Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Dialhot, jo21, xsi77 et 37 invités

Détails sur les éditions disponibles, critiques techniques, packagings, prévisions et commandes...

Blu Ray de "petit" classiques Francais !

Message » 02 Nov 2019 13:18

Bonjour à toutes et à tous,

Voici l'initiative d'un Topic de "petits" classiques (parfois gros budget d'époque) films Français des années 60-70-80.

D'une, j'aime cette collection de films francis retapés et re-mis en avant pour nous montrer que rien n'est oublié
Et deux, pour les + réticents (comme je l'ai été), c'est une redécouverte et un respect total (voir les bonus) de voir ces classiques de nos parents dans des conditions optimal.

L'ANIMAL , de Claude Zidi, 1977 avec Jean Paul Belmondo et la superbe Raquel Welch

Film pas si rotesque et ridicule (peut être la zik), sujet un poil débile mais riche en situation. Film calibré d'époque pour le succès. vu aujourd'hui, le sujet est sympa, ils se foutent d'eux même et de leur milieu, le thème du personnage Gay se prendrait 150 procès de nos jours, il y a un côté 100 % naturel dans le jeu, on se donne physiquement à coeur joie et moralement aussi, bref de la bonne tranche de bonne humeur d'époque !

Image : Alors, oui, c'est joli, c'est plutôt beau même. Mais malheureusement, j'ai comme une petite impression de DNR façon image TV, c'est parfois doux ou lisse, ce qui rend l'ensemble brillant et ô combien séduisant, mais douteux sur les filtres. Les couleurs sont belles , le scope prend un certain sens, l tout les personnage et les décors profitent de cette largeur de vision. Sur grand écran c'est un vrai plaisir... peut être même une bonne façon de faire découvrir ce cinéma à des novice du genre...! 14.5/20

Son : La partie la + rapide pour ce style de film. C'est claire c'est clean c'est limpide. Le mono DTS de ce style de production est réellement un plaisir auditif sur tout ces films Gaumont d'époque. Du 2.0 distinct et présent. 16/20
smiths
 
Messages: 317
Inscription Forum: 30 Oct 2012 2:12
  • offline

Annonce

Message par Google » 02 Nov 2019 13:18

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 02 Nov 2019 13:39

TOUT LE MONDE IL EST BEAU, TOUT LE MONDE IL EST GENTIL

Oeuvre satirique de Jean Yanne, avec Jean Yanne et beaucoup d'autres acteurs (la crème de l'époque, Blier, Prevost...)

Ce film fut né de presque pas grand chose, même s'il fut calibré pour fonctionner. Le publique a adoré vivre ce film car ils se reconnaissaient dans les rapports avec le boulot et aussi les rapports patrons - employés. On se permettait d'être irrévérencieux avec la hiérarchie (ça défoulaient les esprits qui n'en pensaient pas moins). Le films fut un triomphe mais avec pas mal de réticences car L père Jean Yanne était très spectacle et cabaret, certains passage sont très musicaux et chorégraphiés, ce qui n'était pas au plaisir de tous. Mais, le plaisir de jouer à réfléchir et de contester sans être "grossier ou vulgaire" fut un tour de force pour le publique de l'époque. Certaines réplique font mouche, il y a une belle galerie de personnage et une réflection sociale rempli de sens et pas vraiment désespérée.

