Modérateurs: Staff Haute-Fidélité, Staff Univers Casques, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités

Tout ce qui touche au Vinyle.

CR Platine vinyle USB Pioneer PLX-500 + cellule Denon DL-110

Message » 17 Mai 2017 1:27

Salut,
Après quelques années j'ai décidé de me remettre au vinyle. Je viens d'acheter une platine USB Pioneer PLX-500 et une cellule Denon DL-110.

Pour les gens super-pressés, voici un super-résumé :

La sortie USB est nulle ! Ca grésille.
*Edit* : la sortie ligne est nulle également ! Elle provoque des coupures dans le son lorsqu'elle détecte un intervalle entre deux plages. Seule la sortie phono fonctionne correctement.
Le couvercle de la platine est assez mal fichu.
Le bras est un chouia trop haut (à moins que ce ne soit le plateau qui soit trop bas).
A part ça, ça marche nickel. La petite lampe est bien pensée, le mécanisme est nerveux.
La sortie ligne marche à la perfection, mais n'accepte que les cellules MM.

La cellule Denon est assez bonne. Le son est relativement propre. Equilibre un peu tourné vers le haut de l'aigu. Joli son dans l'ensemble.


...Et pour les autres, voici un compte rendu détaillé.


Choix de la platine

Mon premier critère, c'est pas de platine à courroie. Je n'ai eu que des ennuis avec la courroie de la Rega Planar 3. Au bout d'un moment elle ne démarrait plus, et la courroie de rechange de chez Rega était trop serrée : elle se vrillait et se retournait sans arrêt dans la poulie, ce qui provoquait du pleurage.
Je ne vois pas l'intérêt d'avoir une platine à courroie à l'heure où les platines à entraînement direct sont quasiment inusables et pilotées par quartz dès 250 euros. La courroie, je vois ça un peu comme les amplis à lampes. Ca fait vintage, mais techniquement, c'est complètement dépassé. Bon pour être honnête, il y a UN argument en défaveur du direct drive : cela fait ronfler les cellules Grado, qui ne sont pas à aimant mobile, mais fonctionnent avec une technologie propre à Grado, qui a l'inconvénient de produire un bourdonnement audible si la cellule est proche d'un moteur direct drive.
Ensuite, j'ai ciblé les platines premier prix. Pour moi, c'est la cellule et le diamant qui font le son, pas la platine (sauf s'il y a carrément un bras à lecture tangentielle, ou un bras pivotant très long, mais là c'est hors budget pour moi).
Enfin, je voulais une sortie USB, pour brancher directement la platine dans le laptop sans passer par une carte son externe.

J'ai vite vu que les platines à entraînement direct étaient du côté DJ plutôt que hifi, et que bizarrement, seules les bas de gamme avaient une sortie USB. Dès qu'on monte en gamme, pas d'USB.
J'ai choisi la Pioneer PLX-500 pour le look, en effet la version blanche est assez jolie.

Choix de la cellule


Pour la cellule, le choix a été plus rigoureux. Je ne supporte pas le moindre écart à la neutralité dans la courbe de réponse. J'ai donc décidé de n'acheter que si je peux voir la courbe de réponse d'abord.
Après avoir parcouru le web, j'ai vu que pour avoir un son neutre, il vaut mieux utiliser une cellule à bobine mobile. Problème : aucune platine USB n'accepte les cellules à bobine mobile parmi celles que j'ai pu voir. Et puis les tarifs sont assez élevés. Dommage, car sur le papier l'Audio-Technica OC9 a l'air vraiment excellente.
Côté Ortophon, la gamme 2M est très jolie, mais de la Red à la Black, toutes ont la même courbe de réponse (sauf dans les très hautes fréquence, où la qualité du diamant change tout) : légèrement montante, de -0.5 dB dans le grave à +0.5 dB dans l'aigu à 4000 Hz, et ça redescend ensuite.
C'est presque neutre, mais pas tout-à-fait. Et le fait que la bosse soit à 4000 Hz tombe pile là où cela va être bien audible. Il faut s'attendre à un son un peu agressif.
Voir les graphes ici : http://www.hi-fiworld.co.uk/index.php/v ... idges.html
J'ai donc finalement opté pour la Denon DL-110, tout-à-fait neutre jusqu'à 5000 Hz, et montante dans l'aigu ensuite. C'est une bobine mobile à haut niveau de sortie, ce qui lui donne un avantage sur toutes les cellules à aimant mobile dans les registres medium / grave en termes de neutralité. En plus, j'en avais déjà eu une dans le passé, et j'en garde un bon souvenir.
Courbe de réponse dans le user manual visible ici : http://www.needledoctor.com/Denon-DL-110-Cartridge
Les graduations en gras sont espacées de 10 dB.

