Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: petitcho et 18 invités

Détails sur les éditions disponibles, critiques techniques, packagings, prévisions et commandes...

[UBD & BD] First Man: Le Premier Homme sur la Lune

Message » 24 Mar 2019 11:08


First Man: Le Premier Homme sur la Lune

• Provenance : France
• Éditeur : Universal Pictures
• Format vidéo : 3840x2160 / 24p - Dolby Vision / BT.2020 - YCbCr 4:2:0 / 12 bit - Encodage HEVC - Format 2.39 et 1.78 Imax - 2K DI
• Luminance HDR : Adaptée aux caractéristiques techniques spécifiques du dispositif d'affichage utilisé
• Bande-son : Anglais Dolby Atmos (core Dolby TrueHD 7.1), Français Dolby Digital Plus 7.1
• Sous-titres : Français, Anglais pour malentendants

Qualité vidéo : Image
Intégralement captées sur pellicules en 16mm (les moments intimes et les passages dans les capsules), 35mm et Imax 65mm (la séquence sur la Lune), les images de ce grand film sont très impressionnantes. Volontairement rétro (des couleurs sur la retenue et un grain soutenu) et laissant poindre des imperfections maîtrisées (des taches blanches, rayures et poussières), elles sont d'une beauté vintage hypnotisante. Et bien évidemment, c'est le support 4K Ultra HD qui permet le mieux de "vivre" cette expérience cinématographique voulue comme viscérale. Le grain est mieux restitué pour un rendu argentique fabuleux, la définition est encore plus remarquable, surtout lors de l'arrivée sur la Lune où le format Imax 65mm (reproduit en 1.78) creuse la différence (un champ de vision d'une immensité incroyable), les détails pullulent aux quatre coins du cadre (une finesse accrue par rapport au transfert HD), la palette colorimétrique obtient bien plus de nuances, les contrastes sont sublimés (une luminosité augmentée avec des blancs plus mordants et des noirs somptueux plus nuancés) et les sources lumineuses sont nettement plus intenses (la lumière du jour, les étoiles, les éclairages intérieurs, les voyants de contrôle, les flammes, les reflets sur les casques). Un sans-faute technique pour des images follement élégantes.
Qualité audio : Image
Riche en effets surround et en activité aérienne (le vol d'essai avec le X-15, le test du simulateur et plus généralement toutes les scènes prenant place dans les cockpits), la VO Dolby Atmos est une bande-son quasi-documentaire dans son rendu, qui mobilise activement l'espace sonore qui lui est alloué pour nous faire ressentir la claustrophobie des voyages dans l'espace (le silence absolu) et les peurs ressentis par ces pionniers (les vibrations et/ou craquements des carlingues, le cliquetis des commandes de transport et le bourdonnement tétanisant des réacteurs). Et en plus de regorger de bruitages en tout genre, ce mixage profite d'une dynamique dingue, d'un score ample et de basses rugissantes (cf. les décollages). Pour les amateurs de VF, cette dernière s'en sort admirablement bien même si la spatialisation y est moins dense et les doublages moins authentiques.

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Staff Multimédia
Staff Multimédia
 
Messages: 6386
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Annonce

Message par Google » 24 Mar 2019 11:08

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 30 Mar 2019 15:40

Personnellement, l'expérience blu-ray de ce film (je ne suis pas équipé en 4K) a été pour moi décevante.
L'image est effectivement volontairement rétro. De fait on s'éloigne des standards actuels en termes de rendu. Impression constante de sous-exploitation des possibilités du format blu-ray. J'ai du coup du mal à comprendre ton compte-rendu dithyrambique, Loup. Mis à part bien sûr la séquence de la lune avec son changement de format image, qui révèle bien le potentiel du blu-ray et laisse augurer de ce que ça doit pouvoir rendre en UHD. Mais cela dure 10 minutes sur un film de 2h20...
misterme
 
Messages: 1611
Inscription: 06 Sep 2007 13:20
Localisation: Val d'Oise
  • offline

Message » 30 Mar 2019 17:53

tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 4777
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54

Message » 30 Mar 2019 18:00

misterme a écrit:Personnellement, l'expérience blu-ray de ce film (je ne suis pas équipé en 4K) a été pour moi décevante.
L'image est effectivement volontairement rétro. De fait on s'éloigne des standards actuels en termes de rendu. Impression constante de sous-exploitation des possibilités du format blu-ray. J'ai du coup du mal à comprendre ton compte-rendu dithyrambique, Loup. Mis à part bien sûr la séquence de la lune avec son changement de format image, qui révèle bien le potentiel du blu-ray et laisse augurer de ce que ça doit pouvoir rendre en UHD. Mais cela dure 10 minutes sur un film de 2h20...


