Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Bing [Bot], wookie et 21 invités

Détails sur les éditions disponibles, critiques techniques, packagings, prévisions et commandes...

Tests HCFR 4K Ultra HD par le loup celeste

Message » 28 Nov 2018 12:54

La différence, c'est qu'à l'époque du passage au BR, le problème d'utiliser un vieux nanar était que le vieux nanar était hideux, bidouillé de partout et pas du tout au niveau.
Aujourd'hui, c'est le problème opposé : l'UHD utilise un master 4K qui faisait déjà des miracles en BR, ce qui limite la plus value.

Avant, il n'y avait pas de gain parce qu'on ré-utilisait une bouse.
Maintenant, il n'y a pas de gain parce qu'on ré-utilise un truc excellent.

Pour le reste, je le répète, la quasi intégralité des films sortant actuellement en UHD sont de toute façon upscalés même si le DI est en 4K, donc même les titres que tu trouveras être formidables sont très probablement upscalés au moins en partie (même si c'est moins vrai pour les titres de catalogue).
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 5703
Inscription Forum: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54
  • offline

Annonce

Message par Google » 28 Nov 2018 12:54

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 28 Nov 2018 13:35

tenia54 a écrit:La différence, c'est qu'à l'époque du passage au BR, le problème d'utiliser un vieux nanar était que le vieux nanar était hideux, bidouillé de partout et pas du tout au niveau.
Aujourd'hui, c'est le problème opposé : l'UHD utilise un master 4K qui faisait déjà des miracles en BR, ce qui limite la plus value.

Avant, il n'y avait pas de gain parce qu'on ré-utilisait une bouse.
Maintenant, il n'y a pas de gain parce qu'on ré-utilise un truc excellent.

Pour le reste, je le répète, la quasi intégralité des films sortant actuellement en UHD sont de toute façon upscalés même si le DI est en 4K, donc même les titres que tu trouveras être formidables sont très probablement upscalés au moins en partie (même si c'est moins vrai pour les titres de catalogue).


Il faudrait peut-être à un moment cesser de ramener la norme UHD à une simple hausse de la résolution !
La résolution n'est pas tout dans une image, à fortiori quand on parle d'UHD, avec un gamut et donc une norme colorimétrique spécifique,
une échelle de luminance spécifique également, sans même évoquer les choix d'étalonnage au moment du mastering.
La gain entre une édition BR et UHD peut être très important alors même que l'on semble avoir une différence très faible sur le critère
de résolution.
Mais encore faut-il ne pas faire une fixation uniquement sur la sensation de piqué et de détails, mais être aussi capable d'apprécer
un réétalonnage colorimétrique, une gradation différente de la lumière, etc. Autant de choses qui peuvent complètement transformer
l'image.
Avatar de l’utilisateur
Arkhnaten
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1642
Inscription Forum: 30 Sep 2002 0:03
Localisation: Issy les Moulineaux (92)
  • offline

Message » 28 Nov 2018 14:46

Ca on est d'accord, mais on parlait ici d'une notion clairement liée à la résolution.
Et puis, il ne faut pas oublier que les arguments marketing de l'UHD a longtemps été principalement sa résolution (4K), et que les discussions qui en avaient suivi étaient elles aussi liées à la résolution (notamment "pourquoi ne pas passer directement à 8K comme NHK va tester au Japon ?").
Ce n'est que devant les contradictions techniques pointées par certains pros et certains consommateurs que l'industrie a commencé à massivement changé son fusil d'épaule et se focaliser sur le WCG et le HDR/DV.
Sachant qu'en parallèle, sur les forums, on continue de façon récurrente à raisonner en terme de DI 2K / 4K. Et que certains pensent même qu'une calibration est superflue voire inutile, autant dire que la bonne restitution colorimétrique...

