Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 23 invités

Musique enregistrée : BLURAY, CD & DVD musicaux, interprètes...

"Dématérialisation" et risque juridique

Message » 02 Avr 2009 11:25

corsario a écrit:
Philippe Muller a écrit:Vous transposez le cas des boys bands à la musique classique. C'est ça votre drame. Vous n'avancez aucune preuve et quand on vous demande des preuves chiffrées, vous ne répondez que par de l'intime conviction. Ce n'est pas avec de l'intime conviction qu'on pérennise une entreprise.


non, pas les boys band, disons que Harmonia Mundi, Alpha, Zig Zag territoires & co ça m'irait très bien

Philippe Muller a écrit:Pourquoi vous acharner à nous faire grossir? Pourquoi multiplier la clientèle par 10 pour faire le même chiffre (dans le meilleur des cas)? C'est absurde!


Ce n'est pas pour vous que je veux multiplier la clientèle. C'est l'auditoire de la musique classique, du jazz et de la musique indépendante en générale que je veux élargir. C'est l'accès à la culture au plus grand nombre que je veux élargir.

Je pense qu'on a bien compris que tout ça vous était égal et que la seule chose qui vous intéresse c'est de continuer votre business avec votre clientèle d'habitués jusqu'à votre retraite.

On peut avoir d'autres ambitions. Pour moi c'est élargir l'accès et l'audience de labels tels que Harmonia Mundi, Alpha, Zig Zag territoires, Astrée, Calliope, Errato & co (pour rester dans le classique)


Erato :o ça n'existe plus depuis longtemps. Il ne reste que la marque. Décidément, il va falloir vous mettre au courant.
Je pense que tous ces labels seront ravis d'avoir trouvé un manager qui se préoccupe de leur avenir en proposant le téléchargement de leurs disques pour 1€.

L'auditoire de la musique classique représente ce qu'il doit représenter. Pour l'augmenter, pas la peine de baisser les prix. Allez donner des cours de musique dans les collèges. Le problème est là. Combien de fabricants ou d'importateurs de hifi écoutent-ils du classique aujourd'hui? Personne ou presque. Ce n'est pas un problème d'argent mais de culture. La clientèle baisse, pas par manque d'argent mais parce qu'elle n'est pas formée.

Je vous l'ai dit Corsario, vous êtes en pleine utopie. Le public n'est pas extensible en si peu de temps, tout ce qu'on a à gagner est de nous ruiner définitivement à 1€ la vente.

Le musicien a besoin de gagner sa vie et souvent, il doit louer la salle et le piano pour donner un concert. La salle Cortot, la salle Gaveau.... sont souvent payés par l'artiste et sa famille. Les agents ont tellement d'artistes qu'ils ne peuvent les faire travailler tous. Vendre un CD 20€ permet de rembourser un peu les frais si on a eu la chance d'avoir du public et que celui-ci veut acheter. La plupart du temps, les impôts ferment les yeux quand les musiciens ne déclarent pas ces ventes. Avec le téléchargement quasi gratuit, leurs ventes s'écrouleront. Seule la grand-mère, les oncles et les tantes achèteront ce disque; les autres iront le télécharger pour le graver. Heureuse perspective, Corsario. Ce sont les dégâts collatéraux inévitables comme Georges Bush aurait pu le dire.

C'est grave; c'est très grave même. Vous ne voyez que votre plaisir. Vous me faites penser à ces gens pleins de bonnes intentions qui pourrissent la vie de ceux à qu'ils veulent aider contre leur gré et qui aimeraient qu'on leur fiche la paix.

Faites comme moi. Passavant est devenu une salle de concert qui permet de récolter de l'argent pour aider les musiciens à réaliser leur projet. C'est du concret!
Dernière édition par Philippe Muller le 02 Avr 2009 11:49, édité 1 fois.
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4405
Inscription Forum: 14 Déc 2003 22:20
  • offline

Annonce

Message par Google » 02 Avr 2009 11:25

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 02 Avr 2009 11:48

Philippe Muller a écrit:
corsario a écrit:
Philippe Muller a écrit:Vous transposez le cas des boys bands à la musique classique. C'est ça votre drame. Vous n'avancez aucune preuve et quand on vous demande des preuves chiffrées, vous ne répondez que par de l'intime conviction. Ce n'est pas avec de l'intime conviction qu'on pérennise une entreprise.


non, pas les boys band, disons que Harmonia Mundi, Alpha, Zig Zag territoires & co ça m'irait très bien

Philippe Muller a écrit:Pourquoi vous acharner à nous faire grossir? Pourquoi multiplier la clientèle par 10 pour faire le même chiffre (dans le meilleur des cas)? C'est absurde!


