Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: moza et 6 invités

Films (débats, critiques), personnalités (acteurs, réalisateurs), prochaines sorties, les salles, la presse spécialisée...

[DÉBAT] Studio Ghibli la fin ?

Message » 17 Aoû 2014 1:06

Emmanuel Piat a écrit:L’île de Giovanni de Mizuho Nishikubo a bcp plu à certains :
http://www.filmosphere.com/movies/lile- ... kubo-2014/

L'affiche dit une oeuvre pleine de sagesse et de poésie :wink:


il est sur ma Watchlist.
Je recommande chaudement Ame et Yuki les enfants loups à ceux qui ne l'ont pas vu.
pnauts
 
Messages: 2662
Inscription Forum: 14 Fév 2004 16:21
Localisation: pas loin de Nîmes
  • offline

Annonce

Message par Google » 17 Aoû 2014 1:06

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 17 Aoû 2014 10:31

Si on en est là, tout Hosoda est bon à prendre.

Je pense que les autres long métrages d'animation vraiment marquants ne sortent pas à un rythme moins soutenu que ce faisait ghibli.

Pour Takahata jhudson, j'aimerai bien avoir tes sources. Dans son oeuvre en tout cas il est plus "révolutionnaire réaliste", dans le discours et dans le traité, que Hayao.

Le modèle d'Hayao est certes écologique et pacifiste, mais son modèle familial pourrait facilement passer pour réac'.
lag@uffre
 
Messages: 3358
Inscription Forum: 04 Oct 2006 18:35
Localisation: Paris
  • offline

Message » 17 Aoû 2014 19:22

lag@uffre a écrit:Si on en est là, tout Hosoda est bon à prendre.

Je pense que les autres long métrages d'animation vraiment marquants ne sortent pas à un rythme moins soutenu que ce faisait ghibli.

Pour Takahata jhudson, j'aimerai bien avoir tes sources. Dans son oeuvre en tout cas il est plus "révolutionnaire réaliste", dans le discours et dans le traité, que Hayao.

Le modèle d'Hayao est certes écologique et pacifiste, mais son modèle familial pourrait facilement passer pour réac'.


Le modèle Familial qu'il montre est celui qui reste encore en vigueur au japon, c'est loin d’être un pays progressiste , la femme reste a la maison a s'occuper des gosses , le père travaille et ne s'occupe pas des enfants , chacun a une place précise a tenir, c'est la réalité .

La société japonaise ne peux tolérer qu'un femme ayant un enfant travaille .

Mais c'est sur que jamais il ne remet cela en cause dans ses films .

Les familles que montre Miyazaki sont bien plus équilibré et bien sur idéalisé ,il y aussi un coté fortement humaniste a croire en l’être humain .

C'est tout cela qui fait le succès de ses films .

Deplus s'il était aussi réac qu'on le dit pourquoi diable ce sont presque toujours des filles les personnages principales de ses films ,mais on est loin des femmes fortes des films de Satoshi Kon par exemple .

Miyazaki est toujours mesuré dans ses interviews ce n'est pas le cas Takahata, il a déclaré pour le tombeau des lucioles que
le grand frère était d’après lui un faible et je crois qu'il allait jusqu' a dire qu'il le rendait même responsable de la mort de sa sœur
pas des déclarations qu'on oublie .

Il n’arrête pas aussi de dire que c'était mieux avant , que la jeunesse de maintenant se sont des mous !

Pour le tombeau des lucioles c'est dans une interview lu sur le web il faut que je le recherche ,je n'ai pas le blu ray Kaze le vend trop cher , alors que les Ghibli édités par Disney restent dans des prix acceptables donc je les ai presque tous .
Dernière édition par jhudson le 17 Aoû 2014 20:14, édité 5 fois.
jhudson
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 13771
Inscription Forum: 27 Mar 2006 15:52
  • offline

Message » 17 Aoû 2014 19:53

jhudson a écrit:Satoshi Kon ne risque pas de prendre la relève , il est mort en 2010 a la suite d'un cancer .


