Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 16 invités

Films (débats, critiques), personnalités (acteurs, réalisateurs), prochaines sorties, les salles, la presse spécialisée...

[THEME] La séquence du spectateur

Message » 26 Aoû 2014 22:34

[youtube]t8Lsi7dEdTs[/youtube]

Tout extrait d'objet filmique est le bienvenu (une scène, un générique de film).
Qu'il soit tiré d'un chef d'oeuvre ou d'un nanard peu importe tant qu'on a envie d'en dire du bien ou du mal ou un peu des deux.
Qualités artistiques, technique cinéma, efficacité comique, dramatique, jeu d'acteur etc... ou tout cela à la fois ou encore un simple chouette peut suffire :mdr:

De Murnau à De Funès tout est autorisé sauf les bandes annonces qui ont un topic propre.
Débats virils et mauvaise foi encouragés mais à la fin on se fait des mamours, du Cinéma quoi :ane:

Image
Dernière édition par Kishizo le 04 Mar 2017 1:03, édité 2 fois.
Kishizo
 
Messages: 1151
Inscription Forum: 23 Mar 2009 18:18
  • offline

Annonce

Message par Google » 26 Aoû 2014 22:34

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 27 Aoû 2014 0:44

Hop ouverture du topic imaginé suite à l'échange de menthalo et jhudson sur Seconds, film de John Frankenheimer datant de 1966.
Image

jhudson a écrit:
menthalo a écrit:Concernant Seconds, cet article est très intéressant sur les techniques de prise de vue novatrices de ce film avec a priori les débuts d'images genre SteadyCam
http://www.theatlantic.com/entertainmen ... ck/278930/

8)


Je vois que l'article anglais me donne raison, il y a bien des plans venant d'une vraie opération, ça se voyait dans la façon de faire des points de suture et les noeux !!

Tu as raison tout les films ne sont pas forcément en HD sur ces chaines , TCM HD le précise au début du film si c'est le cas, malheureusement pas Paramount HD.

Mais Seconds était en HD quasiment sur vu le piqué de l' image.

La steadycam date des années 70 inventé par Brown qui était aussi l'opérateur , surtout connu pour des scénes de Marathon man , Rocky ou encore Shinning , presque tout le film est tourné avec.

Peut être qu'un systéme similaire existait avant , car rares sont les inventions qui ne s'en inspirent pas d'autres qui n'ont pas marché.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Steadicam

Je viens de voir Le Canardeur de Cimino en HD sur TCM .


L'extrait en question pour la prise de vues "à la steadycam" :



Sur la scène globalement, je trouve que c'est une réussite car l'effet anxiogène paranoïaque entre rêve et réalité est parfaitement rendue. Il y a pas mal de variations et de techniques utilisées pour rendre l'effet. On peut sans doute également trouver la scène un peu artificielle par le trop plein d'effets mais j'aime beaucoup c'est psyché et kaléidoscopique.

Plan sur les quais de gare qu'on domine et les gens se dirigeant en tous les sens petits points minuscules, effet fourmilière, moman je ne veux pas y descendre.

Il débute sur un plan assez anticonformiste du front au nez mais le résultat est là, le personnage est inquiétant, le résultat dérangeant.

Effet de zoom volontairement brutal non progressif sur le personnage qu'il va prendre en filoche, zoom zoom on dirait du Jesus Franco.

A 15 sec un passant jette un regard au gars qu'on ne voit que du front au nez, visiblement il est remarquable, doit-être louche :ane:

Autour de 18 sec on voit le suiveur se retourner et l'effet robot, je pense que le personnage et le caméraman doivent être sur une même surface montée sur des roulettes et qu'on les fait avancer pour suivre l'homme de tête, ils ont du se fendre la poire :lol:
Mon dieu de l'expressionnisme j'adooore :bravo:

La descente de l'escalier à 30 sec avec "l'effet steadycam", et bien visiblement on savait très bien faire sans.
Franchement la descente de l'escalier est parfaitement amortie par l'opérateur, et même s'il apparait qu'on n'est pas comme sur un tapis volant ou suspension active citröen (elles me rendaient malade ces bagnoles) peu importe la caméra s'incorpore au flot de passant, on descend l'escalier.

