Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: tovarich007 et 24 invités

Musique enregistrée : BLURAY, CD & DVD musicaux, interprètes...

Est il encore possible de découvrir un disque absolu ?

Message » 05 Mar 2010 17:16

Donc, après tous ces laïus :mdr:, mes propositions :

D'abord, si on veut rester sur le Label Bleu/Indigo avec Philippe Teissier du Cros aux manettes, plutôt que Bowmboi, moi j'écoute, depuis bientôt 10 ans (et je pense que j'écouterai encore longtemps) l'album "Fanamby" de Rajery :

Image
(extraits sur qobuz)

Ce n'est pas encore l'album universel mais c'est assez universel pour plaire à beaucoup de personnes je pense. Et suffisamment riche pour ne pas lasser. Entre Bowmboi et Fanamby, j'ai choisi mon Teissier du Cros :wink:
La biographie de Rajery sur le liste du Label Bleu : "Dépouillée, mélancolique, tendre, ironique, intense, sophistiquée, d'une extrême poésie, la musique de Rajery s'éloigne des rivages de Madagascar pour toucher à l'universel.".

"toucher à l'universel", vous voyez ;)


Et maintenant, ma proposition d'album universel et album d'une vie à la fois : "In search of the lost riddim" de Ernest Ranglin :

Image

Ernest Ranglin (guitariste rythmique Jamaïcain, c'est pour ça que je disais que Bob Marley n'était pas loin) rencontre des musiciens du Sénégal (et pas n'importe lesquels : ) pour faire un jam d'une beauté et d'une évidence rare. La prise de son est très bonne (même si elle est moins bonne que Xenophonia certes). Sur la plage 6, si on s'assoit devant ses enceintes, on a les musiciens qui sont assis aussi autour de soi. Et qui jouent cette musique superbe, où on imagine le feu pas loin, après le dîner, pour une veillée qu'on aimerait qui ne se termine jamais.

Lisez le commentaire de l'internaute sur amazon : "Quand le Senegal rencontre la Jamaique sous l'égide d'un des plus brillant guitariste rythmique depuis Django, dont le gout en matière musicale est si sur, cela donne un album brillament construit sans pourtant etre jamais prétentieux. Toujours émouvant, subtil, il évoque plus que les cliché habituels de l'afrique, ses coucher de soleils, ses sourires, ses danses, il nous dit surtout ses hésitations, son équilibre culturel, et sa capacité à produire une musique riche en mélodies, rythme et chants.Plus qu'un voyage des sonorités, c'est un morceau de l'ame humaine que ces musiciens, n'ayant en commun qu'une couleur de peau et un certain rapport au "riddim"(né sur les instruments mi rythmiques mi mélodiques africain, puis échoué sur les rivages de Kingston), nous livrent sans fard ni pretexte etnologique incertain. C'est très simplement, très justement BEAU..."

Voilà, c'est ça. C'est un disque de 1998 et il garde la même évidence pour moi.

J'espère que ça sera le cas pour vous aussi (ce n'est pas évident comme dis et redis plus haut, mais il y a des chances. Je prends le risque en tout cas.)


Encore plus dépouillé (et un disque qui devient rare) : Humbertona, guitariste du Cap-Vert, un album enregistré dans les années 70. Ce garçon est un génie qui transcende avec simplicité et humilité la musique du cap-vert (mornas surtout). Un disque que l'on peut réécouter des années après, qui garde la même évidence (pour moi en tout cas).

Image

Des extraits sont ici : http://www.caboverde.com/music2/hum.htm
Et vous l'avez en ce moment à 12 € chez Price Minister. Pour un disque épuisé c'est un chance unique à ce prix. Si vous êtes intéressés par les extraits, foncez...


Bon, voilà, ça c'était quelques bonnes pioches au rayon musique du Monde tendant vers l'universel.


Pour le reste je souscrit à des propositions faites plus haut : les deux albums, uniques pour le coup, et novateur à l'époque, et totalement inattendus de la part de Talk Talk : "Spirit of Eden" et "Laughing Stock" qui inventaient en 1998 et 1991 le post-rock.

Quelque chroniques de ces albums :
- http://www.metal-immortel.com/talk_talk_spirit_of_eden.htm
- http://www.foutraque.com/chronique_disque.php?id=18

Il y avait vers 1998 une super page web qui racontait l'histoire de ces deux disques et les déboires avec EMI, mais je ne retrouve pas.

