57, édité 3 fois.
poprock
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2776
Inscription Forum: 01 Nov 2001 2:00
  • offline

Message » 06 Oct 2022 21:52

Concernant l'amortissement interne des coffrets Alu.

http://forum-hifi.fr/thread-27713-page-4.html

Je cite

"L'amortissement utilisé est des feuilles à base de butyle pour les panneaux plats (côtés), de la laine de mouton naturelle pour le volume global et de la résine époxy pour les composants du filtre.
L'avant de la Lyra a une épaisseur de 50 mm et le couplage des haut-parleurs est métal sur métal, un peu de butyle s'occupe de l'éclat du métal, le reste est géré par le couplage sur les côtés.
Nos panneaux s'emboîtent les uns dans les autres afin qu'il n'y ait pas d'effet de glissement ou de claquement.
La laine de mouton naturelle est la meilleure pour amortir l'onde arrière dans la gamme 100-2000hz avec une absorption progressivement croissante."
poprock
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2776
Inscription Forum: 01 Nov 2001 2:00
  • offline

Message » 06 Oct 2022 22:23

pda0 a écrit:Je préfère faire 9 mesures autour du sweet spot qui donne la même information, mais qui donne aussi des informations temporelles supplémentaires lorsqu'on fait une moyenne vectorielle. Pour une correction numérique, il suffit d'utiliser la moyenne arithmétique pour obtenir les mêmes infos que la mesure MMM.
.....
Je ne suis pas très chaud non plus pour corriger numériquement quoi que ce soit au delà la fréquence de transition (ou de Schroeder) à partir d'une mesure MMM ou autre réalisée au sweet spot dans une pièce, même traitée. La mesure amplitude/fréquence "steady-state" que l'on obtient intègre le champ direct et les multiples réflexions de la pièce, or corriger sur cette base pour améliorer la réponse amplitude/fréquence revient à modifier le champ direct qui se trouve être primordial pour la qualité de ce qu'on entend.
......
La mesure "steady state" (MMM ou autre) au sweet spot ne peut donc pas servir pour corriger l'amplitude au delà de 200 ou 300Hz en pratique. Et on ne peut rien en déduire sur la qualité des enceintes. La seule mesure valide pour corriger la réponse amplitude/fréquence d'une enceinte, serait une mesure du champ direct (dans l'axe) dans une chambre anéchoïque qui permettrait de voir les anomalies éventuelles (résonances) de l'enceinte, et de les corriger afin d'avoir une réponse plate en chambre anéchoïque.

Bonsoir,
quelques éléments :
- pour l'équivalent en précision d'un MMM de 20 secondes, il faut plus de 20 mesures séparées.
- comme je peux de temps en temps faire des mesures en chambre sourde pour comparer, ça me permet de vérifier la validité et les limites des MMM
- la mesure MMM n'est pas une réponse en puissance mais est plutôt entre les courbes LW Listening Window et ER Early Reflections, sauf dans le grave où c'est une réponse en puissance mais altérée par la pièce
- ce qui fait qu'une correction basée sur MMM est proche d'une correction des défauts du champ direct de l'enceinte en moyennes et hautes fréquences
ohl
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 2030
Inscription Forum: 13 Aoû 2004 16:17
  • offline

Message » 06 Oct 2022 22:50

poprock a écrit:
wakup2 a écrit:Donc ok, un ressenti avec des doigts seulement, en même temps sur des grosses ébénisteries comme celles que tu montre les modes interne font vibrer les parois bien souvent, mais ton caisson il est coupé a qu'elle fréquence ? Normalement si les dimensions ne sont pas trop délirantes les modes interne sont repoussée plus haut et jamais tu n'auras de problèmes de résonances interne ! C'est d'ailleurs certainement pour cela que tu ne ressent rien sur ton caisson... je te fait les mêmes enceintes en bois et tu verra que c'est inerte si bien fait. Le mieux d'ailleurs pour ma part ce sont la sandwich de matériaux et non pas l'alu seul. On évite d'avoir la même fréquence critique d'un matériaux unique, ça fonctionne rudement bien. Mais il faut également tenter d'amortir les modes internes si on fait des grosses ébénisteries.


