Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Domimag et 22 invités

Musique enregistrée : BLURAY, CD & DVD musicaux, interprètes...

CD Jazz 1930-1969 : Les bonnes prise de sons...et les autres

Message » 02 Mai 2010 21:18

enigmatik a écrit:
screw_squirrel a écrit:Bon, je te laisse à tes enregistrement "Parfait" et malheureusement bien souvent sans âme... De toute manière cette salve je l'ai bien mérité ça m'apprendra à vouloir partager ma passion de la musique sans me rendre compte ou j'avais mis les pieds!
Merci de la leçon et bon dimanche :wink:


Bonjour screw,

corsario ne voulais pas te heurter par son intervention, tu n'es pas loin du compte en parlant d'ayatollah, dans le sens premier, càd qu'il est un peu expert dans ce domaine. Expert non pas par titre mais plutot par ses intervention et ses nombreuses écoutes comparatives.
Ayatollah parfois dans le sens plus occidental, çàd qu'il est parfois intransigeant, mais j'ai envie de dire comme tous les passionés qui vivent leur passion et ont envie de la partagé.

il n'y avait rien de personnel, et tu as le droit de ne pas etre d'accord, certains l'ont fait et sont toujours en vie :wink:
il peut etre intransigeant mais reconnait aussi ses erreurs de jugement. si si c'est arrivé ! il suffit de relire sa prose sur le SACD.

en tout cas puisque tu es amateur de jazz tes posts sont les biens venus dans la rubrique coup de coeur jazz..
je suis à l'affût mon porte monnaie moins mais c'est un autre problème


edit: ta réponse est intervenue entre temps...

J'ai bien compris que corsario est un passionné, comme nous tous je pense non? 8) :wink:
Son approche par comparaison systématique est intéressante et je respecte le "travail" qu'elle demande (temps, concentration, analyse). J'ai moi même été vers ce versant il y a quelques années, j'ai même retrouver il y a peu des notes que j'avais prise à propos de certains CD (c'était avant internet), mais j'ai laissé tombé préférant consacré mon temps au plaisir d'écouter la musique tout simplement. Bien sur quand on peut allier les deux: prise de son exceptionnelle et beauté intemporelle de l'œuvre c'est mieux! :mdr:
Merci pour ton invitation dans la rubrique "coup de cœur jazz de la semaine" :wink:
screw_squirrel
 
Messages: 974
Inscription Forum: 09 Nov 2008 0:03
  • offline

Annonce

Message par Google » 02 Mai 2010 21:18

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 02 Mai 2010 21:33

screw_squirrel a écrit:J'ai bien compris que corsario est un passionné, comme nous tous je pense non? 8) :wink:
Son approche par comparaison systématique est intéressante et je respecte le "travail" qu'elle demande (temps, concentration, analyse). J'ai moi même été vers ce versant il y a quelques années, j'ai même retrouver il y a peu des notes que j'avais prise à propos de certains CD (c'était avant internet), mais j'ai laissé tombé préférant consacré mon temps au plaisir d'écouter la musique tout simplement. Bien sur quand on peut allier les deux: prise de son exceptionnelle et beauté intemporelle de l'œuvre c'est mieux! :mdr:


nos messages se sont croisés (je viens de répondre).

Mais j'en remets quand même une couche, parce qu'il ne faut pas pousser mémé dans les orties. Quand tu dis d'abord ça :

screw_squirrel a écrit:Pour ceux que cela pourrait interesser je viens de lire un post sur le forum de Steve hoffman (1) cet ingénieur spécialisé dans le re-mastering audiophile (2) ne tarit pas d'éloge sur la vague de ré-édition du catalogue Blue note en "xrcd24" mené à bien par son confrère Alan Yoshida qui a eu à sa disposition les Masters originaux analogique 2 pistes (3).
(...)
Là en ce moment j'écoute "Relaxin' with Miles Davis" il s'agit du remaster DCC Jazz 24 Karat gold disc GZS-1052 de 1994 fait par Steve Hoffman. Inutile de dire que tant musicalement que soniquement c'est un pur bonheur... 8)


puis ça :

screw_squirrel a écrit:Bon, je te laisse à tes enregistrement "Parfait" et malheureusement bien souvent sans âme...


