Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 14 invités

Musique enregistrée : BLURAY, CD & DVD musicaux, interprètes...

Karlheinz STOCKHAUSEN

Message » 08 Jan 2008 1:31

tu reconnais que faire à peu près n'importe quoi donnerait un résultat proche


... à la réflexion, j'ai mal dû m'exprimer :

j'ai surtout expliqué la nécessité du travail de compositeurs comme Stockhausen ! Je n'ai pas pensé que sa musique c'était du n'importe quoi, mais je me demandais si une telle précision dans le respect de la partition (dans l'écriture de la partition) avait un sens... si une impro jazz bien sentie n'avait pas la même valeur... et surtout surtout c'est une question, pas une affirmation... !!!

un peu la même question que : y a-t-il une réelle différence entre l'ouverture de Tristan et certaines plages de musique électronique ambient :o

alors qu'il est si facile de montrer la faiblesse de Pärt par rapport à Mahler par exemple.
:-?
blue dream
 
Messages: 1346
Inscription Forum: 26 Jan 2004 10:24
  • offline

Annonce

Message par Google » 08 Jan 2008 1:31

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 08 Jan 2008 2:34

blue dream a écrit:un peu la même question que : y a-t-il une réelle différence entre l'ouverture de Tristan et certaines plages de musique électronique ambient :o


Ah?

Euh l'harmonie? Le contrepoint? L'orchestration? Le contexte du livret?

blue dream a écrit:alors qu'il est si facile de montrer la faiblesse de Pärt par rapport à Mahler par exemple.
:-?


Ah tiens je ne trouve pas moi.
Ce n'est pas du tout le même langage et certaines pages de Pärt ont une charge émotionnelle assez énorme.
xavierscriabine
 
Messages: 154
Inscription Forum: 09 Juin 2005 15:19
  • offline

Message » 08 Jan 2008 10:54

C'est justement la problématique de l'apparence et de l'évidence dont j'ai parlé : les limites "qu'on" fixe pour un certain nombre de raisons ne sont pas obligatoirement les bonnes. L'histoire l'a montré à maintes reprises. On peut développer en mails privés, sinon on va partir dans le hors-sujet... respect à Stockhausen.
blue dream
 
Messages: 1346
Inscription Forum: 26 Jan 2004 10:24
  • offline

Message » 08 Jan 2008 12:45

Bonjour, l'exemple donné de l'Hélikopter quartett est typique, mais je le définirai presque à l'opposé : je ne trouve pas du tout que ça ressemble à du "n'importe quoi", à du pianotage d'un enfant de 6 mois ;
il y a d'abord la dimension expérimentale : on en pense ce qu'on veut du décollage en hélico, c'est comme Duchamp, mais en musique : personnellement j'adore, et surtout je trouve que ça se marie parfaitement avec le contenu " à corde" du quatuor ; et c'est là que réside le génie de Stockhausen : sa composition est en l'occurence complexe, et en même temps à mon gout elle coule de source, elle est fluide : il ne se contente pas de plaquer des notes par dessus le vrombissement de l'animal volant : celui-ci est un "partenaire" : je considère cette oeuvre comme une sorte de quintette (ou d'octuor) pour quatuor à cordes et hélicoptères.

