Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 7 invités

Musique enregistrée : BLURAY, CD & DVD musicaux, interprètes...

Black Music Club : Hip-Hop, Soul, R&B, Funk, Blues, Reggae

Message » 26 Aoû 2008 20:33

Comme je l'indiquais " Liquid Sword" est le second album de Genius. Son premier album s'intitule " Words from a genius" et date de la période pré- WU TANG au début des années 90'.
Concernant "Immobilarity" de RAEKWON, je fus franchement décu... Il faut dire que "Only built for a cuban link" avait mis la barre tres haute et avait sucité une grosse attente pour le second album. Mais grosse déception pour moi à part 3 ou 4 titres comme "Sneaker" produit par PETE ROCK ou "the table". GHOSTFACE est absent alors que l'alchimie entre les 2 rappeurs est magique et RZA est je crois quasi absent de la production...
Concernant " Beneath the surface" de GZA, il s'agit d'un excellent album, très réussi mais en dessous du mythique "Liquid Sword".
Le cas de RZA as BOBBY DIGITAL est un peu particuliers... Certain de ses morceaux recellent de créativité mais pour certain je n'accroche pas à la démarche...J'attend le premier album de RZA dans la verve d'" Afro Samurai" , sans son costume de BOBBY.
Les albums que tu cites sont tres bons surtout le premier de KILLARMY et de SUNZ OF MAN. L'album de CAPPADONNA est excellent avec une grosse présence du WU, les suivants seront à peine audibles...
J'ai connu REMEDY comme toi sur "Never Again", bon morceau mais il ne m'a pas inscité à decouvrir l'album qui suivra.
Pour Compléter la sélection, je rajouterais l'album de WU SYNDICATE et de MATHEMATICS pour les connaisseurs. Quelques maxi de groupes satellites comme SHABBAZ THE DISCIPLE ou KGB m'avaient aussi fait grosse impression...
C'était l'époque ou le WU TANG CLAN controlait sans partage le rap US 8)
xerxes10
 
Messages: 300
Inscription Forum: 31 Juil 2008 15:36
Localisation: Bordeaux
  • offline

Annonce

Message par Google » 26 Aoû 2008 20:33

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 26 Aoû 2008 21:42

Effectivement Words From A Genius est bien le 1er album de GZA, comme quoi on peut encore en apprendre sur des sujets que l'on pense maîtriser, merci Xerxes pour cette info.
Si tu ne l'a pas cité dans tes préférences c'est qu'il ne vaut peut-être pas la peine d'être connu? J'ai vu qu'il était sorti en 91', il doit sonner très vieux! Etait-ce déjà RZA à la prod? Il a été réédité en 2006 avec une nouvelle pochette et quelques bonus en plus, je me souviens maintenant l'avoir croisé dans les bacs mais j'ai toujours cru que c'était une mauvaise mix-tape comme il en sort pas mal.

J'attaque la soirée WestCoast (avec THE GAME et ICE CUBE en maîtres de cérémonie), je vous ferais un petit CR dessus...
musik
 
Messages: 942
Inscription Forum: 01 Mai 2008 17:48
Localisation: de la planète Mars...
  • offline

Message » 27 Aoû 2008 9:23

Le premier disque de GZA n'est pas super, il sonne beaucoup (trop) old school à mon gout. Il s'agit de la période pré-WU et donc aucun des membres n'est présent, que ce soit en featuring ou à la prod. De mémoire, je crois que Easy Mo Bee fait quelques prods notamment sur le meilleur morceau "life of a drug dealers" mais sans plus...Easy Mo Bee est un producteur peu connu mais je rappelle qu'il a fait une grosse partie de "Ready to die" de B.I.G.
Voili Voualou :)
xerxes10
 
Messages: 300
Inscription Forum: 31 Juil 2008 15:36
Localisation: Bordeaux
  • offline

Message » 27 Aoû 2008 13:09

Bonjour,

De rare achat pour moi en hip hop mais toujours sur un coup de coeur.

Un grand : Saul Williams. Découvert lors de son dernier concert au Moulin Marseille durant la sortie de son deuxiéme CD. Un souvenir mémorable d'un type accompagné de son DJ et qui par son carisme et son talent a donné un concert magnifique. Un grand souvenir.