euh.. c'est toi qui a commencé à parler d'audiophilie, pas moi.... Et à parler technique de remasterisation pour atteindre le bonheur, pas moi !!. C'est toi qui a fait croire que sans le remaster DCC de Steve Hoffman on ne peut pas profiter de la musique de Miles, pas moi ! Moi je dis que la version CD toute bête est meilleure. Alors d'où tu sors que je n'écoute que des enregistrements parfaits ?????....

Alors là donc, forcément, j'interviens, parce que c'est quand même un peu gros, et tellement, tellement fréquent. Et ensuite, quand ça tourne au vinaigre, tu viens faire ton grand seigneur au dessus de ces débats, genre "oui, oh la technique, j'en suis revenu vous savez" : "j'ai laissé tombé préférant consacré mon temps au plaisir d'écouter la musique tout simplement" :lol:

C'est une évolution supersonique : en trois posts tu changes de philosophie d'écoute, chapeau :mdr:

Et tout ça serait anodin si les versions 24K gold, DCC, XRCD, etc... ne coûtaient pas la peau des fesses.

Donc, si j'ai des éléments pour, ce n'est pas demain la veille que je laisserai dire que tel album XRCD permet d'atteindre le nirvana audiophile si ce n'est pas le cas. Pour atteindre le nirvana audiophile (et musical) il y a plein de CD à 5 € sur le marketplace d'amazon. Il suffit que l'ingé son ait bien fait son travail dès le début et que les musiciens soient doués et inspirés.
corsario
 
Messages: 2227
Inscription Forum: 01 Fév 2005 18:39
Localisation: Paris
  • offline

Message » 02 Mai 2010 22:22

corsario a écrit:Je pense que tu n'as pas du tout compris mon point de vue, qui est exactement l'inverse de celui que tu me prêtes (au moins dans ta première réponse :lol: ) :
i) je n'ai pas besoin, moi, du XRCD ou du DCC pour apprécier un enregistrement de jazz des années 50 ou 60 (relis bien ça :idee: )

Je te rassure moi non plus! Il se trouve que ceux que j'ai (peu somme toute) sont meilleurs que les versions CD classique à mon humble avis mais je ne suis pas un zélateur coute que coute de ce genre de produits m'étant fait moi-même "empapaouter" par le marketing "nouvellement remasterisé" etc...
corsario a écrit:ii) en plus, pas toujours mais souvent, le son d'un enregistrement de jazz des années 50-60 du simple CD sorti dans les années 80 est meilleur que les remasters ultérieurs (qui sont souvent trafiqués; et en plus les bandes vieillissent mal, et entre 1980 et aujourd'hui 30 ans se sont passés !!!....). Pour moi les ayatollahs ce sont ceux qui ne jurent que par les remasters XRCD, DCC, SHM, etc, et qui, en plus, disent que le résultat est trop beau, parfait, du bonheur. ce qui nous amène au point iii) :
iii) il se trouve que par dessus le marché ces enregistrements XRCD ou DCC sont parfois mauvais dans l'absolu, tout simplement parce que souvent l'enregistrement original est mauvais, ou en tout cas passable. Donc là on frise l'arnaque en utilisant des termes tels que "audiophile" (relis ton premier message ;) ) pour des choses qui n'ont rien d'audiophile !

