Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: supersayan et 11 invités

Détails sur les éditions disponibles, critiques techniques, packagings, prévisions et commandes...

► Le topic des éditions 4K Ultra HD (échanges + tests)

Message » 07 Mar 2021 13:05

tenia54 a écrit:Au-delà des capacités accrues en compression permettant d'outre-passer les limites inhérentes en Blu-ray (qui fait perdre quand même un sacré paquet d'infos, techniquement parlant), on a quand même maintenant assez de recul pour dire que le DI d'origine n'influe pas de façon corrélée à la pertinence d'un UHD et que les passes de HDR ne se "valent" pas toutes.

Personne ne dit le contraire.

En particulier sur le DI, il faut se souvenir que de toute manière, l'immense majorité des DIs 4K des films paraissant en UHD contiennent un paquet de plans downscalés en 2K pour les VFX puis re-upscalés (donc techniquement, on n'est plus en 4K natif), mais qu'en plus, la photographie du film, les caméras de tournage et le flux de post-production joueront sur l'impression visuelle donnée au spectateur. De fait, des UHDs issus de DIs 4K peuvent parfaitement ne pas paraître fondamentalement plus impressionnants que des UHDs issus de DIs 2K.

Personne ne dit le contraire, bien qu'il y ait des exceptions et que la mise en oeuvre du diffuseur et son acutance puisse faire la différence.

Et bien sûr, ensuite, faut-il encore que la valeur ajoutée du flux 4K en amont soit encodé avec compétence en UHD pour éviter que tout cela se perde dans une soupe de macroblocks.

Ca fait bien longtemps que je n'ai plus vu de macroblocking dans un film.
Déjà avec les DVD il fallait simplement le bon hardware pour ne plus en voir.
Jamais vu sur DVHS DTheater et j'ai tous les films existants (mais pas tous les docu, concerts etc.)
Jamais vu sur HDDVD
Jamais vu sur BR
Jamais vu sur BR UHD


Bref, c'est plus compliqué que ça, tout simplement parce qu'au fond, le jugement sera toujours qualitatif (l'impression du spectateur, mélange de technique, d'esthétique et d'expérience et attentes persos) plus que quantitatif (impossible à mettre en place puisqu'on finit par comparer des films différents les uns avec les autres), autant dire tout sauf linéaire.

A chacun de s'imposer une méthodologie d'analyse rigoureuse ou pas :wink:

La configuration dans mon profil


Tout peut se mesurer et se calibrer du moment qu'on dispose des bons outils.
Avatar de l’utilisateur
jacko
Secrétaire Général de l'Association & Relations PROs
Secrétaire Général de l'Association & Relations PROs
 
Messages: 37572
Inscription Forum: 12 Juin 2002 12:45
Localisation: Antibes
  • online

Annonce

Message par Google » 07 Mar 2021 13:05

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 07 Mar 2021 14:11

jacko a écrit:Ca fait bien longtemps que je n'ai plus vu de macroblocking dans un film.
Déjà avec les DVD il fallait simplement le bon hardware pour ne plus en voir.
Jamais vu sur BR
Jamais vu sur BR UHD


En DVD, par définition, tout l'encodage tournait autour du compromis entre rendu esthétique et gestion du macroblocking à cause du débit limité. Le "bon hardware" ne permet pas de retrouver par magie ce qui a été fondu à l'encodage par les macroblocks.

Edité pour les esthètes :

Quant aux BRs et aux UHD, en vrac (j'en avais d'ailleurs déjà discuté ici) :
Blu-rays :


