Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 9 invités

Films (débats, critiques), personnalités (acteurs, réalisateurs), prochaines sorties, les salles, la presse spécialisée...

Vous l'avez vu et vous avez aimé...

un peu.
26
16%
beaucoup.
60
36%
à la folie !
62
37%
pas du tout !
18
11%
 
Nombre total de votes : 166

Interstellar (Nolan)

Message » 09 Aoû 2015 7:27

Petit apparté pour signaler que, hier soir, dans le cadre de "La nuit des étoiles", Arte a diffusé un documentaire sur les planètes habitables hors de notre système solaire. Le reportage relatait les découvertes de Kepler, le télescope spatial envoyé par la Nasa qui a ainsi cartographié et recensé toutes les planètes rocheuses potentiellement habitables.
C'était un documentaire passionnant, extrêmement didactique et facile à suivre y compris pour les débiles comme moi qui n'ont pas fait 10 années d'études en astrophysique... On nous explique très simplement, de manière vulgarisée, comment repérer une planète qui passe devant une étoile et comment la vie peut s'y établir dessus à la condition qu'il y ait de l'eau. Trop proche de l'étoile, l'eau se transforme en vapeur, trop loin c'est de la glace (tiens ça me rapelle la dernière planète visitée dans le film)... la vie sur terre, on le savait certes déjà, tient du miracle. La quête de ce miracle ailleurs que sur la terre est une aventure passionante.

Ça me confirme d'autant que Nolan avec son film bavard, prétentieux, farfelu même par moments, confus (on a juste aucune idée de où il veut en venir parfois), lourdingue à suivre (bon ben tu vois au terme de ce monologue de 10mn je viens de t'expliquer le sens de la vie), Nolan est passé complètement à côté de son sujet qui pourtant méritait tellement mieux comme traitement. Trop obsédé par le fait de vouloir être reconnu pour avoir pondu son "2001" il a loupé le fait que juste poser sa caméra sur cette zone totalement hors de portée de l'homme c'est déjà un miracle pour les yeux et l'imaginaire.

Ce petit documentaire sans prétentions a réussi en seulement 40mn à retracer l'épopée interstellaire que Nolan a vainement tenté de mettre en image entre 2 plans sur une bibliothèque pleine de poussière, passage secret entre 2 dimensions, on se croirait dans un épisode de la 4eme dimension... le réel est pourtant déjà une aventure fascinante et passionnante à suivre, il suffit juste de le mettre en image !!! :o
chicken run
 
Messages: 3054
Inscription Forum: 18 Aoû 2002 10:29
Localisation: The not too distant future...
  • offline

Annonce

Message par Google » 09 Aoû 2015 7:27

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 09 Aoû 2015 9:32

Oui donc ça confirme une chose : Nolan n'a pas réalisé un docu-fiction mais bien un film de science fiction. Et donc forcément, ce qu'il se passe dans le films est irréaliste.

Mais détruire ce film sur le seul fait qu'il est scientifiquement infondé est un peu dommage. M'enfin bon, chacun ses lubies ;)
Avatar de l’utilisateur
SnipizZ
Administrateur de l'Association
Administrateur de l'Association
 
Messages: 8736
Inscription Forum: 04 Déc 2005 13:07
Localisation: Alès
  • offline

Message » 09 Aoû 2015 10:11

le poulet il à vraiment des problèmes obsessionnel. dans 10 ans il va encore nous parler d'interstellar ! :mdr:

La configuration dans mon profil


HC :TV LG oled C9,sony x800, marantz ud 7007, panasonic UB 9000,denon X4500H,dali ikon mk2,HIFI :magnepan MG1.7,xindak PA1-CA1,yamaha S2000,denon 3520 EX, Hifiman edition X v2, schiit magni 3
laurent martiarena
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2496
Inscription Forum: 12 Aoû 2013 13:07
Localisation: vernegues, bouches du rhône
  • offline

Message » 09 Aoû 2015 10:19

C'est bien tout le contraire de ce que j'ai écris mais bon, chacun ses lubies....

Je n'attaque pas le film parce qu'il est scientifiquement erronné. Les approximations scenaristiques (ex : le vaisseau qui décolle sans propulseur à poudre d'une planète à la gravité 1 fois et demi supérieure à la Terre...) relèvent à mon sens d'autres choses que de l'imprécision scientifique qui a été visée depuis plusieurs pages. Ce n'est pas ça que je mets en cause et je n'ai de toute façon pas la compétence pour le mettre en cause. Pire encore je ne risque pas de démonter ce que je n'arrive même pas à comprendre tant c'est expliqué dans le film de manière complexe et pompeuse...
Hier dans le reportage avec un projecteur et un papillon qui passe devant en créant une ombre dans le faisceau de lumière un scientifique m'a permis de comprendre comment on peut déceler la présence d'une planète devant une étoile.
La science ça peut être passionant et expliqué de manière très simple au contraire de Nolan qui en fait quelque chose d'inchiable accesible qu'aux érudits.
chicken run
 
