Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Asgarel, athoriac, IROISE et 15 invités

Détails sur les éditions disponibles, critiques techniques, packagings, prévisions et commandes...

Les p'tits tests 4K Ultra HD du loup celeste

Message » 14 Mar 2019 7:22

OK merci tiens moi au courant.

J'ai fait un point il n'y a pas longtemps sur mes 4K "Lionsgate" import USA. je croyais que peu avait une piste audio FR mais finalement il y en a quand même près de la moitié, toujours en dolby digital "Paris" ou "Québec" :wink:

Cdlt
Domimag
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3247
Inscription: 16 Déc 2005 23:39
Localisation: Hauts-de-France
  • offline

Annonce

Message par Google » 14 Mar 2019 7:22

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

(La) Ligue des justiciers: Le Trône de l'Atlantide

Message » 14 Mar 2019 10:23


(La) Ligue des justiciers: Le Trône de l'Atlantide

• Provenance : États-Unis
• Éditeur : Warner Bros.
• Format vidéo : 3840x2160 / 24p - HDR10 / BT.2020 - YCbCr 4:2:0 / 10 bit - Encodage HEVC - Format 1.78 - 2K DI
• Luminance HDR : De 0.005 à 4000 nits
• Bande-son : Anglais DTS-HD MA 5.1, Français Dolby Digital 5.1
• Sous-titres : Français, Anglais pour malentendants

Qualité vidéo : Image
Comme la plupart des parutions sur le support d'un film appartenant au DC Universe Animated Original Movies, ce transfert UHD n'apporte que bien peu d'améliorations aux images délivrées par le Blu-ray. Il n'y a aucune hausse des détails et le rendu est même particulièrement plat avec des séquences sous-marines plus troubles (!) qu'en HD. Et si les couleurs plus "pop" (cf. les costumes) et la brillance légèrement accrue des sources lumineuses prouvent que nous sommes bien en présence d'un encodage HDR/WCG, la régularité à laquelle nous apercevons du colour banding (à peine moindre que sur le Blu-ray) et de l'aliasing (deux problèmes intrinsèques à la source) est fortement nuisible au visionnage.
Qualité audio : Image
Un mixage raisonnablement engageant qui use de toutes les enceintes (de bons effets surrounds) afin que les ambiances de l'océan prennent vie dans l'espace sonore. Il est cependant dommage que la dynamique manque de conviction (même si la VO est plus puissante de ce côté là) et que les basses ne soient pas plus imposantes (les grondements des fonds marins n'étant pas bien pesants).

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Staff Multimédia
Staff Multimédia
 
Messages: 6393
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Reign of the Supermen

Message » 14 Mar 2019 10:54


Reign of the Supermen

• Provenance : États-Unis
• Éditeur : Warner Bros.
• Format vidéo : 3840x2160 / 24p - HDR10 / BT.2020 - YCbCr 4:2:0 / 10 bit - Encodage HEVC - Format 1.78 - 2K DI
• Luminance HDR : De 0.005 à 4000 nits
• Bande-son : Anglais DTS-HD MA 5.1, Français Dolby Digital 5.1
• Sous-titres : Français, Anglais pour malentendants

Qualité vidéo : Image
Si les détails n'ont rien de plus à dévoiler que sur le Blu-ray (la source restant limitée dans ce domaine), les images de ce 4K Ultra HD apportent enfin une nette amélioration à celles de son homologue HD, et c'est une première pour une production du DC Animated Universe. Les éléments du cadre se détachent plus distinctement les uns des autres (rien n'est plat en somme), la palette colorimétrique se voit octroyer des teintes plus vives (les primaires) et nuancées (les teintes grises), et les sources lumineuses profitent d'une brillance étendue (le ciel bleu, l'éclairage public, les pouvoirs, les explosions, les étoiles, etc.). Détail important pour le plaisir de visionnage, le colour banding ainsi que l'aliasing sont tellement infimes (les plans où ils sont présents se comptent sur les doigts d'une main) qu'ils s'oublient sans peine.
Qualité audio : Image
Largement supérieur à toutes les précédentes parutions du DCAU, ce mixage très immersif et d'une agressivité certaine (la dynamique a du punch) donne de sa personne pour distribuer ses effets destructeurs et ambiances environnementales à un rythme endiablé. Et malgré une ampleur moindre, c'est tout aussi vrai sur la VF.

