Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 12 invités

Musique enregistrée : BLURAY, CD & DVD musicaux, interprètes...

JAZZ - La trompette

Message » 04 Juin 2003 21:56

Après le saxophone

http://www.homecinema-fr.com/forum/viewtopic.php?t=29702738&start=0&postdays=0&postorder=asc&highlight=

à la demande générale d'un ou deux forumers je vous fais la trompette.

Je demande pardon à l'avance aux oubliés éventuels. Certains Sidemen de grand talent comme freddy Hubbard (au hasard) se retrouveront sur les discographies d'autres.

voici les plus grands trompettistes qui ont le plus marqué l’histoire et influencés leurs successeurs et leurs disques les plus représentatifs :

Louis Armstrong : le hasard de l’alphabet veut qu’il soit le premier et avouez que ça tombe plutot bien. Le si sympathique satchmo qui était superlativement tout ! Hélas beaucoup ne le connaissent aujourd’hui surtout à travers ses chansons, ce qui est déjà très bien mais il faut absolument écouter les albums suivants :
S’il est encore trouvable : Great original performances. 1923-1931 (BBC records)
The Hot fives & hot sevens, vol. 3 (cbs)
Louis Armstrong et Earl Hines (cbs)
POPS the 1940’s small band sides (Rca Bluebird)
Evidemment on complètera avec the Good Book et Ella and louis et With Duke Ellington, si on aime

Chet Baker : comment vais je faire c’est un de mes plus grands coups de Coeur : Achetez tout.
Commencez peut-être par Chet (Riverside) the touch of your lips (steeple chase) tous les disque sous le label pacific jazz les sessions parisiennes…etc en plus de ceux que vous avez déjà grace à mes recommandations pour les saxophones.

Bix beiderbeke : un météore du jazz mais qui a une place importante dans l’histoire, celui qui a inventé le style qui influencera plus tard Miles Davis et le courant West Coast, un très bon disque chez cbs Singin’ the blues

Lester Bowie – Fondateur de L’Art ensemble of chicago- un sacré original écoutez Lester Bowie Brass Fantasy – serious fun (Diw) vous allez vraiment vous amuser avec entre autre une reprise de james brown encore plus entrainante que l’original (si si je vous jure)

Clifford Brown – encore un météore amis quel merveilleux musicien. Son phrasé sa technique et son inspirations sont restés insurpassés.
Mémorial Album (blue Note)
Study in Brown (Emarcy)
Sonny Rollins + 4 (prestige)
Les deux volumes de Art Blackey - A night at Birdland (Blue Note)

Don Cherry- L’homme à la petite trompette figure emblématique du free (papa de neneh et eagle eye) Si vous avez suivi, vous avez déjà the Shape of Jazz to come de Ornette coleman
Rajoutez y le très bel opus récent Art Deco (A&M)

Miles DAVIS – l’incontournable miles – nous nous passerons de commentaires et je me contenterais du minimum syndical avec les disques charnières dont l’achat est absolument obligatoire :

Birth Of The Cool (Capitol)
Relaxin’ with miles davis quintet (Prestige) coltrane est déjà là.(la fameuse série workin, steamin’ cookin’)
Miles Ahead
Kind of blue
My funny valentine in concert
E.S.P.
Filles de Kilimandjaro
In a silent Way
We Want Miles
The man with the horn
Decoy
TUTU
Amandla

L’achat des integrales Prestige et CBS n’est pas interdit et même recommandé.

Kenny Dorham – La merveill la plus sous estimée, jetez-vous sur les disques qui suivent et vous m’en direz des nouvelles.

The jazz messengers at the cafe bohemia vol1 et 2 (Blue note)
Max Roach+ 4 (emarcy)
Quiet Kenny (prestige)
Una Mas (blue note)

Dizzy Gillespie- après avoir lu la rubrique saxo vous le connaissez déjà (Bird and diz-Diz and getz-For musicians only –duets et sonny side up)
Rajoutez y donc Dizzy Gillespie et les doubles six of paris (si vous ne connaissez pas ce groupe vocal français avec eddie Louiss et la sœur de michel Legrand ça fera une autre découverte intéressante) et essayez de vous dégotter Jazz tribune Volume 2 avec son big band afro-cubain c’est phénoménal et fait honneur à la citation qui figure sur la pochette
« Le rythme afro-cubain est comme la joie de l’homme qui a découvert le feu »

Wynton Marsalis – il est là, il est bon mais peut être un peu trop académique de belles réeussites en disque s’il n’en faut retenir qu’un je choisirais City Movement.