Son dernier CD the inevitable rise and liberation of niggy tardust !.
Trent Reznor à la musique, une reprise de Sunday bloody sunday du consortium immobilier U2 et de list of demands du précédent CD. L'homme est en colére, revendique et le ton de s'est durcit.
Disque excellent.
Le 26 septembre à Marsatac / Marseille.

http://www.saulwilliams.com/

Francois :wink:
frgirard
 
Messages: 7581
Inscription Forum: 05 Fév 2005 13:21
  • offline

Message » 27 Aoû 2008 14:25

frgirard a écrit:Bonjour,

De rare achat pour moi en hip hop mais toujours sur un coup de coeur.

Un grand : Saul Williams. Découvert lors de son dernier concert au Moulin Marseille durant la sortie de son deuxiéme CD. Un souvenir mémorable d'un type accompagné de son DJ et qui par son carisme et son talent a donné un concert magnifique. Un grand souvenir.

Son dernier CD the inevitable rise and liberation of niggy tardust !.
Trent Reznor à la musique, une reprise de Sunday bloody sunday du consortium immobilier U2 et de list of demands du précédent CD. L'homme est en colére, revendique et le ton de s'est durcit.
Disque excellent.
Le 26 septembre à Marsatac / Marseille.

http://www.saulwilliams.com/

Francois :wink:




C'est un artiste que je ne connais pas mais je sais qu'on en dit le plus grand bien. Il me semble que c'est quelqu'un de très engagé socialement, un "rappeur à texte".
Je vais y jeter un coup d'oeil attentif.
Merci Francois :wink:
xerxes10
 
Messages: 300
Inscription Forum: 31 Juil 2008 15:36
Localisation: Bordeaux
  • offline

Message » 27 Aoû 2008 23:28

Salut François!

Ça fait un mois que j'hésite à prendre cet album!!! Chaque passage chez mon disquaire du coin je m'arrête devant cette pochette et me dis "allez, peut-être la prochaine fois". Je crois que j'attendais l'élément déclencheur! Ce sera peut-être toi... et ce concert à Marsatak, j'y serais pour sûr!

J'ai découvert SAUL WILLIAMS en 98' avec le film SLAM dans lequel il joue le premier rôle, film que je conseil à tous ceux qui ne l'ont pas vu, réalisé par Marc Levin, une pure merveille: comment sortir de la spirale de la violence par la seule force de l'amour et de la passion (en l'occurrence le Rap et la Poésie, donc le Slam). La B.O est d'ailleurs excellente avec des gros morceaux de BIG PUN (feat. NEXT, prod. by KAY GEE), NOREAGA, MOST WANTED (feat. & prod. by PRAS des FUGEES), Q-TIP, DEAD PREZ, MOBB DEEP, TEKITHA (feat. CAPPADONNA, prod. by MATHEMATICS), BRAND NUBIAN, FLIPMODE SQUAD... Que du lourd!!!

Pour revenir à SAUL WILLIAMS, ce qui m'a toujours fait hésiter c'est le fait qu'on ne parle que de ses textes, jamais de sa musique. Il faut dire que je suis avant tout porté sur le son (qui représente minimum 80% de l'intérêt que je vais porter à un morceau, les autres 20% sont pour la voix, le flow, et les textes).
Qu'est-ce que vaut SAUL WILLIAMS musicalement? François, comment tu décrirais sa musique en quelques mots?

Merci :D
musik
 
Messages: 942
Inscription Forum: 01 Mai 2008 17:48
Localisation: de la planète Mars...
  • offline

Message » 28 Aoû 2008 8:00

Bonjour,

Ce qui est trés fort chez lui, c'est la fusion voix, rythme, musique. Une urgence transparait aussi qui donne une grande intensité à son interprétation.
Il est classé dans las bac Hip hop mais il couvre un large panel de la musique noir : soul, funk, hip hop...

Niggy Tardust est plus "rentre dedans". Le précédent fait plus dans le subtile. Les deux sont à écouter. Je ne connais pas Améthyste, introuvable pour le moment.

Francois :wink:
frgirard
 
Messages: 7581
Inscription Forum: 05 Fév 2005 13:21
  • offline

Message » 28 Aoû 2008 11:51

musik a écrit:

Pour revenir à SAUL WILLIAMS, ce qui m'a toujours fait hésiter c'est le fait qu'on ne parle que de ses textes, jamais de sa musique. Il faut dire que je suis avant tout porté sur le son (qui représente minimum 80% de l'intérêt que je vais porter à un morceau, les autres 20% sont pour la voix, le flow, et les textes).
Qu'est-ce que vaut SAUL WILLIAMS musicalement? François, comment tu décrirais sa musique en quelques mots?