Par contre pour l'album d'une vie je choisi "Mark Hollis". 7 ans après "Laughing Stock" qui allait plus loins que "Spirit of Eden", le leader de Talk Talk désormais en solo allait encore plus loin (!). Depuis 1997 c'est mon album de l'île déserte, avec Ernest Ranglin et quelques autres.

Image

Et d'ailleurs si on parcourt les commentaires sur amazon, voilà ce qu'on trouve : "De ces disques qui transforment la musique pop ; proche de l'univers d'un robert wyatt, un disque ultime, autiste, cérébral,époustouflant.
Rarement un artiste pop n'a autant joué sur la notion d'accident pour parvenir à ériger cette improbable cathédrale sonore.
Tellement plus inspirant et chaleureux que tous les catalogues de musique nouvelle, un pont inespéré entre Jeff buckley et béla bartok ?"


Et voilà. On a trouvé un disque ultime :D


Mais il y en a d'autres :wink:
corsario
 
Messages: 2227
Inscription Forum: 01 Fév 2005 18:39
Localisation: Paris
  • offline

Annonce

Message par Google » 05 Mar 2010 17:16

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 05 Mar 2010 17:39

Et voilà un clin d'oeil, comme quoi c'est difficile de trouver l'universel, ce commentaire sur amazon à propos du "Mark Hollis" :

"Après un Laughing Stock qui préfigurait la fin de Talk Talk, Hollis en solo ne parvient pas à redresser la barre et nous sert, sur sa notoriété, un album soporifique et glauque. Certains adorent et le portent au pinacle mais, à l'écoute, je ne comprends toujours pas pourquoi."

:lol:


Manifestement ce disque n'est pas un disque ultime pour le garçon qui a écrit ce commentaire. Peut-être le deviendra-t-il un jour (je n'étais pas sensible à Coltrane quand j'avais 19 ans), ou peut-être jamais (je pense que les Beatles ne me passionneront jamais; ni Bowmboi)...

Là donc au moins c'est clair. Voilà un garçon qui n'a aimé ni "Laughing Stock" ni "Mark Hollis" :lol: . Mais pour moi (et pour d'autres, dont lwan et jj77 ici-même) ces albums sont grands. C'est l'exemple même d'albums dont je disais plus haut que pour être des chefs d'œuvre personnels ils doivent aller dans l'extrême (même si là ce n'est pas l'extrême du bruit mais l'extrême du dépouillement). Ces disques, pour les personnes auxquelles ils plaisent, sont des disques qui leur parlent intensément et de manière très intime. C'est donc très personnel. On s'adresse à une sensibilité. lwan, jj77, moi-même (et beaucoup d'autres personnes) sommes sur cette longueur d'onde. Mais c'est forcément une sensibilité plus personnelle que Bob Marley. Qui plaira à plus de personnes, mais moins en profondeur...

C'est pour ça que des albums comme celui d'Ernest Ranglin (et d'Humbertona et dans une moindre mesure de Rajery), qui (à mon avis mais je peux me tromper) réussissent à la fois à avoir une sensibilité unique et une portée universelle sont très rares finalement.

Généralement pour un disque donné, soit on a la sensibilité très personnelle (on touche peu de personnes, seulement celles avec la sensibilité en question, mais on les touche profondément), soit on a l'universel (on touche beaucoup de gens, mais moins en profondeur). Avoir les deux, c'est rare (et est-ce un plus ? Trouver un disque qui nous touche, nous et nos proches, ça suffit non ? Bon, s'il est universel c'est vrai que ça peut aussi servir à partager du plaisir avec le plus grand nombre, pourquoi pas - Mais à part ça ?...).


Ah j'avais oublié. Une chanson universelle : "Angelina" de Sweet Talks. C'est du high-life ghanéen des années 70. Ce rythme tellement souple, ce solo de guitare, si vous voulez retrouver un sourire intérieur, passez-vous cette chanson, c'est que du bonheur (écouter).

Pour moi en tout cas. Depuis 15 ans ça marche :D

Et sur vous ????....

Pas évident...
corsario
 
Messages: 2227
Inscription Forum: 01 Fév 2005 18:39
Localisation: Paris
  • offline

Message » 05 Mar 2010 18:29

corsario a écrit:
Par contre pour l'album d'une vie je choisi "Mark Hollis". 7 ans après "Laughing Stock" qui allait plus loins que "Spirit of Eden", le leader de Talk Talk désormais en solo allait encore plus loin (!). Depuis 1997 c'est mon album de l'île déserte, avec Ernest Ranglin et quelques autres.