Fats Navarro – et un météore de plus…un
The fabulous Fats Navarro (Blue Note)
The amazing Bud Powell Volume 1 (Blue Note) cet opus est sous le nom de l’immense pianiste)

Shorty Rogers –Tropette stridente et suraigue d’un jazz west coast plein de pêche et a l’aise dans ses baskets ( c’est lui l’arrangeur de la musique de strasky et Hutch)

The Big Shorty Rodgers Express (Rca-)


Prochain épisode le piano, mais pas tout de suite....après l'été surement :wink:
blounote
 
Messages: 4817
Inscription Forum: 11 Juin 2002 18:08
Localisation: 40 - DAX
  • offline

Annonce

Message par Google » 04 Juin 2003 21:56

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 05 Juin 2003 9:45

Bon, j'dois en avoir 2 ou 3 parmi ceux que tu cites :oops: ...
Ma marge de progression est impressionnante :roll: !

Merci pour tes conseils 8)

bastos :wink:
bastos7
 
Messages: 297
Inscription Forum: 07 Fév 2003 14:39
Localisation: 92 sud
  • offline

Message » 05 Juin 2003 9:50

encore une belle revue, MERCI.
puisque tu me semble avoir une culture jazz impressionante, ne t'arrete pas en si bon chemin : a quand les topics Jazz - piano , Jazz - contrebasse, etc.
Fre.Mo
 
Messages: 4236
Inscription Forum: 19 Déc 2002 10:42
Localisation: Corse
  • offline

Message » 05 Juin 2003 19:50

Je signal juste pour les petits budgets, la "compilation" de Miles Davis, qui regroupe toute la carriere de celui-ci, de ses premier solo avec Bird jusqua sa periode funk.

2 CDs : "The Essential Miles Davis" Columbia : Legacy 5030452

La meilleure compil (pour moi) car pour la premiere fois, toutes periodes et toutes maisons de disque confondues. (et pas uniquement Colombia comme pourrait le laisser croire les references du CD).
lipatti
 
Messages: 97
Inscription Forum: 23 Juin 2001 2:00
  • offline

Message » 05 Juin 2003 21:23

Dernière édition par chouette le 22 Nov 2003 4:43, édité 1 fois.
chouette
 
Messages: 344
Inscription Forum: 12 Mai 2003 23:51
  • offline

Message » 05 Juin 2003 23:25

Et si on y ajoutait:

-CLARK TERRY, ce géant du Jazz a qd même été le plus fabuleux soliste de Duke (et accessoirement prof de Miles!), sans parler de sa sonorité au Bugle qui était merveilleuse...

-CAT EDERSON, LE precurseur de la trompette dans les ultra-sons, une virtuosité et une puissance qui lui permettait de couvrir n'importe quel big-band...

-ARTURO SANDOVAL, celui qui se rapproche le plus de CAT par les capacités à monter au triple-contre UT! Ceci dit je trouve ça p'têt moins intéressant musicalement et un peu fatiguant à la longue, mais bon...

A+
Dernière édition par tib80 le 05 Juin 2003 23:28, édité 1 fois.
tib80
 
Messages: 517
Inscription Forum: 13 Déc 2002 19:06
  • offline

Message » 05 Juin 2003 23:26

Je n'ai pas l'album que tu cites mais je connais assez bien Lew Soloff notamment pour sa performance sur deux excellents albums de carla Bley que je recommande chaudement:
The Very Big Carla Bley Band (watt) et Fleur Carnivore (watt).

Un autre trompettiste remarquable, dans la lignée cool entre chet et miles.
Tom Harrell. :P
blounote
 
Messages: 4817
Inscription Forum: 11 Juin 2002 18:08
Localisation: 40 - DAX
  • offline

Message » 05 Juin 2003 23:33

tib80 a écrit:Et si on y ajoutait:

-CLARK TERRY, ce géant du Jazz a qd même été le plus fabuleux soliste de Duke (et accessoirement prof de Miles!), sans parler de sa sonorité au Bugle qui était merveilleuse...

-CAT EDERSON, LE precurseur de la trompette dans les ultra-sons, une virtuosité et une puissance qui lui permettait de couvrir n'importe quel big-band...

-celui qui s' en rapproche par les capacités à monter au triple-contre UT, j' ai nommé ARTURO SANDOVAL! ceci dit je trouve ça moins interessant musicalement et un peu fatiguant à la longue...