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Staff Multimédia
Staff Multimédia
 
Messages: 6393
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Message » 16 Mar 2019 0:53

Vu hier soir Shutter Island (2010) sur projo 4K (donc en HDR et pas en dolby vision).

Je trouve ce film superbe (attention, c'est morbide !). Evidemment l'effet de surprise n'existe plus à la 2ème vision mais d'un autre côté on remarque quelques détails qui auraient dû mettre la puce à l'oreille mais que j'ai loupé la 1ère fois !

Par rapport au blu-ray, ça vaut clairement l'investissement. Il y a un gros gain sur le contraste et aussi sur la netteté. Les scène sombres sont bien plus lisibles.
C'est en DD 5.1 mais c'est suffisant, le film ne se prêtant pas à un feu d'artifice sonore.

Je suis étonné aussi que ce film sorti en novembre 2018 en France ne soit pas encore paru aux USA...pour une fois :mdr:
Domimag
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3247
Inscription: 16 Déc 2005 23:39
Localisation: Hauts-de-France
  • offline

Bad Boys

Message » 17 Mar 2019 11:09


Bad Boys

• Provenance : États-Unis
• Éditeur : Sony Pictures
• Format vidéo : 3840x2160 / 24p - HDR10 / BT.2020 - YCbCr 4:2:0 / 10 bit - Encodage HEVC - Format 1.85 - 4K DI
• Luminance HDR : De 0.005 à 4000 nits
• Bande-son : Anglais Dolby Atmos (core Dolby TrueHD 7.1), Anglais DTS-HD MA 5.1, Français DTS-HD MA 5.1
• Sous-titres : Anglais, Français, Anglais pour malentendants

Qualité vidéo : Image
Une netteté à toute épreuve, des détails d'une lisibilité constante et autrement plus précis qu'en HD, un grain d'une finesse appréciable, des couleurs chaudes (et parfois froides) joliment saturées et clairement plus profondes qu'avant, des contrastes tranchés, des noirs profonds, des éclairages à la luminosité accrue (cf. la lueur du soleil et les lumières bleues nocturnes) et une compression solide, pour un transfert UHD HDR très impressionnant qui n'a de cesse de renforcer les qualités esthétiques de la photographie.
Qualité audio : Image
Même s'il manque de précision et que certains bruitages sont datés, ce mixage agréable et d'une belle clarté (mais globalement un peu plat) est assez dynamique (sans l'excès d'aujourd'hui) et immersif (la présence de l'enveloppante BO et l'activité arrière lors des scènes d'action) pour assurer le spectacle... même s'il est vrai qu'il n'y a pas beaucoup d'éléments ambiants. Et comme la VO Atmos ne tire pas vraiment parti des canaux de hauteur pour diffuser autre chose que la musique de Mark Mancina (si ce n'est des aéronefs et quelques explosions qui gagnent discrètement en verticalité), la VF de qualité équivalente peut être sélectionnée sans crainte.

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Staff Multimédia
Staff Multimédia
 
Messages: 6393
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Bad Boys II

Message » 17 Mar 2019 11:39


Bad Boys II

• Provenance : États-Unis
• Éditeur : Sony Pictures
• Format vidéo : 3840x2160 / 24p - HDR10 / BT.2020 - YCbCr 4:2:0 / 10 bit - Encodage HEVC - Format 2.39 - 4K DI
• Luminance HDR : De 0.005 à 4000 nits
• Bande-son : Anglais Dolby Atmos (core Dolby TrueHD 7.1), Anglais DTS-HD MA 5.1, Français DTS-HD MA 5.1
• Sous-titres : Anglais, Français, Anglais pour malentendants