Image

Et d'ailleurs si on parcourt les commentaires sur amazon, voilà ce qu'on trouve : "De ces disques qui transforment la musique pop ; proche de l'univers d'un robert wyatt, un disque ultime, autiste, cérébral,époustouflant.
Rarement un artiste pop n'a autant joué sur la notion d'accident pour parvenir à ériger cette improbable cathédrale sonore.
Tellement plus inspirant et chaleureux que tous les catalogues de musique nouvelle, un pont inespéré entre Jeff buckley et béla bartok ?"


Et voilà. On a trouvé un disque ultime :D




Bon sang, comment n'y ai je pas pensé à celui là. :oops:
Le Dom
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4064
Inscription Forum: 17 Juil 2004 9:22
  • offline

Message » 05 Mar 2010 18:30

Ah, et encore une chose : tout ce dont on discute (disque universel) ne peut marcher que pour la musique populaire.
Pour la musique savante (qu'elle soit occidentale, ce qu'on appelle la musique classique, ou qu'elle vienne d'autres pays, par exemple la musique savante irakienne ou indienne), là c'est mort pour trouver un disque "universel" car, par définition, ces musiques nécessitent un apprentissage plus long et plus complexe que les musiques dites "populaires" (qui sont faites justement pour plaire immédiatement et au plus grand nombre) : elles sont moins immédiates et plus cérébrales. C'est pour ça que Mozart n'avait aucune chance face à Bob Marley. Ou alors le Mozart le plus populaire à la limite (car même dans la musique classique et chez un même compositeur il y a du savant et du populaire, ou disons du facile d'accès et du plus difficile...)

Et tous les disques cités jusqu'ici sont des disques de musique populaire, évidemment.

Le jazz est un exemple à la limite de la musique populaire et de la musique savante. Et c'est justement là où ça a commencé à tiquer (avec Xenophonia par exemple, même s'il y a bien plus difficile d'accès en jazz par ailleurs).

A lire :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Musique_savante

http://fr.wikipedia.org/wiki/Musique_populaire


On voit donc qu'on se condamne, en choisissant de lister des disques universels, à ne piocher que dans la musique populaire.
On voit aussi que la musique populaire a su produire des disques universels voire absolus (ou presque).
Mais on se doute bien que la musique savante a également produit de nombreuses œuvres absolues (et qu'elle continue d'en produire), mais que ces chef d'œuvres sont moins évident d'accès a priori. Par contre, paradoxalement ces œuvres sont listées et connues, au moins pour les morceaux avant le 20ème siècle. Et ce qui peut produire de la nouveauté ou du frisson nouveau c'est la manière de les interpréter voire de les arranger (choix des instruments, etc.).

Mais au fond, j'ai l'impression que ce qui te manque ce ne sont pas tant des disques à découvrir, mais que carrément tu aimerais assister à l'émergence d'un nouveau style de musique populaire, avec si possible sont lot de génies (comme la naissance du jazz, du rock, de la pop, du funk, de la disco, de la techno, etc...). Le problème c'est qu'avec le temps qui passe c'est de plus en plus difficile : tout a été inventé.

Ou presque...
corsario
 
Messages: 2227
Inscription Forum: 01 Fév 2005 18:39
Localisation: Paris
  • offline

Message » 05 Mar 2010 18:57

Le problème c'est qu'avec le temps qui passe c'est de plus en plus difficile : tout a été inventé.

Ou presque...

Imaginons un nouveau genre :

Ca sera forcément un métissage (comme la salsa qui est née de la rencontre du son cubain émigré à New York et confronté au jazz, ou la techno qui est née de la rencontre du funk, de la disco, des gays et des noirs de Chicago et Detroit et de la musique synthétique allemande). Il faudra un métissage aussi improbable que ceux-là...

Il faudra aussi une communauté. Est-ce que ça sera une communauté qui danse ? Ou une communauté qui écoute ?... Ou autre ?

Il faudra aussi un peu de punkitude (comme dans le rock et la techno : faire de la musique avec presque rien et aussi pour le côté désinvolte on s'en fout).

Il faudra une envie de vivre, une rage ou une énergie et surtout une inspiration, un souffle.

Est-ce que ça sera un style qui naîtra, ou un artiste individuel inclassable avec son univers propre (mais qui doit toucher à l'universel) ?