A+


tout à fait,. Cat Anderson et Clark Terry ont joué avec Ellington. On peut retrouver Terry sur le Ellington at Newport que je recommande dans le post saxo et Cat anderson dans le fabuleux Such Sweet Thunder du Duke. :wink:
blounote
 
Messages: 4817
Inscription Forum: 11 Juin 2002 18:08
Localisation: 40 - DAX
  • offline

Message » 06 Juin 2003 13:19

pour miles davis j'oserai rajouter la b.o de ascenseur pour l'echafaud que je trouve particulierement jouissif (et je fais ce que je veux na !)
quand a tutu c'est pas forcement celui la que je recommanderai chaudement (mais c'est personel bien entendu :wink:

La configuration dans mon profil


Sonnez l'alarme citoyen, sortez vous les doigts du fion ! quelque soit la facon reveillons la nation !
drumx
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2430
Inscription Forum: 14 Juin 2002 15:46
Localisation: Ronces les bain (17)
  • offline

Message » 06 Juin 2003 13:47

drumx a écrit:pour miles davis j'oserai rajouter la b.o de ascenseur pour l'echafaud que je trouve particulierement jouissif (et je fais ce que je veux na !)
quand a tutu c'est pas forcement celui la que je recommanderai chaudement (mais c'est personel bien entendu :wink:


attention !Il ne faut bien comprendre ma démarche.

dans ces posts, que ce soit saxo ou trompette. Il ne s'agit pas de dire quels sont mes albums préférés de mes artistes préférés. Le but est "initiatique" les artistes que je cite sont des incontournables qui ont marqué l'histoire du jazz et qui servent de références, un langage commun des mateurs des jazzs.

Si tu préfères, c'est comme en peinture tu as les couleurs primaires à partir desquelles tu peux composer toutes les autres couleurs en les mélangeant.

ici c'est pareil, Les artistes retenus sont ceux qui ont inventé une sonorité ou un style. Pour chacun de ces artistes il y a des disques qui sont représentatifs soit du style, soit de la période. Et ensuite c'est une sorte d'alphabet des amateurs de jazz, tu entendras souvent pour décrire un nouvel artiste des références à ceux-là. on dira qu'untel est dans la tradition coltranienne et tel autre dans la tradition de lester young et tout les amateurs comprendront.

personnellement si j'avais mis ma discographie préférée de miles davis, il y en aurait plus ! plein qui ne sont pas ici seraint bien avant certains cités.
Mais pour qui veut s'intéresser à cette musique la connaissance de la plupart de ces disques "charnières" est indispensable. il y a des classiques totalement incontournables mais pour d'autres qui illustrent une période d'autres choix sont possibles, la plupart quand même sont fabuleusement excellentissimes. :P :P :P

exemple dans la disco de miles davis, chaque disque représente une nouvelle orientation de la musique de miles, pour la période Hancock, shorter, tony williams, carter , j'ai mis ESP mais j'aurais pu citer Nefertiti (que je préfère largement à TUTU 'ailleurs mais qui n'est pas dans ma sélection ici).
blounote
 
Messages: 4817
Inscription Forum: 11 Juin 2002 18:08
Localisation: 40 - DAX
  • offline

Message » 07 Juin 2003 9:07

Pour en revenir à Louis Armstrong, il est important de citer le fabuleux et inégalé West End Blues .
Il figure certainement dans les albums que tu as cité. Il faut rechercher l'enregistrement studio de décembre 1928 (?) avec Zigletton, Albert Nicolas, Earl Hines (je crois).
Une intro de trompette impressionnante !
A écouter aussi : Swing That Music de 1936.
Ajari
 
Messages: 159
Inscription Forum: 09 Fév 2002 2:00
  • offline

Message » 07 Juin 2003 9:40

west end blues figure sur louis armstrong and earl Hines (cbs). Une très belle version du même morceau figure sur le disque bbc dont j'ignore s'il est encore disponible.
blounote
 
Messages: 4817
Inscription Forum: 11 Juin 2002 18:08
Localisation: 40 - DAX
  • offline

Message » 08 Juin 2003 0:13

blounote a écrit:
Louis Armstrong : le hasard de l’alphabet veut qu’il soit le premier et avouez que ça tombe plutot bien. Le si sympathique satchmo qui était superlativement tout ! Hélas beaucoup ne le connaissent aujourd’hui surtout à travers ses chansons, ce qui est déjà très bien mais il faut absolument écouter les albums suivants :
S’il est encore trouvable : Great original performances. 1923-1931 (BBC records)
The Hot fives & hot sevens, vol. 3 (cbs)
Louis Armstrong et Earl Hines (cbs)
POPS the 1940’s small band sides (Rca Bluebird)
Evidemment on complètera avec the Good Book et Ella and louis et With Duke Ellington, si on aime


Dont je possède la version vinyle originale! :wink:
Un trésor!