Image : Du 1.66 bien charpenté ! Un grain identitaire de grande classe, la définition est riche pour ce genre de captation à l'éclairage tout juste suffisant. C'est fourmillant de couleurs d'époque. Sincerement un réel plaisir de voir ce tyle Seventies francais de cette façon. ATTENTION, ce genre de texture demande un traitement d'image un minimum respectueux et de bon niveau (pas forcement du "Haut de gamme"), à contrario on pourrait trouver cela très médiocre, ce qui n'est pas le cas . 15/20


Son: Toujours aussi clair et clean pour ce genre de produit d'époque. Un DTS 2.0, limpide sans souffle et agréable. 15/20
Dernière édition par smiths le 02 Nov 2019 14:08, édité 1 fois.
smiths
 
Messages: 317
Inscription Forum: 30 Oct 2012 2:12
  • offline

Message » 02 Nov 2019 14:04

LE TELEPHONE ROSE

Film d'Edouard Molinaro, avec Pierre Mondy et Mireille d'Arc 1975

Film en vogue d'époque, une Pu... de luxe payé pour séduire et rendre plus docile un chef d'entreprise qui devra licencier et se faire racheter par des grosses machine étrangère. Mais ce "lâche" attachant tombe sous le charme de la demoiselle ce qui va engendrer des consequences dégringolantes dans sa vie vie privé et professionnelle.

Film en vogue et d'époque, parcequ'on peut voir une prostitué de luxe et en tombé amoureux, parcequ'il s'agit du chômage qui pointe le bout de son nez, parequ'il s'agit de petite gens qui se rebellent contre les majors... et parcequ'il s'agit d'une idée et d'un concept d'un scénariste en devenir, Mr Francic Veber ! Il rit de tout et avec tout, mais avec reflection, intelligence (voyez, le Jouet). c'est tantôt drôle ou tantôt de la simple comédie. Ici c'est de la comédie, de plus c'est un quasi cinquantenaire, donc pas un "djeuns". Ce qui fut dur pour s'identifier à l'époque, d'où un score mitigé malgré une bonne réputation. Le film n'a pas couter très chers, ce n'est pas une oeuvre sombre et il fini avec une sympathique lueur d'espoir.

Image : Ouch! C'est pas môche, mais c'est pas hyper joli non plus. Un manque (presque) cruel de définition. Lumière voilé, un poil doux ou flou (ça dépend). Grain d'époque prononcé sans être ultra envahissant. En tout cas on est loin d'un gain de définition par rapport à d'autres production nettement plus transcendantes. Probablement supérieur à toutes autres copies existantes, ce Blu Ray ne brille pas de bénéfice "jouissif" comme on a l'habitude rencontrer en HD. ATTENTION, pas mauvais et pas raté, mais pas aussi brillant de que l'on est en droit d'attendre. 11.5/20

Son: Toujours aussi claire pour un mono d'époque, il faut pousser un poil le volume pour rendre le contenu bien présent, mais le résultat est très correct. 14/20
smiths
 
Messages: 317
Inscription Forum: 30 Oct 2012 2:12
  • offline

Message » 05 Nov 2019 0:07

Le Grand Blond Avec une Chaussure Noire

Film + dérisoire que parodique (avant l'heure), presque un concept revolutionnaire à son époque. C'est drôle et pourtant l'intrigue est sérieusement mené. Les acteurs sont TOUS excellent, de Blier, à Jean Carmet. Les dialogues ne sont guère anthologique mais ils sont tout simplement bient tournés et savoureux, la grande classe, quoi ! Beau succès en son temps, ce fut la consécration Pierre Richard, et ce fut definitivement le re-nouveau de la comedie française (con pour les charlots et réfléchis pour la bande Robert-Weber-Dabadi...).

Regardez bien aujourd'hui, on a jamais retaper ce style ! Une petite perle, dont nous ne sommes même pas obligés de rire mais juste de regarder pour le plaisir... du cinoche !