Tout ça pour dire que si on est d'accord pour dire qu'il y a d'autres arguments techniques, la fixation sur la seule résolution ne vient pas de nulle part. Elle est inhérente au déroulé de la technologie, et a été alimentée par l'industrie puis aujourd'hui par certains technophiles eux-mêmes.
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 5703
Inscription Forum: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54
  • offline

Message » 28 Nov 2018 18:22

Le numéro 2 est paru les copains. :wink:

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine. Chef du groupe « Testeur BD / UBD »
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr, je m'occupe du mensuel Les Tests HCFR Blu-ray & 4K Ultra HD.
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 8319
Inscription Forum: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Vallée du Capcir dans les Pyrénées-Orientales en région Occitanie
  • offline

Hansel & Gretel: Witch Hunters

Message » 30 Nov 2018 9:34


Hansel & Gretel: Witch Hunters

• Provenance : Royaume-Uni
• Éditeur : Paramount Pictures
• Format vidéo : 3840x2160 / 24p - Dolby Vision / BT.2020 - YCbCr 4:2:0 / 12 bit - Encodage HEVC - Format 2.40 - 2K DI
• Luminance HDR : Adaptée aux caractéristiques techniques spécifiques du dispositif d'affichage utilisé
• Bande-son : Anglais Dolby TrueHD 5.1, Français Dolby Digital 5.1, Anglais Audiodescription
• Sous-titres : Anglais, Français, Anglais pour malentendants

Qualité vidéo : Image
Que ce soit lors des éblouissantes scènes de jour ou lors des obscures scènes de nuit, ce transfert UHD d'excellente tenue malgré de petits soucis d'encodage (du colour banding dans certains ciels nocturnes) délivre une définition exemplaire, des détails impressionnants, des couleurs dynamiques bien nuancées, des contrastes intenses et des noirs denses. Et vis-à-vis de son homologue HD, les images possèdent des détails plus fins (cf. les costumes et les armes), des plans larges plus précis, une palette colorimétrique beaucoup plus acidulée (les primaires sont incroyablement vitaminées) et sans dérives vertes/jaunes (le défaut du Blu-ray), des éclairages plus réalistes (la lumière du jour qui traverse les fenêtres, les flammes), et des scènes sombres nettement plus lisibles dues à un gamma moins élevé.
Qualité audio : Image
Des pistes sonores percutantes, tranchantes et particulièrement amples, qui s'amusent de tous les excès avec une étonnante agressivité (même la petite VF). Les voix sont d'une grande clarté, les ambiances atmosphériques sont légions et très détaillées, les effets multidirectionnels sont explosifs et les basses bien robustes.

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine. Chef du groupe « Testeur BD / UBD »
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr, je m'occupe du mensuel Les Tests HCFR Blu-ray & 4K Ultra HD.
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 8319
Inscription Forum: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Vallée du Capcir dans les Pyrénées-Orientales en région Occitanie
  • offline

(L') Espion qui m'a larguée

Message » 30 Nov 2018 10:08


(L') Espion qui m'a larguée

• Provenance : États-Unis
• Éditeur : Lionsgate Films
• Format vidéo : 3840x2160 / 24p - Dolby Vision / BT.2020 - YCbCr 4:2:0 / 12 bit - Encodage HEVC - Format 2.40 - 2K DI
• Luminance HDR : Adaptée aux caractéristiques techniques spécifiques du dispositif d'affichage utilisé
• Bande-son : Anglais Dolby Atmos (core Dolby TrueHD 7.1), Français (VFQ) Dolby Digital 5.1
• Sous-titres : Anglais pour malentendants

Qualité vidéo : Image
Des détails plus précis, des textures plus délicates, des couleurs plus chaudes et saturées (cf. le passage du Cirque) même si parfois volontairement plus désaturées (l'ouverture et la scène de torture), des sources lumineuses plus éclatantes (la brillance des robes de soirée, la lumière du jour, les projecteurs et autres éclairages artificiels lors de la soirée finale), et des noirs plus riches et nuancées (la lisibilité accrue dans le gymnase abandonné sans que la pénombre s'en trouve dénaturée). C'est magnifique même si deux-trois plans souffrent d'une légère remontée de bruit vidéo.
Qualité audio : Image
Méchamment agressives et constamment immersives, voici deux pistes sonores à la spatialisation attrayante, aux voix claires, à l'activité surround incessante (c'est même de la folie lors des scènes d'action) et aux basses surpuissantes. Mais pour profiter de l'effet "bulle", c'est vers la VO Atmos qu'il faut se diriger car plusieurs séquences profitent à bloc de la scène aérienne (notamment lorsqu'un motard se retrouve sur le toit de la voiture des héroïnes).