Si tu veux en savoir plus sur Thrax audio et notamment les enceintes, je te renvoie sur ce post :

http://forum-hifi.fr/thread-27713.html

http://forum-hifi.fr/thread-27713-page-2.html

Je cite Rumen Artarski, traduction Google :

"Pourquoi l'aluminium comme matériau de boîtier ?

Eh bien, voici le secret de la Lyra.
La surface du baffle du haut-parleur est plusieurs fois plus grande que la surface des haut-parleurs.
Toute énergie transférée à l'enceinte devra être dissipée ou re-radiée.
En rendant le baffle avant aussi rigide que possible avec un amortissement de perte élevé, la résonance est augmentée en fréquence et abaissée en Q.
Cela réduit considérablement la contribution de l'enceinte au son rayonné.

Rendre le rapport signal sur bruit plus élevé.
L'usinage de l'avant à partir d'une billette solide en aluminium de 50 mm a fait l'affaire.
Maintenant, la corne est continue et solide sans diffraction.
Bien sûr, nous avons construit les premières versions en contreplaqué et en MDF mais le MDF se comporte comme du fromage dans les fréquences moyennes et est inutilisable pour les enceintes à mon avis.
Le contreplaqué était un peu mieux mais pas beaucoup.
Nous avons une caméra à grande vitesse utilisée pour les effets spéciaux dans le secteur du cinéma à 1000 images par seconde.
Ainsi, lors de nos recherches, nous avons pu voir les panneaux bouger et les vagues les traverser.

Pas ce à quoi vous vous attendez.
L'écoute de l'enceinte en aluminium amortie par rapport à l'enceinte en bois est une différence de jour comme de nuit.
Le boîtier en bois ajoute tellement que lorsque vous passez à l'aluminium, c'est une chanson différente.
La dynamique de la clarté et la pureté du son sont à un niveau différent. "

SECONDE PARTIE : L'IMPORTANCE DES BASSES

"Un système d'enceintes à la pointe de la technologie est-il complet sans subwoofers ?

Vous touchez maintenant un sujet qui est rarement abordé.
Voici donc quelques faits. L'oreille est moins sensible aux basses fréquences et au plus bas, cela peut être de 20db par différence d'octave.

Donc, pour entendre les basses, il faut qu'elles soient au-dessus d'un certain niveau. Appelons ce fait 1.
La sortie sonique d'un pilote à bobine mobile conventionnel est régie par son efficacité de conversion et sa charge acoustique.
Une loi physique définit l'efficacité maximale d'un haut-parleur dans un certain volume d'air (volume interne du haut-parleur - d'autres principes de haut-parleur ont des limites différentes) et la relation est une extension volume/efficacité à 3 voies et vous ne pouvez en choisir que deux. Appelons ce fait 2.

La charge acoustique produit un déphasage aux basses fréquences résultant en un retard de groupe de quantités variables. Fait 3.

