Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 10 invités

Films (débats, critiques), personnalités (acteurs, réalisateurs), prochaines sorties, les salles, la presse spécialisée...

Je l'ai vu et j'aime...

un peu
8
17%
beaucoup
20
42%
à la Folie
15
31%
pas du tout
5
10%
 
Nombre total de votes : 48

Bohemian rhapsody (Le film) 2018

Message » 18 Fév 2019 15:09

tenia54 a écrit:
didou54 a écrit:pourtant un grand grand nombre a fortement apprécié ce film donc pas de pensée unique SVP

Je n'ai aucun doute là dessus, tout comme je n'ai aucun doute qu'une bonne partie de ces gens ne savent pas que tout le dernier tiers du film est totalement faux.
Bref, l'argument de la foule, ce que j'en fais...

Mais libre à toi évidemment de contre-argumenter sur pourquoi je pourrais me tromper sur les nombreux défauts du film et ses nombreuses qualités que j'ai pu manquer.
Brian May s'en est expliqué en interview : le film n'est pas un documentaire sur le groupe. Et donc: oui, il y a des incohérences et des libertés prises avec la vérité, notamment en terme de timing.
thierry29
 
Messages: 519
Inscription Forum: 12 Juil 2002 13:41
  • offline

Annonce

Message par Google » 18 Fév 2019 15:09

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 18 Fév 2019 15:22

tenia54 a écrit:
didou54 a écrit:pourtant un grand grand nombre a fortement apprécié ce film donc pas de pensée unique SVP

Je n'ai aucun doute là dessus, tout comme je n'ai aucun doute qu'une bonne partie de ces gens ne savent pas que tout le dernier tiers du film est totalement faux.
Bref, l'argument de la foule, ce que j'en fais...

Mais libre à toi évidemment de contre-argumenter sur pourquoi je pourrais me tromper sur les nombreux défauts du film et ses nombreuses qualités que j'ai pu manquer.


La liberté volontaire prise par le réalisateur est un fait assumé mais lorsque tu vas au cinéma (voir un biopic) c'est pour passer un excellent moment au détriment de la justesse à tout prix ou absolument chercher la justesse infinie.

Si c'est le cas cites moi un film "bio pic ou oeuvre" qui respecte totalement le roman ou la vie.

Sinon il y a ça

https://www.arte.tv/fr/videos/047837-00 ... e-mercury/

Mais ça fait moins cinoche :D
didou54
 
Messages: 311
Inscription Forum: 04 Oct 2018 10:06
  • offline

Message » 18 Fév 2019 16:00

thierry29 a écrit:Brian May s'en est expliqué en interview : le film n'est pas un documentaire sur le groupe. Et donc: oui, il y a des incohérences et des libertés prises avec la vérité, notamment en terme de timing.

On peut estimer qu'il y a une différence entre prendre quelques libertés et donner d'un côté l'impression que les principaux artisans du film n'ont même pas lu ne serait-ce que les pages Wiki du groupe, ses membres et les albums qu'ils ont réalisé (et quand on voit comment Graham King parle du Live Aid, je me demande effectivement son niveau de connaissance du groupe), et de l'autre inventent totalement un ressort dramatique intégral sous-tendant tout le dernier tiers du film.

Je résume en effet : Mercury est le premier membre à faire un album solo, provoquant une brouille avec les autres membres, mais heureusement, le Live Aid leur permettront de se rabibocher après un long moment sans avoir joués ensemble, chose d'autant plus importante que tous savent que les jours de Mercury sont comptés.