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine. Chef du groupe « Testeur BD / UBD »
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr, je m'occupe du mensuel Les Tests HCFR Blu-ray & 4K Ultra HD.
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 8319
Inscription Forum: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Vallée du Capcir dans les Pyrénées-Orientales en région Occitanie
  • offline

(La) Fureur de vaincre

Message » 30 Nov 2018 10:39


(La) Fureur de vaincre

• Provenance : France
• Éditeur : Metropolitan Vidéo
• Format vidéo : 3840x2160 / 24p - SDR / BT.709 - YCbCr 4:2:0 / 8 bit - Encodage HEVC - Format 2.35 - 4K DI
• Bande-son : Mandarin DTS-HD MA 6.1, Mandarin DTS-HD MA 2.0 mono, Cantonais DTS-HD MA 2.0 mono, Français DTS-HD MA 7.1
• Sous-titres : Français imposés sur la VO

Qualité vidéo : Image
Si de nombreux plans portent encore la marque du laboratoire de restauration L’immagine Ritrovata avec des noirs tirant sur le vert et des contrastes faiblards, ce transfert UHD globalement convaincant reste plus homogène que celui de Big Boss. La copie est ultra-propre, la stabilité des images est constante, la définition accrue donne de la précision aux arrière-plans pour des plans extérieurs plus nets, les détails plus naturels ne sont plus forcés comme sur l'ancien Blu-ray, les couleurs recouvrent de leur superbe (l'espace vert du jardin japonais) et ne souffrent d'aucune dérive jaune, malgré l'absence de HDR la luminosité fait un petit bond en avant, et la compression sait rester discrète.
Qualité audio : Image
Aucun changement côté acoustique puisqu'il s'agit des mêmes pistes déjà proposées sur le Blu-ray paru en 2011 (la VF n'est donc pas la version René Chateau exploitée en VHS). Quant à savoir laquelle choisir, ce sera en fonction de vos attentes et goûts personnels. Car là où la VO DTS-HD MA 6.1 est "discrète", la VF DTS-HD MA 7.1 est "rentre-dedans" avec un score renforcé et des coups portés beaucoup plus accentués. Mais dans les deux cas, la spatialisation est assez artificielle même si les mixages sont plus convaincants que ceux de Big Boss. Pour plus d'authenticité cependant, je ne saurais que trop vous conseiller d'opter pour la VO Mandarin DTS-HD MA 2.0 mono.

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine. Chef du groupe « Testeur BD / UBD »
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr, je m'occupe du mensuel Les Tests HCFR Blu-ray & 4K Ultra HD.
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 8319
Inscription Forum: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Vallée du Capcir dans les Pyrénées-Orientales en région Occitanie
  • offline

Da Vinci Code

Message » 30 Nov 2018 11:21


Da Vinci Code

• Provenance : Royaume-Uni
• Éditeur : Sony Pictures
• Format vidéo : 3840x2160 / 24p - HDR10 / BT.2020 - YCbCr 4:2:0 / 10 bit - Encodage HEVC - Format 2.40 - 4K DI
• Luminance HDR : De 0.005 à 4000 nits
• Bande-son : Anglais Dolby Atmos (core Dolby TrueHD 7.1), Français Dolby Digital 5.1, Anglais Audiodescription
• Sous-titres : Anglais, Français, Anglais pour malentendants

Qualité vidéo : Image
Aussi sombre que stylisée et arborant une texture argentique marquée (un grain 35mm omniprésent), la photographie atypique de Da Vinci Code est resplendissante sur support 4K Ultra HD. Mais compte tenu de l'obscurité ambiante (près de 90% du film est plongé dans la pénombre), votre diffuseur vidéo a intérêt d'être parfaitement calibré. La définition est accentuée, les détails sont fermes et plus robustes qu'en HD, la colorimétrie réservée est un peu plus vivante (les tons de chair et les rouges), les contrastes sont plus poussés (un peu trop parfois avec des noirs vraiment abyssaux et des blancs réellement éblouissants) et les sources lumineuses beaucoup plus intenses (cf. la luminosité irréelle des flashbacks).
Qualité audio : Image
Profitant d'une scène large et d'un mixage raffiné, la VO Atmos use qui plus est d'une couche supérieure nuancée (la réverbérations des voix et certains effets sonores lorsque Robert Langdon se concentre sur les indices) même si peu présente au final. Elle gère aussi très efficacement les scènes d'action avec des coups de feu percutants et des sirènes de police prégnantes dans un environnement acoustique bien enveloppant. Et si la VF n'est pas aussi immersive, bande-son 5.1 oblige, elle n'en reste pas moins aussi mystérieuse que sa consœur.