Maintenant, pour un exemple, un haut-parleur super haut de gamme moderne aura un volume interne de 60l mais les spécifications liront 92db/1w @ 28hz -3db et ainsi de suite mais ensuite vous écoutez et ça sonne mince, manquant de rythme et de rythme et les instruments sont comme des fantômes.
Cela sera dû au fait que celui qui a écrit la spécification est ignorant ou un sac de merde menteur.
Comme une efficacité maximale pour cela sera inférieure à 83 dB si l'extension est correcte, mais ce n'est souvent pas le cas, donc le haut-parleur touchera très probablement à peine 40hz @-3 dB et l'efficacité dépassera rarement 87db/w.
Surtout, les basses seront en décalage avec le reste de l'enceinte.
Le réglage d'un haut-parleur à petit volume pour produire des basses graves entraîne un retard pouvant atteindre 12 à 15 ms des notes les plus basses.
Ceci est parfaitement audible en tant que son séparé souvent traduit par "boue" en langage audiophile.
Mais pas seulement que les haut-parleurs de petite taille utilisés produisent généralement une distorsion harmonique de 3 à 10 % aux fréquences les plus basses, ce qui signifie que dans ce cas, vous entendez les harmoniques avant d'entendre les fondamentaux.
L'oreille est 20 dB plus sensible aux harmoniques.
Et pour prouver qu'il existe un calculateur en ligne gratuit avec lequel tout le monde peut jouer pour voir le SPL maximum produit par un piston d'une taille particulière et sa cylindrée.
Ainsi, un haut-parleur avec 2 woofers de 6,5 pouces atteindra à peine 100 db SPL à 40 Hz alors que les harmoniques seront déjà à 80 dB SPL, ce qui les rendra plus audibles que le fondamental qui arrive en retard, voire jamais.
Heureusement, peu de musique descend aussi bas et on s'habitue à l'absence des fondamentaux.
La réponse est donc que vous avez besoin des pilotes de distorsion les plus faibles avec une surface suffisante pour produire suffisamment de SPL et le plus grand volume de haut-parleur possible pour rendre l'efficacité raisonnable.
En une phrase pas de temps corrigé gros sous-boîte fermée - pas de musique !
Eh bien, du moins pas la partie inférieure de celui-ci.
Les grands haut-parleurs ont tendance à avoir un son plus réaliste en raison de ces simples faits.
Une bonne reproduction des basses modifie la perception globale en raison de l'effet de modulation mais ceci est une autre histoire."



En même temps le concepteur ne va pas écrire le contraire...

Mais donne il un ordre de grandeur concernant ces résonances et "coloration" ? non... c'est cela qui est pourtant essentiel pour savoir de quel ordre de grandeur il est question.

En tout cas je ne sais pas comment il a fait pour rendre le MDF et le CP inutilisable... après c'est sur que si on prend du médium de GSB et du CP bas de gamme ca serait possible effectivement... parceque bon, tellement de fabricants sérieux construisent encore aujourd'hui en panneaux de bois, JBL, TAD, etc... sont loin d'êtres des ignares et perso je n'ai jamais vu d'enceintes correctement conçues en panneaux de bois de qualité avec de gros problème de résonances audibles, sur les gros coffret c'est toujours un peu plus compliqué car comme je le disais les modes sont repoussés plus bas et sont donc difficiles a amortir en interne, mais le problème sera également présent avec de l'aluminium.

Une chose un peu trompeuse quand il dit que le Q sera réduit, pas si on utilise exactement le même amortissement dans le coffret en panneaux de bois, et c'est même plutôt l'inverse.

Mais comme je l'ai dit au dessus, si le caisson est coupé pas trop haut, les modes de résonances internes qui sont responsable des vibrations de parois les plus virulentes seront en dehors de la bande passante. J'ai mesuré a calibré d'ailleurs des caissons réalisés entièrement en aluminium avec des JL audio, je n'ai noté aucune amélioration notable, je suis d'ailleurs entrain de les remplacer par des caissons a base de 18" pro avec ébénisterie en CP de bouleau et gros renforts interne... chose que je fait régulièrement dans des salles dédiées et entièrement traitée, les seules résonances audibles sont celles générés par la salle elle même, et la on est dans des salles déjà très bonnes acoustiquement jusque dans le grave.
wakup2
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 10101
Inscription Forum: 14 Fév 2007 0:30
Localisation: Vouvray
  • offline

Message » 07 Oct 2022 7:52

@wakup2

wakup2 a écrit:Mais comme je l'ai dit au dessus, si le caisson est coupé pas trop haut, les modes de résonances internes qui sont responsable des vibrations de parois les plus virulentes seront en dehors de la bande passante.