D'un côté, c'est juste une mauvaise reconstitution. Ce n'est pas un reportage, mais ne pas faire jouer les acteurs sur des instruments des 90s, c'était évitable. Et pourtant. Inverser Fat Bottomed Girls et We Will Rock You, c'était évitable. Et pourtant. Et ça n'a en plus littéralement AUCUNE valeur ajoutée, aucun intérêt. Est-ce que quiconque ici peut me dire quels intérêts scénaristiques ça sert ? Idem : pourquoi mettre News of the World plutôt que The Game dans le montage visuel d'Another One Bites The Dust ? Quel intérêt ? Le but c'est quoi, de démontrer qu'on ne connait rien à la discographie du groupe ?
A ce moment là, on pouvait pousser plus loin et carrément placer dans le film A Kind of Magic ou The Show Must Go On (j'ai bien cru qu'ils allaient placer cette dernière en fin de film, vu que Mercury sait déjà qu'il a le Sida, autant aller jusqu'au bout).

Mais de l'autre, c'est juste un gros bobard changeant totalement la dynamique du groupe par rapport à la réalité. Cela donne l'impression que Mercury est la cause d'une brouille sur fond de prise de melon, alors que non seulement ce n'était pas le cas, non seulement il n'était pas le 1er à faire un album solo, mais il était le dernier et aucune des sorties solo n'a fait se brouiller le groupe (en tout cas pas durablement). Cela donne aussi une dramaturgie totalement inventée au groupe, avec une dynamique totalement nouvelle et littéralement fantaisiste "brouille / rédemption / pardon" qui n'a même pas pour mérite d'être originale ou intéressante, mais au contraire est totalement téléphonée.

Ce n'est donc pas juste prendre quelques libertés, mais inventer de toute pièce une dramaturgie et une dynamique de groupe qui est totalement fantaisiste.


Mais à nouveau, le film a bien d'autres problèmes avant même de taper sur un vague respect de la chronologie ou le reste. Le film est mou et moche, avec un montage affreux ruinant toute chorégraphie ou toute lisibilité (visiblement, la théorie du "montage dans le mouvement" est devenu "monter sur TOUT mouvement"). Les passages musicaux en particulier n'ont aucun charme, aucun peps, aucune énergie. A un moment sur Fat Bottomed Girls, on pense nous électriser mais à la place, on nous montre un bout vide de scène avec vaguement au fond une foule numérique mal incrustée qui bouge un peu dans le brouillard. C'est censé être excitant, ça ? C'est censé représenter une salle bouillante ?
Ah bon. Peut-être que John Ottman devrait se contenter de faire de la musique.

Et c'est en fait symptomatique de toute l'esthétique du film, jusqu'au final Live Aid sur-découpé et profondément modernisé, où chaque plan pue l'astuce de trucage visible chaque image, et qui ruine totalement la reproduction soi-disant à la mimique près des acteurs. Sauf que le concert est tellement découpé qu'on n'y voit rien. J'ai revu le concert télévisé ensuite, et la différence saute aux yeux : ce n'est pas dans le film qu'on verra un plan de 8 secondes.

Alors oui, le film fait cinoche, mais du mauvais cinoche. Celui qui rappelle qu'on peut écrire un script à 4 mains et avoir 12 producteurs et pondre un truc moins fascinant qu'une simple captation live des 80s, de la même manière, justement, que Queen faisaient mieux avec un auteur et un producteur que Beyoncé avec Single Ladies et ses 4 producteurs et 4 auteurs.


Et c'est amusant de voir les reproches se concentrer systématiquement sur les libertés chronologiques ou historiques alors qu'à nouveau, il y a beaucoup beaucoup à dire rien que sur le style cinématographique du film.
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 5849
Inscription Forum: 22 Nov 2010 22:40
  • offline

Message » 18 Fév 2019 16:10

tenia54 tu devrais mettre un oeil d'Illuminati sur ton avatar :ohmg: cela rendrait super bien, je vote pour qu'il soit modo :mdr:
muse92
 
Messages: 2436
Inscription Forum: 19 Sep 2007 0:26
  • offline

Message » 18 Fév 2019 16:11

Pourquoi ne pas admettre qu'une grande majorité de cinéphiles ont adoré ce film et qu'au final ce n'est pas ta came mais bien loin du portrait au vitriol que tu en fais.