Comme les présents transferts (HD et UHD HDR) respectent à la perfection les choix esthétiques de l’œuvre sans souffrir d'aucun défaut d'encodage, c'est une évidence pour un testeur que la note maximale soit atteinte. Qui plus est, question de goûts et de couleurs, j'ai trouvé l'image de ce film magnifique et d'une élégance folle. Je préfère 1000 fois ça que le rendu tout numérique (et souvent sans âme) de la plupart des productions récentes. Et n'oubliez pas les gars, surtout qu'on le répète malheureusement trop souvent avec tenia54, une note doit refléter la qualité du disque et les non ses préférences (ou attentes) personnelles.

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Staff Multimédia
Staff Multimédia
 
Messages: 6386
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Message » 30 Mar 2019 21:51

Oui, mais alors comment tu fais du coup pour donner la note ? Tu as les masters des studios sous la main pour comparer ?
Si la note doit refléter la qualité et non une préférence personnelle, pourquoi dis-tu deux lignes au-dessus que tu préfères 1000 fois ce type de rendu que le rendu tout numérique ? Cela n'a t-il pas joué dans la note que tu as donnée ?

(J'en profite pour dire que je te taquines un peu, mais que j'apprécie hautement les tests et compte-rendu que tu fais sur le forum. Je serais bien incapable d'en faire autant).

tenia54, je ne sais pas ce que tu essaies de dire avec tes screenshots. Enfin si, je me doute. Mais ce sont des screenshots. Et ils ne reflètent pas ce que j'ai à la maison.
L'écart du rendu image entre la majorité du film façon rétro et la séquence de la lune, montre bien pour moi, justement, une différence de qualité. On n'est pas du tout dans les mêmes eaux. Comme si le réalisateur avait voulu un contraste saisissant pour qu'on en ait plein la vu quand on arrive sur cette séquence.
Ce que je reproche, c'est que j'ai l'impression qu'il a volontairement "abaissé" la qualité du reste du film, justement pour donner cet effet là, à ce moment là. ça donne d'ailleurs un côté anachronique. La cohérence eut été de garder ce grain rétro tout le temps.

Je reprécise que je base mes impressions sur le blu-ray de "First Man". Peut-être que la donne est toute autre avec la version 4K Ultra HD...
Dernière édition par misterme le 30 Mar 2019 22:08, édité 3 fois.
misterme
 
Messages: 1611
Inscription: 06 Sep 2007 13:20
Localisation: Val d'Oise
  • offline

Message » 30 Mar 2019 22:04

misterme a écrit:Oui, mais alors comment tu fais du coup pour donner la note ? Tu as les masters des studios sous la main pour comparer ?


Je crois encore pouvoir faire la différence entre un défaut d'encodage et une volonté artistique, même lorsqu'il s'agit d'abîmer volontairement l'image. Et puis connaître ou se renseigner sur le chef op et le matériel utilisé lors du tournage, permet d'autant plus de ne pas (trop) se tromper.

misterme a écrit:Si la note doit refléter la qualité et non une préférence personnelle, pourquoi dis-tu deux lignes au-dessus que tu préfères 1000 fois ce type de rendu que le rendu tout numérique ? Cela n'a t-il pas joué dans la note que tu as donné ?


Absolument pas non. Tu dois bien voir aussi que certaines productions à l'allure toute numérique obtiennent la note maximale. Quand je regarde un film sur BD/UBD, ma priorité (si je puis dire lol) est de "déceler" les défauts du master utilisé et/ou du transfert présent sur le disque (même s'il peut m'arriver de rater des choses parfois) pour remonter l'info dans le test. En aucun cas mes préférences photographiques ne rentrent en jeu (même si je peux parfois préciser que le rendu me plaît). :wink:

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Staff Multimédia
Staff Multimédia
 
Messages: 6386
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Message » 31 Mar 2019 1:52

A noter que je parle moi aussi du BR, c'est sur ce support que j'ai vu le film.

misterme a écrit:je ne sais pas ce que tu essaies de dire avec tes screenshots (3). Mais ce sont des screenshots (1). Et ils ne reflètent pas ce que j'ai à la maison (2).

