Modérateurs: Staff Home-Cinéma, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités

Le fil des souhaits d'évolutions du Colorimètre HCFR

Message » 24 Fév 2009 12:22

Olivier C. a écrit:Ce qui m'a dérouté c'est un document que je viens de lire ce soir qui donnait les matrices de conversion et qui donnait 2 matrices de conversion différentes pour le NTSC et le SMPTE-C, alors qu'avant de le lire j'étais persuadé que ce n'était pas le cas (j'ai d'ailleurs choisi NTSC dans HCFR pour coller au SMPTE-C). Je viens de relire le document qui donnait ces 2 matrices différentes et en fait ils donnaient la matrice de conversion pour le NTSC 1953 (illuminant C je crois).
Pfff au temps pour moi j'ai encore dit une connerie :mdr:

Cette matrice NTSC-1953 est la source de beaucoup de confusions.
C'est la raison pour laquelle elle ne figure pas parmi les choix proposés.

Tiens d'ailleurs, une récente discussion pages 146 et 147 du topic du JVC HD750 te fera constater le flou qu'il règne au niveau des normes dans la tête des gens (dans la mienne aussi jusqu'à ce que je comprenne que les Blu-ray n'étaient pas encodés dans le gamut HDTV / REC709) :

Il faut connaître le gamut utilisé sur les moniteurs de contrôle lors du télécinéma.
Il y a bien des informations qui circulent à ce sujet dans les forums ... mais invérifiables.

La numérisation d'un film (par exemple une diapositive) est un sujet que je n'ai que superficiellement abordé sans y trouver de bonne solution.
C'est à dire avoir la même projection numérique que ce qui sort du projecteur de diapos ...
Le même type de problème se pose encore lorsque l'on passe de l'image enregistrée sur le capteur de son APN à différents espaces RGB.

Une dernière chose, j'ai cru lire qq part que le deltaE sous "saturation-écarts" se basait sur xy uniquement et pas Y. L'info Y c'est l'onglet "saturations-luminance" ?

Il y a plusieurs calculs de delta-E dépendant de l'espace colorimétrique choisis.
Au début on utilisait uniquement des calculs dans CIE u'v' (qui ignorent Y).
Je sais que Georges a utilisé d'autres formules mais je n'ai pas eu le temps de suivre ces développements.

Si je fais en sorte que les deltaE de l'onglet "saturations-écarts" soient proche de 0 et que les courbes de l'onglet "saturations-luminance" soient horizontales et à la référence, ma calibration sera + ou - la norme quand même ou c'est + compliqué que cela ?

Je n'utilise pas du tout les courbes de saturation, ou très marginalement car elles permettent de mettre en évidence certaines caractéristiques douteuses des projecteurs.
Par contre je vérifie l'emplacement des points sur le diagramme CIE (alignés et également espacés) ce que j'arrive plus facilement à interpréter.
Mais c'est aussi vrai que je ne m'occupe jamais de calibrer directement les saturations.
Elles me permettent juste de voir que le Color Management ne fonctionne pas correctement.

Michel
Avatar de l’utilisateur
MLill
Membre d'Honneur - Contributeur
Membre d'Honneur - Contributeur
 
Messages: 17534
Inscription: 08 Déc 1999 2:00
  • offline

Annonce

Message par Google » 24 Fév 2009 12:22

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 24 Fév 2009 20:43

Salut Michel,

Encore merci pour tes explications, je suis pas mal sorti du brouillard engendré par toutes ces normes. J'ai fait 3 calib' (HDTV, NTSC et PAL).
En switchant entre ces 3 réglages sur plusieurs Blu-ray, je constate une saturation plus excessive notamment sur le rouge (visible sur les visages) en HDTV, alors qu'en SMPTE-C la colorimétrie des visages me plait bien.
Faudrait que je fasse des tests sur des rouges très saturés pour vérifier qu'ils sont bien affichables en SMPTE-C, histoire de vérifier que je ne me retrouve pas avec du rouge-orangé...

Certes, les résultats de calibration donnent des courbes légèrement différentes (CMS capricieux) entre mon réglage sur la gamut HDTV et celui en SMPTE-C. Mais pour le moment, je suppose que c'est imputable au choix du gamut, + qu'à la précision de la sonde ou alors aux résultats par rigoureusement identiques entre ces 2 calibrations.

Quand j'aurai + de temps, je ferai des tests + approfondis en essayant de coller strictement de la même manière au moins sur le rouge et le jaune et tester ça sur des visages.

En tous cas je suis vraiment satisfait des résultats en Blu-ray et de la colorimétrie de l'Epson.
Maintenant, il faudra que je réalise un profilage de mon TW5000 (profil ICC) avec ma i1d2 et voir dans quelle mesure cela améliore le rendu de l'affichage de photos.
Tu fais aussi de la photo ?
Olivier C.
 
Messages: 2812
Inscription: 19 Sep 2001 2:00
Localisation: Yutz (Nord-Est, France)
  • offline

Message » 24 Fév 2009 23:01

Oui je fais aussi de la photo, du moins par périodes.

Michel
Avatar de l’utilisateur
MLill
Membre d'Honneur - Contributeur
Membre d'Honneur - Contributeur
 
Messages: 17534
Inscription: 08 Déc 1999 2:00
  • offline

Message » 25 Fév 2009 0:37

MLill a écrit:La numérisation d'un film (par exemple une diapositive) est un sujet que je n'ai que superficiellement abordé sans y trouver de bonne solution.
C'est à dire avoir la même projection numérique que ce qui sort du projecteur de diapos ...
Le même type de problème se pose encore lorsque l'on passe de l'image enregistrée sur le capteur de son APN à différents espaces RGB.


