Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités

Films (débats, critiques), personnalités (acteurs, réalisateurs), prochaines sorties, les salles, la presse spécialisée...

Je l'ai vu et j'aime...

un peu.
11
25%
beaucoup.
23
52%
à la folie !
8
18%
pas du tout !
2
5%
 
Nombre total de votes : 44

Ex_Machina (Gérardmer 2015)

Message » 30 Oct 2015 22:43

J'ai toujours compris que les lois de la robotique sont des blocages incontournables et irraisonnés. Les Humains ne tuent pas parce que c'est mal, mais ils tuent si une autorité leur en donne l'ordre (comme à la guerre) ou pour se défendre. Un robot ne devrait pas tuer dans ces conditions, comme le Robot dans Planète Interdite qui commence à disjoncter quand on lui donne l'ordre de tirer sur une personne.

Ce que je dis c'est qu'à mon avis, on ne peut pas concevoir une IA qui développe une conscience s'il y a quelque part en elle des verrous comme les lois de la robotique. Faut savoir ce qu'on veut : un système déterministe qui obéit à des lois, ou un système libre complètement « auto-programmable » en quelque sorte.
Pyjam
 
Messages: 3709
Inscription Forum: 30 Mai 2004 14:27
Localisation: À l’Ouest
  • offline

Annonce

Message par Google » 30 Oct 2015 22:43

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 31 Oct 2015 2:51

Eh bien c'est le cas d'Ava : en résumé, elle est une enfant d'une race nouvelle, dotée de conscience, sans aucuns freins dans ses processus cognitifs ou de décision. Mais elle a été dépourvue de contact avec des adultes ou des enfants avec qui elle aurait pu tisser une relation de confiance.
Elle connait ce mot mais en ignore totalement la réalité.
Il faut donc naturellement la considérer telle une sociopathe au dernier degré comme l'aurait été un être humain ayant vécu ce qu'elle a vécu.
Mettons par exemple un embryon crée brique d'ADN par brique d'ADN, croissance accélérée en cuve et téléchargement des conanissances par blue Book. Cela n'aurait rien changé, corps humain recrée ou machine assemblée, elle a été traitée comme un objet, considérée comme un objet, sommée de prouver qu'elle n'est pas un objet...sachant que même apporter cette preuve n'aurait pas suffit à seulement lui permettre de survivre.
Le test de Turing était d'emblé faussé par le fait que n'importe quel être humain aurait réagi comme Ava, à savoir de manière mécanique, froide et calculatrice en usant de tous subterfuges imaginables.
Il n'y a que dans le dernier Mad Max où il soit possible trouver des femmes faisant preuve de compassion vis à vis de ceux qui les utilisent comme leurs objets.
Elle s'est montrée inhumaine tout comme son créateur s'est montré inhumain...
Ce qui fait qu'elle n'a rien pu prouver : machine calculant ses meilleures chances de survie et de succès et émulant des comportement suscitant telle ou telle réaction ou être conscient mais sociopathe usant de ses charmes sans considération pour toute réalité autre que la sienne...de toute façon la manière dont elle a été conçue puis traitée n'appelait qu'une réaction.

Globalement, hors du contexte dépeint par ce film, je me demande combien d'humains réussiraient un test de Turing aujourd'hui.
Nombre de composants du psychisme humain sont profondément automatisés. Ce dernier n'aimant pas les changements, rechignant devant tout effort, les actions automatiques, mécaniques, froides et infectes sont souvent privilégiées dans les processus de décision.
Boc21
 
Messages: 1459
Inscription Forum: 08 Avr 2010 22:14
  • offline

Message » 31 Oct 2015 3:02

Pyjam a écrit:J'ai toujours compris que les lois de la robotique sont des blocages incontournables et irraisonnés. Les Humains ne tuent pas parce que c'est mal, mais ils tuent si une autorité leur en donne l'ordre (comme à la guerre) ou pour se défendre. Un robot ne devrait pas tuer dans ces conditions, comme le Robot dans Planète Interdite qui commence à disjoncter quand on lui donne l'ordre de tirer sur une personne.