1. Un BR, c'est 24 (ou parfois 25) screenshots par seconde. S'il est évident que le cerveau fonctionne différemment devant un film en mouvement ou des images fixes, c'est une erreur que de penser que des screenshots (fidèles) ne représentent pas un film. L'encodeur pro que je connais m'a confirmé cela, ainsi que la plupart des éditeurs avec lesquels je discute (enfin, ceux qui ont la fibre technique et savent comment fonctionne un encodage pour commencer).
2. C'est problématique et surtout anormal. Un screenshot bien fait (ceux de blu-ray.com sont fidèles) représente tout à fait le disque (même si un screenshot n'est, évidemment, qu'une infime extraction du film).
3. Des BRs de films tournés en argentique, j'en vois environ 200 par an (j'en ai déjà vu 41 depuis le 1er janvier). On est avec les portions non-IMAX de First Man absolument dans les eaux de ce que peut et doit faire un BR avec ça. First Man n'est certainement pas un film de démo (ça n'a rien à voir avec, disons, Bumblebee ou Le guépard), mais ce n'est pas non plus une "sous-exploitation du format". Et dieu sait que j'en ai vu, des BRs sous-exploitant le format, et pas qu'un peu.
Je ne fais rien d'autre avec ces quelques exemples que démontrer par l'exemple que First Man est tout à fait dans les normes. Si je ne donne pas, comme blu-ray.com, la note parfaite à l'image du film, le mérite mérite largement un 9/10.

Je suis, à la rigueur, bien plus gêné par le filtrage des basses fréquences, qui donnait aux segments plus costauds un rendu sonore assez creux dans les graves.


A noter, sur les questions que tu poses au loup pour la notation, que dans mon cas, il m'est bien difficile de compartimenter parfaitement les deux, ne serait-ce que par cohérence entre tous ces films qui se retrouvent sur une unique échelle de notation. Comment je fais cohabiter First Man, Bumblebee, Ringu, Les ailes de l'espérance, et The Coming of Sin sur une même échelle de notes sans tenir compte des différences notables de rendu intrinsèques aux films eux-mêmes ? La restauration 4K de Ringu est absolument splendide de bout en bout, mais à nouveau, il est évident que je ne peux pas mettre 10/10, car sinon, je mets quelle note à Bumblebee ? 11/10 ?

Cela étant, avec le nombre de films actuellement disponibles sur le support et les informations qu'on peut trouver, anticiper le look normal d'un film, et donc ce qui est normal et anormal, est tout à fait possible. Depuis plusieurs années, il m'est possible de deviner, pour un titre de catalogue, si j'ai affaire à une restauration récente ou non, et si elle est récente, si c'est une restauration 2K ou 4K, et si elle a été faite à partir du négatif original ou d'éléments plus éloignés. Et le fait que je me trompe très rarement implique qu'il est bel et bien possible de retrouver ses petits et faire le tri entre ce qui est normal ou non, c'est à dire entre ce qui tient du look du film bien restauré et de ce qui est foireux / foiré.

misterme a écrit:Ce que je reproche, c'est que j'ai l'impression qu'il a volontairement "abaissé" la qualité du reste du film

Je pense que c'est prendre le problème par le mauvais bout. Ce ne sont pas les segments non-IMAX qui sont abaissés, c'est le segment IMAX qui est "meilleur". Ce qui est logique, et un peu les fondements de l'IMAX. Aucun besoin d'artificiellement exagérer l'écart.
C'est un peu comme si on se plaignait d'un film utilisant en partie du 65mm que le reste est volontairement abaissé. Alors qu'en fait, c'est plutôt le contraire.
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 4777
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54

Message » 01 Avr 2019 21:50

je vois un peu ce que veut dire misterme, j ai pas vu le film, mais les images de Bluray.com ont comme un voile a l image.

oui cela est la norme, un film cinéma c est bcq de flou a cause des 25 i/s, même sur mon Plasma il y a un monde entre le meilleur film 2K et une vidéo documentaire 4K convertie même en 720P, il y a un gouffre gigantesque sur la transparence et piqué.

le documentaire c est presque du live, sans vitre, un film Blu-ray il y a d un coup un gros voile a l image par comparaison.
Tony 61
 
Messages: 467
Inscription: 30 Oct 2017 21:32
Localisation: ORNE
  • offline

Message » 01 Avr 2019 22:16

le loup celeste a écrit:j'ai trouvé l'image de ce film magnifique et d'une élégance folle.

