Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 9 invités

Musique enregistrée : BLURAY, CD & DVD musicaux, interprètes...

Emilie Simon

Message » 18 Juin 2007 21:35

Pour info... Elle sera en concert à Pleyel pour la rentrée. Les places sont moins chères sur le site de la salle que sur le site Fnac.

Le concert devrait être de grande qualité avec diffusion multi canal en salle.
LGDS
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2628
Inscription Forum: 14 Nov 2002 22:18
  • offline

Annonce

Message par Google » 18 Juin 2007 21:35

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 19 Juin 2007 23:28

Concert de grande qualité? Qu'est-ce qui te fait dire ca?
ggta
 
Messages: 6650
Inscription Forum: 01 Juin 2003 17:54
Localisation: Gif sur Yvette (91)
  • offline

Message » 19 Juin 2007 23:34

corto maltese a écrit:
Bastien Cluzet a écrit:Ecoutez le titre " Fleur de Saison", vraiment sympa 8)


+1
pour moi c'est le meilleur morçeau de l'album


Je lui préfère encore "Rose hybride de thé". Texte recherché

A noter le très belle pochette de l'album en import
Image
ggta
 
Messages: 6650
Inscription Forum: 01 Juin 2003 17:54
Localisation: Gif sur Yvette (91)
  • offline

Message » 19 Juin 2007 23:39

Sinon quelqu'un a-t-il cet album?
Image

C'est aussi un import. Il reprend des titres du premier album éponyme et de Vegetal
ggta
 
Messages: 6650
Inscription Forum: 01 Juin 2003 17:54
Localisation: Gif sur Yvette (91)
  • offline

Message » 19 Juin 2007 23:46

ggta a écrit:Concert de grande qualité? Qu'est-ce qui te fait dire ca?


Pour trois raisons:

Je n'ai jamais été déçu par les concerts d'émilie simon.
Pleyel est une salle exceptionnelle
La consultation demandé par la prod sur l'étude d'une diff multicanal de qualité
LGDS
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2628
Inscription Forum: 14 Nov 2002 22:18
  • offline

Message » 19 Juin 2007 23:52

Perso j'avais été déçu de concerts d'elle ou plutôt de leurs rediffusions sur France 4. Une mauvaise balance, une voix masquée par le reste... Mais c'était peut-être un problème de retransmission tv.

C'est vrai qu'à Pleyel ca devrait en être autrement :wink:
ggta
 
Messages: 6650
Inscription Forum: 01 Juin 2003 17:54
Localisation: Gif sur Yvette (91)
  • offline

Message » 20 Juin 2007 8:48

ggta a écrit:Perso j'avais été déçu de concerts d'elle ou plutôt de leurs rediffusions sur France 4. Une mauvaise balance, une voix masquée par le reste... Mais c'était peut-être un problème de retransmission tv.

C'est vrai qu'à Pleyel ca devrait en être autrement :wink:


Je parle de deux concerts où j'étais présent. Celui de la Cigalle ( salle de me...e...) et à l'Olympia.

En ce qui concerne les prestations TV, il faut voir les conditions de prise de son. Si tu parles de l'émission " En direct de..." animé par Ray Cox dans sa caravane, il me semble qu'il n'y a pas de mix de fabriquer pour la diff TV, c'est le même mix que ce qui est envoyé en salle. Ceci explique cela...
Dernière édition par LGDS le 20 Juin 2007 21:57, édité 1 fois.
LGDS
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2628
Inscription Forum: 14 Nov 2002 22:18
  • offline

Message » 20 Juin 2007 18:45

Ouaip. J'ai bien envie de réserver des places :mdr:
ggta
 
Messages: 6650
Inscription Forum: 01 Juin 2003 17:54
Localisation: Gif sur Yvette (91)
  • offline

Message » 21 Juin 2007 19:51

Je suis allé la voir en concert l'an passé à Bordeaux et c'était vraiment extra. Je ne peux que vous encourager à vous y rendre. En plus, il y avait Gary Oldman (dans le Dracula de Coppola) en train de bidouiller derrière un Mac Titanium. Ca vaut le détour! :mdr:
POUYFOURCAT
 
Messages: 3742
Inscription Forum: 23 Avr 2004 10:17
Localisation: BORDEAUX but from ORTHEZ (Béarn)
  • offline

Message » 07 Aoû 2007 11:37

J'ai dans ma DVDTEK le concert de L'Olympia sans avoir eu jusqu'à hier le temps de le visionner. C'est maintenant chose faite. Si la qualité de l'image est moyenne (Beaucoup de plans trop sombre où l'on ne voit pas grand chose, et c'est souvent flou...) , la prise de son est quand à elle de qualitée.