Après il y a une part d'irrationnel dans la sensibilité à la musique "vraiment" contemporaine :
à l'âge de 14, 15 ou 16 ans, je raillais mon père qui en écoutait, ces bruits infames qu'on pouvait reproduire en rossant un piano par exemple..
et puis le temps a passé, ma sensibilité a changé, et maintenant j'adore..
mais pas n'importe quoi ; je ne saurais l'expliquer, mais certaines musiques contemporaines me semblent insipides, snas génie aucun, sans imagination ; bref, ennuyeuses.. pour d'autres, c'est le contraire, avec toutes les nuances, du correct au génial comme pour n'importe quelle musique.. alors que extérieurement, on peut dire que tout ça c'est le même bruit..
maintenant j'aime entre autre la musique contemporaine précisément pour son absence de repères rassurants, pour ses surpises dues souvent à chaque mesure différente de la précédente, pour son vertige..et finalement par exemple le "thrène" d'Hiroshima de penderecki agit sur moi comme un massage ! j'aime ce côté sombre, agressif, acéré ;
cette musique qui est tout sauf de salon, mais qui, en dehors de ses rugissements, se renouvelle sans cesse dans la création, bien au-delà de la succession de notes..
mais certes pour apprécier ses musiques, il faut laisser ces préjugés, et se laisser envahir par une musique à l'état d'esprit qui ne laisse aucun répit, intense, le contraire d'un fond sonore.
C'est une musique pour moi très spirituelle, essentielle, rarement ludique, qui questionne sans arrêt, lourde de sens, en quelque sorte.
Et je jubile en écoutant les arditti décoller dans la stratosphère musicale, ou la virtuosité de H.Holliger dans le fabuleux Spiral pour hautbois solo (ou autre instrument).
Evidemment, beaucoup d'amateurs de classique huent la musique contemporaine...
C'était déjà le cas avec Beethoven.. rien ne change.
HOLLIGER
 
Messages: 2084
Inscription Forum: 31 Jan 2005 8:38
  • offline

Message » 08 Jan 2008 13:17

mais je le définirai presque à l'opposé : je ne trouve pas du tout que ça ressemble à du "n'importe quoi",

pffff, je répète, j'ai jamais dis "n'importe quoi" dans ce sens
bon, je retire tout, surtout les nuances
pourtant, pour le reste, on dit à peu près la même chose
blue dream
 
Messages: 1346
Inscription Forum: 26 Jan 2004 10:24
  • offline

Message » 08 Jan 2008 15:00

HOLLIGER a écrit:maintenant j'aime entre autre la musique contemporaine précisément pour son absence de repères rassurants, pour ses surpises dues souvent à chaque mesure différente de la précédente, pour son vertige..et finalement par exemple le "thrène" d'Hiroshima de penderecki agit sur moi comme un massage ! j'aime ce côté sombre, agressif, acéré ;
cette musique qui est tout sauf de salon, mais qui, en dehors de ses rugissements, se renouvelle sans cesse dans la création, bien au-delà de la succession de notes..
mais certes pour apprécier ses musiques, il faut laisser ces préjugés, et se laisser envahir par une musique à l'état d'esprit qui ne laisse aucun répit, intense, le contraire d'un fond sonore.
C'est une musique pour moi très spirituelle, essentielle, rarement ludique, qui questionne sans arrêt, lourde de sens, en quelque sorte.


Je suis d'accord avec toi mais je n'ai jamais ressenti le dixième de ce que me fait ressentir cette pièce de Penderecki dans du Stockhausen.
xavierscriabine
 
Messages: 154
Inscription Forum: 09 Juin 2005 15:19
  • offline

Message » 08 Jan 2008 17:40

blue dream a écrit:
mais je le définirai presque à l'opposé : je ne trouve pas du tout que ça ressemble à du "n'importe quoi",

pffff, je répète, j'ai jamais dis "n'importe quoi" dans ce sens
bon, je retire tout, surtout les nuances
pourtant, pour le reste, on dit à peu près la même chose


bonjour, j'avais entendu vos explications ; je ne parlais pas de vous, je généralisait.
Cordialement.
HOLLIGER
 
Messages: 2084
Inscription Forum: 31 Jan 2005 8:38
  • offline

Message » 08 Jan 2008 17:46

oui, je ne comprenais pas, on semblait d'accord sur les autres points
avec mes excuses :wink:
blue dream
 