Le souffle ou l'inspiration viendra si on a l'impression de faire sortir quelque chose de terre, quelque chose qui n'existait pas. Donc ça viendra très probablement, encore en allant piocher dans celle qui n'a pas encore servi à la musique populaire occidentale. L'Afrique et l'Amérique du Sud ont déjà beaucoup servi (même si on n'a pas encore tout épuisé). Alors, quel nouveau rythme ? Quelles nouvelles mélodies et harmonies ? Quelles nouvelles instrumentations ? Est-ce que c'est de la Chine que viendra le renouveau ? Ou de l'Inde ? Ou encore une fois d'immigrés de ces pays aux Etats-Unis ou ailleurs ?

Si on a la chance d'avoir la rencontre d'une communauté soudée pour faire vivre cette nouvelle musique, de quelques artistes inspirés voire géniaux, alors tous les espoirs sont permis.

Peut-être que ça viendra du Nord et des pays Scandinaves ? Ou du Sud ?

En fait il y a pleins de styles qui naissent tous les jours ou presque, mais ce sont des styles aux confins des musiques populaires et traditionnelles et ils restent plus ou moins confidentiels. En gros il y a tout le vivier des musiques traditionnelles qui se modernisent (pour le meilleur et pour le pire) en se frottant à la pop, au rock, au jazz, à l'électro ou à toutes les musiques populaires. Mais bon, on commence à être habitué. Alors quoi ? Il faut une vraie culture vivante derrière ces métissages pour les nourrir.

Ou alors des jeunes s'empareront du patrimoine de la musique classique pour transposer ces harmonies avec d'autres instruments et d'autres rythmes ? Mouais....

En fait jusqu'ici il y avait toujours soit une innovation technologique (guitare électrique, synthés, ordinateurs) soit une innovation stylistique (le jazz qui a nourri beaucoup de musiques populaires) qui boostait la création de nouveaux genres.

Mais maintenant je ne vois pas quelle innovation technologique ou stylistique ?....

Ah je sais !

Des instruments de musiques sensibles aux mouvements du corps du musicien (ou des spectateurs-danseurs). Du coup la punkitude est trouvée : ça sera la wii-musique :mdr:
Il ne reste plus qu'à trouver quel son ça produira et quels génies s'en empareront, et pour faire quel genre de musique.

Sauf que ça ne sortira pas sur la wii (logiciel fermé et propriétaire) mais sur une énième version de smartphone avec gyroscope (un peu comme l'application épée laser sur Iphone et Android, mais avec plus de possibilités). Voilà, c'est ma prédiction pour le prochain style de musique à naître : la smart-music :mdr:

Cela dit on avait bien mis des molettes de pitch sur les claviers des synthés dans les années 80 et ça n'a jamais vraiment pris. Les gadgets parfois, ne restent que des gadgets. Quoique, sur Xenophonia, Bojan Z s'éclate avec le pitch de son piano Fender pour imiter le son de la guitare... (plage 3)

Bon si ce n'est pas une innovation technologique, il reste l'innovation stylistique, mais quoi ? L'irruption du quart de ton dans la musique populaire occidentale ? Ce n'est pas très punk ça; j'aimerais bien, mais je n'y crois pas...
corsario
 
Messages: 2227
Inscription Forum: 01 Fév 2005 18:39
Localisation: Paris
  • offline

choisir

Message » 05 Mar 2010 19:05

corsario a écrit:Donc, après tous ces laïus :mdr:, mes propositions :

D'abord, si on veut rester sur le Label Bleu/Indigo avec Philippe Teissier du Cros aux manettes, plutôt que Bowmboi, moi j'écoute, depuis bientôt 10 ans (et je pense que j'écouterai encore longtemps) l'album "Fanamby" de Rajery :

Image
(extraits sur qobuz)

Ce n'est pas encore l'album universel mais c'est assez universel pour plaire à beaucoup de personnes je pense. Et suffisamment riche pour ne pas lasser. Entre Bowmboi et Fanamby, j'ai choisi mon Teissier du Cros :wink:


Corsario, très bien les extraits en télé déchargement de " Fanamby de Rajery :D .

Cela donne envie d'en entendre davantage.

Peux tu poster un lien pour l'achat ?

En te remerciant par avance.

Igor Kirkwood

La configuration dans mon profil


Ingénieur du Son
5.3 Local d'écoute traité 130 m3 . Filtrage & corrections FIR, processeur QSC by Ohl + 4 YAMAYA NS-1000x avec 4 médiums Be + 2 tweeters FOCAL Be + 4 SVS + 3 KEF coaxiaux Q 100 + écran LG 88' 8k
Avatar de l’utilisateur
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 9356
Inscription Forum: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare
  • offline

Message » 05 Mar 2010 19:05

Mais tu es intarissable !

