Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Neo365, Tony 61 et 17 invités

Détails sur les éditions disponibles, critiques techniques, packagings, prévisions et commandes...

[VOD] Bright

Message » 23 Déc 2017 10:07

Image

Le film :

Voici donc le nouveau DTV sous licence exclusive Netflix. Si vous voulez voir le dernier film de Will Smith c'est donc uniquement dans cette salle de cinéma virtuelle et nul part ailleurs.
Après le très dispensable Okja qui a plus fait de bruit qu'autre chose, Netflix renouvelle le coup.

Alors le film en vaut-il l'abonnement ?
Netflix "mise gros" sur ce blockbuster qu'elle a poussé à coups de promo appuyée sur son réseau (ça faisait quelques jours qu'on avait droit au pop up en se connectant, ne loupez pas l'évènement...).
Mais ça veut dire quoi au juste "attendre beaucoup d'un film" quand on le diffuse sur un réseau qui a déjà un fond de roulement ? Que le distributeur pense augmenter son nombre d'abonnés ? Les gens vont souscrire un abonnement juste pour les beaux yeux de Will Smith ?... 15€ sur 12 mois, ça revient cher la séance de cinéma...

Le risque financier semble du reste couvert d'avance puisque contrairement à des entrées en salles dont on ne sait pas trop à l'avance si le public suivra et ira en masse découvrir le film au cinéma, ici tous les abonnés ont accès au film, j'ignore ensuite comment Netflix effectue la redistribution des capitaux à chaque production selon qu'elle est vue ou non par chaque abonné... Ici ce qui est certain c'est que Neflix a immédiatement débloqué 90 millions de dollars disponibles... Luc si tu nous écoutes... la prochaine fois tu sortiras ton film directement sur Netflix, t'auras pas à t'emmerder avec l'incertitude de la météo ou des envies des gens... et tant pis pour les autres qui ne sont pas abonnés ! :lol:
Bref, ça, c'est pour la soupe interne, mais c'est aussi judicieux de se poser la question puisque c'est le nouveau modèle de production qui s'esquisse et très certainement le cinéma de demain, face à la désertion des salles, le risque tout à fait entendable que ne veulent pas prendre certains foyers de copier les films, la VOD c'est le cinéma à domicile sur sa télévision de 55" !
On est donc en train de s'orienter vers ce nouveau mode de diffusion des films et avec lui le fait que les décisionnaires demain, ce seront ceux qui les diffusent puisque les cinémas vont disparaitre.

Netflix a confié la clé du tiroir caisse à David Ayer, les histoires de flics il connait et après l'excellent "End Of Watch" il n'a rien à prouver. On espérait au moins retrouver un produit tiré du même tonneau.
Il nous dit aussi que Netflix lui a donné la liberté de faire le cinéma qu'il voulait faire (sous entendu au cinoche c'est pas possible). Si donc il faut s'en remettre à Netflix pour voir trois paires de nichons et des litres d'hémoglobine, alors le cinéma de demain ne nous promet pas des lendemains qui chantent.

L'idée de base, superbement originale, croisement entre Bad Boys et Le Seigneur des Anneaux, aurait mérité d'être autrement mieux développé plutôt que ce film qui tourne en rond (les protagonistes passent le film à courir comme des hamsters en cage), ne développe rien, fait rapidement allusion à son thème (discrimination tout ça...) puis en fait s'en tient à des situations très caricaturales et des profils très simplistes (le rookie un peu neuneu et pleins d'espoirs et le vétéran à qui on la fait pas...). Ça sent un réchauffé de Training Day (Tiens... David Ayer scénariste sur Training Day...), mixé avec un peu de série télévisées du moment et leurs personnages écrits à la truelle.
En fait clairement avec les différentes strates qui sont amenés sans autres explications on aurait pu faire 7 saisons de 18 épisodes d'une série télé très courue.

On a donc au final l'impression d'un formidable brouillon, tantôt produit trop vite pour alimenter le plus rapidement possible le réservoir à contenus éphémères qu'est Netflix (se rappelera-t-on de ce film dans 10 ans ?... rien n'est moins sûr...), tantôt soutenu par de formidables comédiens qui méritaient autre chose que de finir sur l'écran étriqué de ma télévision.
Will Smith n'a pas l'air d'être encore blasé par ce qu'il fait, on sent néanmoins qu'il est sur sa zone de confort et qu'il fait ce qu'il sait faire, Joel Edgerton est parfait en débutant hébété et joue formidablement bien le poussin tombé du panier, pas évident avec son masque sur la tronche. De bonnes surprises dans le casting, Edgar Ramirez qu'on voit trop peu comme en fait beaucoup d'idées qui sont juste montrées alors qu'elle méritaient un vrai traitement.