Messages: 3054
Inscription Forum: 18 Aoû 2002 10:29
Localisation: The not too distant future...
  • offline

Message » 09 Aoû 2015 10:26

Bah dis toi qu'Interstellar c'est du fantastique, comme ça tu peux rayer le mot science pour dénommer le film :P
Avatar de l’utilisateur
SnipizZ
Administrateur de l'Association
Administrateur de l'Association
 
Messages: 8736
Inscription Forum: 04 Déc 2005 13:07
Localisation: Alès
  • offline

Message » 09 Aoû 2015 13:45

SnipizZ a écrit:Mais détruire ce film sur le seul fait qu'il est scientifiquement infondé est un peu dommage. M'enfin bon, chacun ses lubies ;)


Allez on va retenter encore, ça passera peut être. En gras cette fois?

Pour la énième fois:

- personne ne descend aucun film sur un seul fait (faudrait arrêter le binaire un peu)

- personne n'aurait ralé si ce film n'avait pas été présenté à la presse (qui comme d'hab a gobé sans vérifier) comme scientifiquement réaliste, allant jusqu'à prétendre que la puissance de calcul des studios d'animation, combinées aux dernières données et relevés connus, allaient permettre d'obtenir la représentation la plus réaliste d'un trou noir. Ce buzz-arnaque s'est quand même retrouvé jusque dans les revues et sites sérieux: pour que tout le monde y croit, c'est que tout a été fait pour. Résultat, Kip Thorne l'astrophysicien consultant officiel a envoyé une lettre d'excuses pour avoir laissé le poids de sa réputation sur cette représentation fantaisiste du trou noir dans le film (espérons au moins qu'il ait touché un gros cachet pour ce canular :roll: )
ngc1976
 
Messages: 3450
Inscription Forum: 28 Mar 2007 4:06
  • offline

Message » 30 Oct 2015 5:31

Youtube: Utopiales 2015 : Interstellar est-il un film réaliste ?
...où l'on voit un trou noir vraiment réaliste comme dans la réalité non cinématographique.

Ça coupe avant la fin. La totalité de la conférence (son seulement).
Pyjam
 
Messages: 3709
Inscription Forum: 30 Mai 2004 14:27
Localisation: À l’Ouest
  • offline

Message » 06 Nov 2015 18:12

Voyage au coeur d'un trou noir,

une simulation réaliste de ce qui serait observé par un voyageur en transit proche d'un trou noir.
Alain Razuelo, astrophysicien à Paris

https://www.youtube.com/watch?v=GWRzVyX53ZU
primare21
 
Messages: 1013
Inscription Forum: 27 Sep 2011 14:45
Localisation: Entre Nantes et Rennes
  • offline

Message » 04 Déc 2015 15:36

Je viens de voir 2001, enfin je veux dire Interstellar!!

Nolan se prend pour Kubrick et c'est la le gros probléme, le film est calqué sur 2001 , c'est en gros la méme histoire ,l'avenir de l’humanité mais en mode "pour les nuls on vous explique tout" !

Je ne me suis pas ennuyé , Matthew McConaughey et les autres acteurs aidant bien, mais j'ai buté sur pas mal de choses (les théorie foireuses que le film énonce et que pas mal de gens ici on déjà parlé)

Quand le film est fini et qu'on y repense, on voit bien que tout cela ne tiens pas vraiment debout , le film est loin d’être subtile, alors qu'il essaye de nous le faire croire, un peu de simplicité a la 2001 aurait été le bien venu , il essaye de tout expliquer et cela aussi est le probléme, car les explications ne tiennent pas toujours debout non plus!

Les références a 2001 sont tellement nombreuses qu'il est difficile de tous le voir:

On a droit a quelque notes d'Orgue qui m'a fait penser a une des musique de 2001, on l’entend tellement souvent dans Intestellar que ça en deviens un peu lourd !

-Les robots ont la forme du Monolithe et ont une voix ultra humaine a la HAL !

-Le vaisseau qui doit tourner sur lui méme pour être en phase avec la rotation de la station.

-Les messages vidéo entre le héros et sa fille.

-Le voyage dans un trou noir.

-La découverte d'un monolithe dans 2001 deviens la découverte de wormhole dans Interstellar

-Il n'y a pas bruitage lors des scénes spatiales

-Il y a un sabotage qui met en péril les personnage principaux.

-La gravité artificielle dans une station bien circulaire.

-Un trip (voyage) comme sous LCD.

-Un vieillissement accéléré et des fœtus!