Ce n'est pas pour vous que je veux multiplier la clientèle. C'est l'auditoire de la musique classique, du jazz et de la musique indépendante en générale que je veux élargir. C'est l'accès à la culture au plus grand nombre que je veux élargir.

Je pense qu'on a bien compris que tout ça vous était égal et que la seule chose qui vous intéresse c'est de continuer votre business avec votre clientèle d'habitués jusqu'à votre retraite.

On peut avoir d'autres ambitions. Pour moi c'est élargir l'accès et l'audience de labels tels que Harmonia Mundi, Alpha, Zig Zag territoires, Astrée, Calliope, Errato & co (pour rester dans le classique)


Erato :o ça n'existe plus depuis longtemps. Il ne reste que la marque. Décidément, il va falloir vous mettre au courant.


Le catalogue Erato existe. Et je pense qu'il est essentiel que ce catalogue continue d'être diffusé. Ca ne m'intéresse pas que des pans entiers du répertoire soient recouverts de poussière et disparaissent. D'où mon intérêt pour la dématérialisation qui est synonyme de pérenisation pour tout le répertoire.

De votre côté vous pensez en tant que producteur à qui il suffit que son commerce soit en équilibre.
je m'intéresse au moins autant au répertoire et à sa diffusion, aux artistes et à leur diffusion.


Philippe Muller a écrit:Je pense que tous ces labels seront ravis d'avoir trouvé un manager qui se préoccupe de leur avenir en proposant le téléchargement de leurs disques pour 1€.


Ah ! le coup du téléchargement à 1 €, aller un petit copier-coller :

On récapitule :

Aujourd'hui : vous faites x ventes à 15 € : S = 15x

Demain : hypothèse cohabitation vente classique à 15€, téléchargement à l'acte à 7 €, abonnement illimité à # € par mois qui rapporterait 1 € par téléchargement. On peut imaginer que vous faites :
- x/2 ventes classiques à 15 € : R=15x/2
- x/2 de vos anciens clients prennent l'abonnement illimité : R=x/2
- x/3 nouveaux clients téléchargent à l'acte à 7 € : R=7x/3
- x nouveaux clients vous téléchargent via l'abonnement illimité : R = x
- 2x nouveaux clients téléchargent 2 de vos albums via l'abonnement illimité : R=4x

Total : S=15.33x

Le modèle de la cohabitation abonnement illimité/paiement à l'acte est le modèle qui a été choisi par UGC. Probablement des doux rêveurs utopistes :mdr:

(cela dit les négociations sont dures entre UGC qui voudrait l'abonnement le plus faible possible et les ayants droits qui évidemment voudraient un montant d'abonnement plus élevé. Pour la musique, si j'étais un label, je réclamerai 30 € par mois tant qu'il est encore temps avant de me voir imposer 6 € par mois. Je dis ça, je ne dis rien... :roll: )

Le but du calcul que j'ai fait plus haut est de nous mettre dans un cas de figure où le label rentre dans ses frais dans l'hypothèse de cohabitation abonnement illimité/vente classique et de voir si cette hypothèse est réaliste ou pas. On remplace x par vos ventes moyennes par mois et on regarde les ventes nécessaires dans le futur pour pouvoir maintenir le chiffre d'affaire avec le nouveau modèle : est-ce raisonnable ? est-ce envisageable ou pas ? C'est tout.

Philippe Muller a écrit:L'auditoire de la musique classique représente ce qu'il doit représenter


On peut être plus optimiste...

Philippe Muller a écrit:Pour l'augmenter, pas la peine de baisser les prix. Allez donner des cours de musique dans les collèges. Le problème est là. Combien de fabricants ou d'importateurs de hifi écoutent-ils du classique aujourd'hui? Personne ou presque. Ce n'est pas un problème d'argent mais de culture. La clientèle baisse, pas par manque d'argent mais parce qu'elle n'est pas formée.


L'accessibilité et l'intimité avec le répertoire est également une condition nécessaire.

Philippe Muller a écrit:Je vous l'ai dit Corsario, vous êtes en pleine utopie. Le public n'est pas extensible en si peu de temps, tout ce qu'on a à gagner et de nous ruiner définitivement à 1€ la vente.