Image : Et encore une quasi réussite ! Quasi ? Oui, on se demande si sur certains plans on penche du côté "peut mieux faire" ou "on ne pouvait faire mieux", peut importe... l'ensemble ne manque pas de relief ou d'éclat dans son ensemble, les gros plans (Jean Rochefort) sont superbe et tout est plutôt juste et non surfait, un telecinema de tout premier ordre. Beau grain maitrisé (pas du bruit, en fait), couleur juste, teinte ultra naturel. Peut être un choc pour les habitués et initiés du film depuis sa création. 16/20

Son : No parasite, no souffle. bruit d'ambiance en arriere plan + dialogue intelligible. (au passage, voyez le matos de Mr Rochefort, c'est du lourd en hi-fi). franchement pas besoin de tartiner, c'est du 2.0 nickel et claire. 17/20
smiths
 
Messages: 317
Inscription Forum: 30 Oct 2012 2:12
  • offline

Message » 05 Nov 2019 0:42

Bonne initiative smiths. :bravo:

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine. Chef du groupe « Testeur BD / UBD »
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr, je m'occupe du mensuel Les Tests HCFR Blu-ray & 4K Ultra HD.
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 8312
Inscription Forum: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Vallée du Capcir dans les Pyrénées-Orientales en région Occitanie
  • offline

Message » 05 Nov 2019 10:17

C'est clair qu'entre les vagues de Studio Canal et Gaumont, sans compter le travail de Coin de mire qui s'agrandit doucement, il y a de quoi publier 250 tests (littéralement).
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 5696
Inscription Forum: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54
  • offline

Message » 05 Nov 2019 21:14

Merci à vous les gars ! :thks:

Si certains veulent y apporter leur petite pierre, No problemitos !

Prochainement j’envisage d’y mettre « Un Éléphant ça trompe énormément » « Peur sur la ville » et « Les malheurs d’Alfred ».
smiths
 
Messages: 317
Inscription Forum: 30 Oct 2012 2:12
  • offline

Message » 09 Nov 2019 15:43

Peur Sur La Ville

Film de Mr Verneuil, re-scenarisé (un poil) et dialogué par Mr Veber, Avec Jean Paul Belmondo, Charles Denner, Rosy Varte...

Film de 1975, avec quelques gros sabots bien gras. Avant le ponitage du doigt des integriste religieux (pas que musulman), on cherchais à prétendre que nous étions un peu retissant sur une certaine forme de liberation sexuel, nous étions forcement fou, taré, conservateur, pas beau, méchant... Pas de pudeur ou de juste milieu ! Donc un très vilain, pas gentil et moche tueur en série créé la panique au sein de la capitale Parisienne.
Du coup, toutes les brebis égarées qui vont voir des films de c... au cinoche vont se faire purifier et exploser par ce méchant tueur qui possède un mal être évident. En 75, fallait bien s'attendre à une propagande de ce genre, fini la moral Gabin, Ventura, De Funes, Fernandel... Bah désolé, mais j'aime le sexe, j'aime les femmes, mais je suis aussi pudique et je n'ai guère besoin d'exhib et d'institution sexuelle et commercial pour me sentir libre et politiquement correct !

Et j'aime pourtant ce film qui ne manque pas de nous passionner et divertir pendant 2h avec une zik de Morricone un peu basic mais qui lui ressemble tant et qui signe cette époque. Savoir faire de Verneuil, droiture et non chalance de Bebel impec, ce Peur sur la ville demeur un incontournable, même si discutable, de sa grande période ou il ramassait les foules rien que par son nom sur l'affiche ! Film : 14/20

Image : Comme souvent chez cet éditeur, la qualité reste de mise. Toujours au dessus de la moyenne ! Les scenes extérieur et éclairées sont précise on l'aventage d'évité tout grain indésirable. le restant est presque du même constat, un gain leger et pas gênant du toutjaillit de manière raisonnable et n'entache en aucuns cas la qualité globale. La colorimétrie prend une dimension belle et chaude. Le noir est a marquer d'une pierre blanche ( un comble !), d'encre et superbement maitrisé. Une vrai belle réussite, solide et précise. 17/20

Son : Bien appuyé, aucuns dialogues sourds ou en retrait. Un DTS convaincant, vraiment, ils ne se foutent pas de nous, à la prod. Le rendu doit être similaire ou meilleur que le mixage d'origine. Rien d'ultra particulier, mais un travail de base explicite qui accentue l'histoire en donnant l'essentiel du spectacle. Un 2.0 mono claire (encore), juste et précis. 17/20
smiths
 
