Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 16 invités

Musique enregistrée : BLURAY, CD & DVD musicaux, interprètes...

Dutilleux: une discographie?

Message » 08 Oct 2004 15:30

Bonjour

Je découvre l'oeuvre de Dutilleux de concerts (direct et retransmis) en disques et j'avoue apprécier de plus en plus ce compositeur.

S'il y a des volontaires éclairés, il serait interessant de dresser une discographie de l'honnete "dutillophile". cela pourrait etre utile, car les bacs des disquaires sont pauvres et il n'y jamais 2 versions de la même oeuvre pour choisir.

Je pourrais commencer avec Tout Un Monde Lointain: j'aime beaucoup la version de Chung avec RF et T. Mork (j'ai pas l'orthographe exacte :oops: ); (+ 3 strophes sur le nom de Sacher + l'Arbre des songes :P )

Et Shadows of Time / Ozawa, meilleure à mon avis que celle du capitole de Toulouse.

A vos claviers!!!
oso
 
Messages: 1303
Inscription Forum: 17 Juin 2003 16:23
Localisation: Nice
  • offline

Annonce

Message par Google » 08 Oct 2004 15:30

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 08 Oct 2004 16:37

Bien que son oeuvre ne soit pas abondante, elle a été enregistrée de nombreuses fois et par de grands interprètes.

Dutilleux est un immense compositeur et sa musique est accessible à tout mélomane de bonne volonté. Ce ne sont pas les danses hongroises de Brahms, mais il faut vraiment faire un petit effort pour découvrir la musique de ce compositeur admirable. Et bonhomme qui ne l'est pas moins ! D'une simplicité et gentillesse incroyable.

Sonate pour piano

Elle a connu de nombreuses versions discographiques. Dont deux par Geneviève Joy, sa femme. Qui sont, je crois introuvables de nos jours. Faut essayer de trouver la derniere chez Erato.

Sinon, la version de Marie Catherine Girod, chez Solstice est particulièrement à recommander. Du reste, Dutilleux lui-même admire énormément cet enregistrement.

Il a moins aimé l'enregistrement d'Anne Queffélec qui comprend tout son oeuvre composée pour piano seul chez Virgin... et il n'a pas forcément raison :wink:


Tout un Monde lointain :

L'enregistrement du créateur et dédicataire reste admirable : Rostropovitch, Orchestre de Paris et Serge Baudo chez EMI.

Les Métaboles pour orchestre:

Si on le trouve l'enregistrement de George Szell et de Cleveland, créateurs et commanditaires de l'oeuvre est à recommander : Sony. Mais introuvable !

Sinon, le disque de Yan Pascal Tortelier chez Chandos est splendide. Sur le meme disque on trouve Tout un monde lointain et le Mystère de l'instant pour cordes et cymbalum et percussion ;

Ainsi la nuit :, quatuor à cordes

Quatuor Sine nomine chez Erato.

L'arbre des songes (concerto pour violon)

Charlier, BBC et Yan Pascal Tortelier : Chandos. Sur le meme disque on trouve Timbres, espace, mouvements pour orchestre.

Il y a d'autres oeuvres, dont Shadow of time en hommage à Anne Franck dont au moins trois enregistrements discographiques existent alors que l'oeuvre a été créée à Boston en 1998... une semaine avant que ne sorte l'enregistrement de la création sur disques chez Erato :o Et la version d'Ozawa est effectivement admirable !

Et d'autres pièces encores, mais là faut que je fouille ma discothèque pour pouvoir répondre.


Alain :wink:

La configuration dans mon profil


"Le coq qui chante le plus fort n'est pas celui qui vit le plus longtemps", proverbe que j'ai inventé le 12 juillet 2019. Libre de droits : ha ha ha !
Avatar de l’utilisateur
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 56532
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 08 Oct 2004 16:51

Dutilleux est un immense compositeur et sa musique est accessible à tout mélomane de bonne volonté. Ce ne sont pas les danses hongroises de Brahms, mais il faut vraiment faire un petit effort pour découvrir la musique de ce compositeur admirable. Et bonhomme qui ne l'est pas moins ! D'une simplicité et gentillesse incroyable.


