Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 22 invités

Films (débats, critiques), personnalités (acteurs, réalisateurs), prochaines sorties, les salles, la presse spécialisée...

Je l'ai vu et j'aime...

un peu.
10
26%
beaucoup.
10
26%
à la folie !
1
3%
pas du tout !
18
46%
 
Nombre total de votes : 39

Lucy (Luc Besson)

Message » 31 Aoû 2014 12:08

Gandalflux a écrit:Combien à fait Transformers 4 en entrée ??? :roll: :roll:


On peut parler plutôt du 3 :grr:

Sinon pour revenir au sujet, divertissement correct avec quelques scènes d'actions prenantes.
Tochiro
 
Messages: 5459
Inscription: 21 Nov 2004 18:47
Localisation: Futuroscope
  • offline

Annonce

Message par Google » 31 Aoû 2014 12:08

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 02 Sep 2014 12:55

Que dire de ce film, j'y suis allé, j'ai vu et je suis déçu :(

trop de reprise de ses film sans parler du final qui m'a fait penser à Akira :
Image

J'ai eu l'impression d'un film à fort potentiel mais complètement bâclé et qui va trop vite. Je reste sur ma faim.
La bande annonce du 1° post suffit à comprendre l'intégralité du film :hein: .
adrien13
 
Messages: 3205
Inscription: 17 Oct 2008 9:51
Localisation: 34
  • offline

Message » 06 Sep 2014 19:27

C'est aussi le nom du personnage principal de Elfen Lied qui a une double personnalité , Lucy est jeune femme traumatisé qui deviens une psychopathe qui tue juste par la pensé (comme par hazard) , alors que Nyu est son coté inoffensif, enfantin et régressif

Je pense que ce n'est pas peine de préciser que c'est une série animée qui n'est absolument pas pour les enfants ,et certains adultes auront du mal a supporter la vision, Saw a coté c'est peanuts...

Image
jhudson
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 12795
Inscription: 27 Mar 2006 15:52
  • offline

Message » 29 Sep 2014 15:31

Elfen Lied, ça déchire effectivement :mdr:
primare21
 
Messages: 983
Inscription: 27 Sep 2011 14:45
Localisation: Entre Nantes et Rennes
  • offline

Message » 29 Sep 2014 15:44

le thème "Lilium" me sert de sonnerie...

c dire si ce manga m'a marqué :love: :ohmg:
yasathi
 
Messages: 1253
Inscription: 08 Jan 2007 0:28
Localisation: Martinique
  • offline

Message » 04 Nov 2014 14:21

Hello,

je viens de voir Lucy et ... c'est un coup de cœur, j'ai été absorbé par ce divertissement du début à la fin. Voila un film qui mélange avec talent et justesse :
- de l'action car ca bouge bien, on ne s'ennuie pas et même si ces scènes ne sont pas les plus impressionnantes de la filmographie de Besson, elles sont parfaitement maîtrisées sans être démonstratives,
- de la biologie ( but des cellules = transmission de savoir = reproduction ou immortalité ) étendue par l'utilisation d'un concept controversé et simplifié pour les besoins de la narration ( notre cerveau n'utilise que 10% de ses capacités ),
- des effets spéciaux très réussis dans le sens ou ils ne sont présents que pour montrer ce que l'on ne peut filmer en réalité ( ce qui appui la narration sans faire dans le démonstratif ).
- des personnages explosifs ( J'ai été ravi de retrouver le personnage de old boy parfaitement crédible en méchant sanguinaire ), ou révélateur d'une certaine forme de réalité ( celui de Morgan Freeman en scientifique ). Une Scarlett inattendue mais qui s'en sort assez bien. Le seul personnage qui manque de peps étant celui du flic Français.
- la bande son d'Eric serra qui est pas mal du tout.

Un truc qui m'a troublé est la durée du film : - d'une heure trente minute, ca peut sembler court. Mais en fait, le rythme est assez rapide, on ne s'ennuie jamais et quelque facilité scénaristiques ( ou raccourcis incohérents diront certain ) permettent de conserver ce rythme. Vu la qualité du résultat, je ne pense pas qu'il soit trop court et même qu'il serait difficile de faire plus court ou plus long que cela.