Oups :oops:

en plus à l'époque j'avais du lire l'info, mais cela m'est complètement sorti de la tête
julianf
 
Messages: 14642
Inscription Forum: 23 Aoû 2005 13:42
Localisation: Normandie
  • offline

Message » 17 Aoû 2014 19:57

julianf a écrit:
jhudson a écrit:Satoshi Kon ne risque pas de prendre la relève , il est mort en 2010 a la suite d'un cancer .


Oups :oops:

en plus à l'époque j'avais du lire l'info, mais cela m'est complètement sorti de la tête


Ca m'avait bien marqué sa mort.

Tout ses films sont sortis en blu ray au japon, en france on a eu que Paprika ...

Le making off de Milllennium Actress , le personnage était vraiment sympathique

jhudson
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 13771
Inscription Forum: 27 Mar 2006 15:52
  • offline

Message » 17 Aoû 2014 20:08

Mes préféré sont Tokyo Goodfather et Perfect Blue :love:

Quand je dis que la fin du studio Ghibli va faire un vide, c'est de ça que je parle, des films en 2D, mature, adulte... comme seul les grand artistes Japonais savent le faire et dont Ghibli était l'étalon.

Et quizz de Joe Hisaishi, on avait l'habitude d'entendre sa magnifique partition dans les oeuvres de Myiasaki ou dans les films de Takeshi Kitano, et comme l'un a prit sa retraite et l'autre se fait discret ces derniers temps... :-?
julianf
 
Messages: 14642
Inscription Forum: 23 Aoû 2005 13:42
Localisation: Normandie
  • offline

Message » 17 Aoû 2014 20:15

Sinon il va falloir attendre l'année prochaine pour voir débarquer du moins au Japon, le film posthume de Satashi Kon, intitulé MISS HOKUSAI.
Yoshimi Itazu connu pour sa participation à Paprika et Le Vent se Lève est le successeur désigne pour achever l'oeuvre de Satashi Kon

Image
julianf
 
Messages: 14642
Inscription Forum: 23 Aoû 2005 13:42
Localisation: Normandie
  • offline

Message » 18 Aoû 2014 18:09

jhudson a écrit:
lag@uffre a écrit:Si on en est là, tout Hosoda est bon à prendre.

Je pense que les autres long métrages d'animation vraiment marquants ne sortent pas à un rythme moins soutenu que ce faisait ghibli.

Pour Takahata jhudson, j'aimerai bien avoir tes sources. Dans son oeuvre en tout cas il est plus "révolutionnaire réaliste", dans le discours et dans le traité, que Hayao.

Le modèle d'Hayao est certes écologique et pacifiste, mais son modèle familial pourrait facilement passer pour réac'.


Le modèle Familial qu'il montre est celui qui reste encore en vigueur au japon, c'est loin d’être un pays progressiste , la femme reste a la maison a s'occuper des gosses , le père travaille et ne s'occupe pas des enfants , chacun a une place précise a tenir, c'est la réalité .

La société japonaise ne peux tolérer qu'un femme ayant un enfant travaille .

Mais c'est sur que jamais il ne remet cela en cause dans ses films .

Les familles que montre Miyazaki sont bien plus équilibré et bien sur idéalisé ,il y aussi un coté fortement humaniste a croire en l’être humain .

C'est tout cela qui fait le succès de ses films .

Deplus s'il était aussi réac qu'on le dit pourquoi diable ce sont presque toujours des filles les personnages principales de ses films ,mais on est loin des femmes fortes des films de Satoshi Kon par exemple .

Miyazaki est toujours mesuré dans ses interviews ce n'est pas le cas Takahata, il a déclaré pour le tombeau des lucioles que
le grand frère était d’après lui un faible et je crois qu'il allait jusqu' a dire qu'il le rendait même responsable de la mort de sa sœur
pas des déclarations qu'on oublie .

Il n’arrête pas aussi de dire que c'était mieux avant , que la jeunesse de maintenant se sont des mous !