Ah, encore le coup du 1 € la vente, aller copier-coller :mdr: :

- Option A : on paye au téléchargement, 7 € l'album.
Il y a aussi des possibilités d'abonnement :
- option B : 10 € pour 4 albums par mois
- option C : 20 € pour 12 albums par mois
- option D : 30 € par mois pour l'illimité.
corsario
 
Messages: 2227
Inscription Forum: 01 Fév 2005 18:39
Localisation: Paris
  • offline

Message » 02 Avr 2009 11:57

Votre calcul est incompréhensible. Vous n'avez toujours pas expliqué ce qui resterai réellement, preuve à l'appui.

C'est bien vous qui avez parle de 1€. Je n'ai rien inventé et vous avez insisté pour me dire que c'était bien suffisant pour moi.

- Option A : on paye au téléchargement, 7 € l'album.
Il y a aussi des possibilités d'abonnement :
- option B : 10 € pour 4 albums par mois
- option C : 20 € pour 12 albums par mois
- option D : 30 € par mois pour l'illimité.


Il nous reste quoi? et qui décide, à part vous?

Beaucoup de disques de très grande qualité artistique sont disponibles gratuitement. Celui qui veut se cultiver peut le faire gratuitement et légalement. Pour Erato, ce n'est pas perdu; C'est payant aujourd'hui et ce sera gratuit bientôt. Il suffit d'attendre un peu. En attendant vous avez des centaines de milliers d'albums exceptionnels à vous mettre sous les oreilles. Il n'y a pas d'autre problème que de satisfaire immédiatement vos caprices.

Dites donc, Ivanhoé: Erato, Zig Zag et les autres ne vous ont pas missionné pour sauver leur patrimoine. Il n'est pas en perdition que je sache. Si vous en voulez, faites comme les autres: achetez ou piratez.
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4405
Inscription Forum: 14 Déc 2003 22:20
  • offline

Message » 02 Avr 2009 12:18

Bonjour,


J'ai ouvert une filière permettant de recenser les sites sur lesquels on peut télécharger des musiques libres de droits.

Je rebondit sur cette phrase ...

Beaucoup de disques de très grande qualité artistique sont disponibles gratuitement. Celui qui veut se cultiver peut le faire gratuitement et légalement.


... pour inciter les lecteurs de ce fil à aller y indiquer les sites qu'ils connaissent :wink: :D

viewtopic.php?f=7&t=29910339
syber
 
Messages: 11858
Inscription Forum: 30 Juil 2005 15:07
  • offline

Message » 02 Avr 2009 12:29

Philippe Muller a écrit:Votre calcul est incompréhensible.


Oui c'est de ma faute : j'ai commencé en parlant de votre chiffre d'affaire et ensuite j'ai mélangé prix de vente et part qui revient au label. On va recommencer en précisant que l'on parle de la filière musicale en entier (artistes et SACEM compris). Et on raisonne en hors taxe comme ça plus de problème de TVA.

Imaginons qu'un label MusiqueClassique vende aujourd'hui en moyenne 900 disques par mois à 15 € et qu'il vive bien comme ça. Son chiffre d'affaire mensuel à répartir entre artistes, producteur, sacem, etc. est de 13500 €. (On pourra ensuite refaire l'exemple avec un autre chiffre que 900 ventes mensuelles si ça ne vous convient pas).

Le but est d'imaginer une configuration où la filière reçoit toujours au moins 13500 € mensuels pour pouvoir continuer à vivre comme avant (si la répartition reste la même, les labels, les artistes, les distributeurs, si le chiffre d'affaire reste le même, tout continue comme avant).

On se place par exemple dans le cadre du modèle économique suivant :
- Un CD rapporte 15 € à la filière (ça ne change pas)
- Un téléchargement à l'acte rapporte 7 € à la filière
- l'abonnement illimité (entre 10 € et 30 € par mois) rapporte 1 € par album téléchargé à la filière

je vais maintenant donner un exemple de chiffres de vente qui permette d'atteindre au moins les 13500 € mensuels :

On imagine donc que le label passe donc de 900 ventes classiques (total : 13500 €) à :
- 450 ventes classiques à 15 € (la moitié des anciens clients) : R = 6750 €
- 300 ventes en téléchargement à l'acte à 7 € (quelque anciens clients, quelques nouveaux clients) : R = 2100 €
- 1300 personnes ayant un abonnement illimité téléchargent 1 des albums du label par mois : R = 1300 €
- 1800 personnes ayant un abonnement illimité téléchargent 2 des albums du label par mois : R = 3600 €

Total : 13750 €

Ca marche. Reste à voir si les perspectives sont raisonnables ou pas : passer de 900 ventes classiques à 450 ventes classiques + 300 ventes en téléchargement à l'acte + 3100 "ventes" via les abonnements illimités, est-ce une hypothèse réaliste ou pas ? Si oui le label "MusiqueClassique" peut vivre dans ce système, sinon il faut modifier quelque chose (augmenter le prix de l'abonnement illimité par exemple, pour que ce qui revient par album téléchargé soit plus de 1€ par exemple).
corsario
 