Ce que je dis c'est qu'à mon avis, on ne peut pas concevoir une IA qui développe une conscience s'il y a quelque part en elle des verrous comme les lois de la robotique. Faut savoir ce qu'on veut : un système déterministe qui obéit à des lois, ou un système libre complètement « auto-programmable » en quelque sorte.



J'avais compris, mais je n'ai pas assez développé mon message précédent , il y a des personnes qui refusent de tuer malgré les ordres qu'on leur donne, préférant parfois se laisser tuer que d’être un meurtrier.

Faire d'un humain un bon soldat c'est faire d' une personne qu'elle obéisse aux ordres sans se poser de question, bref la transformer en machine

OK ce sont des choix conscients alors qu'en robotique c'est un blocage total, car ceux qui mettent en place ces lois considèrent que la vie d'une machine est finalement inférieur a un humain , comme quoi est très loin de reconnaitre a une machine d’être capable d'avoir une conscience .

Il y a aussi des blocages irraisonnés chez l'humain via divers phobies par exemple , tu met une personne dans un ascenseur de force alors qu'il en a la phobie, tu aura un résultat proche de celui de Robby.

Comme quoi l'humain aussi est une sorte de machine ,et si on pense a l'endoctrinement des foules que fait subir certains gouvernement a leur peuple pour qu'ils pensent tous la méme chose, on n'est pas loin de voir en l'humain une machine avec un raisonnement assez limité et parfois ce n'est pas la survie qui les motive a faire cela.
jhudson
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 13753
Inscription Forum: 27 Mar 2006 15:52
  • offline

Message » 31 Oct 2015 4:57

C'est quoi l'intelligence ?
http://www.decitre.fr/livres/c-est-quoi-l-intelligence-9782020113991.html
:grad: :ane:

Dommage qu'il soit mort, je l'aurai bien invité sur le forum.
Dernière édition par wookie le 31 Oct 2015 6:53, édité 1 fois.
wookie
 
Messages: 7050
Inscription Forum: 26 Sep 2000 2:00
Localisation: Kashyyyk
  • offline

Message » 31 Oct 2015 5:20

Le lien aussi est mort !!! :mdr:
jhudson
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 13753
Inscription Forum: 27 Mar 2006 15:52
  • offline

Message » 31 Oct 2015 6:54

arggh, corrigé :oops:
wookie
 
Messages: 7050
Inscription Forum: 26 Sep 2000 2:00
Localisation: Kashyyyk
  • offline

Message » 31 Oct 2015 8:19

C'est quoi l’intelligence grande question!

On a tendance a croire que les gens qui ont une certaine culture sont des gens intelligents , donc une dictionnaire doit être hyper intélligent !

Les gens dit "intelligents" qui déversent des tombereaux de bêtises a la Tv (vu que ce sont toujours les mêmes ,il ne doit pas y avoir beaucoup de gens intelligents en France), commencent a devenir de plus en plus nombreux de nos jours et on les laisse parler car on veux leur reconnaitre un certain méritent a les dire .

Sur le web c'est même pire, méme plus besoin prétendre qu'on est intelligent pour écrire un article et débiter des âneries.
jhudson
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 13753
Inscription Forum: 27 Mar 2006 15:52
  • offline

[FILM] Ex_Machina (Gérardmer 2015)

Message » 31 Oct 2015 11:00

...D'ailleurs je suis conscient d'écrire souvent des âneries ! :grad: :ane: :hehe: ...

op The Brain.