Messages: 1346
Inscription Forum: 26 Jan 2004 10:24
  • offline

Message » 08 Jan 2008 17:48

blue dream a écrit:oui, je ne comprenais pas, on semblait d'accord sur les autres points
avec mes excuses :wink:


pas de soucis :wink:
HOLLIGER
 
Messages: 2084
Inscription Forum: 31 Jan 2005 8:38
  • offline

Message » 08 Jan 2008 17:54

xavierscriabine a écrit:
HOLLIGER a écrit:maintenant j'aime entre autre la musique contemporaine précisément pour son absence de repères rassurants, pour ses surpises dues souvent à chaque mesure différente de la précédente, pour son vertige..et finalement par exemple le "thrène" d'Hiroshima de penderecki agit sur moi comme un massage ! j'aime ce côté sombre, agressif, acéré ;
cette musique qui est tout sauf de salon, mais qui, en dehors de ses rugissements, se renouvelle sans cesse dans la création, bien au-delà de la succession de notes..
mais certes pour apprécier ses musiques, il faut laisser ces préjugés, et se laisser envahir par une musique à l'état d'esprit qui ne laisse aucun répit, intense, le contraire d'un fond sonore.
C'est une musique pour moi très spirituelle, essentielle, rarement ludique, qui questionne sans arrêt, lourde de sens, en quelque sorte.


Je suis d'accord avec toi mais je n'ai jamais ressenti le dixième de ce que me fait ressentir cette pièce de Penderecki dans du Stockhausen.


Il faut dire que la musique de Stockhausen est beaucoup plus abstraite, plus expérimentale d'une certaine manière (et peut-être plus intellectuelle, si ce qualificatif un peu pédant signifie quelque chose) que celle de penderecki ; cette dernière parle aux tripes, un peu à l'instar de celle de Chostakovich..
Pour autant je vibre autant avec Spiral qu'avec Thrène, bien que le ressenti soit différent..
je rattache cela à ce que j'expliquait.. en précisant du coup que Stockhausen est "encore plus contemporain" que Penderecki.
HOLLIGER
 
Messages: 2084
Inscription Forum: 31 Jan 2005 8:38
  • offline

Message » 08 Jan 2008 20:54

HOLLIGER a écrit:Il faut dire que la musique de Stockhausen est beaucoup plus abstraite, plus expérimentale d'une certaine manière (et peut-être plus intellectuelle, si ce qualificatif un peu pédant signifie quelque chose) que celle de penderecki ; cette dernière parle aux tripes, un peu à l'instar de celle de Chostakovich..

On peut dire cela, effectivement la musique de Stockhausen est plus abstraite... ses oeuvres sont construites et écrites selon des processus "abstraits". La graphie est extrêmement précise. Il est même étonnant de voir les partitions comme celles des "Microphonies I et II. À l'écoute cela semble des manipulations sonores libres (quasi improvisées). Or tout est scrupuleusement noté ! Et Stockhausen peut expliquer chaque détail et sa raison d'être dans l'ensemble selon ses processus de composition.

Pour Penderecki (1ère période) la forme est beaucoup plus libre. C'est la force expressive des effets sonores qui mêne la conduite de la composition... Pas de concept régissant la forme.

Nous parlons là de deux styles, deux approches de la composition et de techniques très différentes. Deux univers...
À mon avis, cela vaut le coup d'y pénétrer... :wink:
Gilles R
 
Messages: 1485
Inscription Forum: 09 Juin 2004 15:34
Localisation: Ile-de-France
  • offline

Message » 09 Jan 2008 1:11

HOLLIGER a écrit:Il faut dire que la musique de Stockhausen est beaucoup plus abstraite, plus expérimentale d'une certaine manière (et peut-être plus intellectuelle, si ce qualificatif un peu pédant signifie quelque chose) que celle de penderecki ; cette dernière parle aux tripes, un peu à l'instar de celle de Chostakovich..
Pour autant je vibre autant avec Spiral qu'avec Thrène, bien que le ressenti soit différent..
je rattache cela à ce que j'expliquait.. en précisant du coup que Stockhausen est "encore plus contemporain" que Penderecki.