Au confluent du jazz et du negro spiritual. Un disque plein de spiritualité de bout en bout.


blounote a écrit:Chet Baker : comment vais je faire c’est un de mes plus grands coups de Coeur : Achetez tout.
Commencez peut-être par Chet (Riverside) the touch of your lips (steeple chase) tous les disque sous le label pacific jazz les sessions parisiennes…etc en plus de ceux que vous avez déjà grace à mes recommandations pour les saxophones.


Mon trompettiste préféré.
Il chante comme il fait sonner sa trompette et inversement.
Une émotion à chaque note, à chaque syllabe.

Exercice intéressant: écoutez "my funny valentine" sur l'album "Let's get lost" et écouter la version de ce même "my funny valentine" issu de l'album "the last great concert".
On comprend qu'il n'y survivra pas longtemps... Voix désepérée, souffle sublimement à l'agonie.

Il se jettera par la fenêtre de sa chambre d'hotel à Amsterdam quelques semaines plus tard.


blounote a écrit:Miles DAVIS – l’incontournable miles – nous nous passerons de commentaires et je me contenterais du minimum syndical avec les disques charnières dont l’achat est absolument obligatoire :

Birth Of The Cool (Capitol)
Relaxin’ with miles davis quintet (Prestige) coltrane est déjà là.(la fameuse série workin, steamin’ cookin’)
Miles Ahead
Kind of blue
My funny valentine in concert
E.S.P.
Filles de Kilimandjaro
In a silent Way
We Want Miles
The man with the horn
Decoy
TUTU
Amandla

L’achat des integrales Prestige et CBS n’est pas interdit et même recommandé.


Génie d'entre les génies!

Belle sélection, mais à mon avis tu oublies une oeuvre majeure: la musique du film "ascenseur pour l'échafaud".

Composée en quelques jours seulement, et largement improvisée au fur et à mesure que Miles voit défiler sous ses yeux les images du film de Louis Malle qui lui fait rencontrer Juliette Greco dans le Saint Germain de l'époque.
Miles succombe, Juliette est séduite...


blounote a écrit:Wynton Marsalis – il est là, il est bon mais peut être un peu trop académique de belles réeussites en disque s’il n’en faut retenir qu’un je choisirais City Movement.


Oui, sa musique est trop "écrite" pour qu'elle me touche vraiment...
Pour l'avoir vu au Festival de Marciac, au bout de 30mn c'est chiant à mourir.

JérômeB
JérômeB
 
Messages: 7530
Inscription Forum: 03 Fév 2002 2:00
Localisation: Paris
  • offline

Message » 08 Juin 2003 5:28

Dernière édition par chouette le 22 Nov 2003 4:40, édité 2 fois.
chouette
 
Messages: 344
Inscription Forum: 12 Mai 2003 23:51
  • offline

Message » 08 Juin 2003 5:34

JérômeB a écrit:Belle sélection, mais à mon avis tu oublies une oeuvre majeure: la musique du film "ascenseur pour l'échafaud".

Composée en quelques jours seulement, et largement improvisée au fur et à mesure que Miles voit défiler sous ses yeux les images du film de Louis Malle qui lui fait rencontrer Juliette Greco dans le Saint Germain de l'époque.
Miles succombe, Juliette est séduite...


Musique de film sublime que j'ai découverte en 1958 en disque avant d'avoir l'âge de voir le film. C'était le premier disque de jazz que j'ai entendu...plus qu'écouté à l'époque... :oops: , suivi deux ans plus tard par le disque de la musique du film "Les liaisons dangereuses" de Roger Vadim, par Art Blakey et les Jazz Messengers. Disques d'un beau-frère, bien plus âgé que moi, alors représentant chez Fontana.

Musique de film effectivement largement improvisée puisque Miles est le seul à avoir vu le film avant, et qu'il joua juste quelques lignes mélodiques à Barney Wilem, René Urtreger, Pierre Michelot et Kenny Clarke.
Le tout enregistré dans la nuit du 4 au 5 décembre 1957, puisqu'il arrivèrent à 22h au Poste Parisien d'après Pierre Michelot.
Miles rencontra Jeanne Moreau, vedette féminine du film aux côtés de Maurice Ronet et Lino Ventura, qui était présente dans les studios.

Quant à Juliette Gréco elle rencontra pour la première fois Miles Davis à Saint-Germain en 1949, donc huit années plutôt...d'après mes sources... :wink:

.
Alpes94
 
Messages: 3795
Inscription Forum: 16 Avr 2002 1:08
Localisation: Val de Marne (94)
  • offline


Retourner vers Musique enregistrée : BD, CD & DVD

 
  • Articles en relation
    Dernier message