Qualité vidéo : Image
La définition est excellente, les détails sont exigeants, les couleurs brûlantes sont ultra-saturées, les contrastes sont très poussés, les noirs sont d'une profondeur sidérante et le léger grain structure le tout avec style. Ce qui était déjà vrai avec le Blu-ray l'est encore plus avec ce 4K Ultra HD qui délivre des images tout simplement exceptionnelles. La résolution est améliorée, les détails renforcés, l'étalonnage des couleurs ajusté (les teintes étant pour ainsi dire plus intenses), les contrastes plus vigoureux (des blancs plus purs et des noirs plus denses) et les sources lumineuses beaucoup plus brillantes (la lumière éblouissante du jour, la chaleur des flammes, l'intensité des projecteurs de la Police et la vitalité de l'ensemble des éclairages artificiels). En un mot, whoah !!!
Qualité audio : Image
Détaillé et enveloppant, ce mixage d'anthologie délivre une dynamique agressive, des ambiances prolifiques, des effets (surtout pyrotechniques) jaillissant de partout, un score tourbillonnant et des basses délirantes. Même si la VF est largement aussi impressionnante, la scène aérienne pleinement opérationnelle de la VO Atmos (la musique, des "jets" de voitures, des explosions, des débris et diverses ambiances) permet à cette dernière d'être plus sensationnelle encore.

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Staff Multimédia
Staff Multimédia
 
Messages: 6393
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Message » 17 Mar 2019 11:44

Salut Le Loup,

Sur bad boys II sur la partie ton CR ne correspond pas à ton nombre de « B ». Pourquoi ? Car tu lui en mets que 3 ?!

Tex

La configuration dans mon profil


Eh Marge !!!, elles sont où mes côtes de porc ???
Avatar de l’utilisateur
TEXAVERY
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 5729
Inscription: 15 Avr 2003 13:15
  • offline

Message » 17 Mar 2019 11:53

Domimag a écrit:Vu hier soir Shutter Island (2010) sur projo 4K (donc en HDR et pas en dolby vision).

Je trouve ce film superbe (attention, c'est morbide !). Evidemment l'effet de surprise n'existe plus à la 2ème vision mais d'un autre côté on remarque quelques détails qui auraient dû mettre la puce à l'oreille mais que j'ai loupé la 1ère fois !

Par rapport au blu-ray, ça vaut clairement l'investissement. Il y a un gros gain sur le contraste et aussi sur la netteté. Les scène sombres sont bien plus lisibles.
C'est en DD 5.1 mais c'est suffisant, le film ne se prêtant pas à un feu d'artifice sonore.

Je suis étonné aussi que ce film sorti en novembre 2018 en France ne soit pas encore paru aux USA...pour une fois :mdr:


À mes yeux il s'agit d'un thriller psychologique incontournable, et je n'avais rien trouvé à redire au Blu-ray à l’époque de sa sortie (en 2010). Quant au fait que la VF encodée en DD 5.1 suffise, le soin apporté à la spatialisation (des ambiances subtiles de partout) ainsi que la profondeur angoissante de la musique froide (des graves de folie), méritent quand même une piste sonore au moins HD. :wink:

TEXAVERY a écrit:Salut Le Loup,

Sur bad boys II sur la partie ton CR ne correspond pas à ton nombre de « B ». Pourquoi ? Car tu lui en mets que 3 ?!

Tex


My fault, c'est corrigé (top démo bien évidemment). :oops:

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Staff Multimédia
Staff Multimédia
 
Messages: 6393
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Message » 18 Mar 2019 14:59

Reçu ce matin "Mortal engines" :o

VO Dolby Atmos et VF Dolby Digital+ 7.1
Dolby Vision

Pour moi il entre sans problème dans 5 plus beaux films 4K disponibles (je parle de l'image). Il faut dire que les specs semblent intéressantes :
Camera : RED Weapon Helium 8K, Zeiss Master & Ultra Prime Lenses
Negative Format : Redcode RAW (8K)
Cinematographic Process : Digital Intermediate (4K) (master format)
Redcode : RAW (8K) (master format)

Le blu-ray propose bien sûr une très belle image mais ne souffre pas la comparaison. Les couleurs, la lumière etc...
A voir sur projecteur si la différence est aussi grande.
Domimag
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3247
Inscription: 16 Déc 2005 23:39
Localisation: Hauts-de-France
  • offline

Message » 18 Mar 2019 17:17

J'ai vu Jason Bourne, le dernier, récemment quelle claque visuelle, c'était vraiment une image de démo :bravo:
Le loup, vas tu tester les animaux fantastiques 2, captain américa fisrt avenger et aquaman prochainement ? :D
Manu208
 
Messages: 66
Inscription: 20 Mai 2018 13:03
  • offline

Message » 18 Mar 2019 17:38

Manu208 a écrit:(...) Le loup, vas tu tester les animaux fantastiques 2, captain américa fisrt avenger et aquaman prochainement ? :D


Pas le Captain America non, mais pour les deux autres c'est une certitude. Faudra juste pas trop être pressés car les ayant vu au cinéma ils ne seront pas prioritaires sur ma liste de "lecture".