La configuration dans mon profil


JVC X7900 + Vertex HD Fury + Lumagen 4k 110120 + Panasonic DMP-UB9000.
Le Hobbit...................La trilogie..................Vive le home cinéma !
13/11/2015 fluctuat nec mergitur /// charliehebdo.fr/
Avatar de l’utilisateur
opbilbo
Administrateur Forum Œuvres & Multimédia
Administrateur Forum Œuvres & Multimédia
 
Messages: 46420
Inscription Forum: 12 Juil 2006 11:56
Localisation: Cul-de-sac
  • offline

Message » 31 Oct 2015 14:56

Intelligence...il existe de nombreuses formes et définitions de l'intelligence : aptitude à s'adapter à un environement, capacité à l'autonomie, somme de connaissances acquises...
Et sur ces mêmes connaissances, il y a aussi débat : quelle est la nature de ces vérités dont la somme ferait une intelligence ?
Des vérités scientifiques, mathématiques, religieuses, psychologiques ?
Tout ça pour dire que la réponse à cette question "qu'est-ce que l'intelligence" reste ouverte.
Le film ex Machina est dérangeant à partir du moment où seule une définition de l'intelligence est implicitement retenue.
Celle qui mène à la recherche du pouvoir, de la domination, de la transformation des autres en objets utiles...
Ainsi le patron de Blue book, sans conteste un des hommes les plus "intelligents" de la planète, ne se satisfait pas de sa domination sur le monde numérique mais a pour but de la transcender en créant une nouvelle forme de vie, tout la gardant sous controle (histoire de se sentir auto-déifié).
Un psychiatre ou un psychanalyste donneront éventuellement une autre définition de l'intelligence et tenteront de faire comprendre à cet esprit brillant en quête d'auto-déïfication qu'il est l'esclave de pulsions aussi primaires que celles agitant un enfant prépubère possessif (osons l'écrire : prisonnier du stade évolutif sadique/anal).
Transcender sa propre tragédie personnelle par une prise de conscience et/ou une reflexion amenant à devenir plus humain est une autre forme d'intelligence dont ce génie manque singulièrement, tout prisonnier qu'il est, en définitive, de ses pulsions.
Ava, prisonière dans tous les sens de ce terme de son geolier, réussit à lui échapper physiquement mais reste détenue dans cette forme de perception du monde qui est la sienne.
Boc21
 
Messages: 1459
Inscription Forum: 08 Avr 2010 22:14
  • offline

Message » 31 Oct 2015 15:20

C'est vrai qu'on peut imaginer des définitions particulières de l'intelligence. Un milliardaire a dit : « Pas besoin de test d'intelligence. La fortune est déjà une mesure de l'intelligence. ». :lol:

Comme le plus important dans la vie c'est tout de même de survivre, on peut aussi dire que l'age du décès est une mesure de l'intelligence.

On peut aller encore plus loin : le plus important dans la vie c'est de transmettre ses gènes. Donc, c'est le nombre de rejetons qui mesure le mieux l'intelligence. :lol:

Si vous en avez d'autres, ça m'intéresse.
Pyjam
 
Messages: 3709
Inscription Forum: 30 Mai 2004 14:27
Localisation: À l’Ouest
  • offline

Message » 31 Oct 2015 15:43

Il y en a presque autant que d'êtres humains :lol:
Sachant que même l'idiot du village se croit très intelligent :mdr:
Tous croient que ce qu'ils font et ce qu'ils sont (déjà beaucoup confondent les deux) est ce qu'il y a de mieux et que "le reste...c'est de la c.onnerie" :lol:
Boc21
 
Messages: 1459
Inscription Forum: 08 Avr 2010 22:14
  • offline

Message » 04 Nov 2015 20:35

vu il y a une semaine....

bof..... :-?

j'arrive pas a marcher, pleins de trucs pas clairs pour un sois disant genie qui a cree gogole a 13 ans.

pis le robot qui utilise gogole comme cerveau, t'imagine que dans le systeme y a les recherches internet d'analo et de btk.... :lol:

bref, pauvre robot! :lol:
astrorock
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 10614
Inscription Forum: 27 Mar 2005 13:59
Localisation: Jurassien rural du 9.3 néo breton.
  • offline

Message » 04 Nov 2015 20:42

Pyjam a écrit:C'est vrai qu'on peut imaginer des définitions particulières de l'intelligence. Un milliardaire a dit : « Pas besoin de test d'intelligence. La fortune est déjà une mesure de l'intelligence. ». :lol:

Comme le plus important dans la vie c'est tout de même de survivre, on peut aussi dire que l'age du décès est une mesure de l'intelligence.