Il y a aussi la plupart des sorties Criterion dès qu'une restauration 4K récente sert de source. J'en ai discuté personnellement avec leur PDG et leur principale responsable technique, ils en sont au courant. Ils ont légèrement amélioré le tir courant 2016, mais ça n'empêche pas leurs encodages d'être encore régulièrement perfectibles (avec une signature visible dans les hautes fréquences sur ce type de matériel très granuleux et fin, où le grain s'agglomère en petits batonnets d'amats de pixels). Des exemples :
My Own Private Idaho, Shoah, Mulholland Drive, Thief ou Dressed to Kill, mais aussi plus récemment Polyester, Hedwig and the Angry Inch, The Great Escape, The Irishman (pour celui-ci, ils ont vraiment aucune excuse vu la patine du film), Le mandat, Smooth Talk, Parallax View, All About Eve (ou comment faire 8 ans après la FOX un encodage moins bon à partir de la même source), The Ascent, Amores Perros, Ghost Dog, Moonstruck, Girlfriends, Christ Stopped at Eboli (celui-ci, forcément, ils ont déjà du mal à encoder correctement à 30 Mbps, alors à 21...), Marriage Story, Husbands, les courts de Scorsese, Paris is Burning, Le petit soldat, ...


UHDs :
Studio Canal a sorti plusieurs UHDs encodés de façon problématique à cause d'une couche HDR10 foireuse. La couche DV FEL compense une partie des problèmes mais pas entièrement (et le problème est, de toute manière, d'avoir une couche HDR10 mal encodée à la base, surtout pour tous les spectateurs qui ne sont pas équipés DV). Le cercle rouge, Escape from NY, The Fog, The Deer Hunter et Total Recall, a minima, sont concernés.
Pour Total Recall, le débit descend parfois à quelques Mbps seulement. Le résultat face à un encodage plus performant (celui de l'UHD Italien) est indéniable.

Sans compter les problèmes de chroma apparaissant sur certains disques (dont The Fog ou The Deer Hunter - c'est vraiment la double peine), notamment chez Paramount (Days of Thunder ou Le soldat Ryan, par ex). Et un peu aussi Warner (Blade Runner).


Qu'on passe ou non à côté chez soi, le fait est que ces problèmes sont bien présents sur les disques (et là, pour le coup, la méthodo peut être indépendante du film :mdr: ).

Certains prestataires font un excellent boulot et des encodages qui ne se "trouent" pas même sur les sources très gourmandes (Hiventy et Fidelity in Motion, par exemple) (Criterion n'ont d'ailleurs pas d'excuses bis : Fidelity sont à tout juste 20 minutes en métro), d'autres ont les problèmes de Pixelogic et se trouent de façon stable, et enfin en France, on a des prestataires avec semble-t'il des problèmes de prédiction d'une image à une autre (comme chez Coin de Mire ou Tamasa) générant une compression "cyclique" très désagréable à l'oeil (ça ressemble à du flicker).

Pour autant, comme je le vois régulièrement y compris sur des forums spécialisés, l'immense majorité des gens passent complètement outre, en ont conscience et s'en foutent, ou disent carrément que ceux pointant cela affabulent. Heureusement qu'on peut fournir des exemples concrets (et ils sont nombreux, n'en déplaisent visiblement à certains...) mais le fait est que ce problème existe encore littéralement en 2021, exemples donc à l'appui.

Et bien évidemment, je fournis ici des exemples sur captures ou caps-a-holic avec isolement de ce qu'il y a à voir, mais je repère le défaut en mouvement à 2m20 de mon Panasonic 50G20 (càd sans zoomer et sur un écran maintenant ancien et en plus avec une technologie qui tend à masquer ce type de souci). Ce n'est donc pas des soucis uniquement visibles en pause sur captures zoomés à 200%. :idee:

jacko a écrit:A chacun de s'imposer une méthodologie d'analyse rigoureuse ou pas :wink:

Ce n'est pas qu'une question de méthodologie puisque, par ex, un film plus contrasté paraitra souvent plus précis et piqué qu'un film plus terne (parce que le cerveau et l'oeil fonctionnent comme ça). :wink:
Je comprends parfaitement ce que tu veux dire, mais ça ne peut pas fonctionner entre deux films car leurs attributs de départ seront déjà différents. Cela peut fonctionner pour comparer 2 présentations d'un même film, mais quand le film devient lui-même une variable, bon courage...
Dernière édition par tenia54 le 07 Mar 2021 22:14, édité 6 fois.
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 5852
Inscription Forum: 22 Nov 2010 22:40
  • offline

Message » 07 Mar 2021 19:13

Le pavé illisible :o :roll:
manuxs
 
Messages: 16012
Inscription Forum: 23 Mai 2005 18:28
Localisation: Paris, France
  • offline

Message » 07 Mar 2021 20:00

Illisible ? C'est surtout une longue liste d'exemples l'existence du problème.