Pour le reste les gars, n'hésitez surtout pas à poster vos retours sur le topic dédié. Ils auront une bien meilleure visibilité qu'ici, et peu importe si vos avis ne conviennent pas à tout le monde. :wink:

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Staff Multimédia
Staff Multimédia
 
Messages: 6393
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Message » 18 Mar 2019 17:49

Je ne suis pas pressé, en général j'attends les tests et en plus j'attends surtout que les prix baissent en dessous de 20€, car perso, je ne met pas 30 balles pour un film :P
Manu208
 
Messages: 66
Inscription: 20 Mai 2018 13:03
  • offline

Message » 19 Mar 2019 13:02


2001, l'Odyssée de l'espace

• Provenance : Espagne
• Éditeur : Warner Bros.
• Format vidéo : 3840x2160 / 24p - Dolby Vision / BT.2020 - YCbCr 4:2:0 / 12 bit - Encodage HEVC - Format 2.20 - 4K DI
• Luminance HDR : Adaptée aux caractéristiques techniques spécifiques du dispositif d'affichage utilisé
• Bande-son : Anglais DTS-HD MA 5.1 (restauration de 1999), Anglais DTS-HD MA 5.1 (six pistes originales de 1968), Français Dolby Digital 5.1
• Sous-titres : Français, Anglais pour malentendants

Qualité vidéo : Image
Totalement modernisées sans jamais trahir l’œuvre (la restauration ayant été supervisée par Leon Vitali qui a longuement collaboré avec Stanley Kubrick), les images de ce master 4K (downscalé d'un scan 8K tiré des négatifs originaux 65mm) sont globalement grandioses. Tourné en Super Panavision 70 et exploité en projection Cinérama en 1968, 2001, l'Odyssée de l'espace parvient à retrouver de sa superbe près de 50 ans après sa sortie. Le format d'image a volontairement été resserré (une volonté de l'équipe de restauration pour respecter la nature sphérique du négatif original), le master a été pleinement nettoyé et les couleurs ont été ré-étalonnées pour un rendu très contemporain. Nous nous retrouvons de la sorte avec des images magnifiques (malgré de petites réserves mais j'y reviendrai plus tard) où la compression est infaillible, où la netteté a fait un énorme bond en avant (des détails de partout jusqu'aux moindres petits recoins des arrière-plans), où le grain est beaucoup plus délicat et homogène qu'avant, où la palette colorimétrique qui vire la précédente teinte verte n'est plus terne du tout et laisse vibrer des couleurs rayonnantes (surtout les rouges), où les contrastes sont bien plus prononcés que par le passé (cf. l'éclat des blancs), et où les sources lumineuses s'affichent avec une intensité complètement inédite pour ce film (les étoiles, les voyants de contrôle, les reflets sur les vaisseaux/stations spatiaux). Et parce que la perfection n'est pas de ce monde, c'est bien à cause de l'âge du film et plus précisément des limitations techniques de l'époque, que les quelques défauts qui pointent de-ci de-là (des plans plus doux, des contours un peu artificiels et des noirs pas toujours ultra-profonds) sont dus.
Qualité audio : Image
Pour du Dolby Atmos il faudra repasser, mais les deux VO DTS-HD MA 5.1, même si l'une est moins dynamique et ouverte (celle de 1968) que l'autre, proposent une expérience sonore de tous les instants où les longs silences ont autant d'importance que l'intemporelle musique classique qui est reproduite avec grand soin. Bien évidemment, la scène avant est ici privilégiée, mais les surrounds savent se faire entendre lors de la diffusion de quelques ambiances environnementales. Une mention spéciale aussi à la respiration qui exploite toutes les enceintes (de hauteur comprises si vous activez un DSP 3D de votre ampli) lorsqu'elle "circule" dans le casque des combinaisons spatiales. Infiniment plus grossière et refermée de partout, la VF est à éviter surtout qu'il y a peu de dialogues dans cette Odyssée de l'espace.