Messages: 2227
Inscription Forum: 01 Fév 2005 18:39
Localisation: Paris
  • offline

Message » 02 Avr 2009 13:00

corsario a écrit:
On se place par exemple dans le cadre du modèle économique suivant :
- Un CD rapporte 15 € à la filière (ça ne change pas)
- Un téléchargement à l'acte rapporte 7 € à la filière
- l'abonnement illimité (entre 10 € et 30 € par mois) rapporte 1 € par album téléchargé à la filière

je vais maintenant donner un exemple de chiffres de vente qui permette d'atteindre au moins les 13500 € mensuels :

On imagine donc que le label passe donc de 900 ventes classiques (total : 13500 €) à :
- 450 ventes classiques à 15 € (la moitié des anciens clients) : R = 6750 €
- 300 ventes en téléchargement à l'acte à 7 € (quelque anciens clients, quelques nouveaux clients) : R = 2100 €
- 1300 personnes ayant un abonnement illimité téléchargent 1 des albums du label par mois : R = 1300 €
- 1800 personnes ayant un abonnement illimité téléchargent 2 des albums du label par mois : R = 3600 €

Total : 13750 €

Ca marche. Reste à voir si les perspectives sont raisonnables ou pas : passer de 900 ventes classiques à 450 ventes classiques + 300 ventes en téléchargement à l'acte + 3100 "ventes" via les abonnements illimités, est-ce une hypothèse réaliste ou pas ? Si oui le label "MusiqueClassique" peut vivre dans ce système, sinon il faut modifier quelque chose (augmenter le prix de l'abonnement illimité par exemple, pour que ce qui revient par album téléchargé soit plus de 1€ par exemple).


Vous imaginez trop et très mal, je ne cesse de vous le répéter. Vous n'avez aucune compétence pour cela. Vous fixez des quantités qui ne riment à rien, sauf pour démontrer que vous avez raison. L'idée que vous vous trompiez ne vous a pas encore effleuré. Un scientifique aurait au-moins évoqué les deux hypothèses diamétralement opposées pour sortir une fourchette plausible. Vous devez présenter quatre comptes:

1) Rien ne change et le téléchargement vient en plus
2) Nous ne vendons plus un seul disque mais les internautes téléchargent en masse
3) Nous ne vendons plus un seul disque et les téléchargement sont identiques en quantité à la vente des CD
4) La vérité est entre 2 et 3 mais dans quelles proportions?

Le bon compte est celui qui permettra, à coup sûr, de ne pas revenir en arrière sinon, vous n'avez aucune chance, le lobby de la production se mettra en travers. Pour gagner, il faut de bonnes armes.

Pour le moment, vos hypothèses sont fantaisistes: Imaginons, Rêvons, Admettons, et le mieux pour la fin: ça marche! :o Je vous trouve bien sûr de vous. Sur quels chiffres réels vous basez-vous? Evitons les comparaisons avec les disques à la mode; la comparaison est impossible.

J'attends un rapport sérieux.

Je garde le meilleur pour la fin: l'abonnement illimité (entre 10 € et 30 € par mois) rapporte 1 € par album téléchargé à la filière

Ce qui voudrait dire que nous ne gagnerions même pas 1€? puisque cette somme correspond au bénéfice de la filière. Je sens que vous allez vous faire des amis.

Vous ne m'avez pas encore répondu mais comme vous vous intéressez à mon salaire, pourriez-vous me dire quel est votre métier?
Dernière édition par Philippe Muller le 02 Avr 2009 13:06, édité 1 fois.
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4405
Inscription Forum: 14 Déc 2003 22:20
  • offline

Message » 02 Avr 2009 13:01

Vous parliez de l'audience de HCFR par rapport à la musique classique.

Voici quelques chiffres concrets : pour faire connaître l'album de Joël Grare qui a une qualité de prise de son exceptionnelle, je l'ai contacté, j'ai obtenu son accord et j'ai fait vite fait bien fait la page web qui est en lien dans ma signature. L'idée était de mettre à la disposition des internautes de HCFR des extraits en lossless pour que les audiophiles et mélomanes qui sommeillent en nous puisse se rendre compte de la qualité de cet album.

Je n'ai fait aucun effort de promotion spécial : je ne poste pas dans bla-bla, je poste toujours quasiment dans le même sujet en Musique, et j'ai juste fait un fil sur Joël Grare relatant cette initiative, fil qui est tombé dans les profondeurs depuis.