Bon, en tout cas, sans avoir écouté, je commande illico "mark hollis" et ernest ranglin ! Zou ! Pan, c'est parti :o . L'est comme ça l'autrichon, refaire le monde de la musique c'est bien, mais écouter les disques universels des autres... C'est bien aussi !

La configuration dans mon profil


PC Windows 10 streaming et FLAC sur DD / SMSL M500 / SPL Control 2 /2x Nuprime STA9 / Davis Monitor 1 /Mogami 3103HP.
Alternativement un intégré FDA Nubert Nuconnect Xamp
"Je déteste deux choses: l'analyse et le pouvoir". Sviatoslav Richter.
Avatar de l’utilisateur
autrichon gris
Staffs Œuvres & Multimédia
Staffs Œuvres & Multimédia
 
Messages: 7852
Inscription Forum: 21 Oct 2009 14:18
Localisation: Strasbourg
  • offline

Message » 05 Mar 2010 19:18

autrichon gris a écrit:Mais tu es intarissable !

Bon, en tout cas, sans avoir écouté, je commande illico "mark hollis" et ernest ranglin ! Zou ! Pan, c'est parti :o . L'est comme ça l'autrichon, refaire le monde de la musique c'est bien, mais écouter les disques universels des autres... C'est bien aussi !


Une règle d'or : ne jamais acheter sans avoir écouté d'extraits. Je l'ai souvent violée, et je l'ai souvent regretté. Les disques universels des autres ne sont pas toujours ses disques universels à soi...

Pour Ernest Ranglin je n'ai pas trop peur. Mais pour Mark Hollis, c'est autre chose. Et j'ai bien dit que ce n'était pas un disque universel, mais un disque ultime (donc plus personnel). J'espère que ça sera un disque ultime et personnel pour toi aussi (je le pense). Mais ce Mark Hollis ne sera en tout cas jamais un disque universel ;)
corsario
 
Messages: 2227
Inscription Forum: 01 Fév 2005 18:39
Localisation: Paris
  • offline

Message » 05 Mar 2010 19:18

Igor Kirkwood a écrit:
corsario a écrit:Donc, après tous ces laïus :mdr:, mes propositions :

D'abord, si on veut rester sur le Label Bleu/Indigo avec Philippe Teissier du Cros aux manettes, plutôt que Bowmboi, moi j'écoute, depuis bientôt 10 ans (et je pense que j'écouterai encore longtemps) l'album "Fanamby" de Rajery :

Image
(extraits sur qobuz)

Ce n'est pas encore l'album universel mais c'est assez universel pour plaire à beaucoup de personnes je pense. Et suffisamment riche pour ne pas lasser. Entre Bowmboi et Fanamby, j'ai choisi mon Teissier du Cros :wink:


Corsario, très bien les extraits en télé déchargement de " Fanamby de Rajery :D .

Cela donne envie d'en entendre davantage.

Peux tu poster un lien pour l'achat ?

En te remerciant par avance.

Igor Kirkwood


clique sur l'image ;)

(toutes les images que j'ai postées sont cliquables ;) )

(PS : pour la prise de son on est en dessous des meilleurs de Tessier du Cros, mais on est largement au dessus de la moyenne du tout venant. En gros, même un Tessier du Cros moyen c'est très bon dans l'absolu. Sauf quand il s'égare comme dans Bowmboi a faire de la dentelle ni fait ni à faire :P :mdr: . Trop de sophistication tue le naturel.)
corsario
 
Messages: 2227
Inscription Forum: 01 Fév 2005 18:39
Localisation: Paris
  • offline

Message » 05 Mar 2010 19:29

Juste un truc, les Beatles.

Quand même difficile de les écarter du groupe/disque universel. 4 albums des Beatles dans le top 10 :o du classement des 500 meilleurs albums de tous les temps de Rolling Stone, probablement criticable et peu universel d'ailleurs, mais qui reste une référence pour le rock.

Si tu as passé ta jeunesse dans les rave des 90s tu es manifestement un peu plus jeune que moi. La première "boum" a laquelle j'ai jamais été invité, tout jeune en 1977, le mec qui invitait avait pas grand chose à passer sur la platine disque à part le white album des Beatles, qui heureusement pour les danseurs est un double album :lol: ... Moi je connaissais pas trop les Beatles, eh ben j'ai été marqué à vie.

J'admets sereinement que pas mal de disques me file plus le frisson que la plupart des albums des scarabées, mais Macca et ses potes ont quand même commis quelques trucs définitifs à mon avis. Eleonor Rigby, Julia, Michelle (toujours des filles !), here comes the sun...

