Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: yanikus et 33 invités

Détails sur les éditions disponibles, critiques techniques, packagings, prévisions et commandes...

Tests HCFR 4K Ultra HD par le loup celeste

Message » 21 Nov 2018 10:02

Une mine d'or ce topic!! Bravo le Loup :ohmg: :bravo:

La configuration dans mon profil


Lg oled 77gx/ source: pchc vega64nitro+, chinoppo/ 3 Divatech cl28, 4 elipson planet M&L en Sur, surback, 4 dome flax en atmos/ yam cx-a5200/ ucd 180 et nad t973 / velodyne spl1200u
david555
Relations PROs & Contributeur HCFR
Relations PROs & Contributeur HCFR
 
Messages: 14590
Inscription Forum: 02 Oct 2005 18:13
Localisation: Nogent sur marne
  • offline

Annonce

Message par Google » 21 Nov 2018 10:02

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Robin des Bois (2010)

Message » 21 Nov 2018 10:24


Robin des Bois (2010)

• Provenance : États-Unis
• Éditeur : Universal Pictures
• Format vidéo : 3840x2160 / 24p - HDR10 / BT.2020 - YCbCr 4:2:0 / 10 bit - Encodage HEVC - Format 2.40 - 4K DI
• Luminance HDR : De 0.005 à 1000 nits
• Bande-son : Anglais DTS:X (core DTS-HD MA 7.1), Français (VFQ) DTS 5.1
• Sous-titres : Anglais et Français pour malentendants

Qualité vidéo : Image
Si dans l'ensemble ce transfert UHD magnifie la photographie hivernale de l’œuvre, il n'en reste pas moins la présence d'imperfections propres à Universal. Le grain plus raffiné qu'en HD ne vire plus en fourmillement, les images filmiques de la source sont plus piquées encore avec une netteté accrue des éléments du cadre et des textures plus complexes (les cottes de maille), la palette colorimétrique se veut plus réaliste avec des teintes globalement plus désaturées là où d'autres plus resplendissantes donnent de la densité aux couleurs fades du Blu-ray (la boule de feu lors du siège inaugurale et plus généralement toutes les flammes sont nettement plus oranges), et les sources lumineuses sont incroyablement plus vives (cf. les plans en contre-plongée où la lumière du jour éblouit avec un réalisme saisissant) avec des reflets éclatants (notamment à la surface de l'eau et sur les armures). D'un autre côté, les noirs sont tellement plus profonds et denses qu'ils écrasent parfois des détails dans les ombres, et certains plans présentent une amélioration artificielle des contours ainsi qu'un lissage du grain (une quasi-constance malheureuse chez cet éditeur).
Qualité audio : Image
Une VO DTS:X fort engageante où le boucan des batailles nous enveloppe (la trajectoire des flèches qui fendent l'air d'un bout à l'autre de la pièce en passant par les canaux de hauteur) sans omettre l'usage des basses fréquences lorsque le sol s'embrase et/ou les boucliers s'entrechoquent, et où le calme des scènes intimistes fait appel à des ambiances environnementales subtilement immersives. C'est dynamique, merveilleusement équilibré et d'une grande richesse acoustique, avec en sus des dialogues parfaitement clairs et une musique très largement aérée. Même si elle remplit plutôt bien sa mission, la VF est moins ample et souffre d'un grave en retrait.

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine. Chef du groupe « Testeur BD / UBD »
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr, je m'occupe du mensuel Les Tests HCFR Blu-ray & 4K Ultra HD.
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 8314
Inscription Forum: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Vallée du Capcir dans les Pyrénées-Orientales en région Occitanie
  • offline

Message » 22 Nov 2018 19:46

Ouh la, plus de 24h sans un nouveau test du loup...j’espere que tout va bien.
derffred
 
Messages: 619
Inscription Forum: 03 Avr 2007 23:44
  • offline

Harry Potter et le Prince de sang-mêlé

Message » 23 Nov 2018 16:01


Harry Potter et le Prince de sang-mêlé

• Provenance : France
• Éditeur : Warner Bros.
• Format vidéo : 3840x2160 / 24p - HDR10 / BT.2020 - YCbCr 4:2:0 / 10 bit - Encodage HEVC - Format 2.40 - 2K DI
• Luminance HDR : De 0.005 à 4000 nits
• Bande-son : Anglais DTS:X (core DTS-HD MA 7.1), Français DTS-HD MA 5.1
• Sous-titres : Français, Anglais pour malentendants