Merci :D



Pour moi aussi le son d'un morceau représente 70% de l'intérêt de celui ci, 25% pour le flow et la voix et 5% pour les textes (quand j'arrive à comprendre...). Il est vrai que le rap US reste en général "pauvre" au niveau des textes mais il existe biensur des exceptions: COMMON, TALIB KWELI, NAS, SCARFACE... Dans ce cas le fais de ne pas maitriser la langue peut s'avérer être un point positif car on se concentre plus sur "la musicalité " : la production + la présence du MC sur le morceau "how it sounds".
Un des mes premiers reflexes est d'ailleurs de regarder qui est la prod car une bonne prod avec un mc moyen ca le fait plus que l'inverse. Attention je parle bien de rap US,car ma démarche pour le rap Francais (que j'ecoute tres peu à part IAM...) est l'inverse..
Voilà pourqoi mon artiste preféré est un producteur ( de légende) j'ai nommé: DJ PREMIER :wink:
xerxes10
 
Messages: 300
Inscription Forum: 31 Juil 2008 15:36
Localisation: Bordeaux
  • offline

Message » 28 Aoû 2008 23:30

GOD DAMN !!! Tu nous livre là une grosse nouvelle... PRIMO, ton artiste préféré... J'adhère complètement, respect maximum!!!

Remarque, je tape aussi dans la production pour le mien...

J'ai nommé: RZA a.k.a BOBBY DIGITAL

Image

...mais ça, je pense que vous deviez certainement vous en douter :wink:
musik
 
Messages: 942
Inscription Forum: 01 Mai 2008 17:48
Localisation: de la planète Mars...
  • offline

CR: THE GAME "LAX"

Message » 29 Aoû 2008 1:15

Voici donc le troisième album de THE GAME, après une arrivée fracassante sur le marché en 2005 avec The Documentary lancé par DR. DRE et 50 CENT (à l'époque où il était encore capable de faire des choses de qualité, oui, il n'a pas fait que de la m....), après un deuxième album en demi-teinte titré Doctor's Advocate, il nous revient avec son troisième opus intitulé LAX (nom de l'aéroport de Los Angeles, sa ville d'origine):