La configuration dans mon profil


PC Windows 10 streaming et FLAC sur DD / SMSL M500 / SPL Control 2 /2x Nuprime STA9 / Davis Monitor 1 /Mogami 3103HP.
Alternativement un intégré FDA Nubert Nuconnect Xamp
"Je déteste deux choses: l'analyse et le pouvoir". Sviatoslav Richter.
Avatar de l’utilisateur
autrichon gris
Staffs Œuvres & Multimédia
Staffs Œuvres & Multimédia
 
Messages: 7852
Inscription Forum: 21 Oct 2009 14:18
Localisation: Strasbourg
  • offline

Message » 05 Mar 2010 19:29

corsario a écrit:Une règle d'or : ne jamais acheter sans avoir écouté d'extraits. Je l'ai souvent violée, et je l'ai souvent regretté. Les disques universels des autres ne sont pas toujours ses disques universels à soi...


pas d'accord avec cette regle (contrairement au reste de ta prose a laquelle j'adere totalement, y compris la partie sur les beatles et les rolling stones) :wink: . Combien de disques m'ont rebutes a la 1ere ecoute (et meme aux suivantes) mais que j'ai peu a peu fait miens, au fil des ecoutes, jusqu'a ce qu'il deviennent MES disques d'une vie, ceux dont je ne me lasse pas depuis des annees et que j'emporterai sur mon ile deserte.

En fait, ma regle d'or est plutot de savoir d'ou viens la recommandation. Si par le passe les recommandations d'un individu donne m'ont satisfaites, que je sens des sensibilites communes, alors j'achete sans ecouter pour ne pas risquer de passer a cote d'un disque essentiel. Cela m'a egalement permit de diversier enormement mes gouts.
jj77
 
Messages: 2550
Inscription Forum: 06 Fév 2007 17:13
Localisation: Au bord du Loir
  • offline

Message » 05 Mar 2010 19:32

Igor Kirkwood a écrit:
corsario a écrit:Donc, après tous ces laïus :mdr:, mes propositions :

D'abord, si on veut rester sur le Label Bleu/Indigo avec Philippe Teissier du Cros aux manettes, plutôt que Bowmboi, moi j'écoute, depuis bientôt 10 ans (et je pense que j'écouterai encore longtemps) l'album "Fanamby" de Rajery :

Image
(extraits sur qobuz)

Ce n'est pas encore l'album universel mais c'est assez universel pour plaire à beaucoup de personnes je pense. Et suffisamment riche pour ne pas lasser. Entre Bowmboi et Fanamby, j'ai choisi mon Teissier du Cros :wink:


Corsario, très bien les extraits en télé déchargement de " Fanamby de Rajery :D .

Cela donne envie d'en entendre davantage.

Peux tu poster un lien pour l'achat ?

En te remerciant par avance.

Igor Kirkwood




Salut Igor,

je le vois sur amazon, en téléchargement et en cd import.

Autrichon

La configuration dans mon profil


PC Windows 10 streaming et FLAC sur DD / SMSL M500 / SPL Control 2 /2x Nuprime STA9 / Davis Monitor 1 /Mogami 3103HP.
Alternativement un intégré FDA Nubert Nuconnect Xamp
"Je déteste deux choses: l'analyse et le pouvoir". Sviatoslav Richter.
Avatar de l’utilisateur
autrichon gris
Staffs Œuvres & Multimédia
Staffs Œuvres & Multimédia
 
Messages: 7852
Inscription Forum: 21 Oct 2009 14:18
Localisation: Strasbourg
  • offline

Message » 05 Mar 2010 19:35

corsario a écrit:
autrichon gris a écrit:Mais tu es intarissable !

Bon, en tout cas, sans avoir écouté, je commande illico "mark hollis" et ernest ranglin ! Zou ! Pan, c'est parti :o . L'est comme ça l'autrichon, refaire le monde de la musique c'est bien, mais écouter les disques universels des autres... C'est bien aussi !


Une règle d'or : ne jamais acheter sans avoir écouté d'extraits. Je l'ai souvent violée, et je l'ai souvent regretté. Les disques universels des autres ne sont pas toujours ses disques universels à soi...

Pour Ernest Ranglin je n'ai pas trop peur. Mais pour Mark Hollis, c'est autre chose. Et j'ai bien dit que ce n'était pas un disque universel, mais un disque ultime (donc plus personnel). J'espère que ça sera un disque ultime et personnel pour toi aussi (je le pense). Mais ce Mark Hollis ne sera en tout cas jamais un disque universel ;)


Ouh la, et la surprise alors... Tu te laisses jamais surprendre avec les disques, toi ? Moi souvent. Après ce que tu as écrit je ne pouvais que commander. Je te donnerais mon avis dans quelques jours.