Vu hier en 4K, et absolument d'accord...j'ai adoré le coté résolument retro...vintage et effectivement très élégant
misterme a écrit:L'image est effectivement volontairement rétro. De fait on s'éloigne des standards actuels en termes de rendu. Impression constante de sous-exploitation des possibilités du format blu-ray. J'ai du coup du mal à comprendre ton compte-rendu dithyrambique

Du coup, moi j'ai surtout du mal comprendre ton commentaire...j'imagine que tu vas adorer le dernier transfert de T2 en version musée Grévin...du bon gros DNR à la truelle mais bien dans les standards actuels... :hein:

La configuration dans mon profil


mon ancienne salle dédiée visible ici
Avatar de l’utilisateur
Bardamu
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 949
Inscription: 05 Sep 2004 23:55
Localisation: Toulon
  • offline

Message » 02 Avr 2019 12:53

Super le catalogage... à la truelle...
En tout cas, me concernant c'est une question de goût. Te concernant aussi d'ailleurs. Tu as le droit d'aimer ce type d'image rétro comme moi j'ai le droit de ne pas aimer. Inutile d'essayer de me mettre dans une catégorie (celle qui a tort selon toi, on dirait).
C'est quoi T2 ? Trainspotting 2 ?
misterme
 
Messages: 1611
Inscription: 06 Sep 2007 13:20
Localisation: Val d'Oise
  • offline

Message » 02 Avr 2019 13:13

misterme a écrit:Super le catalogage... à la truelle...
En tout cas, me concernant c'est une question de goût. Te concernant aussi d'ailleurs. Tu as le droit d'aimer ce type d'image rétro comme moi j'ai le droit de ne pas aimer. Inutile d'essayer de me mettre dans une catégorie (celle qui a tort selon toi, on dirait).
C'est quoi T2 ? Trainspotting 2 ?


Il doit certainement parler de Terminator 2.

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Staff Multimédia
Staff Multimédia
 
Messages: 6386
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Message » 02 Avr 2019 17:35

Je suppose aussi Terminator 2.

misterme a écrit:En tout cas, me concernant c'est une question de goût.

Le problème, et je conçois que ce soit délicat de l'expliciter par écrit, c'est que de nombreuses fois, ce qui est effectivement une question de goût est décrit en des termes techniques laissant penser à une question bien moins subjective.
Si je devais essayer de mettre des mots là dessus, je dirais que c'est la différence entre une notion relative et une notion absolue. Quand tu parles d'un écart entre la séquence lunaire et le reste, je dis "oui OK". Mais quand tu écris qu'on dirait que le reste du film a été volontairement abaissé, là non. On peut trouver que je pinaille (admettons), mais vu la teneur de nombreux posts plutôt techniques sur HC-FR, je pense que c'est au contraire très important de faire la distinction.

Et j'insiste : ce n'est absolument pas une volonté de ma part d'empêcher de tourner en rond, de pointer du doigt "gna gna gna", ou quoi. Mais je pense qu'il est important, sur le fil technique d'un forum spécialisé, de capturer cette nuance cruciale dans la qualité d'une image.

Par exemple, les explications de Tony 61 sont massivement approximatives, voire complètement erronées : 25 ips, "beaucoup de flou", un gouffre gigantesque entre le "meilleur film 2K" et du 720p upscalé en 4K, un gros voile sur un film en BR... Ça mélange des choses qui n'ont rien à voir avec le résultat, et sur lesquelles je peux sans difficulté trouver des tombereaux de contre-exemples.


Je suis prêt à entendre qu'il s'agit au fond de petits abus de langage avec lesquels je devrais être plus bienveillant (admettons, là aussi), mais la répétition de ces approximations devient, je trouve, problématique, ou au moins gênante, sur un forum dont on pourrait supposer qu'il se doit, au contraire, d'être bien plus précis que cela.