J'ai un camescope Sony hd de génération récente avec stabilisateur optique et c'est impressionnant, je me suis amusé dans le métro londonien à filmer en marchant, en montant les escaliers, pas de secousses tout est gommé, ça a d'autres défauts du coup mais je m'arrête là.
[youtube]uBe9nvElh0c[/youtube]

La Steadycam n'a inventé aucune prise de vue, ce n'est qu'un ingénieux système de stabilisation de la caméra en mouvement avec un opérateur à pied.
Pour ce qui est de la caméra mobile Murnau a quasi tout fait dans "le dernier des hommes" en 1924, Karl Freund l'opérateur de Murnau était harnaché d'une caméra ce qu'ils ont du faire dans Seconds.

Image
Kishizo
 
Messages: 1151
Inscription Forum: 23 Mar 2009 18:18
  • offline

Message » 27 Aoû 2014 9:57

J'ai vu ce film (que je ne connaissais pas auparavant) egalement sur Paramount Channel il y a quelques jours. Les prises de vue façon "SteadyCam" sont particulièrement "parlantes" dans le passage où Rock Hudson donne une réception chez lui et qu'il finit fin bourré : on a vraiment l'impression d'être à sa place lorsque la caméra oscille au fur et à mesure qu'il croise ses invités :wink:
Pour la petite anecdote, cette "technique" a été reprise dans certains clips musicaux, notamment "In between days" de Cure (avec un "plus" : la caméra fixée à un instrument de musique) :wink:
[youtube]scif2vfg1ug[/youtube]

La configuration dans mon profil


Le matériel évolue....la musique reste.
Scudabear
Staffs Œuvres & Multimédia
Staffs Œuvres & Multimédia
 
Messages: 4036
Inscription Forum: 10 Mar 2009 21:11
  • offline

Message » 27 Aoû 2014 19:29

Ah si on devait faire une liste des clips mémorables, je le place à coup sûr :bravo:
Tim Pope était leur réalisateur attitré lors de la période pop, ce qui donnait une ligne artistique à leur image.

Je me souviens bien de la caméra sur la guitare, l'opérateur ne doit pas piquer du nez parce que patatras :mdr:
Image

C'est l'effet balançoire de la caméra qui m'avait surtout bluffé.
J'avais bien compris qu'elle était suspendue par des filins mais entre l'idée et obtenir de si jolis mouvements de caméra :o

Image

Image

Image

Image

Image

Je ne comprends pas tout, même si sur la dernière photo il semble la lancer simplement, je pense qu'un opérateur devait l'accompagner parfois ou gérer la vitesse avec un autre cable horizontal au retour, car pour obtenir de si jolis mouvements, laisser faire la simple gravité ce serait un gros coup de bol.
Kishizo
 
Messages: 1151
Inscription Forum: 23 Mar 2009 18:18
  • offline

Message » 27 Aoû 2014 22:03

Pour plonger dans l'ambiance d'un film psyché comme Seconds, il faut le générique qui va bien.
Pas de tromperie sur la marchandise :ko:
A la musique Jerry Goldsmith http://fr.wikipedia.org/wiki/Jerry_Goldsmith
A la conception Saul Bass http://fr.wikipedia.org/wiki/Saul_Bass
Très célèbre sur hcfr pour la conception de sa salle de douche, la solidité du rideau contestée :hehe:
oe-7eme-art/film-psycho-scene-de-la-douche-t30050701.html
Et même ailleurs : http://www.west86th.bgc.bard.edu/articl ... hcock.html

Image


[youtube]v-VI6kxyV3w[/youtube]

Ils se sont bien amusés avec les miroirs et le résultat est extra, je n'ai pas pris une ride mon doux miroir :ane:
Kishizo
 