- L'intérieur de la mémoire de Hal qui ressemble a la bibliothèque d'interstellar et qui explique la fin quand le héros se retrouve de l'autre coté.

-ECT , ect....

Il y a une video qui mélange des scénes des 2 films qui le montre bien, et il en oublie

http://www.allocine.fr/video/video-19552809/


Vu que je n'aime pas trop les remakes et encore moins ceux qui sont cachés, finalement c'est un film inutile car il est assez inférieur a l'original.

Par contre la planète recouverte d'eau rappelle .... celle de Solaris , un peu de nouveauté enfin !! :mdr:

Le happy end n'est pas du tout crédible (il est sauvé a la fin alors qu'il est dans une zone hors du temps et de l'espace) et décrédibilise fortement le reste.

Nolan force un peu sur le coté il n'y a pas d’extra terrestre, tout cela est l’œuvre d'humain et tue la magie et mystére par la méme occasion qu'il y avait dans 2001, car comment comprendre les motivations d’être supérieurs a nous !

Et le film nous donne des concepts pas mal chelous " seule la gravité peux voyager dans le passé ",juste pour justifier la scéne de fin de l’autre coté de la bibliothèque , certains sont donc le pivot de la narration.

Un film dont on voit toutes les coutures qui unit le tout, ne peux pas être un bon film.

Et la scéne de l'autre coté de la bibliothèque n'a aucun sens , on voit ce qu'il a voulu faire mais le concept est a revoir, s'il arrive a faire tomber des livres, comment il peux avoir autant du mal a communiquer autrement qu'avec de la poussière, ou alors faire des lettres avec... :wtf:

Bref Nolan devrait penser a engager un autre scénariste que son frère , un vrai scénariste de SF !
Dernière édition par jhudson le 26 Jan 2016 15:11, édité 2 fois.
jhudson
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 13771
Inscription Forum: 27 Mar 2006 15:52
  • offline

Message » 05 Déc 2015 5:15

Ah la vache ce que tu es dur :o
Mais juste :grad:
En ce qui me concerne, j'avoue toujours adorer ce film, en dépit des fautes ou facilités que tu décris ici fort justement.
Et à mes yeux, il y a des aliens dans Interstellar, ou tout du moins une force toute puissante aidant le personnage principal et/ou l'humanité pour la sauver de l'extinction.
Toutes les erreurs scientifiques du film s'effacent si l'on part du principe qu'une race maitrisant la gravité et ses effets (en particulier le temps) intervient sans cesse pour aider l'humanité.
Je n'ai pas du tout capté le fait que selon Nolan, il n'existe pas d'aliens mais que tout ceci n'est qu'une boucle temporelle :wink:
Ou alors, si tel est le cas, "les aliens" sont "un univers conscient" pouvant altérer lui même ses lois pour aider ponctuellement l'humanité et/ou un homme mu par l'amour des siens.
Sinon, rien ne peut expliquer les atteintes aux lois telles que nous les connaissons.
Il y a forcément une aide extérieure.
Boc21
 
Messages: 1459
Inscription Forum: 08 Avr 2010 22:14
  • offline

Message » 05 Déc 2015 5:40

Boc21 a écrit:Ah la vache ce que tu es dur :o
Mais juste :grad:
En ce qui me concerne, j'avoue toujours adorer ce film, en dépit des fautes ou facilités que tu décris ici fort justement.
Et à mes yeux, il y a des aliens dans Interstellar, ou tout du moins une force toute puissante aidant le personnage principal et/ou l'humanité pour la sauver de l'extinction.
Toutes les erreurs scientifiques du film s'effacent si l'on part du principe qu'une race maitrisant la gravité et ses effets (en particulier le temps) intervient sans cesse pour aider l'humanité.
Je n'ai pas du tout capté le fait que selon Nolan, il n'existe pas d'aliens mais que tout ceci n'est qu'une boucle temporelle :wink:
Ou alors, si tel est le cas, "les aliens" sont "un univers conscient" pouvant altérer lui même ses lois pour aider ponctuellement l'humanité et/ou un homme mu par l'amour des siens.
Sinon, rien ne peut expliquer les atteintes aux lois telles que nous les connaissons.
Il y a forcément une aide extérieure.


Je n'ai rien contre Nolan et je m'attendais a un bon film (bien que ça reste sympa a voir) ,la déception est donc assez grande au final , je trouve qu'il y a de bonnes idées, la relation entre sa fille et le héros par exemple (qui est visiblement bien plus le sujet du film que le sort de l'humanité), ça nous change de l' histoire d'amour habituel et attendu, mais le coté SF coince pas mal , ça aurait mérité a être épuré !