Et Netflix a refait du cinéma... vivement la prochaine fois. :roll:

L'image :
Difficile à évaluer puisque chez les uns et chez les autres, l'image sera tantôt bonne, tantôt moins bonne, tantôt meilleure selon les abonnements et la vitesse des connexions, une image ici donc (comprenez : "chez moi"), passable comme c'est le cas sur cette version peut être 1080p, peut être autre chose, et en fait on n'en sait rien parce que avec Netflix et selon la rapidité du transfert on ne sait jamais ce qu'on regarde.
Avec un support physique le voisin aura le même matériau de base, avec Netflix si vous avez de la chance c'est mieux chez vous que chez lui, la discrimination selon les moyens des foyers et les zones de couverture en somme, c'est chouette le cinéma de demain.

Le son :
Si le film ne brille pas par ses qualités d'écriture, on sent en revanche que la plus grosse partie des efforts a été concentré sur le son.
Cette version 5.1 ne fait pas dans la finesse, c'est même du .1 quasiment tout le temps, tant le film se résume à la mobilisation quasi incessante du caisson soit pour appuyer de ses boom-boom une partition musicale très axée sur les musiques urbaines, soit pour accompagner la déflagration des armes à feu qui composent la majorité des lignes de dialogues...

Top Démo :
Niveau son c'est poire ou fromage :
Tantôt l'explosion d'un bâtiment au bord de la rupture et la propagation des répliques dans tout le sol de la pièce d'écoute. :o
Tantôt une mise à contribution du caisson carrément délicieuse sur la très enjouée chanson titre du générique de fin (qu'on a envie de reprendre en sifflotant). On sent le caisson qui joue toutes les octaves des basses fréquences, un délice, et un très bon choix de clôture musicale.

Matériel de visionnage : Téléviseur 70" Sharp Quattron. Système sonore 5.1 JmLab Electra, (Velodyne DD15 le jour du visionnage). Salon télé dédié en sous-sol.
chicken run
 
Messages: 3054
Inscription: 18 Aoû 2002 10:29
Localisation: The not too distant future...
  • offline

Annonce

Message par Google » 23 Déc 2017 10:07

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 23 Déc 2017 14:45

On a fait un topic sur Bright dans la partie œuvres, n'hésite pas à venir y faire un tour ;)

Globalement je suis d'accord avec toi, et je pense que ca aurait fait une meilleure série qu'un film, tellement il a de thèmes et de possibilités à développer dans cet univers.

Pour la parti technique, suivant la manière dont tu regardes netflix tu peux connaître le debit et la résolution (sur ma tv Samsung c'est via la touche info par exemple). Il est dispo en 4k Hdr. Honnêtement j'ai pas trouvé la 4k fabuleuse, on va dire que c'était plutôt de l'ordre du 1080+. Par contre le hdr est un des meilleurs que j'ai vu sur netflix (avec stranger things) et est très utile vu que 80% du film se passe de nuit...
Mr Eric
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 27477
Inscription: 19 Mai 2004 10:33
Localisation: GT Xbox One = Gugusse
  • offline

Message » 23 Déc 2017 22:16

Mr Eric a écrit:On a fait un topic sur Bright dans la partie œuvres, n'hésite pas à venir y faire un tour ;)


Vu. J'avais pas vu.
Les avis concourent tous à la même conclusion apparemment... ça va être un peu redondant.
Et de toute façon ça n'empêchera pas la mise en chantier du second je pense.
Mais après tout au cinéma traditionnel on a aussi eu droit à des daubes déclinées sur 5 films, ça me dérangera moins de voir le 2eme opus de ce truc que n'importe quel autre volet des transformers...

Will Smith... film... gratuit (au sens où comme l'a très bien dit un forumeur l'abonnement ne sera pas moins cher si on le regarde pas, donc bon il est là on le regarde), les abonnés le regarderont !... le 2 doit déjà être en route.

Globalement je suis d'accord avec toi, et je pense que ca aurait fait une meilleure série qu'un film, tellement il a de thèmes et de possibilités à développer dans cet univers.


Je suis pas client des séries télé, un sous produit de ce que le cinema sait faire de bien et en mieux, je m'en suis purgé un bon paquet depuis un certain temps pour remplir ma télé en attendant que ma salle dédiée soit finie... que des trucs bien fadasses qui tirent sur le chewing gum pour faire durer... faire durer.... c'est interminable. Mutualisation des moyens (on a 1 décor et 3 personnages faut bien les rentabiliser... et ça se voit), faute aussi d'idées à développer les gars qui écrivent et réalisent ces formats multiplient les twists et autres rebondissements pour bien étaler la confiture sur la tartine... j'en peux plus des séries télé :lol:

Là dans ce film à chaque intersection je voyais une piste à explorer, une idée nouvelle... oui ça ferait une bonne série.

Mais je pense aussi et surtout qu'un bon film n'a pas besoin de 12 saisons et 39 épisodes pour raconter une bonne histoire. Je préfère 100 fois revoir les Goonies que me fader une saison de plus de ce truc qu'est Stranger Things.
Donc en fait David Ayer avait toutes les cartes en main pour raconter une histoire cohérente en 2h de temps, d'autres y arrivent.

Pour la parti technique, suivant la manière dont tu regardes netflix tu peux connaître le debit et la résolution (sur ma tv Samsung c'est via la touche info par exemple). Il est dispo en 4k Hdr. Honnêtement j'ai pas trouvé la 4k fabuleuse, on va dire que c'était plutôt de l'ordre du 1080+. Par contre le hdr est un des meilleurs que j'ai vu sur netflix (avec stranger things) et est très utile vu que 80% du film se passe de nuit...