Messages: 1151
Inscription Forum: 23 Mar 2009 18:18
  • offline

Message » 27 Aoû 2014 23:53

Toujours pas de scène avec une Steadycam à l'horizon, un extrait de Rocky peut-être ...
Et bien non, je préfère les patins à roulettes :oldy:

Image

Qui est assez fou, créatif pour faire ça :wtf: :ane:

JAMES WONG HOWE, "Le maître des lumières"
Image
Comme rien n'est laissé au hasard dans mon brillant enchaînement de crochets, il se trouve que le bonhomme était à la photographie dans Seconds 8) :mdr:

C'est le haut du panier pour ses pairs, nombreuses innovations techniques à son actif. Il est une grande part de l'esthétique N&B des polars noirs de la grande époque. Quitte à choquer au début les habitudes, il a éteint des lumières, noir c'est noir pas d'espoir. Son surnom était "Low Key Howe". Il s'est même fait interdire par Technicolor d'utiliser leur process pendant trois ans parce qu'il n'avait pas respecté le cahier des charges de l'éclairage.

Dès ses débuts, son arrivée dans la profession n'est pas commune :lol:
Il a commencé à prendre des photographies des acteurs et trices de l'époque puis à leur vendre pour leur permettre de les exploiter à des fins promotionnelles pour leur carrière. Un beau jour une star du silencieux Mary Miles Minter (rivale de Mary Pickford; impliquée dans l'affaire Roscoe Arbuckle, qui lui-même est découvreur de Buster Keaton pour resituer, mais pas de concurrence au topic muet depuis un moment :charte: :lol: )

Image
Suite à la vision d'une de ses photos, elle lui a demandé de devenir son cinéaste. Il lui a demandé pourquoi étonné. Elle lui a répondu parce que mes yeux apparaissent sombre. En fait à l'époque la pellicule ne rendait pas grande différence entre le bleu et le blanc. On ne pouvait prendre en photo les nuages dans le ciel. Malheureusement la pauvrette avait les yeux bleus et là par miracle elle avait un profond regard noir sur la photo. Le problème était que Howe ne savait pas comment il avait fait :lol: Il a terminé par en déduire que cela venait d'un drapé en velour noir qui était derrière lui lors de la photo, les yeux de Mary le reflètant comme un miroir. Il a fait un trou à travers un tissu de ce style puis passé son appareil à travers et fait un shoot, c'était bien ça.
Depuis ce jour, il n'a plus jamais manqué de boulot.

Zut trop tard pas terminé ma présentation de la séquence, la suite prochainement.
Kishizo
 
Messages: 1151
Inscription Forum: 23 Mar 2009 18:18
  • offline

Message » 29 Aoû 2014 23:23

Image

BODY AND SOUL 1947
Film noir sur fond de boxe et critique de l'individualisme et de la quête effrénée d'oseille, production indépendante des grands studios produite par la boîte de John Garfield, grand acteur américain des années 40.
John Garfield en quelques anecdotes a été amant avec Edith Piaf, a été entendu par la commission sur les activités non américaines Huac et blacklisté, est décédé d'une crise cardiaque en 1952, suivant certains témoignages en galante compagnie. Faut faire synthétique :mdr:
Dans sa jeunesse passé par une maison de correction il découvre la boxe, il va bien évidemment jouer le rôle.
Il va faire appel à James Wong Howe qui chaussera des patins à roulettes pour apporter toute sa noirceur au film :lol:
Cela tombe bien le film ne dispose pas de gros moyens et on va le remarquer dans la séquence avec l'utilisation de plans serrés et Howe qui baigne la photographie d'une noirceur bien pratique qui le fait totalement oublier et donne au contraire toute sa magie, l'ambiance est là. Et puis quelle amour des cadrages c'est beau.
Et puis je trouve que filmer en contre plongée ou à hauteur des cordes est la meilleure solution pour nous placer dans le public. A l'inverse, ils filment en plongée pour nous faire partager la vision du boxeur. La gradation du montage beaucoup plus cut dans l'avancée du combat (demeurant de bons goût pas l'épilepsie à la mode dernièrement) et s'ajoutant les passages vibrants en patins donne l'aspect chancelant étoudissant de l'approche du ko.

