Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 29 invités

Détails sur les éditions disponibles, critiques techniques, packagings, prévisions et commandes...

[UBD & BD] Hellboy - Les films

Message » 17 Aoû 2019 11:04

Bravo Okami ! La réintroduction de l'aspect artistique redonne enfin à tes tests la dimension qu'ils méritent. :thks:

Au vu de tes différentes critiques sur la valeur artistique des films testés, on voit que tu n'es pas aussi "bon public" que tu voulais nous le faire croire :wink: ... et ce n'est pas pour me déplaire.

Pour en revenir au reboot de Hellboy, je dois avouer que le constat n'est pas reluisant... mais alors là, pas du tout. Perso, je trouve que le film est une insulte aux deux adaptations de Del Toro et, surtout, au comic. La narration est catastrophique, le traitement des personnages horrible ainsi que la relation qu'ils entretiennent (mon Dieu ! Celle du Pr Broom et de Hellboy). Hormis le nouveau look assez réussi du héro, tout dans ce film est à jeter. À commencer par les autres protagonistes dont l'épaisseur se réduit à peau de chagrin... même David Harbour, qui est globalement convaincant dans son personnage, voit ses répliques réduites à un enchainement de vannes dont l'issue est l'indigestion. On est loin de la prestation de Ron Perlman qui était autrement plus qualitative et convaincante et dont la relation avec son père adoptif avait une profondeur et une consistance palpable.

Et j'ai bien rigolé sur Raspoutine dans ce reboot, une tafiole "sainte-nitouchée" qui flirtait allégrement avec le ridicule. Et que dire aussi de cette incohérence flagrante lorsque Hellboy est sur le point d'être tué dans une marre (étang ou chai plus quoi... j'ai d'ailleurs même pas envie de me souvenir) de 50cm de profondeur et que les géants arrivent et trucident ses agresseur sans même lui porter la moindre attention... un gros foutage de gueule !

Voila, encore une licence de flinguée. À qui le tour, maintenant ?
Avatar de l’utilisateur
chkops
Testeur BD / UBD
Testeur BD / UBD
 
Messages: 2376
Inscription: 01 Mar 2011 11:55
Localisation: En face de mon GZ
  • offline

Annonce

Message par Google » 17 Aoû 2019 11:04

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 17 Aoû 2019 11:20

Je l'ai regardé hier soir ... je ne peux qu'approuver ta critique qui rejoint celle du loup et sa mise en garde est malheureusement confirmé !

Ce reboot aura au moins l'utilité de redonner de l'estime aux deux premiers de Del Toro qui pour moi étaient relativement moyen.
Ils passent à pas si mal ... presque un "bon tant pis" qui prendrait un peu de saveur.

Mais là ... arriver à la fin soulage, les plans annonciateurs d'une suite donnent des sueurs froides ... il faudra encore se tartiner 2h de ça ? Ben non car l'avantage des films est qu'il n'y a pas d'obligation ! Ouf sauvé !
Avatar de l’utilisateur
jacko
Administrateur Suppléant de l'Association & Relations PROs
Administrateur Suppléant de l'Association & Relations PROs
 
Messages: 33539
Inscription: 12 Juin 2002 12:45
Localisation: Antibes
  • offline

Message » 17 Aoû 2019 11:35

jacko a écrit:Je l'ai regardé hier soir ... je ne peux qu'approuver ta critique qui rejoint celle du loup et sa mise en garde est malheureusement confirmé !

Ce reboot aura au moins l'utilité de redonner de l'estime aux deux premiers de Del Toro qui pour moi étaient relativement moyen.
Ils passent à pas si mal ... presque un "bon tant pis" qui prendrait un peu de saveur.

Mais là ... arriver à la fin soulage, les plans annonciateurs d'une suite donnent des sueurs froides ... il faudra encore se tartiner 2h de ça ? Ben non car l'avantage des films est qu'il n'y a pas d'obligation ! Ouf sauvé !


... ou pas ! :ane:
Avatar de l’utilisateur
chkops
Testeur BD / UBD
Testeur BD / UBD
 
Messages: 2376
Inscription: 01 Mar 2011 11:55
Localisation: En face de mon GZ
  • offline

Message » 22 Nov 2019 12:02

Image

Hellboy (2004)

Note artistique : 8
Qualité vidéo : 9.5
Qualité audio : 10


Spécifications techniques (4K Ultra HD - Belgique - Sony Pictures - 06 novembre 2019)
- Format vidéo : 3840x2160 / 24p - HDR10 / BT.2020 - YCbCr 4:2:0 / 10 bit - Encodage HEVC - Format 1.85 - Master intermédiaire 4K
- Pistes sonores : Anglais Dolby Atmos (core Dolby TrueHD 7.1), Anglais DTS-HD MA 5.1, Français Dolby Digital 5.1
- Sous-titres : Anglais, Français, Anglais pour malentendants

Film : Ce blockbuster artisanal qui adapte avec réussite la série de comics éponyme, est un film fantastique au scénario attrayant même si classique, à la mise en scène brillante (un vrai savoir-faire technique), aux personnages atypiques (Guillermo del Toro aime les « freaks »), au casting parfait, aux dialogues savoureux et aux scènes d'action jouissives.

Image : Hormis le logo TriStar qui n'est en rien flatteur pour la rétine (piqué très doux, couleurs fanées et granularité excessive), ce transfert UHD HDR10 reste exceptionnel. Captées en 35 mm, ces images joliment organiques dépassent de loin celles du précédent Blu-ray. La netteté est incroyable (la clarté des environnements), les détails beaucoup plus perceptibles (les motifs sur la peau de Hellboy), la palette colorimétrique nettement plus large et nuancée (comme les rouges et les bleus/verts qui sont plus profonds), les contrastes plus robustes et raffinés (des blancs plus intenses et des noirs plus fermes) et les sources lumineuses autrement plus intenses (les projecteurs, la foudre, les éclairages intérieurs, les reflets sur le sol et les objets métalliques).

Son : Digne de toutes les éloges, la VO Dolby Atmos est aussi turbulente et impulsive que Hellboy. Pourvue d'une dynamique monstrueuse et d'une scène sonore ultra-large (une spatialisation hors-norme), cette bande-son engageante est déchaînée et laisse poindre des effets énormes et des ambiances atmosphériques très immersives. Soutenue par des surrounds indéfectibles, des canaux de hauteur pleinement raccords (la pluie, le tonnerre, l'avancée des flammes, des annonces de haut-parleurs) et des basses monumentales (les explosions), elle parvient en toutes circonstances à conserver l’intelligibilité des voix et de la musique (particulièrement ample). Un peu plus compacte (moins ouverte à l'arrière) et tassée (moins énergique), la VF tient quand même la dragée haute à la VO.

Matériel et condition de test (Config. HP : 7.2.4)
Diffuseur vidéo : Sony KD-55AF9 (Mode de l'image Expert HDR)
Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference (YCbCr 4:2:0 / 12 bit)
Amplification : Pioneer SC-LX901 (Mode d'écoute Dolby Atmos et post-traitement Dolby Surround), Emotiva XPA-3 Gen3
Enceintes : Focal Electra CC1008 BE2, Electra 1028 BE2, Chorus B8V W, Chorus 706V, Sub 300P; Klipsch RP-140SA

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 7287
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace
  • offline


Retourner vers 4K Ultra HD, Blu-ray & VOD

 
  • Articles en relation
    Dernier message