Mais je suppose que si c'est ta seule réponse à ce post, c'est probablement que le sujet ne t'intéresse pas plus que ça (ou je me trompe ?). Ou alors que c'est suffisamment éloquent pour qu'il ne reste que ça à en dire. ;)
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 5852
Inscription Forum: 22 Nov 2010 22:40
  • offline

Message » 07 Mar 2021 20:04

Tu ne te trompes pas et la longue liste d’exemples n’aide pas à le rendre intéressant :hehe:
manuxs
 
Messages: 16012
Inscription Forum: 23 Mai 2005 18:28
Localisation: Paris, France
  • offline

Message » 07 Mar 2021 20:40

Grand dieu nous préserve des arguments illustrés par des exemples concrets et qui risqueraient de nous faire apprendre des choses sans obliger à aller chercher une partie des infos ailleurs. La prochaine fois, dois-je me satisfaire de contre-dire de façon lapidaire ? Je sais que c'est parfois le sport national sur ces sujets (ici comme ailleurs). Excuse-moi de ne toujours pas m'en satisfaire. :idee:

Mais si ce n'est que ça, je peux enjoliver un peu mon post, je m'en voudrais de t'obliger à interrompre de nouveau tes pourtant sans doute prenantes occupations dominicales à cause d'une mise en forme approximative.

D'avance : de rien.
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 5852
Inscription Forum: 22 Nov 2010 22:40
  • offline

Message » 07 Mar 2021 21:43

On se calme les enfants :zen:

Darkhan
Admin qui a revu "Le Cobaye 2" et se demande encore ce qui lui a pris
Darkhan
Membre d'Honneur - Administrateur Forum Œuvres & Multimédia
Membre d'Honneur - Administrateur Forum Œuvres & Multimédia
 
Messages: 31275
Inscription Forum: 25 Mai 2008 9:32
  • offline

Message » 07 Mar 2021 22:11

jacko a écrit:Je rappel juste que la pertinence d'un BR UHD vs BR 1080p dépend du DI d'origine (4k vs 2k) et du HDR appliqué sur le BR UHD. Rien d'autre ...

Permet moi de ne pas être d'accord avec cette affirmation.
D'une part parce que la totalité des DI sont en 2K, (l'exception confirmant cette règle), les DI 4K étant des upscale dans leurs très grande majorité. Cette source n'a donc que peu d'impact voire aucun à mon sens.
D'autre part parce que, toujours à mon sens, l'apport qualitatif des BR UHD est essentiellement due à la quantification sur 10bit plutôt que 8bit et une base colorimétrique en DCI P3 plutôt que REC709. Rien que ça, c'est énorme.
MarcMAME
Contributeur HCFR 2016
 
Messages: 4615
Inscription Forum: 14 Nov 2001 2:00
Localisation: Paris
  • offline

Message » 07 Mar 2021 23:50

Darkhan a écrit:On se calme les enfants :zen:

Darkhan
Admin qui a revu "Le Cobaye 2" et se demande encore ce qui lui a pris


Bonsoir,
Je ne comprends rien des 10 derniers posts. Merci Monsieur l'administrateur. On peut revenir au plaisir de regarder un film sur sa tele quelque soit le format et autres.

La configuration dans mon profil


TV : Samsung UE55-KS8000 / Ampli : Yamaha RX-A3070 / BD UHD : Panasonic DMP-UB900 / Son : Focal dome 7.1
Avatar de l’utilisateur
BrunoBibou
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 506
Inscription Forum: 16 Mar 2017 11:05
Localisation: 92
  • offline

Message » 08 Mar 2021 9:10

MarcMAME a écrit:Les DI 4K étant des upscale dans leurs très grande majorité. Cette source n'a donc que peu d'impact voire aucun à mon sens.