Pour le tombeau des lucioles c'est dans une interview lu sur le web il faut que je le recherche ,je n'ai pas le blu ray Kaze le vend trop cher , alors que les Ghibli édités par Disney restent dans des prix acceptables donc je les ai presque tous .


Si tu me relis bien, j'y allais avec des pincettes donc ne retiens pas que je prends Myazaki pour un bon gros vieux réac (évidemment que c'est un modèle très japonais et qu'il est assez normal de rester dans son moule, mais tout de même). Je le remets juste en perspective face à Takahata.
Et ce n'est pas parce que Miyazaki tend vers un idéal qu'il pense différemment de Takahata sur la jeunesse d'aujourd'hui. Le making of d'Arriety est encore très parlant là-dessus (il critique les jeunes animateurs qui ne s'intéressent à rien et manque de culture générale, c'est d'ailleurs pour cela qu'ils ont resitué l'action au japon).
De plus, les reproches de Takahata sur la jeunesse japonaise ne sont pas totalement infondés, même si les généralisations ont leur limites. Et sa remarque sur le tombeau des lucioles peut paraître étrange au vue du film, mais pas spécialement réac pour moi.
Dans le procédé et le discours de ses œuvres, il me paraît assurément plus "progressiste" que Miyazaki.
lag@uffre
 
Messages: 3358
Inscription Forum: 04 Oct 2006 18:35
Localisation: Paris
  • offline

Message » 18 Aoû 2014 20:04

J'avais compris ce que tu voulais dire avec Miyazaki, je voulais surtout parler des quelques articles sur le web qui l'accuse d’être réac ,mais il n'y a jamais rien contre Takahata .

Mais Miyazaki quand il critique la jeunesse c'est surtout sur le monde de l'animation , un sujet sur lequel il est intraitable , il ne vie que pour cela apparemment .

Dans le tombeau des lucioles il y avait quelques moments ambiguës qui avaient gênés ,on voit la petit fille faire un salut militaire par exemple , on sait que les japonais n'ont jamais reconnu les horreurs qu'ils avaient commis pendant la guerre, et leurs livres d'histoires évitent de mentionner les passages les plus gênants ,ça permet d'éviter de se remettre en cause .

Et c'est justement cette scéne qui illustre le DVD et blu ray japonais, aussi surprenant que cela puisse paraitre ,et qu'aucun autre pays n'a repris .

Image

Image


Certains de ses films parlent d' eux mêmes ,ceux que j'ai vu pour le moment !

Dans Pompoko sous couvert d'écologie, il critique la modernisation du japon qui devrait d’après le film restait comme il était et abandonner la construction de nouveaux logements.

Kié la petite peste (plus comédie que drame sociale) , le film se passe dans un fort climat machiste et la petite fille arrive a survivre car elle se comporte plus comme un garçon manqué que comme une fille, et je ne parle pas des chats "ultra burné" du film, ceux qui ont vu le film comprendront , rappelant une scéne du film de Fuller The Big Red One !

Le père alcoolique qui a laisse tombé sa famille est limite montré comme attachant .

Dans Mes voisins les Yamada , c'est le retour a la famille traditionnelle japonaise des années 50/60, avec des dessins qui ressemblent a des estampes .

Tu trouves cela vraiment progressif ..... :o
jhudson
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 13771
Inscription Forum: 27 Mar 2006 15:52
  • offline

Message » 18 Aoû 2014 23:25

...Comme d'habitude, je trouve ta grille de lecture politique très hâtive et parasitante vis à vis de la vraie teneur intrinsèque des œuvres.

Je ne vois pas en quoi la pose militaire valide quoi que ce soit. Elle accentue d'autant plus l'absurdité de la cruauté que la petite subit...(et je suis pourtant on ne peut plus d'accord avec toi sur l'amnésie nippone)

Se lever contre le modernisme à tout prix ne veut évidemment pas dire que tu es réfractaire à toute mutation. Et cela n'empêche pas non plus de donner la parole à ceux qui ont été laissé au bord de la route, donnant une voie dissonante du progrès à la japonaise des années 80 (car je pense que tu peux comprendre qu'il y a progrès et progrès).