J'ai pu lire ici que certain le comparent à un film de super héro ... :hehe: hors je n'ai pas vu dans ce film les symboles récurrents rattachés aux héros des Marvels. Ca ressemble plutôt à matrix ou à 2001 dans l'exploitation de concepts philosophiques ou pseudo-scientifiques :
- j'ai adoré le clin d'œil avec les deux Lucy ( celle du film remonte le temps et s'arrête volontairement pour se trouver face à la Lucy plus primaire puis continue son parcours afin de transmettre toutes les connaissances possibles à ses contemporains ),
- l'analogie du début du film avec la loi de la jungle ( prédateur et proie ) qui n'a pas pour but d'expliciter la situation dans laquelle se trouve Lucy au début du film ( puisque c'est évident ), mais plutôt la loi prédominante à l'espèce humaine dans notre état d'évolution actuel, loi plus proche de celle des animaux que celle d'être éveillés et évolués.
- Le scénario de vie de l'héroïne est très bien amené : ne pouvant pas se reproduire ( pas le temps nécessaire puisque faisant l'objet d'une transformation inattendue et non maîtrisée qui la condamne à court terme ), elle décide de pousser cette transformation en devenant ( grâce à une très forte consommation de CHp4 ) le premier être humain à atteindre un tel niveau d'évolution avec pour but de transmettre ses connaissances ( et donc de se sacrifier = scénario de l'immortalité ).

J'ai lu aussi par ci par la que Besson voulait faire son 2001 ... :hehe: . Besson n'est pas égal à Kubrick ( ça, on le savait déjà ), et le film 2001 tente d'expliquer l'origine de la vie ( c'est ce que j'en ai compris ) ... sauf que celui de Besson ( un peu avec les même procédés que pour 2001, voir que matrix ) scénarise non pas l'explication de l'origine de la vie mais l'évolution possible de l'espèce humaine ( et donc le but de cette évolution ). C'est donc une véritable réflexion que nous propose le scénario de Besson car il remet en cause énormément de croyances ou principes parmi lesquels l'existence de l'esprit et par conséquent celle de dieu, les émotions qui sont vues comme un frein à l'évolution des capacités cérébrales, la théorie des cordes remise en cause, la mesure du temps comme référence universelle unique et absolue pour décoder le réel au lieu des références égocentrées sur l'homme qui ont servit à élaborer toutes les sciences actuelles, etc ... évidemment le scénario de Lucy propose de remplacer nos croyances actuelles ou principes par d'autres croyances ou principes ( ce n'est donc pas un reportage scientifique de la BBC comme dirait l'autre ) mais il faut pouvoir en être conscient ce qui me fait dire que ce n'est pas pour tout public. Je ne suis pas certain que les scènes d'actions ou le charme de Scarlett soient suffisants pour combler les attentes de ceux qui n'auront pas conscience des aspects scientifiques ( ou pseudo scientifiques ) abordés. Le personnage de Morgan Freeman agit comme révélateur dans la mesure ou il expose au spectateur du film la théorie ( remise en cause par les scientifiques actuels ; celle des 10% de capacités cérébrales exploitée ) telle qu'elle est fondée dans la réalité sans la déformer ( c'est à dire sans tomber dans la fiction ) : quand un de ses étudiants demande "que se passe t'il si on exploitait 100% des capacités cérébrales ?" le scientifique répond la vérité : "A vrai dire, je n'en sais rien". Evidemment le format blockbuster est plus divertissant qu'un format plus classique qui auraient pu s'apparenter à de la masturbation intellectuelle, chose que le film évite de mon point de vue.

Les défauts du film ? ... oui ce n'est pas parfait évidemment ... les raccourcis ( ou incohérences ) scénaristiques, comme par ex quand les coréens s'arment devant l'université à 10m des flics avec lesquels ( on sait par avance ) ils vont devoir s'affronter ... le jeu d'acteur du flic Français qui semble moins intéressant ... les différentes techniques scénaristiques plagiées ( 2001, requiem for a dream, matrix, ... ) ... mais peut on encore réinventer le cinéma ? besson n'a visiblement pas fait ce choix et c'est surement discutable. Ca n'enlève en rien que c'est le premier film divertissant, parlant ( le plus sérieusement possible malgré le format blockbuster utilisé ) du but de l'évolution humaine ( au sens biologique du terme et non philosophique ).

Bref, un très bon besson malgré les défauts et une des meilleur surprise de cette année.

Edit : pour ceux qui douteraient de la véracité des fondements biologique expliqués ( de façon très simplifiés certes ) de ce film, je les invite à lire Howard bloom et le principe de lucifer ( tome 2 notamment ). Il y a évidemment plusieurs façons de décoder ce film ( howard bloom parle plutôt d'encodage de la réalité ), et la conclusion dépendra notamment si on se réfère à l'imaginaire du capital plutôt qu'au décodage du réel.