Je nuancerai un minimum le constat, les DI 4K avec upscale le sont surtout concernant les SFX.
Les DI 4K "100% upscale" (cf le 1er John Wick, tourné en 2.8K) ne sont pas si légion que ça :wink:

Beaucoup de reviews (ou alors tous les testeurs se trompent sans exception ?) soulignent qu'un DI 2K n'apporte que peu voire pas de gain probant en définition VS le Blu-ray standard en comparaison... Donc oui, un DI 4K peut avoir régulièrement un impact non négligeable.
Stream
 
Messages: 117
Inscription Forum: 11 Nov 2011 12:33
  • offline

Message » 08 Mar 2021 10:04

Il est certain qu'un nombre non négligeable de chroniqueurs ne réfléchissent pas comme ça, ou au contraire trop. Sans compter quand le HDR peut influer sur la comparaison. En pratique, difficile en ne regardant que les tests d'une sélection d'UHD de films récents de deviner lequel a un DI 2k ou 4k, il n'y a aucune corrélation en tout cas.

Quant aux upscales, il n'y a pas que les VFX (qui peuvent cependant composer 90% des plans, et peuvent aussi être très présents mais invisibles), l'étalonnage peut être fait après downscale puis avant re-upscale pour le DI.
Dernière édition par tenia54 le 08 Mar 2021 10:53, édité 1 fois.
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 5852
Inscription Forum: 22 Nov 2010 22:40
  • offline

Message » 08 Mar 2021 10:51

Je ne dis rien car pas assez compétent, mais je suis vos échanges avec intérêt :thks:

Une question : pour les films < années 2000, en argentique, quand il y a un DI 4K, est-ce qu'ils ne sont pas majoritairement réellement 4K sans upscale ?

La configuration dans mon profil


Hi-fi > Ampli : Cambridge Azur 651A - Enceintes : Triangle Antal EX - Sources : Rega Planar 3 et Marantz CD6005
HC > Ampli : Marantz SR-6011 + ampli Hifi - Centrale : Triangle Voce EZ - Surrounds : Davis Atmosphere - TV : Panasonic TX-58DX750E
Gurthang
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 560
Inscription Forum: 18 Sep 2018 12:13
  • offline

Message » 08 Mar 2021 10:52

Oui, les restaurations 4k bénéficient quasi systématiquement d'un workflow 100% 4k (avec overscan pour qu'une fois le cadre appliqué, l'image extraite fasse la bonne résolution 4k).
À moins de tomber sur des films bardés de trucages optiques, la plus value est techniquement bien présente.
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 5852
Inscription Forum: 22 Nov 2010 22:40
  • offline

Message » 08 Mar 2021 11:36

MarcMAME a écrit:
jacko a écrit:Je rappel juste que la pertinence d'un BR UHD vs BR 1080p dépend du DI d'origine (4k vs 2k) et du HDR appliqué sur le BR UHD. Rien d'autre ...

Permet moi de ne pas être d'accord avec cette affirmation.
D'une part parce que la totalité des DI sont en 2K, (l'exception confirmant cette règle), les DI 4K étant des upscale dans leurs très grande majorité. Cette source n'a donc que peu d'impact voire aucun à mon sens.
D'autre part parce que, toujours à mon sens, l'apport qualitatif des BR UHD est essentiellement due à la quantification sur 10bit plutôt que 8bit et une base colorimétrique en DCI P3 plutôt que REC709. Rien que ça, c'est énorme.


Non tout les Di ne sont pas 2k.
Tu le dis toi même la ligne suivante :roll:

La configuration dans mon profil


Tout peut se mesurer et se calibrer du moment qu'on dispose des bons outils.
Avatar de l’utilisateur
jacko
Secrétaire Général de l'Association & Relations PROs
Secrétaire Général de l'Association & Relations PROs
 
Messages: 37572
Inscription Forum: 12 Juin 2002 12:45
Localisation: Antibes
  • online

Message » 08 Mar 2021 11:58

Je suis curieux cependant de la part des DIs 2K vs DIs 4K.
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 5852
Inscription Forum: 22 Nov 2010 22:40
  • offline


Retourner vers 4K Ultra HD, Blu-ray & VOD

 
  • Articles en relation
    Dernier message