Messages: 317
Inscription Forum: 30 Oct 2012 2:12
  • offline

Message » 09 Nov 2019 16:11

Les Malheurs d'Alfred, de Pierre Richard 1972

Film, du re-nouveau comique Français propre aux années 70. Belle critique sur le pouvoir des médias et de l'abrutissement que la propagande télévisuelle peut provoquer. Oui, le message est noble ! beau et bien attentionné. Un avertissement alors que la machine est déjà lancé. Pierre Richard avait ce chic pour critiquer les maux de notre chers système alors que lui même venait de milieu aisé et "privilégié". Noble démarche donc. Le film est un petit succès honorable. Annie Duperrey est belle comme pas possible, maquillée aussi bien le matin que le soir avant de dormir, mais terrible quand même. Des blagounette ultra dépassées, un Pierre Mondy agréable à supporter à 2 doigts d'une immitation à la De Funes (qu'il connaissait bien). Un charme d'époque encore une fois incontournable, débil et bon enfant, naïf et plaisant. Un joujou dépassé mais toujours amusant ! Film : 14/20

Image: Du 1.66 superbe. Oui oui, vraiment ! A-t-il été nettoyé ou a-t-il toujours été propre ? C'est vraiment beau de voir ces anciens classique au son et aux images sourde et parasité de cette façon. Voyez les contours, ce piqué sur l'ensemble du métrage, c'est tout simplement parfait. Vive la HD ! C'est ce travail colossal et justifiable qui m'a pousser à me passionné à tous ces films cultes et représentatifs de cette période. Le travail global souligne le coté polissé de ce type de production. Couleurs et profondeur indiscutable et top. Un grain par moment, présent mais juste et justifié par la captation. Rien de parfait, c'est uniquement génial... c'est pas mal, non ? 17/20

Son : Inutile encore une fois d'en faire des tonnes, c'est tellement clair que l'on distingue les effet ajoutés en post prod ! Poussez le volume, ça ne casse même pas les oreilles ! Vladimir Cosma, peut aussi dire merci. 17/20
smiths
 
Messages: 317
Inscription Forum: 30 Oct 2012 2:12
  • offline

Message » 09 Nov 2019 19:17

Faut quand même noter la progression implacable des Malheurs d'Alfred vers une satire hystérique des jeux TV à la con qui ont fini par pulluler jusqu'à l'absurde sur nos écrans. Le film va crescendo jusqu'à un final complètement fou et assez jubilatoire, loin de la relativement superficielle débilité qu'il semble renvoyer.
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 5696
Inscription Forum: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54
  • offline

Message » 10 Nov 2019 11:24

Aghhhh !.. Les Malheurs d'Alfred, Le Grand Blond avec une chaussure noire et... La Chèvre ! Du vrai Pierre Richard, du grand Pierre Richard !

Ce topic nostalgique m'a donné la larme à l'oeil (aux deux même :ane: ) et l'envie de prendre ces inénarrables de la comédie française... la seule, la vraie après Fernandel, Bourvil et De Funès. (snif)

La configuration dans mon profil


Mû par ces deux passions que sont le cinéma et les jeux vidéo, mes nombreuses années de participation sur HCFR en ont forgé une troisième pour les gouverner toutes... le partage ! Membre du groupe « Testeur BD / UBD »
Avatar de l’utilisateur
chkops
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 3837
Inscription Forum: 01 Mar 2011 11:55
Localisation: En face de mon GZ
  • offline

Message » 10 Nov 2019 14:41

"Alfred !!!... clapclapclap !!!... Alfred !!!... clapclapclap !!!... Alfred !!!... clapclapclap !!!... Mais j'deviens con, moi ?! Qu'est-ce que j'deviens con..." :wink:
smiths
 