Il y a caisson de graves et caisson de graves, en l'occurence dans le combo Basus/Lyra, le Basus est coupé à 125 Hz avec pente faible pour le relai avec la Lyra, donc assez haut. à cette fréquence, il provoque pas mal de résonances

Par ailleurs, un des critères à prendre en compte chez moi est l'écoute de proximité. Je suis très proche des enceintes et les Thrax en coffret Alu sont (relativement) compactes, 45x45 cm d'emprise au sol pour embarquer un 38 ! et une hauteur réduite.
Cette compacité est impossible à réaliser avec une ébénisterie classique avec des parois (en sandwich) de fortes épaisseurs.

Le grand avantage des caissons Thrax Basus, en dehors de leur compacité, c'est que sur le filtre du Basus, il y a de nombreux réglages de correction notamment le contrôle du capteur d'asservissement du 38.
Ce qui permet d'adapter le grave à la pièce

Filtre-re-glage-Basus-Thrax.jpg


D'après Thrax, le grave du Basus est ainsi X10 plus rapide qu'un 38 classique et le raccord avec la Lyra en est facilité
poprock
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2776
Inscription Forum: 01 Nov 2001 2:00
  • offline

Message » 07 Oct 2022 9:54

Il m'est arrivé une fois d'avoir un problème de résonance de caisse mais le problème est plutôt en général autours des 200/600Hz.
Tous les Hps ne sont pas égaux sur la diffusion des vibrations dans la caisse. Je ne parle pas de résonance interne à la caisse mais de vibrations des parois, les 2 ne sont pas toujours liés.
Le grave ne pose pas de réel problème. Sinon, on retrouve sur stereophile des mesures de vibration utilisant des accéléromètre, on y constate également que ces problèmes apparaissent dans les 400Hz.
J'aime bien le sandwich de bois avec GreenGlue qui est particulièrement efficace pour amortir et absorber ces vibrations.

Au delà du discours marketing, elles ont l'air vraiment bien faite ces enceintes :wink:
En tout cas, ils y ont mis les moyens et la forme.
JIM
Modérateur Installations
Modérateur Installations
 
Messages: 7073
Inscription Forum: 19 Nov 2001 2:00
Localisation: Toulouse
  • offline

Message » 07 Oct 2022 10:17

Je trouve aussi les enceintes très belles, magnifiques boitiers, moulage et usinage net, c'est très beau.

Par contre, que de baratin sur le site Thrax, il y a un subtil mélange de choses vraies et de fausses informations ou tout est exagéré dans des proportions folles.
https://www.thraxaudio.com/basus

Pour compléter un peu les propos très justes des copains :

- une caisse pas trop grande qui ne monte pas trop en fréquence rejette les résonances hors bandes :wink:

- Il faut mieux mixer les densités des parois pour lisser les modes, dans le monde pro et sur les caisses sérieuses en hifi, le contreplaqué Bouleau de Finlande, en 13 plis est utilisé en peau extérieure, c'est déjà de la bi densité, très raide et les caractéristiques mécaniques sont proches de l'alu à poids égal et c'est 2/3 plus léger que l'alu, soit 2/3 plus épais pour retrouver la même raideur, donc oui, tu gagnes une peu de place :D

Ce qui compte c'est les renforts internes, ils peuvent être aussi en CP, pas de soucis., un mix CP et MDF assemblée à la greenglue est un bon choix, mais un collage puissant à l'époxy fonctionne bien aussi
Une couche de goudron permet de faire encore plus varier la densité.
La bi densité est plus importante sur les parois externes que la raideur finale, par exemple Cabasse à fait des études et à finalement fait le choix de matériaux composites en sandwich, avec au milieu des 2 peaux, du Smactane, l'ensemble est parfaitement inerte.
Donc il ne faut pas trop se laisser bercer par le discours flamboyant du site, mais plutôt comprendre ce qui a une influence ou pas sur l'écoute.
indien29
 
Messages: 10529
Inscription Forum: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris - Bretagne 29
  • offline

Message » 07 Oct 2022 10:44

Le grave rapide, c'est un mythe assez répandu, il n'y a pas de grave rapide ou lent, les bobines de chaque HP suivent... précisément la fréquence injectée !

