Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 15 invités

Musique enregistrée : BLURAY, CD & DVD musicaux, interprètes...

CDthèque "Musique contemporaine" (pour initiation)

Message » 06 Déc 2004 17:10

Gilles R a écrit:Quelqu'un me parlait, il n'y a pas si longtemps, de la musique formidable de l'Odyssée de l'espace" de Kubrick… il ne savait pas que ce sont des extraits du "Requiem" et de "Lontano" de Ligeti qui font les moments les plus forts du film avec ces passages musicaux.


Hum... :-?
Excuse-moi de te reprendre Gilles, mais sauf erreur de ma part, "Lontano" ne fait pas partie de "2001". Peut-être même qu'à l'époque du montage du film, Ligeti n'en avait pas fini la composition. En revanche, je suis bien certain que "Atmosphère" et "Aventures" ont été utilisées. "Aventures" dans une adaptation très personnelle de Kubrick semble-t-il.

J'ai moi-même fait mes premiers pas dans le Contemporain avec ces oeuvres de Ligeti. :wink:
Pyjam
 
Messages: 3709
Inscription Forum: 30 Mai 2004 14:27
Localisation: À l’Ouest
  • offline

Annonce

Message par Google » 06 Déc 2004 17:10

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 06 Déc 2004 17:35

Pyjam a écrit:Hum... :-?
Excuse-moi de te reprendre Gilles, mais sauf erreur de ma part, "Lontano" ne fait pas partie de "2001". Peut-être même qu'à l'époque du montage du film, Ligeti n'en avait pas fini la composition. En revanche, je suis bien certain que "Atmosphère" et "Aventures" ont été utilisées. "Aventures" dans une adaptation très personnelle de Kubrick semble-t-il.


Exact. Je vois que tu suis. Merci.

Après vérification, il y a des emprunts d'"Atmosphères", de "Lux Aeterna" de "Aventures" et du "Requiem". Tu as donc raison de corriger cette erreur.

J'ai confondu de mémoire "Atmosphères" et "Lontano".
"Lontano a été composée en 1967, le film est de 1968… en effet c'était un peu juste pour que Kubrick connaisse cette œuvre.

Ligeti dit qu'il n'a jamais été averti de l'emprunt de ses musiques pour le film…
Mais il n'a pas porté plainte… :wink:

Je te remercie encore.

À plus tard

Gilles
Gilles R
 
Messages: 1485
Inscription Forum: 09 Juin 2004 15:34
Localisation: Ile-de-France
  • offline

Message » 06 Déc 2004 17:49

Ta remarque me fait penser qu'il faut probablement changer l'ordre des œuvres de Boulez et de commencer par les plus "faciles" (quoique "Sur Incises" et "Répons" ne sont pas des œuvres difficiles… en comparaison des "Structures"…)


Gilles, dans ce cas là, faudrait peut-être mettre Notations qui est une pièce facile de Boulez, surtout dans la version pour orchestre !

Et peut-être mettre aussi un peu de John Adams ?

Alain :wink:

La configuration dans mon profil


"Le coq qui chante le plus fort n'est pas celui qui vit le plus longtemps", proverbe que j'ai inventé le 12 juillet 2019. Libre de droits : ha ha ha !
Avatar de l’utilisateur
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 56520
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 06 Déc 2004 18:20

haskil a écrit:
Gilles, dans ce cas là, faudrait peut-être mettre Notations qui est une pièce facile de Boulez, surtout dans la version pour orchestre !

Et peut-être mettre aussi un peu de John Adams ?

Alain :wink:


"Notations" c'est vrai… à noter !

Pour John Adams… que penses-tu de "Harmonielehre" dirigée par Simon Rattle (EMI) ? Cela te va ?
Je trouve Rattle pas mal… (!)

Nous compléterons progressivement autour de ce noyau. Il y a des célébrités qui n'y figurent pas… mais nous y viendrons…

Merci Alain… :wink:

Gilles

PS : l'édition ne sera pas faite immédiatement, la connexion avec le site est difficile en ce moment.
Gilles R
 
Messages: 1485
Inscription Forum: 09 Juin 2004 15:34
Localisation: Ile-de-France
  • offline

Message » 07 Déc 2004 1:38

Deux nouveaux entrant dans cette liste, après ré-écoute personnelle et délibération du jury :

- John ADAMS (1947) pour son travail d'orchestration et pour sa musique facilement abordable.
Aucun risque de mauvaise surprise.
L'œuvre de John ADAMS a des ascendances avec le courant des répétitifs américains (Terry RILEY, Philip GLASS, Steve REICH…) mais il déploie largement son écriture par un travail d'orchestration symphonique dans des climats d'expressions parfois exubérants, ce qui le distinguent du minimalisme des premiers répétitifs.

