Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 11 invités

Musique enregistrée : BLURAY, CD & DVD musicaux, interprètes...

Artistes recommandés en jazz

Message » 14 Fév 2007 15:31

Voici une liste établie par Jamey Aebersold (musicien réputé et formateur de jazz) sur les artistes qu'il est recommandé d'écouter pour un musicien, mais c'est aussi valable pour le mélomane :wink:

http://www.jazzbooks.com/miva/documents/handbook/07_suggested_listening.pdf

Il y a qqs français dans le lot....


jacques
TMS
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 4789
Inscription Forum: 31 Mar 2004 2:22
Localisation: Ile de France / 77
  • offline

Annonce

Message par Google » 14 Fév 2007 15:31

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 14 Fév 2007 23:35

Je suis un peu hermétique à ce genre de liste. Ca n'a guère de sens. C'est une liste qui tente d'être le plus exhaustif mais qui ne dit rien de plus. Quel est l'objectif pour un musicien de connaitres à la limite tout ces musiciens ? Est-ce qu'il apréhendera mieux son art ? N'est-il pas préférable de se forger au gré de ses envies, de ses découvertes, de ce que l'on peut saisir dans une oeuvre et que l'on tente parfois de rechercher dans les influences et qu'on ne fait que découvrir autre chose d'innattendue. Je crois que n'arrivera jamais à tout saisir et c'est pas là l'essentiel. C'est d'abord de donner du sens à sa propre démarche qui fait que l'on va apprécier tel ou tel artiste, et que dans l'oeuvre on va peut-être y voir des choses que d'autres ne verront pas. La musique ont l'emprunte aux autres mais pas pour la reproduire mais pour se l'appropier dans la singularité de sa propre histoire. Sinon, le dictionnaire du Jazz de la collection bouquins chez Laffont, c'est pas mal.
dvdpl
 
Messages: 97
Inscription Forum: 25 Jan 2007 15:45
  • offline

Message » 15 Fév 2007 13:21

dvdpl a écrit:Je suis un peu hermétique à ce genre de liste. Ca n'a guère de sens. C'est une liste qui tente d'être le plus exhaustif mais qui ne dit rien de plus. Quel est l'objectif pour un musicien de connaitres à la limite tout ces musiciens ? Est-ce qu'il apréhendera mieux son art ? N'est-il pas préférable de se forger au gré de ses envies, de ses découvertes, de ce que l'on peut saisir dans une oeuvre et que l'on tente parfois de rechercher dans les influences et qu'on ne fait que découvrir autre chose d'innattendue. Je crois que n'arrivera jamais à tout saisir et c'est pas là l'essentiel. C'est d'abord de donner du sens à sa propre démarche qui fait que l'on va apprécier tel ou tel artiste, et que dans l'oeuvre on va peut-être y voir des choses que d'autres ne verront pas. La musique ont l'emprunte aux autres mais pas pour la reproduire mais pour se l'appropier dans la singularité de sa propre histoire. Sinon, le dictionnaire du Jazz de la collection bouquins chez Laffont, c'est pas mal.


+1

la liste est bien trop exhaustive, et l'intérêt de recommander une écoute est de la situer dans le temps dans le style et de situer ce qui en fait l'originalité et l'intérêt...excellente recommandation que le dictionnaire du Jazz dans la collection Bouquins :wink:
blounote
 
Messages: 4817
Inscription Forum: 11 Juin 2002 18:08
Localisation: 40 - DAX
  • offline

Message » 15 Fév 2007 23:52

Exhaustive ? même pas... Cette liste est complètement américano-américaine : c'est un annuaire des musiciens ayant eu un certain niveau d'audience aux usa (incluant les quatre frenchies cités). Jazz européen ? quoi, ça existe, ça ?

Trop longue, oui, et sans aucun intérêt assurément : des noms, des tas de noms, oui et alors ?, ça représente des milliers de disques, tous les styles connus ou presque, on prend quoi ?...

Allez voir le site de Nautil (http://nautilmusique.free.fr/, cité dans son post JAZZ_CD_Llisting), c'est encore une autre approche, complémentaire de celle de blounoute.

Si blounote propose très justement (comme toujours) des recommandations "argumentées", Nautil propose sans prétention tout simplement ce qu'il aime, mais accompagné de ce qu'il a trouvé comme commentaires émanant de personnes tierces "qualifiées". C'est la démarche que je trouve la plus constructive : si on connait quelques références dans une telle liste, on comprend vite les goûts de son auteur, et on peut alors y trouver de nouveaux horizons et évoluer de proche en proche...
bradest
 
Messages: 579
Inscription Forum: 16 Oct 2004 16:40
Localisation: Cachan (94)
  • offline

Message » 07 Mar 2007 16:55

Cette liste peut être utile ds certains cas. Comme les autres.
Comme je l'expliquais ds un autre post, une liste n'a pas d'intérêt en soit. C'est d'autant plus vrai pour le jazz.

Cet univers musical possède de nombreuses familles qui ont un son et une identitée propre. Ces courants correspondent aussi à des époques particulières. Si l'on ne connait pas un miminum l'histoire du jazz (et le son qui correspond à l'poque), c'est pas la peine de lire des commentaires de gens "qualifiés". On ne sera pas davantage avancé.

