Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Google [Bot] et 50 invités

Musique enregistrée : BLURAY, CD & DVD musicaux, interprètes...

L'utilité du vinyl à notre époque

Message » 14 Jan 2012 8:49

Jonathan a écrit:
tofkitaff a écrit:http://www.qobuz.com ! :wink:

Il ne sont pas les seuls à vendre du FLAC. La liste est n'est pas exhaustive mais c'est un début.

Pour revenir à la question de départ. À quoi servent les vinyles aujourd'hui ? La réponse me semble évidente : le vinyle sert à occuper une niche commerciale (rentable ?). Pour les grands mélomanes que vous êtes, mon approche vous paraîtra sans doute très dure. Veuillez me pardonner. Mais il me semble que tout est une question argent...

Techniquement, plus rien ne justifie le vinyle (et même les supports physiques).
Commercialement, c'est une autre histoire. La nostalgie a toujours été un marché porteur. Un vinyle c'est physique, tactile... Le lien affectif est bien présent.

Maintenant, de là à jeter le vinyle à la poubelle, non. De nombreux enregistrements ne sont pas disponibles en numériques. Il serait dommage de perdre certaines « pépites ».

Quel avenir ? À mon modeste niveau, je ne sais pas. Je dirais que le côté archaïque plaira encore aux jeunes un certain temps (s'ils trouvent ce qu'ils cherchent et cela varie selon le style de musique). Écouter du vinyle c'est un peu faire preuve de résistance face aux médias numériques. Contre culture ? Underground ?


Oui, bien vu.
L'évolution vers le tout fichier est économiquement inéluctable, mais comme toujours des sous marchés de niche très rentables continueront à exister à l'intention des amateurs, nostalgiques, undergounders et collectionneurs argentés de tout poil.

La configuration dans mon profil


PC Windows 10 streaming et FLAC sur DD / SMSL M500 / SPL Control 2 /2x Nuforce STA9 / Davis Monitor 1 /Mogami 3103HP.
Alternativement un intégré FDA Nubert Nuconnect Xamp
"Je déteste deux choses: l'analyse et le pouvoir". Sviatoslav Richter.
Avatar de l’utilisateur
autrichon gris
Staffs Œuvres & Multimédia
Staffs Œuvres & Multimédia
 
Messages: 7793
Inscription Forum: 21 Oct 2009 14:18
Localisation: Strasbourg
  • offline

Annonce

Message par Google » 14 Jan 2012 8:49

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 08 Mar 2012 9:54

Même si peu de vinyles neuf sont dispo dans les bacs , il reste toujours la solution du disque d'occasion , dans les recycleries ou autres marché aux puces , faut voir les trésors dont les gens se débarassent :roll: .
Pour moi l'intérêt du vinyle est de pouvoir écouter des enregistrement d'époque (les débuts de la stéréo , la période 70 / 80 , ...) pour l'artiste en lui même mais aussi pour la qualité d'enregistrement car il faut avouer qu'à l'heure actuelle bien peu d'artistes font des efforts sur l'enregistrement de leur albums studio , les live j'en parle même pas :roll: .
Et puis il y a la platine en elle même , quand on vois le travail effectué du poids de vue mécanique on ne peux se débarasser d'une pareille merveille :love:
chmotard
 
Messages: 61
Inscription Forum: 02 Fév 2012 10:21
Localisation: 62
  • offline

Message » 10 Mar 2012 10:47

chmotard a écrit:Même si peu de vinyles neuf sont dispo dans les bacs , il reste toujours la solution du disque d'occasion , dans les recycleries ou autres marché aux puces , faut voir les trésors dont les gens se débarassent :roll: .
Et puis il y a la platine en elle même , quand on vois le travail effectué du poids de vue mécanique on ne peux se débarasser d'une pareille merveille :love:


Numériser ceux que l'on écoute encore régulièrement.. est la meilleur solution pour les préserver. Pour le reste c'est un peu comme les vielles motos réservées au route cantonal pour les sorties du dimanche. :)
wuwei
 
Messages: 3422
Inscription Forum: 05 Jan 2006 10:58
  • offline

Message » 10 Mar 2012 16:25

wuwei a écrit:
Numériser ceux que l'on écoute encore régulièrement.. est la meilleur solution pour les préserver. :)