Cela n'empêche pas que je conçois tout à fait (et c'est vrai) la présence d'un gap visible entre le rendu des segments 16mm, 35mm et IMAX du film (et en même temps, c'est prévu pour), et qu'on puisse en discuter.
Attention simplement à ne pas donner l'impression que les segments 16 et 35mm sont "anormaux" ou problématiques ou je ne sais quoi. :wink:
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 4777
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54

Message » 02 Avr 2019 18:50

Oui, effectivement. Il m'a plu de penser que les équipes avaient cherché à dégrader l'image. Cela ne semble pas être le cas.
Avec les progrès de la technologie, j'avoue que ce qui est atteint aujourd'hui en termes de tournage numérique, et de rendu qui va avec, me convient très bien. La pellicule pour moi est surpassée. Pour d'autres elle ne l'est pas. Son retour ça et là dans les productions actuelles est donc apprécié en fonction de l'amour qu'on a pour elle ou pas.
Personnellement, ça me gène.
Je voulais le dire à ma façon, et j'ai voulu croire qu'il y avait un problème, alors que non, c'est juste moi qui n'aime pas.
C'est dit.
misterme
 
Messages: 1611
Inscription: 06 Sep 2007 13:20
Localisation: Val d'Oise
  • offline

Message » 02 Avr 2019 21:40

oui Tenia, je force sans doute le trait, et trouve peut être pas les bon mots pour expliquez.

mais j ai 2 exemples qui montre que le 60 i/s c est un autre monde en piqué.
dont un j ai quasi du HDR sur du plasma, en rendu bien-sur, en tous cas le HDR que je vois en magasin. a la maison je sais pas.
https://www.youtube.com/watch?v=mkggXE5e2yk

https://www.youtube.com/watch?v=7Y9nX0QHqzA&t=4s

c est 2 vidéos sur mon plasma 50" c est incroyable de transparence, piqué, couleur, rendu très très live.

aucun film Blu-ray ne peux rivalisé avec une tel transparence sur ces 2 vidéos, je t assure que par comparaison chez moi c est même pas comparable, j ai tous simplement plus le même TV tellement la différence est énorme.

Tenia c est toi qui m étonne, dans une école de cinéma, ils sont tous d accord avec moi que le cinéma c est bcq de flou, fait pose sur la majorité des images d un film, après je l explique sans doute mal. :wink:
en plus tu doit savoir qu ils rajoute du flou le "motion blur" pour accélérer artificiellement l image par moment.

cela te rappelle rien que Hollywood déconseille les compensateurs de mouvement des TV, qui font pas bon ménage avec la façon de faire un film a la 24 i/s.

en tous cas je pense que techniquement tu es plus calé que moi, sinon déjà sur les screen de bluray.com, on voie très bien que c est flou, tu peux pas dire le contraire :wink:

sur la 2e vidéo le rendu de la carafe et le pot du miel, c est hallucinant de transparence, la TV n a plus de vitre

je sais pas si c est approximatif comme tu dis, mais un film a 24 i/s, ne saura jamais optimisé pour la 4K, quoi qu on en disent.
et j ai pas peur de tes contre exemples, c est peux être vague ce que je dis mais, le principal est vrai la cadence de 24 i/s, est un gros problème pour le piqué des images.

ça veut pas dire que ça donne pas de belles images, mais moi je crois ce que je vois, après tu va me parler de profondeur de champs etc...
je suis aussi photographe amateur, et de bonne notion technique, après c est vrai j ai peut être pas la culture du métier pour l expliquer.
c est un peu trop facile de dire ce que je dis est vague, en tous cas c est pas faux dans les généralités.
si il faut tous détaillé a chaque fois, la j en voyais pas l utilité, vu le défaut des 24 i/s
:thks:

et un forum, c est aussi de l entraide, et je dois pas être le premier a être approximatif, donc une attaque un peu facile.

et si je poste ici c est pas pour dire je suis fort techniquement, c est que j aime ce genre de débat, t inquiète je suis loin d être le référent sur HCFR, chacun a ses qualité et ses défaut :wink:
Tony 61
 
Messages: 467
Inscription: 30 Oct 2017 21:32
Localisation: ORNE
  • offline

Message » 03 Avr 2019 8:09

le film " Billy Lynn" est un parfait exemple du piqué amélioré a l image, 60 i/s en 2D

par contre en Blu-ray je n ai pas cette cadence d image, et pourtant même avec ces superbes images, le rendu est différent, de mes 2 vidéos test.

cela montre aussi comme tu dis que seul la cadence image explique pas tous, la cadence du Blu-ray est elle en cause ?

sur les images numériques, il y aura pas de flou a l image, évidemment. :wink:

et sinon je tiens a précisez, que j aime bcq les images des caméra argentique, et hâte de voir ce film en Blu-ray.
et je comprends tout a fait ce qui gêne misterme sur ce film.
Tony 61
 
Messages: 467
Inscription: 30 Oct 2017 21:32
Localisation: ORNE
  • offline


Retourner vers UHD Blu-ray, Blu-ray, DVD & VOD

 
  • Articles en relation
    Dernier message