La différence, c'est l'inertie et la coupure par inertie qui limite la montée en fréquence dans le grave.

L'inertie est obligatoire pour obtenir un bon grave dans une charge pas trop élevée, tout n'est qu'une question d'amortissement, plus le HP a un équipage mobile léger avec une motorisation forte, plus il a du rendement et peut monter en fréquence, mais il ne peut pas reproduire les basses fréquences car il ne résonne pas.

Le grave perçu en salle est celui de la réponse modale de la salle, tu vois sur les mesures de pda0 un trainage moyen à 40Hz de 250mS atténué de 7dB par rapport au direct.

Image

Le direct est donc masqué par ce trainage et la rapidité perçue dans le grave est liée à l'extinction de cette réverbération, je crois qu'il a été partiellement corrigé par EQ depuis Roon...

Le grave est toujours celui de la salle, c'est pareil pour tout le monde et en dehors d'énormes bass trap, dans 20m2 tu ne pourras rien y faire. :o

Pour écouter un grave rapide (disons plutot débouché et sans trainage), il faut aller dans une grande salle, là ou la réponse modale devient plus dense, les modes y sont plus nombreux et plus bas en fréquence, donc moins marqués.

Un volume proche des 1000m3 est necessaire pour que les modes genants soient hors bandes audibles (voir sur ce forum la salle de Thxrd qui a volontairement fait le choix d'une salle de 800m3 sous sa maison, son grave est extraordinaire, le meilleur que j'ai pu entendre en salle)

Le grave le plus percutant que tu puisses entendre est en plein air, sur les gros festival, c'est très impressionnant car l'écoute est en champ libre, donc zéro trainage.

Les effets psycho acoustiques sur le grave sont hyper importants en terme d'effet de masque, si on mets beaucoup de grave, le cerveau perçoit mal les attaques du bas médium, si on l'enlève, ça débouche et l'attaque perçue monte.

A titre perso, je règle le niveau de grave en fonction de la rapidité du morceau écouté (réglage du compromis frappe / grave), ça peut se faire à l'aide d'un preset par exemple.

C'est pas simple et on peut facilement confondre les sujets, bref, attention au marketing sur le site de Thrax :wink:
indien29
 
Messages: 10529
Inscription Forum: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris - Bretagne 29
  • offline

Message » 07 Oct 2022 11:26

ohl a écrit:
pda0 a écrit:Je préfère faire 9 mesures autour du sweet spot qui donne la même information, mais qui donne aussi des informations temporelles supplémentaires lorsqu'on fait une moyenne vectorielle. Pour une correction numérique, il suffit d'utiliser la moyenne arithmétique pour obtenir les mêmes infos que la mesure MMM.
.....
Je ne suis pas très chaud non plus pour corriger numériquement quoi que ce soit au delà la fréquence de transition (ou de Schroeder) à partir d'une mesure MMM ou autre réalisée au sweet spot dans une pièce, même traitée. La mesure amplitude/fréquence "steady-state" que l'on obtient intègre le champ direct et les multiples réflexions de la pièce, or corriger sur cette base pour améliorer la réponse amplitude/fréquence revient à modifier le champ direct qui se trouve être primordial pour la qualité de ce qu'on entend.
......
La mesure "steady state" (MMM ou autre) au sweet spot ne peut donc pas servir pour corriger l'amplitude au delà de 200 ou 300Hz en pratique. Et on ne peut rien en déduire sur la qualité des enceintes. La seule mesure valide pour corriger la réponse amplitude/fréquence d'une enceinte, serait une mesure du champ direct (dans l'axe) dans une chambre anéchoïque qui permettrait de voir les anomalies éventuelles (résonances) de l'enceinte, et de les corriger afin d'avoir une réponse plate en chambre anéchoïque.