Oui, mais tu n'arriveras jamais au résultat de ceux qui produisent le fichier en utilisant le master d'origine. A feu l'époque analogique, un copain de lycée aux parents fortunés et audiophiles enregistrait ses 33t à la première écoute sur un Revox à bandes... Aujourd'hui je numérise mes CD... O tempora o mores ! :grad:

La configuration dans mon profil


PC Windows 10 streaming et FLAC sur DD / SMSL M500 / SPL Control 2 /2x Nuforce STA9 / Davis Monitor 1 /Mogami 3103HP.
Alternativement un intégré FDA Nubert Nuconnect Xamp
"Je déteste deux choses: l'analyse et le pouvoir". Sviatoslav Richter.
Avatar de l’utilisateur
autrichon gris
Staffs Œuvres & Multimédia
Staffs Œuvres & Multimédia
 
Messages: 7793
Inscription Forum: 21 Oct 2009 14:18
Localisation: Strasbourg
  • offline

Message » 10 Mar 2012 22:41

autrichon gris a écrit:
Oui, mais tu n'arriveras jamais au résultat de ceux qui produisent le fichier en utilisant le master d'origine. A feu l'époque analogique, un copain de lycée aux parents fortunés et audiophiles enregistrait ses 33t à la première écoute sur un Revox à bandes... Aujourd'hui je numérise mes CD... O tempora o mores ! :grad:


Certes, :wink:
Tiens je cherche celui ci..Image rincé et il n'a malheureusement pas été numérisé à temps :-?
wuwei
 
Messages: 3422
Inscription Forum: 05 Jan 2006 10:58
  • offline

Message » 11 Mar 2012 10:01

ce weekend c est le salon du disque a bordeaux :wink:
guss 33
 
Messages: 3775
Inscription Forum: 06 Déc 2009 11:15
Localisation: bordeaux
  • offline

Message » 20 Avr 2012 11:22

http://blogs.lesechos.fr/philippe-escan ... ml#comment

Et une pincée de poivre supplémentaire....

Je suis assez d'accord, un disquaire va devenir un genre d'écomusée élitiste, il y a un vrai marché pour ça, celui des oeuvres (devenu un gros mot) et du temps (le bien le plus rare réservé aux riches), dans une société de l'information extrême ou la musique est un bien de consommation encore plus abondant que le pain industriel chez Auchan. En fait, c'est déjà le cas.

La configuration dans mon profil


PC Windows 10 streaming et FLAC sur DD / SMSL M500 / SPL Control 2 /2x Nuforce STA9 / Davis Monitor 1 /Mogami 3103HP.
Alternativement un intégré FDA Nubert Nuconnect Xamp
"Je déteste deux choses: l'analyse et le pouvoir". Sviatoslav Richter.
Avatar de l’utilisateur
autrichon gris
Staffs Œuvres & Multimédia
Staffs Œuvres & Multimédia
 
Messages: 7793
Inscription Forum: 21 Oct 2009 14:18
Localisation: Strasbourg
  • offline

Message » 20 Avr 2012 12:30

autrichon gris a écrit:http://blogs.lesechos.fr/philippe-escande/il-faut-sauver-les-derniers-disquaires-a10253.html#comment

Et une pincée de poivre supplémentaire....

Je suis assez d'accord, un disquaire va devenir un genre d'écomusée élitiste, il y a un vrai marché pour ça, celui des oeuvres (devenu un gros mot) et du temps (le bien le plus rare réservé aux riches), dans une société de l'information extrême ou la musique est un bien de consommation encore plus abondant que le pain industriel chez Auchan. En fait, c'est déjà le cas.


Tu es bien négatif. les produits musicaux sont et ont toujours été des bien de consommation. Les 45 tours des D. Guichard, M Tore, Ringo, Sheila... n'étaient rien d'autre.