Pareil pour Kié, le fait qu'elle s'en sorte comme ça est justement un constat bien amer. Quant à ne pas accabler un personnage, qui a ses failles, de tous les maux du monde est pour moi un minimum pour un scénariste qui se veut humaniste.

Pour les Yamada, voilà justement un réal qui au lieu de rêver un monde de féérie dans lequel tout irait pour le mieux, réalise une super production où il invite la famille japonaise à faire son introspection...(tout en ayant une approche graphique incroyablement innovante par sa recherche de légèreté) Aucun personnage ne réussit à rester dans son stéréotype et c'est ça la base de tout...le propre de tous les films de Takahata

C'est assez dingue et intéressant de voir à quel point l'interprétation peut différer.

Miyazaki ne fait rien d'autre que dire que tout était mieux avant (nature, travail,...), et si la cible principale sont les enfants (l'avenir donc) c'est bien pour qu'ils reprennent le flambeau de ses belles valeurs qu'il ne veut pas voir disparaitre. Ce n'est pas négatif en soit, mais ce n'est pas implacablement plus moderne que Takahata. Isao se confronte aux problèmes concrets du japon d'aujourd'hui et est allé encore beaucoup plus loin dans la recherche de mode de représentation. AMHA.
lag@uffre
 
Messages: 3358
Inscription Forum: 04 Oct 2006 18:35
Localisation: Paris
  • offline

Message » 13 Sep 2014 2:37

julianf a écrit:
Souvenirs de Marine
de Hiromasa Yonebayashi (Arrietty le petit monde des chapardeurs).
Scénario de Keiko Niwa (La colline aux coquelicots, Arrietty).
Design des personnages réalisé par Masashi Ando (Princesse Mononoké, Le voyage de Chihiro).

En salle le 14 janvier 2015

Image

Le film est l’adaptation du roman, When Marnie Was There de Joan G. Robinson

Synopsis: L’histoire nous raconte la vie de Anna une jeune fille qui n’a pas d’ami, jusqu’à ce qu’elle rencontreMarinie. Anna habite avec ses parents adoptifs. Un jour elle est envoyée à Norfolk chez Monsieur et Madame Pegg. Elle passe ses journées prés de la mer et des dunes de sable. Un jour Anna va à la petite maison du marais elle rencontre là bas une petite fille nommée Marnie qui déviendra sa meilleur amie. Mais un jour, Marnie disparaît...



Cylon a écrit:Je n'ai pas cherché à en lire des retours, mais au Japon il était omniprésent cet été, presqu'autant que la Reine des Neiges (!). Dans les boutiques Ghibli, c'était particulièrement impressionnant. Il semble qu'on en entendra parler, plus qu'Arrietty.
Cylon
 
Messages: 7589
Inscription Forum: 14 Mar 2008 6:23
  • offline

Message » 13 Sep 2014 10:45

lag@uffre a écrit:...Comme d'habitude, je trouve ta grille de lecture politique très hâtive et parasitante vis à vis de la vraie teneur intrinsèque des œuvres.

Je ne vois pas en quoi la pose militaire valide quoi que ce soit. Elle accentue d'autant plus l'absurdité de la cruauté que la petite subit...(et je suis pourtant on ne peut plus d'accord avec toi sur l'amnésie nippone)

Se lever contre le modernisme à tout prix ne veut évidemment pas dire que tu es réfractaire à toute mutation. Et cela n'empêche pas non plus de donner la parole à ceux qui ont été laissé au bord de la route, donnant une voie dissonante du progrès à la japonaise des années 80 (car je pense que tu peux comprendre qu'il y a progrès et progrès).

Pareil pour Kié, le fait qu'elle s'en sorte comme ça est justement un constat bien amer. Quant à ne pas accabler un personnage, qui a ses failles, de tous les maux du monde est pour moi un minimum pour un scénariste qui se veut humaniste.