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine. Chef du groupe « Testeur BD / UBD »
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr, je m'occupe du mensuel Les Tests HCFR Blu-ray & 4K Ultra HD.
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 8319
Inscription Forum: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Vallée du Capcir dans les Pyrénées-Orientales en région Occitanie
  • offline

Que justice soit faite

Message » 30 Nov 2018 12:04


Que justice soit faite

• Provenance : États-Unis
• Éditeur : Lionsgate Films
• Format vidéo : 3840x2160 / 24p - Dolby Vision / BT.2020 - YCbCr 4:2:0 / 12 bit - Encodage HEVC - Format 2.40 - 2K DI
• Luminance HDR : Adaptée aux caractéristiques techniques spécifiques du dispositif d'affichage utilisé
• Bande-son : Anglais Dolby Atmos (core Dolby TrueHD 7.1), Français (VFQ) Dolby Digital 5.1
• Sous-titres : Anglais, Anglais pour malentendants

Qualité vidéo : Image
La palette colorimétrique est joliment reproduite avec des teintes plus vives (les bleus et les rouge-orangés) et un aspect brun absent du Blu-ray, la résolution ambiante est excellente, les détails sont améliorés (les visages, les costumes, les textures), les contrastes sont encore plus appuyés pour des scènes sombres plus profondes qui gagnent en cohérence, et les éclairages sont autrement plus percutants (cf. la bombe au napalm). Cependant, la couche de grain trop variable (parfois comme il faut, parfois envahissante, parfois étrangement limitée et parfois figée) est déstabilisante, tout comme les quelques plans où les doubles contours du master HD continuent d'être là.
Qualité audio : Image
Des pistes sonores très dynamiques et immersives où les ambiances sont recréées avec beaucoup de précision à l'avant comme à l'arrière (belle activité surround). Tout y est parfaitement restitué, des dialogues nets aux basses dévastatrices, même s'il est vrai que sur la VO Atmos les canaux de hauteur ne s'engagent que trop rarement dans la partie (si ce n'est pour des hélicoptères, la présence humaine à l’étage du dessus dans l'hôtel de ville et l'explosion finale).

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine. Chef du groupe « Testeur BD / UBD »
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr, je m'occupe du mensuel Les Tests HCFR Blu-ray & 4K Ultra HD.
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 8319
Inscription Forum: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Vallée du Capcir dans les Pyrénées-Orientales en région Occitanie
  • offline

Braveheart

Message » 01 Déc 2018 11:55


Braveheart

• Provenance : France
• Éditeur : 20th Century Fox
• Format vidéo : 3840x2160 / 24p - HDR10 / BT.2020 - YCbCr 4:2:0 / 10 bit - Encodage HEVC - Format 2.35 - 4K DI
• Luminance HDR : Non communiquée par la Xbox One X
• Bande-son : Anglais Dolby Atmos (core Dolby TrueHD 7.1), Français DTS 5.1, Anglais Audiodescription
• Sous-titres : Français, Anglais pour malentendants

⚠⚠⚠ Le premier lot n'est pas lu par les lecteurs Oppo et Sony. Le soucis venant directement du disque qui ne respecte pas les spécifications liées au protocole de lecture, la Fox se propose de le remplacer (ou de le rapporter en magasin). Pour ce faire, il faut directement les contacter par mail et leur communiquer copie de la facture. Ensuite, il suffit d'envoyer le disque et d'attendre réception du nouveau. ⚠⚠⚠