Un des bien fait du Net là http://www.magicrpm.com/infos/joseph-ar ... atuitement


Francois :wink:
frgirard
 
Messages: 7581
Inscription Forum: 05 Fév 2005 13:21
  • offline

Message » 20 Avr 2012 19:55

autrichon gris a écrit:http://blogs.lesechos.fr/philippe-escande/il-faut-sauver-les-derniers-disquaires-a10253.html#comment

Affligeant... Au moins une ânerie par ligne, quand ce n'est pas 2 ou 3, avec des chiffres et des dates qui sont du grand n'importe quoi. Et c'est un "éditorialiste" des Echos. :roll:
BoraBora
 
Messages: 403
Inscription Forum: 05 Nov 2004 10:28
  • offline

Message » 21 Avr 2012 12:29

Bah il ne faut pas faire confiance aux éditorialistes, moi je n'écoute que les chefs de service des Echos.
Bonne chronique du dernier Spiritualized :P : http://www.lesechos.fr/journal20120420/ ... 314711.php

Dans le même temps de vieux dinosaures des inrocks comme Michka Assayas : "C'est un désastre. Il fait de la musique pour d'excellentes raisons, mais c'est un piètre chanteur, inexpressif. Les morceaux sont des espèces de vomi de 9 minutes." :grr: :mdr:

Sinon aujourd'hui c'est donc le disquaire day et pour ceux qui possèdent encore une magnifique platine old school, il faut jeter un oeil sur le site de l'organisation avec la liste des disquaires participants et des disques en éditions limitées proposés : http://disquaireday.fr/artistes-2012/

Un petit Pornography de The Cure en vynile rouge limité à 300 exemplaires, n'est ce pas plus sexy pour un jeune amateur d'essayer de s'en dégoter un exemplaire que de le télécharger en trois clics :-?

L'exemplaire matériel a plus de chances de tourner sur la platine, que le fichier perdu sur le disque dur gavé tous les jours de nouveaux fichiers musicaux. D'ailleurs on ne parle plus de nombre de disques mais d'octets.

Le temps consacré à la course au remplissage le plus souvent illégal peut même devenir plus important que le temps d'écoute. Mais le gars au bout du compte va t il être plus heureux que notre jeune fan des Cure avec son beau 33 tr rouge :love: :lol:
Kishizo
 
Messages: 1151
Inscription Forum: 23 Mar 2009 18:18
  • offline

Message » 22 Avr 2012 23:24

autrichon gris a écrit:
Jonathan a écrit:
tofkitaff a écrit:http://www.qobuz.com ! :wink:

Il ne sont pas les seuls à vendre du FLAC. La liste est n'est pas exhaustive mais c'est un début.

Pour revenir à la question de départ. À quoi servent les vinyles aujourd'hui ? La réponse me semble évidente : le vinyle sert à occuper une niche commerciale (rentable ?). Pour les grands mélomanes que vous êtes, mon approche vous paraîtra sans doute très dure. Veuillez me pardonner. Mais il me semble que tout est une question argent...

Techniquement, plus rien ne justifie le vinyle (et même les supports physiques).
Commercialement, c'est une autre histoire. La nostalgie a toujours été un marché porteur. Un vinyle c'est physique, tactile... Le lien affectif est bien présent.

Maintenant, de là à jeter le vinyle à la poubelle, non. De nombreux enregistrements ne sont pas disponibles en numériques. Il serait dommage de perdre certaines « pépites ».

Quel avenir ? À mon modeste niveau, je ne sais pas. Je dirais que le côté archaïque plaira encore aux jeunes un certain temps (s'ils trouvent ce qu'ils cherchent et cela varie selon le style de musique). Écouter du vinyle c'est un peu faire preuve de résistance face aux médias numériques. Contre culture ? Underground ?


Oui, bien vu.
L'évolution vers le tout fichier est économiquement inéluctable, mais comme toujours des sous marchés de niche très rentables continueront à exister à l'intention des amateurs, nostalgiques, undergounders et collectionneurs argentés de tout poil.



Bonsoir à tous,

Je possède depuis quelques mois une platine Rega RP1 : achat raisonnable et utilisation étonnamment facile. Elle m'a permis de déterrer les quelques vinyles de mes parents, et d'en acheter d'autres. J'ose dire que je prends mon pied à manipuler les pochettes et les disques, la petite brosse anti-poussières, le bras et son petit levier... Et quel plaisir de se lever toutes les 20 minutes pour retourner la galette et recommencer le rituel !

J'écris aussi à la plume. Je collectionne les stylos, j'aime les bagarres avec l'encrier, le moteur qui y trempe, le piston qu'on dévisse, les pannes sèches et les doigts sales...