Qualité vidéo : Image
Un transfert UHD remarquable qui domine le Blu-ray standard dans tous les domaines. La compression n'est plus visible, la résolution supérieure ainsi que la netteté supplémentaire révèlent l’existence de détails jusqu'alors insoupçonnés (cf. le mobilier dans la salle sur demande), les couleurs ont été volontairement réduites (une photographie plus monochrome et donc plus sombre) si ce n'est lors de l'usage de la magie où elles sont beaucoup plus vives (les flammes lors de l'attaque du Terrier par des Mangemorts), les contrastes ont été améliorés avec des noirs plus profonds (la grotte en bord de mer où se trouve l'un des Horcruxes n'a jamais été plongée dans une obscurité aussi menaçante), et les sources lumineuses sont nettement plus éclatantes (l'éclairage du métro, la lueur des baguettes magiques).
Qualité audio : Image
Des pistes sonores précises et immersives qui profitent d'une excellente spatialisation (la boutique bondée des frères Weasley ou encore la horde d'Inferi), d'un canal LFE expressif et d'une activité surround ample. Et pour un enveloppement accru, direction la VO DTS:X qui affine le tout et élargit assez considérablement l'espace acoustique tout en usant à bon escient d'une scène aérienne franche (l'attaque des Détraqueurs, les téléportations avec Dumbledore, le "nettoyage" de la résidence moldue occupée par Horace Slughorn, le brasier à la surface de l'eau, etc.).

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine. Chef du groupe « Testeur BD / UBD »
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr, je m'occupe du mensuel Les Tests HCFR Blu-ray & 4K Ultra HD.
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 8314
Inscription Forum: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Vallée du Capcir dans les Pyrénées-Orientales en région Occitanie
  • offline

American Nightmare 4: Les Origines

Message » 26 Nov 2018 9:35


American Nightmare 4: Les Origines

• Provenance : France
• Éditeur : Universal Pictures
• Format vidéo : 3840x2160 / 24p - HDR10 / BT.2020 - YCbCr 4:2:0 / 10 bit - Encodage HEVC - Format 2.39 - 2K DI
• Luminance HDR : De 0.005 à 1000 nits
• Bande-son : Anglais DTS:X (core DTS-HD MA 7.1), Français DTS 5.1
• Sous-titres : Français, Anglais pour malentendants

Qualité vidéo : Image
Comme le film se déroule principalement de nuit dans des environnements peu éclairés, ce transfert UHD se démarque de son homologue HD par une gestion plus précise des noirs, des lumières plus lumineuses et un bruit plus discret (mais toujours présent, d'où la perte d'un point dans la notation). De ce fait, les scènes sombres profitent d'une profondeur accrue grâce à une meilleure découpe des éléments du cadre. Pour le reste, les images sont un plus nettes avec une légère augmentation des détails, et la palette colorimétrique volontairement moins criarde redonne de la chaleur à la photographie.
Qualité audio : Image
Aussi agressive que certains participants de cette première Purge, la VO DTS:X est immersive et terriblement énergique. La plage dynamique est très importante, la spatialisation est extrêmement généreuse avec des ambiances et bruitages diffusés de toutes parts (les canaux surround et aériens -cf. la sirène qui annonce le début et la fin de la Purge- participent pleinement à la "fête"), le score qui flotte parfois dans les airs est fidèlement reproduit, les basses sont solidement charpentées et les dialogues sont toujours clairs. Beaucoup moins tendue et plus plate, la VF ne fait pas le poids.

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine. Chef du groupe « Testeur BD / UBD »
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr, je m'occupe du mensuel Les Tests HCFR Blu-ray & 4K Ultra HD.
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 8314
Inscription Forum: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Vallée du Capcir dans les Pyrénées-Orientales en région Occitanie
  • offline

Resident Evil: Afterlife

Message » 26 Nov 2018 10:10


Resident Evil: Afterlife

• Provenance : États-Unis
• Éditeur : Sony Pictures
• Format vidéo : 3840x2160 / 24p - HDR10 / BT.2020 - YCbCr 4:2:0 / 10 bit - Encodage HEVC - Format 2.40 - 2K DI
• Luminance HDR : De 0.005 à 4000 nits
• Bande-son : Anglais Dolby Atmos (core Dolby TrueHD 7.1), Français (VFQ) Dolby Digital 5.1, Anglais Audiodescription
• Sous-titres : Anglais, Français, Anglais pour malentendants