Qualité vidéo : Image
Un transfert UHD tout simplement magnifique qui modernise l’œuvre sans jamais la trahir. Les petites taches occasionnelles du master HD ont été nettoyées, le grain 35mm sait rester discret alors qu'il reste finement présent tout du long, la définition fait un véritable bond en avant (les quelques plans larges plus doux le sont encore, signature anamorphique oblige), le niveau de détails est très élevé (les armes, les kilts et les blasons n'ont jamais été aussi nets), la profondeur de champ est assez colossale (les arrière-plans sont ultra-précis), la palette colorimétrique est un peu plus froide (pas sur les visages qui restent bien chauds) avec des teintes beaucoup plus vibrantes (le ciel bleu, l'herbe verte, les peintures de guerre, les uniformes rouges), les contrastes sont saisissants avec des noirs d'une belle profondeur et des blancs d'un grand éclat, et les sources lumineuses (la lumière du jour, les reflets sur les environnements détrempés, les flammes) gagnent fortement en intensité.
Qualité audio : Image
Des pistes sonores puissantes (bonne dynamique et canal LFE qui gronde avec insistance) et précises, qui utilisent parcimonieusement les surrounds pour diffuser la somptueuse BO ou pour nous immerger complètement dans la bataille. Mais bien évidemment, c'est en Dolby Atmos que l'on en profite le plus avec une VO qui gagne en espace acoustique, en largeur musical et en profondeur des basses, tout en surélevant les ambiances (la faune de la forêt, la pluie) et le vacarme des scènes d'action (le bruit sourd des armes blanches).

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine. Chef du groupe « Testeur BD / UBD »
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr, je m'occupe du mensuel Les Tests HCFR Blu-ray & 4K Ultra HD.
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 8319
Inscription Forum: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Vallée du Capcir dans les Pyrénées-Orientales en région Occitanie
  • offline

Mission: Impossible

Message » 06 Déc 2018 11:39


Mission: Impossible

• Provenance : France
• Éditeur : Paramount Pictures
• Format vidéo : 3840x2160 / 24p - Dolby Vision / BT.2020 - YCbCr 4:2:0 / 12 bit - Encodage HEVC - Format 2.41 - 4K DI
• Luminance HDR : Adaptée aux caractéristiques techniques spécifiques du dispositif d'affichage utilisé
• Bande-son : Anglais Dolby TrueHD 5.1, Français Dolby Digital 5.1, Anglais Audiodescription
• Sous-titres : Anglais, Français, Anglais pour malentendants

Qualité vidéo : Image
Après l'image affreusement médiocre et terriblement plate du Blu-ray, pardon du DVD upscalé (!!!), voici venir celle totalement cinégénique et proche de la perfection du 4K Ultra HD... l'amélioration est de ce fait considérable. Bien sûr, les « limitations » de la source sont toujours là, à savoir une texture argentique prononcée (mais le grain est uniforme), des plans parfois doux et des extérieurs nocturnes brumeux, mais ce transfert UHD à la compression en titane passe sans heurt ces difficultés. La netteté s'en sort grandi (cf. les environnements), les détails montent en flèche dans l'ensemble du cadre (l'intimité de la peau, la texture des vêtements), les couleurs parfaitement uniformes sont beaucoup plus profondes et vibrantes (les plantes vertes, les lasers rouges, la tenue jaune des pompiers), très loin donc de la palette toute terne et déséquilibrée du précédent Blu-ray, les contrastes profitent de blancs plus éclatants et de noirs qui ne vacillent plus, et les sources lumineuses bénéficient d'une luminance aussi nuancée (les écrans d'ordinateur, l'ambiance feutrée de l'Eurostar) que nettement plus vive (les éclairage de la salle sécurisée de la CIA et du tunnel, le projecteur de l'hélicoptère).
Qualité audio : Image
Avec cette VO HD inédite, la bande-son jouit elle aussi d'une avancée solide vis-à-vis du Blu-ray (sauf la VF qui n'a toujours aucune relief). Profitant d'une clarté accrue, d'une énergie sonore nouvelle et d'un engagement plus prononcé de la scène arrière, ce mixage avant tout frontal ne cesse d'impressionner, surtout lorsque l'action s'enclenche (le final), ce qui permet au canal LFE de s'exprimer avec poids. Et concernant le thème mythique de la franchise, difficile de nier qu'il retentit comme jamais auparavant.