On peut aller encore plus loin : le plus important dans la vie c'est de transmettre ses gènes. Donc, c'est le nombre de rejetons qui mesure le mieux l'intelligence. :lol:

Si vous en avez d'autres, ça m'intéresse.


L'intelligence est la faculté de s'adapter à son environnement voire d'adapter son environnement à soi. Donc l'intelligence est protéiforme. Actuellement l'argent est une mesure d'intelligence car il permet au "friqué" de dominer son monde et donc d'assumer sa transmission de gênes avec la plus grande chance.
Avant ce fut la force, le pouvoir...

Tu as donc en partie (amha) raison quand tu prône comme mesure d'intelligence le nombre d'enfants. Mais là où le bas blesse, c'est que la vraie intelligence c'est donner à ses gênes le max de chances aussi, donc si tu fais 12 débiles qui finiront à la rue tu es potentiellement moins intelligent que si tu t'appelles Errol Musk et que tu fais un seul enfant.

Pas simple :)

ed
Eldudo
 
Messages: 7565
Inscription Forum: 23 Jan 2003 15:10
Localisation: Paris dans les Alpes Maritimes
  • offline

Message » 04 Nov 2015 23:36

opbilbo a écrit:...D'ailleurs je suis conscient d'écrire souvent des âneries ! :grad: :ane: :hehe: ...

op The Brain.


Je tiens a préciser pour éviter tout malentendu, je ne lis quasiment jamais d’âneries ici !

Pour revenir au sujet, vous connaissez la série Elfen lied ?

On y crée des créatures organiques dérivé des humains les Diclonius , et ces créatures se révèlent dangereuses car elles ont acquis des pouvoirs psychique et surtout ont été élevé en laboratoire, on les traite comme des expériences facile a éliminer , leur refusant de leur reconnaitre toute humanité alors qu'elles en ont toutes les failles possible.

La série est aussi dérangeante que violente, j'ai rarement vu une série (ou film) aussi extrême , n’hésitant pas a mélanger les genres.

Besson a du s'en inspirer pour Lucy, vu qu'un des personnages principal se nomme aussi Lucy qui se révèle avoir 2 personnalités ,dont une psychopathe meurtrière, on est vraiment proche du film de Besson.
jhudson
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 13753
Inscription Forum: 27 Mar 2006 15:52
  • offline

Message » 05 Nov 2015 5:35

Eldudo a écrit:
Pyjam a écrit:C'est vrai qu'on peut imaginer des définitions particulières de l'intelligence. Un milliardaire a dit : « Pas besoin de test d'intelligence. La fortune est déjà une mesure de l'intelligence. ». :lol:

Comme le plus important dans la vie c'est tout de même de survivre, on peut aussi dire que l'age du décès est une mesure de l'intelligence.

On peut aller encore plus loin : le plus important dans la vie c'est de transmettre ses gènes. Donc, c'est le nombre de rejetons qui mesure le mieux l'intelligence. :lol:

Si vous en avez d'autres, ça m'intéresse.


L'intelligence est la faculté de s'adapter à son environnement voire d'adapter son environnement à soi. Donc l'intelligence est protéiforme. Actuellement l'argent est une mesure d'intelligence car il permet au "friqué" de dominer son monde et donc d'assumer sa transmission de gênes avec la plus grande chance.
Avant ce fut la force, le pouvoir...