CR Platine Pioneer PLX-500
349 euros chez Stars Music.

La platine est super lourde. Il y a une feutrine blanche assortie, un capot légèrement bleuté.
Elle possède un bras en S de base, réglable en hauteur, avec fixation pour porte cellule. D'ailleurs, il y a une cellule de livrée. Aucune inscription visible. C'est une cellule "no-name" ! Je n'essaie même pas et je monte tout de suite la Denon DL-110.

Comme toute platine DJ qui se respecte, le démarrage et l'arrêt sont très rapides. L'abaissement et le levage du diamant sont également très nerveux.

Il y une une petite lampe escamotable qui éclaire le vinyle en lumière rasante. C'est très bien fait, cela permet de voir clairement la séparation entre les plages.

Le capot, par contre, est mal fait. Il y a un léger accrochage en position intermédiaire lorsqu'on ouvre ou qu'on ferme. Rien de grave pour le manipuler... sauf que si on le ferme normalement, ça fait sauter le disque au moment où il accroche !

Réglages
Je suis super-content au début de voir que le porte cellule possède une masselote de 4 grammes optionnelle pour augmenter la masse effective du bras. Le manuel précise qu'elle est à utiliser si la cellule a une masse inférieure à 5 grammes. C'est le cas de la Denon.
Le manuel précise aussi que l'overhang du bras est de 53 mm. Ca tombe bien, la Denon est livrée avec un outil de réglage de l'overhang. Trop bien ! Tout est nickel... jusqu'au moment où il s'agit de régler la hauteur du bras.
Le réglage est simple : le bras doit être parallèle au disque. Je vois que ce n'est pas tout-à-fait le cas. Il faut baisser un peu le bras. Et là je m'aperçois que le bras est déjà baissé au maximum !
A quoi sert ce réglage si on ne peut le modifier que dans le mauvais sens ??
Tant pis, j'improvise un bricolage maison : j'insère le couvre plateau en caoutchouc de la vieille platine Techics sous la feutrine dela Pioneer pour surélever le disque. Ca le fait.

Son
3 sorties sont possibles. La sortie Cinch peut être basculée sur le niveau phono ou ligne, au choix. Le câble Cinch est captif ! Grrr ! Il a intérêt à être costaud. Il n'en a pas l'air.
Et il y a aussi une sortie USB.
Le préampli interne et la sortie USB n'acceptent que les cellules MM. Ca c'est dommage.

Je teste la sortie phono. Impeccable, tout marche bien.
J'éteinds tout et je bascule sur le niveau ligne. Toujours impeccable. Ca fonctionne.
Je teste enfin l'interface USB. Un bon point pour commencer, pas besoin d'installer de drivers. Avec mon Linux Mint Debian, de toutes façons, je n'aurais pas su faire. Puis un gros problème : le son délivré par l'USB est affecté d'un grésillement permanent. Faible quand le diamant ne touche pas le disque, plus fort pendant la lecture du sillon !

Je décide d'investiguer davantage et je transporte la platine dans la pièce voisine, où j'ai un ADC et un ordinateur plus complet.
Après qualques essais, j'en conclus que l'USB doit fonctionner avec un convertisseur A/N directement relié à la cellule, car le bruit parasite dépend de la pression sur le diamant, et de la position de la platine. C'est carrément NUL !
Je n'ai pas essayé avec la cellule fournie, mais j'ai essayé avec une Grado Gold. Toujours un faible parasite, et toujours sur l'USB uniquement. En plus, il y a le ronflement du moteur direct drive capté par la Grado.

Bon, ben c'est clair, pour numériser les vinyles, je trimballerai la platine vers le desktop à chaque fois pour passer par la sortie ligne au lieu de l'USB ! Au salon je ne ferai qu'écouter des vinyles avec la sortie ligne.