Tout a fait d'accord, sa musique touche les sens, touche l'imaginaire, évoque des images et raconte de bien belles histoires. Se jetter sur les concerts, c'est à chaque fois une expérience musicale délectable, du pur plaisir (j'ai en mémoire Metaboles et Tout un monde Lointain au printemps dernier à Monaco avec Janowski, on n'était pas plus de 150 personnes :( ; Mystère de l'instant, à Rouen il y a 10 ans avec Jordan et l'orcherstre de Paris je crois, on était 30 :cry: et à chaque fois, Dutilleux etait assis pas loin de moi :wink: ). guetter bien sur les concerts sur FMusiques (surtout que cette p____n de compression a enfin sauté :D )

Merci de ta contribution Alain, j'espère qu'elle va en appeler d'autres!!!
oso
 
Messages: 1303
Inscription Forum: 17 Juin 2003 16:23
Localisation: Nice
  • offline

Message » 08 Oct 2004 17:46

Salut

pour Ainsi la nuit, il y a aussi l'interprétation des Arditti (CD Montaigne/Naïve MO 782125).
Avantage: couplage avec Dusapin (Time zones et le quatuor III) — il faut certes, aimer les interprétations des Arditti… Mais… :wink:

La configuration dans mon profil


Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Administrateur Forum Univers Casques
Administrateur Forum Univers Casques
 
Messages: 35067
Inscription Forum: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Savagnin et Comté
  • offline

Message » 08 Oct 2004 18:09

C'est bien le problème, les Arditti jouent de telle façon que quand ils sortent de leur répertoire traditionnellement porté sur la musique contemporaine, on part en courant... Je ne connais pas leur disque Dutilleux, mais s'ils jouent ce quatuor aussi mal que Debussy et les pièces de jeunesse de Webern... :-?

Alain :wink:

La configuration dans mon profil


"Le coq qui chante le plus fort n'est pas celui qui vit le plus longtemps", proverbe que j'ai inventé le 12 juillet 2019. Libre de droits : ha ha ha !
Avatar de l’utilisateur
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 56532
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 08 Oct 2004 18:19

Je me doutais que tu réagirais, Alain… :wink:

haskil a écrit:C'est bien le problème, les Arditti jouent de telle façon que quand ils sortent de leur répertoire traditionnellement porté sur la musique contemporaine, on part en courant... Je ne connais pas leur disque Dutilleux, mais s'ils jouent ce quatuor aussi mal que Debussy


… quand même pas, faut pas exagérer… :lol:


haskil a écrit:et les pièces de jeunesse de Webern... :-?
Alain :wink:


Disons qu'ils ne le jouent pas "Europe centrale" (comme le joueraient par exemple les Prazak). Mais qu'ils sont, pour une fois, nettement en retrait de leur coutmière verdeur. Ça ne manque pas d'intériorité. :wink:

La configuration dans mon profil


Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Administrateur Forum Univers Casques
Administrateur Forum Univers Casques
 
Messages: 35067
Inscription Forum: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Savagnin et Comté
  • offline

Message » 08 Oct 2004 18:35

dub a écrit:Je me doutais que tu réagirais, Alain… :wink:

haskil a écrit:C'est bien le problème, les Arditti jouent de telle façon que quand ils sortent de leur répertoire traditionnellement porté sur la musique contemporaine, on part en courant... Je ne connais pas leur disque Dutilleux, mais s'ils jouent ce quatuor aussi mal que Debussy


… quand même pas, faut pas exagérer… :lol:


haskil a écrit:et les pièces de jeunesse de Webern... :-?
Alain :wink:


Disons qu'ils ne le jouent pas "Europe centrale" (comme le joueraient par exemple les Prazak). Mais qu'ils sont, pour une fois, nettement en retrait de leur coutmière verdeur. Ça ne manque pas d'intériorité. :wink:



Je ne sais pas trop ce que veux dire jouer "Europe centrale" : je connais beaucoup de quatuors hongrois, tchèques, autrichiens, restés sur place, ou immigrés, entendus au concert depuis plus de 30 ans, qui ne se ressemblent guère...

Pour les avoir subis si souvent en live... les Arditti, je n'exagère en rien... puisqu'il m'est arrivé de quitter des concerts à l'entracte avec des amis "cordistes" un peu stupéfaits par ce que nous venions d'entendre. Sec, petit, sans lyrisme et instrumentalement faible :o

Rarement entendu quatuor au son si dur et acide et dont la justesse, en plus, est largement éprouvante...

Dans un autre genre, les Talich pendant tout un temps, avec plus de rondeur avaient, eux aussi un big problème de justesse...

Les Arditti sont des sous Quatuor LaSalle... Du reste, ou sont ils passés ?