Le problème des bandes est surtout vrai à partir des années 70 ou le "lubrifiant" qu'il y a dessus se barre en coui**e d'où le besoin de les passer au four pour pouvoir les lires dans de bonne conditions afin d'assurer le transfert analogique/numérique sans perte d'information au fur et à mesure que l'on lit les bandes.
Il est clair que ce n'est pas une remasterisation qui va faire bien sonner un enregistrement médiocre la dessus nous sommes évidement d'accord!
Pour le terme audiophile je t'accorde je ne l'ai pas bien employé pour ce CD en particulier, ce que je voulais dire c'est que cet ingénieur du son à une approche audiophile de son métier même si les bandes qui lui sont confiées ne sont pas forcement top qualité en terme d'enregistrement.
Concernant "Relaxin with Miles" libre à toi de penser que la version CD "classique" est amplement suffisante compte tenu de la qualité de l'enregistrement ou même la meilleure. Il se trouve que j'ai la version DCC que j'ai acheté en 1994 à un tarif non prohibitif et j'en suis très satisfait. :mdr:
screw_squirrel
 
Messages: 974
Inscription Forum: 09 Nov 2008 0:03
  • offline

Message » 02 Mai 2010 22:45

corsario a écrit:
screw_squirrel a écrit:Bon, je te laisse à tes enregistrement "Parfait" et malheureusement bien souvent sans âme...

euh.. c'est toi qui a commencé à parler d'audiophilie, pas moi.... Et à parler technique de remasterisation pour atteindre le bonheur, pas moi !!. C'est toi qui a fait croire que sans le remaster DCC de Steve Hoffman on ne peut pas profiter de la musique de Miles, pas moi ! Moi je dis que la version CD toute bête est meilleure. Alors d'où tu sors que je n'écoute que des enregistrements parfaits ?????....
Alors là donc, forcément, j'interviens, parce que c'est quand même un peu gros, et tellement, tellement fréquent. Et ensuite, quand ça tourne au vinaigre, tu viens faire ton grand seigneur au dessus de ces débats, genre "oui, oh la technique, j'en suis revenu vous savez" : "j'ai laissé tombé préférant consacré mon temps au plaisir d'écouter la musique tout simplement" :lol:
C'est une évolution supersonique : en trois posts tu changes de philosophie d'écoute, chapeau :mdr:
Et tout ça serait anodin si les versions 24K gold, DCC, XRCD, etc... ne coûtaient pas la peau des fesses.
Donc, si j'ai des éléments pour, ce n'est pas demain la veille que je laisserai dire que tel album XRCD permet d'atteindre le nirvana audiophile si ce n'est pas le cas. Pour atteindre le nirvana audiophile (et musical) il y a plein de CD à 5 € sur le marketplace d'amazon. Il suffit que l'ingé son ait bien fait son travail dès le début et que les musiciens soient doués et inspirés.

Tu montes vites sur tes grands chevaux dis moi! :mdr:
Pour ma part je ne trouve pas que la conversation est tournée au vinaigre, d'autant plus que sur le fond et après t'avoir relu nous sommes d'accord sur l'essentiel. => Halte au foutage de gueule des éditeurs!
Ce n'est absolument pas une posture (et encore moins une imposture) de ma part que de dire "j'ai laissé tombé (l'écoute analytique) préférant consacré mon temps au plaisir d'écouter la musique tout simplement" c'est la vérité tout simplement. :wink:
Et je ne suis pas un "Grand Seigneur" mais un mec lambda qui aime la musique un point c'est tout. Sur ce bonne nuit.
8)
screw_squirrel
 
Messages: 974
Inscription Forum: 09 Nov 2008 0:03
  • offline

Message » 02 Mai 2010 22:46

screw_squirrel a écrit:
corsario a écrit:Je pense que tu n'as pas du tout compris mon point de vue, qui est exactement l'inverse de celui que tu me prêtes (au moins dans ta première réponse :lol: ) :
i) je n'ai pas besoin, moi, du XRCD ou du DCC pour apprécier un enregistrement de jazz des années 50 ou 60 (relis bien ça :idee: )