Nolan insiste et souligne pas mal en faisant dire au personnage central que tout cela est
l’œuvre d'hommes du futur
sans laisser le moindre doute, dans 2001 ça aurait pu être le cas aussi mais la le doute plane bien plus !

C'est surtout l'influence de 2001 qui me gène le plus (s'attaquer a 2001 il faut quand méme avoir un sacré ego pour oser), j'avais déjà reproché cela a Mission To mars de Palma qui est un film vraiment indéfendable!

Et puis au lieu de prendre Zimmer qui plagie Glass (j'ai appris cela ici ) autant engager ce dernier, il aurait eu une BO qui aurait eu de la gueule qui tranche avec le tout venant !

Quoi que Zimmer fait moins du Zimmer avec Nolan qu'avec les autres réalisateurs, certains disent qu'il n'a aucun talent, moi je pense que c'est plutôt de la paresse, trop de musique a produire il va a la facilité!

Et puis le film aurait du finir par la mort du héros qui se sacrifie car tout allait dans ce sens ,la aussi ça aurait été audacieux et logique, mais non Nolan voulait qu'il retrouve sa fille ayant l'age de son arrière grand mère
Dernière édition par jhudson le 05 Déc 2015 6:00, édité 1 fois.
jhudson
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 13771
Inscription Forum: 27 Mar 2006 15:52
  • offline

Message » 05 Déc 2015 5:52

+1 en fait y'a qu'un passage scientifiquement crédible :

Quand il se largue dans le trou noir après les avoir délestés du dernier robot. Ben oui, ça peut paraître fou ou désespéré mais faut le comprendre le pauvre: entre supporter les répliques navrantes de la brune jusqu'à la fin :roll: et se jeter dans un trou noir, à sa place j'aurais peut être pas hésité non plus !
ngc1976
 
Messages: 3450
Inscription Forum: 28 Mar 2007 4:06
  • offline

Message » 05 Déc 2015 11:00

En ce qui me concerne, j'avoue toujours adorer ce film, en dépit des fautes ou facilités.


idem. Il y a plein de moments improbables très plaisants qui supportent très bien des re-visions multiples. Et ce même si le tout reste un peu bancal, maladroit et lourd par moment.
Emmanuel Piat
Contributeur HCFR 2016
 
Messages: 10085
Inscription Forum: 10 Oct 2000 2:00
Localisation: Besançon, FRANCE
  • offline

Message » 05 Déc 2015 11:01

pour ma part je trouve au contraire bien plus intéressant d'un point de vue dramatique, le fait que le héros ne meure pas à la fin. le destin lui permet de revoir une ultime fois ça fille alors que celle-ci est au crépuscule de sa vie. c'est beaucoup plus fort émotionnellement.

qu'en on est mort c'est fini, on ne ressent plus rien et l'on ne souffre plus. c'est bien plus difficile de survivre et de continuer à aller de l'avant.

je trouve qu'en fait la science dans ce film n'est qu'un prétexte, un cadre pour une formidable histoire d'amour. une histoire d'amour entre un homme et ses enfants. l'amour d'une femme pour un homme à travers le temps, l'espace et la mort. l'amour de l'humanité et de son prochain tout simplement. un film bouleversant.

La configuration dans mon profil


HC :TV LG oled C9,sony x800, marantz ud 7007, panasonic UB 9000,denon X4500H,dali ikon mk2,HIFI :magnepan MG1.7,xindak PA1-CA1,yamaha S2000,denon 3520 EX, Hifiman edition X v2, schiit magni 3
laurent martiarena
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2496
Inscription Forum: 12 Aoû 2013 13:07
Localisation: vernegues, bouches du rhône
  • offline

Message » 05 Déc 2015 13:49

laurent martiarena a écrit:pour ma part je trouve au contraire bien plus intéressant d'un point de vue dramatique, le fait que le héros ne meure pas à la fin. le destin lui permet de revoir une ultime fois ça fille alors que celle-ci est au crépuscule de sa vie. c'est beaucoup plus fort émotionnellement.

qu'en on est mort c'est fini, on ne ressent plus rien et l'on ne souffre plus. c'est bien plus difficile de survivre et de continuer à aller de l'avant.

je trouve qu'en fait la science dans ce film n'est qu'un prétexte, un cadre pour une formidable histoire d'amour. une histoire d'amour entre un homme et ses enfants. l'amour d'une femme pour un homme à travers le temps, l'espace et la mort. l'amour de l'humanité et de son prochain tout simplement. un film bouleversant.


Je suis comme tout le monde
je n'apprécie pas quand le héros meurt a la fin, mais c'est comme dans la vie on ne peux avoir ce que l'ont veux, parfois c'est inévitable
jhudson
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 13771
Inscription Forum: 27 Mar 2006 15:52
  • offline


Retourner vers 7ème Art