La configuration dans mon profil


PC Windows 10 streaming et FLAC sur DD / SMSL M500 / SPL Control 2 /2x Nuprime STA9 / Davis Monitor 1 /Mogami 3103HP.
Alternativement un intégré FDA Nubert Nuconnect Xamp
"Je déteste deux choses: l'analyse et le pouvoir". Sviatoslav Richter.
Avatar de l’utilisateur
autrichon gris
Staffs Œuvres & Multimédia
Staffs Œuvres & Multimédia
 
Messages: 7852
Inscription Forum: 21 Oct 2009 14:18
Localisation: Strasbourg
  • offline

Message » 05 Mar 2010 23:22

jj77 a écrit:
corsario a écrit:Une règle d'or : ne jamais acheter sans avoir écouté d'extraits. Je l'ai souvent violée, et je l'ai souvent regretté. Les disques universels des autres ne sont pas toujours ses disques universels à soi...


pas d'accord avec cette regle (contrairement au reste de ta prose a laquelle j'adere totalement, y compris la partie sur les beatles et les rolling stones) :wink: . Combien de disques m'ont rebutes a la 1ere ecoute (et meme aux suivantes) mais que j'ai peu a peu fait miens, au fil des ecoutes, jusqu'a ce qu'il deviennent MES disques d'une vie, ceux dont je ne me lasse pas depuis des annees et que j'emporterai sur mon ile deserte.

En fait, ma regle d'or est plutot de savoir d'ou viens la recommandation. Si par le passe les recommandations d'un individu donne m'ont satisfaites, que je sens des sensibilites communes, alors j'achete sans ecouter pour ne pas risquer de passer a cote d'un disque essentiel. Cela m'a egalement permit de diversier enormement mes gouts.


C'est effectivement ma deuxième règle d'or ;)

Je n'achète pas un disque seulement si les extraits me plaisent ! C'est juste une information parmi les autres, mais c'est une information importante, qui peut apprendre beaucoup sur le genre du disque. Les extraits peuvent aussi permettre de mieux comprendre les commentaires, critiques ou recommandations sur un disque : avec de l'expérience on peut deviner à partir des extraits avec quelles critiques on a le plus de chance d'être d'accord (si des critiques sont en désaccord sur un disque).

autrichon gris a écrit:Ouh la, et la surprise alors... Tu te laisses jamais surprendre avec les disques, toi ? Moi souvent. Après ce que tu as écrit je ne pouvais que commander. Je te donnerais mon avis dans quelques jours.


Ah si j'aime beaucoup les surprises !!! ...dans les médiathèques :mdr:
J'aime beaucoup prendre des disques au hasard parfois, sur une pochette, ou pour découvrir un nom dont j'ai entendu parler... Dans les médiathèques. Avec mon argent par contre, j'ai donné, maintenant je suis plus prudent. Mais quand c'est gratuit, pas de problème pour les surprises :mdr: :mdr:

Dans un autre genre, pour te dire que j'aime les surprises, j'ai participé au Blogomix de la Blogothèque (en 2006, je ne sais pas si ça existe encore - probablement non). L'idée était assez géniale : toutes les personnes intéressées s'inscrivent. On réparti des groupes de 6 personnes. Chacun prépare une compile sur le thème de son choix, sachant évidemment que le but est de faire une compile originale et qui plaise, ou sans compromis, ou, ou, ou.... Et chacun envoi sa compile aux 5 autres membres de son groupe. A la fin, pour le prix de 5 timbres, on reçoit 5 compiles surprenantes, décalées ou enthousiasmante des 5 autres participants. Vu le public de la blogothèque c'était à connotation pop, c'était très intéressant. Je ne sais plus comment j'avais fait mais je m'étais inscrit à deux groupes (ah oui, c'était possible : il suffisait de faire deux compilations...). J'ai découvert plein de trucs. Il y avait des compilations un peu convenu, mais aussi des trucs vraiment bien. Et pour le coup surprise totale (je ne connaissais pas trop la pop, seulement la pop bizarre, slow core, lo-fi, tout ça).