Alain :wink:

La configuration dans mon profil


"Le coq qui chante le plus fort n'est pas celui qui vit le plus longtemps", proverbe que j'ai inventé le 12 juillet 2019. Libre de droits : ha ha ha !
Avatar de l’utilisateur
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 56532
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 08 Oct 2004 18:50

haskil a écrit:Je ne sais pas trop ce que veux dire jouer "Europe centrale"


Je veux dire chaud, rond, lyrique — et juste…


haskil a écrit:Pour les avoir subis si souvent en live... les Arditti, je n'exagère en rien... puisqu'il m'est arrivé de quitter des concerts à l'entracte avec des amis "cordistes" un peu stupéfaits par ce que nous venions d'entendre. Sec, petit, sans lyrisme et instrumentalement faible :o
Rarement entendu quatuor au son si dur et acide et dont la justesse, en plus, est largement éprouvante...


C'est ce que disent effectivement beaucoup de gens — mais ils ont aussi un ton tragique et mystérieux, par exemple sur du Xénakis… Mais bon, je ne vais pas non plus les défendre à tout va (je préfère dans un répertoir moderne le q. Kronos ou le q. Psophos

haskil a écrit:Les Arditti sont des sous Quatuor LaSalle...


Double bing… :lol:

haskil a écrit: Du reste, ou sont ils passés ?
Alain :wink:


Irvin Arditti est, je crois, gravement malade…
Je n'ai donné cette réf que pour comparaison.

Après il y a aussi une interprétation par le Q. Ludwig (chez Abeille, je crois, pas moyen de remettre la main dessus).

dub

La configuration dans mon profil


Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Administrateur Forum Univers Casques
Administrateur Forum Univers Casques
 
Messages: 35067
Inscription Forum: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Savagnin et Comté
  • offline

Message » 08 Oct 2004 19:33

Bonne idée de parler d'une discographie de Dutilleux.

Comme autres interprétations intéressantes d'œuvres d'Henri Dutilleux, à ma connaissance, il y a les "Métaboles" et la "Symphonie n°2" par Charles Münch avec l'Orchestre National de l'ORTF (couplées avec la 4e symphonie de Honegger). C'est une version où l'écriture de Dutilleux est bien servie par la prise de son et … par le chef !
On entend clairement tout, et c'est très important, Dutilleux divisent les pupitres et il y a de belles trouvailles d'orchestration. Il ne faut pas que cela soit perdu par trop de "salle".
Munch est le second chef à avoir joué les "Métaboles" après Georges Szell.

Il y a aussi la "1ere symphonie" et "Timbres, espaces, mouvement" par Serge Baudo avec l'Orchestre National de Lyon. Bonne version également.

Pour ce qui est de sa production, c'est vrai qu'elle n'est pas géante. Mais Dutilleux est un compositeur extrèmement soucieux du moindre détail. Il a cela de commun avec Maurice Ravel… rien est écrit sans vérifications.
Certains chefs dubitatifs quant à certaines solutions d'écriture au vue de la partition, prêts à prédire le compositeur en faute, se trouvent surpris de la manière heureuse dont cela sonne et facilement.
C'est que c'est essayé auprès d'amis musiciens…

C'est un compositeur qui a subit comme Maurice Ohana le "régne" de Pierre Boulez qui le classait "conservateur". Il a fait son œuvre sans tapage, lentement et… pour longtemps. Une autre façon de vivre l'Art de composer.

Salut :wink:

Gilles
Gilles R
 
Messages: 1485
Inscription Forum: 09 Juin 2004 15:34
Localisation: Ile-de-France
  • offline

Message » 08 Oct 2004 20:23

C'est un compositeur qui a subit comme Maurice Ohana le "régne" de Pierre Boulez qui le classait "conservateur".


Il n'a pas du tout été victime de l'ostracisme dont Ohanna a été malheureusement victime de la part des programmateurs sectateurs de Boulez.
Et notamment de la part de Claude Samuel qui dirigeait le festival de Royan.
Et Dutilleux s'est toujours vu confier des commandes de la part de prestigieuses formations françaises et étrangères et de la part de solistes qui ne l'étaient pas moins. Sa musique est aujourd'hui jouée et enregistrée de façon abondante et prestigieuse aux Etats-Unis, en Grande Bretagne, en Allemagne, partout. Et au Brésil ou j'essaie de faire donner Shadow of time !

Ohanna était révolté, d'une rudesse terrible à cause du rejet dont il a été l'objet en France de la part des officiels... mais bien avant que Boulez ne revienne en France, c'était déjà le cas.