Et pourtant, sur les 9 derniers mois, avec une belle régularité, 120 personnes en moyennes visitent la page mise en signature et sur ces 120 personnes, 70 téléchargent le premier extrait en FLAC. Ca veut dire que sans effort de promotion aucun, juste en disant sur HCFR "Ouah, cet album est bon, et quelle prise de son !", 70 personnes par mois font l'effort d'en télécharger un extrait. Joël Grare n'étant pas très connu, on a donc 70 nouvelles personnes par mois qui vont connaître sa musique grâce à une simple signature sur HCFR.

Voilà un exemple quantifiable de la force d'internet : 70 personnes par mois. Alors certes ce n'est pas encore 3000 mais il n'y a pas que HCFR dans la vie, et là j'ai vraiment fait le strict minimum. Multipliez le nombre de fans qui font connaître l'artiste, ajoutez les sites webs rédactionnels de musique classiques que l'on a énumérés plus haut, n'oubliez pas la presse classique (lue par les internautes aussi), et voilà...
corsario
 
Messages: 2227
Inscription Forum: 01 Fév 2005 18:39
Localisation: Paris
  • offline

Message » 02 Avr 2009 13:09

corsario a écrit:Vous parliez de l'audience de HCFR par rapport à la musique classique.

Voici quelques chiffres concrets : pour faire connaître l'album de Joël Grare qui a une qualité de prise de son exceptionnelle, je l'ai contacté, j'ai obtenu son accord et j'ai fait vite fait bien fait la page web qui est en lien dans ma signature. L'idée était de mettre à la disposition des internautes de HCFR des extraits en lossless pour que les audiophiles et mélomanes qui sommeillent en nous puisse se rendre compte de la qualité de cet album.

Je n'ai fait aucun effort de promotion spécial : je ne poste pas dans bla-bla, je poste toujours quasiment dans le même sujet en Musique, et j'ai juste fait un fil sur Joël Grare relatant cette initiative, fil qui est tombé dans les profondeurs depuis.

Et pourtant, sur les 9 derniers mois, avec une belle régularité, 120 personnes en moyennes visitent la page mise en signature et sur ces 120 personnes, 70 téléchargent le premier extrait en FLAC. Ca veut dire que sans effort de promotion aucun, juste en disant sur HCFR "Ouah, cet album est bon, et quelle prise de son !", 70 personnes par mois font l'effort d'en télécharger un extrait. Joël Grare n'étant pas très connu, on a donc 70 nouvelles personnes par mois qui vont connaître sa musique grâce à une simple signature sur HCFR.

Voilà un exemple quantifiable de la force d'internet : 70 personnes par mois. Alors certes ce n'est pas encore 3000 mais il n'y a pas que HCFR dans la vie, et là j'ai vraiment fait le strict minimum. Multipliez le nombre de fans qui font connaître l'artiste, ajoutez les sites webs rédactionnels de musique classiques que l'on a énumérés plus haut, n'oubliez pas la presse classique (lue par les internautes aussi), et voilà...


Et ça lui rapporte quoi à Joël Grare? 120 visites et 70 téléchargement gratuits :roll: C'est la force d'Internet :o :o Ce n'est rien. Vous vous fichez de nous? Où sont les 5000 téléchargements que vous m'avez promis tous les mois? Donc: Joël Grare sur HCFR, si c'était payant, il y aurait moins de 70 téléchargement mais admettons. Ceci représente un chiffre de 70€ par mois soit quatre ou cinq CD par mois avec une signature et une filière spécialisée (et vous dites que vous n'avez rien fait? Que pourriez-vous faire de plus?).

Si vous appelez ça de la musique classique, je veux bien. Pour moi, c'est de la musique de genre. C'est certainement très bien dans le genre mais on est en plein dans les trucs qui plaisent sur HCFR, comme Haddouck trio. Les Suites de Bach ou les oeuvres de Gabriel Dupont, c'est pas assez exotique.
Dernière édition par Philippe Muller le 02 Avr 2009 13:17, édité 1 fois.
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4405
Inscription Forum: 14 Déc 2003 22:20
  • offline

Message » 02 Avr 2009 13:13

Philippe Muller a écrit:
corsario a écrit:
On se place par exemple dans le cadre du modèle économique suivant :
- Un CD rapporte 15 € à la filière (ça ne change pas)
- Un téléchargement à l'acte rapporte 7 € à la filière
- l'abonnement illimité (entre 10 € et 30 € par mois) rapporte 1 € par album téléchargé à la filière

je vais maintenant donner un exemple de chiffres de vente qui permette d'atteindre au moins les 13500 € mensuels :