Image

Le mix 5.1 en DTS rempli très bien l'espace et le grave n'est pas lourd comme dans beaucoup de production live multicanal. La voix est très présente sans être pour autant enfermer dans le canal central. Les canaux arrières ne se contentent pas de diffuser l'ambiance de la salle mais aussi divers effets sonores présents dans les compos.

Il y a vraiment une recherche sur l'utilisation de tous les canaux et ce concert est donc la première occasion d'entendre ainsi les morceaux d'Emilie Simon qui se prête tout à fait à ce mode de diffusion.

Alors Emilie , un album en SACD 5.1... c'est pour bientôt ?
LGDS
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2628
Inscription Forum: 14 Nov 2002 22:18
  • offline

Message » 11 Aoû 2007 12:31

Merci du tuyaux, j'irai peut-être l'acheter :wink:
ggta
 
Messages: 6650
Inscription Forum: 01 Juin 2003 17:54
Localisation: Gif sur Yvette (91)
  • offline

Message » 15 Sep 2007 22:03

bonjour ........

concernant le DVD olympia .. oui trop de plan sombre et surtout de GROS plan, ou finalement , l'on ne voie rien ... alors quun plan "moyen" aurai ete plus realiste (plan sur les divers instrument "bizarre" ..ou les archet de violon/violoncelle..etc etc .. ou sur les mains , )
donc grave erreur pour moi , ca devient fatiguant a regarder....
a vouloir en faire de trop ....faut resté "simple" et ca m'etonne d'émilie qui semble t'il a fait la conception de ce dvd ...

sinon, je reviens de la salle Pleyel (concert de 16h)
voila ce que je dit sur un forum generaliste > :)

de retour..........

alors la , la claque... whaou ......
que dire ? difficile tellement que c'etait beau , et tellement qu'Elle est belle dans sa robe de "mariée" ....

les lumieres s'eteingnent ..... des bruits de clochettes et d'instrumnent "du Tibet" , (en fait des Bols tibétain tenus par chacun des musiciens, et par émilie)
Image
(vous savez , c'est le son que l'on fais en frottant legerement un verre en crystal avec le doigt mouillé ....) ,
fait par les musiciens qui descendent tres doucement les 2 allées , suivi par LA princesse Emilie ,
habillée donc dans une robe sublime , "de mariée", blanche , paillette argenté sur le haut, une traine de 3m de long.........oui oui ....
un conte de fée ......
(j'etais en plus du bon coté a 1m de l'allée)

l'on se croyai dans les montagnes népalaises ou dans un temple hindous

une mise en oreilles fabuleuse....

et ensuite , bien le concert totalement avec des percussions d'un niveau assez impressionnant , avec sa voix crystalline/gamine qui se détachait dans un parfait osmose ....sublime....
changement de tenue a un moment , jupette mi coute-mi longue toujours en dentelle avec bustier /bretelles ( le tout , blanc)

quelque traitement electronique ou bruit bizarre "fait a la volée" par Cyrille Brissot ( l'homme avec son chapeau de merlin/haute forme , qui ne l'avais dailleurs pas sur la tete sur ce concert)

tous les titres que l'on connait plus 1 ou 2 d'inedit
2 rappels....

une communion musical/visuel /lumiere/ parfaite .....

un son comme j'aime : parfait

la salle pleyel , me parait un peu reberverente , mais sur ce concert pas d'insidence , rien a dire
c'est quasiemment du niveau d'écoute studio ... comme aime faire émilie [:romf]

moi qui suis chiant au niveau son, la j'etais dans mon élément .... :hello:

( alors que sur le concert de JulieZenatti a Longumeau _ ou au theatre des Haut de seine a Puteau , ca tapai trop sur les basses , et pas de definition/presence sur la voix de Julie ... :( :( )


et l'on ressort de la salle , avec plein de belles pensées, les yeux qui brillent....

voila ...fin pour l'instant, de mes impressions....