Je regarde mes films dans une pièce plongée dans le noir sur un écran qui fournit de bons contrastes, pas sur la télé du salon en plein jour, je n'ai donc pas besoin de booster artificiel de dynamique.
Le film était très lisible sur mon 70" y compris et surtout dans ses scènes nocturnes qui occupent bien 9/10eme du contenu hors générique de fin...
chicken run
 
Messages: 3054
Inscription: 18 Aoû 2002 10:29
Localisation: The not too distant future...
  • offline

Message » 24 Déc 2017 11:56

Je vois pas trop le rapport entre le visionnage dans le noir et le Hdr... Le hdr tu l'apprécies surtout quand par exemple le perso se tourne vers toi et te fout sa maglite direct dans les yeux, ou les explosions, où le feu, les effets de lumière (les gyrophares) etc. Et encore, le hdr de netflix est bien moins marqué que d'autres sources.

J'étais très dubitatif sur l'apport du hdr au départ. Mais après y avoir gouté sur ma tv bien réglée (une 65" qui va titiller les 1500nits) et surtout avec des sources qui l'utilisent correctement, c'est devenu une évidence qui ne peut être reproduite sur un diffuseur non Hdr, quels que soient les réglages que tu peux faire entre couleur/contraste/luminosité.
Mr Eric
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 27477
Inscription: 19 Mai 2004 10:33
Localisation: GT Xbox One = Gugusse
  • offline

Message » 24 Déc 2017 13:49

Le rapport c'est que même si le scénario tournent en boucle et les acteurs aussi, ils ne passent quand même pas 1h57 dans le noir avec une lampe torche à la main et que ça m'apparait moins comme une évidence que toi de devoir dépenser 3000 euros dans un téléviseur pour profiter des effets d'éblouissements d'une malheureuse lampe torche pendant 2mn30 d'un film qui n'en sera pas meilleur pour autant... :-?
C'est la dégringolade critique apparemment autour de ce nanard... Dommage il y avait pourtant un énorme potentiel ! :o

Un topic arena a été ouvert autour du HDR, je t'invite à y partager tes impressions :bravo:
chicken run
 
Messages: 3054
Inscription: 18 Aoû 2002 10:29
Localisation: The not too distant future...
  • offline

Message » 25 Déc 2017 11:00

Topic très intéressant que je m'en vais lire en profondeur ;)

Pour la tv, je ne l'ai pas prise sp3ecifiquement pour le hdr, ni même pour la 4k, mais avant tout parce que je voulais un écran plus grand. C'est donc du bonus (choisi quand même avec un minimum de soin en particulier pour la partie jeu video ou l'impact du hdr est très important, bien plus que pour les films).
Mr Eric
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 27477
Inscription: 19 Mai 2004 10:33
Localisation: GT Xbox One = Gugusse
  • offline

Message » 30 Déc 2017 13:54

vu hier soir vraiment pas mal ce film..
alvador
 
Messages: 6754
Inscription: 01 Oct 2006 17:37
  • offline

Message » 01 Jan 2018 9:19

Deux articles intéressants autour de ce film qui est bien parti pour être sacré nanard de l'année 2017... :-?

Tout d'abord un article sur la question du financement un sujet bien obscur sur lequel Netflix communique assez peu en écho à mes réflexions très pertinentes sur ce sujet (voir début de ma critique)
"Comme l’explique Variety, si on multiplie ces 11 millions par le prix d’un billet de cinéma aux Etats-Unis (une dizaine de dollars), Bright aurait donc pu remporter 100 millions de billets verts pour son premier week-end d’exploitation. Mais encore une fois, le système par abonnement vient biaiser ce résultat."

Puis un article connexe sur la réception glaciale du film par la critique en opposition avec le très bon accueil du public (tiens curieux... quand les gens ne payent pas ils n'en disent pas du mal !! :lol: ) et cette réflexion intéressante :
"Ecoutez les gens. Cette campagne de dénigrement à l’encontre de Bright n'arrive pas par hasard. Si le film marche, cela change les perspectives de l'industrie du cinéma. Des films à gros budgets qui ne sortiront pas en salles, directement sur Netflix"

Sans commentaires. :-?
chicken run
 
Messages: 3054
Inscription: 18 Aoû 2002 10:29
Localisation: The not too distant future...
  • offline

Message » 01 Jan 2018 9:41

pour info il y a déjà un topic dédié pour la critique artistique du film dans la section 7eme art=> oe-7eme-art/bright-will-smith-2017-netflix-t30081602.html
Avatar de l’utilisateur
Darkhan
Membre d'Honneur - Administrateur Forum Œuvres & Multimédia
Membre d'Honneur - Administrateur Forum Œuvres & Multimédia
 
Messages: 25818
Inscription: 25 Mai 2008 9:32
Localisation: Toulouse
  • offline


Retourner vers 4K Ultra HD, Blu-ray & VOD

 
  • Articles en relation
    Dernier message