On imagine donc que le label passe donc de 900 ventes classiques (total : 13500 €) à :
- 450 ventes classiques à 15 € (la moitié des anciens clients) : R = 6750 €
- 300 ventes en téléchargement à l'acte à 7 € (quelque anciens clients, quelques nouveaux clients) : R = 2100 €
- 1300 personnes ayant un abonnement illimité téléchargent 1 des albums du label par mois : R = 1300 €
- 1800 personnes ayant un abonnement illimité téléchargent 2 des albums du label par mois : R = 3600 €

Total : 13750 €

Ca marche. Reste à voir si les perspectives sont raisonnables ou pas : passer de 900 ventes classiques à 450 ventes classiques + 300 ventes en téléchargement à l'acte + 3100 "ventes" via les abonnements illimités, est-ce une hypothèse réaliste ou pas ? Si oui le label "MusiqueClassique" peut vivre dans ce système, sinon il faut modifier quelque chose (augmenter le prix de l'abonnement illimité par exemple, pour que ce qui revient par album téléchargé soit plus de 1€ par exemple).


Vous imaginez trop et très mal, je ne cesse de vous le répéter. Vous n'avez aucune compétence pour cela. Vous fixez des quantités qui ne riment à rien, sauf pour démontrer que vous avez raison. L'idée que vous vous trompiez ne vous a pas encore effleuré. Un scientifique aurait au-moins évoqué les deux hypothèses diamétralement opposées pour sortir une fourchette plausible. Vous devez présenter quatre comptes:

1) Rien ne change et le téléchargement vient en plus
2) Nous ne vendons plus un seul disque mais les internautes téléchargent en masse
3) Nous ne vendons plus un seul disque et les téléchargement sont identiques en quantité à la vente des CD
4) La vérité est entre 2 et 3 mais dans quelles proportions?


On avance.
Bon, vous l'aurez vu, je suis passé directement au 4).
La question qui se pose est : les chiffres de ventes avancés sont-ils plausibles ? réalistes ? probables ?
Car avec ces chiffres de ventes, on s'en sort.. Je trouve que c'est un grand pas en avant de pouvoir réfléchir sur cette base.

Bon, alors on va faire vos autres hypothèses :mdr:

1) Rien ne change et le téléchargement vient en plus
là on gagne de l'argent évidemment
2) Nous ne vendons plus un seul disque mais les internautes téléchargent en masse
pour ça il faut que tous les internautes s'abonnent en illimité. 30 € * 20 millions = 600 millions = le jackpot : ne rêvez pas, ça n'arrivera pas.
3) Nous ne vendons plus un seul disque et les téléchargement sont identiques en quantité à la vente des CD
Si ce sont des téléchargement en illimité on revient au 2), si ce sont des téléchargement à l'acte, il faut que le prix du téléchargement soit le même que le prix du CD auquel on retranche juste les frais mécaniques et la distribution (c'est ce qui est fait actuellement). Dans ce cas rien ne change.
4) La vérité est entre 2 et 3 mais dans quelles proportions?
cf plus haut pour un exemple.

C'est paradoxal hein que l'option 3) soit la plus lucrative (avec un abonnement à 30 €, certes)

Philippe Muller a écrit:Le bon compte est celui qui permettra, à coup sûr, de ne pas revenir en arrière sinon, vous n'avez aucune chance, le lobby de la production se mettra en travers. Pour gagner, il faut de bonnes armes.


je ne peux pas gagner : je n'ai aucun pouvoir décisionnel, et je sais d'autre part que le lobby des producteurs est plus fort que le lobby des artistes-interprêtes ou que celui des internautes mélomanes;

Je faisais ce calcul pour voir si le modèle que j'avance tenait la route. Curiosité intellectuelle.

Philippe Muller a écrit:Pour le moment, vos hypothèses sont fantaisistes: Imaginons, Rêvons, Admettons, et le mieux pour la fin: ça marche! :o Je vous trouve bien sûr de vous. Sur quels chiffres réels vous basez-vous? Evitons les comparaisons avec les disques à la mode; la comparaison est impossible.

J'attends un rapport sérieux.


Sir, yes sir :mdr:

le rapport sérieux ce n'est pas à moi de le faire, c'est le boulot des acteurs de la profession de faire ces prospectives.
corsario
 
Messages: 2227
Inscription Forum: 01 Fév 2005 18:39
Localisation: Paris
  • offline

Message » 02 Avr 2009 13:19

Philippe Muller a écrit:Et ça lui rapporte quoi à Joël Grare? 120 visites et 70 téléchargement gratuits :roll: Ce n'est rien.