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Staff Multimédia
Staff Multimédia
 
Messages: 6393
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Dog Soldiers

Message » 20 Mar 2019 14:45


Dog Soldiers

• Provenance : Allemagne
• Éditeur : Koch Media
• Format vidéo : 3840x2160 / 24p - SDR / BT.709 - YCbCr 4:2:0 / 8 bit - Encodage HEVC - Format 1.85 - 4K DI
• Bande-son : Anglais DTS-HD MA 5.1, Allemand DTS-HD MA 5.1
• Sous-titres : Anglais, Allemand

Qualité vidéo : Image
Paru successivement en 2009 (chez First Look) puis 2015 (chez Shout Factory) sur support Blu-ray, Dog Soldiers n'a malheureusement jamais eu le droit à une édition digne de ce nom, la première souffrant d'un abus de DNR et d'edge enhancement là où la seconde délivrait des images excessivement contrastées (des noirs archi-bouchés) avec une luminosité trop brillante et des couleurs étrangement chaleureuses. Ce 4K Ultra HD en provenance d'Allemagne est-elle enfin la bonne ? C'est dans tous les cas la meilleure édition proposée à ce jour même si l'image délivrée est loin d'être parfaite. Tiré d'un scan 4K effectué à partir du négatif original 16mm (hors plans composites des SFX tirés de la précédente copie 35mm - les plans qui dénotent en somme -), ce transfert UHD non HDR (les différences avec le nouveau Blu-ray présent dans le mediabook étant de ce fait minimes si ce n'est une texture plus raffinée) profite d'une netteté bien meilleure qu'avant, d'une résolution accrue, de détails beaucoup plus précis, d'un grain omniprésent qui va bien (la photographie du film étant volontairement craspec), et de couleurs froides et tristounettes retrouvées. Il y a malheureusement encore quelques instabilités, de nombreuses saletés à l'image (malgré un nettoyage qui semble évident) et pire, les contrastes sont aujourd'hui complètement faiblards avec des noirs systématiquement laiteux* (ils sont gris en fait !). À cause de ces derniers points la note de 3/5 pourra peut-être vous sembler exagérée, mais il n'en est rien car jamais ô grand jamais nous n'aurions pu espérer un tel résultat pour cette p'tite bobine horrifique culte.
Qualité audio : Image
Si les voix, les effets et le score sont bien hiérarchisés, la bande-son de Dog Soldiers (en VO) est loin d'atteindre le détail sonore et la dynamique explosive des mixages horrifiques d'aujourd'hui. Petite production oblige, l'action se joue de préférence à l'avant et sans trop d'agressivité même si l’ouverture frontale peut surprendre (cf. le décollage de l'hélicoptère) et que certains effets sont placés de temps en temps à l'arrière (comme les tirs et le grognement des loups-garous).

* Après vérification il appert que l'espace colorimétrique utilisé est 0-255 (spectre destiné à l'informatique) et non l'habituel 16-235 (attribué à la vidéo). Pour éviter d'avoir des noirs délavés il suffit donc de régler l'ensemble de la chaîne vidéo en conséquence (RGB étendu en lieu et place du modèle YCbCr). Une fois cette modification effectuée les noirs se révèlent profonds sans excès.

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Staff Multimédia
Staff Multimédia
 
Messages: 6393
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Message » 20 Mar 2019 22:22

Dans le cas du BR Shout, la colorimétrie s'explique par l'utilisation d'une copie d'exploitation très contrastée. A l'époque, Marshall avait expliqué avoir travaillé avec Shout pour retrouver le négatif mais qu'ils ne l'avaient pas retrouvé et a aient du se rabattee sur ces copies à la place.
Finalement, moins de 3 ans plus tard, "oh mais dites donc, c'est le négatif !"
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 4786
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54


Retourner vers UHD Blu-ray, Blu-ray, DVD & VOD

 
  • Articles en relation
    Dernier message