Bonjour Michel,

Dernièrement (avant la naissance du HD750) je me suis équipé pour numériser mes diapos.
J'ai acheté un superbe soufflet PB5 et son support de diapo; pour pas cher chez tonton Sam.
Je me suis rendu compte qu'avec mon format DX j'étais dans une impasse question objectif; pas assez de tirage ou objectif incompatible.
J'ai finalement décidé d'utiliser le 105 F:4. Excellent piqué sur toute la surface au rapport de reproduction.
Il a fallu bricoler une tige et une entretoise pour augmenter le tirage de 100mm: du stub de 13 et une entretoise de robinetterie!
Et puis fabriquer un soufflet de 250mm; là c'était une sacrée partie de plaisir...mais j'y suis arrivé.
Et j'ai aussi adapté un filtre anti-poussière sur la platine du soufflet: 100% efficace.

Le résultat en vaut la peine.
Le d300 fait merveille et avec un flash c'est très rapide.
Avec 12Mpx on arrive sur certaines émulsions à voir le grain mais c'est très propre.
Je suis sûr que c'est meilleur que le scanner.
Avec le raw c'est également très souple.
Je m'y mettre sérieusement et comparer projecteur et hd750

En tous cas, le couple D300/HD750 est supérieur aux diapos.

Bernard
leDahu
 
Messages: 153
Inscription: 22 Jan 2008 9:31
Localisation: Vosges
  • offline

Message » 25 Fév 2009 11:59

Salut Bernard,

J'ai fait beaucoup de numérisation en tous genres il y a trois quatre ans.
Pour numériser des dias et des négatifs j'ai utilisé le scanner à plat, différents labos grand public, le scanner spécialisé (Nikon Coolscan).

Ma meilleure solution du moment - du moins pour les dias - est un montage artisanal composé de mon D70 avec un objectif macro, un support de reproduction, et une table lumineuse.
Pas de soufflet et pas de flash ...

Ce sont les performances du HD1 sur les photos numériques qui ont bien failli qu'il reste chez moi :lol:
J'ai un peu patienté mais j'ai succombé aux charmes du VW60 et de son gamut "normal".

Il faudrait que je me refasse un petit match diapo-projo.

Michel
Avatar de l’utilisateur
MLill
Membre d'Honneur - Contributeur
Membre d'Honneur - Contributeur
 
Messages: 17534
Inscription: 08 Déc 1999 2:00
  • offline

Message » 27 Fév 2009 10:02

Bonjour
J'espère n'être pas hors sujet si je parle d'une suggestion pour le colorimètre HCFR. (logiciel)

- Mettre en image de fond une mire globale
contraste / luminosité (un peu comme la mire THX ) du genre HCFR avec l'ombre portée à faire presque disparaitre) + une échelle des blancs
Comme cela , dès que le logiciel est lancé, on visualise rapidement di on des des dérives
- Et je ne sait pas si c'est possible mais un extrait vidéo de test
un petit divx de 1 ou 2 min , Histoire de vérifier rapidement l'effet des réglages
(et un fichier détalonnage 'idéal' par défaut pour le capteur hcfr serait bienvenu mais je rentrerais dans aucune polémique)
A+
JCR
 
Messages: 1309
Inscription: 10 Jan 2003 16:54
Localisation: Toulouse / Blagnac
  • offline

Message » 28 Fév 2009 9:10

JCR a écrit:Bonjour
J'espère n'être pas hors sujet si je parle d'une suggestion pour le colorimètre HCFR. (logiciel)

- Mettre en image de fond une mire globale
contraste / luminosité (un peu comme la mire THX ) du genre HCFR avec l'ombre portée à faire presque disparaitre) + une échelle des blancs
Comme cela , dès que le logiciel est lancé, on visualise rapidement di on des des dérives
- Et je ne sait pas si c'est possible mais un extrait vidéo de test
un petit divx de 1 ou 2 min , Histoire de vérifier rapidement l'effet des réglages
(et un fichier détalonnage 'idéal' par défaut pour le capteur hcfr serait bienvenu mais je rentrerais dans aucune polémique)
A+


Il existe, c'est l'autoetalonnage de la sonde....
captain
 
Messages: 4866
Inscription: 28 Mar 2003 12:03
Localisation: Hauts de France :-)
  • offline

Message » 02 Mar 2009 12:26

Merci.
je vais essayer.
JCR
 
Messages: 1309
Inscription: 10 Jan 2003 16:54
Localisation: Toulouse / Blagnac
  • offline

Message » 19 Mai 2009 14:00

Bonjour, voici mon souhait pour ce super programme. La calibration des saturations, teintes, (Gamut), prend beaucoup de temps. Surtour que je ne suis pas avec un PC HC mais un lecteur de salon. Serait il possible d'avoir un système de lecture en continue des mesures (comme pour le RVB) et voir de suite l'impact sur la courbe de saturation des 6 couleurs (en fonction des niveaux de gris) ????

Merci ! Bonjour d'Alsace.
homecinema67
 
Messages: 135
Inscription: 08 Fév 2009 23:22
Localisation: Alsace
  • offline

Message » 23 Nov 2009 0:10

une version linux me semble indispensable :D

La configuration dans mon profil


May the best sound and picture be with you
Akoustics
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2413
Inscription: 01 Juin 2004 11:58
Localisation: Seine-et-Marne
  • offline


Retourner vers Le ColorHCFR

 
  • Articles en relation
    Dernier message