Ca lui rapporte ça :
FREUD912 a écrit::) Ca donne envie, je commande dès mon retour de vacances :)

Chris.24 a écrit:J'ai écouté aussi le CD de Joël Grare "PARIS - ISTAMBUL - SHANGHAI" et il est très bon à tous points de vue, techniquement comme artistiquement... +1

Moeb a écrit: : Vraiment un superbe album! Surprenant, envoutant, emouvant...
Et l'enregistrement est diabolique!
Joël Grare . . Paris - Istanbul - Shanghai . 2008 . . . ALPHA-PROD : +1
bon c'est particulier comme musique, riche en sonorités diverses, percussions, petits bruits mais j'ai adhere et je trouve l'enregistrement de grande qualité.

Tobal a écrit: : j'ai moi aussi commandé le CD après avoir craqué sur les extraits, je suis très sensible à ce mélange très spécial de sonorités envoûtantes.
Associées à une prise de son somptueuse

et +1 pour le joel grare. Wahou.

Lapaille a écrit:Ouah ! je viens de découvrir les extraits du Paris-Istanbul-Shanghaï de Joël Grare cité dans cette filière ! :o
Pour les fans de percus, c'est à tomber par terre ! En plus, ça change des disques archi-connus des forums du monde entier.
+1 evidemment ! faites monter ce disque !

nico2k3 a écrit:Je découvre grace à ce fil cet artiste, vraiment génial !!!

Ptite déception car les concerts sont passés... Ca a du être un grand moment, surtout avec Monsieur Malherbe...

Il reste le CD pour se consoler, l'enregistrement a l'air soigné, merci pour cette découverte ;)

ozata1 a écrit:Effectivement les extraits sont très beau ainsi que la prise de son.

CD reçu aujourd'hui.
mes préférés sont la 1 et la 4, les yeux fermés on pourrait montrer du doigt chaque musicien. :o
En tout cas, ceux qui ont envie de tester leurs caissons de grave ou leur hp de grave, ils vont être servi :o :o




Philippe Muller a écrit:Où sont les 5000 téléchargements que vous m'avez promis tous les mois?


Ce n'est pas HCFR qui va apporter 5000 téléchargements par mois, c'est l'ensemble des médias :roll:

Et pour des ventes actuelles à 900 par mois, 3100 téléchargement mensuels suffiraient (cf plus haut)

Philippe Muller a écrit:Et puis, si vous appelez ça de la musique classique, je veux bien. C'est certainement très bien dans le genre mais on est en plein dans les trucs qui plaisent sur HCFR, comme Haddouck trio. Les Suites de Bach ou les oeuvres de Gabriel Dupont, c'est pas assez exotique.


Je vous laisse la responsabilité de ce que vous écrivez.

Jsute que les suites de Bach c'est parmi ce qu'il y a de plus connu en classique :roll:
Sur l'album de Joël Grare il y a "la Rêveuse" de Marin Marais pour rester dans le violoncelle/viole de gambe.
corsario
 
Messages: 2227
Inscription Forum: 01 Fév 2005 18:39
Localisation: Paris
  • offline

Message » 02 Avr 2009 13:25

Mais non, vous n'avez rien compris. Vous avez fixé un ratio arbitraire qui se basse sur du vent. Votre calcul ne vaut rien. Vous décidez que mon chiffre d'affaire est de 13 500€ :lol: :lol: :lol: On n'ira pas loin avec ça.

Les pneus de la Porsche, l'entretien du bateau, les vacances à St Barth... Je paie ça comment?

J'ai pris des risques pendant toute ma vie, maintenant, j'ai gagné le droit d'en profiter. Quarante ans de travail, c'est long. Et à ceux qui trouvent que nous gagnons trop, je vais donner une recette imparable:

Faites comme nous et vous serez riches. Soyez ambitieux par votre travail, pas en appauvrissant les autres. Nos musiciens sont contents puisqu'ils sont toujours là. C'est que ça doit rapporter car il n'y a pas plus infidèle qu'un musicien vis à vis de sa maison de disques.
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4405
Inscription Forum: 14 Déc 2003 22:20
  • offline

Message » 02 Avr 2009 13:29

corsario a écrit:
Philippe Muller a écrit:Et puis, si vous appelez ça de la musique classique, je veux bien. C'est certainement très bien dans le genre mais on est en plein dans les trucs qui plaisent sur HCFR, comme Haddouck trio. Les Suites de Bach ou les oeuvres de Gabriel Dupont, c'est pas assez exotique.