Un autre point à préciser : il n'y a pas de réglage de gain sur la platine. Avec la Denon DL-110, sur un 33 tours ordinaire, le niveau de crête est d'à peu près -10 dB. Cela paraît correct, sachant qu'avec des maxi-45 tours, on a généralement un niveau de gravure, et donc une niveau de sortie, plus élevé.
Mais si on utilise une cellule à très haut niveau de sortie (Stanton, par exemple), il y a fort à parier que le signal sera saturé. Notez que ce sera vrai aussi avec n'importe quelle carte son si cette dernière ne possède pas de bouton de volume analogique en amont de la conversion A/N.
Inutile d'atténuer dans l'ordinateur avec le réglage de volume d'enregistrement. Une fois le signal clippé, ce sera trop tard.
C'est le talon d'Achille de la numérisation de vinyle à la maison : gare aux cellule à trop haut niveau de sortie ! Dans une entrée phono toute analogique, tout va bien, mais dans l'entrée d'une carte son, rien à faire.

Côté préampli interne, par contre, c'est remarquable. le bruit de fond est à -77 dB, contre -66 dB avec l'entrée phono de l'intégré Yamaha RS-300. Le fait de passer en interne du niveau phono au niveau ligne permet d'avoir un meilleur rapport signal-bruit.
Le gain du préampli phono de l'Arcam A85 (un autre ampli intégré), du Yamaha RS-300, et du préampli intégré à la Pioneer est exactement le même.
Pour ce qui est de la sonorité, c'est du pareil au même avec les trois préamplis, et même en USB, outre le grésillement, le son est le même.

Je vérifie avec une analyse spectrale sur une plage complète : même spectre en sortie phono + pré Yamaha, et en sortie ligne.

EDIT : la sortie ligne ne marche pas correctement. Le préampli interne provoque des coupures intempestives lorsqu'il détecte un intervalle entre deux plages ! Voir trois messages plus bas.
La sortie phono est donc à privilégier.

Cellule Denon DL-110
239 euros chez http://www.hitech-av.com
Système d'écoute : préampli Arcam A85, Room EQ par MiniDSP, moniteurs Neumann KH-120.

Je n'ai encore guère écouté de vinyles depuis mon achat, mais je retrouve exactement le son dont je me souvenais : le haut de l'aigu domine un peu, comme on peut s'y attendre en regardant la courbe de réponse.
En comparant le CD et le vinyle de la BO de Metropolis, de Giorgio Moroder, 1984, les fréquences vers 4000 Hz semblent un peu en retrait sur le vinyle, ce qui lui donne un certaine douceur. Ou plutôt ce serait le CD qui sonnerait agressif, comme c'est souvent le cas pour les productions des années 1980. Les sifflantes, par contre, sont un peu en avant sur le vinyle. Un assez joli son dans l'ensemble.
Les aigus sont légèrement distordus, mais rien d'inhabituel pour du vinyle, comparé à du numérique. Moins que sur une cellule Stanton Trackmaster, mais davantage qu'avec la cellule Grado Gold, dont le diamant semble coller au sillon de façon miraculeuse. Cette dernière, en revanche, souffre d'une remontée de l'aigu mesurée vers +4 ou +5 dB, et c'est assez affreux à entendre.
Le son est bien meilleur avec la Denon DL-110.

Il ne me reste plus qu'à sortir quelques vinyles des cartons et à leur trouver une place dans les étagères du salon :)
Dernière édition par Pio2001 le 18 Mai 2017 1:08, édité 1 fois.
Pio2001
Contributeur HCFR 2019
Contributeur HCFR 2019
 
Messages: 7305
Inscription: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Annonce

Message par Google » 17 Mai 2017 1:27

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 17 Mai 2017 14:51

Bonjour Pio2001 et merci pour ce CR très exhaustif :thks:

La configuration dans mon profil


Micro Seiki - Marantz - McIntosh - Phase Linear - JBL
CR installation by HcFr Team : http://issuu.com/homecinema-fr.com/docs ... 81/9959588
Pour les autres photos, voir lien dans mon profil
Avatar de l’utilisateur
itofa
Administrateur Forum Haute-Fidélité
Administrateur Forum Haute-Fidélité
 
Messages: 8767
Inscription: 14 Déc 2007 23:31
Localisation: Montpellier area...
  • offline

Message » 17 Mai 2017 15:36

Bonjour vraiment un très beau cr !!
Pour ma part j'ai une veille platine akai que j'ai récupéré chez mes parents elle doit avoir dans les 20 ou 30 ans. Et aucun souci se courroie c'est même encore celle d'origine. J'ai dis seulement changer le saphir et me porte saphir. J'ai trouvé un ensemble ortofon pour 30 euros à côté de chez moi et j'en suis ravi.
Laurent33480
 
Messages: 1149
Inscription: 11 Déc 2010 11:46
Localisation: Bordeaux
  • offline

Message » 18 Mai 2017 0:56

Merci pour les compliments.