Je te rassure moi non plus! Il se trouve que ceux que j'ai (peu somme toute) sont meilleurs que les versions CD classique à mon humble avis mais je ne suis pas un zélateur coute que coute de ce genre de produits m'étant fait moi-même "empapaouter" par le marketing "nouvellement remasterisé" etc...
corsario a écrit:ii) en plus, pas toujours mais souvent, le son d'un enregistrement de jazz des années 50-60 du simple CD sorti dans les années 80 est meilleur que les remasters ultérieurs (qui sont souvent trafiqués; et en plus les bandes vieillissent mal, et entre 1980 et aujourd'hui 30 ans se sont passés !!!....). Pour moi les ayatollahs ce sont ceux qui ne jurent que par les remasters XRCD, DCC, SHM, etc, et qui, en plus, disent que le résultat est trop beau, parfait, du bonheur. ce qui nous amène au point iii) :
iii) il se trouve que par dessus le marché ces enregistrements XRCD ou DCC sont parfois mauvais dans l'absolu, tout simplement parce que souvent l'enregistrement original est mauvais, ou en tout cas passable. Donc là on frise l'arnaque en utilisant des termes tels que "audiophile" (relis ton premier message ;) ) pour des choses qui n'ont rien d'audiophile !

Le problème des bandes est surtout vrai à partir des années 70 ou le "lubrifiant" qu'il y a dessus se barre en coui**e d'où le besoin de les passer au four pour pouvoir les lires dans de bonne conditions afin d'assurer le transfert analogique/numérique sans perte d'information au fur et à mesure que l'on lit les bandes.
Il est clair que ce n'est pas une remasterisation qui va faire bien sonner un enregistrement médiocre la dessus nous sommes évidement d'accord!
Pour le terme audiophile je t'accorde je ne l'ai pas bien employé pour ce CD en particulier, ce que je voulais dire c'est que cet ingénieur du son à une approche audiophile de son métier même si les bandes qui lui sont confiées ne sont pas forcement top qualité en terme d'enregistrement.
Concernant "Relaxin with Miles" libre à toi de penser que la version CD "classique" est amplement suffisante compte tenu de la qualité de l'enregistrement ou même la meilleure. Il se trouve que j'ai la version DCC que j'ai acheté en 1994 à un tarif non prohibitif et j'en suis très satisfait. :mdr:


OK, là je vois que tu as compris ce que je voulais dire.
De mon côté, avec ces précisions, je comprends ce que tu veux dire (qui n'est finalement pas si éloigné).
Donc on s'est compris :D

Place à la musique :wink:
corsario
 
Messages: 2227
Inscription Forum: 01 Fév 2005 18:39
Localisation: Paris
  • offline

Message » 02 Mai 2010 22:49

screw_squirrel a écrit:
corsario a écrit:
screw_squirrel a écrit:Bon, je te laisse à tes enregistrement "Parfait" et malheureusement bien souvent sans âme...

euh.. c'est toi qui a commencé à parler d'audiophilie, pas moi.... Et à parler technique de remasterisation pour atteindre le bonheur, pas moi !!. C'est toi qui a fait croire que sans le remaster DCC de Steve Hoffman on ne peut pas profiter de la musique de Miles, pas moi ! Moi je dis que la version CD toute bête est meilleure. Alors d'où tu sors que je n'écoute que des enregistrements parfaits ?????....
Alors là donc, forcément, j'interviens, parce que c'est quand même un peu gros, et tellement, tellement fréquent. Et ensuite, quand ça tourne au vinaigre, tu viens faire ton grand seigneur au dessus de ces débats, genre "oui, oh la technique, j'en suis revenu vous savez" : "j'ai laissé tombé préférant consacré mon temps au plaisir d'écouter la musique tout simplement" :lol:
C'est une évolution supersonique : en trois posts tu changes de philosophie d'écoute, chapeau :mdr:
Et tout ça serait anodin si les versions 24K gold, DCC, XRCD, etc... ne coûtaient pas la peau des fesses.
Donc, si j'ai des éléments pour, ce n'est pas demain la veille que je laisserai dire que tel album XRCD permet d'atteindre le nirvana audiophile si ce n'est pas le cas. Pour atteindre le nirvana audiophile (et musical) il y a plein de CD à 5 € sur le marketplace d'amazon. Il suffit que l'ingé son ait bien fait son travail dès le début et que les musiciens soient doués et inspirés.