Pour les Yamada, voilà justement un réal qui au lieu de rêver un monde de féérie dans lequel tout irait pour le mieux, réalise une super production où il invite la famille japonaise à faire son introspection...(tout en ayant une approche graphique incroyablement innovante par sa recherche de légèreté) Aucun personnage ne réussit à rester dans son stéréotype et c'est ça la base de tout...le propre de tous les films de Takahata

C'est assez dingue et intéressant de voir à quel point l'interprétation peut différer.

Miyazaki ne fait rien d'autre que dire que tout était mieux avant (nature, travail,...), et si la cible principale sont les enfants (l'avenir donc) c'est bien pour qu'ils reprennent le flambeau de ses belles valeurs qu'il ne veut pas voir disparaitre. Ce n'est pas négatif en soit, mais ce n'est pas implacablement plus moderne que Takahata. Isao se confronte aux problèmes concrets du japon d'aujourd'hui et est allé encore beaucoup plus loin dans la recherche de mode de représentation. AMHA.


Le père de Kié est montré de façon plus que sympathique, alors que c'est le dernier des bons a rien ,même si le film est plus proche de la pochade que du drame .

Je ne dis pas que Miyazaki soit moderne mais il me semble moins réac que Takahata enfin c'est mon opinion , et puis si c'était plus de la nostalgie qu'autre chose (Miyazaki) car ses films parlent surtout de cela , il préfère voir le bon coté des choses que les mauvaises .

Je sens que Takahata fait très attention a ce qu'il dit quand il parle du Tombeau des lucioles , et jamais on n'a son opinion sur cette guerre , il a aussi subit les bombardement avec sa soeur ainée donc ce film est un peu son histoire , si on demande a un allemand qui a subit la méme chose il va s'en prendre a Hitler assez rapidement .

D’ailleurs il a déclaré cela (voir plus bas), la neutralité sur un tel sujet n'est pas de mise , mais au japon ça l'est peu être ?

Plus je creuse plus je trouve des déclarations venant de lui des plus surprenantes ,moi même je n'en reviens pas , mais ca montre que j'ai bien cerné le personnage !

Qu'il ai déclaré qu'il trouve que la fierté du grand frère ai causé la mort de sa sœur , ne dépareillent pas du tout avec le reste .

Et toujours ces éternelles déclarations sur cette maudite jeunesse méme pas capable de respecter leur ainés qui ont pris des bombes sur la tronche ,et par extension comprendre qu'il faut respecter aussi les ainés gouvernants et donc ne jamais les remettre en cause ,méme juste pour éviter que la jeunesse refasse les mêmes erreurs, apparemment pour Takahata ce ne sont pas des erreurs

Si ce n'est pas Réactionnaire, c'est quoi ? :o

"Ce film d'animation n'est pas un film anti-guerre, et ne contient aucun message de la sorte". Il s'agit avant tout pour lui de l'image d'un frère et d'une soeur menant une existence vouée à l'échec, dûe à leur marginalisation du reste de la société. Il s'agit aussi de susciter chez les adolescents et les jeunes adultes dans leur vingtaine de l'empathie et du respect à l'égard de leurs aînés, ceux qui ont été traumatisés et ont souffert dans cette période noire de l'histoire du Japon. Source allociné

Tu ne peux pas nier que c'est ambiguë cette petite fille qui fait le salut militaire , dans le film ça reste mineur et ne mène guère a conséquence (donc je ne remet pas en cause le film ) ,mais que ce soit repris comme tellement emblématique pour en être le visuel alors que ça dure que quelques seconde dans le film , ça amène forcément des questions, surtout quand on connait l'opinion du japon sur la question, les japonais n'accusent pas l'empereur d’être responsables de cette guerre ,et a massacré et trahis le pays ,pour prôner la suprématie du japon sur une bonne partie de l'asie , je me demande s'il existe un film japonais qui en parle clairement ..

Il y a de très bons films japonais live comme L'ange Rouge 1966 violemment anti militariste ,mais il y avait une vague de jeunes réalisateurs gauchistes a cette époque .