Contemporain signifie-t-il forcément moderne, intellectuel, cérébral, voire inécoutable et moche?

Penderecki ou Pärt sont tout aussi contemporains que Stockhausen, et même plus, puisqu'ils sont vivants...
xavierscriabine
 
Messages: 154
Inscription Forum: 09 Juin 2005 15:19
  • offline

Message » 09 Jan 2008 9:58

xavierscriabine a écrit:Contemporain signifie-t-il forcément moderne, intellectuel, cérébral, voire inécoutable et moche?

Penderecki ou Pärt sont tout aussi contemporains que Stockhausen, et même plus, puisqu'ils sont vivants...


+1 :wink:
Gilles R
 
Messages: 1485
Inscription Forum: 09 Juin 2004 15:34
Localisation: Ile-de-France
  • offline

Message » 09 Jan 2008 13:25

xavierscriabine a écrit:
HOLLIGER a écrit:Il faut dire que la musique de Stockhausen est beaucoup plus abstraite, plus expérimentale d'une certaine manière (et peut-être plus intellectuelle, si ce qualificatif un peu pédant signifie quelque chose) que celle de penderecki ; cette dernière parle aux tripes, un peu à l'instar de celle de Chostakovich..
Pour autant je vibre autant avec Spiral qu'avec Thrène, bien que le ressenti soit différent..
je rattache cela à ce que j'expliquait.. en précisant du coup que Stockhausen est "encore plus contemporain" que Penderecki.


Contemporain signifie-t-il forcément moderne, intellectuel, cérébral, voire inécoutable et moche?

Penderecki ou Pärt sont tout aussi contemporains que Stockhausen, et même plus, puisqu'ils sont vivants...


je parle de style musical, pas de dates.. celles-ci peuvent se chevaucher, ça n'a pas grande importance en l'occurence ; ça ne change rien à mon raisonnement ;
on peut dire aussi que Chostakovich était vivant quand Stockhausen a composé Spiral.
Ceci dit cordialement.
mais le fait est que vous n'avez manifestement pas envie d'aimer Stockhausen.
Soit, ce n'est pas grave.
HOLLIGER
 
Messages: 2084
Inscription Forum: 31 Jan 2005 8:38
  • offline

Message » 10 Jan 2008 0:11

HOLLIGER a écrit:
xavierscriabine a écrit:Contemporain signifie-t-il forcément moderne, intellectuel, cérébral, voire inécoutable et moche?

Penderecki ou Pärt sont tout aussi contemporains que Stockhausen, et même plus, puisqu'ils sont vivants...


je parle de style musical, pas de dates.. celles-ci peuvent se chevaucher, ça n'a pas grande importance en l'occurence ; ça ne change rien à mon raisonnement ;
on peut dire aussi que Chostakovich était vivant quand Stockhausen a composé Spiral.


Le mot "contemporain" est bien une question de dates.
Un compositeur contemporain est un compositeur qui nous est contemporain, donc vivant ou presque.
Je ne vois pas pourquoi on dénierait à Pärt ou Penderecki le statut de compositeur contemporain.

HOLLIGER a écrit:mais le fait est que vous n'avez manifestement pas envie d'aimer Stockhausen.
Soit, ce n'est pas grave.


Ah mais moi j'aimerais bien tout aimer!
Si je n'aime pas Stockhausen, c'est parce que je n'ai rien aimé de ce que j'ai entendu de lui, tout simplement, je ne vois quelles raisons autres il pourrait y avoir.
Maintenant, non, je ne vais pas me forcer 100 ans, à moins qu'on me dise le titre d'une oeuvre qui serait vraiment géniale, plus expressive et moins cérébrale que tout ce que j'ai entendu jusqu'ici.
Je veux bien faire une autre petite tentative, mais pas me forcer non plus sans fin...
xavierscriabine
 
Messages: 154
Inscription Forum: 09 Juin 2005 15:19
  • offline


Retourner vers Musique enregistrée : BD, CD & DVD