Qualité vidéo : Image
Des images resplendissantes pour un transfert UHD impressionnant. L'ensemble piqué/définition est absolument parfait avec des détails plus complexes qu'en HD (cf. la veste qu'Alice porte en Alaska), la profondeur de champ semble régulièrement infinie (même si la version 3D va forcément plus loin dans ce domaine), les couleurs globalement plus réalistes et ternes (si ce n'est certaines teintes vives comme le rouge du logo d'Umbrella Corps) donnent un cachet plus post-apocalyptique à la photographie, les contrastes sont toujours aussi saisissants, les noirs sont plus profonds, et si les différentes sources lumineuses sont parfois plus brillantes (la lumière du jour, les explosions et un fumigène) elles sont surtout plus nuancées.
Qualité audio : Image
D'une puissance inouïe, ces pistes sonores exploitent avec précision et puissance chaque canal tout en s'appuyant sur une utilisation ravageuse de basses cataclysmiques. Bien évidemment, c'est surtout la VO Atmos qui balaye tout sur son passage avec une énergie folle et la présence continue d'une scène aérienne bruyante (la musique, une annonce dans les haut-parleurs, la résonance des coups de feu, des chutes de corps, le survol d'un avion, de l'eau, des bris de verre et j'en passe). Attention les oreilles !

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine. Chef du groupe « Testeur BD / UBD »
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr, je m'occupe du mensuel Les Tests HCFR Blu-ray & 4K Ultra HD.
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 8314
Inscription Forum: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Vallée du Capcir dans les Pyrénées-Orientales en région Occitanie
  • offline

Ant-Man et la Guêpe

Message » 27 Nov 2018 11:06


Ant-Man et la Guêpe

• Provenance : France
• Éditeur : Disney
• Format vidéo : 3840x2160 / 24p - HDR10 / BT.2020 - YCbCr 4:2:0 / 10 bit - Encodage HEVC - Format 2.39 - 2K DI
• Luminance HDR : De 0.0001 à 1000 nits
• Bande-son : Anglais Dolby Atmos (core Dolby TrueHD 7.1), Français Dolby Digital Plus 7.1
• Sous-titres : Français, Anglais pour malentendants

Qualité vidéo : Image
D'un très haut niveau malgré la présence furtive de colour banding, ce transfert Ultra HD présente tout d'abord un gain significatif côté détails sans trahir la nature numérique des nombreux CGI qui se marient bien avec les prises de vue réelles. Ensuite, le combo HDR / WCG permet aux sources lumineuses de gagner en intensité (les reflets sur les costumes et les carrosseries des véhicules, la lumière du jour et les éclairages du labo), aux contrastes de s'affirmer avec plus d'efficacité (les noirs sont plus riches et les pics lumineux plus poussés) et aux couleurs d'être plus agressivement saturées (cf. les séquences dans le monde quantique) tout en conservant un aspect naturel du plus bel effet.
Qualité audio : Image
Même si la VO Atmos aurait pu mieux sonner encore, elle use déjà plus efficacement de la composante aérienne (les déplacements de la Guêpe et les voyages dans le monde quantique pour les plus notables) qui était malheureusement limitée sur les dernières productions Marvel. Cependant, même si la dynamique est moins en retrait que d'habitude et que les basses grondent vraiment lorsque la narration l'exige, il y avait encore de la marge lorsqu'on entend la différence chez la concurrence (qui a dit Lionsgate et Sony ?); mais il y a du progrès car ça a de l'ampleur maintenant. Quant au reste, les dialogues sont clairs et la spatialisation amusante avec des effets/ambiances bien placés dans l'espace acoustique. Pour les inconditionnels de la VF, sachez juste qu'elle est beaucoup plus plate et moins puissante, même si le design sonore est conservé et que la scène arrière se veut aussi active.

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine. Chef du groupe « Testeur BD / UBD »
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr, je m'occupe du mensuel Les Tests HCFR Blu-ray & 4K Ultra HD.
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 8314
Inscription Forum: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Vallée du Capcir dans les Pyrénées-Orientales en région Occitanie
  • offline

Message » 27 Nov 2018 11:28

Merci pour tout ce boulot.

Il faut vraiment faire gaffe pour le coup avec certains UHD.
J'ai aussi vu le test de shutter Island sur HDNUMERIQUE.

Est-ce le début d'une dérive de la part des éditeurs pour juste remplir le catalogue ?
cvanquick
 
Messages: 752
Inscription Forum: 29 Avr 2005 14:32
Localisation: Paris
  • offline

Message » 27 Nov 2018 14:05

cvanquick a écrit:(...) Il faut vraiment faire gaffe pour le coup avec certains UHD.
J'ai aussi vu le test de shutter Island sur HDNUMERIQUE.

Est-ce le début d'une dérive de la part des éditeurs pour juste remplir le catalogue ?