si vous avez l'occasion de la voir, ne rater pas ce rendez vous magique ....

et le programme >>

SAMEDI 15 SEptEMbrE – 16h Et 20h

Émilie Simon et les Percussions Claviers de Lyon
Émilie Simon, voix, composition et piano
Cyrille Brissot, machines
Arnaud Crozatier, violoncelle
Les Percussions Claviers de Lyon :
Henri-Charles Caget, percussions et arrangements
Raphaël Aggery
Sylvie Aubelle
Gilles Dumoulin
Gérard Lecointe





Émilie Simon et les percussions Claviers de Lyon

Pour le grand public, son nom fut d’abord associé à ces longues processions de manchots
sur la banquise dans La Marche de l’empereur, le film documentaire de Luc Jacquet.
Des oiseaux en tenue de soirée - smoking de rigueur - mais un peu patauds tout de même
sur fond de glaciers antarctiques. Donc, Émilie Simon, c’était d’abord cela, les images
de cette nature lointaine saisie par la caméra dont la bande son soulignait curieusement
une familiarité attachante. Mais ce qui frappait aussi dans cette musique d’un film
qui a fait le tour du monde, c’est la surprenante maturité de cette jeune femme de 8 ans
qui apparemment connaissait sur le bout des doigts les expérimentations des aventuriers
du GRM et de Pierre Schaeffer, l’un des initiateurs de la musique concrète. Pour composer
la musique de La Marche de l’empereur, Émilie Simon avait collecté une banque de sons
du froid, à partir de « sons trouvés » qu’elle avait ensuite retravaillés à sa façon à l’aide
de différents logiciels.

C’est qu’Émilie Simon n’est pas venue à la musique par hasard. Née en 1978 à Montpellier,
elle découvre très tôt avec ravissement l’univers des techniques d’enregistrement dans
le studio où travaille son père ingénieur du son. C’est donc d’une formation originale
que bénéficie la jeune Émilie en ayant eu la chance de découvrir presque simultanément
comment on joue d’un instrument et par quelles techniques la musique se reproduit.

Cela n’a l’air de rien, mais cela permet d’ouvrir des perspectives et d’appréhender sous
des angles très différents la matière sonore. Ce passage de l’instrumentiste à l’ingénieur
du son dont parle notamment Pierre Schaeffer, on peut dire qu’Émilie Simon l’a vécu
comme la chose la plus naturelle du monde au sein même du foyer familial.

Très vite, elle suit les cours du Conservatoire de Montpellier où elle fait ses premières
armes, tandis qu’à la maison, elle entend toutes sortes de musiques liées aux goûts
éclectiques de ses parents. Son bac en poche, elle s’intéresse à la musicologie et s’initie
à la recherche dans le cadre d’une formation à l’IRCAM. Cependant, depuis toujours,
Émilie Simon entretient une passion tenace pour l’univers de la pop et de la chanson.

Enfant, ce sont les Beatles, Kate Bush ou Joni Mitchell qui ont sa faveur et dont elle se
repasse les disques en boucle. Dans sa chambre, elle s’exerce à écrire des chansons dont
elle est rarement satisfaite. Mais si son premier album paru en 003 est bien un disque
de pop électronique, c’est aussi incontestablement un disque de chansons.

Intitulé simplement Émilie Simon avec sa pochette exhibant le dos de la jeune femme
parsemé d’énormes coccinelles, le disque a notamment été mixé par Markus Dravs dont
le nom est notamment associé aux enregistrements de Brian Eno, Björk ou Arcade Fire.
La voix sucrée d’Émilie Simon opère dans un registre intime, secret, non dépourvu
de sensualité voire d’étrangeté. S’il fallait citer un nom, trouver une comparaison,
c’est peut-être du côté de Kate Bush qu’il faudrait chercher. D’ailleurs, en ce qui concerne
la voix, Émilie Simon en est encore à explorer les possibilités qui s’offrent à elle, à visiter
des territoires qui la tentent ou la séduisent pour toutes sortes de raisons. D’où ce goût,
par exemple, de reprendre certains classiques du rock pour en donner sa propre version
3
comme ce I Wanna Be your Dog des Stooges ou encore Femme fatale du Velvet
Underground. Curieusement, pour ce qui est des textes, les deux chansons s’avèrent
être dans un même registre sado-masochiste, ce qui ne manque pas d’humour de la peur
de cette jeune artiste qui n’a jamais caché non plus son admiration pour Serge Gainsbourg.
Car malgré tout son talent et sa culture musicale, et bien qu’elle ait déjà été honorée
par deux Victoires de la Musique, Émilie Simon reconnaît volontiers que cela n’a pas été
facile de trouver sa voix. Elle a beaucoup travaillé, beaucoup cherché avant d’arriver
à un résultat qui la satisfasse. Après s’être rodée dans des groupes de rock et de jazz,
elle a commencé progressivement à entrevoir les directions qu’elle souhaitait explorer.
Pour concrétiser les idées qui avaient germé dans son esprit, elle a su trouver
les logiciels nécessaires à l’élaboration et au traitement des sons. Sans compter
le soutien indispensable de Cyrille Brissot de l’IRCAM à qui revient le rôle délicat
consistant à opérer sur les divers traitements technologiques nécessaires à la gestion
de l’électronique dans les concerts.