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine. Chef du groupe « Testeur BD / UBD »
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr, je m'occupe du mensuel Les Tests HCFR Blu-ray & 4K Ultra HD.
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 8319
Inscription Forum: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Vallée du Capcir dans les Pyrénées-Orientales en région Occitanie
  • offline

Mission: Impossible 2

Message » 06 Déc 2018 12:12


Mission: Impossible 2

• Provenance : France
• Éditeur : Paramount Pictures
• Format vidéo : 3840x2160 / 24p - Dolby Vision / BT.2020 - YCbCr 4:2:0 / 12 bit - Encodage HEVC - Format 2.41 - 4K DI
• Luminance HDR : Adaptée aux caractéristiques techniques spécifiques du dispositif d'affichage utilisé
• Bande-son : Anglais Dolby TrueHD 5.1, Français Dolby Digital 5.1, Anglais Audiodescription
• Sous-titres : Anglais, Français, Anglais pour malentendants

Qualité vidéo : Image
Si le piqué reste encore perfectible par endroit (certainement la faute à la source) et que les couleurs ne sont pas toujours raccord d'un plan à l'autre (il doit aussi s'agir d'un problème lié à la photographie d'origine), ce transfert UHD améliore grandement les images délivrées par l'ancien (très moyen) Blu-ray. Beaucoup plus filmiques avec un grain argentique uniforme et des textures autrement plus palpables, elles délivrent des plans à la clarté étonnante où les détails abondent de partout (il suffit d'observer les vêtements et les environnements pour s'en convaincre). Et à côté de ça, la palette colorimétrique est merveilleuse avec des teintes qui gagnent en raffinement (les teintes de la peau, les murs en béton) et en intensité (le ciel bleu, la Chimère verte, les flammes oranges-rouges), les contrastes sont plus prononcés avec des blancs plus brillants et des noirs plus profonds, et les sources lumineuses bénéficient d'une intensité augmentée (cf. les éclairages du labo).
Qualité audio : Image
Plus offensive et ample, cette nouvelle VO HD est d'une intensité folle. Le mixage est d'une grande clarté, la dynamique est féroce, les coups de feu retentissent avec force, la spatialisation est immersive au possible, la présence arrière est impressionnante, le score est fantastique (les riffs de guitare sont jouissifs) et les basses puissantes. Évidemment, la petite VF est inchangée et reste tristement plate.

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine. Chef du groupe « Testeur BD / UBD »
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr, je m'occupe du mensuel Les Tests HCFR Blu-ray & 4K Ultra HD.
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 8319
Inscription Forum: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Vallée du Capcir dans les Pyrénées-Orientales en région Occitanie
  • offline

Mission: Impossible 3

Message » 06 Déc 2018 12:44


Mission: Impossible 3

• Provenance : France
• Éditeur : Paramount Pictures
• Format vidéo : 3840x2160 / 24p - Dolby Vision / BT.2020 - YCbCr 4:2:0 / 12 bit - Encodage HEVC - Format 2.35 - 2K DI
• Luminance HDR : Adaptée aux caractéristiques techniques spécifiques du dispositif d'affichage utilisé
• Bande-son : Anglais Dolby TrueHD 5.1, Français Dolby Digital 5.1, Anglais Audiodescription
• Sous-titres : Anglais, Français, Anglais pour malentendants

Qualité vidéo : Image
Plus « belles » que celles des précédents volets avec un écart pourtant moindre (mais quand même là) avec le transfert HD, les images de ce 4K Ultra HD sont solides. Les détails sont plus raffinés (c'est nettement visible sur les gros plans des visages), les textures finement améliorées, la netteté subtilement accrue (cf. les pierres tombales lors des funérailles), les couleurs plus entreprenantes (surtout les primaires) et chaudes, les contrastes plus forts (des blancs éblouissants et des noirs abyssaux) et les sources lumineuses beaucoup plus toniques (les lens flare, l'éclairage des locaux de l'IMF).
Qualité audio : Image
Cette nouvelle VO Dolby TrueHD 5.1, plus ferme et dynamique que le précédent mixage Dolby Digital 5.1, est formidablement définie. Fatigante pour les enceintes avec des explosions en veux-tu en voilà, cette bande-son use également de coups de feu qui ne manquent pas d'impact, d'effets/ambiances bien placés, d'une activité surround abondante, d'un score en tout point fidèle et d'une dynamique intense. Cependant, les basses ne sont pas aussi robustes qu'attendues. Quant à la VF, moins timide que celles présentes sur les deux premiers opus, elle ne lutte tout de même pas à armes égales.

