Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 20 invités

Films (débats, critiques), personnalités (acteurs, réalisateurs), prochaines sorties, les salles, la presse spécialisée...

Shotgun stories

Message » 28 Aoû 2016 8:22

1er long de Jeff Nichols (Take shelter, MUD, Midnight Express).

Dans l'amérique profonde, 2 fratries issues du même père divorcé s'affrontent après la mort de ce dernier.

Film intéressant sur un quotidien mortifère, mais qui souffre d'une écriture parfois maladroite car trop ostentatoire. Qd on cherche à convaincre de manière trop visible, c'est souvent le contraire qui se produit. Néanmoins, l'univers de Jeff Nichols est bien en place et déjà remarquable et ces défauts seront totalement absents de l'écriture de Take Shelter.
Emmanuel Piat
Contributeur HCFR 2016
 
Messages: 10085
Inscription Forum: 10 Oct 2000 2:00
Localisation: Besançon, FRANCE
  • offline

Message » 08 Sep 2016 16:19

Hello,
Vu hier soir, j'ai beaucoup aimé.

Je serais peut être plus indulgent que toi sur la qualité de l'écriture car si en effet certains aspects semblent écrits d'avance :P , et sous tendent de façon appuyée l'intrigue du film, je dois dire que ça n'a pas nuit à mon visionnage.

Bien aidé en cela à nouveau par la photo de Adam Stone (MUD, Take Shelter, Midnight Special...) et ce rythme singulier qui bien que propre à Jeff Nichols, me rappelle un peu celui de Gus Van Sant dans cet espèce faux rythme (Elephant me vient spontanément en tête).

On s'attache volontiers au quotidien de personnages encore une fois modestes et ruraux (Mud), intimement décrits et ancrés dans la réalité tout en étant complètement singuliers pour ne pas dire lunaires. Un paradoxe assez délicieux.

On retrouve cette économie de jeu dans la direction d'acteur vue en particulier dans Midnight special : la mère et les frères sont très souvent placides. J'ai tout de même pu constater que Michael Shannon ne souffre pas de paralysie faciale : il sourit au moins 2 fois.

Et finalement si en effet certains événements sont annoncés, d'autres m'ont étonné pour leur art du contre pied
Spoiler : cliquer pour lire

on pourrait s'attendre à ce que l'aspect jeu de carte soi développé et pas du tout. On pourrait aussi croire que tout va finir dans un bain de sang et bah non, pas du tout.



Encore un film offrant des moments de grâce obscurément encapsulés dans un climat oppressant où la violence semble devoir jaillir à tout instant.

:bravo:
Unjeff
 
Messages: 1975
Inscription Forum: 28 Nov 2006 12:45
Localisation: Ailleurs
  • offline


Retourner vers 7ème Art

 
  • Articles en relation
    Dernier message