D'ailleurs en 2018 quels films t'ont plu sans indiscrétion ?
didou54
 
Messages: 311
Inscription Forum: 04 Oct 2018 10:06
  • offline

Message » 18 Fév 2019 16:31

muse92 a écrit:tenia54 tu devrais mettre un oeil d'Illuminati sur ton avatar :ohmg: cela rendrait super bien, je vote pour qu'il soit modo :mdr:

Je rappellerai que j'ai été modo dans un passé proche. :mdr:
Accessoirement, je n'ai aucunement la science infuse, ni ne pense détenir la vérité, encore moins sur un point de vue artistique. Je ne fais que donner mon impression perso, mais je sais aussi l'argumenter et l'illustrer. Je ne trouve pas le film mauvais juste pour le fun, ou par plaisir de pouvoir en dire du mal, mais pour telle ou telle raison.
Après, que bidule ou machin soit 3 pèlerins ou 200 millions de personnes à l'avoir apprécié me fait une belle jambe...

didou54 a écrit:Pourquoi ne pas admettre qu'une grande majorité de cinéphiles ont adoré ce film et qu'au final ce n'est pas ta came mais bien loin du portrait au vitriol que tu en fais.

Parce que la foule n'a jamais voulu rien dire, et qu'il suffit de regarder les gros succès récents (mais pas que) au BO français pour s'en convaincre.
On notera accessoirement que je pense ne pas faire tant un portrait au vitriol qu'un argumentaire assez illustré de ce que j'ai trouvé fort discutable dans le film, tant dans le fond que la forme.
Après, libre à nouveau à chacun de m'expliquer en quoi je me trompe, tant sur l'un que sur l'autre. :idee:

didou54 a écrit:D'ailleurs en 2018 quels films t'ont plu sans indiscrétion ?

Y a rien d'indiscret.
En vrac, sur les films récents (y a peut-être un mélange 2017-2018-2019, vu que je vois beaucoup de films en vidéo et non à la sortie en salles) :
The Post, Detective Dee 3, Last Flag Flying, Mission Impossible Fallout, You Were Never Really Here, Lady Bird, Roulez jeunesse, Le monde est à toi, mid90s, Eighth Grade, Thunder Road, Sorry to Bother You, I Feel Good,
J'ai bien aimé Paddington 2 aussi, même si je l'ai trouvé bien moins divertissant que le 1er.
Et tout en haut : Phantom Thread, Leto et Une affaire de famille.

Leto et Une affaire de famille font notamment partie des "5 films cannois" que j'ai raté en salles et que je voulais absolument rattraper, avec Burning, Cold War et Donbass, et pour ces 2 là, je ne me suis pas trompé. J'ai par contre été déçu par Burning, doit encore voir Cold War, et espère que Donbass sortira bientôt en BR en Angleterre (vu qu'en France, c'est cuit).

Y a eu d'autres films qui m'ont plu, mais soit moins (c'est à dire que je note plutôt autour de 7-7.5/10), soit qui ne sont pas des sorties récentes (genre les 2 1ers Il était une fois en Chine, La splendeur des Ambersons ou La garçonnière).
Dernière édition par tenia54 le 18 Fév 2019 16:35, édité 1 fois.
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 5849
Inscription Forum: 22 Nov 2010 22:40
  • offline

Message » 18 Fév 2019 16:34

tenia54 a écrit:
thierry29 a écrit:Brian May s'en est expliqué en interview : le film n'est pas un documentaire sur le groupe. Et donc: oui, il y a des incohérences et des libertés prises avec la vérité, notamment en terme de timing.


Mais de l'autre, c'est juste un gros bobard changeant totalement la dynamique du groupe par rapport à la réalité. Cela donne l'impression que Mercury est la cause d'une brouille sur fond de prise de melon, alors que non seulement ce n'était pas le cas, non seulement il n'était pas le 1er à faire un album solo, mais il était le dernier et aucune des sorties solo n'a fait se brouiller le groupe (en tout cas pas durablement).