Par ailleurs, et pour les débutants, je pars tjs du principe qu'il faut commencer avec des musiciens qui joue d'un instrument qu'on apprécie naturellement. Si on a horreur de la flute, on aura du mal a écouter et apprécier un album d'Hubert Laws, un des maîtres du genre.

Tout ca pour dire, qu'elle a les défauts de ses qualités cette liste. Utile et inutile. Quant à savoir si elle est représentative du jazz ou pas, c'est une autre histoire mais il ne faut pas oublier que les plus grands jazzmen ne st ni japonais, ni hollandais mais bien américains.
(NB : le jazz made in EU c'est bien mais faut quand même pas oublier l'essentiel. Ca me fait penser aux gens qui se pament devant Krall/Barber & co et qui connaissent à peine Vaughan ou Ella).

Je vs conseille dc de l'imprimer et de la garder dans un coin car elle vs aidera aussi, comme les autres, à progresser dans le jazz mais sortie de son contexte ce catalogue est d'un intérêt plus limité.

Signé : un amateur de jazz depuis 25 ans
jon shaft
 
Messages: 727
Inscription Forum: 21 Oct 2002 13:34
  • offline

Message » 07 Mar 2007 21:05

[quote]Ca me fait penser aux gens qui se pament devant Krall/Barber & co et qui connaissent à peine Vaughan ou Ella[code]

Là j'approuve.

Par contre, si je suis évidemment d'accord avec vous sur l'importance du jazz aux Etat-Unis, fondation oblige, j'aurais une position plus relative sur le jazz européen qui n'est sans doute pas à sous estimer. Je crois volontier que si des courants musicaux peuvent émerger dans certains contextes, pour autant ils n'appartiennent pas à leur promoteurs comme n'appartient pas les emprunts que ceux-ci ont pu faire à d'autres. C'est un univers où le jeu des influences me semblent primordiale. Qu'aurait été Django Reinhardt sans l'influence du jazz aux états-unis ? En même temps ce n'est pas çà qui l'a fait ? Est-ce que certains musicens de Jazz (Miles Davis) auraient pu faire ce qu'ils ont fait sans un public européen et français en particulier qui étaient disposé à les écouter ? Il y a me semblent-il une histoire dont les interactions sont sans doutes beaucoup plus importantes.

Ils restent néanmoins qu'il y a de très grands musiciens de jazz aux état-unis, évidemment plus nombreux mais j'avoue aussi, apprécier le travail d'un Michel Portal par exemple pour ne citer que lui, mais il y en a tant d'autres et leur forte contribution à cet univers si divers.
dvdpl
 
Messages: 97
Inscription Forum: 25 Jan 2007 15:45
  • offline

Message » 07 Mar 2007 22:14

Je ne minore pas la qualité du jazz made in EU. Adolescent, j'allais au festival du jazz EU au Mans (il n'y a pas que les rillettes et les 24h) écouter des groupes qui sortaient de (plus ou moins) nul part.

Le jeu des influences marche ds les deux sens mais il ne faut pas oublier les fondamentaux. C'était le sens de ma remarque. Comme en littérature ou en peinture.

Le jazz est bon (ou mauvais) d'où qu'il vienne. L'origine géographique n'est pas un gage de qualité et les musiciens ricains (même les plus connus) ont produits des daubes pour remplir les caisses.

Après, la France a tjs joué un rôle particulier ds le jazz. Notre pays a ouvert les bras aux musciens noirs alors même qu'ils souffraient de la ségrégation. Miles (pour reprendre cet exemple) a (je crois) jamais oublié que notre pays l'a accueillit d'abord comme un homme. Et ausi comme une star. Comme Bechet, Amstrong et tant d'autres.

Perso, j'adore (aussi) le jazz jap même si ces musiciens ne font que perpétuer l'héritage. Après tt si c'est bien fait et si le plaisir est là. J'écoute aussi parfois Krall & co mais puisque le sujet de départ est "la découverte de cet univers", je crois qu'il est plus "constructif" d'écouter (d'abord) Ella, Billie, Dina ou Sarah avant les chanteuses à la mode.
Loin de moi l'idée de dire que c'était mieux avant mais il faut parfois remettre les choses à leur place.
Et puis comme je le dis souvent, on a le droit de ne pas tt aimer ds le jazz. Mais de là à faire n'importe quoi...
Dernière édition par jon shaft le 07 Mar 2007 22:39, édité 1 fois.
jon shaft
 
Messages: 727
Inscription Forum: 21 Oct 2002 13:34
  • offline

Message » 07 Mar 2007 22:35

On est parfaitement d'accord.

J'aime aussi écouter Diana Krall parce que les arrangements son très bons, que ca passe bien, mais çà ne remplace pas Ella, en particulier avec Louis Amstrong.

ET puis le talent c'est effectivement autre chose. Il suffit pour s'en convaincre d'écouter "The look of love" version Diana Krall et celle de Shirley Horn (admirable).
De même que j'aime bien écouter Lisa Ekdahl et sa voix si surprennante sur un répertoire jazz, Bossa, mais il y a eu Blossom Dearie (année 50) et avec Ray Brown à la contrebasse et Kenny Burrel à la guitare, c'est quand même autre chose.
dvdpl
 
Messages: 97
Inscription Forum: 25 Jan 2007 15:45
  • offline


Retourner vers Musique enregistrée : BD, CD & DVD

 
  • Articles en relation
    Dernier message