Image

1. Intro. DMX en prêcheur chrétien qui dicte ses prières comme il s'est si bien le faire, accompagné d'un petit piano et de quelques cymbales, ça lance bien l'album...
2. LAX Files. Excellent 1er morceau construit sur un beat sec et saccadé à base de riff de piano, de violon et bouclé par une pure sirène westcoast pour finir. On reconnait bien là la patte de J.R. ROTEM à la production, simple mais efficace, THE GAME is back!!!
3. State Of Emergency feat. ICE CUBE. Le morceau commence par les fameux "ghetto bird" de Los Angeles, ces hélicoptères de la police qui survolent constamment les quartiers. Hommage à ICE CUBE, qui s'occupe du refrain, et son classicisme Ghetto Bird (Lethal Injection 93'). J.R. ROTEM est de nouveau l'architecte de ce superbe Ghetto Bird version 2008. Ambiance "course poursuite", on est dedans, les sirènes synthétisées nous régalent encore une fois à chaque refrain!
4. Bulletproof Diaries feat. RAEKWON. On fait un break après un début très convainquant, un peu moins bon cette fois-ci mais le refrain un peu décalé fait bien son boulot et RAEKWON aussi. Produit par JELLYROLL, plutôt méconnaissable, lui qui a l'habitude de nous sortir des gros sons bien ronds manière westcoast... Plutôt plat cette fois-ci...
5. My Life feat. LIL WAYNE. Ahhh ce LIL WAYNE, on aime ou on aime pas, moi j'adore! Ce flow et cette voix chaotique du fils spirituel de BABY "BIRDMAN" et CASH MONEY, à base de "voice coder" (qu'il affectionne particulièrement depuis son Carter III), beau morceau! Merci encore à COOL & DRE pour cette prod!
6. Money. On continu avec du gros, une production qui tant vers la côte Est, puissant, prenant, on sent du sérieux dans les textes... Une petite balade à New-York qui fait du bien...
7. Cali Sunshine feat. BILAL. Retour au source obligatoire, et retour à Cali, soleil oblige, morceau joyeux, assez particulier mais qui se laisse bien écouter. Ce bon vieux NOTTZ (ancien producteur fétiche de BUSTA RHYMES et du FLIPMODE SQUAD, à l'origine de morceaux exceptionnels!) arrive toujours à nous concocter des bons petits plats, même si il n'a plus la prestance d'antan.
8. Ya Heard feat. LUDACRIS. Quand le wescoast sonne bizarre... Les basses gonflées d'hélium sont bien là, les synthés distordus aussi, mais il manque un petit quelque chose, peut-être trop space... On peut pas toujours assurer monsieur NOTTZ!
9. Hard Liquor. Pour cette interlude on fait une pause dans un liquor store (vendeur d'alcool) des quartiers de L.A., avec des latinos...
10. House Of Pain. Morceau moyen, une guitare électrique lancinante en guise de mélodie, j'adhère pas trop, je zappe...
11. Gentleman's Affair feat. NE-YO. Plus mon style. Un petit riff de piano bien aigu en fond. Un bon beat efficace préparé par notre ami J.R. ROTEM (qui fait penser à du DR.DRE). C'est pas nouveau mais ça passe très bien. On sent le début d'une montée en puissance...
12. Let Us Live feat. CHRISETTE MICHELLE. Ahhh... Sacré SCOTT STORCH! Toujours capable du meilleur avec cette superbe production dont le riff et le beat font penser à un vieux morceau de ERIC B. & RAKIM, mais attention il n'est pas question là de dépoussiérer un vieux tube, au contraire ça respire le nouveauté, c'est frais, épuré et efficace, THE GAME pause sa voix avec aisance et son flow glisse parfaitement bien, l'émotion est au rendez-vous, la voix de CHRISETTE MICHELLE nous régale. On en veut encore...
13. Touchdown feat. RAHEEM DEVAUGHN ...et on en a encore... de l'émotion. Excellent morceau. 1500 OR NOTHING à la production, je ne connaissait pas mais il assure. RAHEEM DEVAUGHN apporte sa touche soul. Bonne basses synthétisées, guitare légère, ambiance sexy... on pourrait être au bord de la plage, cheveux au vent avec sa douce (ou sa "bi-atch")... On monte bien en puissance depuis quelques chansons, c'est bon signe!
14. Angel feat. COMMON. BINGO!!! Alors là, attention!!! Enorme tuerie, mon préféré pour l'instant! COMMON et THE GAME assure la sauce sur la prod d' un très grand KANYE WEST (il ne s'arrêtera donc jamais... tant mieux!). Funky, psychédélique, suave et sexy! La créativité est de rigueur et le groove à son top niveau... Frissons assurés... On sent qu'on tient là peut-être le meilleur titre de l'album.
15. Never Can Say Goodbye feat. LATOYA WILLIAMS. Il ne s'arrête plus, et malgré le traumatisme lié au précédent morceau, on se délecte de ce petit son. Beat et piano classique (encore une fois manière DR. DRE), avec la voix de LATOYA WILLIAMS sur le refrain. Pas mal du tout. Mais on commence à se dire que le meilleur est derrière...
16. DOPE BOYS feat. TRAVIS BARKER. On reste dans l'efficace avec cette nouvelle prod de ce 1500 OR NOTHING, confirmation qu'il sait faire des sons celui-là, à retenir! Un peu plus lourd et violent que Touchdown mais entrainant, on se laisse bien prendre: Dope Boys in a builtding...
17. Game's Pain feat. KESHIA COLE. C'est le moment nostalgie, il nous avait déjà fait le coup dans The Documentary, histoire de THE GAME et du Hip-Hop pour ce morceau sans prétention mais qui fonctionne bien tout de même.
18. Letter To The King feat. NAS. On fini en beauté avec cette chanson qui transpire la soul, un son concocté par HI-TEK comme on l'aime. On a la confirmation que NAS et THE GAME ensemble: c'est du lourd (voir CR de NAS par Feeldabeat précédemment). La profondeur du sample et l'émotion est au rendez-vous. Sa sonne parfaitement bien et on ferme les yeux... Idéal pour finir.
19. Outro de DMX pour boucler la boucle...

Conclusion: Ce LAX surprend, en ces temps de pénurie côté Hip-Hop, il sort indéniablement du lot. Cohérent dans l'ensemble, avec un ou deux peut-être mauvais morceaux, on a surtout droit à de belles perles (Angel...). On sent le travail, il n'est pas question ici d'un album bâclé, les productions sont à la hauteur (il n'a pas fait appel à n'importe qui!), pas mal diversifiées, quelques fois basiques, quelques fois créatives, et souvent musicales. THE GAME avec sa voix et son flow reste lui aussi toujours efficace, toujours parfaitement posé sur les morceaux.
Oui je vous conseil de vous procurer cet album, qui comme le dernier NAS assurera de longues heures d'écoute... Avec beaucoup de plaisir... A n'en pas douter.