Oui, Mercury n'était pas le premier à sortir un album solo.
Mais le groupe a visiblement failli imploser à ce moment là.
À la sortie de The Works début 1984, ils se foutaient sur la gueule en permanence.
Plusieurs documentaires font état de "tensions" liées au montant de l'avance touchée par Mercury pour son album solo qui était bien plus importante que celle que les membres de Queen percevaient ( Jim Beach dans le doc The Great Pretender)
thierry29
 
Messages: 519
Inscription Forum: 12 Juil 2002 13:41
  • offline

Message » 18 Fév 2019 16:36

Ça n'empêche nullement que le groupe continuait d'enregistrer et de tourner, et qu'au moment du Live Aid, ça ne faisait pas "un bon moment" qu'ils n'avaient plus rien fait ensemble (leur précédent concert n'avait même pas 2 mois).
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 5849
Inscription Forum: 22 Nov 2010 22:40
  • offline

Message » 18 Fév 2019 16:49

tenia54 a écrit:Ça n'empêche nullement que le groupe continuait d'enregistrer et de tourner, et qu'au moment du Live Aid, ça ne faisait pas "un bon moment" qu'ils n'avaient plus rien fait ensemble (leur précédent concert n'avait même pas 2 mois).
On est bien d'accord
thierry29
 
Messages: 519
Inscription Forum: 12 Juil 2002 13:41
  • offline

Message » 18 Fév 2019 16:57

tenia54 a écrit:
muse92 a écrit:tenia54 tu devrais mettre un oeil d'Illuminati sur ton avatar :ohmg: cela rendrait super bien, je vote pour qu'il soit modo :mdr:

Je rappellerai que j'ai été modo dans un passé proche. :mdr:
Accessoirement, je n'ai aucunement la science infuse, ni ne pense détenir la vérité, encore moins sur un point de vue artistique. Je ne fais que donner mon impression perso, mais je sais aussi l'argumenter et l'illustrer. Je ne trouve pas le film mauvais juste pour le fun, ou par plaisir de pouvoir en dire du mal, mais pour telle ou telle raison.
Après, que bidule ou machin soit 3 pèlerins ou 200 millions de personnes à l'avoir apprécié me fait une belle jambe...


Sans doute mais penses-y un oeil d'horus, un chasseur alpin, une figure américaine ou soviétique "i want you" ou une figurine assassin's creed pour symboliser la main-mise critique et technique cela ferait très classe et les gens la ramènerait moins, tout de suite ils verraient à qui ils ont affaire :ane:
muse92
 
Messages: 2436
Inscription Forum: 19 Sep 2007 0:26
  • offline

Message » 18 Fév 2019 17:26

Comme je l'ai dit, les gens n'ont à faire à personne avec moi. S'ils sont en désaccord, au lieu de me railler de la sorte, qu'ils m'opposent des arguments concrets m'expliquant concrètement pourquoi le film n'est pas si mauvais que ça.

Parce que là, mine de rien, hormis thierry29 sur la contextualisation de la brouille, ce n'est pas trop ça.
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 5849
Inscription Forum: 22 Nov 2010 22:40
  • offline

Message » 18 Fév 2019 17:42

:ane: Probablement que tu as raison sur toute la ligne
muse92
 
Messages: 2436
Inscription Forum: 19 Sep 2007 0:26
  • offline

Message » 18 Fév 2019 17:49

tenia54 a écrit:Comme je l'ai dit, les gens n'ont à faire à personne avec moi. S'ils sont en désaccord, au lieu de me railler de la sorte, qu'ils m'opposent des arguments concrets m'expliquant concrètement pourquoi le film n'est pas si mauvais que ça.