"Harmonielehre" écrite pour orchestre symphonique, est la première grande œuvre symphonique de John ADAMS. Composée en 1985 et conçue en trois mouvements, elle fait référence au célèbre "Traité d'harmonie" d'Arnold Schönberg, chose étonnante de la part d'un minimaliste américain.
C'est justement par cette œuvre et cette référence à Schönberg que ADAMS signifie prendre ses distance avec le système des minimaliste répétitif.

Pourquoi cette référence à Schönberg ?

Parce que l'origine du courant répétitif américain est née en réaction contre le principe de non-répétition d'une même note dans les lois de la musique sérielle. Par opposition, la répétition devenait un nouveau principe d'écriture.
En renversant la situation et en se libérant d'un principe contraignant et pourtant initialement libérateur, ADAMS s'affirmait. D'ailleurs dès le début de l'œuvre, les premières mesures spectaculaires d'un ostinato en figures rythmiques de plus en plus serrées jouées fff par les cuivres et timbales sur un énorme accord de mi mineur, illustre sa libération. John ADAMS dit que ces premières mesures lui sont venues d'un rêve : un immnse navire-citerne sortit des eaux de la baie de San Francisco et décolla lentement comme une fusée. Les rythmes de l'ostinato des cuivres de plus en plus resserrés sont l'effort de l'engin pour échapper à la gravitation terrestre…
L'analogie de cette image est évidente…


- Alfred SCHITTKTE (1934 -1998) compositeur russe d'origine allemande. La première partie de ses œuvres sont marquées par l'influence des musiques de Prokofiev et de Chostakovitch. Suivront vers les années 1960 des œuvres utilisant un langage post-sériel inspiré de Berg, puis également de l'école polonaise contemporaine (Witold Lutoslawski).
Vers les années 1975 il utilise le collage en faisant des citations des maitres du passé et du présent. Ses citations font l'objet de variations et de réorchestrations parfois extrèmes donnant des caractères expressifs et dramatiques à l'articulation de ses "montages" .

J'ai choisi en premier le "Concerto Grosso n°1" car c'est la première œuvre où SCHNITTKE utilise le collage et le travail en profondeur sur les timbres. Dédiée à Gidon Kremer, l'œuvre composée en 1976-77 est écrite pour 2 violons, clavecin, piano préparé et ensemble à cordes. Elle est en 6 mouvements enchainés et d'une durée d'une trentaine de minutes..
C'est une de ses plus belles œuvres, et la version que je vous conseille est très expressive : New Stockholm Chamber Orchestra, dir Lev: Markiz.

La technique de collage par citations rend la musique de SCHITTKTE plutôt facile à très facile d'accès. (Certaines dans la dernière partie seront même jugées un peu trop "faciles"…).



- Pierre BOULEZ : une alternative de CD après un conseil de haskil. "Rituel" peut-être couplée avec "Eclat-Multiples" (Sony) dirigée par Boulez ou avec "Notations" (Montaigne) dirigées par David Roberston.
Les deux CD sont des œuvres abordables de BOULEZ. Vous avez le choix.

Dans les deux cas, commencez par l'écoute de "Rituel" dont le titre complet est "Rituel in memoriam Maderna". C'est l'œuvre la plus "facile" de Boulez par sa structure très lisible et son caractère obsessionnel et répétitif.

Dans le couplage, une petite préférence pour le CD comportant "Eclat- Multiples". La partie "Eclat" est l'antithèse de la foisonnante "Sur Incises" pourtant beaucoup plus tardive.
"Eclat" joue sur les déclenchements de très courtes figures rythmiques suivies de résonances ou d'entretiens vibratiles avec des fonds sonores et de murmures de bois, cuivres et cordes, le tout dans une suspension du temps magistrale. De la très grande musique. Là, Boulez est un grand maitre… Sans concessions et pourtant de la poésie et de la sensibilité sonore à fleur de peau.
La deuxième partie, "Multiple" s'enchaîne directement à "Eclat" comme son prolongement et son développement par l'orchestre entier. Le principe de déclenchement et de résonnance se perpétue, progressivement perturbé par la diversification de l'écriture, dans l'irruption d'ostinatos passagers et par l'épaisseur de la polyphonie.
La partie "Eclat" est une courte pièce qu'il faut connaitre de Boulez… Ecoutez-la plusieurs fois à des moments différents pour vous familiariser.
Appréciez le jeux des couleurs des groupes rythmiques circulant entre les percussions et les pizz des cordes. Appréciez également la variété des jeux d'accentuations avec résonance ou sans résonance, leurs contours secs ou flous, leurs énergies.
Après on en reparle…

Qu'en dites-vous ?