Voici la suite : j'ai commencé à numériser mes vinyles en utilisant donc la sortie ligne. Et là, à la fin d'une plage j'entends comme des coupures dans le son.
Je vérifie sur le fichier enregistré. Oui, le son est haché vers la toute fin de la plage, et il manque l'extinction de la note finale.

Je rejoue l'intervalle entre les deux plages avec la platine : toujours pareil. J'éteins les appareils, je bascule en niveau phono et je rebranche sur l'entrée phono de l'ampli. Je rallume, je rejoue, tout va bien. Pas de coupure entre les plages.

Voici le passage entre les deux plages du disque. En haut, enregistré depuis la sortie phono branchée dans le préampli externe Yamaha. En bas avec le préampli intégré à la platine, au niveau ligne.
L'échelle verticale est fortement zoomée (voyez le -40 sur l'echelle à gauche). Les oscillations ne s'entendent pas et correspondent au gondolage du vinyle.

A l'écoute, les deux coupures visibles en bas correspondent à des silences. Ils se produisent alors que la plage n'est pas complètement finie, mais presque.

Image

Ils ont mis un noise gate dans le préampli interne pour couper le son lorsqu'il détecte un intervalle entre deux plages !

Et évidemment, ça coupe le son à tort et à travers.
Ces préamplis internes et sorties USB ont vraiment tout du gadget à deux balles.

Qui d'autre possède une platine USB ? Ou avec préampli intégré ?
Observe-t-on le même comportement sur d'autres modèles ?
Pio2001
Contributeur HCFR 2019
Contributeur HCFR 2019
 
Messages: 7305
Inscription: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 18 Mai 2017 12:53

Un petit détail amusant : lorsque le réglage de vitesse est verrouillé sur le zéro, le stroboscope qui permet de contrôler la vitesse en regardant les segments sur le bord du plateau est parfaitement stabilisé pour les 33 tours, mais il indique une vitesse légèrement trop lente en 45 tours.
Lorsque je modifie la vitesse pour stabiliser le stroboscope, la différence de pitch est à peine audible.

J'ai trouvé ça bizarre. Normalement, le stroboscope est simplement calé sur le 50 Hz du secteur, qui est normalement précis au millième près. Quant au verrouillage, s'il est calé sur un oscillateur à quartz, c'est encore bien plus précis. De l'ordre de 1 pour un million.

Mais alors, est-ce que les segments sont précisément espacés sur le plateau ? En fait, à chaque tour, on retombe sur les mêmes segments. Si donc il y a une imprécision quelque part dans le tracé, elle sera compensée dès qu'on a bouclé un tour.

A moins que... Faisons un petit calcul. Le stroboscope envoie 100 éclairs par seconde, 50 lorsque le courant est positif, 50 lorsque le courant est négatif.
La vitesse de rotation officielle pour les 33 tours est de 33 1/3 tours par minute. Soit exactement 100 tours pour 3 minutes. Donc 100 tours pour 180 secondes. Ce qui donne 180 points à tracer sur le tour du plateau. jusqu'ici, tout va bien.

Faisons le même calcul pour 45 tours. Cela donne 45 tours pour 60 secondes, soit... 133.3333333 points à tracer sur le plateau.
Ce n'est pas un nombre entier ! Il est impossible de stabiliser un stroboscope de 100 Hz sur une vitesse de rotation de 45 tours par minute !

Il doit y avoir 133 points seulement sur le plateau (un volontaire pour compter ?), ce qui explique que lorsque le moteur est calé à 45 tours exactement, le stroboscope recule légèrement. L'écart est d'un peu moins de 0.3 %. C'est effectivement à la limite de l'audition humaine en termes de pitch.
Pio2001
Contributeur HCFR 2019
Contributeur HCFR 2019
 
Messages: 7305
Inscription: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline


Retourner vers Le monde du Vinyle

 
  • Articles en relation
    Dernier message