Avec Vegetal, son dernier enregistrement, Émilie Simon développe encore plus loin
son goût des ambiances atmosphériques, entremêlant mélodies vénéneuses et rythmiques
obsédantes sur des textes de contes de fées inspirés par la vie des plantes au fond pas
si innocents, tels Alicia (La fille végétale aux longs bras de lierre) ou Opium (Rêve enfumé
pour basse et voix). Encore une fois, sur ce disque chanté en français et en anglais,

elle s’avère très habile à imbriquer les textures et les diverses instrumentations.
Rien d’étonnant, du coup, de la part d’une telle musicienne, qu’elle apprécie aussi de
multiplier les rencontres dans le cadre du concert - comme c’est le cas justement pour
cette soirée où elle retrouve, outre le violoniste Arnaud Crozatier présent sur l’ensemble
de sa tournée, les musiciens des Percussions et Claviers de Lyon. Officiant depuis 1983,
ce quintette composé de Raphaël Aggery, Sylvie Aubelle, Henri-Charles Caget,
Gilles Dumoulin et Gérard Lecointe évolue sur des territoires hybrides qui vont
du classique au contemporain en passant par le jazz et les musiques du monde faisant
d’eux des inclassables. Déjà, leurs instruments les distinguent puisqu’il s’agit
principalement de marimbas, vibraphones et autres xylophones. Des sonorités à la fois
percussives et mélodiques dont le mariage avec les ballades ensorcelantes concoctées
par Émilie Simon devrait créer un cocktail envoûtant au charme délicat et précieux.

Hugues Le Tanneur
tdc.noel
 
Messages: 127
Inscription Forum: 16 Jan 2001 2:00
Localisation: St Jean D'Angely,france
  • offline

Message » 15 Sep 2007 22:14

Arrfff... j'avais ma place mais je suis malheureusement en déplacement professionnel.
LGDS
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2628
Inscription Forum: 14 Nov 2002 22:18
  • offline

Message » 17 Sep 2007 12:43

Salut à tous

J'ai également eu la chance d'assister à un moment magique, mais à 20 heures.
Eh bien effectivement grosse claque.
Très peu de sons électroniques, tous les sons qu'on peut entendre sur les albums étant joués par les percussionnistes.
A noter une exceptionnelle leçon de quintette de percussions sur piano :o
J'en ai profité pour acquérir un de leurs albums, qui s'appelle "CIRCUS", chez Passavant, pas eu le temps de tout écouter mais c'est assez fort ce qu'ils font, et comme toujours qualité sonore remarquable.

Sinon Pleyel est certainement la meilleure salle que je connaisse. J'ai beaucoup aimé la teinte claire des murs, très reposante et se mariant à merveille avec l'ambiance voulue par la demoiselle. Quant au son, pfff, j'veux le même matos chez moi...

J'espère que cela donnera l'occasion d'un album live.
relou
 
Messages: 40
Inscription Forum: 05 Juil 2005 11:45
  • offline

Message » 17 Sep 2007 14:12

Très intéressant l'article de Hugues le Tanneur. Et très bien écrit je trouve.
:wink:
shadows
 
Messages: 3023
Inscription Forum: 23 Nov 2002 21:09
Localisation: Franche-Comté
  • offline


Retourner vers Musique enregistrée : BD, CD & DVD