Bonnes écoutes

Gilles
Dernière édition par Gilles R le 11 Déc 2004 17:50, édité 2 fois.
Gilles R
 
Messages: 1485
Inscription Forum: 09 Juin 2004 15:34
Localisation: Ile-de-France
  • offline

Message » 07 Déc 2004 16:17

Han Solo a écrit:mais j'ai pas dis que j'allais passer à côté sans essayer ! :)


Justement… je commence comme tu vois dans le post au dessus, la rédaction d'une petite présentation des compositeurs et de l'œuvre marquante du CD, selon les réactions, les questions et les avis…
La liste peu à peu sera complètement raisonnée et guidera avec plus de justese ceux qui tenteraient bien… mais qui craignent une déception.

Si tu hésites sur quelques œuvres, laisse un message, il y a des connaisseurs pami nous, qui seront heureux de te donner leurs avis ou commentaires. Fini l'achat à l'aveuglette !

Le plus grave pour l'art contemporain c'est de frapper aux portes au mauvais moment… Si personne ne répond, on n'y revient jamais et on reste avec l'idée toute faite et caricaturale souvent ignorante, donnée par les grands médias (TV).

Merci de tes encouragements.

Gilles
Gilles R
 
Messages: 1485
Inscription Forum: 09 Juin 2004 15:34
Localisation: Ile-de-France
  • offline

Message » 07 Déc 2004 22:06

Coucou, c'est re-moi, le maniaque de Morty (FELDMAN) :wink:

A la demande de Gilles, j'ai remis en forme mon message de la première page concernant ce grand compositeur minimaliste et j'ai ajouté les liens des œuvres cités vers Amazon pour ceux qui souhaiteraient lire les commentaires des acheteurs ou écouter un petit extrait.

Hélas, la version du Modern Ensemble de "For Samuel Beckett" n'est plus disponible mais l'interprétation proposée en échange semble très recommandable si l'on fait confiance aux avis données.
Pyjam
 
Messages: 3709
Inscription Forum: 30 Mai 2004 14:27
Localisation: À l’Ouest
  • offline

Message » 08 Déc 2004 8:28

Pyjam a écrit:Coucou, c'est re-moi, le maniaque de Morty (FELDMAN) :wink:
Hélas, la version du Modern Ensemble de "For Samuel Beckett" n'est plus disponible mais l'interprétation proposée en échange semble très recommandable si l'on fait confiance aux avis données.


Pourquoi ne ferait ont pas confiance aux passsionnés et aux connaisseurs ?

Ton avis est important puisque c'est une autre expérience d'écoute, et tu dis même les réactions différentes de tes amis… C'est très informatifs.

J'attends de ce thread, que d'autres forumeurs animent ces pages… même avec des avis contratictoires. Avec nos dialogues il y aura encore un peu plus d'informations.
Ces pages sont destinées à tous… Ce n'est pas un cours d'histoire.

Merci Pyjam de ton avis et de tes conseils.

Autre chose : Je crois que l'effet de sur-épaisseur sur les noms des compositeurs rend la lecture de ces pages plus fonctionnelles.

Pensez y si vous faites un commentaire sur un compositeur précis.

Merci.

Bonne journée.


Gilles
Gilles R
 
Messages: 1485
Inscription Forum: 09 Juin 2004 15:34
Localisation: Ile-de-France
  • offline

Message » 08 Déc 2004 9:38

est-ce que le coffret "Archives GRM" est une bonne entrée en matière ou bien vaut-il mieux privilégier l'un des compositeur cité avant...?
Han Solo
 
Messages: 7868
Inscription Forum: 28 Jan 2002 2:00
Localisation: Belgique
  • offline

Message » 08 Déc 2004 11:20

Han Solo a écrit:est-ce que le coffret "Archives GRM" est une bonne entrée en matière ou bien vaut-il mieux privilégier l'un des compositeur cité avant...?


Salut Han Solo,

Ce coffret : "Archives GRM" est pour ceux qui ont déjà découvert le monde de l'électroacoustique. Il aura sûrement une très grande importance pour les écoles de musiques, les conservatoires et les universités, mais aussi pour les radios.
Ces archives contiennent des documents rares et une sélection d'une soixantaine de musiques représentatives de l'histoire de l'électroacoustique dans cette institution de recherches musicales ("la" ou l'une des premières dans l'histoire, au monde).
Toutes les musiques ne sont peut-être pas idéales pour une initiation. Par contre pour celui qui a du plaisir musical dans l'écoute de ce langage de l'électroacoustique, c'est une véritable mine !