Mais, Ohanna a aussi eu, vers la fin de sa vie, la chance d'être défendu par des musiciens de grande valeur, dont les pianistes Jean Claude Pennetier, Jean Efflam Bavouzet, Marie Josèphe Jude qui l'ont beaucoup joué en public et parfois enregistré.
Et il a quand même été joué à Avignon et à l'Opéra si ma mémoire est bonne.
C'était un homme difficile, rugueux, un peu misanthrope, colérique qui se fachait parfois pour un rien et violemment avec ses amis.

La façon dont il a été ignoré par une partie du milieu musical est regrettable : il a eu beaucoup plus de chance avec une grande partie de la critique pas embedded with les sectateurs de Boulez... qui ne leur demandait pas d'agir comme cela. Et sa musique a été accueillie au concert comme sur disque par des papiers très, très favorables. Ou par le silence des sectateurs, heureusement de moins en moins pris au sérieux à mesure que les années avançaient. Par chance, quelques grands interprètes lui ont commandé des oeuvres.

C'est un phénomène complexe qu'il est intéressant d'étudier : le phénomène de cour, la volonté de bien se faire voir par Boulez a été un puissant moteur dans la déconsidération et sur la sur considération de certains compositeurs par certains membres influents de la vie musicale qui cumulaient parfois les fonctions de Critiques et organisateurs de concerts. Heureusement, il y a un peu plus de déontologie aujourd'hui.



En tout cas, Dutilleux que j'ai la chance de connaître ainsi que la "petite Geneviève" comme il aime appeler sa femme, est aussi bienveillant à l'égard de Boulez compositeur que ce dernier, que je connais un peu aussi, l'est avec lui. Une neutralité bienveillante et mutuelle.

Alain :wink:

La configuration dans mon profil


"Le coq qui chante le plus fort n'est pas celui qui vit le plus longtemps", proverbe que j'ai inventé le 12 juillet 2019. Libre de droits : ha ha ha !
Avatar de l’utilisateur
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 56532
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 08 Oct 2004 21:46

haskil a écrit:
C'est un compositeur qui a subit comme Maurice Ohana le "régne" de Pierre Boulez qui le classait "conservateur".


Il n'a pas du tout été victime de l'ostracisme dont Ohanna a été malheureusement victime de la part des programmateurs sectateurs de Boulez.
Et notamment de la part de Claude Samuel qui dirigeait le festival de Royan.
Et Dutilleux s'est toujours vu confier des commandes de la part de prestigieuses formations françaises et étrangères et de la part de solistes qui ne l'étaient pas moins. Sa musique est aujourd'hui jouée et enregistrée de façon abondante et prestigieuse aux Etats-Unis, en Grande Bretagne, en Allemagne, partout. Et au Brésil ou j'essaie de faire donner Shadow of time ! Alain :wink:


Attend Alain,
Là tu es parti sur les chapeaux de roues ! :P
Je n'ai jamais dit que Dutilleux n'était pas considéré comme un très grand compositeur par tout le milieu musical et qu'il n'ait pas reçu des commandes importantes…
Mais le volume qu'a pris Boulez dans la vie musicale française à tout de même atténué la portée de l'importance de Dutilleux. Même si elle est importante et le sera encore plus dans le futur, sans le purgatoire que certains compositeurs traversent après leur mort (je suis désolé de parler de çà).

Regarde les programmations de Dutilleux par l'intercontemporain, je crois qu'il n'y a eu que trois œuvres de jouées depuis 1976…

Si on juge un compositeur important… on le joue, regarde le nombre de pièces jouées de Berio, de Ligeti… et de Carter, par le même ensemble. Or "inter-contemporain" ne veux pas dire une esthétique précise…
Bon, les choses ont changées depuis un moment… même à l'IRCAM…
Comme tu le dis :
C'est un phénomène complexe qu'il est intéressant d'étudier : le phénomène de cour, la volonté de bien se faire voir par Boulez a été un puissant moteur dans la déconsidération et sur la sur considération de certains compositeurs par certains membres influents de la vie musicale qui cumulaient parfois les fonctions de Critiques et organisateurs de concerts. Heureusement, il y a un peu plus de déontologie aujourd'hui.
je n'y reviens pas.

Je n'ai aucun compte à régler avec Boulez (que je connais moi aussi un peu), que j'admire en temps que compositeur et ni contre l'intercontemporain ou j'y ai des amis.

Pierre Boulez n'est pas, c'est vrai, tout le milieu à lui tout seul, il y a d'autres réseaux de la vie musicale professionnelle… Dutilleux a eu comme d'autres compositeurs d'ailleurs (Ohana aussi), le soutien de la Radio.
Radio France a toujours été ouverte à toutes les esthétiques… heureusement… Nous pouvons lui rendre cette grâce.