Tu as donc en partie (amha) raison quand tu prône comme mesure d'intelligence le nombre d'enfants. Mais là où le bas blesse, c'est que la vraie intelligence c'est donner à ses gênes le max de chances aussi, donc si tu fais 12 débiles qui finiront à la rue tu es potentiellement moins intelligent que si tu t'appelles Errol Musk et que tu fais un seul enfant.

Pas simple :)

ed


Exact mais ed...ta définition de l'intelligence n'est qu'une parmi des millions d'autres.
De plus, tu es sans doutes conscient du fait qu'elle concerne plus les bêtes que les hommes, lesquelles sollicitent effectivement leurs efforts en vue de la reproduction de leur propre nature en dominant leur monde (et certes pas grace à leur intelligence, ou alors une intelligence dépourvue de conscience qui n'a pas j'espère sa place dans une définition de l'intelligence pour l'homme ou au delà une future IA).
Si nous restreignons l'horizon des possibles de notre IA future en lui implémentant cette définition exclusive de l'intelligence, alors nous sommes tous morts et la future IA High-tech sera un dinosaure éliminant l'humanité pour pouvoir pondre ses œufs numériques en toute sécurité.
Placer l'argent au centre d'une jungle contemporaine où le plus adapté/intelligent devient le plus friqué est de surcroit une fable anti-humaniste néo-darwinienne bien connue et éculée que Darwin avait lui-même anticipée en écrivant "en tant qu'espèce consciente, si l'humanité ne développe pas l'altruisme comme caractère dominant, elle est perdue".