@+
Avatar de l’utilisateur
safe
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 9808
Inscription: 25 Sep 2000 2:00
Localisation: longjumeau, france
  • offline

Message » 12 Déc 2014 0:15

ouais...bof... Besson tombe dans les pièges façiles du cinéma américain, le premier quart/moitié part très bien, et après ça s'embouse dans des travers de concepts/comblements et du coup le film ne sait plus où il va, pour finir dans les 10 dernières minutes à s'effondrer.
Enfin ça a fait du pognon et c'est ce qui compte pour ces gens là...
BAIOKO
 
Messages: 878
Inscription: 27 Mai 2009 16:23
Localisation: 93390
  • offline

Message » 12 Déc 2014 0:55

BAIOKO a écrit:ouais...bof... Besson tombe dans les pièges façiles du cinéma américain, le premier quart/moitié part très bien, et après ça s'embouse dans des travers de concepts/comblements et du coup le film ne sait plus où il va, pour finir dans les 10 dernières minutes à s'effondrer.
Enfin ça a fait du pognon et c'est ce qui compte pour ces gens là...


Ah pas d'accord, le cinéma américain fait bien mieux que ça ! :wink:

Le niveau de ce film est tout simplement calamiteux, ce n"est même pas un bon défouloir, et certainement pas une bonne fiction.
Besson s'est surpassé, là, on attaque les QI négatifs (sans doute ceux qui n'utilisent effectivement que 10% de leur cerveau), et la mauvaise nouvelle c'est que vu le nombre d'entrées, il y a du monde.
Et Scarlet vide graduellement son jeu de toute trace d'intelligence et de personnalité depuis Lost in Translation pour maintenant atteindre une forme de perfection dans la superficialité: ils étaient faits pour se rencontrer.

J'attends Lucy II avec une impatience difficilement contenable
Fyper
 
Messages: 3391
Inscription: 13 Juil 2005 18:05
  • offline

Message » 12 Déc 2014 14:34

Cépasfo! :wink:
BAIOKO
 
Messages: 878
Inscription: 27 Mai 2009 16:23
Localisation: 93390
  • offline

Message » 12 Déc 2014 18:47

Vous faites partis de ces QI négatif puisque vous criquer ce film que vous avez surement vus,c'est bien de l'assumer BRAVO :bravo:
teys
 
Messages: 110
Inscription: 14 Déc 2007 18:46
  • offline

Message » 12 Déc 2014 22:22

j'ai vu lucy au cinéma, je n'achèterai pas le blu ray. depuis assez longtemps malheureusement j'ai perdu tout espoir de revoir un bon film du père luc. mais je suis un vieux fan, alors à chaque fois je me fait avoir, je replonge et chaque fois la même déception ! je pense que quelques chose c'est brisé chez cet homme, c'est triste !
laurent martiarena
 
Messages: 2227
Inscription: 12 Aoû 2013 13:07
Localisation: vernegues, bouches du rhône
  • offline

Message » 12 Déc 2014 23:41

C'est un peu le Night Shyamalan du cinéma français : le prodige qui a commencé avec de bons films et a sombré petit à petit ...
wopr
 
Messages: 5222
Inscription: 08 Avr 2004 19:51
  • offline

Message » 21 Déc 2014 19:44

Quelle déception pour un film que j'attendais vraiment.
Je ne parle pas du scénario, chacun ses goûts. Je parle de la façon de filmer de Besson. Les plans, les contre-plongés, les travellings, les gros plans, qui rendaient ses 1er films différents et magiques, tout ça est quasiment absent dans Lucy, ce qui rend la réalisation quelconque. Pire, la scéne où lucy entre dans l'immeuble avec les asiatiques, est digne de oliver Stone. Les images avec la proie et le prédateur font penser à Tueurs nés.
A oublier aussi les personnages imposants dont on découvrait la complexité tout au long des films.

Un film fait pour le marché américain !
pilatus
 
Messages: 205
Inscription: 02 Avr 2010 11:39
Localisation: I live in L.A. (Loire Atlantique!)
  • offline

Message » 21 Déc 2014 20:04

C'est génial Lucy !

L'histoire d'une nana qui

Spoiler : cliquer pour lire

en passant d'une exploitation de 10 à 100 % de son cerveau, se transforme en clé USB :o :ohmg:
En revanche, le spectateur ne devrait jamais dépasser quelques % en visionnant ce film . :hehe: :ko:

wopr
 
Messages: 5222
Inscription: 08 Avr 2004 19:51
  • offline

Message » 24 Déc 2014 1:53

On est passé à côté d'un grand Besson. Dommage car l'idée du film est excellente.
Keron
 
Messages: 20226
Inscription: 26 Mar 2002 2:00
Localisation: PANDA LAND
  • offline


Retourner vers 7ème Art

 
  • Articles en relation
    Dernier message