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine. Chef du groupe « Testeur BD / UBD »
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr, je m'occupe du mensuel Les Tests HCFR Blu-ray & 4K Ultra HD.
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 8319
Inscription Forum: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Vallée du Capcir dans les Pyrénées-Orientales en région Occitanie
  • offline

Mission: Impossible - Protocole fantôme

Message » 06 Déc 2018 16:32


Mission: Impossible - Protocole fantôme

• Provenance : France
• Éditeur : Paramount Pictures
• Format vidéo : 3840x2160 / 24p - Dolby Vision / BT.2020 - YCbCr 4:2:0 / 12 bit - Encodage HEVC - Format 2.40 - 4K DI
• Luminance HDR : Adaptée aux caractéristiques techniques spécifiques du dispositif d'affichage utilisé
• Bande-son : Anglais Dolby TrueHD 7.1, Français Dolby Digital 5.1, Anglais Audiodescription
• Sous-titres : Anglais, Français, Anglais pour malentendants

Qualité vidéo : Image
Les 30 minutes tournées en IMAX 65mm (en grande partie pour les grosses scènes d'action) amplifient le piqué (pourtant hyper-pointu) et la profondeur de champ déjà stupéfiante (sensation de vertige garantie lors de l'ascension de la tour Burj Khalifa à Dubaï ) des plans captés en pellicule 35mm aux couleurs riches, aux contrastes sur-boostés, aux noirs formidables et à la définition solide. Et là où le Blu-ray laissait poindre quelques traces de compression (comme lors de la tempête de sable), il n'en est rien ici. Et le gain de ce transfert UHD se voit aussi du côté de la texture argentique (constante et homogène), de la précision des détails (le raffinement accrue des textures), de la vibrance des couleurs (plus saturées et nuancées), de l'équilibre des contrastes (les noirs sont superbes) et de la brillance des éclairages (la lumière naturelle du jour ou artificielle des bâtiments). C'est superbe.
Qualité audio : Image
Si la VO HD est aussi délicate que brutale (les violents infra-graves lors de l'explosion du Kremlin) et pleinement immersive (des effets sonores réalistes et/ou spectaculaires sur l'ensemble des enceintes et surtout sur les surrounds), la VF manque cruellement de pêche en comparaison même si la spatialisation et la clarté des dialogues restent intacts.

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine. Chef du groupe « Testeur BD / UBD »
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr, je m'occupe du mensuel Les Tests HCFR Blu-ray & 4K Ultra HD.
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 8319
Inscription Forum: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Vallée du Capcir dans les Pyrénées-Orientales en région Occitanie
  • offline

Mission: Impossible - Rogue Nation

Message » 06 Déc 2018 17:06


Mission: Impossible - Rogue Nation

• Provenance : France
• Éditeur : Paramount Pictures
• Format vidéo : 3840x2160 / 24p - Dolby Vision / BT.2020 - YCbCr 4:2:0 / 12 bit - Encodage HEVC - Format 2.40 - 2K DI
• Luminance HDR : Adaptée aux caractéristiques techniques spécifiques du dispositif d'affichage utilisé
• Bande-son : Anglais Dolby Atmos (core Dolby TrueHD 7.1), Français Dolby Digital 5.1, Anglais Audiodescription
• Sous-titres : Anglais, Français, Anglais pour malentendants

Qualité vidéo : Image
Un grain argentique parfois envahissant qui peut virer en léger fourmillement mais une définition solide, des textures palpables, des couleurs éclatantes et des contrastes élégants. C'est donc la même chose qu'en HD mais avec une netteté plus subtile, des détails plus fournis (la peau, les vêtements, les environnements), une palette colorimétrique renforcée (l'intensité des bleus, le naturel des verts, l'audace des rouges), des contrastes améliorés (les noirs sont plus profonds et les blancs plus brillants) et des sources lumineuses bien plus intenses (cf. les carrosseries éclatantes des véhicules lors de la course-poursuite au Maroc).
Qualité audio : Image
Une prestation mémorable (en VO) à la dynamique d'enfer, à la spatialisation ample et spectaculaire, à la balance frontale énergique, à la scène arrière active et aux effets de hauteur immersifs (le vent sur la carlingue, la séquence à l'opéra). À côté, la VF est tristement éteinte.

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine. Chef du groupe « Testeur BD / UBD »
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr, je m'occupe du mensuel Les Tests HCFR Blu-ray & 4K Ultra HD.
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 8319
Inscription Forum: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Vallée du Capcir dans les Pyrénées-Orientales en région Occitanie
  • offline


Retourner vers 4K Ultra HD, Blu-ray & VOD

 
  • Articles en relation
    Dernier message