Tu montes vites sur tes grands chevaux dis moi! :mdr:
Pour ma part je ne trouve pas que la conversation est tournée au vinaigre, d'autant plus que sur le fond et après t'avoir relu nous sommes d'accord sur l'essentiel. => Halte au foutage de gueule des éditeurs!
Ce n'est absolument pas une posture (et encore moins une imposture) de ma part que de dire "j'ai laissé tombé (l'écoute analytique) préférant consacré mon temps au plaisir d'écouter la musique tout simplement" c'est la vérité tout simplement. :wink:
Et je ne suis pas un "Grand Seigneur" mais un mec lambda qui aime la musique un point c'est tout. Sur ce bonne nuit.
8)


Tout à fait, cf. au dessus (nos messages n'arrêtent pas de se croiser) :mdr:
corsario
 
Messages: 2227
Inscription Forum: 01 Fév 2005 18:39
Localisation: Paris
  • offline

Message » 03 Mai 2010 8:48

Barnabex a écrit:Bonjour à tous, :wink:

Concernant Bill Evans, je possède "Danny Boy" tiré du disque Milestone000 252 184 78328. Time remembered
Je suis certain d' avoir entendu un autre enregistrement de meilleure qualité (ou une autre session ?)

Quelqu' un pour cette question de connaisseurs ? :)


Heu… bon, mais pour ma question? :oops:
a-t-il enregistré Danny Boy en public ? Par exemple Montreux ?
Barnabex
 
Messages: 1491
Inscription Forum: 07 Mar 2008 22:59
Localisation: ouest/Breizh
  • offline

Message » 03 Mai 2010 21:33

autrichon gris a écrit :

A brckalovic:

ben écoute cette RVG edition du Herbie Hancock et on reparle après, ok ?

De mon coté je vais essayer de dénicher le tien, puis je reviendrais en parler...


Je viens d'écouter la dernière version RVG. C'est simple : c'est le jour et la nuit entre la version Image et la version digipack Image sortie en 97-98.

Là, l'intérêt du remastering est absolument évident et la qualité de l'enregistrement clairement audible. Ce n'est pas seulement une question de niveau de sortie, même s'il fait un sacré bon. Ca tient surtout à la dynamique, qui possède un vrai niveau et au fait que l'enregistrement retrouve son relief naturel. Du coup, révision claire de mon appréciation pas vraiment laudative concernant l'enregistrement natif.

Et bien sûr, version digpack paru sous la collection Jazz References à éviter soigneusement. Enfin, si tu veux te faire du mal, tu peux tout de même essayer pour te faire ton propre avis.
brckalovic
 
Messages: 129
Inscription Forum: 21 Déc 2007 11:37
Localisation: paris
  • offline

Message » 15 Mai 2010 12:12

corsario a écrit:Image



Pour résumer : entre les 3 versions je préfère écouter la version CD, plus naturelle. Ensuite la version DCC, mais elle est trop trafiquée, avec des basses boostées artificiellement. La version SACD est la moins bonne : plus de duretés que sur les autres.

(...)

PS : je n'ai pas encore écouté la version RVG, mais elle ne pourra pas transcender l'enregistrement. Par contre il y a des chances que ce soit la moins pire. D'après mon expérience probablement proche du naturel de la version CD originale avec quelques défauts en moins. Et comme en plus elle n'est pas chère, c'est à mon avis la version qu'il faut choisir si on n'a pas encore l'album.



...et bien je viens d'écouter la version RVG de ce "Relaxin' with Miles", et c'est tellement proche de ce que j'ai appelé la version CD que... c'est exactement la même chose :o . Donc soit l'édition RVG est la même que l'édition originale (ça m'étonnerait), soit je me suis trompé :oops: et ce que j'ai décrit comme étant la version "CD" est la version RVG (je l'ai emprunté dans une bibli vers 2006 et à l'époque je ne m'intéressais pas à de tels "détails", donc je n'ai rien noté sur ma copie).

Entre RVG, DCC et SACD c'est donc pour le moment RVG qui est, pour moi, la meilleure version.