Parce que là, mine de rien, hormis thierry29 sur la contextualisation de la brouille, ce n'est pas trop ça.
Je suis un fan absolu de ce groupe. Honnêtement, j'ai été voir le film avec beaucoup de craintes suite à la bande annonce.
Oui, il y a plein d incohérences et d'erreurs de dates ( ex : Fat Bottomed Girls en 1974 alors que le titre à été enregistré 4 ans plus tard, Mercury avec une moustache dès 1977 pour enregistrer We Will Rock You, Mercury qui annonce sa maladie en 1985, etc etc ), mais j'ai trouvé que ça passait plutôt bien.
Le film n'est pas bon sur de nombreux points.
Il y a des scènes qui me dérangent (Mercury qui passe pour un neuneu en jouant avec ses lampes, Mercury qui passe pour un connard dans la 2de partie du film), mais voilà.
On peut appeler ça la magie du grand écran : je l'ai vu 3 fois au ciné ( 1 VF et 2 VO). Et bien, j'ai kiffé chaque minute du film, de voir mes idoles sur grand écran, de voir les salles pleines avec standing ovation à chaque fois, d'entendre mes potes ou collègues de boulot me disant qu'ils avaient été le voir et qu'ils avaient adoré, d'aller à la Fnac et de voir leurs disques en tête des ventes
thierry29
 
Messages: 519
Inscription Forum: 12 Juil 2002 13:41
  • offline

Message » 18 Fév 2019 18:54

Vous devriez tous voir Walk Hard: The Dewey Cox Story avec John C. Reilly dans le rôle titre. C’est une parodie des biopics musicaux et surtout de leurs clichés (construction en flash-back juste avant un concert événement, traumatisme originel, réticences du label, problèmes de dope, brouille mortelle avec les meilleurs potes qui se règle à la fin en une scène, compos en avance sur leur époque qui créent une révolution musicale, personnages célèbres joués par des acteurs moyennement ressemblants, ce qui oblige à donner souvent leur nom dans le dialogue, etc.). C’est produit par Judd Apatow, mais en mode Y a-t-il un pilote dans l’avion ?
En plus, John C. Reilly chante très bien et il a même contribué à certains morceaux. Le film n’a pas marché à sa sortie, mais il est culte et il a surtout été une douche froide pour les scénaristes sérieux alors que Walk the Line et Ray avaient cartonné en salles. C’est grâce à Walk Hard qu’on a été dispensés de ce genre cinématographique pendant près de dix ans en dehors du film sur Hank Williams.
Sledge Hammer
 
Messages: 3579
Inscription Forum: 06 Oct 2005 23:39
  • offline

Message » 18 Fév 2019 19:05

Sledge Hammer a écrit:Vous devriez tous voir Walk Hard: The Dewey Cox Story avec John C. Reilly dans le rôle titre. C’est une parodie des biopics musicaux et surtout de leurs clichés (construction en flash-back juste avant un concert événement, traumatisme originel, réticences du label, problèmes de dope, brouille mortelle avec les meilleurs potes qui se règle à la fin en une scène, compos en avance sur leur époque qui créent une révolution musicale, personnages célèbres joués par des acteurs moyennement ressemblants, ce qui oblige à donner souvent leur nom dans le dialogue, etc.). C’est produit par Judd Apatow, mais en mode Y a-t-il un pilote dans l’avion ?
En plus, John C. Reilly chante très bien et il a même contribué à certains morceaux. Le film n’a pas marché à sa sortie, mais il est culte et il a surtout été une douche froide pour les scénaristes sérieux alors que Walk the Line et Ray avaient cartonné en salles. C’est grâce à Walk Hard qu’on a été dispensés de ce genre cinématographique pendant près de dix ans en dehors du film sur Hank Williams.
Toutes ressemblance avec un biopic récemment sorti est purement fortuite..

Envoyé de mon EML-L09 en utilisant Tapatalk
muse92
 
Messages: 2436
Inscription Forum: 19 Sep 2007 0:26
  • offline


Retourner vers 7ème Art