Bonsoir,
quelques éléments :
- pour l'équivalent en précision d'un MMM de 20 secondes, il faut plus de 20 mesures séparées.
- comme je peux de temps en temps faire des mesures en chambre sourde pour comparer, ça me permet de vérifier la validité et les limites des MMM
- la mesure MMM n'est pas une réponse en puissance mais est plutôt entre les courbes LW Listening Window et ER Early Reflections, sauf dans le grave où c'est une réponse en puissance mais altérée par la pièce
- ce qui fait qu'une correction basée sur MMM est proche d'une correction des défauts du champ direct de l'enceinte en moyennes et hautes fréquences


Je ne conteste aucunement l'intérêt de la mesure MMM et je la pratique aussi, mais pour faire un bilan acoustique chez soi, je ne vois pas en quoi elle apporte plus que des mesures classiques. Le temps gagné n'est pas un sujet quand on fait ce type d'analyse car on n'est pas à 1/4h ou 1/2h près.
Et les mesures MMM que j'ai pu faire ne m'ont jamais vraiment convaincu, même vs une simple mesure au sweet spot lissée en Var Smoothing façon REW. Exemple ci-dessous (il y a une erreur dans mon texte, la courbe MMM (réalisée sur 30s) est en rouge et la mesure unique en vert, comme on peut le voir sur les libellés du graphe).
Enfin, je reste sceptique sur la comparaison MMM et chambre anéchoique, car MMM intègre forcément toutes les réflexions du local, donc la corrélation vs le champ direct mesuré en chambre sourde ne peut être bonne que si la pièce est très grande, et la mesure réalisée en champ très proche de l'enceinte pour minimiser les réflexion, mais qui seront quand même présentes et intègreront les caractéristiques de dispersion latérale et verticale des enceintes.

Cela dit, pour faire une correction numérique, je suis d'accord que c'est la meilleure base de travail quand on n'a pas les mesures en chambre anéchoique des enceintes.

Image

La configuration dans mon profil


Enceintes : Kii Audio : Kii 3 + BXT - Serveur: NUC i7 fanless, Roon Rock.
pda0
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 33
Inscription Forum: 12 Sep 2015 12:24
Localisation: 78
  • offline

Message » 07 Oct 2022 11:33

poprock a écrit:@wakup2

wakup2 a écrit:Mais comme je l'ai dit au dessus, si le caisson est coupé pas trop haut, les modes de résonances internes qui sont responsable des vibrations de parois les plus virulentes seront en dehors de la bande passante.


Il y a caisson de graves et caisson de graves, en l'occurence dans le combo Basus/Lyra, le Basus est coupé à 125 Hz avec pente faible pour le relai avec la Lyra, donc assez haut. à cette fréquence, il provoque pas mal de résonances

Par ailleurs, un des critères à prendre en compte chez moi est l'écoute de proximité. Je suis très proche des enceintes et les Thrax en coffret Alu sont (relativement) compactes, 45x45 cm d'emprise au sol pour embarquer un 38 ! et une hauteur réduite.
Cette compacité est impossible à réaliser avec une ébénisterie classique avec des parois (en sandwich) de fortes épaisseurs.

Le grand avantage des caissons Thrax Basus, en dehors de leur compacité, c'est que sur le filtre du Basus, il y a de nombreux réglages de correction notamment le contrôle du capteur d'asservissement du 38.
Ce qui permet d'adapter le grave à la pièce

Filtre-re-glage-Basus-Thrax.jpg


D'après Thrax, le grave du Basus est ainsi X10 plus rapide qu'un 38 classique et le raccord avec la Lyra en est facilité



Comme l'as dit JIM, les problèmes sont généralement au dessus de la Fx de ton caisson et vu les dimensions je le confirme, donc a moins de faire n'importe quoi comme déjà expliqué tu n'auras pas de problèmes avec une ébénisterie plus "classique", je réalise régulièrement des caissons avec des 18" pro qui ont des dimensions plus importantes et c'est parfaitement utilisable sans aucune résonances sur toute la bande du LFE (quasiment la même bande passante que ton caisson) et cela pour des SPL forts en salle dédiées et entièrement traitée et amorties jusque dans le grave.