Mon raccourci trop rapide, a semblé mettre Dutilleux et Ohana dans une situation identique.
Ce que tu dis sur Ohana est hélas exacte. J'ai même eu une conversation au conservatoire avec lui (il était invité par la classe) et sa position sur la musique allemande était incroyablement outrancière et fermée. Il ne voulait pas en entendre parler. Et tu sentais que c'était définitif… inutile d'argumenter.

Bon comme souvent, je vois que dans le fond nous sommes d'accord… question de tournures, de raccourcis et de vécus…

Bon, j'espère que mon histoire de "régne" est éclairci…

À bientôt :wink:

Gilles
Dernière édition par Gilles R le 08 Oct 2004 23:13, édité 1 fois.
Gilles R
 
Messages: 1485
Inscription Forum: 09 Juin 2004 15:34
Localisation: Ile-de-France
  • offline

Message » 08 Oct 2004 21:50

haskil a écrit:C'est bien le problème, les Arditti jouent de telle façon que quand ils sortent de leur répertoire traditionnellement porté sur la musique contemporaine, on part en courant...


Je vais me mêler de votre discussion…
Désolé pour dub, mais je trouve même haskil gentil…

Depuis un certain temps, même dans leur répertoire, dans les créations qu'ils faisaient, ils jouaient… du quatuor Arditti !
Tout était joué avec les mêmes clichés, le même phrasé froid… bien sûr avec des moments de haute virtuosité et une excellente mise en place, mais toujours en pure démonstration technique.

Ils ne sont pas les seuls, à se faire piéger par l'exclusive d'un répertoire et par l'usure. L'interprétation à répétition et la chasse gardée d'œuvres souvent des gageures techniques comme celles de Brian Ferneyhough, font perdre une partie de l'essentiel. La musique n'est pas que de la technique…

Les derniers concerts auxquels j'ai assisté mon plutôt attristé. Et pourtant cette formation est faite de formidables musiciens.

désolé dub…

Cordialement

Gilles


P.S. Faudrait tout de même pas que cela soit comme ça tous les soirs… :roll:
Gilles R
 
Messages: 1485
Inscription Forum: 09 Juin 2004 15:34
Localisation: Ile-de-France
  • offline

Message » 08 Oct 2004 21:56

Gilles R a écrit:désolé dub…


Vraiment pas de quoi — ça ne me chagrine nullement. D'autre part, j'ai bien dit que ce n'était pas mon interprétation préférée…
D'un autre côté, soyez tous honnête: connaissez vous un seul quatuor qui ai osé interpréter le quatuor pour hélicoptères de Stockhausen ?
Mmm ? :lol:

Faut écouter ça au moins une fois dans sa vie (juste avant de mourir) :mdr:

La configuration dans mon profil


Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Administrateur Forum Univers Casques
Administrateur Forum Univers Casques
 
Messages: 35067
Inscription Forum: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Savagnin et Comté
  • offline

Message » 08 Oct 2004 23:06

dub a écrit:
Faut écouter ça au moins une fois dans sa vie (juste avant de mourir) :mdr:


Tes jours sont comptés puisque tu sembles connaitre cette oeuvre :mdr:

En ce qui me concerne, la seule oeuvre ded Dutilleux que je connaissais, c'était sa première symphonie enregistrée il y a 25 ans environ par JC Casadessus et l'Orchestre Philharmonique de Lille, il me semble d'ailleurs que j'étais présent lors de l'enregistrement des raccords de correction(live) Tout cela ne nous rajeunit pas mes braves : :lol:
KurtLil
 
Messages: 2264
Inscription Forum: 24 Oct 2000 2:00
Localisation: Compiègne ou Lille j'sais plus!
  • offline

Message » 09 Oct 2004 10:13

L'interprétation à répétition et la chasse gardée d'œuvres souvent des gageures techniques comme celles de Brian Ferneyhough, font perdre une partie de l'essentiel. La musique n'est pas que de la technique…


Gilles, y-a-t-il ne serait-ce qu'une once de musique dans les partitions de Brian Ferneyhough... :-?

J'ai l'impression qu'on va être d'accord là dessus aussi ! :lol:


Alain :wink:

La configuration dans mon profil


"Le coq qui chante le plus fort n'est pas celui qui vit le plus longtemps", proverbe que j'ai inventé le 12 juillet 2019. Libre de droits : ha ha ha !
Avatar de l’utilisateur
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 56532
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline


Retourner vers Musique enregistrée : BD, CD & DVD