Messages: 317
Inscription Forum: 30 Oct 2012 2:12
  • offline

Message » 11 Nov 2019 1:14

j'attends avec impatience ta review sur l'édition spéciale 40 ans des Bronzés font du ski
DR NO
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1224
Inscription Forum: 06 Sep 2001 2:00
Localisation: 78
  • offline

Message » 11 Nov 2019 10:42

smiths a écrit:"Alfred !!!... clapclapclap !!!... Alfred !!!... clapclapclap !!!... Alfred !!!... clapclapclap !!!... Mais j'deviens con, moi ?! Qu'est-ce que j'deviens con..." :wink:


Meuuuu non, c'est les autres qui peuvent pas test ! :ane:

La configuration dans mon profil


Mû par ces deux passions que sont le cinéma et les jeux vidéo, mes nombreuses années de participation sur HCFR en ont forgé une troisième pour les gouverner toutes... le partage ! Membre du groupe « Testeur BD / UBD »
Avatar de l’utilisateur
chkops
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 3837
Inscription Forum: 01 Mar 2011 11:55
Localisation: En face de mon GZ
  • offline

Message » 11 Nov 2019 13:57

Un Elephant Ça Trompe Énormément & Nous Irons Tous au Paradis 1976 / 1977

Films d'Yves Robert, avec la collaboration scénaristique de Jean Loup Dablabla, Comedie presque Choral, à la française bien comme il faut (le Beauf, le libéral aisé...). Mais néanmoins un des 1er vrai bon films de potes (je supporte pas "le coeur des hommes") !
La moral est quelque peu discutable, c'est brillant, très brillant, au point que l'écriture des rôles est littéralement sur mesure. Mais mettez vous bien en tête que le personnage principal est aidé par ses potes pour tromper sa femme, alors que même l'un d'eux ne se remet d'une rupture subite suite à ses infidélités ! Ah oui, quand même... Mais bon, les dialogues n'ont aucunes prouesses littéraires particulière mais ils demeures justes et EXCELLENTS ! Des moments très drôles ( "... alors que ta mère elle est au bord du gaz", "j'aime vos seins, surtout le gauche")

La suite est encore plus riches, mais + mature et un poil sombre(la mort de la maman de Simon), l'effet s'inverse, c'est la fidélité de la femme du protagoniste qui est mis en doute. Le personnage de Brasseur est plus libéré et cool, Lanoux a + de recul et de mis au point sur lui même, Bedos grandira de ce monde "hostile" malgré lui, et Rochefort est, au sens théâtral, jouissif et très drôle en imper et chapeau, un espion des - recommandable qui soit afin d'épier sa femme. Un film assez beau dans son ensemble, très bien écrit et digne du 1er. Le ton est different mais voulu, et la musique jazzy est superbe !

17/20 pour l'ensemble

Image :

Un chouia en dents de scie pour le 1er sans pour autant atteindre le médiocre, car c'est plutôt bon. Tantôt très bon, tantôt correct (la scène d'ouverture nous laisse optimiste, et l'arrivé au generique est bof bof, par ex). En revanche le résultat est parfaitement lisible dans son ensemble. La captation du métrage n'est pas aussi pictural que d'autres productions, d'où ce resultat pas particulierement éclatant de lumiere et de définition. 13/20

Le 2e volet est nettement plus joli, d'ailleur le découpage est beaucoup plus soigné que le 1er (pourtant pas négligé). Les couleurs sont un peut plus prononcées, la def est plus transcendante, le global est plus "monochrome" au final. 15/20

Son : Bien audible pour les dialogues et pour un film francais. Un mixage assez léché et réaliste (les pneus de voiture, les effets de résonances, l'ambiance parisienne) 15/20
smiths
 
Messages: 317
Inscription Forum: 30 Oct 2012 2:12
  • offline


Retourner vers 4K Ultra HD, Blu-ray & VOD

 
  • Articles en relation
    Dernier message