Pour l'épaisseur des parois, oui c'est possible de faire plus fin avec l'alu, mais avec de bons renfort internes il n'y a pas non plus l'obligation d'avoir des épaisseurs de parois délirantes avec d'autre matériaux plus "classique", surtout que tu écoutes en proximité dans une petite salle, le SPL reste raisonnable et la contrainte assez faible, je pense que vous n'avez pas vraiment conscience du niveau des défauts induits, les défauts apportés par votre salle sont très largement supérieur et réellement audible en comparaison, si vous chercher une amélioration du grave c'est a ce niveau qu'il faut travailler, ce n'est pas en remplaçant une ébénisterie en bois par une en Alu que vous allez changer les perfs audibles.

Quand au fait de penser que le grave sera 10x plus rapide... la encore c'est un discours bien "marketing". L'asservissement peut être une bonne chose, mais il ne fait pas plus de miracle sur la partie filtrage et ne rend pas de caissons plus "rapide"... le sensation de trainage dans le grave est surtout du fait du couplage avec la salle (il faut quand même éviter d'avoir un pic de Dg important trop haut en fréquence) et c'est cette dernière qui va donne le ton, l'asservissement n'y pourras rien.

Au delà de toute ces discussions, je suis d'accord avec JIM, ces enceintes ont l'air très bien construites et performantes, je ne suis juste pas d'accord avec une idée reçu, et comme dit l'indien, il faut faire attention avec certains discours "marketing".
Dernière édition par wakup2 le 07 Oct 2022 13:40, édité 1 fois.
wakup2
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 10101
Inscription Forum: 14 Fév 2007 0:30
Localisation: Vouvray
  • offline

Message » 07 Oct 2022 13:37

@Indien29

Je me suis mal exprimé. J'aurai du dire : "grave avec moins d'inertie" plutôt que grave rapide.
Le 38 a une membrane lourde avec une suspension assez rigide. Le système MFB (Motional Feedback) équipant les 2 bobines mobiles permet de gagner en réactivité, en contrôle de l'inertie, du rappel de la membrane.
poprock
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2776
Inscription Forum: 01 Nov 2001 2:00
  • offline

Message » 07 Oct 2022 13:42

Jean-Marc, le collage de 2 matériaux différent permet de faire d'ajouter de la masse et de lisser les fréquences critiques mais l'ensemble ne forme alors qu'une seule masse légèrement mieux amortie.
La GreenGlue dissipe les vibrations par cisaillement, ce n'est pas une colle et l'effet est beaucoup, beaucoup plus important car l'énergie lors du cisaillement est dissipée en chaleur.
C'est assez impressionnant comme l'assemblage devient inerte, même en utilisant un seul matériaux comme du mdf pour lequel il suffit aussi de varier les épaisseurs. C'est ce qui était conseillé par JPL pour les doublages avec les plaques de plâtre mais l'effet est le même. J'en ai utilisé à plusieurs reprises, c'est assez impressionnant le résultat obtenu quand on tape sur une surface traitée ainsi.

Concernant le volume de la salle, c'est loin d'être une solution miracle, il faut aussi beaucoup de traitement. Et malheureusement, on n'a peu de mesure concrète à se mettre sous la dent.
Le rapport SMPTE "TC-25CSS B-Chain Frequency and Temporal Response Analysis of Theatres and Dubbing Stages" montrent beaucoup de mesures pour 4 salles et 2 studios de gros volumes.
Le plus petit studio mesuré fait 160m² et dispose d'un écran de 7.6m de base.
Seul le studio F (la plus petite des salles mesurées) sort vraiment du lot dans le grave avec une faible dérive entre sièges et c'est aussi lui qui a un rt maitrisé bas en fréquence.
Les salles de ciné pourtant un peu traité, c'est plus de 1s de réverb dans le grave. Imagine la part de direct à 10m :-?
Une salle de gros volume bien traitée ne pourra qu'être supérieure mais le coût est alors lui aussi bien supérieur et en fait peu compatible d'un usage privé.