Je ne pense pas non, c'est juste que certaines photographies se prêtent plus à l'exercice que d'autres. Mais chez Universal (et un peu Paramount aussi), l'usage plus ou moins visible de EE et DNR sur les anciens titres reste un problème. Mais bon, c'est pas comme s'ils en avaient déjà abusé sur plusieurs Blu-ray. :siffle:

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine. Chef du groupe « Testeur BD / UBD »
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr, je m'occupe du mensuel Les Tests HCFR Blu-ray & 4K Ultra HD.
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 8314
Inscription Forum: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Vallée du Capcir dans les Pyrénées-Orientales en région Occitanie
  • offline

Message » 27 Nov 2018 14:22

cvanquick a écrit:Merci pour tout ce boulot.

Il faut vraiment faire gaffe pour le coup avec certains UHD.
J'ai aussi vu le test de shutter Island sur HDNUMERIQUE.

Est-ce le début d'une dérive de la part des éditeurs pour juste remplir le catalogue ?


je ne trouve pas le test sur hdnumerique, as tu le lien stp ?

merci
theshadow35
 
Messages: 4303
Inscription Forum: 25 Mar 2001 2:00
Localisation: Saint Malo
  • offline

Message » 27 Nov 2018 14:24

theshadow35 a écrit:
cvanquick a écrit:Merci pour tout ce boulot.

Il faut vraiment faire gaffe pour le coup avec certains UHD.
J'ai aussi vu le test de shutter Island sur HDNUMERIQUE.

Est-ce le début d'une dérive de la part des éditeurs pour juste remplir le catalogue ?


je ne trouve pas le test sur hdnumerique, as tu le lien stp ?

merci

https://www.hdnumerique.com/dossiers/71 ... sland.html :thks:

La configuration dans mon profil


PROJO: Sony vpl vw 300/ AMPLIS Yamaha CX-A5100/AMPLIS DE PUISSENCES Anthem A5 et PVA7 LECTEUR BLU RAY: Sony BDP 7200 - UBP-X800 / CAISSON: SVS SB 4000/ ENCEINTES: Triangle Quatuor et BW CTL5 5 (surround) salle en 11.1
Avatar de l’utilisateur
STAR WARS
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 15466
Inscription Forum: 16 Aoû 2006 9:02
  • offline

Message » 27 Nov 2018 14:31

Je ne vois pas de quelle dérive on part. Shutter Island a été tourné en 35mm même s'il a été fini en 2K. Le master dispo est de bonne qualité, on retrouve ça en UHD mais forcément, face à un BR qui était déjà très bon, la plus value est minimale... hormis toujours ce bon vieil HDR et son pote le WCG.

Je ne vois pas d'où vient la précision sur l'EE ou le DNR.

Et je ne vois pas foncièrement où est la différence avec la tonne de films contemporains sortant en UHD alors qu'ils sont majoritairement upscalés, même quand le DI est en 4K.


La question est finalement toujours la même : faut-il racheter quand on a le film dans le précédent format et que la source utilisée est à peu de choses près la même qu'avant ?

Qui l'eut cru : en UHD aussi, la question est parfois : euh, bof.
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 5696
Inscription Forum: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54
  • offline

Message » 27 Nov 2018 14:32

merci :thks:
theshadow35
 
Messages: 4303
Inscription Forum: 25 Mar 2001 2:00
Localisation: Saint Malo
  • offline

Message » 27 Nov 2018 15:19

tenia54 a écrit:(...)Je ne vois pas d'où vient la précision sur l'EE ou le DNR(...)


Je ne parlais pas de "Shutter Island" mais juste d'une mauvaise manie d'Universal (et un peu Paramount aussi) qui continue d'en user parfois (sur les anciens titres en général). C'était juste pour répondre à la question de cvanquick, mais pour moi les UBD sont toujours supérieurs aux BD. :wink:

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine. Chef du groupe « Testeur BD / UBD »
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr, je m'occupe du mensuel Les Tests HCFR Blu-ray & 4K Ultra HD.
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 8314
Inscription Forum: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Vallée du Capcir dans les Pyrénées-Orientales en région Occitanie
  • offline

Message » 27 Nov 2018 17:47

HS : je parle de la dérive que l'on avait aussi vu avec certains BR qui n'étaient rien de plus qu'un DVD gonflé sans vrai gain. Si c'est juste convertir un fichier 2k en 4K et roule ma poule sans aucun gain autant garder le BR: HS

Je laisse ton topic tranquille à ce sujet Le Loup.
cvanquick
 
Messages: 752
Inscription Forum: 29 Avr 2005 14:32
Localisation: Paris
  • offline


Retourner vers 4K Ultra HD, Blu-ray & VOD

 
  • Articles en relation
    Dernier message