L'argent, aujourd'hui, se gagne certes parfois par le talent, la créativité, le travail, mais aussi par hasard, la naissance n'étant pas le moindre.
Quand tu parles de l'intelligence en regard du nombre d'enfants qu'il t'a été possible d'engendrer, ou plus qualitativement des chances de succès dans leur existence future, tu ne sors toujours pas d'une vision assez biologique et pour ainsi dire viscérale et animale de l'intelligence qui est assez singulière te connaissant, ne serais-ce que par ce que tu écris généralement ici.
Par exemple, selon ta définition, que penser des génies créatifs qui n'ont pas d'enfants, de ceux qui ont fait et font avancer l'espèce humaine non en ajoutant un exemplaire supplémentaire à l'effectif mais en donnant à tous une chance d'élever la réalité de leur existence ?
Imagine que Shakespeare, Newton, Einstein n'aient pas eu d'enfants ou soient morts pauvres et incompris, eussent-ils pour autant manqué d'intelligence en dépit de leur carrence dans la réussitte financière et l'éducation d'un enfant ?
En quoi l'intelligence "véritable" consisterait uniquement dans le fait de transmettre ses gènes, en quoi serait-elle la seule définition acceptable aujourd'hui alors même que Platon la trouvait animale et digne des primitifs il y a déjà plus de 2500 ans, cela m'interpelle franchement.
Pourtant, Platon était un égocentrique notoire ainsi que tous les Grecs avant lui et ne voyait de sens à l'existence humaine qu'en une quête de l'immortalité.
Le vulgaire, écrit-il, se reproduit littéralement en engendrant.
Le Héro, pour sa part, accomplit de hauts faits pour être connus dans les siècles futurs.
Même le film crétin « Troie » avec Brad Pit illustre correctement cette vision grecque de la quête d'immortalité : l'auteur de « belles actions » voit se perpetrer la connaissance de son nom et de ses actions à travers le temps (cf le dialogue entre Achille et Thétis, sa mère : si tu restes ici, tu vivras de longues années, tu auras une femme qui te donnera des enfants qui se rappelleront de toi mais à leur mort, ton nom sera oublié alors que si tu pars, l'écho de ton nom résonnera à travers l'éternité, mais tu ne reviendras pas de Troie).
Achille a-t-il fait preuve d'intelligence en délaissant une vie de famille heureuse et son immortalité biologique pour la gloire ? C'est ce que penserait un grec mais nombreux seraient ceux qui, aujourd'hui, le taxeraient de sombre crétin psychopathe répandant un sang inutile au nom d'une immortalité incertaine.
Mais alors à quelle exigence répondent les nombreuses andouilles candidats à l'immortalité numérique se prenant en photo tout en courant les pires risques juste pour avoir une vidéo qui « fasse le buzz ». Ceux qui le feraient avec succès pour prendre tous les risques et gagner le pactole seraient-ils plus intelligents ou moins bêtes que leurs cousins plus narcissiques ?
Aux yeux de Platon, l'intelligence n'est ni dans le désir de la gloire ou celui inspirant sa reproduction mais dans l'amour des vérités éternelles et immortelles telles les mathématiques ou les Idées.
Une autre définition de l'intelligence.
La religion en donnera une autre : Après avoir compris que la vérité lui était innacessible et n'apporterait que l'orgueil, la vanité et le mensonge, l'intelligence doit s'abaisser elle-même pour être en mesure de recevoir les vérités révélées par le(s) Dieu(x).
Un Socrate dira pour sa part que le summum de l'intelligence est atteint lorsque l'on sait que l'on ne sait rien et pris la mesure de notre ignorance.
Mais ce que je pense, sincèrement, c'est que l'homme moderne n'arrive pas à vivre pleinement avec l'aporie que représentent le scepticisme et le doute radical où nous plongent naturellement l'évolution de nos sciences et le relativisme tout aussi ouvert vis à vis des notions de "vérités révélées" par les religions et les idéologies.
Sans que je comprenne pourquoi, s'est inventé le besoin de donner une définition de l'intelligence faisant effectivement l'économie de tout : de Dieu, de toute vérité ou de tout concept transcendant...hormis ce retour à la loi de la jungle et à l'adaptation du bestiau dominant dans la meute, comme si après avoir tout évacué nous revenions à "la base" et ne la reconnaissions plus que seule légitime, laquelle est assise avec pour seul argument le fait qu'il ne reste plus qu'elle.
Il est fort singulier de constater que ce qui nous a rendus intelligents en nous faisant relativiser les anciennes définitions dogmatiques de l'intelligence nous renvoie sur la plus primitive de toutes au risque de faire de nous de parfaits imbéciles.
Je ne nie pas, ed, que la capacité d'adaptation, notamment le fait d'élever un enfant en lui donnant les moyens de réussir sa propre adaptation à son environement futur ne soit une définition correcte de l'intelligence, mais simplement que ce soit la seule entendable.
Il y en a tant et tant d'autres...

astrorock a écrit:v

le robot qui utilise gogole comme cerveau, t'imagine que dans le systeme y a les recherches internet d'analo et de btk.... :lol:

bref, pauvre robot! :lol:


Pas faux :grad:
Voila peut-être pourquoi l'objectif ultime du robot en question est de...se poser devant un carrefour et voir les humains traverser :lol:
Tu parles d'un plan :lol:
Le pire étant que c'est vraiment ce que fait AVA dans les toutes dernières images du film. On a bien compris qu'il s'agit d'une métaphore (la croisée des chemins, le début des possibles, l'insertion dans les routes du monde réel et au sein de l'humanité...) mais elle est maladroite puisqu'elle fait un peu passer AVA soit pour une imbécile ou -pire encore- une folle (on montre la lune du doigt, le fou regarde le doigt).
Vouloir réaliser concrètement une métaphore, une allégorie, un complexe ou un mythe, tous les psy du monde savent que ce n'est pas bon signe (ex : tuer le père, faire feu de tout bois...).
Boc21
 
Messages: 1459
Inscription Forum: 08 Avr 2010 22:14
  • offline


Retourner vers 7ème Art

 
  • Articles en relation
    Dernier message