[youtube]dXa1p26x7Cs[/youtube]
Kishizo
 
Messages: 1151
Inscription Forum: 23 Mar 2009 18:18
  • offline

Message » 30 Aoû 2014 11:36

Un Rocky au comparo :oldy:

[youtube]eyPdtdlzf7Q[/youtube]

Le ring est filmé de la même façon qu'une retransmission télévisuelle, aucune gradation dans la réalisation sur l'intensité du combat encore qu'à la différence pour être juste c'est un même round qui est filmé. Usage de ralentis à gogo et de flashs qui semblent suspendre le temps et donner une intensité dramatique, si ce n'est que je ne sais pas pourquoi j'ai plutôt envie de me poiler, la gueule de Sylvestre ou le côté grand guignolesque de la chorégraphie du combat, on est chez Disneyland. Ce n'est pas du traitement artistique, ils devraient se faire engager chez Canal. Spectaculaire jusqu'à la nausée c'est mauvais. La musique sans aucune subtilité qui trouverait plus sa place sur un Star Wars. Le bruitage irréaliste, les huaa huaaa lorsqu'ils donnent des coups digne d'une Martina Seles hystérique sous stéroïdes, les frappes qui font plus pensées à l'explosion d'obus de mortiers, les gars qui causent sans cesse sur le ring à peine essouflés...

Parfaite traduction entre ces deux films de la dégradation artistique du cinéma populaire américain, tout est aujourd'hui au profit du spectacle et du racolage, aucune subtilité ni réalisme.

Au secours Adriennne :ane:
Bon il y a quand même de la passion, de l'amouur et ça sauve tout :lol:

[youtube]t1yzIeBRh5o[/youtube]
Kishizo
 
Messages: 1151
Inscription Forum: 23 Mar 2009 18:18
  • offline

Message » 30 Aoû 2014 12:02

Image

DOG DAY AFTERNOON 1975

[youtube]jC-6LkJ0NwY[/youtube]

C'est rigolo Lumet fait de cette scène, une scène de spectacle, un match de boxe :ane:
La banque en est les coulisses, le long couloir l'entrée de l'artiste, son coach lui glisse les dernières consignes, l'adversaire en reçoit de son côté également. Et le rideau se lève la porte vitrée s'ouvre sur un Al Pacino hésitant tout penaud agitant un mouchoir blanc. De son côté le flic interprété par Charles Durning (en anecdote d'actualité au passage il a débarqué en Normandie) se sent en position de force et tout en montrant les muscles fait celui qui veut négocier. Tout en retenant ses gars de trop se rapprocher il montre à Al Pacino les tireurs sur les toits un peu comme les éclairagistes du spectacle mais ils ne tiennent pas des projo mais des flingues.
Puis il fait un panoramique qui nous fait découvrir l'assistance du spectacle comme si on était les yeux de Pacino et qui renforce le grotesque de la disproportion entre le danger de notre paumé d'Al et le déploiement de force en face. Ils sont placés par groupes, les flics, les spectateurs, les journalistes, ceux des balcons, un peu comme un orchestre.
Al Pacino possède très peu de zone de trottoir, il est acculé dans les cordes, le flic a le dessus à ce moment.
Et puis Al en piétinant va écarter sans en avoir l'air progressivement sa zone tout en reprenant la conduite de la discussion, pourquoi ils se rapprochent ? non c'est lui qui sort de plus en plus et prend le dessus, "je ne veux pas d'un flicaillon" il avance ils reculent...
Et puis il va porter l'uppercut en se mettant une partie du public de son côté en haranguant la foule avec des Attica faisant référence aux émeutes dans une prison qui s'était terminées dans un bain de sang ce qui avait été reproché à la police.
La scène devient plus large puisque le public prend part et des flics doivent se retourner pour contrôler la foule. Al vient de gagner le combat les flics reculent lui avance.
Une petite coupure avec les proches d'Al pour accentuer le grotesque, puisque non il ne fait pas partie du grand banditisme, et en même temps pour nous faire suivre l'évènement par le biais de la télé et lui conférer cette importance démesurée :hehe:
Retour sur Al qui n'agite plus du tout son petit drapeau blanc de la même manière qu'à son entrée.
Capitulation du flic qui tend la main et Al qui l'accepte magnanime. L'otage est interviewé puis refuse de prendre la poudre d'escampette mais souhaite retourner dans la banque, rire du public.
Lumet se moque d'Al, de la police, des médias tout le monde en prend pour son grade, les caporaux sont les pires :lol:
Kishizo
 