Je vous laisse la responsabilité de ce que vous écrivez.

Jsute que les suites de Bach c'est parmi ce qu'il y a de plus connu en classique :roll:
Sur l'album de Joël Grare il y a "la Rêveuse" de Marin Marais pour rester dans le violoncelle/viole de gambe.


Vous êtes grotesque. Une pièce de Marin Marais ne fait pas un disque classique. Cela n'enlève rien à ses qualités. Nana Mouscouri a chanté le choeur des esclaves; ça n'en fait pas une diva et elle ne le revendique pas. Il n'y a que Florent Pagny qui croit être un baryton.

Je vous ai dit que nous produisions de la musique classique. Il n'y a pas beaucoup de nouveautés là-dedans sauf dans les interprétations.
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4405
Inscription Forum: 14 Déc 2003 22:20
  • offline

Message » 02 Avr 2009 13:34

Allez, je vous propose un challenge.

Je vous confie un album de la collection et vous m'en vendez 5000 sur l'ensemble d'Internet tous les mois. En contrepartie, je vous paie 10% du bénéfice soit: 5000 x 1€ / 10 = 500€.

Si vous y parvenez, je croirai que vous êtes sérieux. Si vous n'y parvenez pas, c'est que vous avez été un peu optimiste et si vous trouvez un moyen de vous défiler, c'est que vous ne croyez même pas en ce que vous dites.

Je me contenterai de 3000 exemplaires à partir de mai, histoire de de vous laisser le temps de vous mettre en place.

Ne tardez pas!
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4405
Inscription Forum: 14 Déc 2003 22:20
  • offline

Message » 02 Avr 2009 13:36

Philippe Muller a écrit:Mais non, vous n'avez rien compris. Vous avez fixé un ratio arbitraire qui se basse sur du vent. Votre calcul ne vaut rien. Vous décidez que mon chiffre d'affaire est de 13 500€ :lol: :lol: :lol: On n'ira pas loin avec ça.


13500 € ce n'est pas votre chiffre d'affaire, c'est le produit de la vente de 900 CD par mois vendus à 15 € par le label MusiqueClassique. il y a des labels qui fonctionne à 900 ventes mensuelles.

Maintenant on suppose que l'on change de système, et je propose une possibilité pour que le produit des ventes reste égal (et même dépasse un peu) 13500 € :

On imagine donc que le label passe donc de 900 ventes classiques (total : 13500 €) à :
- 450 ventes classiques à 15 € (la moitié des anciens clients) : R = 6750 €
- 300 ventes en téléchargement à l'acte à 7 € (quelque anciens clients, quelques nouveaux clients) : R = 2100 €
- 1300 personnes ayant un abonnement illimité téléchargent 1 des albums du label par mois : R = 1300 €
- 1800 personnes ayant un abonnement illimité téléchargent 2 des albums du label par mois : R = 3600 €

La question est : cette projection de la re-ventilation des chiffres de vente est-elle réaliste ?

(pour calculer R on s'est basé sur : 15 € par CD vendu, 7 € par téléchargement réalisé à l'acte et 1 € pour les téléchargement dans le cadre d'abonnements illimités).

Si vous voulez un exemple qui s'applique à vous spécifiquement, dites moi combien vous vendez de CD en moyenne par mois et je remplace 900 par ce chiffre. Probablement parfois vous en vendez 200 et parfois 10000. On va partir sur une moyenne faite sur un an ou deux.
corsario
 
Messages: 2227
Inscription Forum: 01 Fév 2005 18:39
Localisation: Paris
  • offline

Message » 02 Avr 2009 13:37

Philippe Muller a écrit:Allez, je vous propose un challenge.

Je vous confie un album de la collection et vous m'en vendez 5000 sur l'ensemble d'Internet tous les mois. En contrepartie, je vous paie 10% du bénéfice soit: 5000 x 1€ / 10 = 500€.

Si vous y parvenez, je croirai que vous êtes sérieux. Si vous n'y parvenez pas, c'est que vous avez été un peu optimiste et si vous trouvez un moyen de vous défiler, c'est que vous ne croyez même pas en ce que vous dites.

Je me contenterai de 3000 exemplaires à partir de mai, histoire de de vous laisser le temps de vous mettre en place.

Ne tardez pas!


Nous publierons vos résultats chaque jour ici même. Cela permettra de prouver que ce que vous dites est vrai.

Vous calculez mais je veux voir les résultats.
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4405
Inscription Forum: 14 Déc 2003 22:20
  • offline


Retourner vers Musique enregistrée : BD, CD & DVD

 
  • Articles en relation
    Dernier message