Une dernière version que l'ont trouve facilement dans les médiathèques, c'est le coffret de l'intégrale de ces sessions : "The Legendary Prestige Quintet Sessions", qui contient, par ordre chronologique d'enregistrement l'ensemble des pistes publiées sur ces CD :
- The New Miles Davis Quintet
- Cookin' with the Miles Davis Quintet
- Relaxin' with the Miles Davis Quintet
- Workin' with the Miles Davis Quintet
- Steamin' with the Miles Davis Quintet
(tous ces disques ont été enregistrés en trois sessions seulement, les 16 novembre 1955, 11 mai 1956 et 26 octobre 1956)

Image

Cette version a été remastérisée par Joe Tarantino en 2006.

A l'écoute on note une différence assez notable avec la version RVG : en gros là où la version RVG est transparente, détaillée et "claire", la version Tarantino a plus de basse, moins de clarté et comme un voile. Elle peut sembler moins agressive (ou la version RVG peut sembler plus agressive), mais c'est au prix d'une perte de transparence.

Personnellement entre les deux je n'hésite pas trop et je préfère la RVG. Il suffit de comparer le solo de batterie sur "Woodyn'You" (entre 3'53 et 4'07) : c'est assez net. La version avec le plus de présence et de punch c'est la RVG, suivi par Tarantino puis encore derrière, encore plus étouffé, la version DCC.

En rappelant que de toutes façons la qualité n'est pas géniale, on a en résumé (d'après mes goûts et mes oreilles) :
- une bonne version (et en plus pas chère) : la version RVG
- une version moyenne : la version longbox de l'intégrale "The Legendary Prestige Quintet Sessions" (par Joe Tarantino, qui me déçoit un peu sur ce coup-là)

et deux mauvaises versions : la version DCC gold et surtout la version SACD.
corsario
 
Messages: 2227
Inscription Forum: 01 Fév 2005 18:39
Localisation: Paris
  • offline

Message » 15 Mai 2010 15:20

Merci pour tes précisions corsario :wink:
En effet ces disques "Historiques" ont été enregistrés en mono dans le "living room" des parents de Rudy Van Gelder! :o
Il a commencé à enregistrer dans le studio d'Englewood Cliffs qu'en 1959.
screw_squirrel
 
Messages: 974
Inscription Forum: 09 Nov 2008 0:03
  • offline

Message » 15 Mai 2010 16:44

screw_squirrel a écrit:Merci pour tes précisions corsario :wink:
En effet ces disques "Historiques" ont été enregistrés en mono dans le "living room" des parents de Rudy Van Gelder! :o
Il a commencé à enregistrer dans le studio d'Englewood Cliffs qu'en 1959.


exact :D

Il y a d'autres détails sur ses sessions dans deux articles en anglais :
http://jazztimes.com/articles/17204-the-legendary-prestige-quintet-sessions-miles-davis-quintet
http://www.allaboutjazz.com/php/article.php?id=22843
(c'est à propos du coffret "The Legendary Prestige Quintet Sessions")

Pour info, tirés de ces mêmes sessions historiques, en plus de Relaxin', deux autres albums ont été réédités en RVG remaster :
- Steamin'
- Cookin'

Pour avoir l'intégrale de ces sessions en RVG remasters il manque donc encore, si je ne me trompe pas :
- Workin'
- New Miles Davis Quintet
qui n'ont pas été réédités en RVG
corsario
 
Messages: 2227
Inscription Forum: 01 Fév 2005 18:39
Localisation: Paris
  • offline

Message » 15 Mai 2010 17:09

corsario a écrit:
screw_squirrel a écrit:Merci pour tes précisions corsario :wink:
En effet ces disques "Historiques" ont été enregistrés en mono dans le "living room" des parents de Rudy Van Gelder! :o
Il a commencé à enregistrer dans le studio d'Englewood Cliffs qu'en 1959.