Souvent les films montrent les bombardements qu'ils ont subit évitant de parler de ce qui fâche comme je le dis plus haut ,l'endoctrinement du pays était tel que quand les américains ont débarqué certaines populations se sont jetées des falaises, car on leur avait dit que les occidentaux étaient de vrais monstres qui allaient les torturait et violer les femmes , cette haine anti américains existent encore de nos jours .

J'ai enfin acheté le blu ray (que j'ai eu pas cher :D ),mais je n'ai pas le moral pour revoir le film pour le moment !
jhudson
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 13771
Inscription Forum: 27 Mar 2006 15:52
  • offline

Message » 14 Sep 2014 9:47

jhudson a écrit:
lag@uffre a écrit:...Comme d'habitude, je trouve ta grille de lecture politique très hâtive et parasitante vis à vis de la vraie teneur intrinsèque des œuvres.

Je ne vois pas en quoi la pose militaire valide quoi que ce soit. Elle accentue d'autant plus l'absurdité de la cruauté que la petite subit...(et je suis pourtant on ne peut plus d'accord avec toi sur l'amnésie nippone)

Se lever contre le modernisme à tout prix ne veut évidemment pas dire que tu es réfractaire à toute mutation. Et cela n'empêche pas non plus de donner la parole à ceux qui ont été laissé au bord de la route, donnant une voie dissonante du progrès à la japonaise des années 80 (car je pense que tu peux comprendre qu'il y a progrès et progrès).

Pareil pour Kié, le fait qu'elle s'en sorte comme ça est justement un constat bien amer. Quant à ne pas accabler un personnage, qui a ses failles, de tous les maux du monde est pour moi un minimum pour un scénariste qui se veut humaniste.

Pour les Yamada, voilà justement un réal qui au lieu de rêver un monde de féérie dans lequel tout irait pour le mieux, réalise une super production où il invite la famille japonaise à faire son introspection...(tout en ayant une approche graphique incroyablement innovante par sa recherche de légèreté) Aucun personnage ne réussit à rester dans son stéréotype et c'est ça la base de tout...le propre de tous les films de Takahata

C'est assez dingue et intéressant de voir à quel point l'interprétation peut différer.

Miyazaki ne fait rien d'autre que dire que tout était mieux avant (nature, travail,...), et si la cible principale sont les enfants (l'avenir donc) c'est bien pour qu'ils reprennent le flambeau de ses belles valeurs qu'il ne veut pas voir disparaitre. Ce n'est pas négatif en soit, mais ce n'est pas implacablement plus moderne que Takahata. Isao se confronte aux problèmes concrets du japon d'aujourd'hui et est allé encore beaucoup plus loin dans la recherche de mode de représentation. AMHA.


Le père de Kié est montré de façon plus que sympathique, alors que c'est le dernier des bons a rien ,même si le film est plus proche de la pochade que du drame .

Je ne dis pas que Miyazaki soit moderne mais il me semble moins réac que Takahata enfin c'est mon opinion , et puis si c'était plus de la nostalgie qu'autre chose (Miyazaki) car ses films parlent surtout de cela , il préfère voir le bon coté des choses que les mauvaises .

Je sens que Takahata fait très attention a ce qu'il dit quand il parle du Tombeau des lucioles , et jamais on n'a son opinion sur cette guerre , il a aussi subit les bombardement avec sa soeur ainée donc ce film est un peu son histoire , si on demande a un allemand qui a subit la méme chose il va s'en prendre a Hitler assez rapidement .

Miyazaki dénonce clairement la guerre, mais ne la reproche à personne, c'est très clair dans son dernier film. Tu es très prompt à juger Takahata là-dessus.

D’ailleurs il a déclaré cela (voir plus bas), la neutralité sur un tel sujet n'est pas de mise , mais au japon ça l'est peu être ?

Plus je creuse plus je trouve des déclarations venant de lui des plus surprenantes ,moi même je n'en reviens pas , mais ca montre que j'ai bien cerné le personnage !

Qu'il ai déclaré qu'il trouve que la fierté du grand frère ai causé la mort de sa sœur , ne dépareillent pas du tout avec le reste .