Je te conseille plutôt des œuvres de compositeurs qui ont pour qualité d'un travail sur le son très "sensuel", facilement accessible. Dans ces pièces si ont prêtre un peu d'attention on perçois la qualité du son , sa texture, les profils des évolutions, la profondeurs…

Alors pour l'electroacoustique, je te conseille les CD Christian ZANESI : "Stop ! l'horizon" et "Profil-désir" (INA). Belles matières dans des jeux d'espaces. Christian est un grand jouïsseur du son. Toute son œuvre marche par le plaisir de faire sonner.
Il est aussi un technicien et un Maître en prise de son. Il est très respecté par tous les techniciens et responsables-son de "Radio-France". Par ailleurs producteur sur "France-Musiques" et "France-Culture" il anime depuis plus de vingt ans les émissions consacrées à l'actualité de la musique électroacoustique.
Plus tu écouteras ce CD plus tu percevras la grande sensibilité du travail sur le son.

"Erosphère" et "Tremblements très doux" de François BAYLE sont aussi des pièces assez faciles. Il y a des moments fascinants avec des phénomènes sonores inouïs commes des petites toupies d'air vibrantes en pulsations qui sont à découvrir
BAYLE est un grand poète du son de matières très subtiles, souvent en dentelles sonores raffinées… c'est tout un univers… plus complexe que Christian Zanesi, avec des compositions plus ambitieuses.
François BAYLE a fait des œuvres importantes qui sont des références pour l'histoire de la Musique comme "L'expérience Acoustique" mais que je ne te conseille pas pour commencer.

"De Natura Sonorum" de Bernard PARMEGIANI est un chef-d'œuvre du travail artisanal en studio, la pièce la plus respectée dans le milieu électroacoustique (francophone surtout : Canada, Belgique, France…).
Suite de mouvements courts, il expose à travers cette œuvre, des natures sonores (Natures éphémères, Matières induites, Etude élastique…) avec une science du mixage et du montage et des micro-montage d'une maitrise hallucinante. Le mouvement de "Matières induites" montre une métamorphoses sonore étonnante : crépitement de bois qui se transforme en eaux ruisselantes puis en cristaux pour finir en sons aériens de très fine clochettes.
À écouter si les œuvres de Christian ZANESI ou de François BAYLE t'ont plu. Sinon attendre…

PARMEGIANI a des œuvres très facilement abordables comme : La Roue Ferris" "ou "Pour en finir avec les pouvoirs d'Orphée"… elles ont même été des tubes ! Mais elles sont couplées aujourd'hui dans des coffrets qui ne répondent pas aux nécessités d'une découverte. Par contre si tu as accès à une discothèque municipale, tu peux les trouver… à écouter en priorité avant toutes choses !

"Labyrinthe" de Pierre HENRY est une grande réussite récente du Maître. Egalement une œuvre à écouter après le CD de Zanési.

Les autres ouvres proposées dans la liste demandent peut-être un petit rodage d'oreille… À écouter ensuite.

Je te répond siur l'électroacoustique, mais est-ce bien le sens de ta question ou veux-tu un guide des premiers pas vers d'autres tendances ?

N'hésite pas.

Bien cordialement et bonne journée

Gilles
Dernière édition par Gilles R le 08 Déc 2004 12:12, édité 1 fois.
Gilles R
 
Messages: 1485
Inscription Forum: 09 Juin 2004 15:34
Localisation: Ile-de-France
  • offline

Message » 08 Déc 2004 11:25

Merci Gilles, je parlais bien d'un guide des premiers pas dans ce domaine... Je vais essayer de me procurer tout ca à ma médiatheque locale (très bien fournie).

Gauthier
Han Solo
 
Messages: 7868
Inscription Forum: 28 Jan 2002 2:00
Localisation: Belgique
  • offline

Message » 11 Déc 2004 2:51

Eldudo a écrit:Merci pour cette idée excellente et pleine d'ouverture d'esprit.

Je penseque Arvo Pärt peut et doit faire partie de cette liste raisonnée, il est encore vivant pas franchement français et je ne suis pas assez calé pour dire qu'il fait partie d'une école française.

Litturgique, minimaliste sa musique monte au ciel et me transende réellement. Je me rappelle l'introduction de Tabula rasa, toute simple et tellement expressive qu'elle me fait rentrer dans l'oeuvre dès les premières notes.