Tiens une anecdote amusante en médiathèque : j'avais un nom en tête, et en fouillant dans les bacs je trouve ce nom : Arvo Pärt ("Te deum"). Arrivé à la maison j'écoute et j'aime beaucoup. Depuis je suis un grand amateur d'Arvo Pärt, j'ai presque tous ses disques. Sauf que je m'étais trompé. Le nom que j'avais lu sur un magazine ésotérique de musique comme j'aime en lire, ce n'était pas Arvo Pärt, c'était Palo Alto (j'étais jeune et je ne connaissais pas la Californie, pour moi Palo Alto et Arvo Pärt, c'était du chinois :mdr: ). Et voilà comment on fait des découvertes impromptues. Et je n'ai toujours pas écoute de disque de Palo Alto :o C'est le comble !...

Je viens de faire des recherches, il y a deux groupes qui s'appellent Palo Alto : Palo Alto et PaloAlto... Super...
Celui que je cherchais, je pense, c'est Palo Alto en deux mots (extraits). Ah ben non, sauf que c'est pas eux :mdr: : l'album date de 2003, moi c'était en 1998 (ouch... c'est que ça traine depuis plus de 12 ans cette affaire !)

Ah ou alors c'est des français : il y a aussi un groupe français qui s'appelle Palo Alto : http://rumbatraciens.com/paloalto/site.php. Et ils étaient actifs en 1998. Ah ouais, vu le genre, c'était eux, c'est sûr :mdr: Tiens, faudra que j'écoute un jour...

Enfin bon, tout ça pour dire que les surprises, j'aime ça quoi :P
corsario
 
Messages: 2227
Inscription Forum: 01 Fév 2005 18:39
Localisation: Paris
  • offline

Message » 05 Mar 2010 23:34

autrichon gris a écrit:Juste un truc, les Beatles.

Quand même difficile de les écarter du groupe/disque universel. 4 albums des Beatles dans le top 10 :o du classement des 500 meilleurs albums de tous les temps de Rolling Stone, probablement criticable et peu universel d'ailleurs, mais qui reste une référence pour le rock.


Attends, je n'écarte rien du tout. Tu fais les listes que tu veux :D
je dis juste que, pour moi, les Beatles ça ne me fait rien. Donc tu peux les noter comme universels, mais il faut juste m'enlever de l'univers :mdr:

autrichon gris a écrit:Si tu as passé ta jeunesse dans les rave des 90s tu es manifestement un peu plus jeune que moi. La première "boum" a laquelle j'ai jamais été invité, tout jeune en 1977, le mec qui invitait avait pas grand chose à passer sur la platine disque à part le white album des Beatles, qui heureusement pour les danseurs est un double album :lol: ... Moi je connaissais pas trop les Beatles, eh ben j'ai été marqué à vie.


Voilà. Parce que tu l'as découvert à un moment de ta vie. Les deux sont liés. c'est pour ça que c'est difficile (et à mon avis inutile) de chercher à définir des trucs "universels". Moi j'ai aussi des disques qui m'ont marqué à vie parce que je les ai découvert à tel ou tel moment de ma vie.

autrichon gris a écrit:J'admets sereinement que pas mal de disques me file plus le frisson que la plupart des albums des scarabées, mais Macca et ses potes ont quand même commis quelques trucs définitifs à mon avis. Eleonor Rigby, Julia, Michelle (toujours des filles !), here comes the sun...


Et je n'ai aucun problème à dire que les Beatles sont un groupe très important, un groupe de référence qui a été essentiel pour le rock et la pop, pas de problème. Mais c'est autre chose de dire que c'est universel ;)

Autre exemple : Charlie Parker et John Coltrane sont deux artistes essentiels et incontournable du jazz. Pour autant je ne me risquerai pas à dire qu'ils sont universels :wink:

Et en fait, je pense qu'on s'en fiche qu'ils soient universels ou pas :mdr:

Cela dit, avant le Mark Hollis, si tu as l'occasion, jette une oreille sur les deux derniers Talk Talk si tu ne les connais pas (Spirit of Eden et Laughing Stock). C'est comme une trilogie : vaut mieux lire les deux premiers tomes avant. C'est pas obligé, mais ça prend tout son sens. En plus c'est pas vraiment la ruine, surtout sur le marketplace...

De mon côté je vais jeter une oreille sur le dernier Christian Scott (mais les derniers m'avaient laissé mitigé : bonne première impression et puis ça tourne à vide au bout de quelques morceaux). On va voir... Mais pour faire mieux que Nils Petter Molvaer (par exemple), il va falloir se donner du mal quand même...
corsario
 
Messages: 2227
Inscription Forum: 01 Fév 2005 18:39
Localisation: Paris
  • offline


Retourner vers Musique enregistrée : BD, CD & DVD

 
  • Articles en relation
    Dernier message