Mais en quoi ça concorde??

Et toujours ces éternelles déclarations sur cette maudite jeunesse méme pas capable de respecter leur ainés qui ont pris des bombes sur la tronche ,et par extension comprendre qu'il faut respecter aussi les ainés gouvernants et donc ne jamais les remettre en cause ,méme juste pour éviter que la jeunesse refasse les mêmes erreurs, apparemment pour Takahata ce ne sont pas des erreurs

Si ce n'est pas Réactionnaire, c'est quoi ? :o

Mais ton "extension" est complètement tirée par les cheveu, je te l'ai déjà dit. Tu t'inventes des trucs tout seul donc à partir de là tout est possible.

"Ce film d'animation n'est pas un film anti-guerre, et ne contient aucun message de la sorte". Il s'agit avant tout pour lui de l'image d'un frère et d'une soeur menant une existence vouée à l'échec, dûe à leur marginalisation du reste de la société. Il s'agit aussi de susciter chez les adolescents et les jeunes adultes dans leur vingtaine de l'empathie et du respect à l'égard de leurs aînés, ceux qui ont été traumatisés et ont souffert dans cette période noire de l'histoire du Japon. Source allociné

So?

Tu ne peux pas nier que c'est ambiguë cette petite fille qui fait le salut militaire ,
je ne nie pas, j'observe que non, c'est différent

dans le film ça reste mineur et ne mène guère a conséquence (donc je ne remet pas en cause le film ) ,mais que ce soit repris comme tellement emblématique pour en être le visuel alors que ça dure que quelques seconde dans le film , ça amène forcément des questions, surtout quand on connait l'opinion du japon sur la question, les japonais n'accusent pas l'empereur d’être responsables de cette guerre ,et a massacré et trahis le pays ,pour prôner la suprématie du japon sur une bonne partie de l'asie , je me demande s'il existe un film japonais qui en parle clairement ..

C'est imputable à la majorité des japonais, tu as vu Miyazaki dénoncer l'empereur Hiro Hito?

Il y a de très bons films japonais live comme L'ange Rouge 1966 violemment anti militariste ,mais il y avait une vague de jeunes réalisateurs gauchistes a cette époque .

Souvent les films montrent les bombardements qu'ils ont subit évitant de parler de ce qui fâche comme je le dis plus haut ,l'endoctrinement du pays était tel que quand les américains ont débarqué certaines populations se sont jetées des falaises, car on leur avait dit que les occidentaux étaient de vrais monstres qui allaient les torturait et violer les femmes , cette haine anti américains existent encore de nos jours .

Oui oui, so?

J'ai enfin acheté le blu ray (que j'ai eu pas cher :D ),mais je n'ai pas le moral pour revoir le film pour le moment !


Tu peux reformuler 10 fois les mêmes choses, je te répondrais 10 fois la même chose, je pensais que tu m'avais bien compris dans mon dernier message. Mais ce n'est pas grave. Si ce que tu crois voir te conforte et t'aide à avancer, tant mieux pour toi.
lag@uffre
 
Messages: 3358
Inscription Forum: 04 Oct 2006 18:35
Localisation: Paris
  • offline

Message » 14 Sep 2014 21:23

jhudson a écrit:on leur avait dit que les occidentaux étaient de vrais monstres qui allaient les torturait et violer les femmes


en meme temps c'etait le cas :thks:
Ygg
 
Messages: 1828
Inscription Forum: 28 Mar 2006 21:47
  • offline

Message » 15 Sep 2014 15:00

les japonais n'ont pas fait mieux quand ils ont envahis la chine...fin du hs

dans les quelques itw de Goro ou quand son père parle de lui...tu comprends qu'il n'a pas eu une enfance facile et encore moins quand il a choisi la même voie que son père !
yasathi
 
Messages: 1297
Inscription Forum: 08 Jan 2007 0:28
Localisation: Martinique
  • offline


Retourner vers 7ème Art

 
  • Articles en relation
    Dernier message