« Jouer une seule note avec beauté est suffisant. Si l’on y parvient, il n’y a plus rien à ajouter. C’est le mystère de la musique. » Arvo Pärt

Et puis - peut être - si cela ne s'éloigne pas trop de l'idée de musique contemporaine, je pensais à Charlemagne Palestine minimaliste entre autres.

ed
Bouh, j'ai du mal avec Pärt.

Par contre, j'aime bien les Gruppen de Stockhausen (surtout la version chez DG, collection XX/XXI, attention aux tympans si on écoute au casque :o ).

Sinon, c'est curieux, je trouve aussi Takemitsu assez accessible, tout comme Dutilleux, sans doute à la transparence des timbres.
Quand à Boulez, autant je l'apprécie comme chef d'orchestre, autant j'ai eu la même réaction que grifield face à sa musique : une écoute complètement désincarnée, qui ne m'a laissé aucun souvenir (à tel point que je ne me souviens même plus de ce que j'ai écouté :-? ).
Ninja40
 
Messages: 1526
Inscription Forum: 22 Aoû 2002 16:37
  • offline

Message » 11 Déc 2004 17:54

Édition et ajouts dans la partie concernant le CD avec "Rituel" de Pierre BOULEZ.

Lien :
www.homecinema-fr.com/forum/viewtopic.p ... #168470996

Gilles
Gilles R
 
Messages: 1485
Inscription Forum: 09 Juin 2004 15:34
Localisation: Ile-de-France
  • offline

Message » 14 Déc 2004 10:20

Continuons de présenter certains contenus de CD ;

"Une Saison en Enfer" de Gilbert AMY est une œuvre mixte instruments + électroacoustique.

Cette œuvre est particulièrement réussie, efficace et facile d'approche. C'est une excellente œuvre pour commencer à aborder le répertoire contemporain.
Elle est pour deux voix (soprano et voix d'enfant), piano, percussions et électroacoustique.
Pour la partie électroacoustique Gilbert AMY a utilisé les voix de quatre récitants et des séquences des Chœurs de Radio-France.
Bien sûr, c'est "Une Saison en Enfer" d'Athur RIMBAUD qui est le support de cette musique.

La multiplicité des rôles des voix des récitants, à la fois déclamations des fragments du texte de RIMBAUD mais aussi matériaux finement traités et fondus aux délicates trames électroniques donne un climat très onirique.
L'écriture des instruments appuis l'articulation harmonique, bien évidemment totalement maitrisée par ce compositeur du monde instrumental. Le piano et les percussions font commentaires ou contrepoints aux parties électroniques et du son des voix traitées en studio.

Il y a des moments vraiment trés émouvants dans cette œuvre, notamment celui avec la voix d'enfant (RIMBAUD enfant) sur les rumeurs de chœurs enregistrés et aussi ces passages sur les récits des "Délires" adroitement suggérées par le traitement des voix et le rythme subtilement obsédant des instruments… un vertige de fièvre.

Remarquablement interprété par Carlos Roque Alsina (piano), Jean-Pierre Drouet (percussions) Fusako Kondo (soprano), c'est un CD que je vous recommande sans craindre pour vous une mauvaise surprise. Vous écouterez souvent ce CD, j'en suis certain.

Il existe une version 33 tours de cette œuvre par le même pianiste et le même percussionniste mais avec Hélène Garetti (soprano) réalisée également au GRM distribuée par Harmonia mundi. Certains préfère la version 33 tours.

Edition un peu plus tard d'une petite bio de ce compositeur…
Fichiers joints
Une Saison en Enfer.jpg
Une Saison en Enfer.jpg (16.6 Kio) Vu 1466 fois
Gilles R
 
Messages: 1485
Inscription Forum: 09 Juin 2004 15:34
Localisation: Ile-de-France
  • offline

Message » 14 Déc 2004 15:21

Désolé si je suis hors sujet quant à ce catalogue, mais pas de Philip Glass ? Certes éloigné de Ligeti, mais pas si loin de Steve Reich ou John Adams, Einstein On The Beach me paraît intéressant car assez "préhensible" par le néophyte...

Isem pour Meredith Monk, pour son travail ahurissant sur la voix/instrument, Dolmen Music qui a souvent fasciné les amis à qui je le faisais écouter... De plus, certains artistes "pop" contemporains affichent ouvertement une filiation avec Monk (Bjork, entre autre).

En tout cas, merci beaucoup Gilles pour ce topic, qui va faire flamber ma carte bleue :wink:
lameugne
 
Messages: 771
Inscription Forum: 21 Aoû 2003 17:47
Localisation: 92
  • offline


Retourner vers Musique enregistrée : BD, CD & DVD

 
  • Articles en relation
    Dernier message