exact :D

Il y a d'autres détails sur ses sessions dans deux articles en anglais :
http://jazztimes.com/articles/17204-the-legendary-prestige-quintet-sessions-miles-davis-quintet
http://www.allaboutjazz.com/php/article.php?id=22843
(c'est à propos du coffret "The Legendary Prestige Quintet Sessions")

Pour info, tirés de ces mêmes sessions historiques, en plus de Relaxin', deux autres albums ont été réédités en RVG remaster :
- Steamin'
- Cookin'

Pour avoir l'intégrale de ces sessions en RVG remasters il manque donc encore, si je ne me trompe pas :
- Workin'
- New Miles Davis Quintet
qui n'ont pas été réédités en RVG

Excellent l'article de Jazztimes! 8)
"Probably no jazz artist has ever recorded so many masterpieces in such a condensed window of studio time." :D tu m'étonnes!!!
j'ai Cookin' en vinyle, acheté il y a environ 25 ans, version OJC de 1984. Je confirme c'est bien un chef d'œuvre! :mdr:

Il y a même pas deux heures je me suis inscrit sur le site de http://www.concordmusicgroup.com/ et je me suis trouvé quelque chose qui à mon avis devrait finir dans la rubrique: CD - LES MEILLEURS ENREGISTREMENTS - SAUF CLASSIQUE:
http://www.concordmusicgroup.com/albums/Dukes-Big-Four/ :wink:
et aussi ça:
http://www.concordmusicgroup.com/albums/SinatraJobim-The-Complete-Reprise-Recordings/ :o
screw_squirrel
 
Messages: 974
Inscription Forum: 09 Nov 2008 0:03
  • offline

Message » 15 Mai 2010 18:23

brckalovic a écrit:Juste un mot concernant le Maiden Voyage d'Herbie Hancock. Je ne comprends pas les louanges concernant le disque (je laisse de côté l aspect artistique, que je trouve excellent). La version digipack est l'un des pire disques de Blue Note. : le son est bouché, je n'ai jamais pu m'y faire. Il faudra que j'écoute la version RVG pour me faire une autre idée, mais j'ai des doutes sur la qualité de l'enregistrement original.


brckalovic a écrit:autrichon gris a écrit :

A brckalovic:

ben écoute cette RVG edition du Herbie Hancock et on reparle après, ok ?

De mon coté je vais essayer de dénicher le tien, puis je reviendrais en parler...


Je viens d'écouter la dernière version RVG. C'est simple : c'est le jour et la nuit entre la version Image et la version digipack Image sortie en 97-98.

Là, l'intérêt du remastering est absolument évident et la qualité de l'enregistrement clairement audible. Ce n'est pas seulement une question de niveau de sortie, même s'il fait un sacré bon. Ca tient surtout à la dynamique, qui possède un vrai niveau et au fait que l'enregistrement retrouve son relief naturel. Du coup, révision claire de mon appréciation pas vraiment laudative concernant l'enregistrement natif.

Et bien sûr, version digpack paru sous la collection Jazz References à éviter soigneusement. Enfin, si tu veux te faire du mal, tu peux tout de même essayer pour te faire ton propre avis.


Salut à tous les deux.

Vous avez tous les deux raison :

- la version "originale" de "Maiden Voyage" est due à Ron McMaster, le Attila du transfert digital : là où Ron McMaster passe, la musique trépasse... Donc comme brckalovic le note, toutes les versions depuis 1988 (ma version est ce best of) portant la mention "Digital transfers : RON MCMASTER" sont à fuir comme la peste. D'ailleurs tout disque portant la mention "RON MCMASTER" est à fuir. J'ai toujours pensé que c'était un pseudonyme (McMaster, ah, ah), mais non, c'est une brute du transfert digital. C'est lui. Voici sa discographie sur discogs.

- Passons à la version RVG maintenant : voilà, là ça va mieux, comme dit brckalovic,l'enregistrement retrouve son relief naturel et je rajouterai que les instruments retrouvent aussi leur relief dans l'espace. A écouter pour comparer, le passage entre 3'40 et 4'05 sur "Maiden Voyage" : on a l'impression que ce n'est pas la même trompette que l'on écoute !