Et puis il y a les montres. Pas celles au quartz à la précision redoutable, mais les mécaniques, qu'il faut remonter tous les jours. Ou les automatiques, qu'il vaut mieux oublier sur le poignet que sur la table de chevet. Les dateurs à toujours régler. J'aime les gestes et les machines, et oui, j'aime les emmerdements !

Et sur les montres et les belles mécaniques, j'aime lire, sur un autre forum, un autre Autrichon gris. Un type extra qui vous ferait acheter une montre japonaise, disons une Seiko, à la seule condition qu'elle soit carrossée comme une plongeuse et qu'elle soit, oui monsieur, oui madame, complètement mécanique.

Mes vinyles ne servent pas mieux mes oreilles que les autres supports que j'utilise. Mais ils m'obligent un cérémonial d'un autre temps, un tout petit effort, un geste suranné qui continue le lien en faisant de moi le dernier maillon d'une lente gestation. Juste avant que me reste le temps de m'asseoir sur le canapé, quand je dépose la cellule sur le sillon, je suis le chef d'orchestre avec sa baguette, j'envoie. Comme mes stylos et mes montres, mes disques vinyles m'emmerdent. En ce sens, ils sont la vie.
Dam
 
Messages: 37
Inscription Forum: 09 Aoû 2011 23:57
Localisation: Lille
  • offline

Message » 26 Avr 2012 22:06

C'est très joli ce que tu écris là. Surtout exprimé de cette façon simple. Ca donne une autre idée de ce qu'on pourrait penser du vinyl, des préjugés. Je n'écoute plus de vinyl, sûrement parce que j'en ai trop écouté et autant je peux être nostalgique sur beaucoup de choses, autant le vinyl me laisse indifférent. Et pourtant, tes quelques lignes m'interpellent, j'oserai dire que je suis admiratif qu'il puisse y avoir, encore, des dinosaures comme toi, moi qui me croyait diplodocus à force d'en être taxé. Bravo pour cette poésie. :wink: :thks:
papinova
 
Messages: 1268
Inscription Forum: 08 Aoû 2006 17:46
Localisation: toulouse
  • offline

Message » 26 Avr 2012 22:28

Merci pour ce retour et le compliment... (Il faut dire que votre pseudo, comme le vinyle, a lui aussi le goût d'une madeleine...)
Dam
 
Messages: 37
Inscription Forum: 09 Aoû 2011 23:57
Localisation: Lille
  • offline

Message » 27 Avr 2012 8:24

Dam a écrit:Je possède depuis quelques mois une platine Rega RP1 : achat raisonnable et utilisation étonnamment facile. Elle m'a permis de déterrer les quelques vinyles de mes parents, et d'en acheter d'autres. J'ose dire que je prends mon pied à manipuler les pochettes et les disques, la petite brosse anti-poussières, le bras et son petit levier... Et quel plaisir de se lever toutes les 20 minutes pour retourner la galette et recommencer le rituel !


Cela fait plaisir à lire cet autre son de cloche de temps en temps.
J'ai l'impression qu'un jeune lecteur de ce forum n'ayant pas possédé de platine vinyle doit se faire toute une montagne de son utilisation en lisant certains topics. Personnellement pour en avoir possédé plusieurs à l'époque, des simples pas des perfectionnés pour les audiophiles et bien je n'ai jamais mis les mains dans le camboui. Cela s'arrêtait à choisir la vitesse entre 45 tr et 33 tr et abaisser le levier.
Je peux comprendre qu'une platine cd n'a pas grande faveur aujourd'hui parce qu'une fois achetée, il n'y a pas grand chose à en dire et à faire en bidouillage dessus, la dématérialisation ouvre par contre le champ à des discussions sans fin sur sa mise en oeuvre et tant mieux ça permet de causer et d'échanger sur un forum dont c'est l'essence.
Kishizo
 
Messages: 1151
Inscription Forum: 23 Mar 2009 18:18
  • offline

Message » 27 Avr 2012 21:23

Dam a écrit:Merci pour ce retour et le compliment... (Il faut dire que votre pseudo, comme le vinyle, a lui aussi le goût d'une madeleine...)


Non, faut pas croire, je ne suis pas si vieux que ça... :mdr: :wink:
papinova
 
Messages: 1268
Inscription Forum: 08 Aoû 2006 17:46
Localisation: toulouse
  • offline


Retourner vers Musique enregistrée : BD, CD & DVD