Messages: 1151
Inscription Forum: 23 Mar 2009 18:18
  • offline

[THEME] La séquence du spectateur

Message » 30 Aoû 2014 14:11

Merci pour ce très beau sujet. :bravo:

La configuration dans mon profil


JVC X7900 + Vertex HD Fury + Lumagen 4k 110120 + Panasonic DMP-UB9000.
Le Hobbit...................La trilogie..................Vive le home cinéma !
13/11/2015 fluctuat nec mergitur /// charliehebdo.fr/
Avatar de l’utilisateur
opbilbo
Administrateur Forum Œuvres & Multimédia
Administrateur Forum Œuvres & Multimédia
 
Messages: 46423
Inscription Forum: 12 Juil 2006 11:56
Localisation: Cul-de-sac
  • offline

Message » 30 Aoû 2014 15:38

En effet, c'est top :bravo:
Avatar de l’utilisateur
SnipizZ
Administrateur de l'Association
Administrateur de l'Association
 
Messages: 8736
Inscription Forum: 04 Déc 2005 13:07
Localisation: Alès
  • offline

Message » 30 Aoû 2014 21:22

Merci les camarades.
Dit donc Op mon épouse vient d'acheter les deux premières éditions intégrales de Game of Thrones et elle m'expliquait que la libraire lui avait conseillé de prendre un calepin et noter les différentes familles et personnages pour s'y retrouver. Je viens de regarder le topic et je vois que tu t'y es collé, alors merci beaucoup également.
Je vais lui faire une impression mais z'êtes pas un peu des malades :mdr:
As tu au moins fait ton arbre généalogique ? :lol:
Nous descendons tous des Hobbits encore faut il savoir duquel :grad:
Dernière édition par Kishizo le 30 Aoû 2014 22:58, édité 1 fois.
Kishizo
 
Messages: 1151
Inscription Forum: 23 Mar 2009 18:18
  • offline

Message » 30 Aoû 2014 22:56

...
Kishizo
 
Messages: 1151
Inscription Forum: 23 Mar 2009 18:18
  • offline

Message » 31 Aoû 2014 11:24

opbilbo a écrit:Merci pour ce très beau sujet. :bravo:


Je rejoins Opbilbo sur ce magnifique sujet, et un plus grand merci pour les explications illustrées de Kishizo sur le tournage de "In between days". Je ne connaissais pas ces images de "making-of" et les techniques employées. Superbe ! :bravo:

La configuration dans mon profil


Le matériel évolue....la musique reste.
Scudabear
Staffs Œuvres & Multimédia
Staffs Œuvres & Multimédia
 
Messages: 4036
Inscription Forum: 10 Mar 2009 21:11
  • offline

Message » 31 Aoû 2014 11:26

Kishizo a écrit:...


Fausse manip hier pour corriger un t en trop :oops:
Je vais remplir avec :

Image

En attendant direction la banlieue malfamée lyonnaise chez mon beau frère, si quelqu'un pouvait me faire un mot d'excuses :ko:
Mais je vais rentrer très tôt pour le match alors à birdy très bientôt :P
Kishizo
 
Messages: 1151
Inscription Forum: 23 Mar 2009 18:18
  • offline


Retourner vers 7ème Art

 
  • Articles en relation
    Dernier message