Voir le post de Jean-Fourcade, avec quelques m3 de laine de verre, l'absorption dans une salle de taille domestique est vite très efficace même dans le grave.
Dans le rapport de la salle présentée ici de 20m², il y a un gros mode à 35Hz qui est quasi hors bande sur la plupart des musiques. Le reste est assez bien amorti.
En fait, le problème dans nos salles est plutôt dans la zone 100/300Hz comme l'a rappelé pda0 car s'ajoute en plus des modes toujours présent la gestion des réflexions primaire, le bondary gain (proximité des murs).
JIM
Modérateur Installations
Modérateur Installations
 
Messages: 7073
Inscription Forum: 19 Nov 2001 2:00
Localisation: Toulouse
  • offline

Message » 07 Oct 2022 13:58

Les problèmes d'inerties sont également situés hors bande d'utilisation.

L'important c'est l'amortissement général de l'ensemble HP + la charge que constitue l'ébénisterie + la salle elle même. L'asservissement lui tente d'optimiser le couple HP + charge, ce qui est une bonne chose, l'asservissement permet même d'adapter un HP a une charge initialement inadapté, cela est utilisé par exemple pour réduire les dimensions d'une charge ou améliorer un peu le comportement du HP a l'élongation, bien qu'en pratique la limite mécanique reste exactement la même. Mais il n'y a pas plus de problème d'inertie ou de trainage avec un HP dans une charge bien dimensionné sans utiliser d'asservissement et il faut aussi relativiser l'audibilité du Dg si celui ci n'est pas délirant et si le système est bien conçu. Il faut rappeler qu'une longueur de d'onde de 40Hz c'est 8,50m et représente 25ms pour qu'elle se déploie totalement ! A mettre en relation avec les problèmes engendrés par une salle qui sont d'un tout autre ordre, c'est bien la ou on peu faire vraiment la différence et tu a fait le bon choix de t'en occuper.
wakup2
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 10101
Inscription Forum: 14 Fév 2007 0:30
Localisation: Vouvray
  • offline

Message » 07 Oct 2022 14:12

JIM a écrit:Jean-Marc, le collage de 2 matériaux différent permet de faire d'ajouter de la masse et de lisser les fréquences critiques mais l'ensemble ne forme alors qu'une seule masse légèrement mieux amortie.
La GreenGlue dissipe les vibrations par cisaillement, ce n'est pas une colle et l'effet est beaucoup, beaucoup plus important car l'énergie lors du cisaillement est dissipée en chaleur.
C'est assez impressionnant comme l'assemblage devient inerte, même en utilisant un seul matériaux comme du mdf pour lequel il suffit aussi de varier les épaisseurs. C'est ce qui était conseillé par JPL pour les doublages avec les plaques de plâtre mais l'effet est le même. J'en ai utilisé à plusieurs reprises, c'est assez impressionnant le résultat obtenu quand on tape sur une surface traitée ainsi.


Oui c'est une solution très efficace ! après le besoin de la faire dépend du dimensionnement de la caisse et de la zone de fréquence ou se situent ces résonances néfaste, alors effectivement si elles sont situés sous 250/300Hz ça peu être bénéfique, si c'est au dessus un amortissement bien réalisé atténue suffisamment ces quelques résonance qui deviennent totalement inaudible normalement. En bass reflex il faut faire attention a ce que l’évent ne rayonne pas trop ces résonances d'ailleurs.

En multi-matériaux pour un maximum de perf il faut effectivement essayer de découpler en mettant un matériaux amortissant, la green glue est parfaite car poissante, je pense qu'on pourrais peu être essayer avec d'autre colle poissante comme celle utilisé pour certains revêtements de sol souple. Et effectivement pour faire varier les fréquences critique on peu aussi tout simplement faire varier les épaisseurs d'un même matériaux.
wakup2
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 10101
Inscription Forum: 14 Fév 2007 0:30
Localisation: Vouvray
  • offline


Retourner vers Installations Haute-Fidélité

 
  • Articles en relation
    Dernier message