Bonne nuit+++
musik
 
Messages: 942
Inscription Forum: 01 Mai 2008 17:48
Localisation: de la planète Mars...
  • offline

Message » 29 Aoû 2008 14:08

SUPERBE boulot Amigo!
Dès que j'aurais mon ampli, je prendrai la relève!
xerxes10
 
Messages: 300
Inscription Forum: 31 Juil 2008 15:36
Localisation: Bordeaux
  • offline

Message » 29 Aoû 2008 23:34

E.KLIPS DA HUSTLA - Win lose or Draw.

Un album de gangsta rap, avec une petite bombe track 05 - Who Don't Know Dat "07". Des instrus typique du genre qu'elles soient rapides ou lentes il pose terriblement dessus, tout n'est pas bon dans l'album mais c'est un artiste à suivre. Il y a en écoute, sur son myspace, 4 nouveaux morceaux qui annoncent une grosse bombe à venir.

Image

Pour l'ecoute de l'album c'est ici :

http://www.emusic.com/album/Win-Lose-or ... 95198.html

Son profile myspace :

http://profile.myspace.com/index.cfm?fu ... =105026855
Kaotech
 
Messages: 3020
Inscription Forum: 02 Aoû 2006 11:46
Localisation: 78
  • offline

Message » 30 Aoû 2008 12:43

Intéressant Kaotech, je ne connaissais pas ce E.KLIPS.

J'ai fait un petit tour sur les deux liens pour me faire une idée. Du son westcoast à la sauce sudiste, plutôt épuré et assez électronique, qui fait un peu penser parfois à du Master P.
Je ne suis pas trop adepte de ce style là à l'origine, mais je sais qu'on peut y trouver des petites perles, surtout quand ça sonne plus west que south! J'ai d'ailleurs été interloqué par ce It'z 2 Late To Hate dispo à l'écoute sur son Myspace, ça c'est le son que j'aime! J'ai bien aimé aussi Win Lose Or Draw Part 1 sur l'album éponyme, et effectivement Who Don't Know Dat est pas mal non plus!

Affaire à suivre...
musik
 
Messages: 942
Inscription Forum: 01 Mai 2008 17:48
Localisation: de la planète Mars...
  • offline

Message » 30 Aoû 2008 19:10

ndi a écrit:Le live de black uhuru se nomme tear it up.
L'equivalent du Showcase en CD est celui ci :
http://www.amazon.fr/Black-Uhuru/dp/B00 ... 808&sr=8-5

Les albums autres que ceux que je t'ai cité sont tout de meme d'un moindre interet... mais c'est mon humble avis...

Le groupe Black uhuru etait le laboratoire musical de sly & robbie, et malheureusement le style a ensuite quelque peu dérapé.

Bonne ecoute

Ça y est ndi je possède enfin ce fameux Showcase de BLACK UHURU:

Image

Confirmation qu'il s'agit bien d'un excellent album, on reconnaît bien la patte dub de SLY&ROBBIE.
Soulignons par la même que cet album sonne dans l'ensemble particulièrement dub! De très haut niveau, mais dub.
Pour ce qui ne connaissent pas trop et qui ont l'habitude d'écouter du Bob, ou du reggae roots classique et conventionnel, ils pourraient être un peu dérouté.
Sinon, je rejoint maintenant ndi (merci pour l'info!), cet album est à découvrir absolument! Même si je garde pour l'instant une petite préférence pour Chill Out et son magnifique Right Stuff, ahhh... les goûts et les couleurs...

"Leaving To Zion..."+++
musik
 
Messages: 942
Inscription Forum: 01 Mai 2008 17:48
Localisation: de la planète Mars...
  • offline

Message » 30 Aoû 2008 21:26

Et hop ! ça manque encore par ici : une super compile du son Afro-Rock et Fuzz-Funk de la scène nigériane des 70's :

Image

ça groove ! :D
lapaille
 
Messages: 2108
Inscription Forum: 29 Sep 2007 16:23
Localisation: Eslapion du 93
  • offline


Retourner vers Musique enregistrée : BD, CD & DVD

 
  • Articles en relation
    Dernier message