Encore une fois la version RVG vaut vraiment le coup. Et la qualité globale de l'enregistrement n'est pas mal (sans être exceptionnelle non plus), mais on a, à l'écoute de ce disque, de vraies émotions liées à la qualité du son et aux timbres des instruments (en plus de l'émotion musicale), et c'est déjà pas mal !
corsario
 
Messages: 2227
Inscription Forum: 01 Fév 2005 18:39
Localisation: Paris
  • offline

Message » 16 Mai 2010 12:09

brckalovic a écrit:autrichon gris a écrit :

A brckalovic:

ben écoute cette RVG edition du Herbie Hancock et on reparle après, ok ?

De mon coté je vais essayer de dénicher le tien, puis je reviendrais en parler...


Je viens d'écouter la dernière version RVG. C'est simple : c'est le jour et la nuit entre la version Image et la version digipack Image sortie en 97-98.

Là, l'intérêt du remastering est absolument évident et la qualité de l'enregistrement clairement audible. Ce n'est pas seulement une question de niveau de sortie, même s'il fait un sacré bon. Ca tient surtout à la dynamique, qui possède un vrai niveau et au fait que l'enregistrement retrouve son relief naturel. Du coup, révision claire de mon appréciation pas vraiment laudative concernant l'enregistrement natif.

Et bien sûr, version digpack paru sous la collection Jazz References à éviter soigneusement. Enfin, si tu veux te faire du mal, tu peux tout de même essayer pour te faire ton propre avis.



Très bien !
De mon coté j'ai beaucoup aimé le Gracham Moncur, comme je l'ai dit plus haut. Merci de cette recommandation.

La configuration dans mon profil


PC Windows 10 streaming et FLAC sur DD / SMSL M500 / SPL Control 2 /2x Nuprime STA9 / Davis Monitor 1 /Mogami 3103HP.
Alternativement un intégré FDA Nubert Nuconnect Xamp
"Je déteste deux choses: l'analyse et le pouvoir". Sviatoslav Richter.
Avatar de l’utilisateur
autrichon gris
Staffs Œuvres & Multimédia
Staffs Œuvres & Multimédia
 
Messages: 7849
Inscription Forum: 21 Oct 2009 14:18
Localisation: Strasbourg
  • offline

Message » 16 Mai 2010 16:43

Salut,

J'avais déjà noté plus haut que le "The best of Herbie Hancock - The Blue Note years" était à éviter aussi pour la prise de son (Ron McMaster 1988).

Et bien je continue dans la série Best of Herbie Hancock en comparant les versions de Maiden Voyage (et Cantaloupe Island) sur deux Best of :

l'un parue en 2006 : "The essential : Herbie Hancock" chez Columbia/Legacy et l'autre paru en 2008 : "Then and now : The definitive Herbie Hancock" chez Verve.

Et bien c'est rapide : sur la version de 2006 on a les versions RVG et tout à fait correctes des titres historiques (Watermelon Man, Cantaloupe Island, Maiden Voyage) alors que sur la version 2008 c'est la catastrophe (je dis bien la catastrophe) : Maiden Voyage et Cantaloupe Island sont les versions massacrées par Ron McMaster. Horrible. En plus la version 2006 est un double album et coûte 14 € alors que la version 2008 n'a qu'un seul CD (certes avec un DVD en bonus, voir le commentaire sur amazon.fr)et coûte 21 €. Ce qui est sûr c'est que les deux premiers titres du best of 2008 (Maiden Voyage et Cantaloupe Island) sont à mettre à la poubelle...

En tout cas pour moi on a un très bon best of de Herbie Hancock, avec un son optimum, avec le double CD de 2006 "The essential : Herbie Hancock" chez Columbia/Legacy.
corsario
 
Messages: 2227
Inscription Forum: 01 Fév 2005 18:39
Localisation: Paris
  • offline


Retourner vers Musique enregistrée : BD, CD & DVD

 
  • Articles en relation
    Dernier message